Alpha Crew (Jane & Niska)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a fêté ses CINQ ANS DE VIE.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Alpha Crew (Jane & Niska)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

I'm the Alpha omega. I am the eye of the storm Inside, I'm silent and strong. Just waitin' for the right moment to strike, Never see me coming.

× A propos du vaccin : :
Non, trop de risques d'effets indésirables

× Âge du perso : :
30 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, non loin d'Ashley

× Avant, j'étais : :
Propriétaire d'une entreprise de transport routier (& Gangster)

× Messages : :
340

× Points de vie : :
189

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Jessica Lucas

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Alpha Crew (Jane & Niska) Jeu 27 Avr - 18:48




Ce ne fut pas une matiné très productive. Enfin Niska a bien rigolé avec un autre garde qui n'a pas pu s'empêcher de lui faire un commentaire sur la légère trace de morsure qu'elle a dans le cou et qui dépasse un peu de son col. Il sait d'où ça viens et ça à lancer une discussion... Ça fait passer le temps. C'est long de rester plusieurs heures poster avec un sniper à attendre qu'il se passe quelque chose. Le secteur est calme, malgré une patrouille qu'elle a envoyée sur une zone pas très visible et qui de loin semblait agitée. Rien de bien sérieux finalement, la patrouille est rapidement revenue sans problème.
Un peu avant midi, Niska et son binôme laisse leur place à la relève et ils vont faire une petite patrouille à l'intérieur du camp pour s'assurer que tout va bien.
Comme régulièrement, une mission ravitaillement s'impose. En allant discuter avec plusieurs personnes, elle a était mise au courant que certaines réserves étaient sur la fin.
Les environs ont déjà été retournés plusieurs fois, donc il faut aller plus loin et Niska ne gère pas ça toute seule. Il faut prévoir les véhicules, le personnel, l'itinéraire et des tas d'autres choses. Vaux mieux plusieurs cerveaux pour organiser tout ça afin d'éviter des erreurs bêtes et des pertes inutiles. Alors cette après-midi, ce sera réunion pour organiser ça.

À midi, Niska attend le deuxième service pour manger avec sa femme. Ben oui, faudrait pas qu'elles soit séparées trop longtemps ces deux-là. Depuis le temps, tout le monde l'a compris, Niska fait passer sa femme avant tout le reste. Elle est là pour elle et si la sécurité du camp est si importante à ses yeux, c'est pour le bien-être de sa jolie blonde. Et pour avoir une gentille Niska diplomate, il lui faut sa dose d'Ashley.
Voir que l'amour est encore possible dans ce monde en ruine, faut dire que ça redonne de l'espoir à tout le monde. Non?
Bref, pas le temps non plus d'en parler pendant des heures! Le repas et le petit moment en tête à tête terminé, Niska se dirige vers le QG de la garde. Un de ses gars est venue la voir pour lui confirmer qu'une réunion cette après-midi était possible, c'est donc là que ça devrait se faire.

C'est sans surprise qu'en arrivant sur les lieux elle tombe sur Jane. Lui vient une soudaine envie de la saluer dans la langue maternelle de sa mère.

Hola señorita capitán

Les grades de l'armée, Niska s'en fout pas mal, capitaine ou simple soldat, c'est la même chose pour elle. Mais il paraît que les officiers se sentent fiers à chaque fois qu'ils entendent leurs grades, alors faisons genre de temps en temps. Bon, même si la forme n'est absolument pas la bonne, mais c'est aussi pour souligner le fait qu'elle est loin de tout ça. C'est toujours important de le rappeler quand on va pour parler tactique et tout ça.
Quoi la tenue? Oui pas besoin de faire de rappel. Son look parle de lui-même… Niska ressemble davantage à une adepte de pratique SM qu'à une militaire. Le cuir noir et le fouet à la ceinture, c'est un style qu'il faut assumer, ce qu'elle fait trés bien.
À peine dans ce petit QG, elle s'approche déjà d'une chaise pour s'assoir.

_________________

You, before the world!
"Oh my love, let me be your fire. You're the only prayer I need to make me feel blessed. Safe and sound is all you'll ever know. The only rules I play by are you, Play by you. I won't be afraid If my spirit fades, 'Cause when I see your face I know that I am saved."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Ven 28 Avr - 3:19

Alpha Crew

Jane R. Shepard & Niska E. Hidalgo

Cela faisait déjà plusieurs semaines que nous étions installés sur cette plage qui m'était autrefois si familière, la plage de Santa Monica situé à l'ouest de Los Angeles. Notre camp s'étendait sur pas mal de terrain sur la plage, nous étions sur le bout de sable entre l'ancien centre de loisirs tout délabré de l'Annenberg Community Beach House et le Santa Monica Pier Aquarium dont les aquariums brisés n'accueillirent plus de poissons et d'espèces marines depuis longtemps. Avec un détachement composé de plusieurs escouades, une bonne partie de ma compagnie s'était mise en marche sur mon ordre afin de prêter main forte à la sécurité de notre corps expéditionnaire. J'avais bien évidemment mis en avant mes soldats afin de devoir protéger les médecins qui administraient le vaccin ainsi que les éventuels réfugiés et autres survivants qui auraient souhaités avoir notre protection. Il y a déjà des années que moi et mes hommes nous battions contre ces zombies et j'avais choisi chacun de mes soldats pour m'accompagner, tous des gars avec qui je servais depuis un moment, rares étaient même parmi eux ceux que je connaissais du temps où je servais en Irak ou en Afghanistan. Désormais, il n'était plus question de terrorisme, la survie de notre espèce, de l'humanité même était maintenant en jeu et c'était quelque chose que j'avais martelé durant le briefing de la mission avant que l'on ne parte. J'emmenais avec moi une petite unité d'environ une trentaine d'hommes pour aider à l'escorte. À la base de New-York, je laissais une bonne partie de mes lieutenants commander le reste du bataillon avec les autres officiers supérieurs restants.

Aucune attaque n'était à déplorer pour le moment, que cela soit de bandits ou de zombies. Ce jour en question était tranquille comme tout les autres depuis que nous étions installés ici. Levée à 5:00 précises comme je le faisais lorsque j'étais en service, le réveil de mes hommes fut comme d'habitude en fanfare et une fois que je les jugeais suffisamment prêts et présentables, je donnais les quarts de garde afin que chacun sache précisément quand les tours de garde devaient s'effectuer. J'avais passé ma matinée à faire des exercices en compagnie des hommes non assignés à la garde avant de partir m'enquérir des réserves de nourriture, de carburant, de munitions, d'électricité et d'eau. Les munitions ainsi que l'électricité et l"eau ne posèrent pas de problème particulier, par contre les vivres et le carburant commençaient à manquer. Le seuil critique n'était pas atteint mais nous n'allions pas attendre d'en arriver là pour réagir. C'est pourquoi, il fut décidé d'organiser un briefing afin de planifier la mission de ravitaillement qui allait arriver. Les avions de l'Air Force n'étaient pas en nombre suffisant et n'avaient même pas assez de fret pour organiser un pont aérien vers notre position, c'est pourquoi concernant le ravitaillement, les ordres étaient clairs : "rationnez ce que vous avez et ravitaillez vous sur les alentours".

Je déjeunais frugalement en compagnie des deux lieutenants partis avec moi, le premier s'appelait Loher, il était un 2nd Lieutenant, promu peu de temps avant l'épidémie et avait perdu son escouade sous les dents des zombies, il en était traumatisé mais le travail au sein de la base de New-York l'avait remis d'aplomb et me servait maintenant avec une conciliation et une espèce de sagesse étonnante pour quelqu'un d'un peu plus jeune que moi. Le second lieutenant était le 1st Lieutenant Haver, elle me ressemblait déjà un peu plus. Là où Loher était surtout athlétique et peu épais comparé à moi, Haver était presque aussi baraquée que moi. Son parcours à elle aussi fut chaotique, elle était devenue 1st Lieutenant à peu près au même moment où je suis passée Captain et envisageait de faire l'école du régiment des 75th Rangers à Fort Benning dans la Géorgie en compagnie d'une de ses camarades de section du nom de Griest. Mais l'épidémie avait surgie entretemps et son escouade avait pu rentrer en partie saine et sauve avant que son cantonnement ne soit attaqué par les zombies. Elle et ses gars avaient pu rejoindre les Sauveurs à l'arrache en sautant à bord d'un Huey de justesse. On l'avait assigné ma compagnie et j'étais contente intérieurement de l'avoir avec moi. Je traitais mes deux subalternes de façon égale mais j'avais une préférence pour Haver, je devais l'admettre, elle me ressemblait bien plus que Loher. Toutefois, pas de favoritisme dans mon unité.

L'après-midi fut donc consacré à cette réunion. Haver y était déjà, j'avais envoyé Loher superviser le reste de l'unité et j'étais en route pour la salle que nous avions aménagés pour le briefing. En arrivant, je tombais sur une femme bien particulière mais que je connaissais plutôt bien. Son nom était Niska E. Hidalgo, je ne me rappelais pas son origine exacte mais je savais qu'elle devait venir d'Amérique Latine. Elle disait être née en Floride mais un de ses parents était un latino. J'étais un peu plus grande qu'elle et j'avais une carrure un peu plus large qu'elle mais je n'avais jamais sous estimée cette femme. Elle avait une peau bronzée qui lui allait plutôt bien, des yeux sombres et des cheveux longs jusqu'aux épaules, tantôt bouclés, tantôt lissés, tantôt en queue de cheval, contrastant vraiment beaucoup avec ma coupe courte à la garçonne, et qui encadraient un visage assez anguleux et des traits plutôt fins. Elle portait toujours des vêtements particuliers et là où moi je portais mon uniforme de l'U.S. ARMY en treillis et pantalon de combat avec un holster contenant mon Beretta à ma cuisse droite, elle se trimballait souvent des vêtements sombres et moulants comme aujourd'hui où elle était presque en combinaison noire moulante. Je me demandais vraiment comment elle faisait pour porter ça et là où au début, j'avais trouvé que c'était une pimbêche extravagante, j'y ai découvert une civile qui savait très bien se battre, une redoutable guerrière contre les zombies et un sens du commandement qui n'avait rien à envier à mes propres compétences. Elle savait quoi faire pour nous protéger et je la respectais pour cela. En retour je sentais qu'elle m'appréciait et acceptait volontiers de travailler avec moi pour assurer la sécurité de notre camp. C'était bien assez pour moi pour la considérer comme une collègue sur qui compter et collaborer. Lorsqu'elle me salua de son accent espagnol, je croisais les bras devant elle, arborant toujours mon air inexpressif qu'on me connaissait avant de lui répondre tout en arquant légèrement un sourcil en voyant une marque étrange dans son cou, je présumais que son amante était passée par là...


Bonjour Hidalgo. Je crois qu'on nous attend pour commencer le briefing. Après vous...


Je la suivis ensuite, sans une once d'émotion sur mon visage dans la salle de briefing avant de m'assoir à côté de Haver, ma subalterne se levant pour me saluer et je lui répondis tout en l'invitant à s'assoir tandis que Hidalgo s'assit à côté de nous deux. En face de nous, des types en blouses blanches, les médecins ainsi que l'intendant du camp en vêtements civils commencèrent leur exposé et Haver prit des notes en les écoutant.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Jane R. Shepard le Jeu 11 Mai - 21:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

I'm the Alpha omega. I am the eye of the storm Inside, I'm silent and strong. Just waitin' for the right moment to strike, Never see me coming.

× A propos du vaccin : :
Non, trop de risques d'effets indésirables

× Âge du perso : :
30 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, non loin d'Ashley

× Avant, j'étais : :
Propriétaire d'une entreprise de transport routier (& Gangster)

× Messages : :
340

× Points de vie : :
189

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Jessica Lucas

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Dim 30 Avr - 20:44


Certains disent que Niska n'est pas des plus avenantes. Qu'elle a souvent l'air sévère et un regard toujours un peu froid. Mais dans le genre, Jane n'est pas mal non plus, on a connu plus expressif qu'elle. Ce qui n'est pas pour déplaire à la métisse, les gens qui en font trop lui semble souvent louche.
Comme à son habitude, c'est par son nom de famille que la militaire la salut. Ça lui fait toujours bizarre d'entendre son nom. Surtout qu'avant l'apocalypse elle se faisait bien plus souvent appeler par le nom de son père et après la disparition de celui-ci, c'est son grand frère qu'on appelé par son nom de famille. Niska est quand même très fière du nom de sa mère, mais ça lui rappelle des souvenirs de son ancienne vie qui devient de plus en plus floue.
Un hochement de tête à Jane avant d'aller prendre place sur une chaise.

Niska n'est pas des plus bavardes, tant qu'on ne lui parle pas directement, elle n'est pas du genre à prendre la parole entre deux personnes et encore moi à la couper aux autres. Sagement assise sur sa chaise, elle regarde les autres prendre la parole un à un. Elle écoute, enregistre ce qui l'intéresse et réfléchis à ce qu'elle va pouvoir dire quand son tour viendra.

Ashley participe à ce genre de réunion aussi en général, étant un médecin important ici, mais il y a eu quelques entrées pour faire des vaccins, plus un militaire qui s'est blessé et elle a voulu rester avec ses patients aujourd'hui. Donnant quelques indications à Niska sur les besoins de l'infirmerie en cas d'oublies des autres blouses blanches.

Une carte de la zone est bien en vue, des cercles de plus en plus éloignés y sont tracés, signes de leurs passages pour fouiller les alentours du camp.
C'est toujours les mêmes besoins qui ressortent, de la nourriture, même si la chasse et la peche comble bien les besoins du camp, de temps en temps ça fait du bien de trouver quelques condiments pour faire croire à des plats qui sortent de l'ordinaire et remonter le moral des troupes.
De l'eau, il faut retourner remplir les réservoirs d'eau potable.
Le matériel médical. Certaines choses ne peuvent pas juste être nettoyé et réutilisé, alors il faut trouver du neuf encore stérile si possible.
Le carburant, il en manque toujours, Niska est bien placé pour le savoir.
Bref, il manque toujours un peu de tout, c'est l'histoire basique de l'apocalypse. La question qui revient à chaque fois c'est combien de personnes peut-on envoyer avec combien de véhicules.
Quand on parle véhicules, c'est vers Niska que beaucoup regardent.

Plus ça va, plus ce genre de mission est éloigné du camp. Le plan d'exécution est donc…

L'homme ne finit pas sa phrase et regarde vers les membres représentant la force armé du camp.
Niska se redresse légèrement de sa chaise avant de prendre la parole. Toujours avec sa voix assez grave mais qui reste très féminine, calme et affirmé.

Pour éviter de perdre inutilement trop de carburant, vaut mieux envoyer une moto ou un quad en éclairage pour voir exactement où il y a des choses intéressantes et la quantité. Ensuite on pourra établir un itinéraire et envoyer un véhicule adapté à la quantité de choses à récupérer. Avec le nombre d'hommes qu'il faut suivant le nettoyage à faire dans la zone.

Les véhicules de l'armée sont robustes, mais ils consomment énormément. C'est plus rentable d'envoyer de petits véhicules vadrouiller à droite à gauche pour repérer la zone avant d'envoyer le reste. Suivant ce qu'il y a, un quad avec un porte-bagage suffira même peut-être s'il n'y a pas trop de choses à récupérer et que la zone est libre. Deux hommes ou quatre, suivant la charge de travail. En vrai, c'est toujours la même chose à peu près.
Quand elle arrête de parler, Niska jette un oeil vers Jane. C'est elle aussi qui voit le nombre d'hommes qu'elle voudrait mettre là-dessus. Même si, ça dépendra de ce que les éclaireurs rapportent.

_________________

You, before the world!
"Oh my love, let me be your fire. You're the only prayer I need to make me feel blessed. Safe and sound is all you'll ever know. The only rules I play by are you, Play by you. I won't be afraid If my spirit fades, 'Cause when I see your face I know that I am saved."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Lun 1 Mai - 16:31

Alpha Crew

Jane R. Shepard & Niska E. Hidalgo

La carte de Los Angeles et de ses alentours s'afficha sur un écran en face de nous, des zones cerclées de rouge dessus, concentrés surtout autour de notre base temporaire. Je reconnaissais sans peine les quartiers que nous avions déjà visités. Ma subalterne, le 1st lieutenant Haver, sortit les notes que l'on avait déjà prises à propos de ces zones et me les tendit. Je jetais un œil à ces notes avant de regarder plus attentivement la carte. Il nous fallait nous éloigner un peu plus de la plage pour se concentrer soit vers le centre ville, soit vers les alentours, moins urbanisés. Je gardais mon expression impassible, les mains avec mes doigts entremêlés devant ma bouche dans une posture de réflexion alors que je m'étais accoudée à la table.

L'intendant du camp s'était alors mis à détailler via une datapad l'état des ressources du camp et il nous fit part de ses observations. J'observais d'un regard perçant, l'homme qui se chargeait de notre survie alors que Haver notait très rapidement les statistiques. La nourriture était pour le moment sous le seuil acceptable, ce n'était pas une priorité, il nous faudrait tout au plus dénicher encore quelques conserves, mes soldats avaient quant à eux quelques jours de rations dans leur équipement. L'eau commençait à manquer, nous n'avions pas de filtres d'eau de mer à notre disposition, le matériel dont nous disposions pour l'eau n'était pas conçu pour de l'eau de mer et le précieux liquide était rationné que ça soit pour se laver ou boire ou même le pressing. Médicaments et matériel médical se raréfiaient, hormis le réutilisable, il fallait maintenant compléter les réserves. Quand au carburant utilisé pour faire tourner groupes électrogènes ainsi que véhicules, nous étions aussi passés sous le seuil critique, nous avions encore 2 voire 3 jours pour faire fonctionner le camp. L'intendant se tut alors que Hidalgo prit la parole en se redressant sur sa chaise.

Ses paroles étaient pleines de bon sens, j'avais cela dit une autre idée en tête mais si cela ne marchait pas, nous nous rabattrions sur l'idée de Hidalgo. Cette dernière m'accorda alors un regard auquel je ne prêtais pas attention car je regardais mon lieutenant et l'on échangeait à voix basse.


Qu'en pensez-vous, Lieutenant ?


J'ai bien peur que nous n'ayons pas vraiment d'autres choix, Commandant. New-York ne peut pas tellement nous aider nous sommes à l'autre bout du continent...


Il faut voir ce que l'on peut en tirer.


J'eus un regard entendu avec ma subalterne avant de jeter un rapide coup d'œil à Hidalgo et de m'adresser à l'intendant du camp.

Mr. Addison, de quand remonte notre dernier contact avec New-York ?


Hm... Hier matin, Capitaine Shepard. Le prochain contact est prévu dans approximativement 12 heures.


Je suppose que l'on ne nous a rien dit à propos de notre réseau de satellites s'il est encore opérationnel ?


En effet Capitaine Shepard, ils en sont encore à essayer de retrouver une connexion avec eux.


Je ne dis rien, laissant un silence inconfortable s'installer mais je réfléchissais. Nos communications en étaient réduites au strict minimum, nous avions une ligne directe avec notre base-laboratoire de New-York mais utilisable seulement en cas de force majeure ou lorsqu'un rapport devait être fait aux têtes pensantes, il fallait économiser au plus possible notre électricité. Dommage, on aurait pointé un seul satellite de l'armée qui nous restait, on pouvait voir avec précision tout ce qu'il y avait. On tâtonnait et je réalisais que nous n'avions pas de meilleures options que ce que nous proposait ma collègue préposée à la sécurité.

Bien, il faudra leur glisser un mot à New-York à ce propos pour qu'ils s'activent, je suis certaine qu'on a encore une chiée de satellites parfaitement opérationnels. Nous ferons ce qu'a dit Hidalgo. Un quad partira en éclaireur et selon les informations rapportées, nous verrons ce que nous mettrons comme moyens. Je ne sais pas encore combien d'hommes je mettrais pour une expédition, j'attendrais le rapport des éclaireurs. Quelle zone recommandez vous d'aller explorer, Addison ?


L'homme se mit à entourer de son stylo qu'il avait sur lui une zone assez large à mi-chemin entre le centre ville et la sortie de Los Angeles, au nord de la ville. Cette zone regroupait des magasins, quelques buidlings, et je crus discerner quelques hôpitaux ou cliniques. Je tournais ensuite la tête pour regarder Hidalgo.

Si vous sortez, je viendrai avec vous.


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

I'm the Alpha omega. I am the eye of the storm Inside, I'm silent and strong. Just waitin' for the right moment to strike, Never see me coming.

× A propos du vaccin : :
Non, trop de risques d'effets indésirables

× Âge du perso : :
30 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, non loin d'Ashley

× Avant, j'étais : :
Propriétaire d'une entreprise de transport routier (& Gangster)

× Messages : :
340

× Points de vie : :
189

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Jessica Lucas

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Dim 28 Mai - 16:19



Niska regarde la zone possiblement intéressante à explorer et déjà un itinéraire se trace dans sa tête, même deux. Des motos ou quad pourront avoir un trajet plus direct, avec des véhicules un peu plus imposants, quelques détours seront à prévoir. Certes tous les véhicules ont un minimum de protection, mais certaines routes ou portion de terre son trop chaotique pour tirer tout droit. Vaux parfois mieux faire 100 mètres de plus mais garder ses pneus intacts. Et le retour doit être moins direct si des zombies sont sur leurs traces.
Pleins de petits tracés apparaissent dans sa tête, mais pas jusqu'au bout. Pour aller jusque dans la zone ça va, une fois dedans, elle ne connaît pas l'état des routes alors c'est compliqué. C'est aussi à ça que va servir la mission des éclaireurs.
La voix de Jane la tire de ses pensées, elle bouge à peine la tête et ses yeux ne quittent même pas la carte.

Je sors tout le temps. Et ma moto a soif d'exploration.

Pour le plus grand désarroi de sa femme qui s'inquiète à chaque fois et ce n'est pas possible qu'elle s'inquiète plus que ce qu'elle ne le fait déjà mais le cœur y est.

Pour le début de l'exploration on peut reprendre le même chemin que pour la dernière zone explorée et après… ce sera la surprise.

C'est avec un air assez enjoué que Niska parle de surprise. Elle avec ce genre d'air, ce n'est pas ce que l'on peut voir de plus rassurant.
Les satellites et tout le reste, Niska ne les a jamais intégrés dans ses options. Elle s'est toujours habitué à compter que sur elle-même et Ashley. Le reste… ça ne serait prendre que de mauvaises habitudes qui lui manqueraient si jamais ça venais à disparaitre. D'autres diraient qu'il faut savoir se faciliter la vie tant qu'on le peut… mais avoir une vie facile n'a jamais enchanté la métisse. C'est grâce à ça qu'elle est si débrouillarde donc elle ne changerait pour rien au monde sa façon de penser à ce sujet.

Il y a deux moyens d'engager les choses.
Première idée, les éclaireurs partent, on envoie une voiture 2h après et ils se retrouvent un peu avant la zone pour monter un plan. De là, soit les éclaireurs restent sur place pour aider l'équipe, soit une ou deux personnes reviennent au camp pour venir chercher un autre véhicule en cas de besoin.
Si on voit large 2 éclaireurs, plus le véhicule de 3 ou 4 personnes, ça peut le faire.

Soit on laisse les éclaireurs faire un aller-retour avant d'envoyer ce qu'il faut sur la zone. Sachant que la population de zombies peut vite changer.
Au vu de ce qu'on a trouvé avant dans la zone plus proche, je pense que la première option peut convenir et c'est la plus rapide.


À quoi ça sert d'envoyer des éclaireurs et ne pas attendre leur retour? Ils auront quand même le temps d'explorer la zone pour commencer à élaborer un plan d'approche et si le terrain est vraiment insurmontable ou que la population de zombies est trop importante, ils auront le temps de faire demi-tour pour empêcher l'équipe de quitter le camp où les réceptionner en route pour qu'ils n'aillent pas plus loin.


_________________

You, before the world!
"Oh my love, let me be your fire. You're the only prayer I need to make me feel blessed. Safe and sound is all you'll ever know. The only rules I play by are you, Play by you. I won't be afraid If my spirit fades, 'Cause when I see your face I know that I am saved."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Lun 5 Juin - 15:34

Alpha Crew

Jane R. Shepard & Niska E. Hidalgo

Je laissais Hidalgo parler pendant que je me concentrais sur le reste. J'avais appris à composer avec le ton décontracté de la latina et son air détaché lorsqu'il s'agissait de missions à effectuer. Haver continuait de prendre des notes sur ce qui se disait alors que je fixais la carte déployée par notre intendant, donnant l'impression que je n'avais rien à faire de ce que ma collègue disait mais au contraire, je l'écoutais, d'une oreille cela dit mais je l'écoutais tout de même. Je visualisais la zone explorée lors de notre dernière sortie voilà plusieurs jours et la zone encore inexplorée, désignée par l'intendant du camp. Je gardais toujours la même expression, l'air de la gradée de l'armée sévère et imperturbable, les sourcils froncés par la concentration alors qu'Hidalgo déblatérait ses suggestions. J'avais pensé à quelque chose dans le même genre d'idée et j'étais satisfaite de voir que ma collègue de la sécurité était plus ou moins sur la même longueur d'onde que moi. Elle énumérait ce qu'elle avait en tête avant de laisser planer un instant de silence. Addison et Haver me regardait, je sentais aussi le regard d'Hidalgo sur moi, comme si tout le monde attendait une décision de ma part.

Bien, je vois ce qu'Hidalgo souhaite faire.


Je me tournais de nouveau vers elle, observant l'air enjoué de la latina, je me disais qu'elle s'attendait certainement à de l'action alors que c'était justement le genre de choses que j'aurais préféré éviter. Si elle me connaissait bien, elle savait que son air motivé ne m'augurait rien de bon.

Puisque vous sortez, je viens mettre la main à la pâte. Nous serons les deux éclaireurs vous et moi, nous prendrons votre moto à défaut de quad... Nous partirons donc en exploration dans cette zone et on reviendra faire un rapport au camp. Monsieur Addison.


Je tournais la tête vers lui et l'intendant du camp me rendit son regard, d'un air mal à l'aise.

Préparez les réserves en conséquence, notre survie dépend de votre gestion, partez du principe que nous reviendrons bredouille. Lieutenant Haver.


Je me tournais cette fois vers ma subalterne qui elle au contraire me rendit un regard assuré et attentif.

Préparez un commando de 3 soldats de notre unité, qu'ils soient prêts dans 10 minutes. Restez en contact radio en permanence. Je vous transmets le commandement de notre unité en mon absence. C'est vous qui assurerez la sécurité de ce camp.


Elle opina d'un air assuré voire zélé avant que je ne réserve mon dernier regard pour Hidalgo.

Je vais me préparer, je vous retrouve à la sortie du camp dans 5 minutes.


Je fis un autre signe de tête à l'intendant du camp pour indiquer que la réunion était terminée et je me levais, imitée aussitôt par Haver qui donnait ses notes à l'intendant. Je quittais donc la pièce avant de repartir du côté des baraquements prévus pour moi et mes hommes. Je laissais Haver à l'entrée du camp transmettre mes ordres aux autres soldats tandis que je me préparais dans le vestiaire militaire après avoir fait un crochet par les baraquements pour ramasser gilet pare-balles, munitions, casque et casque-radio. Une fois en tenue, je fis un autre détour par l'armurerie pour y prendre mon fusil d'assaut. Je vérifiais que mon Beretta était chargé, que mon M16A4 l'était également et opérationnel. La sangle du fusil d'assaut en bandoulière, je sortis de l'armurerie pour rejoindre Hidalgo à la sortie du camp. Je testais ma radio et envoya un appel. Haver me répondit positivement quelques secondes après et je m'assurais que ma radio était bien en place et fonctionnelle.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

I'm the Alpha omega. I am the eye of the storm Inside, I'm silent and strong. Just waitin' for the right moment to strike, Never see me coming.

× A propos du vaccin : :
Non, trop de risques d'effets indésirables

× Âge du perso : :
30 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, non loin d'Ashley

× Avant, j'étais : :
Propriétaire d'une entreprise de transport routier (& Gangster)

× Messages : :
340

× Points de vie : :
189

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Jessica Lucas

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Mar 13 Juin - 14:21



Niska ne pensait pas faire tout ça aussi rapidement, mais Jane approuve la mission et veut partir directement. Eh bien, c'est partie alors! On va faire une petite balade aujourd'hui.

Dans cin…

Niska exprime sa désapprobation en émettant un son avec sa bouche. Certains vous diront que ça s'appelle tchiper et que ce son est surtout maitrisé par les gens d'origine africaine.

5 minutes, c'est à peine le temps d'un bisou ça. Lance Niska en se levant. Elle ne manque pas de remarquer le petit sourire d'un homme qui l'a entendu et qui doit avoir une image particulière dans la tête. Haaa les hommes… Tout en quittant l'endroit, elle lève son majeur et le montre à l'homme.
Niska se dirige dans ses quartiers pour récupérer ses Climax, son masque antipollution et ses gants pour la moto.
Son fidèle fouet est déjà à sa ceinture, elle rajoute ses couteaux dans ses bottes et son pistolet à son holster de cuisse. Se préparer n'est jamais bien long, elle est toujours plus ou moins de services donc tout est déjà en attente.
Le plus long c'est la case Ashley. Une simple réunion hein? Et Niska part encore en mission dehors. C'est toujours la même chose, Ashley n'en finit jamais de s'inquiéter et l'inverse est tout aussi vrai. Sa femme l'accompagne même à sa moto et reste avec elle le temps qu'elle vérifie que tout va bien et qu'elle la démarre pour la faire un peu chauffer. Elle glisse quelques vivres dans des rangements discrets. Ça y est, Niska est prête pour partir, un bisou pour la chance et un je t'aime pour le courage. Elle n'a pas le temps de faire 10 mètres que le grand blond qui lui sert souvent de binôme lève le pouce en criant.

Taxis! Je prend ma garde à l'entrée, tu m'emmènes?

Y'a 50 mètres à faire et t'a besoin de travailler un peu tes mollets de poulet.

Niska ne s'arrête pas pour lui laisser le temps de monter, mais elle roule au ralenti pour rester à côté de lui.

Mes mollets de? Mes mollets t'emmerdent, madame j'ai besoin de mon bisou avant de partir.

Soit pas jaloux, à mon retour on ira faire un petit entrainement et le sol va t'embrasser une ou deux fois.

Ça te fait une raison de plus de rentrer.

Tous les deux, ils sont toujours entrain de se chercher, de se lancer des piques et pourtant, il fait partie de ceux qui respect Niska et qui la voient comme une sorte d'Alpha et en retour Niska a presque appris à apprécier ce crétin qui est un combattant particulièrement doué. L'homme approche son poing de Niska, celle-ci met un petit coup de poing contre celui du blond et elle accélère doucement pour avaler les derniers mètres qui la séparent de l'entrée.
Jane est déjà là, pas étonnant, Niska a mis largement plus de 5 minutes pour en arriver là, mais elle n'est pas du genre à s'excuser de son retard. Si elle doit prendre 5 minutes de plus pour embrasser sa femme et parler avec quelqu'un, elle le refera sans hésiter et si on lui fait la remarque, la fois d'après ça ne sera pas 5 minutes de plus mais 10. Quand on a pris l'habitude d'être en haut de la chaine alimentaire, on réagit pas toujours très bien quand on croise une forme d'autorité quelconque. M'enfin, on l'ennuie rarement avec ça. On n'est jamais sur de rentrer et tout le monde le sait alors quand quelqu'un a une personne à voir avant de partir on la laisse.
La moto de Niska n'est pas des plus confortables pour un passager. Bien que la selle soit en bon état et de bonne qualité, il n'y a pas de dossier ou ce genre de chose. Ashley lui a quelques fois reprocher ça en lui disant que s'accrocher à elle est certes agréable, mais pour les longs trajet un dossier ne serait pas de refus. Avant tout ça, elle avait investi dans une selle avec un bon dossier pour sa moto, mais en partant pour l'apocalypse, ce n'est pas le genre de truc qu'elle a pensé à mettre dans son sac à dos.

On va voir si l'itinéraire qu'on avait pris pour la dernière mission est sûr. On fera une pause avant d'entrer dans la zone inconnue pour que je prenne 5 minutes.

Niska a beau avoir une réputation de tank qui fonce sans réfléchir quand elle ne gère pas son équipe, elle réfléchit quand même quelques minutes avant d'affronter l'inconnu. Enfin, elle fait surtout une petite prière pour que ça ce passe bien...

_________________

You, before the world!
"Oh my love, let me be your fire. You're the only prayer I need to make me feel blessed. Safe and sound is all you'll ever know. The only rules I play by are you, Play by you. I won't be afraid If my spirit fades, 'Cause when I see your face I know that I am saved."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Dim 25 Juin - 12:30

Alpha Crew

Jane R. Shepard & Niska E. Hidalgo

Comme je m'y attendais depuis que je connaissais Hidalgo, elle était en retard. Je lui avais déjà reproché ce manque de rigueur mais cela n'avait eu pour seul effet que d'allonger ses périodes de retard. Quelque part, elle avait de la chance de ne pas faire partie de mon unité ou même juste de l'armée car femme dominante ou non, si elle portait un uniforme je n'aurais pas hésité non seulement à lui reprocher ses retards mais en plus à lui faire comprendre, de manière forte s'il le fallait que je ne tolérais pas le moindre retard. La réalité était tout autre, techniquement Hidalgo était une civile et je ne pouvais pas faire tout ce que je voulais avec elle. De plus, les deux cheffes de la sécurité du camp qui se battent ou qui ne travaillent pas ensemble en se faisant la gueule, ça n'est jamais bon, cela aurait certainement conduit mes hommes et les siens à se regarder en chien de faïence voire à se battre entre eux. Depuis le temps que je la connaissais, j'avais donc appris à composer avec elle et ses hommes même si j'avais toujours du mal, la situation ne m'était pas inconnue, c'était comme lorsque je devais collaborer avec des types des SMP en Irak ou en Afghanistan. Des mecs imprévisibles, pouvant être violents et avec un gros besoin, presque une nécessisté d'être encadrés. En cela, Hidalgo remplissait bien son rôle. Il est vrai que j'avais un certain respect pour elle, tenir ses jarheads de mercenaires car je les voyais ainsi était difficile mais si l'on s'entendait bien dans notre relation, c'était surtout par professionnalisme de ma part. Si j'avais eu le choix, j'aurais presque exigé d'avoir un autre militaire avec moi ou quelqu'un de bien plus malléable et moins têtue que la latina. Les ordres restaient les ordres, j'étais maintenant avec elle et j'allais assurer notre sécurité avec elle à mes côtés.

Hidalgo était accompagnée lorsqu'elle se pointait alors que j'enfilais mes lunettes de soleil de combat en la voyant approcher. Nous allions faire un bon gros raffut avec sa bécane mais le temps que les zombies ou les bandits réalisent qu'on soit passées, nous serions déjà loin et le bruit de la moto serait répercuté à travers tout le quartier au vu du calme qui régnait, compliquant notre détection. Sans un mot pour le retard de ma coéquipière, je fis basculer mon fusil d'assaut dans mon dos et j'enfourchais la moto dans le dos d'Hidalgo. Je vérifiais que ma radio fonctionnait toujours et qu'au cas où, mon Beretta dans son holster était à portée et chargé. Mon arme étant là où il le fallait, je jetais un regard sur l'apparence de l'autre cheffe de la sécurité de notre camp. Outre sa combinaison en cuir noir moulante, soulignant bien les formes assez voluptueuses de la latina qui me faisait assez secrètement rêver -nous étions très différentes, ne serait-ce que physiquement, j'avais un corps bien plus masculin que le sien et mon uniforme contrastait beaucoup avec sa combinaison- elle avait un flingue accroché à sa cuisse dans un holster comme moi. Descendant légèrement le regard, je reconnus la poignée d'une lame qu'elle cachait dans sa botte et je devinais sans peine la présence d'autres couteaux cachés à l'intérieur. La présence de son sempiternel fouet à sa ceinture dont elle ne se séparait quasiment jamais parachevait le portrait et l'image de femme dominatrice qu'elle aimait cultiver. Une personnalité aussi atypique et en charge de la sécurité... Il y avait de quoi frémir selon moi alors que je savais pourtant qu'elle savait pertinemment se défendre et se battre.


Vous êtes sûre Hidalgo ? Vous ne voulez pas plutôt prendre 10 minutes ?


Un soupçon de moquerie et de sarcasme s'entendit dans ma voix, je ne pouvais m'empêcher de lui commenter son retard mais nulle intention de le lui reprocher ou de l'engueuler, depuis le temps qu'elle me faisait le coup, je m'étais même surprise à m'en moquer et à m'en amuser. Des gens étaient d'incorrigibles retardataires, ils n'étaient heureusement pas nombreux et au lieu de perdre mon temps à le lui reprocher, je préférais maintenant m'en moquer, devenant presque un sujet de plaisanterie entre Haver et moi. Hidalgo ne devait certainement pas se priver de se payer ma tête lorsque je n'étais pas là, c'était comme un juste retour des choses mais au lieu de mettre à bas notre relation, j'avais le sentiment que cela accentuait notre respect. Je ne la craignais pas mais je lui lançais rarement des piques car je restais le plus souvent professionnelle, notre survie en dépendait. Je n'offris toutefois pas de sourire à ma coéquipière, je n'étais pas connue pour beaucoup sourire, la seule qui me voyait véritablement sourire c'était Haver et peut être une des doctoresses du camp. En parlant de ma fidèle lieutenant, j'entendis sa voix dans ma radio qui me demanda où est ce que nous en étions. Plaquant légèrement ma main droite contre mon oreille, j'entrepris de répondre à Haver.

R.A.S N6. Sommes en position pour partir. Restez en stand-by, je vous recontacterai lorsque nous serons à l'entrée de la zone d'insertion. Terminé.


Je m'accrochai ensuite à Hidalgo, posant mes mains sur ses hanches que je pouvais aisément sentir sous son cuir moulant avant de les agripper sans aucune gêne, mes pieds se plantèrent fermement sur les étriers de la moto pour le passager. Ma collègue de la sécurité fit ensuite gronder le moteur de sa moto pendant quelques secondes avant de filer à toute vitesse hors du camp et de rejoindre la route. Nous passions dans les rues désertes et abandonnées de Santa Monica. Le manque d'entretien au fil des années était plus que visible, les carcasses de véhicules abandonnées rouillaient sans aucune discrétion ou alors se dressaient carbonisées, dernier témoignage de leur fin dans les flammes de l'apocalypse qui nous est tombée dessus. Des mauvaises herbes se voyaient partout et les racines des arbres dans la rue commençaient déjà à défoncer le bitume et la route, provoquant de belles bosses et craquelant le goudron de la route, creusant des sillons qu'Hidalgo devait absolument éviter au risque de nous envoyer dans le décor. Le soleil de Californie illumina des rues et éclaira le spectacle de désolation des rues de la ville américaine autrefois pleines de vie et de gens dont la préoccupation majeure était de trouver leur place sur la plage avant de décider quelle glace ils allaient savourer pour se rafraichir ou d'aller dans l'eau de l'océan Pacifique. Cette fugace pensée m'irrita car aujourd'hui cela n'était plus possible. Les mauvaises herbes étaient légion, les véhicules n'étaient plus que des fossiles et il n'y avait pas âme qui vive dans les environs. Jusqu'à notre point d'arrivée, je me tus mais je tâchai de garder un œil sur ce qu'il se passait autour de nous, la vitesse de la moto peu coopérative.

Transmission:
 

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

I'm the Alpha omega. I am the eye of the storm Inside, I'm silent and strong. Just waitin' for the right moment to strike, Never see me coming.

× A propos du vaccin : :
Non, trop de risques d'effets indésirables

× Âge du perso : :
30 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, non loin d'Ashley

× Avant, j'étais : :
Propriétaire d'une entreprise de transport routier (& Gangster)

× Messages : :
340

× Points de vie : :
189

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Jessica Lucas

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Lun 7 Aoû - 14:07



Jane ne tarde pas à monter sur la moto derrière elle, avant de demander si Niska ne voudrait pas prendre plus de temps avant d'entrer dans la zone inconnue. Niska lève un sourcil en regardant le reflet de la militaire dans son rétroviseur. Sur le coup, elle ne réalise même pas que c'est une petite boutade concernant le fait qu'elle prenne son temps. 5, 10 ou 20 minutes, c'est une façon de parler, elle verra bien le temps qu'il leur faudra une fois là-bas.
Quoi? Non l'humour n'est pas toujours le point fort de Niska. Quand Ashley est dans le coin c'est différent, elle est plus décontractée et se surprend même à dire des plaisanteries ou à comprendre celle des autres, mais là… la réception n'a pas été très bonne pour le coup.

Après une petite interaction à la radio, Niska sent sa passagère s'agripper. Ça fait partie des rares cas ou elle accepte les contacts physiques sans trop râler. La moto et les combats. Dans tous les autres cas, Ashley a l'exclusivité.
Un signe de la main aux gardes pas loin et la voilà qui prend la route. La jeune femme roule à une vitesse respectable pour avoir le temps d'analyser sa trajectoire. Les années passées à faire de la motocross avec son petit frère lui son assez utile pour réagir rapidement et savoir les obstacles à éviter où ceux qui passent.
Son custom, elle l'a modifié au fil du temps pour s'adapter aux changements des routes. Une plaque de protection sous le moteur, un pneu cross à l'avant et mixte à l'arrière et d'autres bricoles moins visibles mais qui facilite la conduite.
La route se passe relativement bien, faut dire qu'avec un passager Niska est un peu plus prudente que quand elle est seule. Non, elle s'en fout un peu de la santé des autres, c'est surtout car avec un passager une moto ne réagit pas totalement de la même façon et elle ne veut pas prendre le risque de s'abimer elle.
Une fois arrivé avant la zone inconnue, ça ne l'empêche pas de s'arrêter en faisant déraper légèrement la roue arrière. Fait exprès ou pas, le dérapage léger est totalement contrôlé. Elle pose un pied par terre et passe en vitesse neutre pour lâcher l'embrayage.

C'est à partir de là que ça se complique.

Bien qu'elle ait un plan de la zone dans une petite sacoche sur son guidon, elle arrive à visionner les lieux dans sa tête. La toute principale devant a l'air praticable, malgré quelques silhouettes de zombies qui se dessinent non loin de là.
Niska passe sa main au niveau de son pendentif en forme de croix tout en regardant autour d'elle et surtout cette route devant.

J'pense que ça peut passer par la route principale.

Elle pense? Ouai, son instinct lui dit que ça passe. Celui-ci ne la jamais trompé, même si des fois il ne choisit par les parcours les plus simples.

Mais il faudra une équipe qui distrait les zombies. Pour le moment ils ont l'air peu nombreux, mais le temps qu'on passe… Quand on va s'arrêter sur l'objectif, en repartant on risque d'avoir un joli comité d'accueil.
Pour nous c'est jouable, mais pour ceux qui devront inspecter les bâtiments et récupérer des choses… ça va être super serrer.


Bon… elles ne sont pas encore arrivé totalement sur la zone qui les intéresse, peut-être que plus loin ce sera plus calme, mais il vaut mieux d'envisager le pire pour ne pas se faire surprendre.
Le trajet aller et retour ne sera surement pas le même. Une route dégagée à l'aller ne l'est jamais au retour. Certes les véhicules sont optimisés pour lutter contre des zombies, mais ces saletés s'infiltrent partout et quand on s'attarde un peu sous un capot on voit les dégâts que peut faire une poignée de cheveux là où il ne devrait pas en avoir.


_________________

You, before the world!
"Oh my love, let me be your fire. You're the only prayer I need to make me feel blessed. Safe and sound is all you'll ever know. The only rules I play by are you, Play by you. I won't be afraid If my spirit fades, 'Cause when I see your face I know that I am saved."
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
23596

× Points de vie : :
421

× Copyright : :
© cristalline (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska) Dim 1 Oct - 20:31

Rp archivé suite à la suppression de Jane. I love you

_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Alpha Crew (Jane & Niska)

Revenir en haut Aller en bas

Alpha Crew (Jane & Niska)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-