B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez

B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeLun 25 Déc - 15:54


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

« Qu'est-ce que c'est que cette blague encore ? » A cet instant précis, Alliyah a le sentiment d'avoir été flouée. Elle ne sait pas où, elle ne sait pas comment. Elle ne sait pas non plus à cause de qui et pourquoi. Mais, dans le fond, tout cela n'a pas d'importance. Ce qui importe, pour elle, c'est de se tirer de cette situation de toute évidence très délicate. Les yeux plissés, elle essaye de trouver une issue ... En vain. L'hôpital dans lequel elle a trouvé refuge pour la nuit est bel et bien habité. Elle se souvient pourtant que lorsqu'on l'a envoyée jusqu'ici depuis Bodie, on lui a dit que ce n'était pas le cas. Que tout ce qu'elle trouverait ici, ce seraient des médicaments, des pansements et divers autres trucs qu'ils pourraient utiliser ... Hors, c'est tout à fait autre chose qu'elle découvre. Ici, un groupe est installé. Et bien installé, croyez-le bien. Ils sont armés jusqu'aux dents, ne sourient jamais - elle ne pourra donc pas jouer la carte de la petite fille apeurée -, et très bien organisés. Trop pour elle. Depuis près d'une heure maintenant, elle s'est enfermée dans un bureau annexe, celui dans lequel elle est arrivée au départ, après quelques minutes de marche à peine. Elle ne sait pas à quel moment elle va pouvoir se sortir de là ... Peut-être d'ici quelques heures supplémentaires, lorsque le soleil se sera couché. En attendant, elle essaye de fouiller les divers placards qui se trouvent ici, sans trop faire de bruit et en gardant l'esprit bien ouvert pour entendre si quelque chose arrive derrière la porte. Ce n'est pas le cas, et le bureau est vide de tout truc utile. Leur réserve ne se trouve pas ici ... Ce qui la fait encore plus regretter d'avoir accepté cette mission. Mais elle pensait que, pour une fois, elle n'encourrait aucun risque. Absolument aucun. Regrettable erreur, elle se trouve désormais dans l'une des situations les plus dangereuses de son existence. L'une.

Tout ce qu'elle peut faire, c'est patienter. A travers l'unique fenêtre du bureau - trop haute pour qu'elle tente de passer par là en rejoignant un escalier de secours voisin -, elle peut voir à quel niveau est le soleil. Et comme elle a désormais fini de fouiller tous les placards, elle n'a plus qu'à se montrer patiente et silencieuse. Comme par réflexe, elle trouve refuge sous le bureau. Là, au moins, personne ne la verra si quelqu'un se décide à entrer dans la pièce. Sait-on jamais hein ... Et il faut qu'elle prenne des forces, elle ne peut pas se permettre d'avoir les yeux et les oreilles de partout. C'est donc par nécessité qu'elle mange d'abord une des petites boîtes qui traînaient dans son sac. Enfin, elle s'autorise une micro-sieste à peine reposante ... Mais bel et bien importante - et, jusqu'à un certain point, vivifiante et utile -. Lorsqu'elle rouvre les yeux, elle découvre immédiatement que c'est le moment ou jamais pour elle. Elle se relève, place correctement son sac sur son dos, attrape sa machette qu'elle avait jusque-là un peu délaissée. Et voilà, c'est le moment. Sa main se porte jusqu'à la poignée, qu'elle tourne avant de pousser la porte. Un regard de chaque côté du couloir lui indique qu'il n'y a personne ... Pour l'instant. Elle a un petit moment d'hésitation ... Partir du côté de l'endroit où elle est arrivée - là où ce sera le plus sûr pour elle du coup - ou de l'autre, où se trouve certainement la réserve ? Allez, elle va tenter sa chance. Sauf que, très vite, ses yeux se posent sur un homme qui se tient non loin de là. Sur le coup, elle ne sait pas comment réagir ... Alors elle se contente de ne plus bouger. Difficile, dans l'obscurité, de dire s'il s'agit d'un des hommes du groupe qu'elle a pu voir tout à l'heure - quoi qu'il n'y avait pratiquement que des femmes - ou si, avec un peu de chance, c'est quelqu'un de tout à fait extérieur à tout cela ... Qui pourra donc potentiellement lui venir en aide dans sa quête ...

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 7 Jan - 17:59


Bring your own bombs.

La nuit était sur le point de tomber, lorsque Danielo se décida, enfin, à pénétrer l'hôpital. Il avait bien entendu déjà étudié les lieux, certains des rencontres qu'il y ferait, s'il s'y prenait trop tôt, ou s'il manquait de discrétion. Son plan bien établit, et de toute évidence, par manque de choix, il finit par atteindre l'étage visé, après avoir escaladé une partie du bâtiment. Dan était devenu bon grimpeur, à force de voler dans les camps, ou d'esquiver les cadavres ambulants. Le petit singe était parvenu à se faufiler par une fenêtre brisée, manquant de s'écorcher le bras en se glissant avec furtivité à l'intérieur. Mais il y était, et comme il le pensait, la zone était dégagée. Un silence, assez déstabilisant habitait les lieux, mais il ne fallait pas s'y fier, l'étage était autant habité que le reste du bâtiment, et pas seulement par des profiteurs, mais tout autant par des gens dans le besoin. De toute évidence, l'hôpital avait été libéré de toute nuisance morbide, bien avant l'intrusion du petit groupe actuel. Alors qu'il visait, sans surprise, la grande réserve, il fut malheureusement ralenti par le passage spontanée d'un duo de femmes, apparemment plutôt bien armées. Tout le monde devait déjà avoir envisagé de venir ici, alors, logiquement, la zone devait être ardemment surveillée. Danielo ne se voyait pas négocier avec elles, devinant qu'il n'aurait rien à proposer en contrepartie, rien de suffisant du moins, ou bien qu'elles pourraient se contenter de lui faire les poches puis de le tuer. La facilité... Mais, toujours par manque de choix, il se devait de tenter le coup. La douleur dans son épaule était devenue insoutenable, au point qu'il n'arrivait presque plus à pointer une arme avec. Dans son malheur, il était droitier, et évidemment, il s'agissait de cette épaule-là. Sans calmant, ni anti-inflammatoire, il n'irait plus très loin s'il s'acharnait à rester dans cet état. Pour le coup, il avait improvisé un espèce de bandage plastifié, lui permettant ainsi de retenir son bras. Quelques semaines plus tôt, il avait eu tendance à oublier la douleur, mais aujourd'hui, cela n'était plus possible, tellement elle était devenue constante et espiègle. Lorsque le duo eut disparu de son champ de vision, il fut forcé d'y aller à tâtons, craignant de tomber nez à nez sur d'autres gardes. Le manque de lumière allait lui rendre service, puisqu'il lui suffisait de ne croiser personne, et de rester silencieux... c'est lors d'un virage, dans un couloir, qu'il croisa une silhouette aussi furtive que lui. Sous le choc, cette dernière s'était immobilisé, le dévisageant de son emplacement. Elle n'avait pas l'air de le menacer, mais de cette distance, il n'était plus très sur de ce qu'il voyait. La pénombre l'avait laissée seulement comprendre qu'il s'agissait d'une femme, de part sa coiffure et sa taille, rien d'autre. Par précaution, Dan avait levé sa main, traduisant ainsi sa venue « en paix ». Puis, après coup, il s'était approché, ne distinguant toujours pas le visage de cet individu, qui semblait aussi craintif que lui. « Si tu n'attaques pas... je n'attaque pas. ». Se permit-il, en chuchotant. Il n'osait plus approcher, freinant sa course afin d'être sur des intentions de cette jeune femme. C'est finalement le raisonnement d'un bruit de pas qui le força à lui foncer droit dessus, afin de pouvoir se planquer avec elle dans l'angle d'un autre couloir. Côte à côte, ils avaient le dos plaqués contre le mur, et n'osaient plus ni inspirer, ni expirer. Lorsqu'enfin le pas s'éloigna, il détourna son regard de l'obstacle, portant son attention sur cette curieuse voisine. Ce fut un électrochoc, lorsqu'il reconnut, aussitôt, Alliyah. Il eut bien envie d'émettre un petit commentaire cinglant, comme il le faisait d'habitude, mais le silence était de mise, et de ce fait, il se contenta d'un hochement de tête très symbolique.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 14 Jan - 18:56


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

La situation dans laquelle se retrouve Alliyah est précaire, et elle le sait. Elle n'a pas envie de prendre trop de risques, de mettre en danger sa vie, c'est pourquoi elle avance prudemment. Ce n'est pas dans ses habitudes de foncer tête baissée dans les ennuis. Mais le fait de voir à quel point cet endroit est surveillé et protégé lui donne encore plus envie de tenter sa chance. Après tout, pourquoi pas elle ? Les ressources d'ici doivent être quasi infinies ... Elle exagère un peu peut-être, mais rien qu'à peine alors. Parce qu'il n'est pas anodin de trouver un endroit aussi protégé. La jeune femme se fait silencieuse et discrète, sans non plus trop savoir comment s'y prendre pour trouver des vivres, justement. Ne serait-il pas plus prudent d'aller chercher ailleurs ? Elle finira peut-être par trouver ... Elle en est là dans ses réflexions, lorsqu'une silhouette se profile dans un virage, et qu'elle manque de s'y percuter de plein fouet. Aussi silencieuse que lui, la silhouette se contente de l'observer sans qu'aucun mot ne soit prononcé. Du moins, dans un premier temps. Au bout de quelques secondes, un murmure s'élève et Alliyah comprend que ce n'est pas un des membres du groupe. Son cœur peut repartir à une allure plus modérée, et sa traque reprendre. Enfin ... Pas tout de suite. Elle doit d'abord clarifier la situation. Sans savoir si la personne en question - qui doit être un homme au vue de sa taille et sa carrure -, la verra, elle hoche la tête. L'air de dire qu'elle a compris, et qu'elle n'attaquera pas elle non plus. Du moins, si la réciproque reste vraie. Elle n'est pas aussi folle qu'on peut parfois l'imaginer, et qu'elle le laisse entendre assez souvent. Son arme baissée, elle se glisse en quelques pas aux côtés de celui qui est bel et bien un homme. Un homme dont elle ne tarde pas à voir le visage. Danielo, si ses souvenirs sont bons. Ils se sont déjà brièvement rencontrés.

Mais Alliyah n'est pas du genre à garder un souvenir impérissable de tous ceux qu'elle croise sur sa route. Aussi, elle se rend vite compte qu'elle n'a rien à craindre - ou en tout cas, pas énormément. Il ne s'agit pas là d'un homme dont elle a massacré le groupe, ni de quelqu'un qu'elle a pillé. Du moins, dans ses souvenirs. « J'imagine que tu es là pour les mêmes raisons que moi. » Un murmure, toujours. Elle ne tient pas à ce que leur cachette improvisée soit démontée en quelques instants. Tout ce qu'elle veut, c'est trouver des ressources et se tirer de là. Si Danielo peut lui être d'une quelconque aide, elle ne voit pas pourquoi elle ne l'accepterait pas à ses côtés dans sa quête. C'est risqué, bien sûr, mais elle n'a pas trop le choix. Seule, elle n'est pas sûre d'avoir de résultats concluants. Quoi qu'elle est suffisamment discrète, petite et menue pour se faufiler sans se faire remarquer. Et ça, c'est un sacré avantage. Elle ne sait pas comment il en va du côté de Danielo, est-il capable d'avancer sans faire trop de bruit ? Elle n'en sait rien. « Tu allais dans quelle direction ? » S'enquit-elle entre deux instants où elle tend l'oreille pour s'assurer que personne ne s'approche. Ils ont failli être démasqués il y a quelques secondes, et il est tout bonnement hors de question que cela change dans les minutes à venir. Alliyah n'a pas la moindre intention de crever aujourd'hui. Et s'il le faut, elle poussera Danielo pour qu'il se fasse voir, lui, et que cela lui laisse du temps pour s'enfuir. Et tout cela, sans le moindre scrupules. Alliyah quoi !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeMer 31 Jan - 20:03


Bring your own bombs.

Les deux pilleurs venaient de se caler contre le mur, dans un angle du couloir, cherchant à esquiver les veilleurs de la zone, qui d'ailleurs venait tout juste de passer. Si Danielo restait très prudent, se contentant d'un hochement de tête, au moment où il avait reconnu Alliyah, cette dernière semblait bien plus à l'aise pour communiquer de vive voix, bien que cela restait à un niveau très bas. Elle n'avait pas l'air très dangereuse, mais d'expérience, le jeune homme restait très méfiant, particulièrement avec des femmes comme elle. Après tout, ils avaient les mêmes habitudes, ils détruisaient et pillaient tous sur leurs passages, n'est-ce pas ? Son regard, de profil, se posa sur son visage, assombrit toujours par le manque de luminosité, cherchant à distinguer la lueur primitive dans ses yeux. Dans un hôpital, concrètement, pour quoi viendrait-il, si ce n'est pour récupérer des médicaments ? Evidemment, rien ne dit qu'il les aurait utilisés, ou échanger ensuite... Pour la première fois de sa vie, Dan ne visait pourtant pas le recel. Il ne venait que par pur égoïsme, cherchant enfin à soigner ses blessures de guerres, qui ne s'arrangeaient pas. « Yep ! ». Se contentait-il de répondre, alors qu'Alliyah restait planquée à ses côtés. Il en profita pour se pencher vers le couloir voisin, réalisant que les cerbères se dirigeaient dans le sens opposés à eux. Dans quelques instants, ils auraient probablement enfin le champ libre, du moins... pendant quelques secondes. Sa grande taille surplombait celle de la brunette, le forçant à incliné fortement sa tête, chaque fois qu'il devait lui porter de l'attention. Si dans ses souvenirs, Alliyah était une très belle femme, il n'en restait pas moins avantagé par sa taille et sa corpulence d'hommes. Merci papa. Malheureusement, le manque de lumière ne l'aidait pas à deviner pour quelle réelle raison elle s'était retrouvée ici, avec lui. Était-ce pour se soigner, elle aussi, ou simplement pour piller ce qu'elle pourrait dégoter ? Sur le coup, il se promit de faire attention, craignant qu'elle n'embarque tout, et ne lui laisse rien. Il préférait plutôt inverser les rôles... Ne sommes-nous pas en temps de guerre ? En quelque sorte... « La même que toi, j'en suis persuadé. ». Osait-il répondre, face à sa curiosité malsaine. Allait-elle la lui faire à l'envers ? Où envisageait-elle une alliance temporaire ? Il n'avait certainement pas l'intention de lui montrer ses blessures, par crainte qu'elle ne le laisse derrière elle en cas de pétrin, il allait donc devoir se montrer très prudent. « 50/50 ? ». Après tout, ils se connaissaient nan ? Cela ne pouvait-il pas être un petit avantage ? Il vérifia une nouvelle fois le couloir, puis, tandis sa paume à Alliyah, dans le but de faire un compromis honnête. « On est probablement crade tous les deux, mais je pense que sur ce coup, se la jouer solitaire serait une mission suicide. Deux paires d'yeux valent mieux qu'une, tout comme les poings... Tu me suis ? ». Parce qu'il essayait surtout de la convaincre, et peut-être de lui rappeler qu'à l'époque, ils s'étaient parfaitement bien entendu. Pourquoi pas maintenant ?  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 4 Fév - 21:36


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Non, Alliyah ne s'attendait vraiment pas à trouver ici quelqu'un qu'elle connaisse. Encore moins dans une posture discrète comme elle la sienne, de ceux qui essayent de passer habilement entre les mailles du filet pour repartir les bras chargés. Danielo. La dernière fois qu'ils se sont vus, cela s'était effectivement bien passé ... Mais Alliyah n'est pas dupe, et encore moins stupide. Elle ne sait pas à quoi s'attendre avec lui, et c'est sans doute là que se situe tout l'enjeu de cette situation. Cela dit, il est le premier à proposer un accord et elle ne peut pas aller contre cela, ni même faire comme si elle ne l'avait pas entendu. Capish. Elle a tout de même un petit temps d'hésitation. La main tendue de Danielo, elle la devine plus qu'elle ne la voit. L'obscurité est partielle, mais bien réelle. Pendant quelques secondes, elle prend le temps de réfléchir, ses yeux passant de sa main à ses yeux - le tout qu'elle devine bien évidemment -. Finalement, elle se rend compte qu'elle n'a pas le choix, il a totalement raison et elle doit l'admettre : ils ne seront pas trop de deux pour tenter cette mission suicide. « 50/50. » Finit-elle par lâcher, vaincue. L'évidence a eu raison d'elle, elle ne peut que s'y plier. Tout en se doutant qu'il ne le verra peut-être pas, elle hoche la tête, soutenant ainsi ses paroles.

Allez, maintenant ils doivent passer à l'action. Elle ne sait pas si elle lui fait confiance - sans doute que non d'ailleurs, elle n'est pas folle -, mais c'est le moment ou jamais de se lancer. « On devrait y aller. » Le problème, c'est que maintenant elle va devoir être doublement sur ses gardes. Il y a les types autour d'eux, qui les encadrent sans doute plus qu'elle ne peut l'imaginer, et Danielo à ses côtés. A qui elle va accorder un peu de crédit ... Sans non plus pouvoir se permettre de tout risquer. Garder les yeux ouverts et instinctivement de tous côtés, donc. Avec un peu de chance, Danielo lui prouvera qu'elle a tort en n'essayant pas de la lui faire à l'envers ... Mais on ne sait jamais, n'est-ce pas ? Alliyah ne peut pas empêcher sa méfiance de revenir à la charge à chaque fois qu'elle détourne les yeux du jeune homme. Elle pourrait bien, elle aussi, décider de faire comme bon lui semble en optant plutôt pour un 100/0 ... Mais elle n'en est pas encore là. Avant d'envisager les options qui s'offrent à elle - et s'ils trouvent suffisamment de choses elle ne voit pas en quoi le 50/50 serait une mauvaise idée -, ils doivent y aller. Trouver des trucs. Voir ce qu'ils peuvent récupérer. Sans se faire choper de préférence. « Je te suis. Et n'aie pas peur : je ne t'attaquerai pas par derrière alors que l'on pourrait se faire repérer à tout moment. » Autant dire les choses telles qu'elles sont, plutôt que de faire comme si elles n'étaient pas. Alliyah est de toute façon persuadée que, depuis tout à l'heure, Danielo a eu les mêmes idées qu'elle en tête ... Ne reste plus qu'à voir comment ils pourront concilier tout cela pour obtenir des résultats positifs pour eux.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 4 Mar - 10:57


Bring your own bombs.

Face à l'hésitation de la jeune femme, Danielo s'extasiait, plutôt amusé par l'image qu'il donnait dorénavant de sa propre personne. Si Alliyah, se méfiait autant de lui, c'est bien qu'il détenait une certaine réputation, probablement aussi lascive que la sienne. Peut-être que quelques années plus tôt, il l'aurait mal pris, tiraillé par le jugement des autres, mais au jour d'aujourd'hui, cela le plaçait au-dessus du reste de la population de survivant, prouvant ainsi qu'il était capable de se débrouiller et de survivre sans les autres. Son indépendance le rendait fier, et ceux malgré l'apocalypse. Elle avait fini par accepter, tranchant l'accord sans négociation. De toute évidence, ils n'étaient même pas sur qu'il y est assez à partager, une fois qu'ils auraient atteint l'intérieur de la réserve de médicaments. Alliyah jugea qu'il était temps d'y aller, apparemment pressée par les allers venues des veilleurs. Dan avait une nouvelle fois glissé sa tête par-delà l'ombre du couloir, attendant que les deux derniers gardiens est traversés la zone. Pendant ce temps, la brunette lui promettait de ne pas l'attaquer par-derrière. Concrètement, ce n'était pas ce qu'il craignait le plus de sa part... C'était justement qu'elle se serve de lui pour faire diversion, et ainsi filer en l'abandonnant dans une situation à risque. Il restait persuadé qu'elle en était capable, et que si l'occasion se présentait de lui faire à l'envers, elle la saisirait. « Bien ! ». Se contentait-il de répondre, sans prolonger l'échange. Il aurait bien eu envie de lui faire quelques sarcasmes, mais prudent, il s'était abstenu. « Maintenant ! ». Dan avait précipité le départ, se faufilant le premier dans le couloir le plus fréquenté. Il sentait la présence d'Alliyah dans son dos, ne cherchant donc pas à vérifier ses arrières. C'était bien sur tout l'intérêt de cette association, l'un gère l'arrière et l'autre l'avant, nan ? Plus ils s'enfonçaient en direction du bruit, et plus ils réalisaient qu'ils auraient un peu plus d'obstacles que prévues. Dan avant fini par atteindre le bout du passage, jetant un œil au petit hall qui les séparait de la bonne voie. Il y avait cinq veilleurs, tous plus armés que jamais, l'un s'était endormi derrière le guichet de l'accueil, trois discutaient distraitement, tandis que le dernier s'apprêtait à repartir faire le guet. Dan s'était détourné du hall, faisant quelques signes explicatifs à sa partenaire, afin qu'elle comprenne la situation. La lumière s'était tamisée sur son visage, lui permettant ainsi de la dévisager avec plus de facilité que tout à l'heure. « J'ai une idée... ». Chuchotait-il, sans lui demander son avis. Il avait alors déballé de son sac une petite grenade, qui servirait officiellement de diversion. Ainsi, ils auraient la possibilité de se faufiler dans le bon couloir, et de pouvoir traverser le hall sans encombre. « J'espère que tu cours vite ! ». Ajustait Dan, attendant malgré tout son accord pour la lancer dans une direction opposée. Cela ne leur épargnerait pas un combat parmi les veilleurs qui resteraient, mais au moins, ils n'auraient pas à affronter 5 personnes à la fois.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 11 Mar - 11:49


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

L'accord plus ou moins passé, Danielo et Alliyah peuvent s'élancer. La jeune femme ne sait pas quoi en penser. De manière assez évidente et claire, elle ne lui fait pas confiance. Non, certainement pas. Elle restera méfiante le concernant et cela n'est pas prêt de changer. Elle ne va pas se contenter de foncer tête baissée et les yeux fermés dans ce qui ne pourra que lui apporter des ennuis. Ce mec, elle ne le connaît pas assez. Ou, justement, elle en sait peut-être déjà trop à son sujet. S'il peut sauver sa peau en la sacrifiant, elle, il le fera. Et inversement. L'équilibre dans cette confiance toute relative est donc instable ... Pourrait basculer du mauvais côté à tout moment. Alliyah va s'efforcer de ne pas laisser la crainte que quelque chose lui arrive la gagner et, ainsi, ruiner toutes leurs chances de parvenir à leurs fins dans cette situation. C'est donc prudemment qu'elle le suit, mais néanmoins aussi convaincue que possible que cela va bien se passer. Allez, elle y croit. Légèrement courbée et le pas léger, elle le suit en veillant à ne pas les laisser être surpris par quelqu'un. Non, personne dans les alentours. Ni devant, ni derrière, ni sur les côtés. Mais Danielo doit avoir repéré quelqu'un puisqu'il ralentit, avant de s'arrêter complètement. Elle en fait de même, lançant par la même un regard circulaire tout autour d'eux. Toujours personne. Elle fronce donc les sourcils et se retourne vers lui. Ah. Elle commence à comprendre ; doit y avoir des types devant. Comme il a une idée, elle le laisser prendre les devants. C'est à ce moment-là qu'il sort une grenade d'elle ne sait trop où. Oh bordel ... C'est complètement fou. Hyper dangereux ... Et c'est justement pour cette raison qu'elle adore cela. Elle marque un petit temps d'hésitation quand même, essayant de calculer leurs chances de s'en sortir. Enfin, elle hoche la tête. Et plutôt que d'attendre que Danielo se décide, elle prend la grenade de ses mains - avec un peu de brusquerie il est vrai mais c'était nécessaire - et la balance plus loin. Dans la direction opposée à la leur, et plus ou moins à celle des type que Danielo a donc repéré. Elle n'attend pas que la grenade explose pour partir en courant de leur côté, loin de l'explosion, loin des mecs qui vont donc savoir que quelqu'un est dans leur sanctuaire. Elle court de longues minutes, sans chercher à savoir si Danielo la suit ou non. Maintenant qu'elle a pris les devants, leurs rôles sont inversés ... Mais cela ne la dérange pas. Pas plus que l'autre situation en tout cas. Un peu plus de risques ou moins, hein ... Elle finit tout de même par s'arrêter à un virage, beaucoup plus loin que l'endroit où ils s'étaient arrêtés, il y a quelques instants. Elle a besoin de quelques secondes pour reprendre plus ou moins son souffle. Mais toujours dans un état pitoyable, elle décide de s'adresser à Danielo. « Maintenant, il va falloir qu'on soit rapides et efficaces : ils savent qu'il y a quelqu'un chez eux. » A moins d'être stupides et de s'imaginer qu'un des leur a involontairement fait tomber une grenade sur le sol ... Mais cela ne devrait pas être le cas. Ils ne sont pas aussi débiles.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeMer 21 Mar - 20:24


Bring your own bombs.

La méfiance du jeune Danielo paraissait égale à celle d'Alliyah, qui, à chaque décision, prenait le temps d'analyser la réaction de son nouveau partenaire. Le Colombien savait à quel point la jeune femme pouvait être tête brûlée, et assurément bien plus qu'il ne l'était lui-même. Alors, cette alliance risquait de faire quelques sévères dégâts, s'ils parvenaient à s'entendrent jusqu'au dénouement, du moins. Le petit duo avait fini par s'interrompre à un angle de couloir, dérangé par la présence d'un petit groupe de rebelle. Apparemment, ils s'étaient organisés pour faire des rondes régulières, dans le but de s'approprier continuellement la réserve de médicaments. À peine Danielo avait dégoupillé la grenade, dans le but de faire diversion, qu'Alliyah l'avait balancée du côté opposé, leurs offrants la possibilité de se faufiler dans la bonne direction. Les deux compères étaient parvenus à traverser la zone de repli sans encombre, couvert, bien que de manière temporaire, par le vacarme engendré par l'explosion de la petite bombe. Si Alliyah paraissait à bout de souffle, Danielo, habitué à cavaler pendant des kilomètres, semblait encore d'attaque pour la seconde partie du plan. « Je sais... ». Répondait le brun, face au conseil avisé de sa coéquipière. « Ils vont faire tout le tour, on n'a pas beaucoup de temps... tu vas tenir le coup ? ». Se permit-il de demander, alors que la brunette recrachait ses poumons. À cette étape, ils avaient encore besoin l'un de l'autre, et concrètement, si Alliyah ne retournait pas la situation à son avantage, ils pourraient très probablement sortir ensemble, les sacs pleins, de cette manigance. En tout cas, c'est bien ce que Dan espérait, encore un peu préoccupé par les intentions de la jeune femme. « Qu'est-ce que tu vises ? ». Parce qu'ils n'avaient pas tellement parlé de leurs priorités mutuelles, et pour le coup, c'était peut-être un peu tard pour le faire. Danielo avait ardemment besoin de calmant pour son épaule, et surtout, d'anti-inflammatoires. Généralement, ce n'était pas ce que désiraient les pillards, habitués à revendre la marchandise volée, mais ne sachant pas dans quelle situation se trouvait la maraudeuse, il préférait se renseigner. Alors que le raisonnement de la détonation se dissipait petit à petit, Dan entreprit de relancer le mouvement, les entrainant dans un meilleur secteur. À tour de rôle, ils s'entêtaient à mener la barque, et pourtant, jusqu'à maintenant, cela avait l'air de fonctionner. Une fois qu'ils furent proches de la réserve, un bruit de pas rapide les accabla par l'arrière. Ils n'avaient pas eu le temps de réfléchir, qu'ils se firent attaquer par deux veilleurs, forcés de sortir leurs armes pour se défendre.
Danielo restait un peu amoindrit par sa blessure à l'épaule, et pourtant, il semblait avoir beaucoup plus de ressource que son adversaire, qui au bout de quelques minutes, céda sous la domination du Colombien. Pendant ce temps, Alliyah avait repris le contrôle de ses organes respiratoires, et paraissait en toute aussi bonne position. Dan en avait profité alors pour ausculter sa technique de combat, jusqu'au dénouement en sa faveur. « Dommage, j'espérais tellement que tu te fasses tuer, afin de pouvoir tout garder pour moi... ». Ironisait-il, dans le but de la taquiner un peu. Il lui lança un petit sourire amusé, pour qu'elle ne le prenne pas au premier degré, de toute évidence, elle savait au moins, que ce n'était pas le genre du barbu. N'est-ce pas ? Pas le temps de trainer davantage, les prochains mercenaires risquaient de débarquer à tout moment, et de leur tomber dessus. Danielo et Alliyah s'étaient alors précipités dans ce qu'il pensait être la bonne réserve de médicaments, découvrant avec déception qu'il s'agissait d'un leurre. « Putain, c'est quoi ce plan ! ». Braillait Dan, en auscultant la réaction de sa partenaire. « On peut ne pas rester là, ils arrivent ! ». Et en attrapant le bras d'Alliyah, Danielo avait tout juste eu le temps de la repousser dans un placard sombre de l'allée, atterrissant lourdement sur elle, dans la foulée.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeJeu 29 Mar - 11:17


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Bien sûr qu'elle semble à deux doigts de cracher ses poumons : ils viennent de parcourir une bien trop longue distance en courant. Ce n'est pas qu'elle manque d'endurance, c'est qu'elle manque de forces. Elle est pourtant habituée à vivre à la dure, l'apocalypse ne date pas d'hier après tout. Néanmoins, elle mange toujours aussi peu, et la fatigue est devenue facteur courant de la mentalité de chacun. Du coup, c'est compliqué pour elle de ne pas avoir l'air si ... Épuisée, après la course qu'ils viennent d'effectuer. « Evidemment que je vais tenir le coup. » Lâche-t-elle, un brin acerbe. Il faut juste qu'elle reprenne son souffle. Ce qu'elle fait, durant les secondes qui suivent. Posant sa tête contre le mur derrière elle, elle ferme les yeux et prend quelques profondes inspirations. Là, ça va aller. Elle sent déjà que le feu qui semblait ronger ses poumons est en train de se calmer. De disparaître au profit d'air pur, carrément le bienvenue. « Je ne sais pas. Je vise tout ce qu'on trouvera. A moitié, bien sûr. » Loin d'elle l'envie de lui donner l'impression qu'elle va partir avec tout ce qu'ils trouveront. Ce ne sera pas le cas. Et encore moins s'il se montre suffisamment ... Utile dans cette quête. Mais il n'y a pas de raison. Danielo a tout autant envie qu'elle de trouver ce qu'il est venu chercher. Même si, pour l'heure, elle ne sait pas encore ce qu'il fait là. Le pourquoi du comment. Et ce qu'il veut obtenir d'eux précisément. Soudain, Danielo lance le mouvement et ils repartent tous les deux, Alliyah déjà nettement remise de ses émotions. Tant pis, elle n'aura pas eu le temps de lui demander ce que lui est venu chercher ici ... Elle le découvrira bien assez tôt, de toute façon. Sans trop de problème, elle le suit, le rattrape même de temps à autre. A tour de rôle, ils mènent la course. Mais cela n'a pas de réelle importance. Ce qui compte, c'est qu'ils arrivent à destination.

Et c'est le cas ... Jusqu'à ce qu'ils soient interrompus et se retrouvent en position de combat. Côte à côte, ils ont les mêmes réflexes de défense et de combat. Leurs armes levées et les yeux posés sur ceux qui leur font désormais face. Chacun de leur côté ensuite, ils entreprennent de se débarrasser d'un type chacun. Alliyah ne lui fait pas de cadeau. Au départ, elle joue la carte de la sûreté en se défendant plus qu'en attaquant ... Mais assez vite, elle prend le dessus et fonce carrément dans le tas, jusqu'à enfoncer sa machette dans le ventre du pauvre type. Qui s'effondre sur le sol, dans un bruit sourd. Alliyah se redresse, pour mieux constater que Danielo est lui aussi sorti vainqueur de cette petite bataille. « Raté ! » S'ils sont capables, en même temps, de plaisanter de la sorte, ce doit être bon signe. Ou pas. Parce qu'alors qu'ils pensaient cette première guerre gagnée, ils constatent très vite que la réserve qu'ils s'imaginaient avoir trouvée n'en est pas une. C'est un leurre. Et ils le découvrent à leurs dépens. S'agaçant sur place, Alliyah prend tout de même le temps de mieux ausculter tout cela. Danielo est plus dans l'action. Il a les yeux partout. Et il est le premier à constater qu'ils feraient mieux de s'en aller ... D'autres mecs arrivent. Alliyah n'a pas le temps de réagir plus que cela que, déjà, il l'entraîne dans un placard. Cela se fait dans la cohue la plus totale, elle se retrouve vite coincée sous Danielo, son arme pendant lamentablement au bout de son bras. D'un petit coup d'épaule, elle le repousse et se redresse. « Je ne suis pas sûre que c'est en se cachant qu'on la trouvera, leur vraie réserve ! » Et elle n'a pas envie de partir d'ici bredouille, que ce soit bien clair. Soudain, une idée lui traverse l'esprit et elle se dégage complètement, comme elle peut dans ce petit espace et sans faire trop de bruit bien sûr, jusqu'à se lever. Elle n'est pas assez grande pour atteindre le plafond mais, à tâtons, elle trouve un tabouret qu'elle pose au centre du petit placard et sur lequel elle monte, méfiante mais néanmoins forcée d'en arriver à de tels extrêmes. Ses mains tâtent le plafond et poussent l'un des carreaux. « Faudrait qu'on monte là. On peut passer par le plafond, si on ne fait pas de bruit, ils ne nous trouveront pas. » Elle l'espère, en tout cas.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeVen 13 Avr - 18:01


Bring your own bombs.

Dorénavant, coude à coude, le petit binôme avait l'air d'être sur la même longueur d'onde depuis le début. Même si au départ, cette alliance avait engendrée de sévères hésitations, et de nombreux doutes de la part des deux parties, actuellement, ils n'avaient plus l'air de se méfier de l'un et l'autre, déstabilisé par la présence des sentinelles. Le ton légèrement agacée d'Alliyah avait suffit à faire comprendre au Colombien à quel point elle devait détester se montrer sous ses plus faibles jours. Il était le premier à le comprendre, puisqu'il disposait du même défaut. Pour autant, il ne s'était pas abstenu de l'interroger, quelque peu intrigué par ce qu'elle pourrait bien viser, en premier, dans leur futur potentiel butin. La jeune femme allait très certainement se consacrer à des troques, plus dans le besoin de se fournir des vivres, que de se soigner. Une situation totalement inverse à celle de son camarade, qui espérait pouvoir se débarrasser de ses douleurs, avant d'envisager un quelconque échange de bon procédé. « Bien sûr. ». Ajustait Danielo, alors qu'elle lui rappelait, subtilement, qu'elle obtiendrait la moitié seulement. Ils n'eurent pas le temps de converser plus longtemps, précipité par le bruit de la grenade, qui se dissipait. Bientôt, ils n'auraient officiellement plus de diversion, et de ce fait, ils perdraient énormément de temps, à joindre un couloir à l'autre. En se rapprochant de ce qu'ils pensaient être la bonne réserve, le duo se fit subitement rattrapé par deux cerbères, forcés de sortir l'artillerie lourde, afin de se protéger. Danielo était parvenu le premier à se débarrasser de son ennemi, contraint par la douleur à son épaule, qui le méprisait déjà depuis des mois. Le jeune barbu ne souhaitait pas montrer cette faiblesse à sa coéquipière, du moins, pas tant qu'ils n'auraient pas récupérés, ce, pourquoi ils étaient venus. Pendant ce temps, la jolie brune avait fini par achever le second sentinelle, acceptant avec ironie, le sarcasme bien placé de son camarade. Il était temps de conclure cette alliance, ouvrant en union la porte de cette maudite réserve de médicaments. La surprise, mauvaise, évidemment, fut telle, qu'Alliyah mis quelques minutes à réaliser, ne comprenant pas immédiatement, que l'ennemi revenaient à la charge. C'est Danielo qui lui agrippa le bras, afin de l'entraîner avec lui, dans une cachette improvisée. Dans la précipitation, il lui était tombé dessus, manquant de s'éborgner avec sa propre arme. Alliyah s'était dégagée de lui comme elle pouvait, pas du tout tracassé par la présence des pillards, dans le couloir voisin. « Et moi, je ne suis pas sûr que c'est en les combattant tous, à deux, qu'on parviendra à sortir d'ici entier... ». La reprit-il, alors qu'elle semblait s'agacer de la situation. « Je te rappel qu'on vient de larguer une grenade... Ça fait du bruit... Tu penses qu'on va avoir quel type d'accueil, une fois en bas ? Plus morbide, sans aucun doute. Gardons donc, nos dernières forces. ». Effectivement, le vacarme provoqué par la petite bombe, devait avoir, et sans aucun doute, attirer l'attention de tous les rôdeurs du coin. Obnubilée par son plan, la petite brune avait fini par gesticuler jusqu'au sommet du plafond, libérant une des cases de celui-ci, dans l'idée probable de s'y faufiler. « Chouette, je fais un mètre quatre-vingt-dix... ». Ricanait-il, alors qu'elle officialisait son idée. Il risquait de se sentir un peu, voir beaucoup, à l'étroit la haut. Ce qui le sauverait, c'était son poids plume, au moins. « Bon, de toute façon, on a pas le choix, alors je te suis. ». Conclut-il, alors qu'Alliyah allait devoir se faufiler, en première, dans les compartiments du plafond. Il attendit qu'elle se soit complètement glissé, pour sauter sur le tabouret, et la rejoindre, tentant de masquer sa difficulté en silence. La douleur ne l'épargnait plus, et encore moins depuis qu'il s'était battu avec l'un des gardiens. Pourtant, il s'acharnait à faire semblant de rien, et à dissimiler sa peine aux yeux de sa coéquipière d'un jour. Il mit, tout de même, quelques secondes de plus avant d'y parvenir, confirmant le désagrément de son presque deux mètres de longueur. Après avoir refermé la case qui bouchait le plafond, il se retrouva confronté au postérieur d'Alliyah, qui se préparait déjà à ramper, à quatre pattes, jusqu'à la bonne issue. « Si on meurt, je te tue ! ». Une petite plaisanterie inutile, avant qu'il n'est plus la possibilité de communiquer par voie orale.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeVen 20 Avr - 18:58


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Les premiers éléments de discorde apparaissent. Il était peut-être temps ! Tous les deux, ils ne sont pas réellement faits pour s'entendre. A vrai dire, Alliyah n'est pas faite pour côtoyer qui que ce soit sur la durée. Elle, cela ne lui a jamais réussi. Enfin, si. Mais jamais trop, jamais plus de quelques jours, semaines tout au plus... Finit toujours par arriver un moment où elle perd patience, où elle a envie d'être de nouveau seule, isolée de tout et de tous. Mais assez souvent, elle a aussi besoin des autres. Et de cela, elle en est parfaitement consciente. Ici, à cet instant précis, la présence de Danielo lui est d'un grand secours. Ils ont besoin d'user de leurs deux cerveaux s'ils veulent se tirer de là. Et peut-être bien que Danielo est un peu plus réactif et réfléchi qu'elle. Alliyah est plutôt du genre à fonder dans le tas... Sans vouloir sans cesse mettre sa vie en péril, elle aime tuer, se battre, avoir à lutter pour sa vie. « Si tu le dis... » Dans le fond, elle le sait, il n'a pas tort. S'ils venaient à sortir de leur cachette soudaine, dans laquelle Danielo les a entraînés tous deux, ils ne seraient pas accueillis avec le sourire et un apéro en prévision. Ils ont jeté une grenade, et les survivants ne sont plus les seuls êtres "vivants" dont ils doivent se méfier. Les rôdeurs, eux aussi, ne tarderont pas à arriver et à se mêler à la partie. Pas pour le meilleur, bien évidemment. « Je trouve quand même qu'on n'est pas en très bonne posture. Et que cela ne va pas aller en s'arrangeant dans un endroit si étroit. » Dans les faits, Alliyah est sans doute juste un peu vexée de n'avoir pas été questionnée. C'est comme si c'était lui qui prenait les décisions et qu'elle n'avait qu'une chose à faire : le suivre. Ce n'est pourtant pas elle qui se soumet et qui laisse les autres décider de ce qui est bon pour elle ou pas.

Et c'est probablement pour cette raison qu'elle s'efforce de trouver une solution à tout cela. D'abord, elle réfléchit et elle inspecte le placard. Ensuite, elle propose son idée. Qui, bien sûr, ne plaît pas à Danielo. Se tournant brusquement dans sa direction, elle fronce les sourcils et le foudroie du regard. Quand ce n'est pas de lui que cela vient, il a toujours quelque chose à dire, n'est-ce pas ? « Evidemment qu'on n'a pas le choix. Mais surtout ne t'embête pas pour moi et reste là si ça te chante. D'ici quelques jours, ils auront peut-être oublié la grenade. » Sur ces mots, elle se détourne de nouveau de lui et passe la première en direction du plafond. Si elle a de la force, cela reste néanmoins assez difficile pour elle de se glisser jusque là-haut. Une fois cela fait, elle attend un peu jusqu'à ce que Danielo n'arrive à sa hauteur. Posture pas très élégante, et pas non plus adéquate. Ils doivent avoir l'air parfaitement ridicule mais Alliyah s'en contre-fiche. Tout ce qu'elle veut, c'est se tirer de là. Après avoir trouvé la réserve, bien sûr. La brune commence à avancer, ignorant sciemment la tentative de plaisanterie de Danielo. Elle n'est même pas certaine que cela en soit une. D'ordinaire, elle a de nombreuses difficultés à déceler les réelles intentions d'autrui... Et c'est pire encore à cet instant précis, alors qu'elle est en mauvaise posture. Obligée de se plier en quatre pour avancer. Comme elle le peut, et jusqu'au point repère suivant. Une grille lui permet de regarder la pièce au-dessus de laquelle ils se trouvent. Une salle de repos peut-être... Deux mecs sont installés sur un canapé. Non, c'est une salle de garde : ils sont armés. Suivant son instinct qui lui dit qu'elle est sur la bonne voie, Alliyah arrive bientôt près d'une nouvelle grille². Autre pièce, vide celle-ci. Vide de toute trace humaine. En revanche, il y a pas mal de cartons, paniers et autres contenants. « Faut qu'on descende là. » Dernière inspection, pour qu'elle constate qu'il n'y a personne. A vrai dire, la pièce est même plongée dans la pénombre parce que peu de lumière filtre à travers le rideau placé devant l'unique fenêtre. « J'y vais. Reste peut-être en haut au cas où. » Mais elle n'est pas certaine qu'il l'écoutera... Après tout, il fait bien ce qu'il veut quand il veut, elle l'a compris. En attendant, elle descend, elle. De la même façon que pour monter : elle décale une des cases du plafond puis se laisse glisser. A peu près tout en douceur et délicatesse.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeMer 2 Mai - 22:35


Bring your own bombs.

Le Colombien n'avait plus tellement l'habitude de travailler en équipe, probablement parce qu'il avait passé le plus clair de son temps à écumer les villes, à la recherche des membres de sa famille, et plus particulièrement de sa jumelle. Pour le coup, et malgré les preuves accablantes qu'ils pouvaient au minimum se faire confiance l'un et l'autre, le duo continuait de se chamailler et se contredire, totalement désajusté de leurs habitudes de survivants. Alliyah disposait d'un caractère plutôt singulier, explosif, et dominateur, et cela se rapprochait plutôt assez de celui de Danielo, expliquant ainsi les algarades régulières. Plus ils s'enfonçaient dans les entrailles de leurs plans, improvisés, plus ils se confrontaient aux idées saugrenues de l'autre, chamboulés par leurs alliances invraisemblable. Alliyah commençait petit à petit à sortir les crocs, affolés par l'adrénaline et très certainement par la fatigue de cette endurance de longue haleine. « Oh, excusez-moi, mademoiselle, de vous avoir épargné un combat supplémentaire inutile ! » Rétorquait-il, face aux protestations de sa coéquipière. Il parvenait à se maitriser jusque-là, mais si la brunette s'acharnait à le bousculer verbalement sur la durée, cette association risquerait d'exploser à tout moment. Pendant ce temps, elle avait fini par trouver une issue de secours, abandonnant aussitôt les plaintes de son allié, pour grimper dans les hauteurs du plafond. Être très grand avait très souvent été un avantage pour lui, sauf dans ce type de situation. « J'avais oublié à quel point les nanas pouvaient être chiantes ! ». La complimentait-il, alors qu'elle venait tout juste de le remettre à sa place, en lui rappelant, subtilement, qu'ils manquaient de temps.
Lorsqu'il fut dans le conduit d'aération à son tour, le jeune brun prit l'initiative de refermer la grille, minimisant ainsi les preuves de leurs passages. Alliyah avait de nouveau repris la situation en main, plutôt satisfaite de sa solution de sortie, puisqu'elle se dandinait tel une panthère, devant lui. Il s'abstenait de faire quelques commentaires absolument mal placé, parce que bon, apocalypse ou non, Danielo restait un mec, et personne n'oserait cracher sur les attributs, actuellement en gros plan, de la survivante. La prédatrice jonchait les damiers du plafond, s'attardant discrètement à chaque nouvelle ouverture. Jusque-là, elle n'avait pas l'air de vouloir prendre de risque, prolongeant le supplice du Colombien, qui commençait sévèrement à crever de chaud. Sa colonne vertébrale frottait les parois du haut, et il devait la plupart du temps se cambrer pour passer. De son mètre quatre-vingt-dix, il ne se sentait vraiment pas à l'aise, contrairement à la petite brunette, qui vrillait à chaque virage. Il prenait malgré tout le temps de jeter un œil derrière elle, au cas où elle aurait manqué quelque chose. Puis enfin, il y eu un dénouement, soulageant mentalement la lassitude physique du pillard. « Au cas où je dois te remonter en urgence, et te sortir encore une fois d'une galère, ou au cas où tu déciderais de m'arnaquer sur le partage du butin ? ». Se permit-il, sans prendre de pincette. Dan avait l'air harassé, et pour le coup, il craignait qu'Alliyah n'envisage un mauvais coup contre lui. Elle prit la décision de descendre et d'inspecter les lieux, le laissant en sursit dans ce putain de conduit d'aération. Pendant un instant, il hésita, se demandant s'il devait péniblement l'écouter, et pour la première fois, afin de lui prouver sa bonne valeur, ou si, pour la cinquantième fois, il n'allait pas faire tout l'inverse. Mais alors qu'il plongeait sa tête hors du trou, il finit par lui laisser le bénéfice du doute, lui offrant l'occasion, à elle aussi, de lui montrer qu'il pouvait avoir confiance en elle, ou pas. « C'est pas que je m'ennuie, mais presque. ». Finit-il par glisser, alors qu'elle semblait fouiller dans les cartons. La petite pièce restait très sombre, et il n'arrivait pas vraiment à distinguer le contenu des boites, qu'elle s'acharnait à déballer. Si Alliyah lui réclamait de descendre enfin, alors pour lui, il n'y aurait plus de doute à avoir à son sujet.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeVen 4 Mai - 20:05


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Mais c'est qu'il est chiant celui-là ! C'est un mec, alors cela ne devrait sans doute pas étonner Alliyah. Et pourtant... Elle n'a de cesse d'être agacée par les remarques perfides de ce fichu Danielo. A croire qu'il ne peut pas la boucler... Bon, elle n'arrête pas de parler et elle aussi. Et de lui en mettre plein la gueule dans le processus. Mais elle se défend, c'est tout... Et puis, dans le fond, sans doute aussi qu'elle se fiche bien de ce qu'il pense d'elle. Qu'il la déteste ou non ne change rien à ses petites affaires. Tout ce qu'elle veut, c'est sortir de là vivante. Et avec un bon petit butin tant qu'à faire. Qu'elle partagera avec Danielo, de toute façon consciente qu'il ne lui lâchera pas les basques si facilement... Pour ne pas dire pas du tout. « Et moi à quel point les mecs pouvaient être lourds ! » Réplique-t-elle, perfide et acerbe. Elle n'a pas pu l'empêcher d'intervenir celle-là. Mais elle se sent à bout de nerfs. Pas encore à bout de force physique - mais cela ne saurait tarder. Heureusement qu'elle n'en est pas encore là parce qu'à présent qu'elle est dans le conduit d'aération, elle doit user de toute son énergie restante pour le parcourir sans faire trop de bruit. Par elle ne sait quel miracle, Danielo, derrière elle, parvient à se faire discret. Miracle de la vie ! Elle ne lui dira rien sur le sujet, ils se tirent suffisamment dans les pattes comme cela. Et puis il ne le prendrait sans doute pas comme un compliment... Potentiellement à raison, mais elle ne confirmera ni n'infirmera rien. Plutôt mourir ! Lorsqu'elle arrive à une grille qui semble mener à une pièce plus adéquate que toutes les précédentes, Alliyah descend la première... Après lui avoir indiqué qu'il est peut-être préférable qu'il reste derrière... Ou plutôt en haut. Elle ignore sa remarque au passage, évidemment qu'il allait dire quelque chose !

Et en même temps, il n'a pas tout à fait tort. Peut-être bien qu'il y avait un peu de ruse de sa part, derrière... Pourtant, s'il y a bien une chose qu'elle doit admettre, c'est qu'elle aura bien du mal à se sortir de là seule. Et que Danielo peut lui être utile... Non pas qu'elle tienne à lui louer une quelconque qualité mais... S'il est encore en vie après tant d'années d'apocalypse, c'est bien qu'il est capable de quelque chose. Alors ouais, peu importe à quel point elle a envie de se démerder seule, il est peut-être temps qu'elle mette de côté sa fierté. A chaque seconde qui s'écoule, leurs chances de s'en sortir s'amenuisent. Et Alliyah ne trouve rien dans tous les cartons qu'elle fouille pour l'instant. Autant doubler leurs chances. « Y'a pas de risques, t'as qu'à descendre. » Dit-elle sans pour autant lever la tête ou faire un quelconque geste dans sa direction, faut pas déconner non plus. Le peu de lumière circulant dans la pièce lui permette de voir un peu ce que contiennent les cartons et, pour l'instant, ce n'est pas brillant. Elle trouve surtout des stylos, des feuilles et divers autres éléments de papeterie dont elle n'a absolument pas besoin. Sans vérifier s'il est descendu ou non - de toute façon elle l'entendra sans doute, il n'a pas l'air tout léger le petit -, Alliyah ajoute : « Doit y avoir une meilleure réserve que celle-là quand même... Faut être complètement cons pour remplir toute une pièce de stylos et papiers, bordel. » Elle perd patience, elle s'ennuie - un peu comme Danielo il y a quelques instants. A la différence près qu'elle, elle continue de fouiller. En faisant le moins de bruit possible mais plus le temps passe, et plus ses mouvements sont brusques et désordonnés. Bordel, ça la fait chier ! Elle ne veut pas avoir pris tous ces risques pour rien.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeVen 11 Mai - 20:46


Bring your own bombs.

Lourd ? Danielo ? Un adjectif qu'on lui avait plutôt souvent qualifié, et plus particulièrement à l'époque où il était à l'école, alors qu'il faisait, comme toujours, le pitre parmi ses camarades. En vieillissant, il avait bien entendu pris en maturité, mais l'apocalypse semblait avoir fait de nouveaux ravages, et concrètement, c'était aussi une très bonne façon de tester son partenaire, en toute circonstance. Sa coéquipière paraissait sincère, chaque fois qu'elle lui crachait son venin, et pourtant, elle continuait de lui offrir sa confiance, allant jusqu'à planifier un pillage au cœur d'un hôpital délocalisé. Dan s'était donc brillamment servie de ce défaut, afin de pouvoir vérifier la validité de sa nouvelle alliée, qui, pour l'instant, tenait le coup... elle ne dissimulait pas son agacement, et s'acharnait d'ailleurs à ricocher sur ses sordides provocations, mais jusqu'à maintenant, elle avait fait preuve d'une sorte de droiture, en vers lui. Pour autant, le Colombien restait sur ses gardes, il avait déjà rencontré Alliyah par le passé, et savait pertinemment à quel point elle pouvait être impulsive, voir instinctive. Il suffirait d'une seule et parfaite occasion, pour que le grand gaillard se fasse escroquer en beauté par cette survivante hors pair. Alors que sa tête sortait du trou de l'aération, tentant d'apercevoir le contenu des boites qu'Alliyah ouvraient, de sa hauteur, il finit par émettre une protestation, la laissant ainsi comprendre qu'il trouvait le temps long. Cette dernière, sèchement, lui avait suggéré de descendre, mais son ton avait été suffisamment ambigu pour qu'il se demande s'il ne s'agissait pas là d'ironie. Souhaitait-elle, véritablement, qu'il descende, ou venait-elle enfin, de montrer quelques sévères signes d'irritations à son égard ? « Ok, pour une fois, je vais te laisser le choix... extraordinairement. Soit, je descends, et on perd notre temps à fouiller cette pièce en profondeur, probablement pour rien, parce que je ne les imagine pas avoir été assez intelligent pour planquer ça dans le parquet, soit j'attends que tu remontes, donc fissa tu as 2 minutes...». Larguait-il enfin, finalement exacerbé, lui aussi. Il eut soudain une illumination, lorsqu'il tenta, de sa hauteur, de distinguer l'emplacement de chacune des étagères de la pièce. « Putain Alliyah... c'est ça ! ». Aucun des meubles présents ne paraissaient à une place stratégique et ordonnés pour un hôpital, la plupart entassés les uns contre les autres, et surtout, une partie d'entre eux formaient un rond en son centre. Dan n'attendit plus pour se faufiler jusqu'au sol, s'accordant une petite seconde de répits, pour que le sang précédemment remonté jusqu'à son crâne redescende un peu. « J'suppose que déplacer des meubles de manière discrète ça n'existe pas...». Il avait posé ses prunelles sombres sur le visage de sa coéquipière, cherchant une technique adaptée, afin de ne pas se faire débusquer, alors qu'ils étaient sur le point de trouver le pactole. Pour une fois, l'un n'imposait rien à l'autre, puisque subtilement, Dan essayait d'associer ses idées avec les siennes.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeSam 26 Mai - 11:01


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Si Alliyah a besoin de ce Danielo de malheur pour sortir de là sans encombre ? Oui, certainement. Si elle va donc mettre en oeuvre tout son possible pour que tout se passe bien ? Cela va de soit. En revanche, elle n'est pas stupide. Et elle agit toujours au flair, au nez, en fonction de la façon dont évoluent les choses. Alors s'il y a une ouverture pour qu'elle se casse avec plus que ce dont elle avait besoin à la base... Elle le fera. Probablement. Mais ce n'est pas son objectif premier. Par les temps qui courent, peu de personnes sont honnêtes. On ne peut pas qualifier Alliyah de personne honnête. En revanche, elle a un peu de jugeote. Et elle n'est pas non plus comme une certaine Livia qu'elle a rencontrée à une époque : s'ils peuvent s'en sortir tous les deux, avec de quoi faire qui soit équitablement réparti entre eux, elle ira plutôt sur cette voie-là. Elle ne tue pas pour le plaisir. Pas ce qui est encore vivant... Les rôdeurs, en revanche, c'est une autre histoire. « Faudrait savoir... » Elle marmonne, elle rumine, elle s'agace. C'est en partie dû à la personne qu'est Danielo et aux mots qu'il choisit... Mais cela vient aussi - et principalement - du fait qu'elle ne trouve rien. Elle a beau fouiller tous les cartons autour d'elle, elle ne trouve rien d'autre que des papiers et des stylos. Autant dire qu'elle ne veut rien de tout cela.

Pas découragée pour un sou par les mots quelque peu défaitistes de Danielo, elle poursuit sur sa lancée. Et est soudainement interrompue par une nouvelle prise de paroles. Elle fronce les sourcils, à mi-chemin entre l'agacement de le voir s'exclamer comme s'ils étaient au milieu du désert - donc sans risque aucun pour eux -, et impatiente de trouver ce foutu pactole. Danielo semble sur une bonne piste. Il descend de là-haut et Alliyah s'écarte pour observer à distance son comportement. Elle sait, elle aussi, ce dont il est capable. Et elle n'a aucune envie de lui laisser ne serait-ce qu'un semblant de possibilité de lui faire à l'envers. « Qu'est-ce que ... » Elle ne comprend pas tout, là. Ce n'est pas qu'elle est conne - quoi qu'elle n'est pas allée très longtemps à l'école quand même - mais... Elle ne voit forcément pas autant de choses que Danielo, qui est plus grand qu'elle. Avec ce qu'il vient de dire, elle en déduit qu'il y a quelque chose derrière ce qui est quasiment au centre de la pièce. « Non, pas sûr que cela existe ... On peut quand même essayer de n'en déplacer qu'un en le soulevant. Et surtout, on se débrouille pour faire ça au plus vite et retourner là-haut dès que possible. » C'est leur seule option, en même temps. Alliyah pourrait essayer de se faufiler au centre de ce truc en grimpant sur une chaise par exemple mais 1) elle ne fait pas assez confiance à Danielo qui pourrait donc lui faire un coup tordu et 2) c'est probablement aussi son cas donc il ne voudra pas la laisser seule avec le pactole. « Celui-là, il m'a l'air moins lourd. » A présent qu'elle est plus près, elle voit à peu près ce dont il doit s'agir. Et elle pointe du doigt un meuble près de l'endroit où ils se tiennent. Sans réellement attendre son avis - ils n'ont pas le temps de le faire à tous les coups après tout -, elle se place près du meuble en question et pose ses mains dessus. « Va falloir que tu me donnes un coup de main par contre, je n'ai pas l'intention d'être la seule à m'épuiser. »

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeMer 13 Juin - 21:29


Bring your own bombs.

Le Colombien venait d'abandonner les hauteurs du plafond, soulageant sa colonne vertébrale d'une position inconfortable. Il faut dire, quand on se rapproche dangereusement des 2 mètres, il devient plutôt étroit de se faufiler dans les compartiments d'une zone logiquement faite pour l'aération des salles. Il ne prend pourtant pas le temps de souffler, ni même celui de fournir plus de détails à la brunette, qui continue malgré tout de le dévisager avec interrogation.  « C'est pas comme si on avait déjà la pression...» Se permit-il, alors qu'Alliyah exigeait un peu plus de précipitation. Cependant, cette fois-ci, la jeune femme y avait mis les termes, épargnant ainsi le jeune Danielo d'une nouvelle consternation. Au moins, elle avait saisi le principe, il fallait déplacer les meubles, et en toute discrétion. Lorsqu'elle analysa l'ensemble de la salle, et la position des étagères, elle tomba sur la plus légère, lui suggérant de s'y attaquer en premier. Danielo avait hoché la tête, la laissant attraper le premier côté sans un mot. « Flute, tu viens de ruiner mon plan B. ». La taquinait-il, en sous-entendant que le plan A, était de la laisser se faire tuer, pendant leurs précédents combats. En réalité, le Danielo n'avait établi strictement aucun plan à son égard, si ce n'est celui de continué de se méfier, dans l'optique où elle changerait brusquement d'avis, et embarquerait l'intégralité de son butin. S'ils pouvaient tous deux s'en tirer avec un minimum de dégâts, et un maximum de récolte, alors pour lui, cette collaboration aurait été une réussite totale. Le gaillard avait vivement agrippé le second côté de l'étagère, signalant le bon moment à sa coéquipière pour la soulever. Ils s'étaient étrangement bien accordés pour coulisser celle-ci au même endroit, et dans de bonnes conditions, leurs offrants officiellement l'occasion de vérifier ce que contenait ce putain de parquet. Danielo s'était mis le premier sur ses deux genoux, utilisant la lame de son couteau pour décocher un côté, et le tirer jusqu'à lui. Pendant un court instant, et en plein effort, le Colombien s'était interrompu, puisque la plaque en bois avait grincé. Il avait levé les yeux en direction d'Alliyah, attendant son accord pour continuer, puis avait fini par arracher brusquement le morceau, se retrouvant confronté à une toute petite caisse en plastique fermée. La déception fut telle qu'il était resté figé sur cette boite pendant plusieurs secondes, avant d'entreprendre enfin de la sortir du trou, pour la déposer aux pieds d'Alliyah. « J'espère qu'on s'est trompé de salle...». Larguait-il, abruti par la contrariété. Il n'osait même pas l'ouvrir, par crainte d'y trouver uniquement le strict minimum. « A toi l'honneur...». Il n'avait pas encore accordé d'attention aux autres carrés du parquet, qui, mal enfoncés, signalaient aussi l'existences de boites identiques. A vrai dire, pour ça, il faudrait encore dégager quelques meubles...  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeLun 18 Juin - 18:44


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

C'est pas comme si on avait la pression, vraiment ? Alliyah lève les yeux au ciel, mais ne rétorque rien. Ils n'ont de cesse de se tirer dans les pattes depuis tout à l'heure, tous les deux. Et cela ne sert à rien, strictement à rien. Si ce n'est, peut-être, à leur apporter plus de difficultés encore. Mais Alliyah, de son côté, ne cesse pas pour autant de se méfier de lui. Elle garde un œil avisé de son côté et ne laisse pas trop de place au hasard et à la chance. « Très drôle. », lâche-t-elle néanmoins, incapable de s'en empêcher lorsqu'il évoque un plan B. Elle ne sait pas ce qu'il sous-entend par là, et elle n'a franchement pas envie de savoir. Sinon, tout semblant de confiance - si tant est que l'on aurait pu qualifier cela ainsi - serait réduit à néant voire même exterminé et envolé en fumée. De toute façon, ils ont mieux à faire que de continuer à se prendre la tête... Comme se dépêcher de bouger le meuble en question afin de voir ce qu'il y a derrière. De manière étrangement synchronisée, ils se mettent en mouvement, et exécutent la tâche qui était la leur. Danielo est le premier à mettre la main sur ce qu'il y avait derrière, tandis que la jeune femme essaye de se remettre de ses émotions. Entre le passage dans le conduit étroit, et cet effort physique qu'elle vient de fournir, elle a besoin de prendre quelques profondes inspirations pour aller mieux. La fatigue la gagne, et elle se rend aussi compte qu'elle n'a pas mangé récemment. Ce dont elle n'a pratiquement plus conscience ces derniers temps. C'est devenu habituel et normal. « Hum... J'espère aussi. » Elle est un peu - voire beaucoup - déçue là. A tel point qu'elle oublie qu'elle déteste à moitié celui avec qui elle est actuellement. Elle le déteste pour la forme, en réalité. Et puis, il l'autorise à ouvrir la boîte d'elle-même alors elle en est contente. S'accroupissant aux côtés de celle-ci, elle l'ouvre sans plus attendre. Bon, c'est quand même mieux que rien. A l'intérieur, il y a divers petits tas : compresses stériles encore fermées, désinfectants, médicaments en tout genre. Pas de quoi soigner tout un régiment - et sans doute avec quelques trucs déjà périmés -, mais ce sera déjà ça. A séparer en deux, bien sûr. « C'est mieux que rien... » Et elle espère toujours que ce ne sera pas tout ce qu'ils trouveront dans cette même pièce. Alors, en se relevant et en acceptant l'idée de laisser tout cela à la portée de Danielo, et de Danielo seul, elle se glisse derrière le meuble qu'ils ont quelque peu déplacé. Il n'y a plus que cela à faire, de toute façon. « Ne t'avise pas de partir avec ou je te pourchasserai jusqu'à ce qu'on fasse tous les deux repérer s'il le faut. » Bah quoi ? Elle n'est pas débile ! Et elle trouve bientôt une nouvelle boîte ce qui pourrait bien arranger ses affaires... Et celles de Danielo. Bien sûr.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeMer 18 Juil - 18:00


Bring your own bombs.

Danielo ne se lassait décidément par de taquiner la jeune femme, cherchant à se venger un peu de toutes les attaques verbales qu’elle n’avait cessée de lui faire depuis le début. Il n’était pas dupe, et malgré le temps consacré à s’allier, Alliyah ne parvenait toujours pas à lui faire confiance, quelque peu hésitante, chaque fois qu’il suggérait quelque chose. De toute évidence, cette sensation désagréable restait partagée, puisque le Colombien gardait, à juste titre, un œil sur elle. Pour autant, ils formaient toujours un bon binôme, et ne s’étaient toujours pas fait débusquer par les pillards de l’étage. Après avoir déplacé le meuble en symbiose, Danielo avait pris la rapide initiative de retirer l’une des plaques qui jonchait le sol, révélant au grand jour une petite boite. La déception fut telle, que même Alliyah ne l’avait pas contestée, scrutant avec un air abasourdi les faibles possibilités de partages. Ils n’allaient pas pouvoir repartir avec grand-chose, s’il n’existait qu’une seule et unique boite comme celle-ci. Le Colombien lui avait proposé de l’ouvrir, cherchant à lui prouver qu’il était de bonne foi, et surtout, qu’elle pourrait encore compter sur lui, s'ils décidaient de ne pas abandonner là. Tous ses efforts pour si peu? Non merci. Et puis, pourquoi tant de surveillance, pour si peu ? Son regard était resté rivé sur le contenu de la boite, alors qu’Alliyah relevait les échantillons de compresses ou de pansements, pour y desseller d’autres produits qui pourraient s’avérer malgré tout utile. « Quoi ? ». S’excitait subitement le Colombien, alors que la brunette avait l’air de vouloir se contenter de ça. « Tu peux pas mettre en garde cinq hommes, pour si peu... non.. C'est pas possible. ». Il paraissait frustré, mais surtout contre la situation, et Alliyah n’aurait aucun problème à faire la part des choses. « Il y a autres choses, j’en suis sûr... ». S’entêtait-il à répéter, alors qu’elle lui rendait la boite sans aucune hésitation cette fois, cherchant à se faufiler derrière les autres étagères. Cet effort, probablement monumental de la part de la jolie brune, avait été très poliment accompagné de menaces. Un sourire, pour une fois amuser, était apparu sur le visage de Dan, qui refermait la boite, en scrutant les intentions de sa partenaire. « C’est pas comme si on avait dégoté le jackpot, et que j’allais survivre avec ça pendant cinq années de plus. » Rétorquait-il, en arquant les sourcils. « Sans vouloir te manquer de respect, je ne prendrais pas autant de risque pour si peu... alors on a intérêt à trouver mieux, ou plus... beaucoup plus. S'il faut que je renifle encore ton derrière et que je me coince le dos dans les tuyaux d'aérations jusqu'aux égouts pour ça, je le ferais. ». Il s’était finalement relevé, déposant la boite derrière lui, pour venir agripper le rebord d’un second meuble. « Que tu doutes de moi, c’est une chose, qu’on reparte les mains presque vides, s’en est une autre. Au boulot chérie ! ». Sauf que cette fois, Danielo ne plaisantait plus, il avait l’air absolument sérieux, et déterminé.  

 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeLun 23 Juil - 11:46


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Elle, avoir un problème de confiance ? Si peu, voyons ! En réalité, ça va même bien au-delà de ça. Avec Danielo, elle sait qu'elle doit rester sur ses gardes. Elle se dit même qu'à la moindre occasion, il pourrait prendre la tangente. Elle se méfie... A juste titre. Danielo n'est pas un innocent comme elle a pu en rencontrer certains par le passé. Il est malin, rusé. Et, de toute évidence, friand de survie en solitaire. Elle peut le comprendre, elle est plutôt dans ce cas-là elle aussi, même si elle n'hésitera jamais vraiment avant de rejoindre un groupe. Survivre à plusieurs est bien plus aisé que d'être totalement seule trop longtemps. Enfin, là n'est pas la question. Pour l'instant, ils sont tous les deux affreusement défaitistes et désespérés. Tous ces efforts pour une maigre boîte de rien du tout ? Il y a bien deux-trois intéressants là-dedans... Mais justement, il n'y en a que deux-trois. Et rien d'hyper révolutionnaire non plus hein, qu'on se le dise ! S'ils doivent partager ça en deux... Et bien il ne restera pas grand chose. Alors que Alliyah s'est redressée, faisant de nouveau face à Danielo, elle remarque assez vite qu'entre deux, c'est lui qui est le plus désespéré. Il ne veut pas croire qu'ils aient pu faire tous ses efforts et prendre tous ces risques pour deux malheureuses compresses et quelques babioles. Elle peut le comprendre. « On fait avec ce qu'on a », fait-elle remarquer avant de prendre une décision qui lui coûte beaucoup. Prudemment, elle se glisse derrière le meuble qu'ils ont déplacé. En même temps, c'est donnant-donnant, Danielo n'est pas réellement à ses côtés pour s'assurer qu'elle ne pique rien en douce. Et elle... Et bien elle se méfie toujours. Il pourrait partir avec leurs maigres trouvailles, pourrait aussi décider de la dénoncer afin de mieux prendre la fuite de son côté. Mais ne lui donnons pas d'idées ! La brune lui fait savoir qu'elle n'aura aucun scrupule à mettre leurs deux vies en danger s'il tente de prendre la fuite, lançant des menaces qui, elle l'espère, décourageront tout semblant de début de révolte de son côté. La jeune femme entreprend de regarder sur chaque étagère, jusqu'à trouver une petite boîte assez semblable à celle qu'elle a laissée avec Danielo. Lequel, d'ailleurs, lui fait savoir qu'il n'est pas fou au point de prendre des risques pour si peu de choses. Ouais... Dis comme ça. « Au lieu de me regarder faire tu ferais mieux de déplacer un autre meuble pour me rejoindre. » Ils iraient plus vite dans ces fouilles à deux. Plus facile à dire qu'à faire, il est vrai. Mais Alliyah ne supporte pas l'idée d'être la seule à bosser. Et puis... Maintenant qu'elle a une meilleure perspective sur les choses, elle doit avouer que c'est quand même sacrément le bordel ici. Comment va-t-elle faire pour séparer l'intéressant de l'inutile ? « Putain c'est le bordel. Ils l'ont fait exprès j'en suis sûre. » Pour décourager d'éventuels voleurs comme eux, sans doute. A cette pensée, Alliyah a un regain d'énergie qui lui permet de poser la boîte sur le côté, et de partir en quête d'autres choses plus intéressantes. Elle n'a pas encore ouvert l'autre mais c'est parce qu'elle estime que ce n'est pas le plus urgent. Et à juste titre ! Après s'être mise sur la boîte des pieds, et avoir ouvert la porte d'un des placards, elle trouve un carton. Non sans difficultés, elle parvient à le faire descendre. Manque de le faire tomber mais le rattrape au dernier moment. A l'intérieur - il n'est pas fermé alors elle le voit aisément -, des munitions. « Yay bonne pioche ! » Elle n'en dit pas trop volontairement. Comme ça, s'il veut vraiment savoir ce qu'elle a trouvé, Danielo se débrouillera pour passer de son côté. Et toc !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeJeu 9 Aoû - 20:19


Bring your own bombs.

Au final, le plus défaitiste des deux, c’était bien Danielo. Il n’avait cessé de se plaindre depuis qu’ils avaient investi cette petite pièce étroite, et encore maintenant, le peu qu’ils avaient dégotés ne lui suffisait pas. Étrangement, le comportement du Colombien n’avait pas autant agacé la jeune femme, que toutes les précédentes fois, le laissant penser qu’elle commençait à s’habituer à lui. Non pas qu’il envisageait de repartir avec elle, et de la suivre dans toutes ses aventures, mais au moins, il avait un peu plus d’espoir quant au bon dénouement de cette collaboration précipitée. Alliyah paraissait beaucoup plus optimiste que lui, nettement moins contrariée par le très médiocre magot qu’ils avaient amassé. Il avait envie de prendre exemple sur elle, seulement il en était incapable, encore moins maintenant qu’il était énervé. Putain, on ne pouvait pas placer en garde 5 abrutis plein de testostérone pour si peu non ? La brunette n’avait pas pris la peine de ricocher sur ses sarcasmes à son sujet, les jugeant probablement très secondaire. À l’heure actuelle, elle n’espérait plus qu’une chose, trouver plus et rapidement. Alliyah s’était donc faufilée derrière les étagères, cherchant dans des recoins jusqu’alors inaccessible. Danielo avait l’air plutôt inutile, à la contempler avec sa petite boite de médicament. Heureusement, il avait fini par se sortir les doigts des fesses, abandonnant dans un petit angle de l’étagère le butin, pour entamer un nouveau déplacement de meuble. Le grand gaillard faisait son possible pour agir en toute discrétion, offrant une sortie plus acceptable à sa camarade, et surtout, une plus grande entrée pour sa corpulence. Il n’était pas bien gros, mais sa taille l’handicapait décidément beaucoup, depuis qu’il s’était embarqué dans ce braquage. Brusquement, Alliyah l’avait intriguée, exprimant délibérément son enthousiasme. Évidemment, elle n’avait pas l’intention de ruiner le suspense, cherchant probablement à le faire venir jusqu’à elle. La bougresse. « C’est un coup monté pour me coincer derrière ces putains d’étagères et repartir avec ce si merveilleux butin que nous avons dégoté ? ». Lâchait-il, ironiquement, en la dévisageant de son emplacement. De toute évidence, si elle avait l’intention de l’escroquer pour seulement 3 pansements et 4 anti-douleurs, il n’allait pas la suivre très loin... pas pour si peu. « Bon, j’arrive...» Il soupirait derrière son meuble, puis finissait par le décaler suffisamment pour pénétrer la zone. La vache, quel bazar ! Il comprenait mieux maintenant, pourquoi les meubles avaient été placés de cette façon. Et tandis qu’il esquivait des boites pleines de cotons, et de je ne sais quoi, son regard se planta directement dans le contenu ouvert du carton qu’elle venait de trouver. « Oh bordel ! ». Un sourire victorieux et soulagé avait déformé sa mâchoire, alors qu’il se rapprochait pour ensuite plonger la main dedans. « OK, maintenant qu’on a de quoi, je pense que je vais vraiment commencer à te surveiller ! ». Il avait extirpé une belle plaquette de recharge à fusil puis l’avait remis en place, posant ses prunelles sur le visage de sa voisine. « De toute façon, t’arriverais pas à courir avec autant de cartons ! ». Pas sûr. Elle pourrait très bien lui lâcher le plus inutile, et embarquer ce qui se troquait le mieux. Danielo avait fait glisser le carton jusqu’à l’extérieur de la zone dans laquelle ils venaient de se retrouvés, s’intéressant aussitôt aux restes des placards. « Je suppose que je vais moins râler maintenant... Bien joué. ». Bah ouai, elle s’était acharnée à la tâche, et pas pour rien.

 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeVen 31 Aoû - 11:11


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Cette collaboration se passe quand même mieux que prévu. Ils pourraient se tirer dans les pattes comme à l'accoutumée, ou continuer à se méfier à fond l'un de l'autre... Mais cela n'arrangerait pas leurs affaires, bien au contraire. Alliyah fait de son mieux pour ne pas être trop suspicieuse vis-à-vis de Danielo. En même temps, avec le maigre butin qu'ils ont, elle ne voit pas trop pourquoi il irait se mettre en position de danger. Cela n'empêche pas la brune de rester sur ses gardes et, quand elle le peut, de regarder dans sa direction mais cela s'arrête là. C'est déjà pas mal, à vrai dire. « P't-être que oui, p't-être que non », lâche-t-elle, volontairement floue. Elle s'autorise même à lever les yeux dans sa direction pour hausser les sourcils et ainsi semer le doute dans son esprit. Au moins, maintenant, c'est certain, il viendra ! D'une façon ou d'une autre, il va passer de l'autre côté de la barrière et cela les arrangera tous les deux. Il n'y a pas énormément de place - surtout parce que c'est le bordel - mais tant de cartons qu'il vaut mieux ne pas être seule pour les fouiller... Alliyah en a déjà ras la casquette, à vrai dire. Heureusement, Danielo finit par se décider à faire ce qu'elle lui a demandé. Comme quoi... Ce n'était pas si difficile ! En assez peu de temps, il arrive à sa hauteur et peut à son tour regarder ce qu'il y a dans le carton - une fois remis de sa surprise face au bordel ambiant bien sûr -. Il découvre ce qui s'y cache et Alliyah attend sa réaction avec impatience. Elle n'est pas déçue... Mais venant de lui, elle n'aurait pas pu s'attendre à autre chose.

« Oh t'inquiète, je ne vais pas partir pour si peu alors qu'on a une sacrée récolte à faire. » Par contre, il a raison sur un point : partir avec tous ces cartons ne sera pas aisé. Qu'elle coure ou non pour fuir un Danielo enragé parce qu'elle aurait tout récupéré. Le fait est qu'ils vont devoir s'en aller avec tout ça, à un moment ou un autre. En se la jouant discrets, de préférence. Alors qu'il essaye de se rassurer comme il peut en se disant qu'elle ne pourrait pas s'en aller avec tout ça sans se faire rattraper rapidement, Alliyah réfléchit toujours à son histoire de transport. Comment vont-ils faire, bordel ? « Ouais ouais... » Elle coupe court à tout ce qu'elle vient de dire, en réalité elle n'a même pas tout écouté. Elle, un brin connasse ? Mais non, pas du tout voyons ! Elle a juste mieux à faire. Son cerveau fonctionne plus vite que la norme et elle est déjà passée à l'étape suivante. Et vaniteuse avec ça. « Ecoute, continue de fouiller les cartons, je vais chercher des sacs pour qu'on puisse mettre tout ça. Ce sera plus pratique pour courir, tu n'as pas tort. » Et non pas parce qu'elle a l'intention de courir sans lui, autant le répéter encore et encore ! « Mais ne t'avise pas d'essayer de t'enfuir avec un ou deux cartons... Je cours plus vite que tu as l'air de le croire. » Cette méfiance, toujours. Elle refait surface quand l'un doit s'éloigner un peu de l'autre, et c'est sas doute un peu normal. Ils sont tous les deux tellement... Bizarres et profiteurs. Après lui avoir lancé un regard d'avertissement -très important, celui-là-, Alliyah se met à la tâche. Sa nouvelle ambition : trouver des sacs... A dos, de préférence.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeJeu 27 Sep - 21:51


Bring your own bombs.

Après avoir attiré le Colombien dans sa zone de recherche, à l’aide d’un peu de suspense, Alliyah avait fini par obtenir le soutien qu’elle attendait, laissant son nouveau coéquipier savourer sa découverte. Au moins, elle n’avait pas ruiné son enthousiasme, ni saccagé ses sarcasmes. Elle ne manquait fichtrement pas de ressource, et Danielo commençait petit à petit à le réaliser. Pendant ce temps, elle essayait, et pour la cinquantième fois, de se défendre contre ses allusions agaçantes, alors qu’il continuait de se méfier d’elle. Il savait que cette sensation était réciproque, mais aussi qu’elle se réduisait, chaque fois qu’ils franchissaient une étape ensemble, et non pas l’un contre l’autre. Il n’avait plus l’intention de se plaindre de sa situation, et encore moins depuis qu’il avait plongé la main dans ce premier carton ; il aurait voulu qu’elle le croie, mais au lieu de ça, elle s’était contentée de l’ignorer, totalement préoccupé par leur futur plan de sortie. Ok, Merci Alliyah... Concrètement, ils n’avaient pas vraiment eu le temps de le mettre en place, et surtout, ils n’étaient pas sûrs que cela soit nécessaire, jusqu’à maintenant. Il commençait à farfouiller dans divers placards, quand elle décida de le laisser continuer seul, s’appropriant une nouvelle tâche sans lui demander son avis. De toute évidence, Dan préférait largement se charger de fouiner, au cas où il ferait une découverte plus intéressante que la sienne. « Ouais, Ouais... ». Claquait-il de la langue, en laissant ses sourcils tanguer de haut en bas. Il se moquait un peu, mais c’était de bonne guerre, non ? Après tout, elle ne se gênait pas, elle non plus. Au moins, il lui avait donné une bonne idée... avec les sacs. Sa petite mise en garde supplémentaire, n'avait fait que le divertir davantage, même lorsqu’Alliyah lui offrit son plus sinistre regard, en guise d’avertissement. « Et le pire dans tout ça... c’est que tu te persuades que ça va suffire pour m’impressionner ! ». Un sourire amusé en coin de lèvre, il avait trouvé un nouveau carton, dans lequel mettre son nez. « J’espère que je vais trouver l'occasion parfaite pour t’escroquer et te larguer derrière moi tiens...». Il avait jeté un petit coup d’œil dans sa direction, à l’autre bout de la pièce, avant d’afficher de nouveau un petit sourire, beaucoup plus vicieux cette fois. « Détends-toi, j’ai une jumelle, je connais le sens du partage. Sauf pour les M&M’s... Évidemment. » Et voilà qu’il recommençait à se délier la langue d’âneries, tandis que ses mains viraient quelques cartons vides sur le côté, faisant de la place.

Après s’être enfin tut, parce que oui, c’est possible, Danielo s’était totalement concentré sur sa tâche, abandonnant Alliyah derrière quelques meubles, à la recherche de ses fichus sacs. Soyons honnêtes, son épaule continuait de le martyriser, et il n’était plus très sûr de tenir le choc avec un sac pesant quelques kilos en plus d’armes et de ressources en tout genre. Il venait de s’agenouiller devant un tout petit placard, enfoncé dans le sol, lorsqu’il tomba sur un nouveau butin. Son cœur avait manqué un battement, brusquement soulagé par sa découverte : des médicaments. En se détournant de sa cible, il avait pris soin de vérifier que la brunette ne le surveillait plus, analysant le contenu de cette boite, bien plus complète que la précédente. Il y avait de quoi le soulager, assurément, et même quelques substances utiles pour d’autres trafiques. Il n’eut le temps que de détacher deux cachets pour les mettre dans sa bouche, lorsqu’elle l’interpella, derrière lui. Le temps qu’il mît à avaler les deux morceaux, et à se retourner avait probablement suffi à intriguer la jeune femme. Danielo s’était soudainement relevé, lui faisant face de son emplacement, étrangement silencieux.


You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 7 Oct - 20:47


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

Danielo et Alliyah, en fait, c'est un peu comme chien et chat. Il y en a toujours un pour emmerder l'autre. Que ce soit au niveau de leurs trouvailles, ou à n'importe quel autre niveau en fait. Faut toujours que l'un ou l'autre sorte une remarque destinée à emmerder l'autre. C'est la méfiance qui prime sur tout le reste, c'est sans doute pour cette raison que cela se passe ainsi entre eux. Et alors qu'elle a insisté pour que Danielo vienne lui prêter main forte à la fouille des cartons, c'est elle qui l'abandonne en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Elle prétexte une bonne excuse - bien sûr - et se faufile hors de ce coin abandonné. Non sans lui donner quelques recommandations d'usage, signe de sa méfiance toujours très présente. « Ne joue pas au plus malin avec moi... C'est tout. » Et d'ailleurs, ce n'est pas parce qu'il a une jumelle qu'il connaît les valeurs du partage ! Avec elle, peut-être. Mais avec une quasi inconnue qui marche sur ses plate-bandes ? Faut pas rêver non plus ! Alliyah n'est pas dupe, et il devrait arrêter de jouer sur cette corde-là en croyant que cela va fonctionner. Non, pas avec elle. Mais elle préfère tout de même aller fouiner de son côté, à la recherche de sacs qui leur permettront de transporter tout cela. Ce n'est pas avec des cartons qu'ils vont y rêver ! D'autant plus s'ils doivent se la jouer discrets pour sortir. Alliyah met assez vite la main sur des sacs à dos, pas forcément en très bon état. Elle en sélectionne quatre : deux chacun, ce sera déjà ça de pris. Peut-être même trop, en fonction de ce que Danielo a trouvé depuis son absence.

La brune ne se fait pas prier pour retourner là où elle peut le voir faire. Il n'est plus en train de fouiner. C'est suspect : il lui tourne le dos, et met légèrement trop de temps pour lui faire face. Elle fronce les sourcils, laisse ses doigts serrer un peu plus fort sa machette, et les autres les anses des sacs et attend de voir. Mais il ne parle pas. Il se contente de la regarder, et la suspicion d'Alliyah se fait plus forte que jamais. « Qu'est-ce que tu viens de faire ? » Là, elle est plus que dans le méfiance : elle doute carrément de lui. C'était déjà le cas avant, certes, mais elle n'aime pas du tout cet air qu'il arbore. Ses sourcils plus froncés que jamais, elle lâche un grognement sorti d'elle ne sait trop où, et se permet de lever la machette dans sa direction. Pour autant, elle ne joue pas les femmes trop menaçantes, elle se contente de la faire monter un peu plus haut. « Je ne devrais sans doute pas te le dire mais j'ai toujours été très bonne en lancer de machette. Tu veux tester ? Non ? Alors dis-moi la vérité et dépêche-toi ! » Bon OK : elle est menaçante. Mais elle a raison, non ? Elle ne sait pas ce qu'il était en train de trafiquer avant qu'elle débarque, mais c'est évident qu'il ne faisait rien de bon pour elle. Rien qui puisse lui rendre service en tout cas. Et elle n'aime pas du tout, mais alors pas du tout ça ! L'idée de s'être bel et bien faite rouler dans la farine commence à lui trotter dans la tête et il vaut mieux, du coup, régler cela au plus vite.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas

SUSPECTS
Danielo P. Gomez

Danielo P. Gomez
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_ppqzzwfhZw1qhggz0o2_400

× Âge du perso : :
29

× Caravane + colocataires : :
1A : Danielo P. Gomez + Aileen L. Blackhood + Alicia Valentine + Rebekah Fitz-Williamson

× Poste assigné : :
Pêcheur

× Messages : :
1259

× Points de vie : :
182

× Copyright : :
Dessus

× Avatar : :
Matthew Daddario

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Panda




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeDim 21 Oct - 19:52


Bring your own bombs.

Danielo s’était contenté de rouler des yeux, sous le nez méfiant de sa coéquipière, qui commençait un peu à rabâcher. Elle ne lui faisait pas confiance, ok, il avait bien compris, mais au point de lui cracher une menace par quart-heure ? Au bout d’un moment, il allait finir par prendre ses fulminations à la légère. Elle n’était peut-être pas si féroce que ça, la petite Alliyah ? Dans le doute, il l’avait ignoré, se contentant de retourner à ses fouilles, tandis qu’elle se chargeait de leur dégoter des sacs de transports. Le jeune Colombien s’était tellement investit dans sa tâche, qu’il avait fini par trouver ce qu’il cherchait depuis des semaines : des anti-douleurs ! Putain, il n’avait pas pris la peine d’alerter sa camarade, préférant profiter de ce butin pour amoindrir la douleur à son épaule, et ainsi leur garantir une évacuation du bâtiment dans les meilleures conditions. Alliyah était revenue au même moment, n’apercevant probablement que sa silhouette, agenouillée devant quelque chose. Il avait mis tellement de temps à réagir à son retour, que la survivante l’avait aussitôt suspecté de manigancer contre elle. D’un côté, elle avait tort, puisqu’il n’avait pas l’intention de lui nuire, à condition que cela soit réciproque ; mais d’un autre... il venait quand même de lui dérober un léger pourcentage de son butin final. Danielo avait fait volte-face, se confrontant, en silence, aux regards accusateurs de sa coéquipière. Est-ce qu’il allait mentir ? Ou lui révéler la vérité ? Au pire, il pourrait tout autant gagner du temps, non ? Alliyah grognait, redressant son arme alors qu’il n’avait pas délogé de sa position. Dan était raide, droit, absolu, indéchiffrable. Ce qui le surprenait le plus, à son propre sujet, c’est qu’il n’avait même pas peur d’elle, malgré ses nouvelles menaces. « Si tu me tues, tu ne pourras pas sortir d’ici, ou alors, les mains vides. Tout ça pour rien... quel dommage ! ». Claquait-il, en sachant qu’il avait raison. Il n’avait plus cet air ironique, comme toutes les précédentes fois, non. Dan apparaissait beaucoup trop sévère. Bien sûr, elle pourrait très bien repasser par la voie d’aération, sauf qu’ils avaient déjà alerté les occupants de l’étage, de ce fait, l’un des deux devraient forcément faire diversion, pour leur fournir une nouvelle issue. « Alors quoi Alliyah ? Tu la lances ta putain de machette ? ». Est-ce qu’elle était sérieuse ? Dans sa façon de le menacer cette fois ? Ou s’agissait-il, encore, de parole en l’air pour qu’il ne dérape pas ? Danielo n’avait pas envie de crever, non plus d’avoir effectué toute cette stratégie pour rien. Il souhaitait pouvoir se tirer d’ici, avec un minimum de provisions, et un minimum de dégâts physique. Cette idée l’avait remis sur le chemin de l’honnêteté, le forçant à quitter son air si rebelle. En se penchant sur la boite de médicament pleine, il l’avait attrapé par le couvercle, récupérant la tablette ouverte d’anti-douleur, pour la balancer aux pieds d’Alliyah. Elle allait donc deviner, ainsi, qu’il en avait avalé deux. « Tu veux sortir d’ici entière et les mains pleines ? Ou me prendre la tête pour deux putains de cachets ? ». Il n’avait par contre, pas l’intention de lui indiquer l’origine de sa blessure. Il en avait déjà trop dit.


You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo8_400 B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_oszng5Wh0O1rtz6fjo2_400
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

B. Alliyah Elwenn
B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Tumblr_pvz5f7iynm1v87ifoo5_250
S I X . F E E T . U N D E R

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2672

× Points de vie : :
585

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitimeLun 22 Oct - 21:45


B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs)

La méfiance d'Alliyah s'était momentanément mise sur pause... Mais elle revient au galop, alors qu'elle découvre Danielo dans une posture pour le moins étrange et suspicieuse. La jeune femme plisse les yeux, relève son arme et grogne. Elle est agacée. Agacée et pleine du sentiment d'avoir été prise pour une conne. A quel moment a-t-elle raté quelque chose ? Et, surtout, qu'a-t-elle raté ? Elle se le demande, elle se fustige mentalement et elle s'énerve. Pour autant, elle ne se laisse pas déborder par la colère, laissant à Danielo une micro-chance de s'expliquer. Venant d'elle, c'est déjà bien. Voire même très bien. « Ne me sous-estimerais-tu pas un chouïa, à tout hasard ? » Non parce que s'imaginer qu'elle n'est pas assez futée pour trouver une autre issue à cet endroit de malheur... C'est la sous-estimer ! Mais Alliyah n'est pas dupe, et elle a conscience des potentielles difficultés qu'elle pourrait rencontrer. En étant seule, elle n'aura pas les mêmes possibilités, et elle le sait. Elle le sait très bien. C'est sans doute pour cette raison qu'elle hésite autant, qu'elle le menace sans passer à l'acte. Qu'elle reste plantée là, devant lui, à essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. Dans l'espoir, peut-être, qu'elle ouvre les yeux et se rende compte qu'elle ne risque rien, que tout cela n'était qu'une illusion et que Danielo n'est pas aussi fourbe qu'il a l'air de l'être là, tout de suite. « J'y réfléchis encore », lui répond-elle brusquement, la machette encore levée mais aucun mouvement ne laissant anticiper qu'elle soit sur le point de le lancer.

Elle n'en a pas très envie, en réalité. Pas parce que c'est Danielo et que c'est sa personne en elle-même qui l'en empêche. Non, parce qu'elle sait, dans le fond, qu'elle courra d'autant plus de risques en étant seule. Sortir de là à deux ne sera déjà pas chose aisée... Alors seule ? Quasi impossible. Finalement, alors que Alliyah ne sait toujours pas ce qu'il convient de faire dans cette situation, c'est Danielo qui fait un pas dans sa direction. Elle ne le lâche pas des yeux, alors qu'il se met en mouvement - ce n'est pas le moment d'être surprise s'il récupérait une arme par exemple -. Mais ce n'est que d'une boîte dont il s'empare, et qu'il fait glisser jusqu'à elle. Brièvement, très brièvement, elle baisse les yeux dans cette direction et regarde ce dont il s'agit. Une boîte de médicaments. Comme il vient de le lui confirmer par les paroles, il en manque deux. C'est lui qui les a pris, bien évidemment. Le temps que l'information passe jusqu'à son cerveau, et Alliyah comprend enfin qu'il en a pris pour une raison bien précise. Pas par accoutumance, sans doute, mais parce qu'il doit avoir mal quelque part. Elle plisse les yeux, encore et toujours méfiante, mais sa prise sur sa machette se fait moins virulente. « Je te prends la tête pour ce que je veux. On a dit qu'on partageait de manière équitable, pas qu'on faisait nos petites emplettes chacun de notre côté. » Histoire de ne pas être trop faible, fallait bien qu'elle trouve quelque chose à y redire. Et puis, qu'il ne s'imagine pas qu'il peut faire son choix dans ce qu'ils trouveront sans que cela ait de potentielles conséquences ! « On y va alors. Pas la peine de traîner ici plus longtemps. » Surtout qu'elle sent que la tension est à son comble, et que cela pourrait dérailler plus vite que de raison. Autant de son côté que de celui de Danielo.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
my life is going on
If I stay with you, if I'm choosing wrong I don't care at all. If I'm losing now, but I'm winning late that's all I want.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Empty
MessageSujet: Re: B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

B. Y. O. B. (Bring Your Own Bombs) - ft. Danielo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-