{FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

{FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


WHEN THE NIGHT HAS COME & THE LAND IS DARK AND THE MOON IS THEONLY LIGHT WE'LL SEE, I WON'T BE AFRAID, JUST AS LONG AS YOU STAND BY ME

× A propos du vaccin : :
Je connais quelqu'un de vacciné et ça n'a pas vraiment l'air d'être une partie de plaisir... Ça sera sans moi.

× Âge du perso : :
Trente ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec Valentina et Nathaniel.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2313

× Points de vie : :
65

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Sam 6 Mai - 4:25


*--_ It's time to be a big girl now _--*
ELLYN AND FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Ce n’était pas grand-chose, mais j’espérais que cela l’encourageait un peu. Il le fallait bien. Ellyn semblait motivé, mais une fois sur le terrain c’était autre chose, elle n’était pas tout à fait prête, mais bientôt elle allait l’être. En tout cas, ce n’était pas avec sa dague qu’elle allait faire des ravages. Il fallait qu’elle s’approprie une nouvelle arme, plus grande et plus destructrice, mais pas trop non plus, juste assez. Je continuais donc à sortir du camp seul, malgré la promesse que j’avais fait à la blonde, mais je lui disais que c’était pour quelque chose d’important et que bientôt j'allais la sortir du camp comme promis. Pour l’instant, je n’avais fait que lui rappeler quelques mouvements d’auto-défense que je lui avais déjà montré, mais dans le temps elle n’avait pas vraiment le cœur à apprendre, cela avait changé et c’était pour le mieux. Aujourd’hui, par contre, il était bel et bien temps d'aller se balader un peu, tout était prêt. Ou presque. J’étais justement occupé à finaliser les derniers petits détails, assis sur un tabouret et penché au-dessus d’une petite table dans le fond d’une quincaillerie. Il n’y avait plus rien ici, Bodie était passé par-là et surement d’autres avant et après eux, mais ce n’était pas ce qui m’intéressait. J’étais ici puisque j’avais enfin pu mettre la main sur du ruban adhésif, du fil et des aiguilles, puis il m’était aisé de travailler sur cette table, là où on avait surement rafistolé pas mal de chose. C’était un peu ce que je faisais, d’ailleurs, donc ça n’avait rien de parfait, vraiment. Je n’avais pas du tout l’âme d’un artiste et j’avais encore moins les mains pour. La création ce n’était pas quelque chose avec laquelle j’excellais, moi je préférais quand tout était clair, quand il y avait un plan, des instructions, que tout fonctionnait d’une certaine manière et qu’il te fallait tout simplement apprendre. C’est ce côté de moi qui m’avait poussé vers la mécanique, même si il ne fallait pas négliger mon amour surdimensionné pour les voitures qui avait eu un rôle plutôt important dans ce choix de carrière. Enfin, je faisais ce que je pouvais, en espérant qu’elle soit du genre à croire aux dictons comme c’est l’intention qui compte, puisque dans ce cas, c’était vraiment l’intention qui comptait, il n’y avait que ça. Pas de talent n’y même de valeur concrète, juste beaucoup de détermination et de persévérance, si seulement ça voulait dire quelque chose.

Au bout d’un moment, je peux enfin poser le ruban adhésif et soulever l’objet. Mon Dieu. Je le glisse rapidement dans mon sac en me disant que recommencer ne changerais rien, je savais que je ne pourrais pas faire mieux, alors ça devra faire l’affaire. En plus, en moins de deux, elle aura mis en pièce ce papier, donc j’y avais déjà perdu beaucoup trop de temps. Je me lève de mon tabouret et je prends en main ma machette que j’avais posée à mes côtés sur la table. Rapidement, je sors de cette petite quincaillerie en faisant craquer mon cou quelque peu endoloris et je me remets en marche vers le camp. Je m’étais assez éloigné, pour atteindre une quelconque ville il le fallait bien, puisque Bodie se trouvait au milieu de nulle part, c’est pourquoi j’étais partis tôt, comme ça je savais qu’une fois revenu la journée ne serait pas encore perdu, que la blonde et moi on aurait le temps d’aller quelque part et d’enfin se mettre au boulot. J’attendais ce moment depuis trop longtemps et j’avais fait suffisamment attendre Ellyn avec mes conneries. J’aurais tout aussi bien pu faire plus vite, il est vrai que j’avais ajouté quelques petites touches personnelles qui n’étaient absolument pas nécessaires, futiles et plutôt ratées, à mon avis, mais bon, tant pis, c’était fait. D’ailleurs, je pense, sur le chemin du retour, à des centaines de choses que j’aurais pu faire et qui aurait surement rendu le tout beaucoup mieux. Je commence donc à être un peu nerveux. Ce qui était plutôt con. Ellyn n’était pas comme ça, elle allait apprécier, j’en étais sûr. Je me le répète plusieurs fois sans grand succès. Apparemment, je n’avais pas du tout l’intention de me calmer avant que tout soit terminé. Heureusement, je vois le camp au loin avant de perdre complètement la tête. C’est rien, putain, relaxe. Je traverse le camp sans embûche, mon visage ne devait pas vraiment être à l’image de mon agitation puisque personne ne me regarde de travers ; pas plus que d’habitude en tout cas, ce n’était pas comme si on se souriait et se disait bonjour comme de joyeux voisins dans le coin. Je souffle un bon coup puis je rentre dans la cabane que je partageais avec la blonde. Je reste devant la porte qui se referme derrière-moi, me retrouvant face à une pièce complètement vide. « Ellyn ? » Elle ne devait pas être bien loin, cette cabane était minuscule et ne contenais que trois petites pièces. Elle pouvait toujours être sortie, mais je ne l'espérais pas, je n'avais pas tellement envie de lui courir après dans le camp.


CODE PAR MYERS

_________________
      YOU'RE ANGRY
AND YOU SHOULD BE
                   IT'S NOT F A I R
there are things
   that we can have
           but can't k e e p
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Lun 8 Mai - 7:24


It's time to be a big girl now.

- fred — ellyn -


thanks for everything you've done for me, everything can change and i could be which one you want

Sortir, voir autre chose, quitter l'enceinte de ces murs entre lesquels Ellyn était restée enfermée bien trop longtemps. Elle se sentait comme prisonnière de cette cabane, elle avait le sentiment de vivre en captivité désormais. Elle ne parvenait plus à supporter ce campement, qui lui rappelait une période de souffrance et d'une certaine soumission. Elle avait été soumise à elle-même, à la peur et à l'appréhension qu'elle s'infligeait de son propre chef, ainsi qu'aux railleries du reste de l'équipe. Elle ne supportait plus tout ça, avait le sentiment d'étouffer et de perdre toute identité. Elle était devenue une potiche, une bonne à rien. Elle ne parlait pas à grand monde à Bodie, mis à part à Fred et à Mikhaila. Cette jeune femme était la bonté incarnée. Elle n'avait pourtant rien à voir avec Ellyn, puisque forte de caractère et combative. Et pourtant, elle avait accepté de prendre la blonde sous son aile, de l'écouter lorsqu'elle en avait besoin, et de faire de son mieux pour la rassurer et la tirer vers le haut. Elle était plus qu'une camarade, Ellyn la considérait comme une amie. Il y avait Fred aussi, avec lequel elle avait eu une discussion importante quelques jours auparavant. Cette conversation risquait de tout chambouler dans la vie d'Ellyn, puisqu'elle lui avait avoué se sentir prête à affronter l'extérieur, les rôdeurs et tout ce qui allait avec. Fred lui avait alors promis de l'emmener avec lui lorsqu'il sortirait, et de poursuivre son entrainement pour qu'elle devienne plus forte et surtout plus habile.

La blonde ne disposait que d'une dague, abîmée depuis le temps qu'elle la possédait. D'après Fred - et Ellyn partageait son avis - cette arme ne suffirait pas à la protéger en cas de besoin. Le jeune homme lui avait donc promis qu'ils partiraient en quête d'un nouvel instrument de défense pour la jeune femme, et qu'ensuite, ils partiraient tous deux en expédition. Néanmoins, elle commençait à trouver le temps long, et se demandait même si son compagnon n'avait pas changé d'avis à ce sujet. Peut être avait-il réalisé qu'Ellyn ne serait jamais une dure à cuire ? Qu'elle risquerait de le mettre en danger dès lors qu'elle mettrait les pieds dehors ? Pourtant, elle avait prouvé récemment qu'elle pouvait en être capable. Les idées se bousculaient dans l'esprit d'Ellyn, qui commençait à se demander ce qu'il se passait dans la tête de Fredricksen. Elle bouillonnait intérieurement, ne laissant malgré tout rien paraître. Elle commençait à le connaître, il n'était pas du genre bavard ou à étaler ses pensées partout, au contraire, il était plutôt de type solitaire. Elle allait devoir faire avec et se montrer patiente encore quelques temps. Peut être allait-il se décider à lui dire ce qui n'allait pas ? Ellyn avait remarqué que lorsqu'une idée commençait à germer dans l'esprit du jeune homme, il lui fallait du temps pour la laisser mûrir.

Lasse d'attendre, jour après jour, un signe de son ami, Ellyn décidait d'occuper ses journées comme elle le pouvait. Fred avait quitté la cabane, sans que la blonde ne s'en rende compte. Renfrognée, elle acceptait de laisser la routine s'installer. Elle lui avait promis de ne pas mettre un pied hors du campement sans lui, se résignant à faire ce qu'elle avait fait quelques temps plus tôt, longer les clôtures extérieures de la ville, tout en restant néanmoins visible de ceux qui montaient la garde. Elle avait donc décidé d'aller faire un tour à la rivière, remplir quelques bouteilles d'eau, là où elle ne craignait pas grand chose. C'est seulement une bonne demi-heure plus tard qu'elle se décida à rentrer, peut être que le jeune homme serait rentré ? Elle poussa la porte de la bâtisse, ne s'attendant pas à tomber sur Fredricksen sur le pas de la porte.

« On ne t'a jamais dit de ne pas rester derrière les portes ? » Elle esquissa un sourire, elle était toujours contente de le retrouver.


code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


WHEN THE NIGHT HAS COME & THE LAND IS DARK AND THE MOON IS THEONLY LIGHT WE'LL SEE, I WON'T BE AFRAID, JUST AS LONG AS YOU STAND BY ME

× A propos du vaccin : :
Je connais quelqu'un de vacciné et ça n'a pas vraiment l'air d'être une partie de plaisir... Ça sera sans moi.

× Âge du perso : :
Trente ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec Valentina et Nathaniel.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2313

× Points de vie : :
65

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Jeu 18 Mai - 6:52


*--_ It's time to be a big girl now _--*
ELLYN AND FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





J’avais fait un pas de plus dans la cabane, fronçant les sourcils alors que je n’entendais aucune réponse. Comme si Ellyn sortirait de quelque part comme par magie -ce qui ne risquait pas d’arriver vu ces longues secondes qui venaient de s’écouler- je reste planté-là. Peut-être que je me disais que si j’attendais encore un peu plus longtemps, ça laisserait le temps à qui-le-veut-bien de réaliser mon souhait, afin que je ne sois pas obligé de la chercher partout, même si, encore-là, elle ne devait pas être bien loin. Alors que je finis par me dire que c’était mieux si je l’attendais ici sagement, la porte derrière-moi émet un grincement et je peux de justesse l’éviter. Moi qui était déjà nerveux, ça ne m’aurait pas aidé de faire rire la blonde en me prenant la porte en pleine tronche -ou presque. Je me retourne et je lui souris un peu. « Ah, t’es là, je te cherchais justement. » Je me pousse un peu plus, la laissant entrer dans la petite cabane. Je devine qu’elle était à la rivière lorsque je vois qu’elle avait des bouteilles d’eau bien remplies. Je me sentais un peu mal de l’avoir laissé ces derniers jours continuer à faire ce qu’elle faisait avant ; c’est-à-dire pas grand-chose, surtout aux yeux des autres occupants de Bodie. Moi, ça ne me dérangeait pas vraiment d’avoir à m’occuper de tout, je m’étais habitué à avoir à le faire, même si, Ellyn s’en doutait, je préférerais qu’elle soit capable de s’occuper d’elle-même, pour son propre bien. On ne pouvait plus compter sur personne et je n’étais pas immortel, loin de là. J’espérais que ma surprise allait l’aider à me pardonner un peu de l’attente que celle-ci avait occasionnée.

Je la débarrasse avant tout, posant ses affaires contre notre table qui menaçait de s’effondrer d’une minute à l’autre comme tout ce qui nous entourait, finalement. C’était par politesse mais aussi surement puisque j’étais nerveux et que j’essayais de repousser le moment où j’allais avoir à lui montrer cette monstruosité que je lui avais fait et qui m’avait pris beaucoup trop de mon temps. Normalement, je la laissais plutôt tranquille, pas parce que je n’avais pas envie de me montrer sympathique avec elle, mais seulement parce que je ne voulais pas qu’elle pense qu’elle ne pouvait rien faire, de plus que mon intention première n’avait jamais été de la mettre sur un trône et d’en faire une jolie princesse. Aujourd’hui on ne pouvait plus l’être, on ne pouvait qu’être des soldats et c’est pourquoi, même dans des gestes aussi simple que de la laisser poser ses choses toute seule comme une grande, je tentais de l’aider à s’endurcir. Idéalement, elle m’aurait donné un bon coup de pieds dans les tibias pour m’empêcher de poser un geste pareil. Enfin, nous on était entre amis, mais certains hommes montraient leurs supériorités imaginées aussi simplement que cela et c’était con mais ça marchait. Notre histoire en était la preuve. Je la regarde un instant, puis je me retourne finalement. Je pose mon sac sur le lit et je l’ouvre. « J’ai quelque chose pour toi. » C’était plus facile de ne pas la regarder et de lui faire dos. Comme ça, je n’avais pas non plus l’air d’accorder beaucoup d’importance à cette babiole et, par la même occasion, je lui laissais le choix d’en faire de même. Elle se doutait surement que c’était son arme, nous en avions parlé plus d’une fois. « Je sais que t’aurais voulu qu’on sorte plus tôt, mais je t’ai pas oublié et maintenant tu seras prête » dis-je presque sur un ton militaire, mais ce n’était pas comme si la blonde n’était pas déjà habituée à ce détachement qui me qualifiait si bien.


CODE PAR MYERS

_________________
      YOU'RE ANGRY
AND YOU SHOULD BE
                   IT'S NOT F A I R
there are things
   that we can have
           but can't k e e p
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Jeu 8 Juin - 18:14


It's time to be a big girl now.

- fred — ellyn -


thanks for everything you've done for me, everything can change and i could be which one you want

Ellyn observait son ami, il avait l’air crispé. Certes, il ne souriait pas souvent, ce n’est donc pas ce qui lui mit la puce à l’oreille. Elle ne saurait expliquer, mais elle ressentait la nervosité qui émanait de lui. Comme s’il appréhendait quelque chose. Ce n’était absolument pas dans son tempérament, et ça avait pour conséquence d’inquiéter Ellyn, intérieurement. Elle fit mine de rien. Il lui indiqua qu’il la cherchait, et la blonde ne voyait pas pourquoi il serait venu jusqu’à la cabane si ce n’était pas pour l’emmener en « promenade ». Elle n’attendait que ça, et il le savait. Il la connaissait trop bien pour savoir qu’elle avait besoin de renouveau, qu’elle n’était pas à l’aise face à tout ça. Elle arqua un sourcil. « Qu’est ce qu’il y a Fred ? » elle masquait parfaitement bien ce qu’elle pensait réellement.

Lorsqu’il vit qu’elle était chargée, Fred la débarrassa des bouteilles qu’elle avait dans les bras et les posait sur la table. Elle avait songé plus d’une fois à voir ce qu’elle pourrait faire pour la rendre plus solide, mais elle n’était pas très habile de ses mains, et loin d’être une bricoleuse dans l’âme. En réalité, depuis quelques temps, elle ne faisait plus grand-chose, dans l’espoir que Fred s’en aperçoive. Si elle avait de quoi passer le temps, il ne verrait aucune urgence à l’emmener dehors. Or, il y avait urgence. Elle tournait en rond et subissait les moqueries quotidiennes des autres. Elle n’en pouvait plus et était sur le point de craquer. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait, Fred avait vraiment un comportement étrange à cet instant. En règle générale, il l’aurait laissée se débrouiller avec ces bouteilles, il tentait de tout faire pour l’endurcir et la confronter à la réalité des choses. Et là, contre toute attente, il lui portait ses bouteilles. En serait-il au point de la border le soir venu ? Elle fronça de nouveau les sourcils, toujours silencieuse, en attente que son ami rompe le silence qui venait de s’installer.

Ellyn continuait de l’observer. Il déposa son sac sur le lit, et tout en lui tournant le dos, lui annonça qu’il avait quelque chose pour elle. Son cœur se mit à battre plus vite, et plus fort. Ils avaient souvent parlé de lui dénicher une nouvelle arme, en remplacement de sa dague qui ne lui servait quasiment à rien étant donné l’état dans lequel elle se trouvait. Malgré tout, l’arme blanche était toujours soigneusement attachée à sa ceinture et lui permettait parfois de se faciliter la tâche sur certaines choses. La jeune femme espérait au plus profond d’elle-même qu’il s’agissait de ça. Ainsi, équipée d’un nouvel outil, Fred pourrait l’emmener avec lui. Fredricksen sortit une arme de son sac, quelque chose auquel Ellyn ne s’attendait pas. Il s’agissait d’un objet qui, contre toute attente, était bricolé par ses soins. Elle ne savait absolument pas comment se servir de cet objet, mais elle comptait sur Fred pour le lui expliquer le plus rapidement possible. Ses yeux s’emplirent de larmes, son émotivité n’avait pas disparue avec le temps, loin de là. Elle resta immobile.


« Je pensais vraiment que tu avais oublié, ou que tu avais changé d’avis… »  il aurait dû lui dire ce qu’il préparait, ça aurait évité à la jeune femme de se triturer l’esprit. Elle lui en avait beaucoup voulu, mais tout avait disparu à l’instant où il avait sorti l’objet de son sac. Elle avança machinalement vers lui, telle une petite fille impatiente de disposer de son nouveau jouet. « Elle a l’air super ! J’ai hâte que tu me montres comment on s’en sert ! D’ailleurs, tu crois que je saurai m’en servir sans  me mettre moi-même en danger ?  » Elle ria. La pauvre Ellyn était tellement maladroite qu’elle serait bien capable d’user de son arme contre elle-même… Il fallait réellement qu’elle prenne confiance en elle. Elle se sentit soulagée, à l'idée que Fred lui fasse toujours confiance. Elle ne l'avouera pas pour le moment, mais elle était extrêmement touchée par son intention, lui confectionner lui même une arme était signe de l'affection qu'il avait pour elle. Bien qu'elle aurait voulu masquer ses émotions, son regard trahissait évidemment ce qu'elle ressentait à cet instant.


code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


WHEN THE NIGHT HAS COME & THE LAND IS DARK AND THE MOON IS THEONLY LIGHT WE'LL SEE, I WON'T BE AFRAID, JUST AS LONG AS YOU STAND BY ME

× A propos du vaccin : :
Je connais quelqu'un de vacciné et ça n'a pas vraiment l'air d'être une partie de plaisir... Ça sera sans moi.

× Âge du perso : :
Trente ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec Valentina et Nathaniel.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2313

× Points de vie : :
65

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Sam 24 Juin - 5:49


*--_ It's time to be a big girl now _--*
ELLYN AND FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Sans aucune difficulté et presque instantanément, la blonde s’aperçoit que je ne suis pas tout à fait dans mon état normal. J’étais vraiment devenu aussi prévisible ? Je ne m’en étais pas rendu compte avant aujourd’hui qu’il était si facile pour elle de me lire, mais ça ne devrais pas me surprendre, après tout ce temps passé ensemble, de plus que je pouvais en faire de même de mon côté. Je n’en connaissais pas beaucoup sur son passé et elle n’en connaissais pas beaucoup sur le mien non plus, ce n’était pas vraiment ce dont nous parlions, les rares fois où on parlait, mais au fil du temps, même sans mot, tu apprends forcément à connaître quelqu’un seulement en l’observant. Tu apprends quels sont ses habitudes, tu peux petit à petit prévoir ses réactions, ou, comme dans ce cas précis, deviner tout de suite lorsque ça ne va pas, que quelque chose cloche. C’est presque instinctif, tu le sens, c’est tout. Tu n’as pas nécessairement des preuves irréfutables ou quoi que ce soit dans le genre, c’est juste qu’il devient de plus en plus difficile de se cacher des choses. En tout cas, bien que la question d’Ellyn ne me surprend donc pas, je me sens un peu mal à l’aise. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, puisque j’avais perdu l’habitude d’exprimer à voix haute ce que je pouvais ressentir. Je ne m’ouvrais plus aux autres et je ne l’avais même pas fait avec elle. Pourtant, elle arrivait à voir ce que la plupart des gens ne voient pas, ce que je cache en permanence, et ça a pour effet d’être un peu intrusif et tout d’un coup je me sens vulnérable. J’ai donc bien envie de me maudire pour ne pas avoir été capable de me ressaisir durant le trajet jusqu’à Bodie. En plus de tout, je paniquais pour, au final, pas grand-chose et j’en devenais ridicule. J’offrais simplement une nouvelle arme à une amie afin qu’elle puisse mieux se défendre, et comme elles ne couraient pas les rues, j’avais fait avec ce que j’avais pu dénicher. J’avais fait preuve de débrouillardise, c’est tout.

J’évite donc sa question, lui débarrassant de ses choses, puis une fois fait, je me tourne et lui fais dos. Si j’avais premièrement eut l’air plutôt sympathique et de bonne humeur -et à ma manière bien entendu- j’avais maintenant repris un air sérieux et un ton neutre, voir un peu militaire. Alors que j’ouvrais mon sac, je l’informe finalement de la situation, en espérant qu’elle en oublie mon attitude un peu bizarre. Je sors enfin l’arme et me retourne ensuite vers elle. « Voilà, c’est pas super beau mais c’est tranchant et c’est ce qui compte. » Lorsque je lève les yeux de l’objet, je suis surpris de croiser le regard vitreux d’Ellyn. Je ne m’étais pas attendu à une telle réaction et le malaise de tout à l’heure me revient, ne sachant toujours pas comment réagir. À l’intérieur, cela dit, je sentais que je me réchauffais doucement sous l’émotion, content que cela lui plaise et me demandant comment j’avais pu croire qu’elle n’apprécierait pas mon geste, même si ce n’était pas parfait. « Lorsque je fais une promesse je la tiens » répondis-je alors sur un ton un peu plus doux malgré-moi. J’aurais pu froncer les sourcils, m’étonner ou me vexer qu’elle ait pu croire que j’avais oublié, mais j’avais trop la tête ailleurs pour ça dans l'immédiat. Je souris ensuite un peu en coin, c’était en partie à cause de son enthousiasme mais également puisqu’elle semblait douter pouvoir s’en servir sans se blesser. « Bien sûr que si, tu penses que j’ai toujours manié la machette, moi ? » Si seulement elle savait… Dans le temps, la seule chose dont je savais me servir et qui aurait possiblement pu devenir une arme, c’était la clef à molette. « En plus, tu as le meilleur des professeurs pour t’enseigner » ajoute-je alors que mon sourire en coin s’étire encore un peu. « D’ailleurs, si je suis partis aussi tôt ce matin, c’est pas pour rien. Je voulais finir de tout préparer pour qu’il nous reste encore du temps devant nous pour commencer dès maintenant l’entraînement » l’informe-je de nouveau sérieux. « Si tu es d’accord » ajoute-je ensuite plus en douceur, lui tendant enfin sa nouvelle arme. C’était difficile de reprendre mon sérieux vu ce regard qu’elle me jetait et qui n’avait rien d’objectif. Ça ne me donnait qu’une envie ; me laisser allez. Sauf que c’était s’engager sur une pente bien glissante…


CODE PAR MYERS

_________________
      YOU'RE ANGRY
AND YOU SHOULD BE
                   IT'S NOT F A I R
there are things
   that we can have
           but can't k e e p
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Lun 3 Juil - 12:37


It's time to be a big girl now.

- fred — ellyn -


thanks for everything you've done for me, everything can change and i could be which one you want

Son émotion le mettait mal à l'aise, elle le sentait. Il n'avait jamais été très expressif, très bavard, et c'est pour cela qu'Ellyn avait appris à ressentir les choses avec lui. Sa relation avec Fred n'était basée que sur des ressentis, des suppositions. Rien n'avait jamais été très clair, pour la simple et bonne raison qu'il ne s'exprimait pas, ou très peu. Parfois il lui décrochait un sourire, quelques mots, parfois elle devait se contenter de son silence et de ses regards, qui en disaient long sur ce qu'il avait en tête. La jeune femme n'avait d'ailleurs jamais cherché à lui tirer les vers du nez. Elle se contentait de l'observer, et de deviner. Malgré tout, elle se reprochait d'avoir douté de lui. Elle aurait du se douter qu'il préparait quelque chose, dans son coin. C'est ainsi qu'il agissait chaque fois. Malgré tout, elle n'avait pu s'empêcher de douter de ce qu'il lui avait dit. Il ne lui avait rien promis, il ne lui avait jamais assuré qu'il l'emmènerait avec elle. Ils avaient simplement évoqué ensemble le sujet quelques semaines auparavant.

Il semblait se reprocher l'apparence de l'arme. Elle n'était effectivement pas très belle, mais ce n'était pas le but recherché. Il avait mis du sien pour la confection de l'objet, et c'est ce qui la touchait le plus. Il aurait pu se contenter de ramasser une arme au cours d'une expédition, mais non, il s'était appliqué. Fred avait ce côté perfectionniste qui manquait parfois à Ellyn. « Elle me sera bien plus utile que ma dague, peu importe qu'elle soit belle ou pas. » Elle marqua un silence, quelques secondes. « Merci.  » Elle lui adressa un sourire timide. La situation était particulière, car la blonde n'avait pas le souvenir d'avoir reçu un présent de la part de Fredricksen. En même temps, elle ne lui avait jamais rien offert. Par ailleurs, à cet instant précis, elle se promit de lui dénicher un petit quelque chose à lui aussi lors de leur prochaine expédition. Il lui rappela qu'il tenait toujours ses promesses, et Ellyn se sentit bête à cet instant précis. Il avait raison. Elle se contenta de baisser les yeux, comme une enfant qui aurait fait une bêtise.

Il répondit à sa question par une plaisanterie, ce qui lui redonna immédiatement le sourire. Il lui indiqua également qu'il s'était organisé de façon à ce qu'il leur reste suffisamment de temps avant la tombée de la nuit pour qu'ils puissent s'entrainer au maniement de ce nouvel instrument. Elle esquissa un nouveau sourire. Bien sûr qu'elle était d'accord, elle attendait ce moment avec tant d'impatience qu'elle ne refuserait pour rien au monde. De plus, c'était une bonne occasion pour qu'ils passent un peu de temps ensemble. Fred n'avait pas été très disponible ces derniers temps, et elle comprenait à présent pourquoi. Il lui tendit sa nouvelle arme. La blonde restait là, penaude, son regard se promenant entre sa nouvelle arme et les yeux de Fred. Elle la prit entre ses mains. Elle tourna l'arme dans tous les sens, l'inspectant avec intérêt. Elle se voyait déjà transpercer des crânes de zombie avec facilité. Le peu de fois où elle avait du le faire avec sa dague, elle avait du s'y prendre à plusieurs reprises, l'arme blanche n'étant pas suffisamment tranchante. Elle fit mine d'hésiter à sa proposition, dans le seul but de plaisanter et de détendre un peu l'atmosphère. « Allons-y ! » Elle se demanda ce que le reste de la journée lui réservait. Allaient-ils immédiatement affronter les rôdeurs ? A moins que Fred ait prévu un exercice avant ? Elle ne posa pas de question, s'en remettant à son professeur. Elle avança de quelques pas, signe qu'elle était prête à le suivre.


code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


WHEN THE NIGHT HAS COME & THE LAND IS DARK AND THE MOON IS THEONLY LIGHT WE'LL SEE, I WON'T BE AFRAID, JUST AS LONG AS YOU STAND BY ME

× A propos du vaccin : :
Je connais quelqu'un de vacciné et ça n'a pas vraiment l'air d'être une partie de plaisir... Ça sera sans moi.

× Âge du perso : :
Trente ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec Valentina et Nathaniel.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2313

× Points de vie : :
65

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Lun 31 Juil - 18:17


*--_ It's time to be a big girl now _--*
ELLYN AND FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





C’était une situation assez étrange qui ne se produisait pas très souvent entre nous et c’est pourquoi ça me met un peu mal à l’aise ; je ne savais pas du tout comment réagir et quels gestes il fallait poser. J’avais complètement perdu la notion du social et Ellyn l’avait surement remarqué depuis le temps, ça n’avait d’ailleurs jamais vraiment été quelque chose avec lequel j’étais à l’aise, trop timide pour approcher les gens en toute confiance et sans faire une bêtise. Aujourd’hui c’était seulement parce qu’il y avait ce haut mur qui m’empêchait de voir les autres autour de moi et c’était réciproque ; le monde extérieur ne pouvait pas m’atteindre ainsi, et ça m’allait parfaitement comme ça. Depuis le début de l’apocalypse, c’était ma façon à moi de survivre et je n’avais encore accueillit personne dans ce petit cocon confortable, mais doucement, avec le temps, Ellyn s’y faisait sa place et comme j’avais l’habitude d’être seul depuis des années, ça me semblait bien étrange et inconfortable, mais je savais que ce n’était pas quelque chose que je pouvais forcément changer, ça se faisait tout seul. Ça ne m’empêchait pas d’essayer, même si j’échouais à chaque fois ; je faisais un pas en arrière et elle en faisait deux en avant.

Je m’efforce tout de même de rester un tant soit peu neutre, mais elle devait facilement comprendre que le fait qu’elle apprécie autant mon présent me faisait plaisir. Après tout, j’avais mis beaucoup de temps et d’effort dans cette arme et ça n’avait pas du tout été nécessaire et même si je faisais comme si ce n’était rien, il n’y avait personne dans mon entourage pour qui j’aurais fait quelque chose pareil. « Voilà » répondis-je, tout à fait d’accord avec ce qu’elle venait de dire ; l’important c’était qu’elle puisse se défendre convenablement, enfin. Ça avait d’ailleurs été mon but principal lorsque j’avais confectionné cette arme, non pas de la rendre jolie, de toute façon, une arme ça n’avait pas à être jolie, une arme c’était menaçant. « C’est normal, ça fait trop longtemps que j’te vois avec cette dague pourrîtes et crois-moi ça me rend plus service à moi qu’à toi. Tu la garderas quand même, au cas où. » Je lui montre mon couteau de chasse pour qu’elle voit que j’avais aussi une arme de secours. Après tout ça n’avait pas été rare que j’avais perdu ma machette, une belle lame comme ça, ça ne passait pas inaperçu, mais j’avais bien fais payer ceux qui avaient osé me la prendre, en tout cas.

Je souffle lorsqu’elle finit par me dire qu’on peut y allez, pendant quelques secondes elle avait eu l’air d’hésiter, et comme j’attendais depuis si longtemps qu’elle se décide à se prendre en main, elle m’avait fait peur, mais je vois bien par la suite qu’elle avait seulement voulu détendre l’atmosphère comme j’avais voulu moi-même le faire en clamant qu’elle avait le meilleur professeur pour lui enseigner le maniement de la machette, alors que dans les faits, je n’étais pas un expert, seulement quelqu’un avec beaucoup d’expérience, qui avait appris par lui-même. « Ne fais plus ça » l’avertis-je, tout de même un sourire en coin avant d’attraper à nouveau mon sac. Je passe à côté d’elle et je sors de notre petite cabane, lui faisant signe de me suivre et de rester proche de moi. Parfois, il y avait des petits curieux à Bodie qui ne se mêlait pas de leurs affaires, des fouteurs de trouble, et je savais bien qu’Ellyn se faisait souvent taquiner au sujet de son manque d’implication dans le camp, ou plutôt son manque de férocité, puisque dans les faits elle était tout de même utile, malgré le fait qu’elle ne sortait que très peu. Je jetais donc des regards autour de nous afin de m’assurer qu’on allait nous laisser tranquille, mais en général, lorsqu’on était ensemble souvent les gens n’osaient pas, sachant que je méritais ma place ici et que je faisais beaucoup pour Bodie. Peu de temps après, nous étions déjà sortis du camp sans embûche. « On va en forêt, loin des yeux indiscrets, et je vais commencer par te montrer comment t’en servir. Après si tu te sens prête on ira peut-être à la pêche. » Je lui lance un regard pour qu’elle comprenne que je ne parlais pas de poisson. C’était un tout autre côté de moi-même dont elle était témoin aujourd’hui et bizarrement ça me mettait de bonne humeur, peut-être parce que j’avais attendu beaucoup trop longtemps pour qu’elle se décide à venir avec moi.


CODE PAR MYERS

_________________
      YOU'RE ANGRY
AND YOU SHOULD BE
                   IT'S NOT F A I R
there are things
   that we can have
           but can't k e e p
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


JUST TO KEEP YOU SAFE
Don't you know you're
e v e r y t h i n g I have?
_ - _ - _ - _ - _


le plus sexeyyy + rp adoraable :
 

× A propos du vaccin : :
Fraîchement vacciné. Effets secondaires → baisse de température corporelle, prunelles plus claires, manque de concentration.

× Âge du perso : :
quarante-trois ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En fuite en Californie avec Malia et notre nouveau né Nathan (18.01.18).

× Avant, j'étais : :
Botaniste.

× Messages : :
704

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
MYERS. (signature), Tag (avatar)

× Avatar : :
Misha Collins or my husband.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn. Lun 18 Déc - 19:09

Rp archivé suite à la suppression de Ellyn.

_________________

YOU KNOW THIS WORLD
-THIS SAD, DOOMED LITTLE WORLD-
I  T  N  E  E  D  S  Y  O  U
I will not let you die
You mean too much to me
*--_ t o e v e r y t h i n g _--*


hehehehe :
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: {FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn.

Revenir en haut Aller en bas

{FLASHBACK} It's time to be a big girl now | Ellyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-