What's The Plan ? | Naël
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

What's The Plan ? | Naël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: What's The Plan ? | Naël Mer 25 Oct - 3:00

What’s the plan?Claire & NaelLet me give you some advice. It's gonna be dark soon. Don't wander around here on your own. You'll get yourself killed.À quoi j’avais pensé au juste d’accepter ? J’avais passé la nuit à fixer le toit de ma tente, à me faire du mauvais sang. Au début j’avais été surexcité par l’offre mais maintenant que j’avais le temps d’y réfléchir à tête reposé, ça me faisait carrément peur. Je ne sortais jamais du campement. Je n’étais même pas sûr que j’en avais le droit. Mais j’allais le faire ! J’allais sortir du camp ! Juste cette idée me faisait frémir de peur. Allons Hamilton, tu n’es pas une chochotte. Tu as déjà fais bien pire. Non sérieusement, est-ce que j’avais déjà fais pire ? En allant prendre le petit déjeuner, j’avais l’impression que tous les yeux étaient posés sur moi et que tout le monde savait ce que je m’apprêtais à faire. Vous n’avez pas entendu ? La docteur Hamilton va sortir incognito du campement pour aller apprendre l’auto défense ! C’était ridicule. J’allais définitivement lui poser un lapin et trainer dans ma tente tout l’après midi. Oui, j’allais faire ça. Il ne m’en voudrait pas non ? Après tout c’était sur base volontaire. Il verrait que je n’étais pas là et finirait par partir sans se poser plus de question. Il saurait que j’avais lâchement abandonné. Non je n’allais pas faire ça ! J’avais quand même plus de fierté que ça voyons. Il m’avait proposé de m’apprendre à me défendre et j’avais accepté malgré tout ce que ça comportait.

Après le diner, je m’étais habilement faufilé entre les gardes, me déplaçant telle une ombre à travers les tentes. Non en fait j’ai juste marché discrètement jusqu’à la sortie la moins bien gardé du campement et personne n’a semblé remarqué ma présence. Il faut avouer que je ne suis vraiment pas du genre à sortir en cachette normalement. Donc j’imagine que les soldats et gardes qui m’ont vu passer n’ont rien vu de bizarre dans mes déplacements. Après tout j’ai la permission d’aller pas mal partout sur le campement. Sauf peut être dans l’armurerie et certaines tentes ou seuls les militaires étaient permis. J’étais rendu au point le plus risqué de mon périple. Sortir du zonage sécurisé. Je ne l’avais encore jamais fait et je me sentais terriblement rebelle de faire ça. Et si j’arrivais avant Naël au point de rendez vous et qu’il n’était pas là ? Et s’il y avait un rôdeur ? Et s’il me tuait ? Respire Claire, respire. Je m’apprête à sortir du campement, retenant presque mon souffle. Je marche d’un pas que je crois décontracté alors que je suis certaine d’avoir l’air extrêmement anxieuse. Côté jeu d’actrice on repassera. Mais j’ai peur pour rien, il n’y a qu’un garde à quelques mètres de la dernière tente et il ne me regarde même pas sortir alors qu’il tire sur sa cigarette. J’imagine que ce serait différent si j’étais un rôdeur. Du moins c’est ce que j’espère.

Il m’a dit de l’attendre sous le couvert des arbres à une dizaine de mètres de la plage. Ouais bon, je ne suis pas encore rendu quand même. Par chance, je me suis habillé plus chaudement aujourd’hui. J’ai troqué mon sarrau de médecin pour une veste plus passe partout et je crois avoir bien fait. Personne ne m’a stoppé nulle part, comme si je n’étais qu’une voyageuse parmi tant d’autre. J’arrive enfin à l’endroit qu’il m’a décrit. Du moins c’est ce que je crois. Un grand arbre mort, un gros rocher et un cadavre de rôdeur. Très peu ragoutant. J’observe le cadavre par terre et me rapproche. J’ai presque peur qu’il soit encore vivant. Pourtant il me semble bien mort avec ce trou qu’il arbore à l’arrière de la tête. Je me penche un peu et commence à étudier le mort. Je n’en avais jamais vu d’aussi pourri. Il faut croire que les rôdeurs se mettaient à se décomposer. Après autant d’années, c’était normal. Je n’y avais juste jamais pensé. Ce n’était pas le genre de pensée que j’avais au quotidien. Et l’odeur de putréfaction me levait le cœur, mais j’étais trop curieuse pour reculer. Je me pinçais le nez et me disais que j’aurais pu rapporter le cerveau de la créature pour l’étudier au camp. Mais qui est-ce que j’impressionnerais ? Je n’avais jamais été médecin légiste après tout. Et il y avait déjà des scientifiques affairés à s’occuper de ça. Sinon, d’où viendrait le vaccin n’est-ce pas ? « Je me demande bien à quoi tu pouvais ressembler avant… » Il avait peut être un porte feuille dans ses poches… Avec des photos à l’intérieur qui sait ! Je suis beaucoup trop curieuse pour mon propre bien. Je m’agenouille et m’apprête à mettre la main dans la poche du veston du rôdeur.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3129

× Points de vie : :
237

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Jeu 2 Nov - 21:05


what's the plan ?

Pour Naël, cela a semblé parfaitement naturel de proposer à Claire de lui apprendre à se défendre. Après tout, pourquoi pas ? Il sait y faire, et pas elle ; le calcul est simple. Certes, Naël n'est pas du genre à rendre service comme ça, à tous ceux qui viennent. Pas parce qu'il n'est pas égoïste mais parce qu'il le fait en général dans l'intention d'en tirer quelque chose. Là, on peut dire que c'est pour tourner un peu le dos à son ennui habituel. Ce n'est pas qu'on se fait chier sur le campement des sauveurs ... Mais presque. Après quelques semaines passées ici, il en a clairement fait le tour. Et plutôt deux fois qu'une ! Alors, il sort de plus en plus régulièrement ... De nouveau. Tromper son ennui, voilà son seul objectif du jour. Ah, et s'assurer que Claire s'en sorte s'il venait à arriver quelque chose au campement. Parce que, clairement, elle est trop habituée à vivre en sécurité. C'est que c'est une scientifique, et les scientifiques sont nettement plus protégés qu'une personne plus "lambda". C'est logique, et compréhensible. Mais il n'empêche qu'avec ça, ils ne savent pas se défendre, ces scientifiques. Alors tout gentil qu'il est, Naël a proposé à Claire de lui apprendre deux-trois trucs. Il est loin d'être le type le plus pédagogue qui soit, mais il va faire des efforts. Et de son mieux, surtout. Comme il sort assez souvent, les militaires à l'entrée posent peu de questions lorsqu'ils se pointent devant eux. A croire qu'ils se sentent trop puissants et donc trop en sécurité, ceux-là. C'est à peine s'ils se méfient de ceux qui entrent et de ceux qui sortent, voyez-vous ... Pour Naël, c'est complètement absurde. Mais si on ne l'emmerde pas, il ne va quand même pas être trop regardant là-dessus. Le plus chiant, de toute façon, c'est le retour. Parce que là, effectivement, ils s'assurent qu'il n'a pas été mordu avant de le laisser repasser pour de bon. Tout dépend, en fait, du travail qu'ils ont à ce moment-là - et aussi du temps qu'il passe dehors. S'ils se font trop chier, ça les occupe de l'ausculter sous tous les angles. Si cela leur permet -un peu- d'être en sécurité, tant mieux hein.

C'est avec un peu d'avance par rapport à l'heure prévue où ils doivent se retrouver, que Naël est sorti du campement. Enfin, il est toujours plus ou moins dans la zone sécurisée lorsqu'il se balade là où sont garées les voitures mais qu'importe, il est en avance. Cela lui permet de faire un tour du côté de sa caisse, aujourd'hui nommée Bernadette - bien que ce prénom soit extrêmement difficile à prononcer pour lui -. Là, il récupère son fidèle nunchaku et un ou deux couteaux qui n'ont pas été récupérés par les militaires le jour de son arrivée. Faut dire qu'ils sont bien cachés dans son coffre et qu'il entend bien les y laisser. Si quelque chose venait à arriver au campement, au moins, il ne partirait pas les mains vides. Enfin, techniquement. Ni une ni deux, Naël se met en marche direction le point de rendez-vous, le tout en sifflotant et en sautillant à moitié. Mais alors qu'il s'en approche, il plisse les yeux et ralentit le mouvement ; il y a déjà quelqu'un. En un rien de temps, il comprend que c'est Claire. Et qu'elle est penchée sur un cadavre. Un petit rire lui échappe alors qu'il n'est plus qu'à quelques mètres de la jeune femme, trahissant sa présence juste derrière. « Qu'est-ce que tu fais ? Fais gaffe, on va croire que c'est moi qui te dévergonde après ... » Elle n'a pas souvent dû fouiller comme ça des rôdeurs. Parce que, il le voit bien, elle a sa main dans la poche de ce foutu puant. Naël s'assure qu'il est bien crevé d'ailleurs, mais vu la taille du trou logé dans sa tête ... C'est bon, ils n'ont rien à craindre de lui. « Bon ... Par quoi souhaites-tu commencer ? » C'est elle qui est là pour apprendre, après tout. Et Naël n'a jamais donné de cours à qui que ce soit, alors il ne sait pas bien par où commencer. Elle saura peut-être un peu mieux le guider ... Ou pas. Et dans ce cas-là, il va falloir qu'il se bouge et qu'il trouve une idée. Les couteaux, peut-être. Le lancer de couteau, le combat au corps-à-corps ... Il n'en sait rien. En proposant cela, il avait surtout à l'idée je ne m'ennuierai pas pendant quelques heures. Maintenant placé devant le fait accompli ... Il ne sait pas quoi lui proposer. Idiot, va. Idiot, peut-être, mais souriant, toujours !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
What would you say if I told you that all I've thought about is you since you been gone. I wish some way, some how, I could turn this world right back around and mend mistakes I made.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Lun 13 Nov - 3:29

What’s the plan?Claire & NaelLet me give you some advice. It's gonna be dark soon. Don't wander around here on your own. You'll get yourself killed. Alors que je mets ma main dans la poche du rôdeur, j’entend un rire derrière moi et tourne la tête en vitesse, figeant sur place. Heureusement pour moi, c’est Naël. Je n’imagine même pas si un garde m’était tombé dessus. J’étais vraiment dans une horrible position. Si jamais on me voyait en train de fouiller un rôdeur, quelqu’un m’enchainerait au campement sans hésiter, j’en étais presque sûre ! Je mets une main sur mon cœur, soudainement encore plus nerveuse que tout à l’heure. « Tu m’as fais peur ! » Et maintenant que je suis rassuré, je peux continuer ma recherche en paix. Je me retourne pour regarder le rôdeur mort et enfile mes doigts dans la poche de son vieux jeans crasseux. L’odeur est horrible, mais j’ai sentit bien pire dans les dernières années. Je ne suis peut être pas habitué aux rôdeurs, mais j’ai l’habitude des plaies béantes bien infectés. Et je dois dire que l’odeur se situe presque au même niveau. Je récupère le porte feuille du mort et agenouillé au sol l’ouvre sans attendre. J’ai bien entendu ce qu’il vient de me dire. Mais je doute qu’il comprenne mon motif. « Je cherche son porte feuille ! Je voulais juste obtenir de l’information sur son identité. » Je lui montre le porte feuille que je tiens d’une main et l’ouvre tout en continuant : « Et franchement, je n’ai pas besoin de toi pour me dévergonder. » J’ai quand même réussis à venir ici toute seule non ? Et c’est moi qui aie demandé à ce qu’il m’aide aussi ! Voyons, je suis extrêmement rebelle.  En fait pas du tout, mais je préfère croire que si.

Il me demande par quoi je préfèrerais commencer mais j’ai toujours les yeux rivés sur le contenu du porte feuille. Une carte d’identité au nom de Kyle Jefferson. Repose en paix Kyle. Une photo d’un jeune enfant. Un billet de 20 dollars. Une vieille facture de chez Burger King. Et un papier de chewing gum. Je range le tout dans le porte feuille et le remet dans la poche de son pantalon. Puis je me rends compte que Naël semble attendre quelque chose. Je le regarde, confuse et répond : « Oui ? » Est-ce que c’est la bonne réponse ? Non mais sérieusement, je sors une fois en mille ans et j’ai la tête partout sauf au bon endroit. Je suis peut être trop surexcité d’être hors du camp et sans protection. Bon Naël pourra toujours nous tirer d’affaire si jamais quelque chose arrive, mais quand je dis sans protection ça veut dire sans garde ou militaire en tout genre. Personne pour m’empêcher de trainer et de tout observer. « Je suis vraiment désolé mais je n’ai pas écouté la question… » J’affiche un demi sourire en espérant qu’il ne perde pas espoir immédiatement. Je suis normalement très concentré sur ma tâche à accomplir mais lorsque je sors de mon cadre j’ai de la difficulté à être sérieuse. Je le vois déjà regretter d’avoir accepté. Et je me promets de bien écouter ce qu’il me dira. On ne sait jamais. Ça pourrait m’être utile un jour. Il y a un écureuil dans l’arbre juste derrière lui, mais je l’oublie rapidement pour poser de nouveau mon regard sur Naël. Hamilton, tu as été la première de classe à l’université, tu peux donner un peu de temps pour apprendre à te défendre non ? Surtout que c’était un savoir essentiel. Qui ne savait pas se défendre à part moi sur cette planète ? Même les rôdeurs étaient déjà mieux que moi. Je savais qu’il fallait viser la tête, mais ça tout le monde le savait. Je savais à peine manier un pistolet et j’obtenais de piètre résultat avec un couteau. J’étais peut être trop habitué au travail de chirurgien. J’étais minutieuse, mais ne me demandez pas de transpercer un crâne avec une lame parce que vous allez me perdre complètement. Par contre si vous avez besoin d’une opération d’urgence parce qu’on vous a poignardé au ventre, je suis la première à pouvoir vous sauver ! Nous ne sommes même pas commencé que je sens déjà que je vais être la pire des élèves.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3129

× Points de vie : :
237

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Jeu 23 Nov - 23:40


what's the plan ?

Oh, il lui a fait peur ? Loin de s'en vouloir d'emblée à cette remarque, Naël explose de rire. De plus bel. Lui, ça l'amuse fortement. Au-delà de ce que l'on pourrait imaginer ... C'est que c'est assez drôle de la voir en dehors du contexte de leur première rencontre. Elle a l'air habitué aux plaies purulentes, aux odeurs nauséabondes et aux patients récalcitrants ... Mais aux rôdeurs ? Certainement pas ! D'une certaine façon, c'est très valorisant pour Naël. Pour une fois qu'il sait mieux faire quelque chose que quelqu'un, hein ... Et qu'un médecin en plus ! Vous imaginez un peu ? Plus gratifiant que ça, tu meurs ! Mais, déjà, la jeune femme se rebelle. Ça y est, elle sort de son contexte habituel et elle devient complètement irrespectueuse. Mais c'est de Naël qu'il s'agit ... Alors il s'en fout complètement. « Oh la la ... J'aimerais beaucoup voir ça ... » Claire n'imagine même pas à quel point ! Comme tout semble aller de travers par rapport à ce que cela devrait être, c'est Naël qui, de sa voix grave, les remet sur le droit chemin. Que veut-elle apprendre, aujourd'hui ? Et, pour une fois, ce n'est pas lui l'élève dissipé. C'est Claire. Mais ... Comment ose-t-elle ? Elle l'ignore royalement ou bien il rêve ? Non, il ne rêve pas. C'est bel et bien ce qu'elle est en train de faire. A présent qu'elle a le porte-feuille du mort entre ses mains, rien ne semble pouvoir la déstabiliser. Pas même un Naël à l'envie irrésistible de se montrer un tant soit peu utile en apprenant un ou deux trucs à la femme intelligente qu'est Claire ... Il ne dit rien, il se contente d'attendre. Patient ... Pour une fois. Et immobile surtout. Soudain, elle relève la tête. Sa question, son petit oui dit d'une petite voix, fait rire Naël. Oh, sérieusement ... Elle ne le faisait pas exprès. Un petit rire lui échappe, alors qu'il essaye de tout son cœur de ne pas se laisser aller à une crise de fou rire incontrôlable. Ce n'est ni le moment ... Ni l'endroit.

Comme si elle réalisait tout juste que quelque chose cloche, elle s'excuse et lui dit qu'elle n'a pas écouté la question. Bon ... Tout va bien se passer, Naël. Celui-ci prend une profonde inspiration avant de reposer sa question. « Par quoi veux-tu que l'on commence ? » Il n'est pas impatient, Naël ... Pas vraiment. C'est plus que c'est un grand enfant. Le genre d'enfant incontrôlable qui a envie de bouger, de faire quelque chose, de mettre à exécution ses propos. Ouais, en fait, c'est exactement ce qu'il est : impatient. « Tu veux ... Qu'on s'entraîne à tirer à l'arme à feu ? » Non, mauvaise idée. Cela ferait trop de bruit - attirant ainsi et les rôdeurs, et les sauveurs -, et Naël n'en a de toute façon pas sur lui. Vite, une autre proposition. Il ne faut pas que Claire jette son dévolu sur celle-là. « Oooh on peut faire des combats au corps-à-corps si tu préfères. » Comme pour faire une petite démonstration de ce dont il est capable, Naël fait un bond en arrière, levant ses bras en mode ninja. Puis il met un coup de pied à l'air, ce qui menace de le faire tomber. Heureusement, il parvient à conserver son équilibre et se retrouve vite de nouveau debout. Parfaitement stable. Prêt à tout ce que Claire a envie de faire. Enfin, presque. Encore faut-il que la scientifique y mette du sien et soit parée à toute éventualité. Parce que vu sa réaction lorsqu'il est arrivé derrière elle en pouffant de rire, il faut s'attendre au pire ... Peut-être même n'a-t-elle jamais tenu d'armes entre ses mains ? Elle dit n'avoir pas attendu qu'il soit là pour la dévergonder ... Mais il n'est pas sûr de la croire. Evidemment, il n'ira jamais la traiter de menteuse mais ... Il a des doutes. Beaucoup.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
What would you say if I told you that all I've thought about is you since you been gone. I wish some way, some how, I could turn this world right back around and mend mistakes I made.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Mer 6 Déc - 17:36

What’s the plan?Claire & NaelLet me give you some advice. It's gonna be dark soon. Don't wander around here on your own. You'll get yourself killed. C’est ce qui arrive quand il y a trop de choses à regarder en même temps. Je ne sors jamais du campement donc automatiquement, lorsque je me retrouve à l’extérieur, j’ai envie de tout voir. J’ai toujours été comme ça. Même avant que les rôdeurs ne décident de s’inviter. Sauf qu’aujourd’hui, c’est un peu plus compliqué d’aller faire une randonnée en forêt. Et je suis très loin d’être équipé pour sortir. Aujourd’hui j’ai réussis à sortir avec un scalpel et une scie à os accroché à ma ceinture. J’imagine que ça ne fait peur à personne. Mais ce sont des instruments que j’ai l’habitude de côtoyer, donc plus familier pour moi. Lorsque Naël me demande par quoi je veux commencer, je réfléchis quelques secondes, prise à défaut par sa question. Par quoi je veux commencer ? Mais par tout ! Il y a beaucoup trop de chose que je dois apprendre. Je sais que je dois viser la tête si je veux mettre à mort un rôdeur, mais à par ça, je ne sais pas grand-chose d’autre. Je connais les bases. Il me proposa d’abord les armes à feu, ce qui me fit sourciller. Je savais utiliser une arme à feu même si mon talent était très limité. J’aurais bien accepté mais on aurait été rapidement démasqué. Naël crut remarquer son erreur car il me proposa le combat au corps à corps. Mon niveau d’expertise dans cette catégorie frôlait le nul.

La démonstration qu’il m’offre comme pour prouver son talent d’entraineur me fait rire et me demander si j’ai bien fais de lui demander de m’aider. J’imagine que s’il survit à l’extérieur depuis si longtemps, c’est qu’il a du apprendre un truc ou deux digne de mention non ? Du moins c’est ce que j’espère. Sinon je ne serai pas mieux en quittant. « Je veux bien que tu me montres tes trucs si ça ne consiste pas à ce que tu viens de me montrer. Je ne sais pas qui était ton entraineur de karaté mais je crois que tu t’es fais flouer. » Lui dis-je, un sourire au coin des lèvres. Je voulais apprendre à me défendre un minimum autant contre les rôdeurs que contre des survivants mal intentionnés. Parce qu’un rôdeur c’était quelque chose, mais un humain encore bien conscient de ses mouvements, c’était un niveau supérieur. Je pouvais toujours m’enfuir d’un rôdeur, mais c’était plus difficile de se sauver d’un humain. « Si je veux tuer un rôdeur avec un couteau, où est-ce que j’enfonce ma lame ? Dans le front ou c’est mieux derrière ? » On dirait presque une question d’anatomie, mais il doit bien savoir non ? « Parce qu’imagine si je manque et que mon couteau reste planté dans son crâne, j’aurais l’air de quoi ? De toute façon, j’imagine que je suis mieux de fuir les rôdeurs, mais si jamais je n’ai pas le choix ? » Claire tu poses beaucoup trop de question, tu vas l’étourdir. Je suis consciente que je pose trop de questions, mais si je ne le fais pas, je n’aurai peut être jamais d’autres occasions de le faire ! Et si je tombe dans une situation où un rôdeur veut me dévorer et que mon couteau reste coincé dans son crâne et que c’est ma seule arme ? Je ferais une crise de panique si je n’avais pas l’habitude de me créer des milliers de scénarios tous plus farfelus les uns que les autres. Naël doit croire que je suis complètement paranoïaque. Mais je préfère être prête à toutes éventualités. « J’aimerais aussi savoir comment me défendre contre un autre survivant. J’ai suivi des cours d’auto défense mais c’est loin d’être frais dans ma mémoire. Tu as sûrement rencontré des survivants pas très fréquentables. » Okay maintenant j’arrête.

Je le regarde avec de grands yeux, maintenant concentré sur ma mission principale. L’effet de nouveauté semble se dissiper et je suis toute oui à apprendre ses meilleures techniques. J’ai peut être beaucoup d’attente envers ce cours particulier, mais je sais très bien qu’il ne changera pas ma vie. Ça me permettra peut être de survivre au moins. Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver. Si jamais je me retrouvais du jour au lendemain complètement seule et que je devais me défendre par mes propres moyens, je ne crois pas que je survivrais plus que quelques jours. Par contre, si je recevais des conseils venant de quelqu’un qui avait réussis à rester en vie plusieurs années dans notre monde, ce serait mieux que rien. Je saurais un peu plus à quoi m’attendre. Je savais que Naël ne me mentirait pas. Je saurais à quoi m’en tenir.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3129

× Points de vie : :
237

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Dim 10 Déc - 15:26


what's the plan ?

OK, pour cette fois, Naël veut bien l'admettre : il frôle le ridicule. En faisant cette espèce de prise de karaté hautement ridicule, il ne peut pas s'attendre à autre chose en même temps ! Mais, à vrai dire, cela ne lui fait pas grand chose. Quelle importance, hein ? Cela ne lui change pas de d'habitude ... Et puis, pour autant qu'il sache, il ne reverra peut-être jamais Claire. Aujourd'hui est exceptionnel. Il veut bien lui apprendre deux ou trois trucs parce que cela l'occupe. Mais ce n'est pas un prof, et il faudra bien qu'elle s'en rende compte à un moment ou un autre ... Si ce n'est déjà fait ! « Oh la la mais quelle rabat-joie ! » En réalité, cela le fait rire. Il aime la voir sourire, et pas parce qu'il l'apprécie et qu'il veut la voir heureuse - blurp, il en vomirait presque -, mais parce qu'il se trouve amusant, le Naël. Et il aime qu'on lui reconnaisse cette qualité ... Au moins celle-là ! Il n'est pas très pédagogue, comme mec. Alors il pourra peut-être ressortir de cette journée avec la satisfaction d'avoir fait sourire Claire. Un grand miracle, croyez-le bien. Et soudain, c'est la catastrophe. Plus le temps passe, et plus Naël se rend compte qu'il a peut-être eu la pire des idées en lui proposant de l'aider sur ses entraînements divers et variés. Parce que là, elle est littéralement en train de le bombarder de questions. Et le jeune homme ne sait pas où donner de la tête. La seule chose qu'il peut faire, c'est rester tout simplement inerte, droit comme un I, la bouche entrouverte et un air ébahi collé au visage. Elle les enchaîne. Cela tourne au monologue. Et Naël ne trouve rien à dire, ou à faire, pour l'arrêter dans son élan. Il se contente donc d'attendre qu'elle se taise, une fois que tout est sorti. Là, enfin, il se met en mouvement. Et non, il ne s'apprête pas à répondre à ses -nombreuses- questions ... Il se contente de faire de sa main droite une arme factice, qu'il porte à sa tempe. Il fait ensuite mine de tirer - en faisant le "pouuu" de circonstances - avant de s'écrouler sur le sol. Littéralement ; il se laisse tomber dans le sable et joue les morts pendant quelques secondes. Elle l'a tué, congrats.

Toujours allongé sur le sol - tel un ange qu'il n'est pas, c'est-à-dire les bras et les jambes bien écartés -, il entreprend de lui répondre. Comme il peut, c'est-à-dire à ce dont il se souvient. « Je me bats très bien avec mon nunchaku, n'essaye pas de me faire regretter cette trouvaille divine. » Elle n'y arrivera pas, de toute façon. « Pour te répondre, enfonce ta lame ou tu peux. Un œil, une bouche, un nez ... Une oreille, tout vaut mieux que de partir en courant. Si tu pars en courant, ils te suivront et tu t'épuiseras, pas eux. » Des choses sur les rôdeurs, il en sait désormais pas mal. C'est qu'il a longtemps vécu dans la nature, malgré les zombies et l'horreur de cette vie-là. Cela lui plaisait bien, à Naël. Mais il ne peut pas dire qu'il se sent mal ici ... Bien au contraire ! C'est plaisant, d'être un peu à l'abri. Mais il n'arrive pas à imaginer comment Claire pourra s'en sortir, quand elle quittera cet endroit. Parce que cela finira bien par arriver n'est-ce pas ? Tout est possible, par les temps qui courent. « Quelles étaient tes autres questions déjà ? Tu vas beaucoup trop vite pour moi ma chère ... » Il s'est souvenu de sa question à propos des rôdeurs mais pour le reste ... Ah ! Peut-être bien qu'elle lui a parlé des autres survivants. De comment leur échapper ou, à défaut, leur survivre en les tuant. « Et les survivants pas fréquentables fondent devant ma bonté, ma beauté naturelle et mon humour dévastateur figure-toi. Mais la meilleure solution, je crois que c'est de ne pas faire de vagues et de faire ta petite vie dans ton coin. » Tout l'inverse de ce que fait Naël, donc. Mais vivre en communauté, c'est aussi et surtout la meilleure solution pour s'en sortir. Naël l'a bien compris au fil du temps. Ou peut-être qu'il s'est juste décidé à rejoindre des gens parce qu'il commençait à devenir fou, seul dans sa voiture. A moins qu'il ne l'ait toujours été et que cela s'est peu à peu plus fait ressentir à cause de la solitude, justement ...

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
What would you say if I told you that all I've thought about is you since you been gone. I wish some way, some how, I could turn this world right back around and mend mistakes I made.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Lun 25 Déc - 5:52

What’s the plan?Claire & NaelLet me give you some advice. It's gonna be dark soon. Don't wander around here on your own. You'll get yourself killed. Il est bien étrange ce Naël. Même si je juge rarement les gens, je dois avouer qu’il est assez spécial. J’aimerais bien dire que ce n’est pas de manière négative, mais je n’en suis pas encore sûre. En tout cas il est drôle et il me fait rire. Il était musicien avant non ? J’imagine qu’il aurait pu tout aussi bien être humoriste. Avec tout les airs sérieux que je rencontre constamment au campement, disons que ça fait changement de voir quelqu’un qui ne se prend pas au sérieux. Et j’ai presque peur de lui avoir demandé de m’apprendre à me défendre. Il a bien survécu jusqu’à maintenant, mais sans vouloir être méchante, j’espère que ce n’est pas en faisant les mouvements qu’il vient de faire devant moi. Il doit bien connaitre quelques trucs. Parce que sans vrai conseils, je n’irais pas bien loin. Pas que j’avais l’intention de quitter le campement, mais on ne sait jamais quand quelque chose peut nous tomber dessus. J’ai été dépendante des autres pendant beaucoup trop longtemps. Je sais que je ne pourrai pas me transformer en survivante exemplaire du jour au lendemain mais si j’apprends quelques trucs de Naël ce sera mieux que rien. Je pourrais demander à d’autres de me partager leurs meilleurs conseils et apprendre un peu sur le tas.

Je sais que j’ai trop posé de questions. C’est toujours comme ça. D’habitude j’arrive quand même à m’arrêter après un moment. Mais aujourd’hui l’excitation est à son comble. J’ai beaucoup trop de nouvelles choses à voir et je ne peux m’arrêter de le bombarder de questions en tout genre. Lorsqu’il fait semblant de se tirer dans la tête puis se laisse tomber par terre, je suis tellement surprise que j’en reste ébahi quelques secondes. Pour par la suite mettre mes poings sur mes hanches. Non mais il se moque de moi ? Je sais que j’aurais du ne poser qu’une seule question. Mais comment j’aurais pu me contenter d’une seule question quand ma tête regorge de questions toutes plus importantes les unes que les autres ? Pas possible. Je m’apprête à m’insurger de sa réaction quand il se met à me répondre. Bon c’est au moins ça. J’imagine que je vais devoir me faire à ses réactions étranges. Je retiens la partie où il me dit que c’est mieux d’essayer de tuer le rôdeur car si je m’enfuis, je vais me fatiguer mais pas lui. C’était une information intéressante. Je n’y aurais même pas pensé en fait. Et dans un sens, c’était logique. Les rôdeurs ne se fatiguaient jamais alors que nous oui. Alors j’imaginais que si je voulais leur échapper, il faudrait que je me trouve un abri où me cacher. Je lui aurais bien demandé où c’était préférable de se cacher mais je garderais cette question pour plus tard.

Sa réponse concernant les autres survivants ne me satisfait pas entièrement. Il faut sûrement le vivre aussi pour en savoir plus. Il y a tellement de choses que je n’ai jamais vécues et qui m’effraie lorsque j’y pense. J’espère ne jamais avoir à quitter le campement, mais qui sait ce qui pourrait arriver. Si je me retrouvais seule, je n’arriverais jamais à survivre. Et je n’aimais pas avoir cette pensée. Celle que j’étais complètement inutile toute seule. « Pour l’humour dévastateur je pourrais être d’accord mais pour le reste, laisse moi douter. » Je lui souris malignement, lui retournant sa blague. Il essaie d’être drôle à travers les conseils qu’il me donne. « Mais sinon, tu te sers de quelles armes à part ton nunchaku ? Pas que je ne m’intéresse pas à ton arme fétiche, mais je ne crois pas que je m’en sortirais très bien avec. Je crois que je serais meilleure avec un couteau. C’est ce que je manipule le plus souvent quand je travaille. Je sais me servir d’une arme à feu, je connais les bases. » Peut être qu’il pourrait me donner des idées. Parce qu’une arme à feu c’était bien efficace, mais je ne m’imaginais pas chercher des munitions partout. Je suis plutôt du genre à rester discrète et à ne pas me faire remarquer. Dans la nature du moins. Parce qu’au campement je ne passe pas inaperçu.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3129

× Points de vie : :
237

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Sam 30 Déc - 11:45


what's the plan ?

Quand il s'agit de prodiguer des conseils aux autres, Naël ne sait vraiment pas comment s'y prendre. Il a dit oui à Claire parce qu'elle est une "médecin" - ancienne vétérinaire, c'est pareil - renommée et qu'elle semble vraiment ... Et bien, paumée pour être sincère. S'il ne lui dit rien de tout cela, il a bien peur de la retrouver un jour dévorée par les rôdeurs ... Ou la tête coupée et accrochée à un piquet par des survivants fort malintentionnés. Il ne se place pas en héros, juste en personne qui essaye d'aider son prochain. On lui demande, il exécute. La bonté incarnée, ce Naël ! Sauf qu'il n'hésite pas à se moquer de la jeune femme lorsqu'il se rend compte qu'elle le bombarde de questions. Mais comment diable fait-elle pour respirer ? Et même pour continuer à exister sans stresser quotidiennement quand tant de choses la hantent ? Il ne comprend pas ... Malgré tout, il essaye de répondre à ce qu'il a pu capter ... C'est-à-dire pas grand chose par rapport à tout ce qu'elle a dit. Mais en même temps, si elle veut vraiment savoir une ou deux choses en particulier, il faudra tout qu'elle reprenne depuis le début. Là, elle doit se contenter de cela. Mais ce serait bien mal la connaître - évidemment -. Sans chercher à se relever, Naël tourne la tête afin de pouvoir la regarder. Ce n'est pas franchement confortable, et assez bizarre de la voir sous cet angle-là mais il ne cherche pas à changer quoi que ce soit à cela. Bien au contraire ! Un sourire éclatant déforme son visage ; elle n'est pas si coincée que cela finalement, la scientifique ! Il la surprend même à faire des blagues et à le rejoindre dans son humour des plus douteux. Il a gagné ! Ouais, sauf que ce n'était pas là le but de cette rencontre. Ils ont encore beaucoup de choses à faire mais surtout de sujets à aborder. Claire veut en apprendre plus sur la vie en extérieur, et Naël lui apportera autant d'informations que possible.

« Mon nunchaku est parfait voyons ... » Pour lui, en tout cas. Mais il peut comprendre qu'elle ne soit pas d'accord avec ce point-là, et qu'elle ne s'imagine pas se servir, elle, de cette arme pour venir à bout des rôdeurs récalcitrants et des survivants désobligeants. Chacun son truc, paraît-il. Se redressant, Naël vient se mettre en position assise. A vrai dire, ce n'est pas beaucoup plus confortable que lorsqu'il était allongé, et c'est peut-être même pire qu'avant encore. Pourquoi ? Et bien pour la simple et bonne raison qu'il est forcé de se contorsionner encore plus pour pouvoir regarder Claire. Bah ! Quelle importance ?! Tant qu'il lui offre un tant soit peu des renseignements. « Je te déconseille très fortement les armes à feu, ou alors en dernier recours. Cela fait beaucoup trop de bruit, tu risquerais d'attirer tous les rôdeurs du coin. Et tous les survivants aussi d'ailleurs. » Comme quoi, Naël est aussi capable de faire preuve de sérieux parfois ... Mais dans une moindre mesure, cela va de soit. N'attendez pas de lui qu'il ne lâche pas une blague ou deux au cours de la discussion ! Sinon, c'est que quelque chose cloche chez lui. « Les couteaux c'est bien par contre. Mais un long couteau de boucher ou même une machette c'est ce qu'il y a de mieux. Avec un petit couteau ou un scalpel tu vas galérer à atteindre le cerveau et tu peux te faire mordre à tout moment, parce que tu auras besoin d'être très proche pour parvenir à quoi que ce soit. » Pas sûr que Claire parvienne à utiliser tout cela à bon escient. Pas qu'elle n'en est pas capable ou qu'elle n'en a pas la force, mais puisqu'elle n'a jamais expérimenté ... Naël la voit plutôt avec une arme à distance. Mais non bruyante, bien sûr. « Tu as déjà pensé à te chercher un arc ? Ou même une arbalète ? Après il faut savoir les maîtriser et les utiliser ... »

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
What would you say if I told you that all I've thought about is you since you been gone. I wish some way, some how, I could turn this world right back around and mend mistakes I made.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Sam 13 Jan - 17:59

What’s the plan?Claire & NaelLet me give you some advice. It's gonna be dark soon. Don't wander around here on your own. You'll get yourself killed. C’était assez étrange de le regarder alors qu’il était au sol. Je n’avais pas l’habitude de regarder les gens de haut en fait… Et il ne semblait pas vouloir se relever. Je ne savais pas si je devais être surprise de ce comportement. Après tout, il agissait bizarrement depuis que je l’avais rencontré. Il faut croire que je devais m’attendre à tout et ne pas être troublé par ses gestes étranges. Même si je l’étais la plupart du temps… J’ai plutôt l’habitude de côtoyer des professionnels et disons que Nael est tout sauf professionnel. Pas que c’est de sa faute non plus quand même. Je croise les bras et hausse un sourcil quand il me dit que son nunchaku est parfait. Peut être pour lui, mais c’est loin d’être l’arme idéale pour moi. Je me vois très mal utiliser un nunchaku pour neutraliser un ennemi. Déjà que je peine à me servir d’une arme à feu ou même d’un couteau, ne me mettez pas un nunchaku dans les mains. Ça risque de se terminer en désastre. Il se redresse enfin pour s’assoir sur le sol et je me sens déjà plus à l’aise. Ça aurait été étrange de continuer cet échange alors qu’il était couché par terre.

Il me déconseille l’utilisation d’armes à feu et je hoche la tête. C’était bien ce que je me disais. Et de toute manière j’étais loin d’être à l’aise avec un fusil dans les mains. « De toute manière je suis assez mauvaise avec un fusil… » J’avais de la précision de proche, quand je faisais des opérations ou que j’avais des blessures à recoudre. J’étais quand même assez bonne dans le métier que je pratiquais. Mais ne me mettez pas un pistolet entre les mains, vous risquez de le regretter. J’ai déjà essayé par le passé et j’ai rapidement abandonné. J’aurais peut être du persévérer maintenant que j’y pense, mais je n’ai jamais osé y retoucher. J’imagine que ce n’est pas le plus important. Il a bien raison, je risquerais d’attirer tout le monde vers moi et c’est la dernière chose que je veux faire. Il faudrait que je commence à me défendre par moi-même avant d’annoncer à la terre entière où je me situe. Et encore là, même avec une bonne défense, je ne crois pas que personne n’avait envie d’attirer quoi que ce soit dans leur direction. Lorsqu’il me dit que c’est préférable d’avoir un long couteau comme une machette ou un couteau de boucher, je fronce les sourcils. Je n’avais pas du tout pensé à ça. Moi qui traine mon scalpel à ma ceinture en ce moment même. « Tu vois je n’y avais pas pensé… J’ai l’habitude de manipuler le scalpel mais j’avais pas pensé au fait que ce serait trop petit pour atteindre un rôdeur. Je me verrais mal essayer d’entrer mon scalpel dans le crâne d’un rôdeur alors qu’il essaie de me manger. » Je frissonne à cette seule idée et tourne la tête pour regarder le rôdeur mort derrière moi. Il me semble plus grand que moi. Déjà que je ne suis pas très grande, je me vois mal m’approcher de trop près d’un rôdeur. Probablement que s’il ne me l’avait jamais dit, j’aurais fini par le comprendre, mais il aurait été déjà trop tard. Je détestais n’avoir aucune expérience dans ce domaine. Tout le monde avait eu affaire aux morts maintenant. Et moi je vivais dans le passé. Dans un monde où je n’avais jamais à me défendre contre une armée de mort vivant. Ça pourrait très bien changé.

Je me concentre de nouveau sur Naël lorsqu’il me demande si j’ai déjà manipulé un arc ou une arbalète. « L’arc oui. Mais ça fait longtemps que je n’y ai pas touché. À l’école secondaire j’avais apprit à m’en servir. Je dois être rouillé aujourd’hui, mais ça pourrait revenir. Il faudrait que j’arrive à en trouver un. Ça ne doit pas se trouver à chaque les coins de rues. Je pourrais toujours essayer de demander à quelqu’un au campement. » Je n’étais pas la meilleure, mais j’arrivais à toucher la cible. Par contre ça faisait si longtemps que j’aurais à me pratiquer avant de me promener en toute sécurité. Ou du moins, avec l’impression de pouvoir me défendre. Je me tapotais le menton, réfléchissant aux meilleurs moyens de défense que je pourrais utiliser. « Pour le couteau ça pourrait se régler facilement. J’ai vu des militaires avec des machettes au campement. Bon… je ne vais pas les voler, mais si jamais j’ai besoin, je sais où chercher. » Je souris, me disant que j’aurais l’air stupide si je me faisais attraper à voler une machette. « Et toi, tu l’as trouvé où ton nunchaku ? Tu t’en servais avant l’épidémie ? » Je le regarde d’un air interrogateur. Je me demandais bien à quoi un nunchaku lui aurait servi avant l’arrivée des morts.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3129

× Points de vie : :
237

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Sam 20 Jan - 23:08


what's the plan ?

Être professeur, ça ne s'improvise pas. Et Naël s'en rend compte à cet instant précis plus que jamais. Non, il n'est pas fait pour ça. Pour enseigner, pour donner des conseils et s'assurer qu'une personne est prête à affronter le monde. Pourtant, il lui faut bien improviser, s'y essayer comme il peut ... Pas sûr que Claire ressorte satisfaite de cette entrevue, mais tant pis. Au moins, il aura tenté. « Tu es mauvaise avec un fusil parce que tu ne vises pas bien ou pour tout le reste ? » Le maniement d'une arme à feu n'est, de toute façon et par définition, pas simple. Il faut enlever la sécurité, penser à la remettre, avoir la force nécessaire pour freiner un tant soit peu le recul inévitable qui survient lorsque l'on appuie sur la gâchette, ... Bref, les complications sont nombreuses. Et Naël le sait bien. C'est pour ça que, de son côté, il se contente de son nunchaku, d'un couteau lorsqu'il n'a pas le temps de faire mumuse. Il sait pourtant tirer - à peu près. Mais rien que le bruit, ça suffit à lui donner envie d'utiliser autre chose. Au moins, il sait qu'on ne le repère pas trop ... Sauf quand il est décidé à hurler, à faire le fou, ce qui arrive assez régulièrement il faut bien le dire. La jeune femme évoque son scalpel, et Naël comprend qu'il a peut-être bien son utilité, finalement. Au moins, il lui donne un peu de ce réflexe de se poser les bonnes questions au bon moment. Utiliser un scalpel ... est-ce vraiment une bonne idée ? « Et bien ... C'est toi le médecin alors qu'est-ce que tu en penses : est-ce que tu estimes qu'un scalpel s'enfoncerait assez loin dans un crâne pour atteindre le cerveau ? » A vrai dire, Naël n'est même pas certain qu'il y aurait assez de puissance dans le petit outil pour que cela traverse le crâne. Mais après qu'est-ce qu'il en sait ? Rien du tout ! Sur ce sujet, Claire a plus de chance d'avoir des réponses. Et il les écoutera avec attention, toujours assis sur le sol et prêt à entendre ce qu'elle a à lui dire. Visiblement, ils ont encore beaucoup de travail ... Autant l'un que l'autre.

Naël n'est, de toute façon, qu'un ancien guitariste qui a toujours sa guitare avec lui et sa vieille voiture. Un nomade qui mange encore des bonbons et qui se bat avec un nunchaku. Autant dire que son portrait, peu flatteur pour certains, ne lui donne pas une image de guerrier. Encore moins de scientifique capable de trouver des réponses à des sujets épineux. Mais il a survécu jusque là alors peut-être que, dans le fond, il a quelques capacités pas encore assez explorées. Ou juste parce qu'il a l'habitude, maintenant. Après tout, il a longtemps voyagé seul, avec des rôdeurs à ses trousses et fort peu de compagnie. « Oh je pense qu'il y a moyen d'en trouver un. Peut-être même qu'il y a quelqu'un, sur le camp, capable d'en fabriquer un, tu ne penses pas ? » Après tout, cela ne semble pas être la mer à boire. Pour Naël, oui. Mais pour d'autres peut-être pas. Il s'agit de relier une corde, un bout de bois résistant et solide et de faire des nœuds avec tout ça. Bon, ça demande quand même certaines compétences, et des compétences que Naël ne possède de toute évidence pas. Mais Claire pourra trouver, il en est sûr. De même pour les couteaux plus longs et plus larges : elle le reconnaît elle-même. Comme s'il s'ennuyait - alors que ce n'est pas vraiment le cas, c'est juste Naël et sa concentration 2.0 -, le jeune homme regarde autour de lui. Lentement, pas vraiment à l'affût d'un mouvement suspect. En réalité, il n'en repère aucun et se concentre vite de nouveau sur la discussion. C'est que Claire vient de lui poser une question hautement intéressante et qui le concerne directement. « Non, non, je ne l'avais pas avant. J'ai dû le trouver une semaine ou deux après que l'épidémie se soit répandue vers chez moi ... » Vers chez lui ? Il enjolive un peu la réalité, là. « J'en avais déjà pratiqué étant plus jeune alors je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de reprendre. » Et puis c'est plus pratique qu'il n'y paraît. Il faut, certes, s'acharner sur un rôdeur pour l'achever avec, mais sinon c'est un bon moyen de leur casser une rotule ou deux, de les ralentir ... « Tu n'as vraiment pas envie d'essayer ? » Sourire bright et expression faciale enfantine, le comeback.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
What would you say if I told you that all I've thought about is you since you been gone. I wish some way, some how, I could turn this world right back around and mend mistakes I made.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24039

× Points de vie : :
476

× Copyright : :
© Swan (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël Sam 14 Avr - 12:38

RP archivé suite à la suppression de Claire. coeurrose

_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What's The Plan ? | Naël

Revenir en haut Aller en bas

What's The Plan ? | Naël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-