CALM DOWN. Ft. Auregan
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

CALM DOWN. Ft. Auregan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 2 Jan - 11:01

Calm down
Auregan & Noah

Noah inspire longuement et observe sa cible. L’enjeu est serré. Il grince des dents, plisse les yeux et tient fermement son appareil mortel en main avant de … Balancer son bras en avant pour viser et toucher la cible en plein centre. Sa fléchette se plante en plein point rouge, et le blond saute d'un seul coup en levant les bras.

« - C'est qui le patron ?!

A peine a-t-il effectué sa pirouette festive qu'il se fige, grimace et met ses mains sur son abdomen.  Fred lui lance un regard un biais, lâche un sourire et hausse un sourcil.

- Ca va, ça va, la ferme ! Qu'il râle en lui rendant son sourire.

- Tu vois, je me dis que t'as vraiment de la chance, en fait. Sans Lucy ou Aurie, tu serais déjà mort mon vieux.

Le blond fronce plisse le nez, hausse les épaules et retourne chercher les flèches.

- Tu dis ça parce que t'as pas touché la cible une seule fois !
- J'ai les jambes trop courtes ! qu'il réplique au tac au tac.

Il sait où il veut en venir, mais il refuserait de l'admettre. La première s'est pris une balle pour lui, l'autre l'a retiré de justesse en l'empêchant d'y passer. La troisième sera peut-être la bonne. Mais alors qu'il se détourne pour retourner auprès de son ami, l'ancien militaire aperçoit l'une des deux femmes de ses songes au loin.

- Ah, je te laisse un moment, je vais voir si je peux aider Aurie !
- Tu vas te faire jeter ! Balance Fred par-dessus son épaule.

Il a sûrement raison, depuis ses deux semaines de convalescence, il a à peine eu le droit de soulever son propre verre pour boire. Et on dirait que tous ses amis s'y mettent ensemble pour le mettre en rogne. Il déteste être assisté. Le survivant se rapproche de la rousse et pose une main sur sa taille.

- B'jour m'dame, bien dormi ? Je t'ai pas vue ce matin.

Il dépose vaguement un baiser sur sa tête, s'écarte et la regarde un moment. Elle a un drôle d'air. Non pas qu'Auregan n'est jamais l'air occupé ou préoccupé, surtout depuis qu'il s'est pris une balle, mais tout de même.

- J'ai encore rien fait, et pourtant je te sens quand même contrariée, ça va pa ? … »


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Jeu 19 Jan - 0:04


CALM DOWN

Ces deux dernières semaines ont été, pour Auregan, abominables. Elle s'inquiète déjà beaucoup d'habitude - et ça a toujours été comme ça même si ça s'est accru avec l'épidémie - mais alors là ... depuis que Noah s'est pris une balle - sortie d'on ne sait trop où d'ailleurs -, elle veille au grain. Elle le suivrait presque de partout s'il n'était pas plus rusé qu'elle la majeure partie du temps.
Mais le fait est qu'il n'y a pas que sa santé qui la tracasse. Il y a aussi cette demie-proposition, qu'il lui a faite juste avant de s'effondrer sur le sol, son torse en sang. Elle n'a rien oublié, et ne lui a jamais donné de réponse. Sauvée par le gong, comme on dit, hein.

En l'occurrence, elle aurait préféré ne pas être "sauvée par le gong".
Mais bref.

Cette demande de Noah a réactivé un certain nombre de choses chez Auregan, sans même qu'il le sache. Ce qui est bien, c'est que le timing est plus que favorable à la jeuen femme. Elle peut faire passer chacune de ses émotions négatives, chacun de ses froncements de sourcils, pour de l'inquiétude à son sujet. Elle déteste lui mentir ... mais elle omet de lui dire plus qu'autre chose.

Sauf qu'elle s'est décidée à arrêter ce petit manège. Elle veut tout lui dire. Tout.

C'est sur cette idée qu'elle s'est réveillée le matin même, et c'est encore là-dessus qu'elle est, quelques heures plus tard. D'un seul coup, sur une impulsion, elle se lève et part à sa recherche. Elle le trouve sans trop de difficultés ... ou bien c'est lui qui la trouve, difficile de trancher là-dessus. « Salut toi. Disons que j'ai relativement bien dormi. » Par les temps qui courent, c'est déjà pas mal. Mais Noah le sait, elle a tendance à beaucoup bouger quand elle ne trouve pas le sommeil. « Je me suis juste levée tôt. » Voire même très tôt ... genre aux aurores. Mais ça ... pas besoin de le dire. Si elle a une nette tendance à beaucoup s'inquiéter pour Noah, l'inverse est aussi on ne peut plus vrai.

Quoi qu'elle n'a visiblement pas besoin de dire quoi que ce soit pour éveiller les soupçons du jeune homme. « Je ne suis pas contrariée ... c'est juste ... » Comment lui dire ça ? Ça semble toujours bizarre un faut qu'on parle. Voilà quelque chose qui n'a pas changé avec l'apocalypse.
« Il y a quelque chose que j'aimerais te dire ... Viens. » Elle ne peut décemment pas dire ça ici, et à la vue et au su de tous - de Fred en particulier qui n'est pas bien loin -. Elle l'emmène un peu plus loin, à proximité de leur tente, mais surtout à l'écart des regards indiscrets.
« Avant toute chose ... promets que tu ne t'énerveras pas. S'il te plaît. » Là, elle va carrément le faire paniquer. Mais elle ne voit pas trop d'autre façon d'amorcer les choses ... et de le faire bien vivre ce qu'elle s'apprête à lui dire.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 30 Jan - 22:08

Calm down
Auregan & Noah

Noah inspire longuement tout en observant Auregan. Il pense sincèrement se faire, encore une fois, sévèrement engueuler. Mais sa surprise est grande lorsque le jeune femme ignore son incartade pour simplement souligner son manque de fatigue. Ca lui arrache un froncement de sourcils. Non, ça, c'est faux. L'ancien survivant penche sa bouille sur le côté, fronce les sourcils et fait mine de ne pas comprendre. Mais il n'est pas dupe, quelque chose la tracasse et il se voit forcer de le signaler. Oui, il voit que quelque chose cloche. Noah pince ses lippes, glisse ses mains dans ses poches et hausse un sourcil. Qu'est-ce qu'il a loupé ? Et ça lui revient, la demande. Est-ce que c'est ça ? C'est forcément ça … Ca va bientôt faire deux semaines qu'il s'est fait trouer l'abdomen par on ne sait qui. Il est en train de guérir. Par contre, la demande, elle … Ca reste comme une plaie ouverte contre un palais. Impossible de la refermer. Parce que c'est sûrement ce que c'est, pour Auregan.

Il aurait pas dû faire ça.

Le fait qu'elle l'encourage à se tenir à l'écart de toutes oreilles indiscrètes ne fait qu'empirer son angoisse. Il a presque l'impression de sentir un point de suture exploser. Mais c'est qu'une illusion. Le blond jette deux trois coups d'oeil à la rousse, de plus en plus impatient. Mais lorsque la jeune femme lui demande de ne pas se fâcher, le militaire ne peut s'empêcher de serrer les poings dans ses poches. Et pourtant, c'est un sourire qu'il lui offre. Un sourire curieux. Nerveux.

« - Non … Allez quoi, Aurie, tu vas finir par me faire peur ! Plaisante-t-il malgré tout.

La vérité, c'est qu'il a déjà la trouille. Lui montrer ? Sûrement pas !

- J'dois m'assoir ? Demande tout de même Noah d'un ton plaisantin.

Et c'est pourtant ce qu'il fait. Il s'assoit sur le lit qu'il a à peine quitter depuis quinze jours. Plus ou moins. Difficile à dire, le temps file comme neige au soleil. Il attend. Son pied commence à frapper nerveusement le sol. Un simple tapis d'herbe, rappelant à chaque fois leur condition plus que maigre. Faible. Au moins, ils peuvent se remplir la pense de temps à autre et il a survécu. Mais cette pensée ne le soulage pas pour autant.

- … Aurie ?» Souffle Noah après quelques secondes, comme pour lui rappeler où il sont.  

Elle a clairement l'air ailleurs.
En vérité, Noah l'a rarement vue aussi nerveuse.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Mar 31 Jan - 20:49


CALM DOWN

Noah a l'air plus qu'inquiet, et pour cause. Auregan ne fait rien pour atténuer cette tension. En fait, elle se dit que ça amortira peut-être un peu le choc ... s'il s'est déjà imaginé le pire après tout, pourquoi pas ? Bizarrement, elle n'y croit pas une seule seconde. Elle ne va pas juste lui dire qu'elle va quitter Yosemite. Elle ne vient pas non plus lui annoncer qu'elle a trouvé un remède miracle à tout ce merdier. Non, loin de là.

Elle le fait venir avec elle jusqu'à un endroit plus isolé, et se place face à lui. Clairement, elle est mal à l'aise. Mais c'est bien au-delà de ça. C'est ... de l'appréhension, avant toute chose. Elle ne sait pas comment lui dire ça mais, pire que tout, elle ne sait pas comment il va réagir.
Mal, évidemment.

« Oui, tu devrais ... » OK. Ça ne va pas le rassurer ça. Mais elle ne va quand même pas lui mentir et lui proposer de rester debout. Encore une fois, elle ne sait pas comment il va réagir. C'est ce qu'elle appréhende le plus. Tous les deux, ils sont toujours très discrets. Sur leurs sentiments, sur leurs émotions. Elle ne veut pas que Noah ait l'impression d'être poussé dans ses retranchements. Elle sait qu'il ne le fera pas mais il faudrait que, dans l'idéal, il puisse s'exprimer.

Merde. Faut qu'elle arrêter de retourner ça dans tous les sens. Sauf que ça lui permet de retarder le moment fatidique et Noah l'a sans doute remarqué ...

Elle se racle la gorge, lui accorde un mince sourire. Elle s'assoit à ses côtés sur le lit, attrape ses mains dans les siennes et se met en biais pour pouvoir le regarder.
Ça y est, c'est le moment.

Elle crève d'envie de trouver un moyen - n'importe lequel - pour retarder encore l'échéance mais ... ce n'est plus possible. Elle se conforte trop dans cette optique depuis le début, gardant à l'idée qu'il n'en saura jamais rien et puis c'est tout. Mais elle doit se libérer de ce fardeau. Et, surtout, Noah a le droit de savoir. Il doit savoir. Cette histoire de mariage là, ça a fait remonter à la surface tout ça. Et elle se rend compte qu'elle n'a pas le droit de le cacher, c'est son devoir que de le lui annoncer. « Bon, quand faut y aller, hein ... » Un rire nerveux lui échappe, et elle se rend compte qu'elle est encore en train de faire durer les choses. Le pauvre Noah ne doit plus en pouvoir. Et elle non plus, à vrai dire, mais elle n'a pas assez de recul pour s'en rendre compte, de ça. STOP. « Faut que tu saches que ... quand tout ça a ... commencé, j'étais ... enceinte de trois mois. De toi. » Elle était obligée d'ajouter le de toi, sérieusement ? Non sans blague ? Le stress est à deux doigts de lui faire dire n'importe quoi. « Et ... je l'ai perdu, pratiquement tout de suite. » Comme on dit : wait and see. Il n'y a plus que ça à faire. Ça et ravaler ses propres émotions pour ne pas en rajouter une couche.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 6 Fév - 21:02

Calm down
Auregan & Noah

Peu importe ce que c'est. Ca sent mauvais pour lui. Noah n'insiste pas plus et attend, la bile collée à la glotte. La boule au bide et une impression de déjà-vu. Où-est ce qu'il a déjà vu ce genre de scénario, déjà ? Ah oui. En voyant des potes à lui se faire jeter comme des paillassons. Pourtant, le contexte présent ne s'y prête pas. C'est bien plus sérieux que ça, il le sait, il le sent. Ca ne le rassure pas. Ca lui colle une trouille monumentale. Le blond pince ses lippes et sort une grande patte de sa poche pour la tendre à la main levée vers lui. Auregan l'agrippe, l'air tout aussi nerveuse que lui. Son palpitant tambourine dans sa cage thoracique. Plus aucun sourire ne vient étirer ses babines larges. Un souffle. Un laps de temps interminable et la rousse commence doucement à se lancer. La voix tremblante et les pupilles dilatées. Chaque syllabe parvient à lui. Il encaisse chaque mot. Chaque mimique. Chaque hésitation. Puis …

L'aveux coupable.
Ca l'pourri jusqu'aux entrailles.


Pourtant, il essaie d'imaginer un seul instant avoir rêvé ces mots prononcés de la bouche de sa compagne. Il a sûrement mal compris. C'est ça, il a rêvé. C'est un putain de cauchemars. L'idée met un moment à se frayer dans sa caboche, si bien que sa silhouette figée doit être telle les statut de marbre des musées Italiens. Pâle. Figée. Le regard vide. Premier déglutissement. Non. Il rêve. Il hallucine. Une goûte de sueur perle le long de sa tempe alors que ses doigts commencent à bouger entre ceux d'Auregan. Mais aucun mot ne sort. Il en est tout bonnement incapable. Sa main file d'entre les doigts fins de l'infirmière, comme une brûlure. Ses pieds l'emportent. Ses guibolles l’expulsent du lit et le voilà étendu comme un ressort, les yeux dans le vague. La bouille qui fait non, non, non. Ses lèvres qui formulent silencieusement la négation.

Et il l'imagine. Aurie. Sa Auregan. Seule. Le croyant probablement mort. Saignant par les cuisses la progéniture rejetée. Première larme. C'est pas possible … Lui qui, depuis quelques temps, s'était surpris à imaginer le ventre rond de la survivante, gonfler de mois en mois. Un fantasme impossible et irréalisable dans les conditions actuelles. Ca. Il l'avait loupé. Il doit encore dire adieu à un vieux rêve. Qu'est-ce qu'on lui arrachera la prochaine fois ? Premiers tremblements. Il recule, divague et fixe tous les éléments présents dans la tante. Tout, sauf elle. Il refuse qu'elle le voit. Il n'a jamais versé une seule vraie larme depuis tout ce putain de bordel. Et bien avant encore. Même lorsqu'il avait soufflé deux mots qu'il avait sur le cœur à celle qui se tient derrière lui. Deuxième larme. LA CHAISE. Elle le nargue, la salope. Tranquillement positionnée là sans craindre qu'on l’atteigne. Là, il voudrait être un putain d'objet. Sans poumons. Sans chair. Sans cœur.

Salope de chaise inerte et tranquille.

Sa main agrippe son manche et la dite chaise vole au-dessus de son crâne, avant de se fracasser contre le sol. Et encore. Et encore. Il cogne l'objet comme un dément. Un fou. Il a oublié qu'il il est, le Campbell. Il a oublié où il est. Adieu le self-control. La chaise s'éparpille en bouts d'échardes et en milles morceaux à ses pieds, complètement anéanties. Comme lui. Il est en miettes, un point de suture explosé et une écharde dans la main. Y s'en fout. Le voilà tout miteux au milieu de la tante, tête baissée, épaules tremblantes et visage trempé de larmes. Impossible de tenir debout. Ses jambes le lâchent. Traîtresses. L'voilà qui s'effondre mollement, pitoyable, Campbell.

T'es pitoyable.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Jeu 9 Fév - 21:04


CALM DOWN

Les mots mettent du temps pour se frayer un chemin. Et quand ils le font, Auregan a l'impression qu'elle vient de lâcher une bombe. Normal, c'est le cas. Presque à l'image du temps qu'il lui a fallu pour dire les choses clairement, Noah ne réagit pas immédiatement. Elle voit son visage se décomposer, mais il ne fait aucun mouvement. Dans un premier temps, en tout cas. Parce qu'une fois que l'information a eu le temps de faire des tours et des tours dans son esprit, elle voit les premières réactions se mettre en marche. Sous son regard désolé et contrit, elle le voit retirer sa main qu'elle tenait, puis se lever d'un bond. Il fuit son regard. Elle le sait, elle le sent. Elle ne sait pas pourquoi en revanche : tristesse ? Culpabilité ? Tout est envisageable. Impossible, donc, qu'elle ait un avis tranché là-dessus. Elle le connaît bien, et même très bien, Noah. Elle sait donc qu'il peut se la jouer inaccessible sans trop de difficultés. Elle sent comme une déchirure au niveau de sa poitrine, le trou béant qui s'était ouvert ce jour-là semble sur le point de se rouvrir. Avec tout ça, elle n'a jamais vraiment eu le temps de faire son deuil. Le fait de mettre en mot cette perte, c'est une souffrance indéniable, un véritable bond en arrière qui cause des dégâts. Et puis, la réaction de Noah lui brise le cœur, elle aussi. Elle ne trouve rien à redire. Ne bronche même pas lorsque, hors de lui, il brise une chaise en foutant des coups à droite et à gauche. Elle-même déboussolée, elle ne bouge pas.

Ce qui la fait réagir, c'est sa chute sur le sol. A bout de forces, à bout de nerfs aussi sans doute, il s'écroule. Et Auregan, anéantie, est convaincue qu'elle ne peut pas se contenter de rester là, à le regarder souffrir. Il n'y a pas grand chose - voire même rien du tout - qu'elle puisse dire ou faire pour le rassurer, pour le faire aller mieux. En revanche, elle peut toujours essayer d'affronter ça avec lui. C'est parce qu'elle était persuadée qu'il avait besoin de le savoir, qu'ils en sont arrivés là aujourd'hui. Mais c'est aussi, égoïstement, pour ne plus être la seule à porter ce fardeau. Elle s'en veut à présent. Elle met cette culpabilité de côté, prend une profonde inspiration et se lève du lit sur lequel elle s'était assise. Elle ne sait pas bien quoi dire. Ils n'ont jamais vraiment été du genre à parler, tous les deux, ni même à se la jouer démonstratifs. Alors, elle ne dit rien. Elle estime que la meilleure réaction à avoir, c'est de s'allonger à côté de lui et de le prendre dans ses bras. Au départ, elle est à deux doigts de prononcer son prénom, de dire autre chose avec ça pour lui montrer qu'elle est là, mais elle ne trouve rien d'intelligent à dire. Alors elle se tait, et elle enfouit son nez dans son cou. Là, il saura qu'elle est là. Et, avec ça, elle ne le verra plus pleurer, ce qui a pour seule conséquence de faire remonter à la surface sa propre tristesse et sa culpabilité. Pour ça, et pour la perte effective du bébé, qui n'en était pas encore tout à fait un.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 27 Fév - 12:47

Calm down
Auregan & Noah

Espoirs vains. Espoirs brisés. Il n'y a certainement pas pire que de voir toute sa vie s'effondrer sans plus pouvoir espérer. La rage l'a emporté, il a laissé à Auregan l'occasion de voir ce qu'il a toujours voulu cacher. Par deux fois. La rage qui l'empoigne par les tripes. Cette crise de colère incontrôlable qui le prend à la gorge et l'emporte complètement. Alors oui, il pleure. Pour la première fois depuis des années, il laisse ses traîtresses lacrymales rouler sur ses joues. Il laisse la peine l'écraser comme un ras de marais. Sa poitrine manque d'exploser. Parce qu'il n'en veut pas à Auregan de ne jamais lui avoir avoué ce qu'elle avait perdu, ce qu'elle avait enduré. Il s'en veut à lui d'avoir été absent, de lui avoir laisser vivre ça seule. Peut-être auraient-ils dû faire plus attention. Mais comment pouvaient-ils savoir que le monde allait s'effondrer ? Il ne savait pas … Vraiment pas.

« - J'savais pas … » marmonne faiblement Noah.

Elle pensera sûrement qu'il parle du bébé. D'une certaine façon, c'est vrai. Mais ce serait con d'évoquer une telle évidence. Mettez ça sur le compte du chagrin.

Il sent les mains d'Auregan glisser sur ses épaules mais n'ose toujours pas lever la tête. Replié sur lui-même, alors que la rousse l'enlace doucement. Il doit se calmer. Il doit se reprendre. Il ne peut plus effacer ce qui vient d'arriver. Le survivant se sent pratiquement mort à l'intérieur. Il est devenu une plaie pour le groupe depuis quelques temps. Inutile. Obsolète. S'il laisse l'horreur d'un tel aveux l'emporter, alors il est bon pour l'abattoir. Et il n’abandonnera plus personne. Plus jamais.

Resaisis-toi.
Putain d'épave.


Le blond se racle la gorge, inspire longuement et s'écarte légèrement de la rousse. Ses opales cireuses scrutant sa compagne. Ca fait quatre ans, pourtant il a l'impression de tout partager avec elle depuis une éternité.

Regarde-là dans les yeux, Campbell.


Bras tendus et mains sur les épaules de l'infirmière, le presque quarantenaire avise son bandage maculé de sang. Sale con. Il fixe son ventre, sa poitrine, ses clavicules. Remonte lentement jusqu'à sa mâchoire puis enfin, jusqu'à ses prunelles pâles. Aucune syllabe n'est gerbée de ses lippes. Il est incapable d'articuler la moindre foutue doléance. Elle comprendra, il en est certain. Il comprend, elle le sait. Il ne fait que hocher mollement le menton. Un oui silencieux. Oui, j'ai compris. Oui, on a traversé trop de merdes toi et moi. Oui, on va se relever et casser des gueules.

Oui, ce sera nous, quoi qu'il arrive.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Sam 4 Mar - 0:22


CALM DOWN

Sur le coup, elle s'en veut un peu de lui avoir dit. Elle regrette de ne pas avoir gardé le silence plus longtemps encore. Mais l'idée a fait son chemin, elle a finit par se dire qu'il méritait de savoir, lui aussi. Ce n'est pas un moyen de se décharger d'un fardeau trop lourd à porter - elle est assez solide pour tenir, ça elle le sait -, c'est juste ... et bien, qu'il est au moins aussi concerné qu'elle. Alors, ouais, y a un peu de regret sur le moment. Le voir comme ça, ça lui brise le cœur. Ça lui donne envie de revenir en arrière et de fermer sa gueule. Mais ce n'est pas possible, et elle reste persuadée qu'elle finira par se convaincre que c'est pour le mieux. Au moins, maintenant, il sait. Elle a apaisé sa conscience, en plein tumulte pour garder un tel secret. Et Noah est au courant à présent. C'est dans le silence - ou presque - que la suite se fait. Il se contente d'abord de l'observer des pieds à la tête, avant de planter ses yeux dans les siens. Son cœur rate un battement, parce qu'elle a très bien compris le message qu'il essaye de lui faire passer. Sans problème. Ils n'ont jamais vraiment eu besoin de communiquer, tous les deux. Ils ont surtout depuis longtemps dépassés ce stade, se comprenant sans avoir besoin de mots. Elle réussit à faire fi des yeux brillants de Noah, et lui sourit. Un petit sourire, mais un sourire sincère.

En effet, ils sont ensemble. Ensemble, et sans secrets aucun pour barrer leur route. C'est tout ce qui compte. C'est évidemment plus compliqué, plus tumultueux que ça. Il y a tant d'autres facteurs avec lesquels jongler. Cette fois, Auregan détache une de ses mains de lui, pour mieux la poser sur sa joue. Elle laisse quelques secondes supplémentaires s'écouler avant de se lancer. « Hey … » Bon, ça va être plus compliqué que prévu d'y aller direct. Non, en fait, elle n'a rien prévu du tout. Elle y va à l'instinct, là. Et elle appréhende tellement ... Elle n'est pas habituée à ça, elle est plutôt du genre à préparer des jours durant ses interventions orales, du genre à éviter les discussions trop sérieuses avec les familles des patients, du genre à ... Mais c'est Noah. Elle ne craint rien. « Moi aussi, je nous voyais mariés autant dans un monde normal, que maintenant ... » Lâche-t-il finalement, reprenant les mots exacts de Noah. Ils lui ont suffisamment couru dans la tête ces derniers jours pour qu'elle en soit capable. Impossible de les oublier.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Sam 25 Mar - 11:26

Calm down
Auregan & Noah

Ses grandes pattes viennent essuyer les larmes traîtresses qui perlent le long de ses joues. Il renifle, racle sa gorge et pivote légèrement sa bouille humide sur le côté. La regarder lui semble encore bien difficile. Il n'y a que son contact qui lui rappel qu'elle est bien là. Personne ne parle. Ils sont comme ils l'ont toujours été. Là, se complaisant dans le silence tout appréciant la présence de l'autre. Malgré les épreuves et le temps qui foulent et bousillent tout sur son passage. Ils sont un amas de miettes qui se mélangent. Deux vases brisés sur une même cible. « Hey » La voix de la jeune femme l'oblige à tourner à nouveau le menton vers elle. Il inspire longuement, papille ces cils et sent des restes de larmes couler le long de ses joues. Nouveau raclement de gorge. Il essuie prestement les débris d'eau salé et hoche la tête. Observe leurs mains liées, puis à nouveau le visage d'Auregan. La réponse est aussi stupide que son air défoncé. Défoncé par les dernières révélations.

« - Hm ?

Il inspire longuement, avise leurs mains jointes et attend, sans savoir quoi. Le blond tremble légèrement, prémisse des larmes. Il bute sur ses mots, fronce les sourcils, puis ouvre ses mirettes avec surprise.

- Tu …

Dis un truc, Campbell, t'as vraiment l'air con.

L'info commence doucement à lui monter au cerveau. Après avoir piqué une crise de rage et de peine aussi terrible, il lui semble déplacé d'exulter. Pourtant, le coin gauche de sa babine tremblote. Léger commencement d'un sourire qu'il parvient difficilement à lui cacher.

- Tu veux dire qu'on va vraiment s'marier ? »

Bravo, t'as l'air définitivement encore plus con que t'en as l'air.
Et cette fois, il sourit. Pour de vrai.
Un sourire qu'il avait plus eu depuis des mois.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Jeu 30 Mar - 15:32


CALM DOWN

C'est en décalage total avec tout ce qu'il vient de se passer, et des larmes qui coulent encore sur le visage de Noah, mais Auregan se sent étrangement bien. Presque apaisée. Sans doute parce qu'elle vient de s'ôter d'un poids qui lui pesait depuis trop longtemps. Poids désormais partagé avec Noah, qui méritait de le savoir autant qu'elle. Le reste, elle ne l'avait pas planifié. En fait, elle n'a quasiment pas osé repenser à ce jour-là, à tout ce qu'ils se sont dits avant d'être interrompus de la pire des façons.

Mais quand elle le dit, cela lui semble totalement naturel.
En fait, elle a même le sentiment de s'ôter des épaules un poids supplémentaire.
Comme si, depuis la dernière fois, sa tête n'attendait que ça, ce moment où elle dirait tout ça.

La réaction de Noah n'est pas automatique mais elle voit, elle lit, des changements imperceptibles sur son visage. Petit à petit, il saisit la portée de ce qu'elle vient de lui dire et arrive, à un moment, à arborer un sourire. Auregan, elle aussi, en est là. Ce ne sont pas des sourires brillants qui montrent leurs dents et sont resplendissants à en crever. Mais Auregan sait que celui de Noah est sincère, elle fait la différence entre celui-là et ceux qu'il arbore finalement assez souvent.
« Oui ... Je crois bien. » C'est bizarre, mais pas déplaisant, de se dire qu'ils vont se marier. Comment ? Quand ? Avec quoi et qui ? Elle n'en sait fichtrement rien. Elle n'a vraiment pas pensé tout ça, alors autant dire qu'elle n'a aucune clé, aucune ébauche de réponse. « Enfin ... si ton semblant de proposition tient toujours. » Son sourire s'agrandit, elle le taquine et il le devinera sans mal. Mais comme toujours, ils se sont tous les deux prononcés sur un sujet épineux et délicats, à demi-mots. Il n'y a pas eu de demande formelle, comme il n'y a pas eu de réponse formelle. Ils sont comme ça.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Mer 19 Avr - 12:27

Calm down
Auregan & Noah

Ses membres tremblent encore alors qu'il observe Auregan, perdu et amorphe.  Le bonheur qui irradie de la nouvelle le réveil petit à petit. Il ignore pourtant quoi faire. Sauter de joie ? Pas convenu. Aller s'écrouler ? Ce serait quand même une très mauvaise idée, en plus d'être le meilleur moyen de la faire changer d'avis. Ses cils papillonnent légèrement alors qu'il lève les yeux, comme éveillé par une idée géniale.

« - Tu crois que Fred voudra bien jeter les fleurs derrière toi ? Il a la taille parfaite !

Un sourire immense étire ses babines farceuses. Avant de s'enrailler aussitôt.

- Lui dit surtout pas que j'ai dit ça !

Le grand blond étire ses membres difficilement, plaquant une main contre son abdomen. Ses prunelles vont de sa plaie rouverte aux débris de chaise. La honte lui broie les entrailles malgré la promesse d'un nouveau départ.

- Je vais encore avoir besoin de tes services », grogne-t-il en lui montrant sa main tâchée d'hémoglobine, une œillade désolée collée à sa tronche dépitée.

Et alors qu'il regagne le chemin de sa couche, une vraie question le taraude. Où-est ce qu'il va trouver les bagues ? C'est le seul véritable symbole auquel il tient. Un souvenir auquel il pourra s'accrocher en permanence, même éloigné d'elle par les intempéries. Et surtout, un peu égoïstement, une façon de faire comprendre à n'importe quel pecnot que cette femme là est totalement indisponible.

Il ne doutera jamais d'Auregan, bien entendu.
Mais son petit côté possessif est parfaitement incorrigible.



« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE



_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Ven 21 Avr - 14:19


CALM DOWN

Pour être tout à fait sincère, Auregan a encore bien du mal à se faire à l'idée. A assimiler tout ce qui vient de se passer. Pourtant, elle ne cesse de se repasser les différentes scènes en boucle. Sans grande conviction ... Et, surtout, sans succès. Elle parvient, malgré tout, à garder les pieds sur Terre et à rester sereine face à Noah. Lui a toujours l'air perdu, mais il s'est un peu repris. Rien qu'un peu. Elle lit encore la détresse sur son visage, mais le tout mélangé à un bonheur certain. Alors ça la rassure. Beaucoup.

« Oh ! Tu rigoles ? Je devrais lui dire rien que pour voir ce qu'il te ferait ... » Elle est sûre qu'il n'irait pas avec le dos de la cuillère, le Fred. Il a beau être plus petit que la moyenne, il en impose quand même. Et, le connaissant comme elle le connaît, Noah n'oserait jamais vraiment répliquer ... Donc, ouais, ce serait sacrément drôle. Mais bien sûr, elle va garder cette plaisanterie pour elle. Si elle connait parfaitement bien Noah, il n'en va pas de même pour Fred. Elle ne se le permettrait pas. « Arrête donc de dire des bêtises que je n'ai pas à mentir pour toi. »
La voilà, la bonne solution.

Aux côtés d'Auregan, Noah s'étire avant de se redresser. Elle en fait de même, et soupire en voyant l'état de sa main. Il s'installe sur sa couchette, et lui tend sa paume. Elle voit rapidement l'étendue des dégâts, ce n'est pas trop grave. Heureusement. « Je reviens. » Un baiser volé en vitesse, et elle disparaît hors de la tente. Pour mieux en revenir, son sac à dos dans les mains.
« Ne refais plus ça, hein. On n'a pas besoin de se blesser nous-mêmes, le monde entier s'en charge très bien tout seul. » Sa colère était légitime, mais ce serait préférable qu'il l'exprime autrement, la prochaine fois. Voire que ça ne se reproduise jamais. Les yeux baissés en direction de sa main, elle s'occupe de sa blessure plutôt que d'ajouter quoi que ce soit.
Il n'y a rien à dire d'autre, de toute façon.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 15 Mai - 17:55

Calm down
Auregan & Noah

Elle le taquine et à travers son sourire malicieux, Noah devine enfin ce qu'il n'avait pas su percevoir quelques minutes plus tôt. Auregan est soulagée, soulagée d'avoir pu se délivrer d'un poids devenu trop lourd. Il aurait pu lui en vouloir après tout ce temps, de lui annoncer la nouvelle uniquement maintenant. A présent, il imagine qu'elle a pu faire son deuil complètement. Lui doit vivre avec cette nouveauté macabre. Cette information cruelle et douloureuse ne le quittera pas d'une semelle comme elle n'a jamais quitté la jeune femme. La réponse positive d'Auregan à sa demande n'effacera pas la tristesse supplémentaire qu'ils ont sur les épaules. Mais il doit faire semblant. Il doit vivre sans laisser les prémices d'une telle infortune entraver ni ses gestes, ni leur survie à tous. Il n'y a qu'une chose à faire, prendre le bon en cette journée, sourire et se relever. Il fait d'ailleurs mine bouder lorsqu'Auregan lui assure qu'elle n'irait pas mentir pour lui.

« - On est pas encore mariés et t'es déjà cruelle avec moi, qu'il geint en se posant sur le lit, avant de se reprendre, Ah non mais attends, tu l'as toujours été !

Son sourire annule absolument toutes ses accusations et le blond se laisse même le luxe de lâcher un rire. Il attend sagement qu'elle disparaisse et réapparaisse avec le nécessaire à soin. Mais les paroles qu'elle prononce ensuite rendent la tâche bien difficile.  Lui qui venait de se jurer d'être à nouveau une vraie carpe ... Il hésite un instant, luttant pour ne plus laisser le malaise s'instaurer dans la tante. Tandis qu'elle soulève son bandage et qu'il grimace lorsque celui-ci s’accroche à sa blessure encore légèrement ouverte, il inspire. L'ancien militaire se mord la lèvre inférieur en se contentant de hocher la tête.

- Tu sais, on sait toujours pas qui m'a tiré dessus … Si c'était une balle perdue, pourquoi on a toujours pas de nouvelles des tireurs ? J'veux dire … Le temps que vous me sortiez tous de là, celui qui m'a fait ça serait déjà arrivé. Soit pour nous attaquer, soit pour vérifier son butin. Les balles se font rares ici … J'me suis même demandé si c'était un des nôtres qui ce serait senti trop con et trop coupable pour m'avouer avoir loupé le coche. Ou … Pire. Un groupe extérieur. J'étais trop claqué pour t'en parler, et avec tout ça … J'ai fini par oublier. Mais je commence à vouloir retrouver le coupable maintenant … »




« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 22 Mai - 23:32


CALM DOWN

Ils réussissent tous les deux à plaisanter et à sourire alors que, il y a encore quelques minutes, c'était l'hécatombe sous la tente. Le voir ainsi suffit pour rassurer Auregan, bien qu'elle ait conscience que ça ne soit qu'une façade. Il n'a pas oublié tout ce qui vient de se passer, ce qu'il vient d'apprendre. Impossible. « Je ne suis pas cruelle ... Juste réaliste, mon chéri ! » Ben quoi ? C'est la stricte vérité. « Et oui, je l'ai toujours été. Surtout avec toi. » Il le faut bien.

Un aller-retour hors de la tente plus tard, Auregan commence à s'occuper des mains de Noah. Celui-ci a visiblement une idée derrière la tête. Sans broncher, sans même lever la tête dans sa direction, elle l'écoute. Sans rien dire. Elle garde une respiration normale alors que, elle aussi, toute cette histoire la fait cogiter.

« Je ne sais pas Noah ... C'est sûr que savoir serait génial. Mais est-ce seulement possible ? Si ça se trouve, ce n'était qu'un accident. La personne ne s'est peut-être juste pas dénoncée par peur des conséquences. » Il est évident, après tout, qu'une balle perdue peut valoir la mort, ou le départ obligé pour l'extérieur. Sur certains camps en tout cas. Pas ici, certes, mais à bon nombre d'autres endroits si. Elle termine sa tâche, fait un peu de rangement avant de, enfin, lever les yeux pour le regarder. « Si tu veux retrouver le coupable, je t'aiderai bien sûr. Mais je ne sais pas si c'est la meilleure solution. Ça ne nous aidera pas à avancer, bien au contraire. » Elle hausse les épaules, l'air de dire que c'est son choix.
Parce que c'est le cas. C'est à lui de décider. Et quoi qu'il fasse, elle le suivra. Parce qu'ils sont un couple uni. Ce n'est pas nouveau, et pas près de changer non plus.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Noah Campbell.

× Messages : :
6343

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
/

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Mer 14 Juin - 20:22

Calm down
Auregan & Noah

La fatigue l'empoigne, Morphée voudrait bien l'arracher à cette conversation. Sa carcasse courbée se fait plus lourdes, et il doit faire un effort considérable pour se tenir droit. Auregan continue de soigner sa plaie, il sait qu'elle va devoir refaire les coutures, mais pour être honnête, le blond a subit bien pire. Et les événements récents sont comme une anesthésie générale. Il esquisse un sourire à sa réplique. Un peu plus lorsqu'elle l'affuble d'un petit surnom affectueux. Puis les questions le submergent et il laisse aller ses songes librement. Ca sort tout seul, il a besoin de se concentrer sur autre chose que sur tout ça. C'est trop perturbant. Passer du chaud au froid. Du polaire à la canicule. L'ancien militaire pourrait bien se taper une belle hypothermie psychologique à force.

Et ça à un nom, le contre-coup. Un bâillement décroche sa mâchoire alors que l'aiguille perfore sa chair souillée d'hémoglobine. Ses lippes écartées deviennent une grimace silencieuse.

«  - Ouais, t'as peut-être raison … qu'il soupire, évitant de peu un haussement d'épaules qui aurait pû saccager tout le boulot de sa future femme.

Merde alors. L'idée a du mal à se frayer un chemin dans sa caboche. Et pourtant, c'est vrai. Ca va arriver. Merde alors ! Il en oublie presque leur sujet de conversation, oscillant entre état comateux et rêve éveillé. C'est le calme après la tempête. Ils n’oublieront pas. Ils survivront.

- Je te propose un truc … Je me repose jusqu'à ce que la blessure me gêne plus, tu continues de t'occuper des tâches dont je peux plus – sans oublier de déléguer, bien-entendu – et pendant ce temps, on … Planifie le mariage et on trouve tout ce qu'il faut. Tenues, même si c'est pas l'idéal, n'importe quoi qui puisse faire l'affaire, alcool, nourriture et le plus important, les alliances. On prévient tout le monde, on voit qui veut faire partie de la fête pour qu'ils puissent aider … C'est pas très conventionnel de faire bosser les invités, mais on va dire que c'est les nouvelles règles. Oh euh … Je veux l'annoncer aux gars et à Lucy et Clarice avec toi, en privé …


Sa famille de cœur mérite de savoir en premier. Il y tient vraiment et sait qu'Auregan sera sûrement de son avis. La grande tige malade s'affale sur le lit en douceur, prenant la main légèrement tâchée de sang de sa compagne.

- Y seront contents … Ca pourrait faire du bien au moral de … Vraiment beau … coup … » qu'il marmonne alors que ses prunelles papillonnent déjà.

Il n'a plus force de balbutier la moindre syllabe.




« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Mar 20 Juin - 16:28


CALM DOWN

Les minutes qui viennent de s'écouler lui semblent avoir durer des heures. Heureusement, le calme est revenu et Auregan ne peut qu'en être heureuse. Soulagée, surtout. Mais elle n'oublie pas que Noah reste en état physique piteux. Entre sa blessure par balle qui reste assez récente et ce qu'il vient de se faire aux mains, elle ne peut pas juste oublier, voire passer à autre chose. Elle s'inquiète toujours, c'est comme ça. Et en particulier quand ça le concerne, lui.

Un évidemment que j'ai raison est à deux doigts de s'échapper d'entre ses lèvres. Elle parvient à le retenir à temps, et se contente d'un mince sourire à son attention. Ce n'est pas le moment de jouer les grosses têtes. Ce serait immature de sa part. Même si ça ne peut pas faire de mal de temps à autre, ça ne lui ressemble pas. Elle essaye tout de même de faire des efforts pour Noah, elle essaye d'essayer de baisser les barrières qu'elle érige continuellement, du perpétuel contrôle qu'elle aime exercer sur elle-même.

« Et ça me va complètement. On va continuer à fonctionner comme on le faisait jusque-là, tout en organisant tout ça. Il faudra quand même qu'on aille dehors ... Mais j'imagine que dès qu'on leur dira, tous tes petits copains voudront se joindre à nous. » Et les aider, voire même les remplacer sur bien des aspects de l'organisation.

La rousse ne dit plus rien et elle fait bien : Noah est en train de s'endormir. Ce n'est pas compliqué de comprendre pourquoi, mais Auregan est soulagée de voir qu'il en est capable. Avec tout ce qui vient de lui être dit, ça n'aurait pas non plus été étonnant de le voir maintenu éveillé par des cauchemars en tout genre. Alors elle sourit de plus bel.
Après tout, peut-être que tout espoir n'est pas encore perdu ?

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



RP TERMINE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


JUST TO KEEP YOU SAFE
Don't you know you're
e v e r y t h i n g I have?
_ - _ - _ - _ - _


le plus sexeyyy + rp adoraable :
 

× A propos du vaccin : :
Fraîchement vacciné. Effets secondaires → baisse de température corporelle, prunelles plus claires, manque de concentration.

× Âge du perso : :
quarante-trois ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En fuite en Californie avec Malia et notre nouveau né Nathan (18.01.18).

× Avant, j'étais : :
Botaniste.

× Messages : :
704

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
MYERS. (signature), Tag (avatar)

× Avatar : :
Misha Collins or my husband.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan Lun 18 Déc - 19:12

Rp archivé suite à la suppression de Noah.

_________________

YOU KNOW THIS WORLD
-THIS SAD, DOOMED LITTLE WORLD-
I  T  N  E  E  D  S  Y  O  U
I will not let you die
You mean too much to me
*--_ t o e v e r y t h i n g _--*


hehehehe :
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: CALM DOWN. Ft. Auregan

Revenir en haut Aller en bas

CALM DOWN. Ft. Auregan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-