You're safe now | Nate & Val
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

You're safe now | Nate & Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1367

× Points de vie : :
114

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: You're safe now | Nate & Val Sam 25 Nov - 21:55


You're safe now

Depuis le bombardement elle n’était plus la même, du moins pas a l’intérieur. En extérieur elle était toujours Valentina, la belle, la souriante, l’exotique Valentina. Mais en réalité elle était en deuil. Elle voyait et revoyait sans cesses Eric, son premier amour, l’homme qu’elle avait aimer d’un amour passionnel et destructeur, celui qu’elle avait épouser, mourir dans ses bras. Il avait souffert, elle le savait, elle l’avait vue dans ses yeux juste avant qu’il ne pousse son dernier souffle.  On pouvait surement le voir sur son visage, elle avait beau faire comme si de rien était, elle avait beau essayer de sourire comme avant, on voyait qu’elle était fatiguée et triste. Elle n’avait pas vraiment dormie depuis ce jour là, elle se revoyait encore et encore en train d’enfoncer un couteau dans le tempe d’Eric, des qu’elle fermait les yeux. Es ce que cela allait lui passer ? Es ce qu’un jour elle arriverait a oublier ce qu’elle avait fait, a ce le pardonner. Même si elle savait qu’elle n’avait de toute façon pas vraiment eu le choix, elle s’en voulait d’avoir fait cela. Et si elle ne l’avait pas fait, il se serait relever et elle s’en serait voulut de toute façon d’avoir laissé l’homme qu’elle avait épouser se relever et devenir un marcheur.  Dans tout les cas, de toute façon, elle était condamnée a culpabiliser, jusqu'à ce qu’elle fasse la paix avec cela.  Heureusement que Fredericksen était là  pour la soutenir, pour l’aider a avancer et pour partager un peu son malheur. Oui, parce que l’homme lui avait perdu un cousin dans l’histoire, il avait perdu sa dernière famille. Et même si Valentina voyait en Fred un membre de sa famille, il n’en était pas vraiment un, ils le savait tout les deux.  Elle aurait cependant voulut aussi avoir Danielo a ses cotés, car même s’il aurait était heureux de la mort d’Eric, car elle savait parfaitement que son jumeau haïssait Eric au plus haut point, il l’aurait réconforter. Plus que jamais elle avait eu besoin de se blottir dans les bras de sa moitié pour dormir plus paisiblement. Mais encore une fois, la vie lui avait arracher son frère. Pour la deuxième fois depuis le début de cette vie, ils avaient étaient séparée, et elle avait beau vouloir plus que tout le retrouver, elle n’avait pas la force ni le moral de partir a sa recherche. La mort d’Eric l’avait brisée.  C’était surement temporaire, car Valentina finissait toujours par se relever, elle était une vrai battante. Mais pour l’instant elle était au plus bas. Alors elle avait l’habitude de passer ses journées avec Fred, ça l’aider un peu. Ils s’étaient petit a petit rapprocher depuis cet instant tragique.

Mais aujourd’hui, ce n’était pas avec Fred qu’elle était. Certes elle était dans la cabane de son ami, mais lui n’était pas là. Non, actuellement elle était en train de veiller sur un petit survivant que Fred avait ramené il y a quelques jours. Le pauvre enfant avait perdu son groupe dans une attaque et  Fred avait sauver l’enfant. Elle savait que c’était un homme bien, un des rares mecs bien qui devait rester sur terre.   Et quand Fred lui avait demander de veiller sur l’enfant pendant que lui aller chercher a manger, elle avait accepter de bon cœur. Valentina avait toujours aimer les enfants, la preuve elle avait passer sa vie d’avant a aider les enfants en surpoids a prendre confiance en eux et a reprendre leurs vies en main, principalement en perdant du poids. Elle-même avait vécut cette situation, surement qu’en la regardant aujourd’hui on avait du mal a y croire, mais enfant elle avait était obèse et en avait subit les conséquence sociale, si bien qu’elle avait était mener a tenter de se suicider. Mais tout cela c’était bien loin maintenant.  Elle était assise sur le lit, a coté de l’enfant endormie, de temps en temps elle caresser doucement ses cheveux brun en pagaille, et le couvait d’un regard tendre et affectif. Elle ne le connaissait pas, et pourtant elle le trouvait déjà adorable, elle avait l’intuition qu’ils allaient bien s’entendre tous les deux. Il faut dire qu’elle avait un vrai feeling avec les enfants, elle était comme une grande sœur ou une tata super cool pour eux.  Si beaucoup de ses amies avaient eu des enfants, elle, elle n’avait pourtant jamais eu l’envie d’en avoir. De toute façon pauvre enfant, il aurait grandit en voyant ses parents se battre littéralement. Et aujourd’hui, avoir un enfant ce n’était surement pas une bonne idée, surtout quand on a plus personne pour le faire.  Pour l’instant, elle avait hâte que ce petit bout de survivant ouvre les yeux pour faire sa connaissance. Elle avait prévue de quoi manger, il aurait surement faim en se réveillant. Elle avait donc dégoté une boite de gâteau encore potable  et l’avait ramené. Elle souri quand elle vit l’enfant ouvrir les yeux «  Hey, on se réveille enfin. » Dit elle d’une voix douce et amicale, sans rien perdre de son large sourire. «  Salut, moi c’est Valentina, mais appelle moi Val si tu veux. C’est moi qui vais m’occuper de toi pour l’instant, Fred est partie chercher a manger. » Elle parler doucement et calmement, pour ne pas affoler l’enfant qui aller se réveiller face a une personne inconnue alors qu’il avait il y a peu vécut une épreuve surement traumatisante. Heureusement qu’elle avait plus ou moins l’habitude de gérer ce genre de situation.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Jeu 4 Jan - 15:32


Valentina & Nathaniel


You're safe now

En si peu de temps, tout avait dégénéré dans la vie du pauvre Nathaniel, si déjà depuis que le monde avait tourné au vinaigre, rien n’était simple, tout s’était compliqué et littéralement explosé ces derniers temps. Nathaniel ne saurait même plus relaté les différents événements dans l’ordre chronologique. Il avait simplement fut son groupe se faire décimer sous ses yeux, sa mère avait peine eut le temps de profiter de sa petite taille pour le cacher que ses hommes étaient entré et avait massacré son groupe sous ses yeux. Il n’avait plus que quelques bribes d’images en tête, la balle que Molly s’était prit en plein visage à travers la fenêtre, la porte de leur refuge cédant sous la force des assaillants, la machette enfoncée dans le crâne de sa mère… Puis tout ce calme une fois que ces pillards furent partis. Pourtant il avait eu peur, peur de bouger, peur de tout. Et il était resté dans cette maison si longtemps… Des jours interminables, sans rien boire d’autres que ce qu’il pouvait, ce qui lui tombait sous la main. Jusqu’à en perdre connaissance et même à en délirer. Et cet homme était arrivé et avait retrouvé Nathaniel en piteux état, sans doute à quelques heures de réellement finir pas mourir de soif. Il ne savait pas pourquoi il était ici, pourquoi il avait eut l’idée de s’arrêter dans cette maison et pourtant il était là, et Nate en avait été soulagé à un point inimaginable. Il ne le connaissait pas mais il avait enfin repris l’espoir de ne pas mourir… Même si la vie n’aurait plus jamais le même sens sans sa famille qui l’accompagnait depuis le début de tout ça. Cependant, à la fin de cette rencontre, Nate avait une nouvelle fois perdu connaissance face à cet homme, coupant court à cette rencontre. C’était sans doute son corps qui lâchait, maintenant qu’il n’avait plus besoin d’être aux aguets, maintenant qu’il pouvait vraiment dormir.

Il ne savait pas combien de temps il avait dormi depuis son évanouissement, en effet, Nathaniel s’était réellement senti perdu en ouvrant les yeux. D’abord Nate, encore sans doute embrumé ne s’était souvenu de rien gardant cet air toujours paisible sur son visage, puis lorsque ses paupières furent grande ouverte et qu’il posait ses yeux au plafond, tout commença à lui revenir. Mais c’est cette voix féminine qui le ramenait définitivement sur terre. Nathaniel réalisait qu’il ne la connaissait pas, et tout ses souvenirs se bousculaient soudainement dans son esprit, du début de toute cette histoire à maintenant, se traduisant dans un unique sursaut. Il s’était immédiatement redressé mais n’avait pas bougé. Il ne pourrait sans doute pas s’enfuir. Et puis… Elle ne semblait pas être dangereuse, sinon elle ne l’aurait sans doute pas installé dans un lit et encore moins veillé. Et tout dans son attitude lui laissait présager qu’elle n’en avait pas après sa vie, au contraire, elle allait même jusqu’à se présenter. Elle s’appelait Valentina, et c’est elle qui s’occuperait de lui le temps que Fred était parti chercher à manger. Mais qui était Fred déjà ? Nate n’osait pas le dire mais il réfléchissait intérieurement. C’était sans doute ce type qui l’avait retrouvé, il n’était plus tellement sûr, leur dernier échange était encore un peu flou dans son esprit. Toujours est-il que le jeune garçon réalisait qu’il n’avait pas encore prit la parole, se contentant de réfléchir et de regarder autour de lui. Il se posait mille et une questions et c’était tout à fait normal après tout. « Bonjour… » Prononçait-il lentement et timidement, sa voix cristalline de petit garçon étant encore à peine audible. Il se détendait enfin, lentement, passant une main sur son front pour en dégager ses cheveux tombant sur son celui-ci sans la quitter du regard. « Je m’appelle Nathaniel… Mais tout le monde m’appelle Nate… » Enfin le jeune survivant se rappelait que toutes les personnes comprises dans ce tous le monde étaient morte, et cela lui mit un coup au moral. Il baissait la tête en direction de ses jambes, reniflant discrètement avant de relever son visage vers elle. « J’ai dormi longtemps ? » se demandait-il enfin. Et il se posait d’autres questions comme : qu’est ce qu’ils allaient faire de lui ? quand reviendrait ce fameux Fred et bien d’autres mais il n’allait pas la bombarder de suite. « Merci de t’être occupé de moi… »


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1367

× Points de vie : :
114

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Lun 15 Jan - 21:35


You're safe now

Elle avait veiller sur ce petit être sans broncher, elle avait passer quelques heure a veiller a ce qu’il aille bien, qu’il n’ai pas trop chaud, ni trop froid, a ce qu’il y ai de quoi manger et surtout boire quand il se réveillerait. Elle lui avait même caressé avec délicatesse les cheveux pour le rassuré quand son sommeille semblait s’agité un peu. Et pourtant, elle ne le connaissait pas, ce n’était pas du tout son enfant, elle ne l’avait jamais vue jusqu'à maintenant. Mais c’était un enfant, alors forcement elle allait en prendre soins. Elle se dit qu’il avait du voir des horreurs, parfois on voit des choses que les adultes ne devrait pas voir, alors voir tout cela quand on est un enfant, elle n’osait imaginer comme cela devait être effrayant.  Elle se dit qu’il faudrait qu’elle soit encore plus gentille et attentive avec lui qu’elle ne l’avait jamais était avec un autre enfant, car il allait surement se réveiller terrorisé et perdu.  Elle avait aussi hâte qu’il se réveille, elle était curieuse de voir la couleur de ses yeux, entendre le son de sa voix, ou même d’apprendre tout simplement son prénom. Elle était très intriguer par ce que petit bout de survivant qui  avait surement vécut beaucoup trop d’épreuves pour son jeune âge.  Alors, quand elle vit qu’il se réveillait, elle ne put s’empêcher de sourire, et puis aussi parce que cela le rassurerait surement d’être accueillit par un sourire plutôt que par des larmes où  une tristesse infinie. Pourtant, elle était triste et en colère contre elle-même, mais pour ce petit garçon, elle ravaler tout cela et essayait d’être la gentille et chaleureuse Valentina qu’elle était avant tout cela, avant l’apocalypse, avant la mort de son époux, dans sa vie d’avant quoi.  Elle fut rassuré de voir qu’il se détendait un peu, il avait l’air aussi perdu et apeuré qu’elle l’avait imaginé. Mais son sourire et son air chaleureux semblait rassuré l’enfant, qui même s’il était timide, parler un peu. « Nathaniel, c’est un très jolie prénom. C’est le prénom d’un Archange»Dit elle en souriant. Et oui, elle connaissait un peu les histoires des anges, archange et tout ce qui allait avec, oui, parce que ses parents étaient croyants. Alors ils avaient éduqué leurs enfants, ils leurs avaient appris la religion, mais avait parfaitement respecté le fait que certain n’était pas croyant comme eux.  Avant, Valentina avait crut en l’existence d’un seigneur tout puissant, et puis…  Son conte de fée était devenue une espèce de cauchemar entrecouper de rêve et elle avait totalement délaissé cette idée de seigneur tout puissant. Autant vous dire qu’aujourd’hui elle n’y croyait plus du tout.

Elle regarda l’enfant, il était vraiment adorable, il semblait tellement timide. Elle avait presque envie de le prendre et lui faire un câlin qui pourrai l’étouffer. Mais bien sur, elle ne  le ferait pas, elle avait du savoir vivre et elle ne voulait pas que Nate ai peur d’elle.   «  Je ne sais pas. Quand je suis arrivé pour voir Fred et qu’il m’a demandé de veiller sur toi, tu dormais.» Dit elle pour répondre  a sa question, elle était plus que sincère, elle n’allait pas lui mentir après tout. Le sourire de la Colombienne s’élargie encore plus quand il la remercia de s’être occuper de lui. «Me remercie pas, c’est pas grand-chose. » Elle passa une main douce et chaleureuse sur la joue du garçon et prit le paquet de gâteau pour lui montrer « Tu as faim ? J’ai trouver ça, juste pour toi. J’ai aussi a boire si tu as soif. »   Dit elle en se tournant pour attraper la bouteille d’eau qu’elle avait poser plus loin. Elle avait vraiment tout prévue pour le petit, elle avait même trouver des vêtements pour s’il voulait se changer.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Dim 4 Mar - 10:01


 
Valentina & Nathaniel

 
You're safe now
 

Lorsqu'il avait ouvert les yeux, pour la première fois, Nathaniel ne s'était pas senti épuisé. Il n'avait pas été réveillé en urgence pour fuir l'endroit, ni par une altercation entre son groupe et des rôdeurs. Il était allongé et presque dans un confort dont il avait oublié l'existence. Seulement, il ne se souvenait plus quand il s'était endormi et lorsque tous lui revint en tête, Nate s'agita et recommença à prendre peur. C'était sans doute normal, tous lui revenait, l'extermination pure et simples de son groupe de voyage, ces derniers jours passés seul sans bouger, boire ou manger à attendre la mort et l'arrivé de ce type, avant son évanouissement. Il ne l'avait vu qu'après, réellement lorsqu'il arrivait à concentrer sa peur pour enfin poser son attention sur cette femme. Un grand sourire chaleureux, une attitude bienveillante. Nathaniel n'était pas observateur et peut-être trop naïf mais il voyait bien qu'elle n'avait pas d'attitude hostile envers lui. Peut-être cachait-elle son jeu mais pourquoi l'aurait-elle veillé alors ? Dans tous les cas, Nate n'était pas en état de se poser trop de questions et encore moins de tenté de s'enfuir. Malgré qu'il ne soit plus fatigué, il restait très fragilisé par les derniers événements.

La jeune femme semblait en plus très douce et bienveillante, presque heureuse de le voir ouvrir les yeux. Elle arrivait presque à le rassurer, elle dégageait quelque chose de très maternelle et à défaut de pouvoir compter sa mère parmi les vivants, cela rassurait Nate. Car à douze ans, il n'était encore qu'un simple enfant. Il se présentait ensuite à elle, lui donnant son prénom et son surnom. Il était assez timide mais il savait quil n'avait sans doute rien à craindre de la jeune femme. Elle lui expliquait que son prénom était celui d'un archange, il ne savait pas vraiment. « C'était le prénom de mon grand-père aussi, je crois... » Il ne l'avait jamais vraiment connu, enfin si mais dans sa jeune enfance étant donné que l'apocalypse à débuté alors qu'il n'avait que sept ans. Cela laissait peu de place pour les souvenirs de sa vraie vie. Bientot, il aura passé plus de temps à survivre qu'à vivre. C'était loin tout ça, pour lui ce monde était normal.

Nathaniel s'était ensuite interrogé sur le temps qu'il avait passé à s'endormir. En se concentrant il arrivait à se souvenir de son dernier souvenirs. Cet homme, Fred, était entré dans la maison et avait découvert les corps pourrissants qu'il avait entreprit d'enterrer avant de trouver Nate encore vivant. Peu après cela, c'était le trou noir. Malheureusement Valentina n'en savait pas plus que lui, bien qu'elle lui apprenne que c'était ce Fred qui l'avait emmené ici pour lui demander de veiller sur le jeune garçon. Cela le confortait dans son idée qu'il n'était pas en danger. Nate la remerciait alors d'avoir veillé sur lui. Elle n'était pas obligé après tout de passer son temps au chevet d'un gamin qu'elle ne connaissait pas. Il lui souriait quand elle répondait modestement que ce n'était pas grand-chose, et encore plus quand elle passa sa main sur sa joue. Ca le réconfortait. La pensé de son groupe et de sa mère était encore omniprésente dans son esprit mais au moins, il se sentait un peu moins seul même s'il ne réalisait pas encoe tout. Elle lui proposait à manger à présent, un paquet de gâteau qu'il attrapait presque trop vivement. « Oh merci !! » Si elle savait comme il avait faim à cet instant précis. Nate était un enfant très transparent, il n'avait pas de retenu et il ne cachait pas son enthousiasme. Immédiatement il sortit un gâteau qu'il mangeait presque trop vite. « Merci… Vraiment » qu'il continuait de dire en mangeant puis en buvant lorsqu'elle lui proposait à manger. « Des gens sont venus voler toutes nos provisions, j'avais plus rien à manger ni à boire... » Qu'il expliquait sans se rendre compte de tout ce qu'il disait continuant de se nourrir. « T'en veux ? » Il lui en proposait aussi même si les gâteaux étaient les siens de bases. Rien qu'un peu ça lui faisait déjà tellement de bien. Il retrouvait presque instantanément des couleurs, seulement il s'arrêtait subitement de manger pour relever le regard vers elle. « Je … Je vais rester avec vous ou vous allez repartir quand Fred reviendra ? » Il s'inquiétait soudainement, avec le traumatisme il n'avait pas les idées claires après tout.

 
Code by Fremione.

 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1367

× Points de vie : :
114

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Ven 16 Mar - 13:51


You're safe now

Elle était contente de voir que le petit s’était réveiller, qu’il avait parlé, qu’il n’avait pas eu peur. Il n’avait pas essayé de prendre la fuite, au contraire il s’était montré très coopératif et avait même était enclin a se présenter. Elle souri quand il dit qu’il portait, il le pensait, le prénom de son grand père. C’était souvent le cas, souvent les parents donner les noms de leurs parents. Pas elle heureusement.  Elle n’avait pas a se plaindre de son prénom, Valentina, c’était plutôt un beau prénom. Et le petit aussi avait un beau prénom, il aurait put avoir pire, surtout s’il avait celui de son grand père. Elle n’en dit pas plus sur cela, après tout ce n’était pas non plus quelques chose sur lequel débattre.  Elle lui proposa ensuite  à manger et a boire. Le pauvre était vraiment pâle, il lui fallait prendre des forces. Elle fut ravie qu’il accepte avec autant de joie la nourriture.  Elle pouvait lire facilement les émotions de l’enfant et c’était quelque chose qu’elle trouvait vraiment adorable.  Elle souri quand il lui en proposa et tendit la main en douceur pour en prendre un. Pas qu’elle en avait vraiment envie, elle voulait juste faire plaisir a ce petit garçon. «Merci»   Elle mordit dans le gâteau et fut un peu surprise de la question. Elle avala  sa bouchée et souri doucement au garçon.   «Tutoit moi déjà.»  Elle lui tendit ensuite la  bouteille d’eau, il fallait aussi qu’il s’hydrate. «Je ne sais pas, je peux très bien rester si tu veux. Ca ne dérangera surement pas trop Fred.»Après tout, Fred et elle était toujours amis malgré ce qu’il s’était passé il y a peu. Ca aurait put, et surement peut-être du… Les séparé pour toujours, ca avait en tout cas brisé quelques chose. Et pourtant ils étaient en train de le reconstruire sans en avoir conscience.  

Elle se leva après avoir fini de mangeait son biscuit.   «C’est bien, tu as repris des couleurs je suis contente. »  Elle se tourna ensuite pour aller chercher les vêtements  qu’elle avait trouvé pour qu’il se change s’il en avait envie. Elle les posa sur le lit prés de lui.   «J’ai trouvé cela dans la réserve du camp pour si tu veux changer de vêtements. J’espère que ça t’ira. »  Elle poussa doucement le paquet de gâteau vide et s’installa a nouveau prés du petit garçon.   Elle allait aborder un sujet surement délicat pour le petit. Elle n’aimait pas faire cela, mais elle savait que c’était des choses qu’il fallait évacuer rapidement.   « Dis moi Nate… Es ce que tu veux parler de ce qui t’es arrivé ?»  Dit-elle d’une voix pleine de compassion et de tendresse. Elle se dit qu’il allait peut-être lui dire non. Il lui en avait déjà dit un peu quand il lui avait dit qu’un groupe avait volé leurs vivres et de quoi boire.  Elle se dit qu’il avait déjà amorcé la conversation, il avait peut-être envie d’en parler et elle était  totalement prête a l’entendre. Elle  avait toujours était attentive et en plus elle aimait écouter les autres.  Elle était toujours en train de donner des conseils et rassuré les autres.  Et puis, elle ne pouvait pas rester insensible face a un petit garçon qui avait surement besoin de parler.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Mer 25 Avr - 17:09


 
Valentina & Nathaniel

 
You're safe now
 

Cette nourriture représentait un réel cadeau pour Nathaniel qui n'avait pas vraiment manger ces derniers jours, depuis que le groupe de pillards avaient littéralement massacré sa famille. Il essayait de ne pas trop y penser, à vrai dire son estomac prenait actuellement le contrôle de son cerveau et il ne pensait à rien d'autres qu'à manger. Il n'avait jamais ressenti telle faim à ne plus parvenir à se lever, à ne plus trouver la moindre force. Il s'était senti dépérir et Fred était arrivé. Il n'en était plus sûr, ses souvenirs étaient assez flous, son esprit embrumé à ce moment ne lui avait pas permis de prendre pleinement toutes les informations. Il se sentait donc mieux à chaque bouchée, à chaque gorgée d'eau qu'il ingérait. Il lui en proposait aussi, même si c'était les siennes, pour ne pas tout lui manger sans qu'elle n'en profite un peu.

Mais lorsque son ventre se sentait momentanément un peu mieux, quelques premières inquiétudes pointaient le bout de leur nez dans l'esprit du jeune pré-adolescent. Il supposait que Fred le garderait avec lui s'il l'avait sauvé et s'il avait demandé à Valentina de le garder. Enfin il pensait mais peut-être se trompait-il. L'homme pouvait très bien l'avoir sauvé par pure charité mais ne pas avoir à s'enticher d'un enfant sans intérêt. Peut-être que les deux voyageaient déjà ensemble. Il voulait vraiment savoir ce qui allait lui arrivé. «D'accord » acquiesait-il lorsqu'elle lui demandait de la tutoyer. « Je sais pas trop, je le connais pas vraiment je sais pas ce qu'il compte faire. » Il était dans le total inconnu, cet homme il ne l'avait pas vu bien longtemps. Alors il voulait surtout savoir ce qui l'attendait.

Après avoir mangé, la jeune femme s'était levé satisfaite de voir qu'il avait repris des couleurs. « Je me sens mieux c'est vrai » Il n'allait sans doute pas non plus courir dans tous les sens d'ici les prochaines minutes mais déjà il se sentait la force de se relever et de tenir sur ses deux jambes. Il se mettait assis au bord de son lit s'échappant définitivement de cette couette, posant ses deux pieds nus au sol à la recherche de ses baskets non loin. Cependant, son attention se posa avant tout sur les vêtements qu'elle posait à côté de lui sur le lit. C'est vrai que ceux-ci était sale et ne devait plus sentir très bon. « Oh merci ! » Il les observait ces vêtements neufs. De lui-même il n'aurait pas pensé à en trouver mais il était content d'en changer, surtout lorsqu'il se rappelait d'où provenait les tâches de sang imprégnées dans le tissu de sa tenue. Alors le petit brun se dressait sur ses deux jambes, attendant tout de même quelques secondes avant de bouger. Sa tête tournait encore un peu et ses jambes n'étaient plus habituées à assurer leur fonction. Lorsque ça allait mieux, il changeait immédiatement de haut puis de pantalon, sans plus attendre et sans réel pudeur. Dans son ancien groupe, ils avaient parfois pas le choix non plus. Et puis il ne s'était pas retrouver nu.


Une fois convenablement habillé, toujours l'esprit volontairement loin de ses tracas, c'est Valentina qui décidait de mettre le doigt en plein dessus en abordant le sujet difficile. Immédiatement son expression changeait et lorsqu'il y repensait, des larmes lui montait aux yeux mais il les contenait encore un peu. « C'est… Molly était à la fenêtre quand ça a commencé, elle venait de se disputer avec son petit ami et ça la détendait, et d'un coup il y a eu un coup de feu et elle est tombé. Puis après trois autres qui s'était approché pour voir si elle allait bien aussi. On était onze et ils nous attaquaient, déjà maintenat on était sept. Maman m'a dit de me cacher alors c'est ce que j'ai fais mais j'ai tout vu… Puis ils sont tous tombé Andréa, Sydney, Josh, Léo… Même maman qui pourtant se défendait bien. Elle en avait tué plusieurs des méchants mais y en a un qui l'a attaqué dans le dos avec un grand couteau et… Et … Ils ont …. Tous volé… Et j'étais…. Avec… Eux… Tout seul… » Il n'arrivait plus à finir son histoire les sanglots le submergeant de plus en plus jusqu'à ce que les larmes en sorte. Il pleurait, il relachait tout ce qui devait être relaché, elle avait eut raison, il ne devait pas refouler ce qu'il contenait. Mais cette crise de larme était intense et sans fin, elle venait même à l'empêcher de respirer à cause des sanglots. Il avait vu toute sa famille mourir et il en prenait conscience.


 
Code by Fremione.

 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1367

× Points de vie : :
114

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Jeu 3 Mai - 19:31


You're safe now

Elle était ravie de voir que le garçon reprenait des couleurs.  Mais elle le vit un peu inquiet vis-à-vis de Fred. Il n’avait pas l’air de bien le connaitre, définitivement elle devrait aller demander a Fred de lui raconté avec précision le comment du pourquoi ce petit garçon se retrouvait dans cette cabane. Mais pour l’instant  elle devait ce concentré pleinement sur le petit garçon qui semblait un peu perdu. Elle lui fit un sourire «  Je connais bien Fred moi. Je le connais depuis longtemps et crois moi, c’est vraiment un homme bien. Il va surement te garder avec lui et t’aider a survivre. »  Elle lui caressa en douceur les cheveux, un geste affectif, le genre de geste d’une tante a son neuve ou un truc dans le genre. «  Et s’il ne veut pas de toi, ma cabane est pas bien loin et  dedans  y’a plein de place pour toi »  Elle était sincère, elle était prête a le garder avec elle s’il le fallait. Mais elle savait que Fred ne le laisserait jamais partir, personne ne laisserait un enfant seul dehors dans un monde pareil.  Personne n’était monstrueux a ce point…Enfin peut-être que si, mais Fred en tout cas ne l’était pas, elle en était convaincue. Après tout il accepter encore de lui parler a elle, alors qu’elle avait sauvagement tué  son cousin.  Elle donna ensuite des vêtements plus ou moins propre au garçon. Elle ne savait pas si cela lui irait, elle l’espéré seulement, elle avait prit des vêtements en estimant plus ou moins sa taille et son âge, elle n’était donc pas certaine d’elle.  Elle fut donc rassuré qu’il apprécie et  qu’il se lève pour se changer. Quand il  commença a se déshabiller, elle tourna la tête. Non pas qu’elle était prude ou qu’elle n’avait jamais vue quelqu’un nue, au contraire, elle avait déjà vue des hommes nu, enfin non, un seul mais bon ils sont tous fait plus ou moins pareil. C’était surtout pour laisser un peu d’intimité a ce garçon qui devait ne même plus savoir ce que cela voulait dire.  

Puis elle lui demanda s’il voulait parler de ce qu’il avait vécut. Cela devait être affreux pour un petit garçon, ou même pour un adulte de voir sa famille et tout son groupe être décimé sous ses yeux, et s’il y avait bien une chose qu’elle savait, c’était qu’il ne fallait surtout  pas garder ce genre de peine et de souffrance pour soit. Elle l’avait fait avant, elle avait tout gardé pour elle et ca l’avait conduit a s’ouvrir les veines. Elle avait encore des très fines cicatrices aux poignets pour témoigner de cet épisode de sa vie.  Elle était donc prête a l’écouter et le consoler. Elle le prit doucement dans ses bras quand il se mit a parler et sangloter. Son récit était vraiment horrible a écouter, il avait vraiment vue tout son groupe tomber les uns après les autres, pire, il avait vue sa mère se faire tuer. Elle n’osait même pas imaginer comment elle le vivrait si elle devait voir sa mère mourir. «  Chuuut… Chuuut… Chuuut…  Ca va , c’est fini maintenant » Chuchotta t elle alors qu’elle le serrait doucement contre elle et caresser sa tête avec douceur «  Maintenant tu es en sécurité, je laisserais personne te faire du mal » Elle se voulait rassurante, mais c’était aussi vrai. Le premier qui voudrait toucher un cheveux de cet enfant aura a faire a elle.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Mer 16 Mai - 20:43


 
Valentina & Nathaniel

 
You're safe now
 

Nate inquiétait de ce qui allait lui arriver maintenant. Ils l'avaient sauvé mais finalement il ne savait quasiment rien de lui. Il l'avait peut-être sauver que parce qu'il l'avait vu en danger sans prévoir de le garder avec lui. Et ça l'inquiétait parce que Nate, il ne voulait pas être tout seul. Il refusait déjà de réaliser la situation, de se dire qu'il n'avait plus de famille. Il avait peur de la solitude et si c'était son triste sort alors il aurait mieux fait de le laisser mourir. Il se sentait un peu plus rassuré lorsqu'elle lui assurait qu'il était un mec bien et qu'il le garderait avec lui pour l'aider à survivre. «  C'est vrai ?! Parce que tout seul, je saurais pas quoi faire... » Enjoué. Totalement, que ce soit Fred qui le garde auprès de lui ou Valentina qui était juste adorable avec lui, le jeune garçon se sentait bien plus rassuré maintenant qu'il savait plus ou moins quel sort l'attendrait. Peut-être était-il trop naïf de faire confiance aussi vite à des inconnus mais il se disait simplement que s'ils étaient mauvais, il ne jouerait pas la comédie. Et au vue de son état, s'il en avait eut après lui, il ne l'aurait tout simplement pas sauvé.

Le petit Griffin fut heureux de voir les vêtements propres que lui proposait la jeune femme. Il ne les observait même pas en détail, les temps où la mode dominait le monde était révolu et il était surtout heureux de pouvoir se débarasser de ses vêtements pleins de sang. Du sans de toute sa famille. Il n'avait même pas hésité lorsqu'il avait vu qu'ils lui allaient bien. Nathaniel avait grandi dans un groupe de dix, se changer devant tous le monde n'était pas nouveau. Certes ils n'étaient pas des naturiste mais le peu de halte qu'il devait parfois faire au bord de rivière pour se débarbouiller empêchait la pudeur, parce qu'il fallait au moins quelqu'un pour surveiller l'eau. Et finalement, chacun avait prit cette habitude, lui ne se disait pas que ça mettrait mal à l'aise celle qu'il voyait comme un ange. «Ils sont super beau! Merci vraiment ! » Ce ton enjoué était tellement naturel, à croire que son esprit bloquait volontairement les images de son calvaire de ces derniers jours. Il n'y pensait pas, peut-être qu'il avait trop peur du choc que ça ferait. Pourtant ça éclaterait un jour et ça la survivante le savait bien.

C'est pour cela sans doute qu'elle lui proposait de parler de ce qu'il avait vécu. Comme pour l'autoriser à se laisser aller, à ne pas s'imposer lui-même cette façade que son esprit créait involontairement. Il ne pouvait être si heureux, il avait perdu son monde, sa famille. Il pouvait l'être de vivre cependant. Et maintenant qu'il y repensait, il sentait qu'il perdait pieds à nouveau. Parce qu'il revoit ces images, balles dans la tête, coups de couteau, violence. Et le petit être souriant se sentait maintenant submergé par ces émotions qu'il refoulait derrière le soulagement de ne pas mourir. Il tentait de lui expliquer tous mais sans grand étonnement, faire tout remonter à la surface libérait ses larmes. Il avait vu ce que personne ne devrait jamais voir dans une vie. Il ressentait un vide qu'on ne saurait imaginé. Une peur qu'on ne pourrait soupçonner. Un traumatisme plus grand qu'il ne saurait l'imaginer. Il avait cédé dans ses bras pleurant à chaude larme comme un véritable enfant le ferait. Il avait vu l'horreur, il avait vécu l'enfer. Mais il n'était qu'un putain d'enfant qui ne méritait pas de vivre tout ça. Personne ne le méritait et pourtant ce fléau s'était abbatu sur chacun.

Il se sentait réconforter par la jeune femme, rassuré en sentant ses bras entourant ses frêles épaules amaigries par la faim. Elle le rassurait, elle ne laisserait personne lui faire du mal. Léo lui avait dit la même chose, comme il l'avait dit à son propre fils qui pourtant était mort bien avant lui. Sa mère disait ça aussi et même son père. Qui tenait encore cette promesse aujourd'hui ? Pourtant il n'avait que douze ans et il avait besoin de se reposer sur quelqu'un. Alors il allait devoir la croire. « Ne me mens pas toi aussi… Ne me laisse pas... » Il ne la connaissait pas pourtant il lui demandait presque de ne jamais le quitter. Il n'était qu'un ourson sans sa mère, voué à la mort. Alors il se raccrochait à ce qu'il pouvait. « Pourquoi tous le monde meurt... » Il se sentait mal soudainement, peut-être était-il trop fébrile pour se genre d'émotion forte, toujours est il qu'il s'interrompait soudainement regardant dans le vague avant de sentir ses jambes céder. Il tombait en arrière heureusement toujours dans les bras de Valentina. Ca ne dura que quelque seconde mais ça l'avait calmé. Il tentait de se redresser posant sa main sur son front. « J'ai… un peu mal à la tête » Mais rien d'anormal que tous le monde se rassure.

 
Code by Fremione.

 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1367

× Points de vie : :
114

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Mer 30 Mai - 9:56


You're safe now

Il avait peur, il avait mal, il revivait un moment surement horrible. Le pire moment de sa courte vie. Elle le savait et pourtant c’était elle qui l’avait poussé a parler, a revivre cela. Parce que c’était un mal pour un bien. Extériorisé tout de suite c’était préférable, car même s’il arrivait à tout enfermer dans son esprit un moment, tout finirait par lui revenir. Tout lui exploserait au visage comme une bombe a retardement et ce serait pire encore.  Elle s’en voulait un peu d’avoir fait cela, parce qu’elle avait provoqué ses larmes, sa douleur, et ca lui faisait mal a elle aussi de le voir comme cela. Elle ne le connaissait pas vraiment et pourtant il était si attachant, si adorable, elle l’aimait déjà.   Alors elle essayait de le consoler, de le rassuré, de calmer ses larmes qui ne semblait pas vouloir s’arrêter. Mais quoi de plus normale après tout, il n’était qu’un enfant et il avait vue sa famille, son groupe,  les gens qu’il aimait se faire décimé tous un par un. Et le pire c’est qu’il était au première loge de se spectacle macabre.  Alors elle le serra dans ses bras, pour le protéger, ou plutôt le consoler lui montrer qu’il n’est pas seul, qu’elle est là. Elle le connaît a peine, et pourtant elle le savait maintenant, pour lui elle déplacerait des montagnes. Elle serait prête a tout pour le protéger.  Elle lui fit même une promesse qu’elle  n’était pas sur de tenir. Après tout, elle pouvait très bien mourir demain, après demain ou dans quelques heures qui sait ?  De toute façon tout le monde était de base destiner a mourir, et aujourd’hui plus que jamais vue le monde dans lequel ils évoluaient. Et pourtant, elle  décida de lui faire croire en quelque chose pour lui redonner la foi, l’envie de vivre, de se battre. Il lui fallait quelque chose auxquels se raccrocher. Elle lui embrassa doucement le haut de la tête «  Je ne te mens pas. Je te promets de jamais te laisser. Tu n’es pas seul » Souffla  t elle doucement pour le rassuré. Pour qu’il cesse de pleurer et d’avoir peur.

Et puis il posa une question. Une drôle de question et pourtant tout ce qu’il y a de plus légitime quand on est un enfant. Pourquoi tout le monde meurt. C’est vrai, ça pouvait être injuste, pourquoi on nous donner la vie pour ensuite nous la reprendre ? Elle s’était souvent interroger la dessus elle aussi  quand elle avait l’âge du jeune garçon, ou du moins proche de son âge. Et surement que beaucoup d’enfant de cet âge ce poser la même question… Surtout quand on vit dans un tel monde. Et elle avait beau se poser la question, elle s’était beaucoup questionner, elle n’avait jamais trouver la réponse. C’était une question qui resteraient pour toujours en suspend dans l’univers, sans autre réponse que « parce que c’est comme ça. »  Elle ferma doucement les yeux un instant, a la recherche de quelque chose a lui répondre. «  Je ne sais pas Nathaniel… Je ne sais pas… Mais c’est ainsi »  Bon.. Elle aurait put trouver mieux en se creusant un peu plus la tête, mais elle s’était dit, autant être honnête avec lui. Autant qu’il soit prêt a affronté la réalité, brute, crue, dur… La réalité tel qu’elle était en fait. Personne n’avait de réponse exacte a cette question. Et puis ce n’était plus franchement le moment de se poser cette question.  Elle le retint quand elle le senti partir un peu en arrière, après quoi il dit avoir mal a la tête. Oui, elle aussi elle avait un peu mal a la tête, mais ça c’était a cause du vaccin. Elle l’aida a s’allonger doucement «  Là, allonge toi, tu veux que j’aille cherche un médicament ?  Fred doit en avoir, sinon j’en ai surement dans ma cabane » Dit elle en lui touchant le front pour voir s’il avait de la fièvre. Non, il n’en avait pas, tant mieux, c’était un mal de tête passager, surement dut a l’émotion, la fatigue et surtout son état de choc.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24508

× Points de vie : :
226

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val Ven 12 Oct - 14:00

RP archivé suite au départ de Nathaniel. I love you

_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You're safe now | Nate & Val

Revenir en haut Aller en bas

You're safe now | Nate & Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-