haggling in hell + Ophélia
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez

haggling in hell + Ophélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeMer 21 Déc - 17:02

Tu avançais d’un pas décidé vers le fameux camp de survivants assez réputés pour avoir la gâchette facile. Tu n’étais pas seule, non tu étais accompagnée de l’une de tes amies de Yosemite Ophélia. Tu lui avais demandé de t’accompagner au cas où, en général tu savais gérer comme une grande mais tu sentais que plus le groupe de Bodie se remplissait, plus il était composé d’idiot. Tu préférais alors ne pas être seule et il se trouvait qu’Ophélia savait plutôt bien se défendre. Exactement ce qu’il te fallait. Et puis, accompagnée, le voyage de ton camp à celui-ci te paraissait moins long. D’autant plus que tu avais pas mal à troquer en arme et que tu pensais pouvoir en tirer pas mal en nourriture, vêtement et autres armes plus adapter. « On y est presque, tu es déjà venue ici ? » demandais-tu à ton amie, un sourire aux lèvres. Dans tous les cas, qu’elle connaisse le camp ou non, il n’allait pas lui falloir longtemps pour se rendre compte qu’ici, l’ambiance et le fonctionnement était différent de Yosemite. A peine arriviez-vous aux portes qu’un fusil fut pointé sur vous, vous demandant ce que vous faisiez ici. Jetant ton regard polaire sur l’homme au poste de guet, tu répondais simplement. « C’est Shadow, je viens pour troquer. » Tu n’étais pas connu au sein du camp mais les gars en haut des remparts avaient l’habitude de te voir aller et venir de temps en temps. Mais tu comprenais qu’il ne te reconnaisse pas, pour la première fois, tu t’étais décidé à te déplacer sans ton costume de cuir noir ni ton masque. Tu tentais du mieux que tu pouvais d’assumer la tueuse et la guerrière en toi. Mais tu avais du mal car tu t’étais juré que plus jamais on n’associerait ton visage à la meurtrière caché en toi. C’était idiot car c’était devenue la cas de tout le monde, mais toi, dès que tu devais tuer en public, tu avais l’impression de voir à nouveaux ton visage affiché dans tous les médias comme celle qui avait assassiné quatre autres prisonnières lors d’une « bagarre qui aurait dégénérée » comme ils avaient dit. Bande de cons. Une fois la permission d’entrée obtenu, tu ne pu t’empêcher de vérifier que chacune de tes armes étaient placées au bon endroit. Ton revolver se trouvait bien dans son holster de cuisse, tandis que sur l’autre cuisse se trouvait toujours l’un de tes couteaux. Tu en possédais un certain nombre caché un peu partout dans ta tenue. Dans les manches, sous ta veste en jean et même un dans tes bottes montantes jusqu’aux chevilles. Pierce t’avait dit tellement de fois que tu en faisais trop et il n’avait pas tord, tu n’utilisais pratiquement jamais la moitié mais tu te sentais plus rassurée ainsi. Mais la plus importante de tes armes, n’était pas disposée sur ton corps mais ne quittait jamais ta main. Ta grande barre métallique, c’est avec elle que tu t’en sortais le mieux. Posant le regard sur Ophélia, tu voyais qu’elle aussi ne sortait pas totalement nue, elle n’était pas inconsciente. Ne la laissant pas te suivre bêtement, tu allais lui expliquer comment tout allait se déroule. « L’homme que je viens principalement voir s’appelle Neil, c’est lui le plus intéressé par les fusils et j’en ai plusieurs dans mon sac. Il a toujours énormément de bouffes qu’il garde pour lui. J’ai quelques colts et des dagues aussi. Ca pourra peut-être se troquer. T’as regardé si quelques choses t’intéressaient au fait ? » Tu allais déjà lui donner la moitié de tes échanges mais si déjà elle t’accompagnait, elle pouvait bien récupérer une arme de ton stock, tu n’étais pas égoïste à ce point. Et même si tu marchandais, tu préférais toujours savoir une amie en possession d’armes que ces ordures. « J’en ai trouvé une partie dans une église, c’est fou hein ? Des survivants avaient dû aller s’y planquer et mourir en chemin. » Tu haussais les épaules, en avançant le long de cette cité morte, comme tu le ressentais ajoutant. « Là on va dans un vieux bar, enfin c’est pas vraiment ça mais c’est un peu le lieux où ils viennent boire un coup entre bons potes soulards. » Tu marchais toujours posant ton regard sur elle, elle semblait plutôt confiante mais que pensait-elle au fond ?
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeMar 3 Jan - 2:49

haggling in hell. Ophelia se sentait vraiment bien au sein du camp Yosemite. C'était assez tranquille, enfin autant tranquille qu'on puisse l'être en temps apocalyptique. Mais en tout cas, ça la changeait du temps passé auprès des cannibales. Si là-bas, ils se la jouaient plutôt nomades et pas fréquentables, ici c'était plus posée et les voyages qu'ils faisaient se limitaient uniquement aux excursions et les personnes ici étaient bien plus fréquentables, évidemment. En parlant d'excursion Malia était venue la voir pour savoir si ça dirait à la brune de l'accompagner pour faire du troc avec un autre groupe de survivants. Elle ne lui avait pas vraiment expliquée de a à z, qui ils étaient exactement, juste qu'elle avait besoin de quelqu'un pour assurer ses arrières au cas où, en quelque sorte. La blonde étant son amie, Ophelia ne pouvait qu'accepter. Le danger et l'inconnu ne lui faisaient pas peur. Elles ne mirent pas bien longtemps à partir, juste le temps que la brune laisse son poupon à Abby et qu'elle rassure cette dernière en lui disant qu'elle reviendrait dans pas longtemps. Si auparavant, il n'y avait que le poupon qu'elle avait du mal à laisser quand elle se décidait de partir en excursion maintenant Abby s'était ajoutée au lot. Elle s'était vraiment attachée à cette dernière et depuis que la jeune blonde avait rejoint Yosemite, elles avaient quand même passé pas mal de temps ensemble.

Une demi-heure après Malia et Ophelia se trouvaient déjà dans les bois pour rejoindre l'autre camp. Elles étaient toutes les deux assez silencieuses, la règle en or dans un tel environnement pour éviter de se retrouver face à des rôdeurs subitement. C'est Malia qui brisa le silence pour l'informer qu'elles étaient presque arrivées et en profita également pour lui demander si elle était déjà venue ici avant. Par réflexe, la brune regarda autour d'elle en fronçant les sourcils même si elle s'était déjà rendu compte avant que les alentours ne lui disaient rien.

- Non, je ne pense pas.

La jeune femme avait deja pas mal voyagé depuis l'épidémie. Pour preuve, lorsque tout cela a commencé, elle se trouvait à New-York et maintenant, elle se trouvait à Yosemite. Ça fait une sacré distance. Ce n'est pas pour autant, qu'elle se sentait dépaysée. Avant tout ça et lorsqu'elle était plus jeune, avec sa famille, ils ont voyagés pas mal de temps durant les vacances. Enfin, quand ses parents se donnaient la peine de se libérer de leur boulot. Cependant, c'était en jet privé qu'ils sillonnaient le pays et non à pied ou en voiture comme tout le monde était contraints de le faire désormais.

À peine arrivée à destination qu'Ophelia pouvait déjà constater d'elle-même le genre de personne qu'elle allait rencontrer dans ce nouveau camp. Apercevant, ce fusil braqué devant elle, la brune ne put s'empêcher de passer une main sur le manche de son épée. Malia finit par lui expliquer un minimum le déroulement du troc et a même la gentillesse de lui demander si quelque chose l'intéressait. À sa question, la brune jeta un rapide coup d'oeil aux armes avant de décider rapidement.

- Une dague me tenterait bien, il est vrai. Je ne pense pas que cela t'étonne. On ne change pas le genre de la maison.

Un sourire se dessina sur les lèvres d'Ophelia alors qu'elle posait son regard sur Malia. En effet, entre son épée et son poignard, cette dernière avait dû comprendre depuis longtemps le genre d'arme que son amie préférait. Contrairement à la majorité des survivants, la brune n'avait jamais touchée à une arme à feu. Lorsque l'épidémie a fait son apparition, elle avait directement jetée son dévolu sur une épée. Pour cause, lorsqu'elle était plus jeune, Ophelia avait eu des cours d'escrime alors avec une épée, elle avait juste à ajuster ses mouvements en fonction du poids de l'épée et ainsi de suite. Avec une arme à feu, elle aurait été obligée de tout apprendre à zéro et le temps de se perfectionner, elle aurait pu déjà être morte à l'heure qu'il est.

- En effet. Chapeau, en tout cas, pour avoir pensé à jeter un oeil dans une église. Moi cela ne m'aurais jamais effleuré l'esprit, je pense.

Cela devait drôle n'empêche de retrouver des armes dans une église. Un contraste déstabilisant sans doute. Quoique chacun devait maintenant avoir l'habitude des choses anormales. Avec des zombies mangeurs de chairs humaines, le bizarre avait fini par devenir une normalité. Cela fit sourire à nouveau Ophelia d'entendre leur prochaine destination. Un vieux bar. Tiens donc.

- Les hommes restent des hommes.

Elle afficha un air amusé. Les bars, elle connaissait. Avec ses activités d'avant, Ophelia avait l'habitude de ce genre d'environnement et surtout du genre de personnes qui y trainaient. Ajouté à cela son expérience avec les cannibales, ce n'était pas de vieux soulard, surement pas très fréquentables, qui allaient l'impressionner. Alors, aux côtés de Malia, elle était assez confiante. D'ailleurs, son amie avait l'air aussi sereine mais elle semblait aussi, surtout, avoir l'habitude.

- Tu viens souvent ici dans ce camp ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeVen 17 Fév - 13:11

On ne pouvait pas dire qu’à Yosemite, tu parlais ou faisais confiance à tous le monde. Tu t’y sentais bien, tu aimais bien le fait qu’on te foute la paix, que tu puisses y entrer et sortir comme tu le souhaitais. C’était des règles qui te convenaient mais tu ne te montrais pas la plus sociable. Tu avais tendance à rester dans ton coin et à n’aller parler que si nécessaire, même si naturellement au fil du temps tu avais fini par te faire quelques amies. Tu ne pouvais pas dire simplement des camarades parce qu’en ces temps dangereux, la moindre expérience rapproche et le peu de personne avec qui tu t’entendais vraiment bien, méritait le statut d’amies. Parce que j’avais confiance en ces personnes, dans le cas d’aujourd’hui c’était en Ophélia que j’avais confiance. Tant en la personne qu’en la survivante, ce qui pouvait nous être nécessaire. Tu ne savais pas comment ça allait se passer, mais à Bodie, tu restais toujours sur tes gardes, après tout c’était un camp sans réelle foi ni loi. Bon, la plupart des types là-bas, n’était que des petits méchants de pacotilles mais il y avait aussi certaines têtes auxquelles tu n’avais pas forcément envie de te frotter. C’est pourquoi tu avais donc besoin de quelqu’un pour surveiller tes arrières, mais comme les bons comptes font les bons amis, Ophélia allait aussi avoir sa part du gâteau. Le camp dans lequel vous alliez n’était pas très loin si l’on connaissait bien les passages et raccourcies dans les bois. De toute façon, les bois n’étaient réellement risqués qu’au début de l’apocalypse, quand trois rôdeurs nous faisaient paniquer. Maintenant, en deux trois mouvements tout était arrangé. Vous y étiez arrivé mais tu avais prit soin d’informer la brune t’accompagnant qui comme toi restait sur ses gardes. « Tu ne vas pas être déçu… » Avais-tu conclu. Elle allait voir un camp totalement différent de celui dans lequel vous viviez mais jusqu’ici tout c’était bien passé. Marchander était une bonne monnaie d’entrée et de sortie. Une fois devant le camp, deux fusils furent braqués sur vous tandis que vous vous retrouviez côte à côte. Tu ne bronchais pas, mais tu ne quittais pas ton arme pour autant même si tu ne pourrais rien faire pour te défendre. Tu étais habitué à ce genre d’accueil, finalement, vous aviez obtenue le droit d’entrée. C’est alors que tu avais expliqué le déroulement du troc avant de proposer à la brune d’en choisir une si quelque chose lui plait. Toi tu ne t’encombrais pas plus, entre les couteau à tes cuisse, plus la dague à ta ceinture, ta fidèle barre métallique et tes armes à feu, ton corps n’avait plus d’emplacement disponible pour y dissimuler une arme. Lorsque ton amie avait montré son intérêt pour une dague, tu avais sorti la plus belle mais surtout la plus tranchante d’entre elle que tu avais attrapée par la lame pour lui tendre le manche. « Cadeau. » Tu n’étais pas tant étonné par son choix, comme toi la brune n’était pas une fan des armes à feu. Et tout en avançant tu lui avais révélé l’endroit om tu avais trouvé la majorité de tes armes. Dans une église… Qui l’aurait cru, un groupe avait sans doute y trouver domicile et malheureusement les perde. Mort, départ précipité ? Tu ne le saurais sans doute jamais. « Moi non plus, je cherchais de la nourriture à la base. » Tu riais rapidement, parfois il y avait de bonne surprise en expédition, celle-ci en avait été une bonne. « Mais j’ai pas trouvé de nourriture. » On va dire que maintenant, tu avais vraiment l’habitude de chercher de partout, même dans les endroits les plus insolites. De toute façon, notre monde n’a plus rien de normal alors je ne serais même pas étonné de trouvé une bombe dans un magasin de jouet pour enfant. « Exactement » Les hommes restaient effectivement des hommes. Un peu d’alcool, de quoi rire et on les perdait pour la soirée. « Quand j’ai du troc à faire, les armes les intéresse souvent. Et ils ont souvent de quoi payer en nourriture. » Tu pénétrais dans le bar au côté de ton amie mais ton principal interlocuteur ne semblait pas là. Vous alliez jusqu’au fond de la pièce pour patienter quand un groupe de type se dirigèrent vers vous, vous accostant et vous proposant de quoi boire. « On est pas intéressé désolée. » Tu jetais un coup d’œil à Ophélia, sans prêter aux trois types resté con à côté de vous. « J’espère qu’il ne tardera pas, j’aimerais mieux ne pas m’attarder ici »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeSam 25 Fév - 11:09

haggling in hell. Malia avait piqué sa curiosité l'air de rien. Ophelia avait hâte de pénétrer au sain ce camp et de voir ce qu'il en était. Même si le fait que la jeune blonde lui ait demandé de l'accompagner était mauvais signe. Mais bon, ce n'était pas le genre de choses qui freinait la brune. Elle avait foi en ses capacités de combattante ainsi que ceux de son amie, donc il n'y avait pas de quoi se faire du soucis. Bien qu'avoir des fusils braqués sur elle ne lui faisait pas vraiment plaisir. La jeune femme se retrouva un peu plus rassurée lorsque la blonde lui donna la meilleure dague qu'elle disposait.

- Merci.

Elle prit l'arme par le manche et la coinça contre sa ceinture, son épée se trouvant dans un fourreau. C'est vrai que par les temps-ci il fallait de plus en plus aller dans des endroits insolites, chercher dans des lieux où personne ne penserait pour pouvoir réussir à dénicher quelque chose d'intéressant. Avec toutes ces années, tous les survivants avaient surement déjà pillés tous les supermarché et cie de leurs trucs utiles. Maintenant, il fallait utiliser sa cervelle et sortir des sentiers battus. Ophelia hocha la tête lorsque Malia lui répondit qu'elle venait souvent ici pour faire du truc, des armes contre de la nourriture. C'était une manière comme une autre, en effet. Autant échanger des choses qui n'ont pas vraiment d'utilité pour nous, surtout que la blonde avait l'air déjà bien équipée en arme pour pouvoir avoir de la nourriture en échange, chose qui n'était jamais de trop. Lorsque le groupe de types avancèrent vers elles, et que Malia les rembarra Ophelia afficha un sourire amusé.

- Je l'espère aussi. Quelque chose me dit qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de femmes par ici.

Et quelque chose lui dit aussi que le groupe de types n'allaient pas non plus quitté leurs semelles. Ophelia connaissait bien ce genre de cas. Le fait qu'elles ne soient pas intéressées comme leur avait si bien dit Malia, allait leur donner envie de persister encore plus. Peut-être allaient-ils se faire une sorte de compétition entre-eux pour savoir lequel d'entre-eux allait réussir à emmener l'une d'elle ou les deux dans son lit. Plusieurs fois Ophelia s'était retrouvée face à ce genre de cas lorsqu'elle travaillait dans son bar. Malheureusement pour eux et c'était une excuse qu'elle utilisait très souvent à l'époque car vrai, elles n'avaient pas le droit de sortir avec des clients. Puis la brune sortait déjà avec quelqu'un à l'époque, le père de sa fille. Et elle savait aujourd'hui qu'elle n'avait pas fait le meilleur des choix en le choisissant lui. Mais elle était amoureuse, même si elle s'en rendait compte aujourd'hui qu'il n'avait pas été le meilleur père non plus. Surtout après ce qu'il avait fait à Shelley, qu'il avait tenté de tuer leur fille alors qu'elle pleurait pour pas qu'elle attire les rôdeurs aux environs. En revenant, la brune l'avait tué lui, pour avoir osé une telle chose. Ce jour-là, elle avait perdu deux personnes qu'elle aimait car même si elle s'en rendait pas compte aujourd'hui c'est ce jour-ci qu'Ophelia avait aussi perdu sa fille.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeDim 26 Mar - 11:15

Tu avais un peu l’impression de présenter ton travail à l’une de tes amies. C’était idiot parce qu’avec l’apocalypse, personne n’avait de travail mais c’est un peu ce que tu faisais. Tu cherchais, tu trouvais, tu troquais. Tu n’étais pas du genre à t’envahir d’affaire. Tu possédais un sac à dos et un sac de sport pour les réels longs voyages mais c’était tout et en général tu ne transportais que le strict minimum, des vêtements, de la nourriture et des armes, les tiennes. Le reste n’était à tes yeux que du superflu alors tu préférais l’échanger soit à Bodie, soit à l’Angel Camp. En général pour les armes, c’était tout de même Bodie qui payait le mieux mais il t’arrivait d’aller voir l’un de tes contacts qui lui te faisait des échanges intéressant. Tu t’offrais tout de même le luxe de donner l’une des dagues de ton sac à la brune, en guise de remerciement. Tu savais que comme toi, Ophélia favorisait le corps à corps et utilisait en général épée et dague, toi c’était plutôt le bâton de combat mais tu étais tout de même bien équipé pour d’autres situations en tout genre. Tu n’étais jamais sans rien. C’est pour cela que tu ne t’inquiétais pas de balader dans Bodie seule même en l’occurrence, tu te sentais tout de même un peu plus en sécurité avec Ophélia à tes côtés. Vos talents de combattante n’étaient plus à prouver et à deux, tu plaignais le pauvre type qui aurait le malheur de s’en prendre à vous. Bien sur il y avait aussi des filles là-bas, tu en avais déjà croisé et elles n’avaient pas l’air moins dangereuses que les hommes mais généralement, elle te foutait la paix et ne te décrochait qu’à peine un regard. Tu avais tout de même expliquer à ton équipière que tu venais souvent ici pour faire du trocs, c’était à tes yeux une bonne idée plutôt que de s’encombrer ou de laisser des objets trouvés derrière toi. Vous étiez maintenant dans cette sorte de bar dans lequel certains du camp venait pour partager leurs bouteilles et se boire quelques verres. C’est donc sans grand étonnement qu’en voyant deux nouvelles dans le coin, un groupe de types ne put s’empêcher de venir vous accoster. Comme-ci le fait qu’ils soient costauds et blindés d’armes allait nous faire craquer. Même en temps d’apocalypse, j’avais un minimum de respect pour moi-même. « C’est vrai que j’ai jamais vu des filles du camp trainer vers ici. Faut dire que pour être avec des ivrognes totalement débiles autant restés dans son coin. » Et à ton avis le groupe de type n’allait pas vous laisser tranquille aussi facilement. Pour le moment ils parlaient entre eux, sans doute pour choisir s’ils allaient prendre la blonde ou la brune, à tous les coups. Nous n’étions pourtant pas des objets mais les personnes de ce camp étaient en général peu fréquentables et n’avaient pas tellement de sens moral. Et comme tu pouvais t’y attendre, l’un d’eux revint vers vous. Un gros baraqué, bien chauve et avec un air bien con comme un manche. Tout ce que tu détestais. Tu avais toujours aimé les bad boys mais il fallait quand même qu’ils aient un physique qui suivait et lui, ne l’avait pas. Il revint vers toi, alors que le pote juste derrière lui lançait des regards à Ophélia. « Bouges de là. » Tu étais déjà lassé, même l’envoyer bouler n’était pas drôle tellement il était lourd avec ces phrases de baratineur. Vous vous étiez mis dans un coin de la pièce pour être tranquille et ils arrivaient encore à venir vous embêter. Un vrai cliché. Cependant, il attrapa soudainement ton bras le serrant fermement en te disant de venir un avec lui. Il voulait la jouer comme ça. Voyant qu’Ophélia allait surement réagir, tu te retournais vers elle en souriant. « T’inquiète, je gère ! » Et quand le gars commença à te trainer de force, tu tiras brusquement ton bras, avant de passer tes mains sur ses épaules et de lui envoyer un coup entre les jambes qui le plia en deux. Puis tu le finissais en te saisissant de sa nuque pour lui cogner le crâne contre le comptoir. Tu t’étais ensuite redressé et tu avais vu ses quatre autres copains se rapprocher de toi, heureusement pour vous, ils semblaient vouloir s’en prendre à vous à mains nu mais tout de même, tu n’étais pas supergirl. Tu te retournais à nouveau vers la brune en prenant un air gêné. « Là, j’aurais peut-être besoin d’aide. »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeLun 17 Avr - 1:14

haggling in hell. Même en pleine apocalypse les hommes restaient les mêmes. Leurs lieux de prédilections également. C’est à se demander comment ils arriveront à survivre lorsqu’il n’existera plus une seule goutte d’alcool. Parce que bien sûr c’était une chose qui allait arriver avec le temps, les survivants finiront par ne plus dénicher une seule bouteille. Les ressources s’épuisent avec le temps, mais sans doute plus lentement en fonction des années qui passaient, après tout ils étaient de moins en moins à peupler cette planète. Malheureusement, en observant les survivants de ce camps, ce n’était pas les meilleurs qui semblaient perdurer. Et en voyant les mecs de ce bar, elle était certaine que son ex aurait certainement eu sa place ici.

- Oui avec un minimum de bon sens, il n’est pas bien difficile de comprendre qu’il est plus judicieux de rester loin. Autant que ces hommes ne doivent pas être très fréquentables de base alors totalement éméché je n’imagine point. Ou peut-être que l’on va pouvoir avoir le droit à une petite démonstration…

Elle les connaissait par coeur ces divers regards que ces types leur lançaient. Cela promettait d'être de gros lourds, au point que ça ne l'étonnerait même pas que l'un d'eux finisse par mimer un baiser avec sa bouche ou même passer sa langue sur ses lèvres avec un regard salace. Ophelia préférait arrêter de les regarder afin d'éviter de se foutre de leur gueule ouvertement, tellement ils étaient ramassis de clichés et de déja-vu. L'ignorance totale des deux jeunes femmes ne plaisant apparemment pas, l'un deux finit par les rejoindre pour se coller à Malia suivit par un autre qui semblait plus intéresser par la brune, ce qui lui fit rouler des yeux. Par contre, elle ne se voyait pas du tout rester là sans rien faire lorsque le lourdeau attrapa le bras de son amie. Cependant, cette dernière l'en dissuada la persuadant qu'elle allait s'en occuper. Ophelia savait que Malia arrivait parfaitement à se débrouiller mais elle ne put s'empêcher de lui adresser un regard légèrement désapprobateur. La scène qui suivit eu le don de faire sourire la brune. Y'avait pas à dire, elle savait carrément se débrouiller. Évidemment, cette démonstration de force ne plut pas vraiment aux autres et bien rapidement ils se rapprochèrent de Malia pour lui donner une leçon surement. Ophelia se leva aussitôt après que la blonde lui demanda de l'aide. Ce qui était bien, c'est que les types avaient dû se dire que la brune était complètement inoffensive. Grossière erreur. Rapidement, elle se place à côté de son amie et brandit son épée.

- Un pas de plus et l'un de vous ne se retrouve démunit de toute façon de procréer.

Son épée était dirigée vers l'entre-jambe de l'un des quatre types, sans doute que ça leur était plus démonstratif. En y réfléchissant bien, Ophelia n'était pas vraiment certaine qu'ils aient compris un traitre mot de ce qu'elle venait de dire mais bon là, ils devaient bien comprendre. C'est vrai qu'il était difficile de se débarrasser du langage de fille de bonne famille quand on avait passé la majeure partie de sa vie à se le faire inculquer mais sans s'avancer, elle dirait qu'elle se débrouillait pas mal, sans doute parce que c'était des origines auxquelles elle tentait déjà d'échapper avant l'épidémie.

- Écoutez on est là pour passer un marché avec Neil et je ne pense pas qu'il serait très d'accord avec ce que vous comptez faire là. Sans vouloir trop m'avancer, je ne pense pas que vous ayez beaucoup de fournisseurs et je n'aurais pas trop envie de me retrouver à votre place quand vous lui direz qu'il a une collaboration en moins parce que vous ne savez pas tenir vos.. hum… pantalons. Et je ne dis pas ça parce que je crains que nous ne faisions pas le poids face à vous. Pas du tout… Vous avez bien vu ce que mon amie vient de faire à votre copain ? Croyez-moi ce n'était qu'un échauffement et me concernant je vous laisse deviner ce que je peux faire avec mon épée. Honnêtement, je dis ça pour vous, pour vous éviter de connaitre l'humiliation de se faire battre par des filles. Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitimeJeu 14 Sep - 21:56

Il fallait croire que le sexe masculin était un genre qui n’évoluait pas. Tu étais toujours totalement désespérée en voyant que tout ce qui portait un pénis ne changeait pas à travers les siècles. Toujours à agir bêtement en usant de ses bras et en réfléchissant soit avec cette grosse connerie de fierté, soit avec leur queue et ce n’était pas mieux. Et surtout en pensant que vous les femmes restiez des petites choses fragiles dont l’on abuse dès qu’on le désir. Manque de peau, l’apocalypse avait réveillé de véritable guerrière. Ils avaient encore moins de chance de tomber sur toi, et ne parlons pas d’Ophélia. Et comme si vous aviez été voyante, des cons de type n’ayant jamais évolué vous observaient de loin comme s’ils voyaient un morceau de chair fraiche apaitissante et tu savais déjà comment ça finirait. Tu n’étais pas du genre à arrondir les angles et tu détestais être prit pour une faible alors que de toute ta vie, tu ne l’avais jamais été. « C’est sûr même, rien qu’à voir comment ces porcs nous observent. » Tu soupirais totalement blasé de ce genre de comportement. On était là pour survivre et eux trouvaient encore le moyen de passer en priorité des besoins secondaires. Il fallait dire qu’avec des gueules de poivrots pareil, ils ne devaient pas souvent trouvé de quoi remplir la place manquante de leur lit, car même avec un bâton tu ne les toucherais pas. Et comme vous vous y attendiez toutes les deux, deux gros lourds prirent leur courage à deux mains pour venir vous abordez d’une manière tellement clichée que s’en était hilarant. L’un favorisait la blonde et l’autres la brune, malheureusement pour toi, ton lourd à toi semblait plus insistants et sans plus violent puisqu’il serrait fermement ton poignet lorsque tu refusais de le suivre. Malheureusement pour lui, il avait misé sur le mauvais cheval. Quoi qu’avec ton amie, dans un cas comme dans l’autre, il aurait sans doute prit pour son grade. Tu dissuadais toutefois ton amie d’intervenir afin d’avoir le loisir de faire comprendre à cet abruti que tu n’étais pas sa chienne et qu’il ne te possèderait pas. Un coup de genou, son crâne fracassé contre le comptoir et ton problème était résolu et trainait pitoyablement au sol. C’est alors que tu avais vu le reste de sa petite bande s’approcher de toi et cette fois-ci tu avais accepté de demander l’aide de ton équipière ne craignant de prendre un peu plus pour ton grade. Ton bâton de combat dans tes mains, son épée dans les siennes, vous étiez prêtes à en découdre. Tu ne pu t’empêcher d’esquisser un sourire lorsqu’Ophélia dirigea son épée en direction de l’entre-jambe de l’un deux qui ne se sentait alors sans doute pas très à l’aise. Cette faiblesse qu’on les hommes. Ophélia était plus radicale que toi mais tu devais reconnaitre qu’un coup comme elle menaçait de porter, serait décisif et fatale à l’adversaire. Et le tout dans un langage soutenu n’allant pas avec son apparence de battante. Tu l’entendais alors négocier avec ces parfaits crétins et elle avait raison. Même toi, tu aurais été dissuadée de te battre à leur place alors qu’il t’en fallait énormément pour te calmer. Elle n’avait pas tord, ils avaient peu de fournisseurs et surtout Neil était une tête importante du camp de survivant qui n’hésiterait pas à les tuer de sang froid rien que pour avoir essayé de toucher l’un de vos cheveux. Dans tous les cas s’ils faisaient les sourdes oreilles, c’est sans doute eux qui en pâtiraient. Le plus beau du groupe et sans doute le plus potable fut le premier à tourner les talons en pestant contre vous, tandis que les trois autres vous observaient d’un mauvais œil, faisant l’un après l’autre demi-tour en nous jetant des regards mauvais. Tu posais tes yeux bleus sur elle en souriant. « Mais t’es trop forte en négociation dis moi, c’est à toi que j’vais filer le troc d’mes armes ! » Toutefois tu étais un peu déçu de ne pas t’être battu. Tu étais incorrigible mais tu adorais ça, une bonne baston de temps en temps dans lesquelles tu pouvais casser quelques gueules. C’est alors que Neil fit son entrée dans le bar allant s’installer à une table sans vous jeter un regard. Vous le rejoigniez alors le temps d’effectuer le troc, que tu laissais à ton amie qui arrivait à négocier de bien meilleurs prix en guise de nourriture que tu ne l’aurais fait. Une fois le troc fini, tu ne pouvais t’empêcher d’être étonné. « C’est décidé ! T’es engagée ! »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



haggling in hell + Ophélia Empty
MessageSujet: Re: haggling in hell + Ophélia haggling in hell + Ophélia Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

haggling in hell + Ophélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-