The demons in our head (ft. Lilou)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

The demons in our head (ft. Lilou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: The demons in our head (ft. Lilou) Dim 18 Juin - 17:33


The demons in our head

Les jours se suivent et se ressemblent tous. A Yosemite, Auregan s'assure toujours de se maintenir occupée. L'idée même de rester parfaitement immobile - ne serait-ce qu'une heure, voire même moins - lui déplaît au plus haut point. Elle ne peut pas, elle ne peut tout simplement pas. Il lui est d'ailleurs, pour cette raison, déjà arrivée de sortir. Loin du campement... Seule. Noah n'est pas au courant, et il vaut sans doute mieux que cela reste ainsi. Elle n'est pas certaine qu'il le prendrait vraiment bien, inquiet qu'il est la majeure partie du temps. Bien sûr que ça ne lui plaît pas d'avoir ce genre de secrets vis-à-vis de lui, mais c'est mieux ainsi. Et puis ce n'est pas un mensonge à proprement parlé, elle omet juste de lui dire toute la vérité. Tout comme certaines rencontres qu'elle a pu faire, dehors comme dedans. Et ils ne peuvent pas être tout le temps ensemble de toute façon, l'un d'eux finirait par devenir fous s'ils faisaient ça. Sans doute elle. Mais peut-être lui aussi. Ils ont besoin de ces petites heures passées loin l'un de l'autre, peu importe à quel point cela peut être traumatisant et effrayant. Parce qu'il y a toujours cette peur viscérale que les choses dérapent d'un côté ou de l'autre, que l'un d'eux se retrouve en danger et que l'autre ne soit pas là pour lui venir en aide. Mais ils doivent bien faire comme ils peuvent. Ils n'ont pas toujours le choix, pour ne pas dire jamais. Aujourd'hui, Auregan a décidé de rester sage et donc, de ne pas franchir l'entrée du périmètre sécurisé de Yosemite.

Elle a de toute façon à faire. Comme alimenter le feu "commun" à tous les habitants du coin. Pour ça, elle commence par jeter quelques bûches au milieu des flammes, avant de ramener des branches coupées. Puis elle s'empare d'une hache, et entreprend de se diriger vers les arbres les plus proches. Loin d'elle l'envie de déforester le secteur, c'est pourquoi elle ne s'autorise jamais à couper un arbre entier - elle n'en aurait sans doute pas la force de toute façon -. Elle se contente donc d'une branche assez grande, qu'elle coupe - efficacement et rapidement - en plusieurs plus petits morceaux. Une fois sa tâche faite, elle repose la hache à son emplacement, avant de faire quelques allers-retours pour tout ramener là où se trouve la réserve de bois, à l'abri sous une petite construction faite main qui ne tiendra pas la route ... Et qu'il faudra donc rénover bientôt. C'est sa prochaine tâche, tiens. Partir à la recherche d'un marteau et de quelques clous afin de consolider cet abri de fortune. Cela leur permet d'éviter que le bois soit mouillé les jours de pluie. Mais elle se repose un peu, d'abord. En sueur et la respiration haletante après l'effort physique qu'elle vient d'effectuer - il leur en faut peu maintenant que l'énergie n'est plus sans cesse renouvelée -, elle attrape une bouteille d'eau dans son sac à dos, et se redresse dans le but d'en boire quelques gorgées. Mais avant d'avoir pu ouvrir la bouteille, ses yeux se posent sur une silhouette qu'elle reconnaît immédiatement. Sous le coup de la surprise, elle se fige sur place, un bras en l'air près du bouchon et le teint soudain livide. « Li ... Lilou ? » Ce n'est pas possible, n'est-ce pas ? Elle doit être en train de rêver.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: The demons in our head (ft. Lilou) Jeu 22 Juin - 11:22

▲▼and if you wanna leave that's alright.Lilou avait intégré le Parc de Yosemite peu de temps auparavant, deux jours seulement pour être exact. Elle avait rencontré Aileen aux alentours. Leur rencontre avait d'ailleurs été quelque peu mouvementée au départ, puis, finalement, elles avaient fini par s'apprivoiser mutuellement et c'est ainsi que la blonde avait conduit la brune aux portes du Parc. Au départ, Lilou avait été légèrement réticente. Elle ne connaissait rien de ce campement, mais Aileen avait fini par la convaincre lorsqu'elle lui avait expliqué leur mode de fonctionnement. Pas de hiérarchie, pas de règles, chacun vivait comme il l'entendait, cela semblait parfait pour la brune aux yeux bleus. Bodie n'était finalement plus qu'un souvenir pour elle. Il fallait donc que la jeune femme s'installe, qu'elle cherche de quoi se construire un abri. Elle n'avait pour le moment pas fait la connaissance des autres survivants. Son caractère la poussait à rester en retrait. Elle voulait s'acclimater dans un premier temps, par la suite elle verrait pour faire connaissance avec ses voisins. Plus rien n'avait de sens dans son esprit, elle se sentait totalement désorientée. A Bodie, elle avait ses habitudes, elle devrait s'en faire de nouvelles ici.

Dans un premier temps, Lilou avait installé ses affaires près d'un point d'eau. Allez savoir pourquoi, c'est ici qu'elle s'était sentie le plus à l'aise. Elle pouvait plus facilement se laver, profitant du sommeil des autres survivants pour bénéficier d'un peu d'intimité. Ici, il n'y avait pas de maisons comme elle avait avant. Certains avaient des cabanes, d'autres des tentes, chacun faisait comme il pouvait avec ce qu'il avait. Le programme de la journée était de tenter de trouver de quoi s'abriter en cas de pluie. Une tente, ou même un sac de couchage ferait l'affaire. L'idéal serait de construire une cabane, avec des planches de bois, mais pour cela elle aurait besoin d'aide. Elle verrait ça plus tard, elle n'était pour le moment pas prête à s'adresser aux autres survivants. Elle se dépêchait, pour trouver ce qu'elle cherchait avant la tombée de la nuit. Elle traversa alors rapidement le Parc, tentant au mieux de se faire discrète. Malgré ses efforts, elle entendit une voix féminine derrière elle. « Li ... Lilou ? » la voix lui était familière. Qui pouvait la connaître ici, elle qui vivait à Bodie depuis plusieurs années ? Elle se retourna immédiatement, afin de découvrir l'identité de cette femme. La première chose qu'elle remarqua, était la chevelure rousse. Aucun doute, il s'agissait d'Auregan. Elle eut l'impression de prendre un coup de poing dans le ventre. Des tonnes de souvenirs lui revinrent à cet instant précis.

Auregan était le médecin de la Zone 51, celle qui s'était occupée de Lilou à son arrivée sur place. Elle avait découvert sa grossesse et était en charge de la mener à terme. Or, tout ne s'était pas déroulé comme prévu. La grossesse fut un échec, et Lilou avait perdu son enfant. A cet instant, elle ressentit la douleur qu'elle avait éprouvée quelques années auparavant. Elle toisa la rousse, lui lançant un regard abject. « Auregan... » elle marqua une courte pause et laissa échapper un soupir. « Si j'avais pensé te trouver ici, tu penses bien que j'aurai fuit cet endroit comme la peste... » Après sa fausse-couche, Lilou avait fuit la Zone 51 en pleine nuit et n'avait plus jamais donné signe de vie. Elle avait marché longuement, des jours entiers avant d'intégrer Bodie. Elle ne savait pas ce qu'il était advenu de la Zone mais était surprise de trouver le médecin ici. Elle se demandait si elle allait finalement rester, ne souhaitant plus avoir à faire à Auregan. Cette femme avait brisé sa vie, elle avait été plus qu'incompétente et Lilou était persuadée qu'elle n'avait pas fait tout ce qui était en son pouvoir pour mettre au monde son enfant.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: The demons in our head (ft. Lilou) Lun 26 Juin - 14:43


The demons in our head

Lilou est là. Juste devant elle. Auregan peine à le croire, et pourtant ... Plus les secondes s'écoulent, et plus elle réalise que la situation ne peut qu'être réelle. Lilou est là. Vivante. Les joues d'Auregan doivent s'être rougies, et pas tant par un sentiment de gêne. C'est plus de la ... Culpabilité qu'elle ressent. Oui, même des mois, des années après. Pour elle, c'est comme si c'était hier, qu'elle rencontrait Lilou pour la première fois. Pour elle, c'est comme s'il ne s'était écoulé qu'une semaine depuis la dernière fois qu'elle a vue la jeune femme. Mais non, pas du tout. Il s'est passé bien plus de temps que ça. Et se retrouver en face d'elle est comme un électrochoc. Comment a-t-elle pu éviter de penser à elle pendant si longtemps ? Parce qu'il faut se rendre à l'évidence : c'est exactement ce qu'elle a fait. Elle n'a pas pensé à elle. Elle a évité ce sujet aussi souvent que possible, le repoussant dans les confins de son esprit, là où elle espérait ne jamais le laisser en ressortir. Maintenant que Lilou est là, difficile de l'éviter. Et c'est pleine d'hésitation qu'elle prononce son prénom. Pleine d'appréhension qu'elle attend sa réaction. Qui ne tarde pas à arriver et qui, comme elle s'y attendait, est sans appel. Elle la toise, la colère sous-jacente est presque palpable. Et si Auregan ne se démonte pas -trop- face à elle, elle n'en mène pas large pour autant. Sa culpabilité rejaillit en vagues aussi violentes qu'incessantes. Si elle n'était pas la personne qu'elle est, elle suffoquerait sans doute là, tout de suite. Mais elle réussit -un peu- à rester maîtresse d'elle-même, à ne pas trop montrer de sa détresse.

Les mots de Lilou, Auregan les attendait. Mais ils n'en restent pas moins douloureux et virulents. Un pas en arrière, c'est tout ce qu'elle s'autorise, comme signe de faiblesse. Mais le reste, elle ne peut pas trop le contrôler. Elle se doute que la rougeur de ses joues est visible, que ses yeux qui clignent bien plus qu'à l'accoutumée ne passeront pas inaperçus non plus. Elle soutient son regard, pourtant. Sans doute par peur de la voir disparaître une fois de plus, ou de se rendre compte que ce n'était qu'un mirage. Si elle est heureuse de la voir ? Difficile à dire. Dans un sens oui, parce qu'elle est contente de la savoir en vie. Dans un autre ... Non, parce que c'est douloureux. Et compliqué de se retrouver presque nez à nez avec elle. La distance entre les deux femmes est pourtant encore raisonnable. Et heureusement, sans ça, Auregan aurait déjà complètement perdu pied. « Je ... Comment ... Comment tu vas ? » Non mais quelle idiote ! Elle aurait mieux fait de la fermer, tiens ! Mais trop tard, les mots se sont échappés et elle ne peut plus les retirer. Alors, pour le coup, elle se contente de se taire. Ce n'est plus là Auregan médecin qui rassure les gens, c'est la Auregan terrorisée qui a pris place. La Auregan terrorisée et traumatisée. Incapable d'affronter ses démons du passé, de l'époque de la zone, et incapable de trouver les mots justes pour expliquer à Lilou qu'elle n'aurait rien pu faire. Parce qu'elle ne sait pas elle-même si c'est vraiment le cas, sa culpabilité est si forte qu'elle est parvenue à la faire douter, depuis le temps. Et rien ne pourra jamais changer sans cela.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: The demons in our head (ft. Lilou) Jeu 6 Juil - 12:50

▲▼and if you wanna leave that's alright.La fureur, la peine, le dégoût, la haine, le passé. Tout se mélangeait dans son esprit. Lilou n'avait pas oublié, elle n'avait pas tourné la page et n'avait jamais cessé d'y penser. Pas un jour passait sans qu'elle ne revoit ces images. La perte de son enfant, la douleur, le souvenir des hurlements qu'elle avait poussé, des larmes qu'elle avait versé. Elle revivait chaque jour cette scène, ce moment où Auregan lui avait annoncé qu'elle avait perdu son enfant. C'était certainement la pire chose qu'elle avait vécu jusqu'alors, et elle se demandait bien si la vie lui réservait d'autres atrocités. Tout était allé crescendo. Elle avait perdu son amie Gloria, puis son amant Daniel, et enfin, son enfant. Quoi, ou qui d'autre ? Rien, à priori, puisqu'elle n'avait plus rien ni même plus personne. Elle était livrée à elle-même depuis tant de temps. Elle ne s'autorisait plus la moindre attache, la moindre compassion, la moindre sympathie. Par contre, elle s'autorisait la haine et le mépris. Et c'est ce mépris qu'elle adressait à Auregan aujourd'hui. Elle était convaincue qu'elle avait fauté, raté une étape, et qu'elle l'avait privée du bonheur d'être mère. Elle imaginait que, même en pleine apocalypse, mettre un enfant au monde devait être la plus belle chose qu'une femme pouvait vivre. Elle avait voulu cet enfant. Pas immédiatement, certes, mais elle avait eu plusieurs mois pour apprivoiser cette idée et se convaincre qu'elle ferait une mère formidable.

Malgré tout, la rousse semblait se décomposer sur place. Au fur et à mesure que le temps passait, ses joues rougissaient. Lilou ne voulait pas la voir comme ça, elle ne voulait pas la voir du tout. Elle aurait voulu, par le passé, la faire souffrir autant qu'elle avait souffert. Aujourd'hui, elle ne souhaitait qu'une chose : fuir cette femme. Elle ne voulait plus être confrontée à elle, malgré tout le bien être et le réconfort qu'elle avait pu lui apporter au début. La brune était pourtant convaincue du droit à l'erreur. Mais elle n'accordait pas ce droit à cette femme, pas dans de telles circonstances. Le malaise s'installait entre les deux survivantes, et Lilou aurait eu envie de prendre ses jambes à son cou et de s'éloigner. Elle savait qu'Auregan n'avait pas agit volontairement de la sorte, qu'elle n'avait pas fait exprès de la priver de son enfant. Elle n'était pas méchante, au contraire. Malgré tout, elle était incapable de passer l'éponge. Maladroitement, le médecin lui demandait comment elle allait. Lilou comprenait le sens de sa question. Elle ne faisait pas référence à son humeur du jour, et il ne s'agissait pas non plus d'une simple politesse. Elle voulait savoir si elle s'était remise de cette tragédie. La brune ne put s'empêcher de ricaner à la question. « Si tu veux savoir si je t'ai pardonnée, la réponse est non. Si tu veux savoir si je me suis remise de l'enfer que j'ai vécu, la réponse est non plus... » elle était cynique et désagréable. Plus que ça même, elle était exécrable. Ses mots trahissaient son mal être. Autant elle avait réussi à occulter ses émotions à Bodie, autant, face à Auregan, elle en était incapable. « Tu vis ici ? » Elle ne lui demandait pas ça par courtoisie. Elle voulait simplement savoir s'il y avait lieu qu'elle se donne du mal à se construire un abri ou si elle devait mettre les voiles le plus tôt possible. Elle serait incapable de croiser le chemin d'Auregan régulièrement, elle ne pourrait vivre ici en la sachant installée à seulement quelques mètres.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: The demons in our head (ft. Lilou) Mar 25 Juil - 10:30


The demons in our head

L'anxiété prime sur tout le reste, dans l'esprit de la rousse. Très vite derrière suit le doute. Un doute intense, qu'elle ne peut freiner. Qui est là, sous-jacent, et qui ne lui laisse pas une seule seconde de répit. Quand le silence s'installe, c'est la gêne qui prend le dessus. Que dire ? Qu'éviter de dire, justement ? Sa crainte est réelle, et elle a de quoi s'accrocher et persister. Lilou ne fait en effet rien pour que cela se calme et se tasse. Logique, elle lui en veut. Atrocement. Il ne faut pas être devin pour le comprendre. C'est écrit sur son visage. C'est inscrit dans ses traits, dans sa posture. Mais Auregan n'en démord pas. Maladroitement, elle essaye de combler les blancs, de s'assurer quelle va bien. Ou, au moins, à défaut, qu'elle survit. Et pas tel un fantôme qui hante ses anciens détracteurs. Mais elle aurait mieux fait de se taire. La réponse de Lilou est sans réplique. Auregan garde la bouche fermée, incapable de trouver quelque chose d'intelligent à répondre. Il n'y a rien à dire, en même temps. Tout a déjà été lancé. Sans qu'elle ait eu besoin de dire quoi que ce soit, la brune a deviné ce qui se passait dans sa tête. A deviné les réelles interrogations derrière sa question "innocente" - mais maladroite -. Et ne lui a pas laissé le moindre répit. Auregan encaisse, l'air imperturbable. C'est bien plus dur qu'il n'y paraît et si Lilou est un minimum attentive, elle notera quelques détails qui la dénonce. Ses paupières qui clignent plus souvent qu'à l'accoutumée. La veine au niveau de son cou plus visible qu'à l'accoutumée, et qui prouve l'accélération subite de son rythme cardiaque.

Pas le temps de dire quoi que ce soit, d'essayer de se défendre et de se sortir de ce pétrin : Lilou enchaîne avec une question. Une question derrière laquelle se cache bien plus que de la curiosité - voire pas de curiosité du tout -. Auregan le devine sans trop de problème. L'animosité qui en ressort est palpable, et elle a bien du mal à se retenir de faire un pas en arrière. « Oui. » C'est tout ce qu'elle est capable de répondre, dans un premier temps. Mais, en comptant, elle cligne cinq fois les paupières avant d'enchaîner. « Mais il y a assez de place pour nous deux. » Elle est gênée, maintenant. Bon, elle l'était déjà. Mais là, c'est plus que visible. Être obligée de dire cela à voix haute, c'est abominable pour elle. Elle n'aime pas ça. Pas du tout. Avec Noah, ça a toujours été compliqué. Alors imaginez avec une femme qu'elle connaît à peine et qui la déteste ardemment pour n'avoir pas su sauver son bébé ... « Il y a assez de place pour nous deux. » Répète-t-elle avec plus de conviction. Elle prend un air plus assuré, se redresse et essaye de prendre sur elle pour ne pas se laisser déborder par les émotions. « On n'est pas obligé de se croiser. Chacun vit dans son coin, et ça satisfait tout le monde. » Mais elle doit le savoir non ? Elles ne se sont jamais vus à Yosemite - du moins jusqu'à aujourd'hui -, mais cela ne signifie pas pour autant qu'elle est là depuis aujourd'hui, voire quelques jours uniquement. Elle ne sait pas. Elle n'en sait rien. Et Lilou n'est certainement pas celle qui l'éclairera !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


JUST TO KEEP YOU SAFE
Don't you know you're
e v e r y t h i n g I have?
_ - _ - _ - _ - _


le plus sexeyyy + rp adoraable :
 

× A propos du vaccin : :
Fraîchement vacciné. Effets secondaires → baisse de température corporelle, prunelles plus claires, manque de concentration.

× Âge du perso : :
quarante-trois ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En fuite en Californie avec Malia et notre nouveau né Nathan (18.01.18).

× Avant, j'étais : :
Botaniste.

× Messages : :
704

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
MYERS. (signature), Tag (avatar)

× Avatar : :
Misha Collins or my husband.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The demons in our head (ft. Lilou) Lun 18 Déc - 19:09

Rp archivé suite à la suppression de Lilou.

_________________

YOU KNOW THIS WORLD
-THIS SAD, DOOMED LITTLE WORLD-
I  T  N  E  E  D  S  Y  O  U
I will not let you die
You mean too much to me
*--_ t o e v e r y t h i n g _--*


hehehehe :
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: The demons in our head (ft. Lilou)

Revenir en haut Aller en bas

The demons in our head (ft. Lilou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-