and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
LES INDICES DU JEU N°2 ARRIVENT BIENTÔT. DE MÊME POUR LE NOUVEAU JEU. En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 24 Déc - 10:13


and all of a sudden i felt really tired

La vie n'est pas un long fleuve tranquille, c'est certain ... Et cela ne va pas en s'améliorant. Plus le temps passe, et plus les difficultés s'accumulent. Aileen le voit. Certains survivants à Yosemite, eux, préfèrent fermer les yeux sur cela et prétendre que tout va bien ... Ou à peu près, quoi. Certains s'imaginent qu'en ne voyant pas ces complications inévitables, elles disparaîtront leur foutront la paix ... Regrettable erreur. C'est justement comme cela qu'on les laisse prendre tant de place. Aileen, de son côté, refuse d'en arriver là. Tout cela, elle le voit, et elle s'efforce de vivre avec. Elle estime pourtant n'avoir pas encore assez les yeux ouverts. Mais n'étant pas une grande chasseuse - voire même ne l'étant pas du tout -, elle ne peut que se rendre compte que les denrées arrivent toute en fin de vie. Ce qui était de l'ancien monde n'est plus ... Ou presque plus. Autrefois, elle récupérait des boîtes de conserve dans divers magasins et pouvait les consommer. Aujourd'hui, c'est nettement plus compliqué voire même impossible. Cela lui arrive encore à quelques rares occasions, mais ce sont des dates souvent dépassées. Elle ne se soucie juste plus autant qu'autrefois de cela, tout en craignant furieusement de tomber sur quelque chose qui pourrait la faire tomber malade. Avec tout cela, elle ne peut que se féliciter d'avoir rencontré Clint, et d'avoir su l'accepter à ses côtés. Jusqu'à un certain point, évidemment. Ils ne passent pas tout leur temps ensemble et on ne peut pas dire qu'ils soient physiquement proches. Mais quand même, elle sait que sur certains points elle peut compter sur lui. Récemment, par exemple, il lui a donné deux lapins qui lui ont fait plusieurs repas, croyez-le bien.

Et là, ils reviennent tout juste d'une sortie à deux. Venant d'elle, cela relève du miracle. Qu'elle ait accepté qu'il vienne avec elle ... Pire, qu'elle lui ait proposé de venir. Parce que c'est bien d'elle dont cela vient, d'elle et d'elle seule. Pour l'heure, elle refuse de penser à ce que tout cela signifie et représente. Quelle importance ? Ce qui compte, c'est qu'elle tient bon. Qu'elle survit, encore et toujours. Que Clint soit là ou ne le soit pas ne change rien pour elle. Elle essaye, en tout cas, d'y croire. De ne pas se laisser une nouvelle fois embarquer dans une histoire sans issue.  Elle se rend bien compte, pourtant, qu'elle est déjà liée à quelque chose qu'elle ne maîtrise pas ... Que cela concerne Clint, ou Yosemite. Et sur ce dernier point, on peut dire qu'elle est sur le point de prendre un sacré coup de poing dans la gueule. Alors que la voiture vient de s'arrêter à proximité du parc, et de la grille sécurisée, un détail la fait tiquer. Plissant les yeux, elle essaye de comprendre ce qu'il se passe - en vain. « Il y a quelque chose qui cloche. » Sans se poser de questions, elle attrape son arme à feu, son sac à dos et elle sort de la voiture. Elle ne s'en éloigne pas, ne ferme pas non plus la portière. Mais son regard braqué sur l'entrée, elle essaye de comprendre ce qui la bouleverse déjà sans qu'elle le réalise réellement. « Qu'est-ce que ... » Une partie du grillage est tombée, elle en est maintenant sûre et certaine. Les gardes ne sont pas là, aucun sniper n'est à sa place ... Rien ne va là, clairement. Et elle ne sait pas comment elle convient de réagir, ce qu'elle doit faire ou dire.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Lun 25 Déc - 20:59


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

Pour la première fois depuis longtemps, depuis la mort de sa fille, Clint s’était permis de s’attacher plus ou moins a quelqu’un. Il s’était permis de se lier à quelqu’un, il avait laissé faire, il s’était laisser aller a cela. Alors qu’avant, il avait toujours repoussé tout le monde autour de lui,  jusqu'à vivre seul avec ses chiens, reclus et sans contacte avec d’autre être de son espèce. Et pourtant avec Aileen ca avait était différent, inévitablement il s’était sentie attiré par elle, il avait sentie le besoin et l’envie de s’approcher d’elle, d’entrer dans sa vie et de la laisser entrer dans la sienne.  Il était même allé jusqu'à lui donner un de ses chiots et accepter de lui apprendre à chasser. Il allait lui donner toutes ses astuces et ses petits secrets pour traquer et découper le gibier.  Il n’avait jamais fait cela auparavant, pas même avec son fils il n’avait jamais appris a qui que ce soit l’art de la chasse.  Alors il y allait a l’aveuglette, il ne savait pas comment il allait faire, ni par quoi il allait commencer, pour la première fois de vie, il allait faire quelque chose au feeling, il allait en terre inconnue et pourtant, il n’avait pas peur. Il se sentait presque serein, il était presque calme et détendu en la présence de la blonde.  Beaucoup pourrait dire qu’elle était folle d’accepter Clint a ses côtés, il n’était pas un exemple de stabilité ni de sécurité. Il était aux yeux des autres survivant un fou dangereux surement bon à aliéner.  

Et pourtant elle ne semblait pas écouter le monde autours d’eux, car elle continuait a l’accepter a ses côtés. Ils n’étaient pas vraiment proches, ils se voyaient parfois, comme aujourd’hui, ils étaient partie tôt pour chasser. La première « leçon » de chasse pour la blonde. Et elle était plutôt bonne élève, il avait espoir que bientôt elle saurait se débrouiller pour au moins attraper un lapin ou un écureuil.   Oui, s’ils sortaient souvent comme cela, elle saurait vite chasser par elle-même.  Il était en train de penser a cela dans la voiture, jusqu'à ce que le véhicule s’arrête prêt des grillage qui entouré Yosemite et que quelque chose leurs saute aux yeux. Une partie assez importante du grillage était au sol et les gens censé garder celui-ci n’était pas là. Tout comme la blonde il sortie de la voiture son arme a feu a la main. « C’est quoi ce bordel ? Ils sont où tous les cons qui garde le camp ?» Qu’il dit même s’il savait que la blonde n’en savait pas plus que lui.  Il arma son fusil a pompe et c’est en le tenant canon pointé devant lui prêt a faire feu qu’il commença a s’avancer avec prudence vers le grillage. Il regarda autour de lui et s’assura que la blonde le suivait, puis il s’engouffra dans le camp. Il s’attendait au pire, et il avait bien raison, bientôt il découvrir l’horreur, des corps jonché le sol, c’était un verritable carnage. Comme si une horde était passer par là. D’ailleurs il dut tiré la tête d’un mort qui marchait droit dans sa direction. Il avait la figure a moitié arracher, et vue le sang qui gouté, ça avait était fait très récement. «C’est la merde » Dit il en armant a nouveau son fusil a pompe. Si il y en avait un, c’était certain qu’il y en aurait d’autre.

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Sam 30 Déc - 19:09


and all of a sudden i felt really tired

La vue de ce grillage tombé frustre Aileen au plus haut point et lui donne envie de hurler. Mais cela ne lui apporterait rien d'autre que des ennuis supplémentaires, et elle le sait. Alors elle reste silencieuse ... Plus ou moins. L'arme à la main, elle s'avance dans cette direction. Et, en plissant les yeux, elle essaye de comprendre ce qu'il se passe. Impossible. Tout cela est flou ... Et Clint n'en sait de toute évidence pas plus qu'elle sur le sujet. En même temps, ils étaient ensemble au cours des dernières heures alors il ne peut en être autrement. La jeune femme ne sait ni quoi dire, ni quoi faire. Pourtant, à un moment, il faut bien se mettre en mouvement et prendre des décisions. C'est inévitable. C'est en entendant Clint souligner à quel point c'est la merde - oh qu'il a raison - qu'elle réagit ... Un peu. Elle fait quelques pas en avant de plus, avant de prendre la parole. « Je ne comprends vraiment pas ... » Avec un peu d'optimisme et d'entrain trop évident, on pourrait peut-être se dire que ce n'est rien, juste une partie défaillante du grillage qui sera réparée en un rien de temps. Le problème, c'est qu'il y a aussi le manque flagrant et inhabituel de gardes, qui les fait douter. Il ne peut en aller autrement : Clint l'a remarqué, lui aussi. Aucun sniper posté dans le coin pour s'assurer que tout et n'importe quoi n'entre pas ... Rien du tout. D'ailleurs, de là, Aileen ne voit même personne tout court. Comment cela est-il possible ? Ils ne sont partis que quelques heures, même pas une journée complète ... Et encore moins assez longtemps pour que de telles horreurs se produisent. C'est inacceptable et incompréhensible.

Non, Aileen ne comprend pas. Mais ils ne peuvent pas se permettre de rester là comme cela, plus longtemps. Ils doivent faire quelque chose, et vite. Avec un peu de chance, ils se rendront assez rapidement compte que tout cela n'est "rien". Juste un petit accident comme il peut en arriver parfois. Un petit problème de rien du tout qui sera réglé en un rien de temps. Mais il y a quelque chose, dans l'air peut-être, qui fait penser tout l'inverse à Aileen ... Nul doute qu'elle sera bientôt surprise, et pas dans le bon sens du terme. « Il faut qu'on aille voir à l'intérieur ce qu'il en est. Et si jamais, j'aimerais aussi passer par mon camping-car. Parce qu'elle n'exclue pas l'idée qu'ils vont peut-être bel et bien devoir partir d'ici. Après tout ce qu'il s'est passé à la zone 51, elle est parée à toute éventualité. Et celle-là ne peut pas juste effleurer son esprit, elle y est forcément ancrée. Et marquée à l'encre indélébile, voire au fer rouge. « On ferait peut-être mieux d'y aller à pieds ... Qu'est-ce que tu en penses ? » A voiture, cela pourrait très vite s'avérer compliqué. Mais Aileen refuse de prendre cette décision seule. Pour une fois qu'elle peut - un peu - se reposer sur quelqu'un et accepter qu'un autre fasse des choix à sa place, elle le fait. Après tout, pourquoi pas ? Clint est passé maître dans l'art de survivre, et il y a quelque chose chez lui qui fait qu'elle lui fait entièrement confiance. Après tout ce qu'elle a vécu c'est étrange, il est vrai. Mais il est des choses qui ne s'expliquent pas.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Mar 2 Jan - 14:25


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

Le grillage par terre ne laisse pas vraiment Clint de marbre. On aurait put le croire  comme ça, vue que ce n’est pas le mec qui aime le plus Yosemite, mais, voir le grillage comme cela, lui fait penser que ses chiens sont encore dans sa cabane, et qu’il a peu leurs arriver quelque chose. Et s’il devait les perdre, il ne s’en remettrait surement pas facilement… Voir pas du tout.   Alors voir le grillage par terre, ca le met un peu en colère, contre ces débile qui doivent monter la garde, ils ont visiblement pas très bien fait leur travail. Il a donc envie d’en castagner un ou deux là, il sait que s’il choppe ceux qui ont mit probablement ses chiens en danger, ils passeront un mauvais, très mauvais quart d’heure.  Il tourna la tête pour regarder la blonde qui dit ne pas comprendre, lui non plus ne comprenait pas vraiment tout à vrai dire.  Mais il s’abstint de le dire, parce que toute façon ce serait user des mots pour rien, Aileen sait très bien qu’ils sont tout les deux dans la même situation.  Alors il se met a avancer, il marche sans aucune gène sur le grillage au sol, de toute façon il n’a pas le choix, s’il veux passer il faut qu’il marche dessus.  Il tourna ensuite la tête vers la blonde qui dit vouloir passer a son camping car, quoi de plus normal après tout, elle veut s’assuré d’avoir quelques affaire quand même au cas où ils doivent fuir. Il hoche d’un coup sec la tête.«On va a ton camping car, et ensuite a la cabane récupéré la meute.» Dit-il de sa voix caverneuse.  Le plan est plutôt pas mal. Ce ne sont pas des justicier, ils ne vont surement pas vraiment chercher a sauver les gens.

Elle proposa d’y aller a pied  et il hocha a nouveau la tête, lui faisant ensuite signe de le suivre. Elle pouvait se défendre, il le savait, mais il préférait grandement être devant et la protéger.  Elle peu le prendre mal si ca lui chante, il s’en fiche, c’est comme ca et puis c’est tout.  Il avance en silence dans le camp et parfois se doit d’abattre un mort. Mais très vite il a troqué son fusil a pompe pour sa feuille de boucher, plus silencieux.   Le camp est  désert et ça n’annonce rien de bon, c’est beaucoup trop calme a son gout. De temps en temps il jette  des petits coups d’œil a la blonde derrière lui pour voir un peu ce qu’elle en pense.  Très vite ils arrivent au camping car de la jeune femme, et il ne peu détacher ses yeux de l’horizon, là bas, plus loin il y a sa meute. Toute sa vie, les dernières choses qui font qu’il respire encore.  Il a déjà perdu une de ses raisons de vivre : sa fille. Il ne veut pas perdre sa meute. Enfin, il est peut-être parano, peut-être qu’en fait il n’y a aucun danger dans le camp. Que les gens qui devait monter la garde aujourd’hui sont juste une bande de fainéants qui ont pas eu envie alors ont séché leurs tour de garde. Le grille n’était peu-être pas solide et a fini par tomber tout bêtement. Mais il a du mal a y croire, en faite il n’y croit pas du tout. Il sait, il sent qu’il y a un problème.   Il laisse la blonde aller vers son camping car.  « Vas y, moi j’assure que personne viennent nous chercher des noises.» Dit il en se postant sur le coté droit de la porte. Il est prêt a massacrer quiconque s’approcherait de trop.  

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Mer 3 Jan - 19:40


and all of a sudden i felt really tired

Sur le moment, Aileen ne sait tout bonnement pas comment réagir. Qu'a-t-il bien pu se passer pendant leur absence ? Dans le fond, elle n'est pas certaine de vouloir une réponse à cette question ... Toute cette situation est complexe, et elle a peur de tout ce que cela pourrait signifier. En même temps, elle semble s'être déjà faite à l'idée qu'il leur faudra partir. Là, sous peu. Partir loin d'ici, loin de Yosemite, loin du camping-car dans lequel elle s'était fait ses habitudes. En essayant de mettre tout cela dans un coin de sa tête pour se focaliser sur l'instant présent et les dangers potentiels, la jeune femme suit le pas de Clint. Elle ne s'offusque pas de le voir prendre les devants ... Cela lui change un peu. Et si les risques sont nombreux, elle n'exclue pas de se reposer un tant soit peu sur ses épaules. Après tout, pourquoi pas ? Cela ne peut pas lui faire de mal ... Pour le moment en tout cas. Elle hoche la tête, tout en comprenant assez vite qu'il ne la verra pas. Il marche d'un pas déterminé devant elle, lui faisant ainsi dos. De toute façon, c'est évident qu'elle ne va pas proposer un autre plan. Elle est encore toute perdue, et elle ne saurait même pas par où commencer. Sans doute n'obtiendront-ils pas toutes les réponses auxquelles ils auraient pu aspirer, mais c'est déjà un bon début d'aller récupérer leurs affaires, sa meute pour Clint. Le silence s'installe ensuite. C'est souvent comme cela, entre eux. Et il faut dire que, dans un moment pareil, il y a encore moins de choses à se dire ... Ils avancent, et puis c'est tout. Les oreilles aux aguets et les yeux ne cessant de regarder tout autour d'eux. C'est en tout cas la tactique adoptée par Aileen.

La blonde sent le danger rôder, et son cœur bat à vive allure. Cela lui permet, au moins, de ne pas perdre une miette de tout ce qui peut se passer autour d'eux. Mais c'est aussi néfaste pour sa santé mentale. Elle n'était pas censée se poser dans un nouveau camp, c'était idiot de sa part. Maintenant, elle en viendrait presque à le regretter. Presque, parce que cela aura au moins eu le mérite de la faire se reposer au cours des derniers mois. A présent, elle est prête à affronter le monde réel ... Enfin, presque. « On fait comme cela. Mais si tu veux aller directement à ta cabane, n'hésite pas. » Elle n'attend pas sa réponse, montant dans son camping-car. Qu'il reste ici ou qu'il aille tout de suite voir sa meute, cela ne lui change pas grand chose. La jeune femme est de toute façon rapide et efficace : en moins d'une minute, elle a récupéré ce qu'il lui fallait. Elle aurait pu survivre sans mais puisque la possibilité de les récupérer s'est présentée à elle ... Autant le faire. Très vite, donc, elle retourne à l'extérieur et s'assure que Clint est là. C'est le cas. « Allons voir la meute. Est-ce que tu veux qu'on essaye de comprendre ce qu'il s'est passé ? Peut-être qu'il n'est pas nécessaire que l'on parte ... » Cela semble l'idée implicite derrière leur petite intrusion dans le camp, mais elle ne veut pas aller trop vite en besogne. Elle ne sait pas où tout cela va les mener, ni même si quoi que ce soit de bon va en ressortir ...

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Mer 10 Jan - 19:17


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

 Il ne savait pas vraiment ce qu’il se passer dans le coin, mais il savait que ca ne sentait vraiment pas bon. Et tout en lui, lui hurlait de foutre le camp vite fait d’ici. Et dans le fond, il devrait peut-être écouter sa petite voix intérieure. Sauf que maintenant il n’était plus seul, maintenant il ne pouvait plus écouter que lui. Aileen avait son avis à donner, parce qu’il s’était un peu lier a elle, il s’était attacher a elle.   Alors il ne pouvait pas vraiment la lâcher maintenant, il ne pouvait plus prendre ses clic et ses clacs et partir comme ça, quand ça lui chanter. Parce que quelque chose en lui lui disait, qu’il devait la protéger.  Alors il était là, devant la porte du camping car de la jeune femme, comme un chien de garde. Le chien fou de Yosemite était devenu le chien de garde d’Aileen. C’était presque impensable et pourtant bel et bien vrai.  Il aurait put faire comme elle avait dit, aller a sa cabane sans l’attendre. Mais si elle avait un problème ? Elle savait se défendre, il le savait, mais si quelqu’un la prenait par surprise ? Si des rodeurs arriver en masse et la dévoré, comme ils avaient fait pour sa fille. Non, il devait être là, devant cette porte d’empêcher quiconque d’essayer de lui faire du mal.   Mais le camp semblait plutôt dessert, il se demandait bien où tout le monde était passé. Pas qu’il s’inquiète d’une quelconque manière pour quelqu’un dans ce camps, mais, il était plutôt curieux de savoir pourquoi le grillage était par terre et pourquoi il n’y avait pas un chat dans ce camp pourtant toujours en action d’habitude. Il en était a se demander s’il devait craindre de voir sa meute morte en arrivant, il se demandant s’il devait se préparer a avoir envie de mourir ou non. Il était en pleine cogitation quand la blonde sortie de son camping car.  Il tourna la tête vers elle quand elle sortie de l’engin. Il tenait encore sa feuille de boucher, il avait même un peu serré son manche quand il s’était mis à se demander si la meute était morte ou pas.  Il baissa un instant les yeux vers sa main  serré sur le manche du couteau. Les jointures de ses doigts étaient devenue blanche, et commençait même à lui faire mal.  Il desserra  doucement sa prise et releva les yeux sur la blonde qui avait posé une question. «On verra une fois a la cabane.» Dit il d’un ton assuré avant de se mettre en route.
Arriver a la cabane, il se figea net. Le spectacle sous ses yeux le laisser sans voix, du sang, partout, la porte pleine de griffures, des couinements, un cadavre devant la porte, le cadavre d’un mort. Mais aussi…Celui d’un de ses chiens sur le porche, il était ouvert, les trippes a l’air, il était en pleine agonie.  Il se senti un instant défaillir, mais reprit rapidement le dessus. Il ne pouvait pas tomber a genoux là sur l’herbe et pleurer, il ne pouvait pas… Surtout pas devant Aileen.  Il prit son courage a deux mains, troqua son couteau contre son matador accrocher a sa ceinture et s’approcha du chien agonisant. Il s’accroupi vers son fidèle ami, qui le regardait d’un air suppliant et lui caressa doucement la tête.« T’était un bon chien mon pote… Je suis désoler …» Dit il, d’une voix tremblante avant de coller le bout du pistolet d’abatage sur la tempe de son chien et abréger ses souffrance en appuyant sur la gâchette. Quand le chien rendit son dernier souffle d’air, il essuya ses yeux remplit de larme et ferma ceux de l’animal. Il se releva ensuite, et sans un regard vers la blonde, pour qu’elle ne voit pas qu’il était a deux doigts de pleuré il s’approcha du corps du rodeur. Il n’était pas mort, juste amputé d’un bras et d’une jambe et bloquer dans une drôle de position.  Il mit un violent coup de pied sur le cadavre ambulant pour le remettre dans une bonne position et  le fixa avec rage. La tristesse s’était envolé, là face a lui il avait ce mort affamé qui essayer de l’attraper de son seul bras restant. Il se laissa tomber a genoux au dessus de lui, et se mit a lui exploser le crane a mains nue.  Le sang giclé, le sien, celui du rodeur ? Il n’en savait pas grand-chose, et il n’en avait  rien a foutre… Jusqu'à ce que la tête du rodeur ne soit plus que bouillit. Là il se releva, jeta un rapide coup d’œil a Aileen, pour voir si elle n’avait pas fuit devant ce spectacle. Puis il ouvrit la cabane, retenant son souffle. Es ce qu’ils étaient tous mort comme Oscar qu’il venait d’abattre ? Où es ce qu’ils s’étaient tous caché et Oscar s’était sacrifié pour eux ? Il retenait son souffle, balayant la cabane des yeux, il n’y voyait pas grand-chose dans l’obscurité, son cœur battait a tout rompre, il se sentait étouffé. Mais il retrouver son souffle quand il senti quelque chose  se presser contre ses jambes. Ils étaient tous là, autour de lui, content de le voir. Ils s’étaient cachés, et Oscar n’avait pas put, vue que c’était lui qui garder la cabane. Certes, Clint pleuré une perte, mais il ne pleuré pas la meute entière. Il posa les yeux sur Aileen quand il eu gratter la tête de tous ses chiens avant d’annoncer d’une voix assez rauque même si encore un peu tremblante « On se casse d’ici ?» Il voulait partir, mais pas sans elle, il ne voulait pas la laisser, alors c’était a elle de prendre la discision final.

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Lun 15 Jan - 11:21


and all of a sudden i felt really tired

Dans cette situation, Aileen ne sait tout bonnement pas quoi faire. Elle s'estime chanceuse de ne pas être seule pour découvrir ce carnage. Clint est là. C'est Clint, alors elle ne s'attend pas à des effusions de quoi que ce soit. Elle n'en est pas là elle non plus, alors tout va bien. Cela l'arrange même grandement. Tout ce qu'elle veut, c'est récupérer l'essentiel dans son camping-car et se tirer de là. Ce qu'elle fait en un rien de temps. Ils n'ont plus qu'à aller du côté de chez Clint, et après ils verront ce qu'ils font. Elle hoche la tête, en entendant sa remarque. Oui, c'est la meilleure chose à faire : voir une fois à la cabane. Ce n'est pas elle qui va le contredire en même temps. Sans dire quoi que ce soit de plus, ce serait inutile, elle le suit. Il connaît le chemin mieux qu'elle et elle a compris, à présent, qu'il préférait être devant. Elle l'accepte sans trop de mal. Et elle a bien fait. Parce que c'est un spectacle des plus désolants qui les attend, à la cabane. Un des chiens de Clint est en train d'agoniser. Un peu plus loin, un rôdeur rampe sur le sol et grogne dans leur direction en les voyant - ou plutôt en les sentant -. Aileen se fige sur place. Pendant les quelques minutes qui suivent, elle ne sait pas quoi dire ou quoi faire. Sans doute qu'il est préférable qu'elle reste immobile et silencieuse ... Ne serait-ce que par respect pour Clint. Celui-ci ne doit pas avoir envie qu'elle dise quoi que ce soit. Par respect pour lui aussi, elle ne cherche pas à aller tuer le rôdeur. Elle préfère le laisser s'en occuper, en se disant que c'est ainsi qu'il a envie que les choses se fassent. Par mesure de précaution, Aileen recule de quelques pas.

Elle n'est pas sûre de vouloir assister à cela mais, en même temps, elle se dit qu'elle n'a pas trop le choix. Comme elle s'y attendait, Clint doit trouver un certain réconfort dans le fait de se débarrasser lui-même du rôdeur à l'origine de la mort de son chien. Vis-à-vis du reste, Aileen est surtout soulagée d'avoir gardé le chiot avec elle. D'ailleurs, elle jette un œil dans sa direction pour s'assurer qu'il n'est pas en mauvaise posture. Ce n'est pas le cas, et elle en est infiniment soulagée. Quant à Clint, il est en train de lui offrir un spectacle des plus stupéfiants. Aileen se retrouve bientôt à mi-chemin entre le dégoût à l'image de tout ce sang, et le soulagement de le voir se défouler une bonne fois pour toutes. Une chose est sûr, il ne fait pas de cadeau à ce rôdeur à l'origine de son infortune. Clint se tourne brièvement dans sa direction, et la jeune femme s'efforce de garder un air neutre ; elle ne tient pas à lui donner l'impression qu'elle est sur le point de prendre ses jambes à son cou. Surtout que ce n'est pas le cas. Elle est là, et elle entend bien le rester. Assez surprenant, mais vrai. La jeune femme a un brin d'hésitation, en voyant Clint ouvrir la porte de la cabane. Doit-elle le suivre ou rester ici ? Elle n'en sait rien. Elle ne sait pas ce qu'il veut qu'elle fasse, tout comme elle ne sait pas, elle, ce qu'elle veut. Après quelques secondes de réflexion, elle se décide à avancer. Elle veut savoir ce qu'il en est, elle aussi. Elle veut voir si les autres chiens vont bien, ou si une scène tout aussi désolante les attend. Ce n'est pas le cas. Tous les autres vont bien, et Clint est en train de les retrouver.

Aileen soupire, elle aussi soulagée de les savoir en pleine forme. Pas uniquement pour Clint, mais aussi parce qu'elle a tendance, à présent, à surestimer la vie des animaux par rapport à celle des êtres humains. Pas tous évidemment, certains animaux sont tout aussi bien dans son estomac, c'est ce qui lui permet d'être toujours en vie aujourd'hui. La jeune femme se place dans un coin de la cabane, près de la porte d'entrée pour ne rien laisser au hasard et à la chance. Elle n'a pas envie d'interrompre les retrouvailles entre Clint et ses chiens, d'autant plus après ce qu'il vient de trouver là, devant ce qui était chez lui jusqu'à maintenant. C'est lui qui, le premier, décide de la marche à suivre. Enfin ... Il lui pose la question et Aileen comprend rapidement qu'elle a son mot à dire. Mais sa réponse est toute faite, elle la connaît d'ores et déjà. « Oui, allons-y. Il n'y a plus rien pour nous ici. » Elle est bien loin, sa volonté de découvrir ce qu'il a pu se passer dans le coin. Aileen n'a plus qu'une seule envie : partir d'ici. Vite. La première, elle sort donc de la cabane et siffle brièvement, pour faire venir le chiot à ses côtés. Elle se penche pour le récupérer, et le garder dans ses bras jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité. Après tout ce qu'il vient de se passer, il est hors de question qu'elle le laisse vagabonder à sa guise. Plus tard ... peut-être. « Il y a encore assez d'essence dans la voiture ? » Demande-t-elle tout en se mettant en marche. Ce serait dommage, quand même, qu'ils tombent en panne en cours de route. Aileen n'a pas envie qu'ils se retrouvent dans une situation plus précaire que celle dans laquelle ils sont déjà. Ce serait franchement dommage ...

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 4 Fév - 15:23


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

 Il avait perdu un chien, mais heureusement il avait encore le reste de la meute. Onze chiens, une belle petite meute, toujours de quoi faire peur au autre et lui donner une raison de vivre.  Il était heureux tout comme triste. C’était très dur pour lui d’avoir du achever son chien, il n’avait jamais eu aussi mal de toute sa vie, ou du moins, il en avait l’impression.  Car comme toujours, il savait qu’il aller s’en remettre, comme il s’était remis de toutes les pertes qu’il avait vécut. Il regarda Aileen et lui demanda si elle voulait partir. Et comme il s’y était attendu, elle le voulait, il n’y avait vraiment plus rien pour eux ici, plus rien que des sales souvenirs. Alors ils allaient partir vers d’autres aventure, a deux, ils se révélaient plutôt une bonne équipe.  «J’arrive dans une minute.» Dit il en sortant de la cabane, laissant la meute avec Aileen. Les chiens étaient content de voir la blonde, ils étaient petit a petit en train de l’adopté comme une des leurs, ce qui était plaisant pour le brun. Il alla derrière la cabane en bois et regarda la croix qu’il avait plantée derrière. La croix fait avec deux branches, qui représentait la tombe, la mémoire, son souvenir de sa fille. Il la sortie de terre comme il le faisait toujours quand il partait s’installer ailleurs et l’accrocha a son sac a dos, dans son dos.  Il ne pouvait pas partir sans elle, c’était peut-être un peu ridicule, mais il ne pouvait pas, c’était un reflexe, quelque chose qu’il ne contrôler pas. C’était comme le fait qu’il allait lui parler souvent, très régulièrement. Sa façon pour lui de pallier le manque qui s’était creusé en lui quand il avait perdu sa fille. Sa famille. Alors amener cette croix était devenu indispensable pour lui, pour un semblant d’équilibre.  Il retourna ensuite vers la blonde et la meute et hocha la tête, signe qu’il était prêt pour y aller.


Il regarda la blonde alors qu’ils marchaient, en direction de la voiture. Sa question était pertinente, et soulever un points auquel il n’avait pas pensé. Il avait était trop chambouler par la mort de son chien, il n’avait même pas put l’enterrer, il était malade de savoir que le corps de son fidèle compagnon aller servir de repas aux corbeaux ou même peut-être a des morts qui passeraient dans le coin. Enfin, a ca ou aux asticots, ça revenait au même. Des fois il se demandaient si au lieu de les enterrer il ne devrait pas les bruler, ce serait mieux,  il pourrait disperser les cendres quelque part et au moins ses animaux ne serviraient de repas a personne. Enfin, ce serait un débat qu’il tiendrait avec lui-même plus tard. Pour l’instant il devait partir avec son amie et sa meute. Il haussa les épaules.« Pas des masses de ce que j’m’en souviens. Enfin, on pourra quand même mettre un paquet de route entre nous et ce maudit camps.»  Suivit des chiens, il passa a nouveau par-dessus le grillage toujours coucher au sol et s’approcha de la voiture qu’ils avaient quitté il y a au final, peu de temps auparavant.  Il fit monté les chiens dans le coffre tt sur la banquette arrière, laissant bien sur une place pour son sac et celui d’Aileen et monta dans la voiture, coté conducteur bien sur après avoir lancer un «En voiture princesse. » Il n’avait pour l’heure pas  le temps de se lamenté sur sa perte, alors il agissait comme il le faisait toujours, comme si de rien était, c’était le mieux a faire. Ce soir, quand la blonde dormirait, il pourrait pleurer de tout son soul, mais pour l’instant il rester tel qu’il était, fidèle a lui-même.

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 11 Fév - 12:59


and all of a sudden i felt really tired

Partir, c'est leur solution. Même Aileen ne peut pas prétendre l'inverse - ce qui ne l'a pas empêché d'essayer au départ -. L'impression d'être revenue en arrière, d'être de nouveau confrontée à la chute de la zone la traverse ... Mais elle la dépasse aussi vite. Elle n'est pas femme à se laisser abattre. Du moins, elle ne l'est plus. Autrefois, c'était différent. Elle a tout de même, en passant et pendant que Clint s'absente, une petite pensée pour Conrad. S'en est-il sorti ? Le reverra-t-elle un jour ? C'est difficile à dire, très difficile. Elle ne sait pas ce qu'il s'est passé ici mais quelque chose lui dit - son instinct sans doute - que ce n'était pas juste destiné à Yosemite. Et, qui sait, peut-être que leur trajet sans destination concrète les mènera sur cette voie également. Comme il l'avait prévu, Clint revient assez vite auprès d'elle ... Avec quelque chose en plus, que Aileen voit assez rapidement. Mais elle le garde pour elle. Cette croix, qu'il a accrochée à ses affaires, elle doit avoir une signification réelle pour elle. Une signification sans doute intime et qu'il n'a pas envie de partager. C'est de Clint dont il s'agit, après tout. Aileen ne se sentirait de toute façon pas de lui poser des questions à ce propos. Alors elle garde le silence, et elle fait un bref hochement de tête en le regardant. Les voilà prêts à partir. Ils ne savent pas où ils vont ... Mais ils y vont. Ils n'ont pas le choix, en même temps. D'une certaine façon, on les pousse vers la sortie. Et il n'y a rien qu'il puisse dire ou faire pour y remédier. Sur le chemin retour qui les mène à la voiture, Aileen ne peut s'empêcher de s'interroger.

Où vont-ils ? Dans quel but ? ... Et surtout comment ? Après tout, les provisions se font rares. Elle a tout de même une chance inouïe, celle d'être avec Clint, chasseur très expérimenté. Alors en termes de nourritures, ils devraient s'en sortir. Mais elle se demande quand même ce qu'il en est du côté de la voiture et de l'essence nécessaire pour les faire avancer. Visiblement, elle a eu raison de s'inquiéter sur ce point. « On avance autant que possible et on verra, alors ... » Aileen n'a pas - ou plutôt plus - l'habitude se laisser ainsi porter. Pas seulement par quelqu'un d'autre, mais aussi dans le fait de n'avoir pas de destination réelle et concrète. Ils partent à l'aveugle ... Sans savoir. Et ils n'ont même plus beaucoup d'essence. Alors, à un moment ou un autre, ils risquent fort de se retrouver dans une impasse et de devoir trouver une solution à l'improviste. Aileen n'est pas certaine d'aimer cela mais, de toute façon, elle n'a concrètement pas d'autres possibilités. Alors elle y va, ils y vont, et ils verront bien. Pour l'instant, ils arrivent à la voiture et Aileen se glisse côté passager, en ayant d'abord pris soin de poser son sac sur la banquette arrière, là où il ne gênera pas les chiens qui s'y sont installés. Ils ne prennent pas trop de place, ça va. Comme toujours, elle prend soin d'attacher sa ceinture - avouez que ce serait con de crever ainsi -, avant de se tourner vers Clint. « On y va à l'aveugle alors ? Avec un peu de chance, cela ne nous mènera pas dans un guet-appens. » Elle se prépare à toute éventualité, que voulez-vous. Et l'inquiétude, elle ne peut pas trop la freiner ; c'est aussi cela, qui lui permet d'être encore en vie aujourd'hui.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 4 Mar - 11:08


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

 Et voila, c’était repartie pour une folle aventure. Encore un moment d’errance, sans but, sans destination précise, sans aucune idée de ce que serait la journée suivante. C’était reparti pour l’improvisation la plus totale. C’est ce qu’il avait déjà fait une fois, quand sa fille avait quitté ce monde, il avait erré longtemps avec la meute. Puis il avait trouvé l’abattoir, et ensuite s’était installer  a Yosemite.  Et même si jamais il ne l’avouerait il avait presque aimé cette vie à Yosemite, quand il avait un endroit fixe. Ca avait presque comme retrouver une vie normale,  comme celle d’avant tout cela. Enfin, même s’il était reparti  pour un moment de vie a l’aveuglette, au moins il n’était pas parti seul  avec ses chiens, maintenant il était avec Aileen, alors il savait qu’il tiendrait mieux le coup. Il ne redeviendrait pas fou très vite, enfin s’il avait arrêté de l’être a un moment bien sur.   Au moins, elle lui permettait d’être a peut prés stable, comment ? Pourquoi ? Aller donc savoir, lui même ne cherchait pas vraiment la réponse à cela.  En tout cas, il avait la certitude qu’ils prenaient la bonne décision en partant. Qui sait ce qu’il aurait fait s’il avait sut pourquoi, et a cause de qui le grillage était tombé et le rodeur entré dans le camp. S’il avait trouvé le ou les fautif de tout cela, et donc de la mort de son chien, qui sait comment il aurait réagit. Surement que la colère lui aurait tellement brouillé l’esprit qu’il aurait mit le camp a feu et a sang et donc aurait mit Aileen en danger. Et cela c’était la dernière chose au monde qu’il voulait. Alors ils partaient, pour se mettre en sécurité, presque autant que se mettre en danger, en faite, aujourd’hui la sécurité était un luxe que personne n’arrivait vraiment a s’offrir.  Aujourd’hui le cancer, les accidents de voiture, les maladies dite mortelle, c’était presque de la rigolade comparé au risque d’avoir un cœur qui battait dans sa poitrine. Car qui disait cœur qui bat, disait vivant et donc risque de se faire dévoré par un mort a la faim impossible a assouvir.  
Il démarra la voiture quand la blonde fut monté dedans, tout le monde était à bord, ils pouvaient donc s’éloigner le plus et le plus vite possible de cet endroit maudit.  Comme il l’avait pensé, il vit vite qu’il n’y avait plus beaucoup de carburant dans la voiture, la jauge indiqué qu’il ne rester plus qu’un quart du réservoir. Bientôt ils seraient sur la réserve, enfin ca leurs donnait quand même la possibilité de faire quelques kilomètre avant de devoir continuer a pied. Il tourna la tête vers la femme a ses coté quand elle parla. Il pencha un peu la tête sur le coté en la regardant alors qu’il passait le levier de vitesse sur la marche arrière. Un guet-apens ? C’était possible qu’ils tombent dedans… Mais ils sauraient s’en sortir, ils se sortaient de toutes les situations, même et en faite surtout des pires. Enfin c’est ce qu’il aimait ce dire, pour se rassuré, même si c’était un peu se bercer d’illusion.  « Y’a pas le choix que d’y aller a l’aveuglette, sauf si t’as un autre plan.» Il regarda a nouveau la route en faisant marche arrière. «Et les guet-apens ont les gérera en temps et en heures. Pour l’instant faut qu’on trouve un endroit où créché, il va faire bientôt noir et j’pas envie de pioncé dans la caisse.» Dit il après avoir fait une rapide marche arrière. Il passa une vitesse et c’est en trombe qu’il s’engagea sur la route direction… N’import où mais loin d’ici. «T’as un endroit où t’as envie d’aller ? Ou p’t’ête  tu connais une piaule ou on peu créché pour une nuit ?»  Dit il simplement, jetant des coups d’œil  parfois rapide dans le rétro intérieur pour voir les quelques chiens assis ou couché sagement a l’arrière.

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 11 Mar - 14:19


and all of a sudden i felt really tired

Ils n'ont plus le choix, ils doivent partir d'ici. Vite. Loin. Ils ne peuvent pas se permettre de rester alors qu'ils n'ont pas la moindre idée de ce qui a pu se passer. Si ça se trouve, en cherchant un peu, ils auraient pu trouver des indices, voire même des survivants qui auraient pu leur expliquer un peu ... Mais, très franchement, Aileen elle-même n'en a pas la moindre envie. Elle ne sait pas dans quoi ils se lancent, mais ils sont tous les deux et c'est peut-être ça le plus important. Elle ne le connaît pas encore très bien Clint, mais s'il y a bien une chose dont elle est sûre ... C'est qu'il sait survivre. Qu'il saura l'aider si besoin est dans sa quête d'un endroit où crécher. Ils n'ont plus le choix, voilà, c'est comme ça. Après la zone 51, c'est maintenant Yosemite qui leur fait défaut. Qui lui fait défaut, puisqu'aux dernières nouvelles Clint n'était pas à la zone. La crainte d'Aileen reste quand même réelle. Elle tâche de faire taire ses peurs les plus primaires afin de ne pas sembler trop ... Enfantine et immature. Mais elle est aussi consciente des risques qu'ils encourent. A la fois dans le secteur, et là où ils vont ... D'autant qu'ils ne savent pas encore quelle direction prendre. « Non je n'en ai pas d'autre. Mais tu as raison, on gérera tout ça en temps et en heure. » Est-ce qu'ils ont une autre possibilité, en même temps ? Non, certainement pas. Ce n'est pas comme si une autre option s'offrait à eux, alors ils vont devoir avancer ... Et ils verront bien. Où cela les mènera, ce que cela leur permettra de faire ou de ne pas faire. Clint la prend de court en demandant si elle connaît un endroit où ils pourraient aller. Elle doit longuement y réfléchir avant de lui répondre, par crainte, sans doute, de se rendre plus ridicule encore en disant n'importe quoi.

Et puis, elle est un peu déconcentrée par la conduite de Clint. Ces derniers temps, elle n'a que fort peu pris la route de cette façon. En fait, depuis son arrivée à Yosemite, ce sont ses pieds qui lui ont principalement servis de moyen de locomotion. Elle n'avait pas la moindre envie de monter dans une voiture alors que l'essence tendait à manquer. Là, ils n'ont clairement pas le choix, puisqu'ils doivent aller aussi loin que possible. « Je ne sais pas trop ... » Mais si, elle sait ! Un éclair de génie vient de la traverser. « Enfin si ... il y a un ancien camping à quelques kilomètres d'ici et il restait des caravanes abandonnées, la dernière fois que j'y suis allée. » En espérant que ce soit toujours le cas et qu'ils n'aient pas de mauvaise surprise en arrivant sur place. En tout cas, aux dernières nouvelles, il y avait largement de quoi faire. Dans le pire des cas, ils trouveront bien une tente, une petite cabane, bref, n'importe quoi qui leur permettrait de passer une nuit plus ou moins tranquille ... Aileen veut y croire. Et puis ... Tout plutôt que de crécher dans la voiture, Clint n'a pas tort. Pointant du doigt une direction, plutôt sur leur droite, la jeune femme essaye de lui indiquer la route comme elle peut. « C'est par là. D'ici un kilomètre tout au plus tu tournes à droite et après ce sera tout droit jusqu'à la fin ou presque. » C'était un coin à touriste, par ici. Autant dire qu'ils s'assuraient d'avoir de quoi les accueillir dans de bonnes conditions. Et cela passait par l'installation de divers lieux de camping dans le secteur. La nature, c'est ce qui faisait venir les gens jusqu'ici. Des gens du monde entier. Et maintenant ... Il n'y a plus qu'eux. Eux et leurs incertitudes. Eux et leurs pertes.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 25 Mar - 15:35


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

 Il lui avait demander si elle avait un plan, ou connaissait un endroit où crécher au moins pour cette nuit. Il n’avait pas envie de passer la nuit dans la voiture, c’était étroit, inconfortable… Tout ce qu’il détestait. Et dormir dehors, dans la nature, même s’il l’avait déjà fait mainte et mainte fois, il n’en avait pas très envie. Ils quittaient a peine le peu de confort que le camp Yosemite  leurs offrait, autant qu’ils aient encore un minimum de confort, au moins cette nuit, pour ne pas que le changement de mode de vie soit trop brutale.  Même si petit a petit, ils faudraient qu’ils s’y fassent, car a moins de se trouver un endroit où se poser, ils étaient maintenant partie pour errer, toujours et encore, vers nulle part.     Et surement pour un moment.  Surtout car Clint ne voudrait surement plus se poser a un seul et même endroit avant un moment.  A chaque fois qu’il se poser, ça finissait mal, et comme cette fois il avait perdu un chien, c’était encore pire. Un souvenir douloureux qui aller prendre du temps a s’effacer. Il devait commencer son deuil et ça risquait de ne pas être simple.  Heureusement il avait quelqu’un avec lui, ainsi il ne sombrerait pas dans la folie. La folie destructrice du chagrin. Une folie qui pourrait lui faire faire une, ou plusieurs bêtises.  Aileen lui était d’une grande aide, même si elle ne s’en rendait surement pas compte, et ne le faisait pas non plus exprès. Elle l’aider a gardé les idées claires, a garder une part d’humanité aussi grâce au contact, et il avait grâce a elle, un autre but : la protéger.  Ca l’aider beaucoup plus qu’il ne l’imaginait.  Sans elle, il serait surement devenu vraiment fou et bestial.

Quand elle lui parla d’un camping pas loin, il se mit à réfléchir. Imaginer les plusieurs scénario de ce qu’ils pourraient trouver là bas. Mais il arrêta assez vite, c’était inutile de prévoir trop à l’ avance, car il n’avait pas de talent de devin, il pourrait tout imaginer, il ne savait au final pas du tout ce qui allait se passer là bas. Il suivit les indications qu’elle lui donnait, et se dit qu’ils verraient bien ce qui les attendait là bas. Inutile de se prendre la tête a imaginé ce qui pouvait arriver. Toute façon ils finiraient tous pareil : Mort. Ils finirent par arriver assez vite a destination. Le camping semblait désert. Et cela sembla suspect aux yeux de Clint. Il gara la voiture et regarda en plissant un peu les yeux devant lui, l’entrée de cet endroit qui s’offrait à eux.  Havre de paix ou piège mortel ? Il ne saurait le dire, et il se méfiait. Peut-être pour rien, ou peut-être qu’il avait raison, qui sait.  Il regarda Aileen en posant la main sur le manche de son couteau de boucher et ouvrit la portière.« Reste là, le temps que j’vérifie qu’on est vraiment seul.» Dit il d’un ton autoritaire. Ca sonner comme un ordre, et s’en était d’ailleurs un. Il sorti de la voiture et se mit a marcher vers l’entré du camping. Sans pour autant trop s’éloigner de la voiture, pour pouvoir s’y réfugier au cas où. Il s’approcha de la porte en bois, ouverte et a moitié casser et tapa dessus avec le bout du manche de son couteau, en sifflant. Faire le plus de bruit possible, pour attiré les morts qui devaient roder dans l’enceinte du camp, et ainsi les tuer et ne pas avoir voir de surprise une fois a l’intérieur. Enfin en théorie.  Un mort arriva en grognant, sortant de derrière une des premières caravanes vers l’entré, il s’approcha de Clint, qui d’un coup sec et rapide mit fin a sa « vie » en plantant sa feuille de boucher dans son crane. Il attendit ensuite encore un peu, voir s’il n’y avait pas des retardataires en route. Puis une fois qu’il estima avoir assez attendu, il alla ouvrir la porte de la voiture pour laisser Aileen sortir. «C’est partie Princesse, la voix doit surement être libre.» Il alla ensuite ouvrir la portière de derrière pour laisser sortir les chiens et attraper son sac. Il prit aussi celui d’Aileen qu’il lui tendit. Il libéré après tout cela les chiens dans le coffre et se lança dans l’exploration du camping avec sa meute et son amie bien sur.  

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Sam 31 Mar - 22:59


and all of a sudden i felt really tired

Difficile de trouver une solution là, comme ça. Aileen doit y réfléchir quelques instants avant de laisser ses souvenirs remonter à quelques mois en arrière. Elle se souvient de ce camping. Un camping datant d'avant l'épidémie, un camping totalement abandonné et quasi désert la dernière fois qu'elle était venue ici. Sans trop se poser de questions, elle donne donc des instructions à Clint pour qu'il les y conduise. En effet, ils verront bien une fois sur place. Aileen ne peut pas être sûre de ce qu'ils vont découvrir là-bas, mais ils s'en rendront bien assez vite compte. Cela ne sert strictement à rien de se poser des milliers de questions, d'hésiter pendant trop longtemps. Ils n'ont pas de temps perdre, et ils le savent autant l'un que l'autre. Après tout, c'est leur dernier espoir. Leur seule véritable chance de s'en tirer. Ils verront une fois sur place. Une fois qu'ils sont arrivés à destination, Clint gare la voiture et lui ordonne d'attendre là. Bon ... Elle a un mouvement d'hésitation, mais finit par se raviser. Après tout, pourquoi pas ? Ce n'est pas si désagréable de se laisser un peu guider. Quand il n'est pas là, elle fait ce qu'elle veut. Mais quand il est là ... Autant le laisser prendre les commandes. Depuis la voiture, elle le regarde faire autant de bruit que possible, puis tuer un rôdeur qui s'approchait de lui. Loin d'elle l'envie de perdre la main, mais Aileen doit admettre que cela fait du bien, pour une fois, de laisser quelqu'un d'autre s'occuper de tout. Et puis, Clint n'oublie rien alors elle ne va pas lui en vouloir. Bien évidemment, elle doit aussi prendre garde à ne pas trop se reposer sur lui. Ce ne serait alors plus bénéfique. Quand il revient, elle comprend assez vite qu'il n'y a pas de danger imminent signalé. Ils ne peuvent pas en être sûrs à 100% mais Clint a fait suffisamment de vérification pour leur permettre de passer une nuit plutôt tranquille.

Elle hoche la tête en sortant de la voiture, l'air de dire qu'elle a compris. Puis elle récupère le sac qu'il lui tend et referme la portière derrière elle. « Parfait, on va pouvoir passer une nuit calme. » Aussi calme puisse-t-elle être. La jeune femme prend son temps pour installer le sac sur son dos, puis caler dans sa main le couteau dont elle ne se sépare plus depuis un certain temps. Clint est, de toute façon, occupé à faire sortir ses chiens. Enfin, toute la petite bande entreprend d'entrer dans le camping. « Une fois qu'on aura fait le temps, on cachera la voiture derrière toutes les caravanes ? Comme ça, elle sera en sécurité pour la nuit. » Elle n'a pas envie de dormir sur une seule oreille ce soir - même si elle sait pertinemment que ce sera le cas quoi qu'il advienne -. « Et je crois qu'on a encore un peu de temps devant nous avant que le soleil ne se couche. Alors ça te dit qu'on fasse le tour des caravanes et des quelques voitures pour chercher de quoi manger ? » Il préférera peut-être chasser cela dit ... Clint est comme ça, et elle le sait à présent. Mais de son côté, elle est loin - très loin - d'être une experte en chasse. Alors, dans le pire des cas, ils peuvent aussi partir chacun de leur côté. Ils ne sont pas inséparables, loin de là. « Avec un peu de chance, on trouvera des bouteilles d'eau et peut-être même des armes qui sait. » Il ne faut rien laisser de côté, et surtout pas s'imaginer le pire. Aileen est comme ça habituellement, mais aujourd'hui elle a envie de reprendre un peu de poil de la bête. Mais elle ne sait pas si c'est également le cas de Clint ... Après tout, il a toujours été plus maussade qu'elle. Et il a tous les droits de l'être d'autant plus aujourd'hui, puisqu'il a perdu un chien et que cela a l'air de grandement le toucher - en toute logique.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 22 Avr - 10:00


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

 
Il n’y avait pas âmes qui vivent dans le camping, à part eux. Et il n’y avait pas non plus de mort, alors ils allaient pouvoir passer une nuit au calme, tranquille. Enfin autant que possible dans le monde d’aujourd’hui. Depuis  le début de tout cela, Clint ne dormait plus aussi bien qu’avant, ni autant. Et c’était surement pareil pour tout le monde. Il était curieux de voir un jour un survivant qui arrivait encore à dormir comme un loir avec la vie que tout le monde mener aujourd’hui.  Même si le brun était constamment entouré de ses molosses, impossible de dormir sans s’inquiéter de tout et n’importe quoi. La survie lui avait vraiment cogné sur la tête, mais c’était tout ce qu’il y a  de plus normal.  Il regarda la blonde quand elle parla de passer une nuit calme et hocha la tête. Non, lui il savait qu’il ne dormirait pas trop, par peur d’être hanté par l’image du chien qu’il avait du abattre quelques heures plus tôt. Et même si ca avait était pour le bien de l’animal, il serait surement hanté longtemps par son acte.  Il se mit a marcher dans le camping, exploré les alentours et trouver un endroit pour dormir, voila leurs mission. Oh et bien sur, comme venait de le souligner Aileen, il leurs faudrait de l’eau, de la nourriture et pourquoi pas des armes.    Et aussi, il fallait cacher la voiture, que personne ne vienne leurs chercher des poux sur la  tête cette nuit. Il hocha à nouveau la tête. «Ouais, on trouve où poser les affaires et on va cacher la caisse. »  Pour le reste, il ne répondit pas tout de suite. Il cherchait en faite a savoir ce qui serait le plus judicieux a faire. Il remarqua alors des petites traces au sol. Un opossum ou un raton laveur surement. Enfin une vermine dans le gens. Il releva les yeux vers la blonde.«Ta d’jà bouffé d’l’opossum ?  » Qu’il dit en souriant presque, un sourire a la Clint. « Regarde les traces, y’en a surement un dans le coin, j’vais le débusquer  et on le bouffera. Toi tu cherche eau arme et endroit pour pioncer ca te va ? » Dit il avant de sifflé pour ramener les chiens.  « Je te laisse la meute, je prends que Dixon et Dex’ avec moi, si t’a un problème tu siffle ils rappliquent. » Dit-il avant d’appeler les deux chiens qu’il allait garder avec lui et s’éloigner de la blonde.  

Elle était avec la meute, donc elle n’avait rien a craindre et lui n’avait pas a s’inquiéter.  Il se mit à suivre les traces de l’animal qui allait mourir ce soir. Devant lui, les deux chiens marchaient, truffe au sol en train de chercher à pister l’animal. Il ne fallut pas très longtemps aux deux chiens et a l’homme pour trouver la cachette de l’animal.  Il s’était installer dans la vieille cabane en bois qui devait servie d’accueille.  Tout était calme dans cette cabane, la poussière était maitresse des lieux, et dans l’air flotté une odeur de papier moisie et de renfermer. C’était dut au fait que personne n’avait aérer depuis longtemps et aussi  a cause des prospectus qui moisissait sur leurs présentoir.  Rapidement il trouva l’animal, ou les animaux, car les deux bestioles étaient un couple. Il les tua assez rapidement,   avant de les attraper par la queue et les accrocher a sa ceinture. Bien sur, la vue de la viande fraiche faisait saliver les deux molosses, mais il leur en donnerait un plus tard, quand ils auraient rejoint Aileen, son chiot et la meute.  Le partage serait simple. Un opossum pour Aileen et lui, et un pour les chiens. D’accord c’était inégal mais ils s’en contenterait, les chiens pourraient chasser par eux même ce soir s’il le voulait. Et puis, ils avaient l’habitude de ne pas toujours manger à leur faim. C’est rapidement qu’ils retrouvaient la blonde et les chiens et le brun lui montra ses prises «  Ce soir on a de quoi se mettre sous la dent. » Oui, il était plutôt fier de lui. Et surtout content de pouvoir offrir a manger a ses chiens et aussi a la blonde.  Pour le reste ils verraient plus tard, et surtout ils devaient établir un plan pour la suite de leurs survie.

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 29 Avr - 11:06


and all of a sudden i felt really tired

Ils ont eu de la chance de le retrouver, ce camping. Mais Aileen note toutes les informations dans un coin de sa tête et s'efforce de s'en rappeler, lorsqu'elle sent que le besoin est là. Cela a été le cas aujourd'hui. Elle n'a jamais oublié où il se trouvait, il a même suffit qu'elle y pense pour que tout lui revienne. Il faut dire que cela fait des années qu'elle a survit. Elle a été seule pendant un temps, et n'a visiblement pas oublié ses vieux réflexes. Si aujourd'hui elle sait qu'elle peut, d'une certaine façon, compter sur Clint, elle n'en oublie pas que c'est avant tout à elle-même qu'elle doit faire confiance. Elle n'est pas folle. Et elle sait à quel point les survivants peuvent être... Déviants. Instables. Dangereux. Et puis, ils ont besoin d'être plusieurs pour une raison : en unissant leurs idées, ils sont sûrs de n'oublier aucun détail important. Lorsqu'elle revient auprès de lui, elle n'hésite donc pas à lui faire part de toutes ses réflexions. Ainsi, ils peuvent se répartir les tâches. Clint est définitivement le plus doué en traque et en chasse. C'est lui qui, le plus souvent, ramène de la nourriture. Aileen s'y plie donc sans aucun problème. « Non, jamais. » Mais elle sent que, bientôt, elle va pouvoir y goûter. Clint est sur une piste, et il ne lâche jamais rien alors elle sait que sous peu elle aura de quoi se mettre sous la dent. « C'est parfait, on fait comme ça. » Et il lui laisse la meute en plus ! Aileen s'en sent rassurée. Au départ, elle avait un peu peur de ces chiens. Après tout, ils ne la connaissaient pas et elle ne les connaissait pas. Mais plus le temps passe, et plus elle trouve normal de les voir traîner derrière elle. Elle est même soulagée de les savoir là à ses côtés, en fait. Si bien qu'elle peut se lancer et commencer à parcourir les différents points du camping.

Ce sont surtout des caravanes qui se trouvent sur les emplacements, mais il y a aussi quelques tentes. Des tentes dans lesquelles elle ne s'aventure pas pour l'instant. Elle ne le sent pas trop. Pas tout de suite. Son objectif étant de trouver de l'eau, des armes et un endroit où ils pourront dormir, elle n'a de toute façon pas d'intérêt à aller dans ces tentes. Ce n'est pas le premier lieu dans lequel elle pourra en trouver... Sans plus attendre, elle se dirige vers l'unique bâtiment du secteur. Sur un étage, plus large que haut donc, il se tient plus ou moins au centre du camping. C'est sans doute là qu'ils organisaient les réceptions, que se tenaient les activités lorsqu'il y en avait. Et, comme elle le comprend en montant pas à pas à l'étage, c'est aussi là que vivaient les dirigeants de cet endroit. Bien. Elle a trouvé leur endroit où dormir. Redescendant au rez-de-chaussée, Aileen fouille la réserve où elle trouve des packs d'eau en nombres. Tous n'ont pas été pris bien que l'endroit ait déjà été fouillé, c'est une chance inouïe. En passant derrière le comptoir où sont alignées différentes bouteilles d'alcool qui, pour le coup, n'ont pas grand intérêt, Aileen trouve une arme scotchée sous le comptoir. Mesure de précaution, sans doute. Mais parfait pour elle ! Elle la pose sur le comptoir une fois de-scotchée et retourne dehors. Clint s'approche d'elle en la repérant et lui fait part de sa victoire. « Parfait ! » Il tient en effet deux bêtes qu'il va maintenant falloir préparer. « Je propose qu'on la prépare et la mange ici puis qu'on trouve refuge dans le bâtiment ? C'est le plus sûr et il y a de l'eau à profusion. » Peut-être pas non plus mais par les temps qui courent, c'est déjà beaucoup. En attendant, Aileen se dit que c'est le moment ou jamais de faire ce qu'ils ont à faire. « Comme tu sais mieux que moi vider ces choses et récupérer les morceaux mangeables, je vais aller cacher la voiture si ça te va ? » Elle tient quand même à avoir son avis sur la question avant de se lancer.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Way down we go

Cleen

× A propos du vaccin : :
Un vaccin ? Hummm... Je suis sceptique...

× Âge du perso : :
41 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une vielle cabane au fin fond de Yosemite avec ses chiens !

× Avant, j'étais : :
Monsieur tout le monde...

× Messages : :
1115

× Points de vie : :
49

× Copyright : :
Blue walrus (avatar) .bizzle(signature)

× Avatar : :
Jon Bernthal

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 6 Mai - 10:52


and all of a sudden i felt really tired  Cleen

 
Ca n’avait pas était très dur de trouver la nourriture. Même sans les chiens il aurait surement vite trouvé les deux animaux, mais il préféré les amener quand même, par sécurité et aussi pour qu’ils restent en alerte tout le temps, qu’ils ne perdent pas l’habitude de traquer et  chasser. Il tua les bêtes aussi vite qu’il les avait trouvé.  Sans douleurs pour les bêtes qui n’avaient même pas eu le temps de le voir arriver. Pas de viande stressée et donc une meilleure viande, il était satisfait. Pour une fois il ne s’était pas trop fatiguer et tant mieux, il ne se sentait pas vraiment la force de se fouler trop pour une chasse ce soir. Il n’avait pas fait grand-chose et pourtant il se sentait rincé. Surement a cause de l’émotion, du deuil dans lequel il était depuis quelques heures déjà.  Enfin, il préféré ne pas trop y penser, faire quelque chose l’aider a ne pas penser. Enfin, il savait que quand la nuit serait définitivement tombé, que la blonde serait endormie ou du moins en train de se reposer,   tout comme les chiens, il se retrouverait seul avec lui-même, avec ses pensés, avec ses souvenir. Il ne pourrait a ce moment là pas faire autre chose que ressassé tout cela, et peut-être même pleuré un peu. Non, certainement pas, pleuré ce n’était pas un truc qu’il faisait.  Il attacha les deux carcasse a sa ceinture et retrouva sa compagne de survie.  Elle l’aider, elle ne le savait pas, mais elle le tenait la tête hors de l’eau. Alors même si elle ne le lui dirait pas, il lui en était fortement reconnaissant.  Un très maigre sourire se dessina sur son visage quand elle dit que c’était parfait quand il lui présenta les bêtes. Et en plus, pour ajouter a la perfection de tout cela, elle semblait avoir trouver un abris pour eux ce soir. «  Okai on fait ça. » Dit-il en hochant la tête quand elle proposa qu’elle aille cacher la voiture pendant qu’il préparer les deux bêtes. C’est vrai que c’était le plus judicieux, et il aurait tout le temps du monde d’apprendre a Aileen comment on vide et on prépare le gibier. Ils n’allaient pas mourir demain, il en était certain.

Il la laissa partir, et bien sur envoya deux chiens avec elle. Hors de question de la laisser seule, même s’il savait qu’elle n’était pas en danger de mort, il préféré prévenir que guérir. Et puis  il voulait la savoir un peu défendu quand même, bien qu’il savait qu’elle savait parfaitement se défendre seule. Au moins il était plus serein comme ça. Il entra dans le bâtiment qu’elle lui avait indiquer et  chercha l’endroit idéale pour faire ce qu’il avait a faire. Il commença par leurs opposum a eux.  Comme cela, le temps qu’il cuisse il pourrait préparé celui pour les chiens. Enfin,  une fois que l’un fut dépeucé, il fit rapidement l’autre. Les deux bêtes n’était pas bien grandes ni grosse c’était donc très rapide. Il en ouvrit ensuite une, la plus maigre des deux, celle qui serait pour Aileen et lui  et entrepris de la vider. C’était plus long et plus sanglant aussi. Mais pour cela il avait de la patience et le sang était devenu un de ses éléments maintenant. Ce n’était pas rare du tout qu’il se retrouve plein de sang avant la fin de la journée. Et puis il n’avait jamais eu peur du sang ou de se salir.  Il tourna les yeux quand la blonde revint. Il était sortie et avait allumé un feu, leur nourriture était déjà en train de cuir au dessus du feu, il était assit sur une chaise pliable qu’il avait trouvé a l’intérieur, l’opposum en train de se faire vidé sur les genoux, du sang jusqu’au coude et même plus haut.  «  Ca a était ? » Lança t il de sa voix rauque et  cassante.  Il avait installer un parfait petit camps, la blonde n’avait plus qu’a s’asseoir sur la chaise qu’il avait sortie pour elle et prendre la bouteille d’eau poser a coté de sa chaise. Elle n’avait plus rien a faire,  bientôt ils pourraient manger tranquillement. Il sorti les dernier boyaux de la bête avant de la pose au sol et la couper en plusieurs morceau avec sa feuille de boucher et les balancer aux chiens qui étaient déjà en train de manger les viscères de l’animal.  Alors que les animaux se battaient des bout de viande, il sorti un chiffon de son sac et entreprit de nettoyer d’abord ses couteau et ensuite ses mains. Il le faisait pendant que le sang était encore frai et dégoulinant car il ne voulait surtout pas utiliser une seule goute d’eau pour tout nettoyer, non, l’eau était bien trop précieuse.  « Ce sera bientôt prêt  vue qu’il était pas bien gros » Dit il simplement en regardant l’animal en train de doré au dessus du feu.

©️ BLACK PUMPKIN

_________________
Cause they will run you down, down til the dark Yes and they will run you down, down til you fall And they will run you down, down til you go Yeah so you can't crawl no more ©️ bizzle.


award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24292

× Points de vie : :
345

× Copyright : :
© Cyrine (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint) Dim 13 Mai - 14:03


and all of a sudden i felt really tired

Les gestes d'Aileen sont presque... Mécaniques. Il le faut bien. Avancer pour survivre. S'organiser afin de ne pas laisser trop de place au hasard. Ils n'ont pas le choix... Autant l'un que l'autre. Et Aileen est soulagée de savoir que les chiens sont derrière elle, lorsqu'elle va cacher la voiture comme il a été convenu qu'ils feraient. Cette répartition des tâches lui va bien. Elle n'a pas trop le goût à dépecer une de ces bêtes. Pas qu'elle a des scrupules - plus maintenant, vraiment - mais bien parce que Clint se débrouille mieux qu'elle à ce jeu-là. A croire qu'il fait cela toute sa vie. Elle, elle s'est toujours contentée, au cours de ces dernières années, de boîtes de conserve souvent en piteux état. Elle était malade au début... Quand les dates commençaient réellement à être dépassées. A présent, son corps s'y est fait. Son estomac tient le choc quoi qu'il advienne. Elle va quand même essayer de se limiter là-dessus à l'avenir. Le moisi, très peu pour elle. Et puis si Clint et elle restent côte à côte, peut-être qu'il acceptera de lui apprendre les rudiments de la chasse... Elle l'espère, cela lui apporterait beaucoup. Et elle ne peut pas cracher sur du savoir supplémentaire, surtout pas par les temps qui courent. Elle pourrait crever à tout instant - et elle l'a bien vu avec ce qui est arrivé au campement sur lequel elle vivait depuis plusieurs mois déjà -. Cependant, elle ne perd pas espoir de tenir encore un peu... Pour quelle raison, elle n'en sait rien. Mais à quoi bon se poser toutes ces questions ? Elle continue d'avancer et puis point barre. Le fait d'être ainsi dans le brouillard, tant à cause de l'épuisement moral que physique et tout le reste, lui permet de, justement, ne pas y penser. Elle n'a jamais le temps de se poser suffisamment longtemps pour cela. La preuve, à cet instant précis, elle est bien occupée : les chiens toujours derrière elle, elle entreprend de cacher la voiture avec laquelle ils sont venus jusqu'ici, avec Clint.

Elle la gare dans un coin un peu plus reculé, avant d'en sortir, de la verrouiller. Elle glisse les clés dans sa poche puis, à l'aide de feuilles alentours et de toute la terre qu'elle peut prendre sans trop de difficultés, la camoufle comme elle peut. Ce n'est pas glorieux, mais ce sera amplement suffisant. Sans plus attendre, elle retourne à l'endroit où ils vont donc se planquer pour la nuit et, qui sait, peut-être pour les jours suivants. Elle n'en sait rien. Elle imagine qu'ils verront... Selon comment les choses se passeront dans les heures à venir. Quand elle arrive, elle constate assez vite qu'il s'est bien installé. Et qu'il a aussi tout préparé pour elle. Elle lui lance un vague sourire, avant de se poser sur la chaise qu'il a dépliée pour elle. « Ouais. Aucun problème. » Non, rien à signaler. Mais elle n'a pas la force d'en dire plus, pas la force d'entrer dans les détails. Elle est crevée, psychologiquement exténuée, et c'est fort probablement le cas de Clint aussi. Après tout, ils rentraient tout juste d'une expédition de plusieurs jours, pour constater que le camp avait été dévasté pour une raison mystérieuse. « Parfait, merci. » Elle ne va quand même pas rien dire alors qu'il a tout préparé pour elle ! Elle en profite d'ailleurs, et prend la bouteille posée à côté d'elle pour en boire quelques gorgées. Cela lui fait un bien fou, elle en avait grand besoin. « Pendant que ça cuit, je vais aller sécuriser un peu le bâtiment. » Ce sera toujours cela de fait. Et elle ne peut pas se permettre de rester là à ne rien faire. Elle doit être dans l'action, constamment en mouvement. C'est ça... Ou elle devient folle. A moins qu'il ne soit déjà trop tard pour cela ? Allez savoir...

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint)

Revenir en haut Aller en bas

and all of a sudden i felt really tired (ft. Clint)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-