Somebody save me ! Nate&Fred
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Somebody save me ! Nate&Fred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

SHIT HAPPENS
avatar



× A propos du vaccin : :
J'y crois vraiment, mais je ne l'ai pas fait.

× Âge du perso : :
12 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, pour l'instant seul

× Avant, j'étais : :
Ecolier

× Messages : :
38

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Danael

× Avatar : :
Jack Dylan Grazer

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Somebody save me ! Nate&Fred Sam 16 Déc - 20:31



       

 
Nathaniel
&
Fredricksen
Somebody save me !

Depuis combien de temps était-il seul ? Un jour ? Deux peut-être ? Il n’avait pas bougé, recroquevillé sous la fenêtre depuis qu’il était sorti de sa cachette et qu’il avait vu le terrible carnage du quel il était le seul et unique survivant. Quelques mètres devant lui, gisait le corps de sa mère dont l’immense plaie provoqué par un coup de machette ne saignait plus. Un peu à côté, à sa droite, c’était le corps de Molly qui était étendus, le même trou causé par la première balle tirée à travers la vitre. Nate se souvenait de tout, de A à Z, du moment où l’attaque avait commencé, de chaque fois que l’un de ses amis tombait en perdant la vie, des cris et des hurlements. Tous étaient morts sous ses yeux. Nathaniel n’avait eu le courage de sortir que quelques heures plus tard, il avait été prêt de sa mère et il avait pleuré, des heures durant. Il ne savait plus quoi faire, il était seul et sans défense. Il n’avait jamais été seul, pas une seule seconde, il n’avait que douze ans, il ne savait comment faire pour vivre dans ce monde tout seul. Il n’était pas prêt, il ne voulait pas et il ne pouvait pas. Il savait que dehors, le danger était partout et qu’il serait mis en danger en quelques minutes. Il ne savait pas se défendre, il était faible mais surtout il n’était qu’un enfant. Un simple enfant.


Alors il s’était assis contre ce mur et s’était recroquevillés contre lui, perdant toute espoir de survivre, face au corps de sa mère, de ses amis devenus sa famille, ils avaient tous été touchés au cerveau, aucun ne s’était relevé et ça avait été une torture pour le jeune garçon de les voir, face à lui, ainsi inanimés. Et deux jours étaient passés, il avait entendu des rôdeurs grogner à l’extérieur sans s’arrêter devant la maison, il perdait toute envie de vivre et de se battre, il n’avait même pas paniqué. Il attendait simplement que sa propre mort n’arrive. La faim l’avait gagné après quelques heures, la soif aussi mais il avait attendu toujours sans bouger. De toute façon, ceux qui les avait attaqué lui avait tout pris. Son ventre le faisait souffrir, son estomac avait réclamé de la nourriture mais le pire était la soif. Après 24heures, son corps réclamait de l’eau, il commençait à avoir mal à la tête et était en détresse hydrique. Ses organes ne fonctionneraient bientôt plus convenablement, mais pour l’instant, il n’avait simplement qu’une affreuse migraine. Et 48 heures après Nate était réellement au plus mal, il ne sentait même plus la faim tant son corps était affaibli, dans un dernier instinct de survie, Nathaniel avait réussi à boire un peu, mais l’urine n’était pas ce qu’il y avait plus de désaltérant et ça ne changeait rien au fait qu’il avait soif. Il perdait connaissance et se réveillait comme ça mais il sentait ses forces l’abandonner. Il n’espérait plus, personne ne passerait par là, personne ne viendrait le sauver. Et pourtant, contre toute attente, la porte de cette maison s’était ouverte, mais il n’avait pas la force de se lever ni de demander de l’aide, alors il observait simplement cet individu entrer dans la maison.




CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


WHEN THE NIGHT HAS COME & THE LAND IS DARK AND THE MOON IS THEONLY LIGHT WE'LL SEE, I WON'T BE AFRAID, JUST AS LONG AS YOU STAND BY ME

× A propos du vaccin : :
Je connais quelqu'un de vacciné et ça n'a pas vraiment l'air d'être une partie de plaisir... Ça sera sans moi.

× Âge du perso : :
Trente ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec Valentina et Nathaniel.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2313

× Points de vie : :
65

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somebody save me ! Nate&Fred Jeu 8 Mar - 21:13


SOMEBODY SAVE ME
NATHANIEL & FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Ce jour-là, on m’avait demandé de me joindre à une mission, ils avaient besoin d’un homme en plus, et comme on ne pouvait pas vraiment dire non ici, j’étais monté dans le camion sans poser plus de questions. J’avais, en plus, été beaucoup moins impliqué qu’à mon habitude ces dernières semaines dans les affaires du camp, accordant peut-être un peu trop de mon temps à Ellyn, avec qui les choses devenaient plus compliqués. Je ne savais pas où on allait, n’y même ce qu’on allait faire, et je m’en fichais. Une routine c’était doucement installé à Bodie, il n’y avait plus vraiment de surprise et j’arrivais facilement à m’adapter désormais, j’étais comme un poisson dans l’eau. Je trouvais toujours que les gens que je côtoyais étaient stupides et que je serais mieux seul, mais je ne l’étais pas, justement, seul, j’étais avec Ellyn. Ça changeait tout.

Si seulement j’avais su, je n’y serais jamais allez. Alors que lorsqu’on dépouillait de grands groupes, j’arrivais facilement à ramener des choses dans le butin sans faire de mal à personne et sans qu’aucun membre de mon groupe s’en rende compte, là, c’était différent. On avait attaqué un tout petit groupe, qui tenait dans une simple maison à deux étages… Dès que j’avais compris ce qui se passait, j’avais eu l’idée de me proposer pour monter la garde, mais tout ça ils l’avaient déjà planifié, et moi ils me voulaient dans la maison, « à salir cette belle machette. » Je n’avais pas eu le choix, et pour la première fois j’avais vraiment été l’une des vedettes d’un des massacres de Bodie, et ça avait été tellement intime, trop personnel, que j’en avais toujours des frissons. Le pire dans tout cela, c’est que nous n’avions ramené que très peu au camp… Si en général, ça n’en valait absolument pas la peine, là, encore moins, dix fois moins, même.

Je m’en voulais énormément. Jamais je n’avais eu à commettre de pareils actes pour survivre. Certes, je n’étais pas très fier de tout ce que j’avais dû faire tout au long de ces dernières années, mais là, ça n’avait rien à voir. Nous jouions dans la cours des grands, et je n’aimais vraiment pas ça. J’en venais même à questionner l’utilité de faire partit de ce groupe. Y avait-il réellement plus d’avantages que de désavantages? Je ne savais plus… En tout cas, je savais que rien de ce que j’allais faire aujourd’hui ne changerait quoi que ce soit aux événements qui s’étaient produits, mais j’en avais tout simplement besoin. Enterré proprement les corps et effacer toutes les traces de ce massacre, ce n’était que des miettes, mais c’était au moins ça, c’était au moins quelque chose, mais de toute façon, mes plans changent à la dernière minute alors que je retourne dans cette maison. Je m’attendais à une pile de cadavres et c’est bien ce que j’y trouve, mais pas seulement. Il y avait également un jeune garçon, tout au fond de la cuisine et recroquevillé sur lui-même. Si je n’avais pas fait plus attention que cela, j’aurais surement cru qu’il était mort, tellement il ne bougeait plus et semblait en mauvais point. Qu’est-ce qu’il faisait là ?

Je m’approche doucement, ne voulant pas lui faire peur, et je range ma machette afin qu’il ne pense pas que je lui veux du mal. Je pose un genou au sol, fais glisser mon sac vers l’avant et j’en sors une bouteille d’eau ainsi que deux barres protéinés. J’espérais que ce n’était que la faim et que la soif, puisque pour ça je pouvais l’aider, mais si il était blesser je ne pouvais pas en dire de même…


CODE PAR MYERS

_________________
      YOU'RE ANGRY
AND YOU SHOULD BE
                   IT'S NOT F A I R
there are things
   that we can have
           but can't k e e p
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar



× A propos du vaccin : :
J'y crois vraiment, mais je ne l'ai pas fait.

× Âge du perso : :
12 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, pour l'instant seul

× Avant, j'étais : :
Ecolier

× Messages : :
38

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Danael

× Avatar : :
Jack Dylan Grazer

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somebody save me ! Nate&Fred Mer 25 Avr - 17:14



       

 
Nathaniel
&
Fredricksen
Somebody save me !

L'odeur nauséabonde des cadavres ne le dérangeait même plus, il vivait avec maintenant. Il ne les voyait même plus ces corps étendus sans vis, gisant là depuis des jours. Il ne voyait même plus grand-chose, sans doute ses organes n'étant pas suffisamment hydraté commençait à réduire les fonctions les moins vitales. Il tiendrait sans doute encore cette journée, peut-être le lendemain mais il allait mourir. Peut-être finalement aurait-il moins souffert en se prenant lui aussi une balle ou un vilain coup de machette derrière le crâne. Car ce qu'il traversai en cet instant l'avait brisé. Il était déjà un cadavre avant même de pousser son dernier souffle. Il ne voyait pas comment il allait pouvoir s'en sortir. Il n'en avait pas la force et actuellement il ne ressentait même plus ce qu'était l'envie. Ses instincts de survie aussi l'avait abandonné, pas volontairement mais au fur et à mesure de la perte de ses forces.

Il se demandait même finalement par quel miracle ces gens ne l'avaient pas trouvé, ils avaient saccagé la maison entière et prit la moindre de leur affaire. Ils étaient onze… Onze et maintenant il n'y avait plus que lui. Ils étaient tombé les uns après les autres. Ce massacre était planifié mais Nathaniel ne comprenait tout simplement pas pourquoi on avait choisi de les exterminer. Léo était froid et très directif mais il n'avait jamais repoussé personne et bien souvent il avait proposé aide et hospitalité à des gens de passage. Bien-sûr il n'était pas naïf au point de laisser leur ressource en évidence mais il venait toujours en aide à son prochain. C'était injuste qu'il soit mort, tout comme Molly, tout comme Andrea, tout comme Sydney, tout comme sa mère. Personne n'aurait dû mourir. Il était supposé faire comment lui maintenant ? Du haut de ses douze ans, sans la moindre arme, la moindre miette de nourritures et sans haut. Il était littéralement sans défense face à une mort pire que les autres, à petit feu.


Il s'endormait une nouvelle fois lorsque la porte s'était ouverte. Lentement il avait ouvert les yeux, parvenant à peine à tourner la tête vers celui qui dérangeait son nouveau repos. Il voyait trouble, peut-être hallucinait-il ? Ca lui était arrivé. Pourtant il avait bel et bien l'air réel, en s'approchant de lui. Il entendait ses chaussures contre le plancher qui grinçait. Il tentait d'ouvrir un peu plus les yeux mais c'était vraiment trouble. Il ne paniquait même pas, au point où il en était et puis il n'en avait tout simplement aucunement la force. De toute façon il ne semblait pas menaçant, il ne point pas d'arme et ne s'apprêtait pas à l'achever. Alors que lui voulait-il ? Il avait sorti des affaires de son sac sous le regard épuisé de Nate. Lorsqu'il en sorti une bouteille d'eau et des barres protéinées, une larme seulement coula le long du visage de Nate qui se disait que ce calvaire était peut-être enfin fini.

Il avait tenté de lever les bras et il avait réussi à prendre la bouteille en main sans la renverser pour en boire de nombreuses gorgées. C'est dingue, autant la sensation de soif ne disparaissait pas, autant il avait l'impression de sentir des changements immédiat dans tous son corps. L'eau en était l'un des conducteurs principaux après tout. Il finissait la bouteille bien rapidement et s'il ne reprenait pas des couleurs, ses lèvres redevenaient un peu plus roses. « M...Merci.. » Après cela, il mangeait ce que lui proposait Fredricksen dont il ne connaissait pas encore le prénom. Là non plus il n'était pas rassasié, mais déjà, il sentait que son estomac le tiraillait légèrement moins. « Qui… Qui tu es ? » Il se demandait bien ce qu'il était venu faire par ici. « Tu m'as sauvé... »



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


WHEN THE NIGHT HAS COME & THE LAND IS DARK AND THE MOON IS THEONLY LIGHT WE'LL SEE, I WON'T BE AFRAID, JUST AS LONG AS YOU STAND BY ME

× A propos du vaccin : :
Je connais quelqu'un de vacciné et ça n'a pas vraiment l'air d'être une partie de plaisir... Ça sera sans moi.

× Âge du perso : :
Trente ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec Valentina et Nathaniel.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2313

× Points de vie : :
65

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somebody save me ! Nate&Fred Sam 30 Juin - 19:52

Rp abandonné. I love you

_________________
      YOU'RE ANGRY
AND YOU SHOULD BE
                   IT'S NOT F A I R
there are things
   that we can have
           but can't k e e p
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Somebody save me ! Nate&Fred

Revenir en haut Aller en bas

Somebody save me ! Nate&Fred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-