[flashback] Revenge is a dish best deserved cold
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[flashback] Revenge is a dish best deserved cold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité



MessageSujet: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Jeu 18 Jan - 16:59

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



Pour la dernière fois de la journée, Enzo enfile sa paire de rollers. Mais cette fois-ci, il ne l'enfonce pas autour de ses pieds avec tendresse. Il est brusque, énervé par la conversation qu'il est en train d'avoir avec Thomas. Bianca est assise sous le porche de la petite maison qui doit les abriter pour la nuit. Lui, est assit sur les marches qui permettent d'escalader à l'intérieur. Enzo a son dernier oeil valide, bleu plus foncé que d'habitude à cause de la colère, posé sur le visage de son ami. Ce n'est pas après lui qu'il est réellement énervé, mais Enzo ne sait pas maîtriser sa rage. Comme s'il ne pouvait ressentir qu'un sentiment à la fois, il se laisse submerger. On peut dire qu'écouter les paroles de Thomas ne font qu'aggraver les choses.

« - Tu vas pas y aller seul, quand-même ? »
« - T'as pas été fichue de l'arrêter quand elle est entrée. » Enzo hausse les épaules, vérifie les balles dans son chargeur avant de ranger son glock à sa cuisse. « Elle a prit quoi, d'ailleurs ? »
« - Les dernières conserves. » Enzo lève les yeux au ciel en écoutant Thomas, ils n'ont plus de vivre et ça ne semble inquiéter que lui. « Et... peut-être qu'elle est partie avec le fusil de chasse qu'on a trouvé la semaine dernière. »

Cette dernière vérité fini d'achever Enzo. Ils mangent déjà des conserves périmés, mais ils se font dépouiller à chaque fois qu'ils obtiennent quelque chose qui pourrait être utile. Cette fois-ci, il ne peut pas en rester là. Si Bianca et Thomas s'étaient cacher pour rester en vie, Enzo ne peut plus se permettre de laisser partir un voleur en sachant qu'il ne peut pas être bien loin. Il venait tout juste de rentrer d'un petit tour de repérage, lorsqu'ils lui ont annoncé ta visite. Sur ses rollers, il espère pouvoir la retrouver plus rapidement. Si elle est toujours à pied, il n'aura pas de mal. Sinon, ils ne mangeront pas pendant les prochains jours. Enzo se redresse sur ces rollers qu'il contrôle parfaitement.

« - Va me chercher ton couteau ! » D'un simple froncement de sourcil, Enzo fait obéir Thomas. Il profite de son absence pour mettre sur ses épaules un sac à dos vide où il pourra ranger ses rollers au cas où. « Tu m'expliques ce qui vous a pris ? »
« - Je vais pas mourir, pour deux ou trois conserves. » Répond Bianca qui ne bouge pourtant pas.
« - Sans elles, tu pourrais crever ! »

Enzo y va peut-être un peu fort, mais il ne s'en rend même pas compte. Il tend la main pour attraper le poignard de Thomas, le glisse à sa ceinture, et s'en va. Par ce petit chemin conduisant à la porte de la maison, il roule. Tourne en se servant d'un vieux lampadaire pour garder sa vitesse, puis continue d'en prendre en poussant sur ses jambes. Enzo, il suit le chemin indiqué par Thomas. Mais celui-ci s'arrête rapidement, car la voleuse a disparue du quartier, de la fenêtre où il l'avait observée. Dès ce point géographique, c'est au hasard qu'Enzo a suivi un chemin invisible. Il n'y a que l'espoir et la détermination pour l'amener au bout de son périple voyage solitaire.


Parce qu'il est téméraire, Enzo ne mesure pas les risques.
_____________
___01h03 plus tard.
___Route principale

Une silhouette s'est dessinée au loin, ce qui a poussé Enzo a ralentir les roues de ses rollers. C'est une femme, il n'a aucun doute là-dessus après l'avoir épié pendant quelques minutes. Discrètement, il était resté à bonne distance. Mais de son unique oeil, Enzo ne parvient pas à distinguer ses cheveux dont Thomas lui avait fait la description. Il a beau se concentrer, il ne réussi pas à réellement la voir. Se doutant que si ce n'était pas elle la responsable, le véritable voleur devait déjà être loin après tout ce temps. Surtout si Enzo n'est pas sur la bonne route. Alors, il décide de s'arrêter derrière cette vieille voiture rouillée pour enlever ses rollers. Cette route, il en vient. Il sait que par là, il n'y a que quelques kilomètres avant la prochaine bifurcation. Si elle a disparu dans les minutes que se déchausser lui prend, elle sera obligatoirement partie dans la forêt bordant la route. Dans la voiture, un rôdeur desséché le regarde, bougeant à peine la bouche.

De nouveau dans ses baskets trouvées à l'abandon, Enzo s'est mit à filer la femme. Il tente de rester discret, même lorsqu'il se cache derrière un arbre. Le garçon a quitté la route, pour se mettre derrière les troncs et pouvoir se rapprocher tout en restant discret. Ce n'est pas son arme à feu, qu'il tient dans la main. Ces bois sont plein de rôdeurs, Enzo a donc prit le poignard de Thomas au cas où. S'il attend, s'il continue de la suivre en s'éloignant un peu plus de ses amis, c'est parce qu'il veut le moment parfait pour agir. Le but étant de récupérer ses provisions, sans se faire prendre. Eviter le combat est plus intelligent que foncer tête baissée.


Dernière édition par Enzo Harrison le Dim 11 Fév - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Mer 7 Fév - 20:24


Revenge is a dish best deserved cold

Elle était entré par la fenêtre, comme d’habitude, après tout c’était sa façon d’entrer préféré, et ça ne changerais jamais.  Si elle pouvait, elle bannirait les portes de ce monde et ne laisserait que des fenêtre, enfin, c’était pas vraiment le sujet pour l’instant.  Elle était entré dans cette maison car elle savait qu’il y avait de la vie dedans, elle avait vue un groupe de gamin, enfin pas bien plus jeune qu’elle, entré dedans. Elle avait donc décider de les voler, après tout c’est ce qu’elle était, une voleuse, donc elle devait voler. En plus elle n’arrivait pas a s’en empêcher, elle était cleptomane, ne le savait pas mais elle l’était, alors impossible de luter contre cette envie permanente de voler tout et n’importe quoi.  Elle  était entré avec beaucoup de facilité, et avec son agilité de félin, elle avait réussi a être discrète, mais alors qu’elle allait sortir avec les quelques conserves que ces gosses avaient et le fusil de chasse, elle entendit un bruit derrière elle. Elle se tourna et vit, un des deux garçons du groupe. Elle le regarda qu’une seconde avant de filer aussi vite qu’elle était arrivée. Et fut plutôt contente qu’il se contente de la regarder partir par la fenêtre plutôt que la poursuivre.  Sage décision de la part du jeune homme, parce qu’elle  était trop rapide pour lui de toute façon, et n’aurait pas hésité a le mettre en danger pour lui échapper. Elle avait commit son larcin, et comme d’habitude personne ne l’en avait empêché, personne n’avait chercher a l’arrêter. Une fois qu’elle eu mit une bonne distance entre elle et la maison qu’elle venait de dépouillé, elle arrêta de courir et se mit a marcher paisiblement. Ce soir elle allait pouvoir manger, et tant pis si les personnes a qui elle avait prit les boites de conserves elles ne mangeraient pas ce soir, ni peut-être demain ou après demain. Tant qu’elle elle mangeait, le reste n’avait pas vraiment d’importance. Ce n’est pas comme si elle devait quoique ce soit a quelqu’un de toute façon.

La bouclée avait marcher un long moment, elle était fatiguée, elle en avait marre de marcher, alors elle décida de s’accorder une pause bien mérité.  Elle s’arrêta vers un tas de vieille voiture rouillé, arrêter là depuis surement le début de toute cette pagaille, elles avaient eu le temps de mourir a petit feu et si un jour quelqu’un essayait, il n’arriverait surement pas a refaire démarrer ces voiture. Sa capuche sur la tête, comme toujours, elle s’installa contre une voiture et ouvrit son sac pour regarder ce qu’elle avait volée. Elle souri en voyant les boites de conserve. Elles promettaient d’être totalement dégueulasse, mais après tout elle avait l’habitude, manger des choses pas bonnes, ca avait toujours était le quotidien de la jeune femme, que ce soit avant ou après l’épidémie. Au final elle avait fini par s’y faire, on s’habitue a tout il parait.  Elle remit les boites dans son sac et prit le fusil qu’elle avait volé. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle l’avait prit, elle ne savait même pas tirer, enfin très mal. Elle maitrisé a peut prés le petit pistolet a huit coup qu’elle avait dans la poche intérieur de sa veste en cuir, mais les autres armes a feu c’était même pas la peine d’y penser. Alors elle ne savait pas trop pourquoi elle avait volé celle là. Pour Thobias sans doute, surement que lui saurait utiliser ce fusil. Elle l’ouvrit pour voir s’il était charger, avec le temps elle avait appris a le faire, et souri quand elle vit qu’il l’était. Au moins en attendant elle pourrait bluffé en faisant croire qu’elle savait  se servir de l’arme. Elle était en train de penser a cela quand elle entendit un bruit. Merde, quelqu’un était là. Elle se sentait observer et elle avait horreur de cela. Elle prit le fusil et monta sur le toit de la voiture contre laquelle elle était  «  Qui que tu soit, montre toi, je sais que tu ai là ! » Dit elle d’un ton plein d’assurance, alors qu’en fait, elle redouté que ce soit quelqu’un de plus fort qu’elle qui allait la tuer. Elle ne voulait pas mourir.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Dim 11 Fév - 17:08

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



La voleuse est montée sur la voiture, de son œil unique, Enzo n'a pas de mal à voir l'arme qu'elle tient entre ses mains. Le même fusil qu'ils ont trouvé par hasard, compte-elle réellement utiliser sa propre arme, contre lui ? Le garçon, il a fermé sa paupière. Il s'est mis à soupirer, tout en collant son dos contre l'arbre qui le cache de son ennemie. Enzo, il les déteste. Ces adultes qui se croient tout permis, qui vivent comme si le monde leur appartenait, comme s'ils étaient les seuls à réellement compter. S'il en a déjà tué ? La question serait plutôt de savoir, s'il en a déjà laissé filer. Enzo, il n'a pas hésité à appuyer sur la gâchette de son pistolet pour faire tomber à ses pieds, des cadavres plus âgés que lui. Tentant de calmer son coeur, qui bat à une bonne vitesse en vue de ce qu'il compte, il parvient pourtant à entendre à travers ses pensées, ces bruits de pas qui s'approchent. Lorsqu'il ouvre son œil, Enzo a tout juste le temps de planter son couteau dans le crâne du rôdeur qui venait vers lui. Le corps est tombé à terre, sans faire de bruit, parce que l'enfant a toujours juste eu le temps de le rattraper, pour le poser délicatement dans les feuilles. Si un coup de feu aurait pu alerter un peu plus la bouclée, cette attaque passa inaperçue. Puis, ce zombi n'était pas le seul à traîner dans les bois. Lorsque, accroupis à terre, il a relevé la tête, Enzo n'a pas eu de mal à voir les dizaines de rôdeurs s'avancer pour aller sur la route.

S'il n'avait été repéré que par une seule de ces atrocités, il ne ferra pas long feu en restant là. Leur odeur est abominable, Enzo plisse le nez en se redressant lentement du cadavre de celui qu'il vient de planter. Toujours caché derrière l'arbre, il regarde à sa droite. Puis, à sa gauche. Les hommes dévoreurs de chairs sont en marches : les premiers sont en train de sortir des bois, ils se font alors voir par la voleuse, toujours perchée sur sa voiture. Discrètement, Enzo se penche d'un côté de l'arbre pour pouvoir la voir agir. Que décidera-t-elle de faire ? Ce n'est que lorsque les premiers zombis qui font attention à sa présence, se mettent à gémir en s'approchant de la voiture, que l'oeil du garçon se pose sur ce qui compte réellement : le sac à dos de la voleuse, posée à côté de la voiture. Elle ne l'a pas prit en montant sur le toit, et c'est le signe distinctif qu'attendait Enzo pour agir. S'il aurait voulu pouvoir récupérer le fusil chargé, il se contentera des quelques boîtes de conserves qu'elle a prise.

Le plus jeune des Harrison ne sort de sa cachette -pas sécurisée, que lorsque les zombis ont presque délaissé la forêt pour s'entasser sur la route. S'ils n'avaient pas vu la bouclée sur la voiture, s'ils ne l'avaient pas entendu hurler pour faire sorti son ennemi, les rôdeurs auraient probablement continué leur route : ils auraient traversé la partie bétonnée pour retourner dans la forêt de l'autre côté. Mais ils commencent à former un beau tas, une vingtaine d'entre eux. C'est un nombre petit face à certaine horde qu'Enzo a eu le malheur de croiser, même s'ils peuvent être très dangereux, après six ans à vivre dans l'apocalypse, vingt zombis n'est pas le bout du monde. Alors, le borgne décide d'agir avant qu'elle n'ait eu le temps de faire tomber tous les corps en décomposition.

Enfin, il sort de sa cachette. Enfonce son couteau dans le crâne d'un rôdeur sur sa route. Son sac à dos est lourd à cause de ses rollers à l'intérieur, mais ça ne l'arrête pas. Il a l'habitude, à force du temps, alors, il se déplace avec facilité. Sa petite taille lui permet d'esquiver les zombis, mais ça ne l'empêche pas de devoir en faire tomber deux, ou trois. Avant de les tuer, ou de sauter au dessus pour se rapprocher plus rapidement de la voiture. Si la jeune femme ne l'a pas vu agir, si elle ne l'a pas vu se battre. Si elle ne l'a pas vu s'approcher suffisamment pour se baisser, et attraper son sac posé à terre, elle est bien plus bête que n'aurait pu le penser Enzo.

« - Bonne chance, tocarde ! » Lance-t-il en la regardant, après avoir jeté le sac de conserves sur son épaule.

D'un nouveau coup de couteau, il fait tomber un rôdeur tout juste aussi grand que lui. Une fille aux cheveux roux, qui a déjà perdu presque toutes ses dents. Elle tombe dès qu'il a récupéré le couteau de son crâne, et Enzo se retourne pour partir. Il veut tenter d'esquiver un maximum de zombis pour la laisser s'en occuper ; il aura ainsi, peut-être, assez de temps pour s'enfoncer suffisamment dans les bois sans qu'elle ne puisse le retrouver. Mais, doux Enzo, le destin n'a jamais été en ta faveur. Tu n'iras pas bien loin.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Lun 5 Mar - 16:54


Revenge is a dish best deserved cold

Elle avait voulut faire la grande, faire la fière et impressionner la personne qui l’observer. Il faut dire que si elle ne faisait pas la grande gueule et ne bluffé pas avec une arme, elle n’avait rien d’intimidant. Elle avait la taille d’une adolescente, bloquer a jamais dans son mettre cinquante sept, un visage un peu enfantin aussi, une épaisse tignasse brune et bouclé aussi rebelle qu’elle, bref pas du tout la panoplie de la personne intimidante. Elle avait donc besoin d’artifice pour qu’on la prenne au sérieux car la p’tite avait vraiment heureuse qu’on la sous-estime ou qu’on se moque d’elle. Parfois, il lui arrivait même d’en faire un peu trop, comme cette foi-ci et cela lui jouait des tours. Elle était douée pour être discrète et voler des choses, mais visiblement pas pour impressionner les gens. Elle qui normalement était aussi discrète qu’un felin a l’affut de sa proie, pour le coup elle avait était tout sauf cela. Et a défaut d’avoir fait sortir la personne qui l’observait de sa cachette, elle avait fait sortir des morts des bois.  Et rien ne lui faisait plus peur que ces monstre là.  Elle  était peureuse de base, mais ces choses était la pire choses qu’elle avait était amener a voir dans sa vie.  Plus elle les voyaient approcher, plus elle sentait la peur l’envahir et paralyser tout son corps. Si bien qu’elle vit a peine le garçon sortir de sa cachette et courir récupéré ce qu’elle avait voler quelques heures plus tôt. Une voleuse qui se fait voler, c’est plutôt cocasse comme situation. Elle se ressaisit quand elle entendit ses paroles. « tocarde »  Non mais pour qui il se prenait ce morveux –enfin… Elle en était une aussi mais passons. Elle fut saisi d’un accès de colère, sortie son couteau et sentant le courage, amener par la colère l’envahir, elle  poussa du pied un des monstre et se fraya un passage sur le sol et a travers la foule de mort. Elle avait évité de les tuer, elle avait préféré les pousser un maximum, même si elle avait du en tuer un ou deux, et qu’elle avait manquer de peu de se faire mordre plus d’une fois.

Elle s’en était a peu prêt sortie, enfin, elle courrait, et les mort était derrière elle, ils la suivaient tous.  Et là, elle était avantager, car elle était fine et agile, tailler pour être rapide, elle avait surtout l’habitude de courir, sauter, grimper et se faufilé un peu partout. Elle aurait put, dans la vie d’avant faire du parkour sans soucis et même exceller dans ce domaine. Elle rattrapa, non sans mal, le garçon qui avait des longueurs d’avance sur elle, mais aussi un sacré poids sur les épaules. Elle dut faire vraiment beaucoup d’effort pour le rattrapé, mais fini par y arriver et se jeta sur lui, le faisait tomber au sol. C’était totalement stupide, elle le savait, après tout elle avait une petite quinzaine de rodeurs a ses trousses, mais tant pis. Elle se plaça au dessus de l’ado, qui pu surement voir qu’elle avait l’apparence d’une ado elle aussi, malgré qu’elle n’en soit plus vraiment une techniquement. «  Je suis pas une tocarde ! C’est toi le tocard ! » Dit elle d’un ton sérieux.  Et voila, maintenant il pouvait voir qu’en plus d’avoir le physique d’une gamine, elle en avait aussi le comportement. Et tout cela, promettait de faire un sacré paquet d’ennuie pour ces deux là qui n’était pas au bout de leurs mésaventures.

 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Sam 17 Mar - 19:19

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



Si elle l'avait rattrapé, le garçon y avait pourtant donner beaucoup du sien. Il avait couru comme jamais. A travers les arbres, se baissant parfois de justesse pour éviter de se prendre une grosse branche dans le visage. Elle l'avait pourtant rattraper en se jetant sur lui, et comme si c'était nécessaire, Enzo est tombé en glissant à terre. Il a eu du mal à se retourner, parce que le poids de la fille sur son corps l'en a empêché. Pourtant, lorsqu'il pose difficilement son oeil sur le visage de l'ennemie, il distingue ces traits enfantins qu'il a raté au premier abord. Son sac à dos contenant ses rollers, ajouté au tien et les boites de conserves, lui donnent extrêmement mal au dos. Mais Enzo se contente de grimacer en l'entend répliquer. L'insultant intérieurement de gamine, le borgne s'est empêché de dire quoi que ce soit qui pourrait énerver un peu plus la fille. Si elle est aussi têtue, et tête brûlée que Bianca, il ne ferra pas deux secondes entre ses mains. Alors, il se contente dans la regarder et essayant d'atteindre le glock attaché à sa cuisse. Il tire ses doigts, et prend la parole pour la déconcentrer.

« - Ouai, tocarde. T'as cru que j'allais te laisser partir avec ma bouffe ? » Enzo la fusille de son œil unique, alors qu'il continue même en entendant les bruits du rôdeur le plus proche. « Pousse ta graisse, tu m’aplatis comme une crêpe ! »

Tel un gamin, Enzo s'adresse à elle comme si elle n'était qu'une vieille amie avec qui il avait l'habitude de se prendre la tête. Mais par dessus l'épaule de la bouclée, il voit un cadavre s'approcher. Son coeur se met à battre bien plus vite, et enfin, il parvient à attraper son arme. Sans laisser le temps à la fille de réagir, il pointe l'arme et tire une balle unique qui résonne autour d'eux. Attirant les autres rôdeurs, s'ils avaient perdu ta trace. La balle a atteint sa cible : le cadavre ambulant qui tombe comme une merde au sol. Si le coup de feu est passé près de ton oreille, Enzo ressent aussi les vibrations qui sont venu lui exploser les tympans. Il se met à grimacer, et pousse la fille sur le côté de toutes ses forces. Elle bascule, pendant qu'il se frotte les oreilles comme si elle n'était pas une véritable menace. Déjà, une dizaine de zombis apparaît à quelques mètres, en passant au dessus d'une petite colline qui les avait caché jusque là. Enzo n'aime pas ça, il n'aime pas tuer les zombis s'il n'en est pas obligé. Pourtant, dans cette situation, il sait que s'il veut repartir en vie, il doit s'occuper d'eux avant de s'occuper d'elle. Parce qu'Enzo compte bien s'échapper de cette situation, et ramener à ce qu'il appel maison, les vivres qui leur permettrons de survivre un peu plus longtemps. Le brun, il ne pensera jamais à échouer lorsque Bianca est dans la balance. Alors, il a finit par se redresser de justesse avant qu'un zombi ne lui tombe dessus. A l'aide de son poignard, il lui a percé le crâne sans trop de difficultés, mais ceux qui arrivent par la suite sont bien plus grands qu'Enzo. Il ne pourra jamais l'avouer, ou même le penser concrètement, mais s'ils veulent s'en sortir, ils doivent prendre la fuite sans se retourner. Ou s'entraider, pour se taper dessus par la suite.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Mer 11 Avr - 20:45


Revenge is a dish best deserved cold

Elle l’avait attraper ce petit garnement qui l’avait insulter. Elle n’aimait pas cela, qu’on l’insulte, qu’on se moque d’elle. Au fond elle en était peut-etre une de tocarde. Elle n’avait jamais brillé a l’école, elle avait d’ailleurs très tôt arrêter d’aller en cours. Et elle n’avait jamais briller en société non plus, au contraire elle était pas vraiment quelqu’un dont on aime la compagnie, et surtout elle n’aimait pas vraiment la compagnie non plus.   Mais ce petit brun, qui faisait surement sa taille, n’avait pas le droit de dire qu’elle était une tocarde, parce qu’il ne la connaissait pas. Et puis c’était lui le tocard qui se fait voler et pense ensuite qu’il peu la voler elle aussi ! Alors elle l’avait rattraper, et l’avait littéralement plaquer au sol. Et voila que maintenant un combat de gamins était lancer. Qui était le plus gamins des deux ? Celle qui traite l’autre de la même chose qu’il ne la fait avant, limite un «  C’est celui qui le dit qui l’ai » ou celui qui dit a une gamine maigre comme un clou de pousser sa graisse parce qu’il va finir en crêpe ?  Et c’est après les paroles du  brun, alors qu’elle allait se pousser de sur lui, que ca la frappa. Il n’avait qu’un œil. Qu’es ce qui était arrivé à l’autre ? Pourquoi ce bandage pour le cacher ? Soit il se prenait pour un pirate, soit il avait étai blesser et son œil cacher n’était pas beau a voir.  En tout cas, ca la marqua un peu, presque choquer même. Elle n’avait pas l’habitude de voir ce genre de chose, en faite  elle n’avait pas l’habitude de voir les gens d’aussi prêt. Elle écarquilla les yeux quand elle le vit sortir une arme et la pointer vers elle. Il allait la tuer ? Alors voila, c’était la fin pour elle ? Elle allait perdre une de ses vie aussi bêtement ?Et en faite, elle allait perdre la vie totalement, car si tout le monde dans la rue avant penser qu’elle en avait neuf tel un chat, elle, elle savait parfaitement que ce n’était pas le cas. Juste un mythe, une légende stupide que des enfants de la rue avait inventé parce qu’il avait vue les traits communs qu’elle avait avec les chats.  Non ! Elle n’allait pas le laisser faire. Elle leva la main pour pousser son arme quand…

BANG ! Le coup partie, elle senti la balle la frôler et surtout, ses oreilles se mirent a sifflé fort, très fort, horriblement fort.  Elle posa ses mains sur ses oreille et se bascula sur le coté pour libéré le brun. La sensation était désagréable, elle avait l’impression d’avoir un feu d’artifice dans la tête. Mais c’était de sa faute, si elle ne s’était pas autant concentré sur l’unique œil du garçon, elle aurait entendu le rodeur arriver, elle se serrait lever et ils auraient vite couru pour leurs échapper. Voila que maintenant ils étaient bientôt cerné.  Elle devait aider le garçon qui était en train de se battre et ensuite ils devaient fuir. Oui, ils, parce qu’elle ne pourrait pas partir et le laisser mourir. Voler des gens sans se retourner ne la gêner pas, mais les laisser mourir, ça, ça la gênait. Elle se releva tant bien que mal, malgré le feu d’artifice qui péter toujours dans sa tête et prit un caillou, arma sa fronde et tira dans un rodeur pour essayer de couvrir le borgne.  Elle le tira doucement par le  bras, elle devait fait un effort pour rester debout tant elle était sonner du coup de feu qui était passer si prêt de sa tête «  On… On dois s’en aller » Dit elle aussi fort qu’elle pouvait. Merde, même parler ca lui faisait mal. Elle le tira a nouveau, pour lui faire comprendre que c’était maintenant ou jamais, et se mit a courir. Ils n’avaient pas vraiment d’autre choix. Il fallait que ça lui passe, que ca arrête de sifflé dans sa tête et ensuite elle pourrait grimper sur un arbre aider le garçon-qui-n’avait-qu’un-œil a grimpé sur un autre et attendre que les morts-qui-font-peur  passent leurs chemin. Mais là encore, c’était pas vraiment ce qui allait se passer.

 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Sam 21 Avr - 20:26

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



De sa main, elle tire sur le bras d'Enzo. Il s'est d'abord retourné pour lui dire de dégager, pour qu'elle le lâche et le laisse faire. Mais sa voix, il l'entend à peine entre la raisonnance de son coup de feu, et les bruits assourdissants des rôdeurs qui apparaissent un peu plus nombreux à chaque fois. Il comprend difficilement ce qu'elle dit, et sait qu'il n'a pas le choix. Enzo, il a l'habitude de se débrouiller seul, parce qu'il ne veut pas que B' et F' soient en danger. Mais cette fois-ci, il se laisse guider par la survie et se met à courir à toutes jambes. La voleuse le suit, ils courent tous les deux aussi vite. Il n'aurait jamais pu la distancer, le garçon sait qu'elle est tant sonné qu'elle n'a pas toute sa force et sa vitesse. Vous auriez pu dépasser les zombis, mais le coup de feu a résonné loin, en écho, dans cette forêt où il n'y a pas un arbre assez gros pour arrêter les vibrations de l'arme. Les décharnés arrivent de tous les côtés. A peine vous distancez un petit groupe, que d'autres arrivent sur votre trajectoire. S'ils ne sont pas tous assez prêts pour vous toucher, Enzo en voit suffisamment pour ne pas s'arrêter. Il continue de courir, jusqu'à ce que ses poumons n'en puissent plus. Ses jambes avaient déjà mal, sans parler de son dos à cause du poids du sac avec les rollers et les concerves. Mais il n'a pas arrêté pour autant. Face à vous, un obstacle vous empêche de voir ce qu'il y a derrière. En un seul regard avec celle qui court à ses côtés, Enzo comprend qu'ils ont la même idée. Tous les deux, ils sautent ce gros tronc d'arbre pour passer de l'autre côté. Mais, rien ne se passe jamais comme prévu, n'est-ce pas ?

De l'autre côté, le sol n'était pas droit. Ce fut une pente droite, et par chance, elle ne compterait aucun arbre. Alors, Enzo a glissé sur toute la longueur. Ses fesses ressentant la douleur de la terre et des cailloux qui font de ce sol, quelqu'un chose de difforme. Ce qui l'attend en bas n'a rien d'agréable : une rivière, une source d'eau peu profonde. Il y plonge sans avoir le choix, il a tout juste le temps de garder sa respiration, en bouchant son nez avec ses doigts, avant d'atterir dans l'eau. De tout son long, il claque la surface de l'eau. Par chance, il y a suffisamment d'eau pour qu'il ne touche pas les pierres du fond. Il serait certainement mort à la suite d'un plat pareil, collé comme une crèpe. Sans attendre, par le tiraillement de ses muscles et le besoin d'oxygène dans sa gorge, Enzo remonte à la surface. Ses longs cheveux vollent en arrière, pour se coller à son crâne. Par malheur, son bandage a disparu. Il flotte à la surface de l'eau, alors que son sac à dos devient de plus en plus lourd à cause de l'eau qui l'imbibe. Difficilement, Enzo se met debout. L'eau lui arrive juste aux genoux, mais ses pieds semblent rester coller au fond. Comme si des algues, ou des sables mouvants, le traîner vers le bas. Pourtant, Enzo parvient à s'extirper de la rivière et par atteindre par miracle la surface dur et sèche du rebord plein de pierres et de plus petits cailloux.

Son visage est découvert. Face à une inconnue, il montre sans le vouloir, l'étendu de la monstruosité de son visage. Un orbite profond, vite, où aucun oeil mort ne veille. Il a coulé sur son visage, déjà plus de deux ans plus tôt. Enzo, il touche sa cicatrice du bout des doigts, le visage baissé. Ses cheveux le cachent en parti, mais ça ne l'empêche pas de ressentir de la honte. Alors, il ne réagit que lorsqu'il entend un cri venant de derrière. La fille, elle est toujours dans l'eau. Des zombis sont sortis de cette dernière, eux aussi certainement tombés. Mais ils sont trop bêtes pour parvenir à sortir de là. Enzo, il hésite. Hésite à s'enfuir en gardant le buttin pour lui tout seul. Parce que lui, il n'aurait pas de mal à abandonner quelqu'un à une mort certaine. Il a déjà tué plus d'une trentaine d'adulte. Mais, la prenant pour une gamine tout juste plus âgé que lui, Enzo l'aide. Il retourne dans l'eau, en restant sur un sol suffisamment stable, pour lui tendre la main et l'aider à se sortir de là.

« Grouilles-toi, putain ! » Hurle-t-il en parvenant de justesse à percer le crâne d'un mort-vivant, avec son couteau. Encore, il s'étire pour l'aider. « Ta main glisse .. ! »
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Jeu 3 Mai - 12:43


Revenge is a dish best deserved cold

Dans quoi elle s’était encore engager ? Encore dans une embrouille visiblement, comme toujours. Décidément quand Thobias n’était  pas là, elle faisait vraiment n’importe quoi. Elle n’aurait pas du faire attention a ce type qui la suivait, elle aurait pas du essayer de l’impressionner, elle aurait du faire ce qu’elle faisait tout le temps : tracer sa route et se faire oublier. Mais non, elle avait voulut s’imposer et voila où elle en était. Allié a un jeune garçon au visage impressionnant de par sa blessure, avec un feu d’artifice en pleine représentation dans la tête et une horde a ses trousses. Elle avait du mal a courir, elle ne savait même pas comment elle trouvait la force de le faire d’ailleurs. Elle avait la nausée, la tête qui tournait, les oreilles qui siffle, et ses jambes avait du mal a la porter, mais son instinct de survie avait toujours était plus fort que tout, et comme toujours elle allait se sortir de là, retomber sur ses pieds tel un chat.  Elle sauta le tronc qui se dressait sur leurs route après un regard au jeune homme a coté d’elle, qui avait eu la même idée.  Les voila embarquer dans une rouler bouler le long d’une pente, bien sur, semer de cailloux et autre branches. Enfin elle sentait a peine les griffures des ronces et branche, les coups des cailloux, elle était tellement sonner qu’elle comprenait a peine ce qui se passait. Elle était en mode pilotage automatique. Tout pouvait arriver, elle se relèverait de toute façon pour continuer a courir, elle laissait l’instinct de survie au commande. Enfin… Ca c’est ce qu’elle avait penser.

De l’eau, voila ce qu’il y avait au bout de la chute. Elle tomba dedans sans aucune élégance et mit un petit temps a réalisé. De l’eau… Elle se sentie perdre sa respiration, alors l’instinct la poussa a se relever d’un bond, tel un chat surpris. Et c’est là qu’elle  comprit, elle était dans de l’eau. Elle avait pieds, certes mais c’était quand même de l’eau. Bien vite les morts qui les chassait était eux aussi tomber de la falaise et tomba dans l’eau a coté d’elle.  Elle paniquer totalement, si elle avait peur des morts, c’était bel et bien l’eau qui lui faisait le plus peur. Elle avait toujours eu la phobie de l’eau. Sa tête ne tourné plus a cause du sifflement trop fort dans ses oreilles, elle ne l’entendait même plus. Là, ca tête tourner a cause de la panique qui venait de l’envahir. Elle vit même pas le visage découvert de bandage du garçons avec qui elle était. Elle vit a peine qu’il lui tendait la main ou que les morts était presque sur elle. Elle entendit a peine qu’il lui hurlait de se dépêcher. Elle réunit tout de même tout le peu de courage qu’elle avait pour saisir fermement la main du garçon et sortir de l’eau avec son aide. Une fois sur la terre ferme elle resta immobile presque paralysé une  seconde avant de se remettre a courir avec le brun. Elle ne l’avait encore pas regarder, elle n’avait pas vue son horrible cicatrice. Après avoir courut pendant un moment, elle se laissa tomber assise contre un arbre, un gros, très gros chêne. Surement qu’ils avaient semé la hordes, enfin pendant un petit moment, les morts ne se fatiguaient pas eux, ils les rattraperaient forcement a moins de trouver une autre proie. Elle ferma les yeux un instant, elle ne pouvait plus se relever, elle était vidée de toute ses forces. Elle rouvrit les yeux et regarda le garçon. Elle vit cette fois le visage, la cicatrice de celui-ci, a peine couvert par ses cheveux. Elle fronça les sourcils, il avait presque l’air d’un de ces cadavres. «  Comment t’a eu ca ? » Dit elle se retenant de grimacer d’horreur et en même temps pleine de curiosité

 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Dim 6 Mai - 15:16

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



Le dos posé contre un arbre, le visage baissé sur ces feuilles qui jonchent le sol, Enzo a son oeil fermé. Les lèvres ouvertes, pour laisser passer l'oxygène qui lui permet de calmer les pulsations de son coeur. Après cet effort incroyable pour échapper à la horde, c'est tout ce dont il a besoin : quelques minutes de calmes. De courts instants pour qu'il puisse reprendre ses esprits, reprendre la droiture de ses idées. Repartir, retrouver la maison dans laquelle ils se sont cachés, risque maintenant d'être difficile. Mais il y parviendra comme d'habitude, parce que Enzo ne pense pas pouvoir abandonner les siens.

« - Comment t'as eu ça ? »

Dans sa voix, sur l'expression de son visage qu'Enzo parvient à voir du coin de l'oeil lorsqu'il ouvre la paupière pour la regarder, il le voit. Ce dégoût, cette horreur qu'il fait naître chez quiconque le voit comme il est réellement. Il n'y a que Bianca qui n'est pas répugnée en le voyant : parce qu'elle l'a soigné, parce qu'elle a enfoncé ses doigts au plus profond de son orbite pour qu'il ne meurt pas d'une infection. Parce qu'elle ne le voit pas défiguré, B', est capable de sa cicatrice comme la plus belle des preuves comme quoi Enzo est capable de survivre. Bianca, elle voit en cette immondicité, la perfection de l'apocalypse. Alors que lui-même se répugne dès qu'il voit son propre reflet. Enzo, il se regarde lui-même comme elle, cette jeune femme, est en train de le faire. Il pourrait la détester pour ça, mais il ne parvient qu'à soupirer. Explusant quelques goûtes encore accrochées à ses lèvres, il baisse la tête.

« - Comme toutes les cicatrices, » commence-t-il à dire sans pouvoir concrètement lui répondre. « par la main des Hommes. » Parce que Enzo croit, encore, toujours, qu'il n'y a que l'homme qui puisse réellement le blesser. « T'as d'la chance de pas être un d'entre eux... » Le jeune se redresse, s'écarte de l'arbre et se poste face à la fille, assise contre un tronc. Il croise ses bras, la regarde de son oeil comme s'il n'avait pas honte de ses traits. «... de pas être vieille, je t'aurais laissé crever à défaut d'te buter moi-même. »

Enzo n'a pas confiance en ces personnes dont l'âge montre la maturité. Parce qu'il a été détruis par nombreux d'entre eux, il les voit tous comme des ennemis à abattre. Enzo, il n'imagine pas une seule seconde, qu'un jour, il puisse changer d'avis à leur sujet. Il n'imagine pas un jour, pouvoir être redevable à un homme, ou à une femme. Il n'imagine pas pouvoir en apprécier, en dépendre. Non, Enzo est bien trop immature pour voir plus loin que le bout de son nez. Sa haine envers son père, et le -M, dévore tout sur son passage, ne laissant pas de place à ceux qui pourraient être bons.

« - J'ai rien pour le cacher, alors va falloir que tu fasses avec. » Il est sérieux, décroise ses bras pour enfoncer difficilement ses mains dans les poches trempées de son jean. Enzo, il se met à rire en repensant à la course que vous venez de faire. « J'ai jamais vu quelqu'un courir aussi vite, c'était parfait ! »

Enzo rit, parce qu'il n'a pas consience du danger qui l'entoure. Pour lui, les zombis ne sont pas spécialement des ennemis. Du moins, pas les numéros uns. Il préfère les contourner que les faire tomber. Il s'amuse de la situation, parce que c'est presque tout ce qu'il a connu depuis le début de sa vie. Pour les autres, il pourrait paraître fou. Pour ceux qui le connaissent, il est juste lui-même.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Sam 19 Mai - 8:26


Revenge is a dish best deserved cold

Elle avait poser cette question qui lui brulait les lèvres et elle avait rapidement eu la réponse. D’abord un peu étrange, pour finir par prendre sens. Cet adolescent avait donc était torturé par un homme adulte alors il les détestait. Elle plissa un peu les yeux toujours en le fixant. Elle ne savait pas vraiment quel âge elle avait, mais elle était sur d’une chose, elle était majeur et donc adulte. Une adulte avec l’apparence d’une enfant.  Es ce qu’elle devait lui dire. Non, c’était risquer de se faire tuer, et elle n’avait pas la force de se défendre. Elle ferma une minute les yeux et haussa les épaules «  Tu sais que tu va devenir adulte toi aussi un jour ? » Dit elle simplement, comme si c’était normal, comme s’il ne venait pas de dire qu’il tuait les adulte, ou du moins de lui faire comprendre.  Parce que Thea était comme cela, pas consciente du danger, et quand  elle se rendait compte qu’elle était en danger, elle fuyait. Courageuse que tant qu’elle n’avait conscience de rien. Sinon elle était lâche, ou plutôt une trouillarde qui se laisse guider par sa peur. Mais lui, ce garçon, il ne lui faisait pas vraiment peur, elle venait de semer une horde de monstres tous plus hideux les uns que les autres, et elle était même tomber dans de l’eau. DE L’EAU ! Elle qui a une sacro sainte horreur de cela. Alors autant vous dire que confronté ce jeune homme a la réalité c’était de la rigolade comparé a tout ça.   Elle le regarda a nouveau dans les yeux, ou plutôt dans son unique œil et dans le trou qui lui servait autre fois d’œil et haussa les épaules quand il dit qu’il n’avait rien pour le cacher et donc qu’elle devrait s’y faire. Elle s’y était fait ca y ai. Elle avait était choquer les premier instant, parce qu’elle ne s’attendait pas du tout a cela, c’était la première fois qu’elle voyait une blessure si impressionnante, mais elle avait une faculté a s’habituer a tout  assez développer, alors voila, elle était habituer au visage du garçon maintenant.  «  C’est pas grave j’ai pas demander que tu le cache de toute façon » Dit elle simplement.

Elle fut surprise qu’il rit ensuite. Il lui dit qu’il n’avait jamais vue personne courir aussi vite. C’est vrai qu’elle n’avait jamais courut aussi vite de toute sa vie. Mais on lui avait toujours dit qu’elle était plutôt rapide et agile, il faut dire que vue sa corpulence c’était logique, elle était tailler pour courir vite et passer de partout, ce qu’elle faisait d’ailleurs. Elle souri un peu, c’était surement la première fois depuis qu’ils s’étaient rencontrer qu’il la voyait sourire. «  Il parait que la peur ca rend rapide. Je sais pas toi mais moi j’essayer de fuir l’eau. » Dit elle en souriant toujours. Oui, elle ne se rendait pas compte a quel point c’était ridicule ce qu’elle venait de dire. Elle voulait fuir l’eau, mais ce n’était pas l’eau qui la poursuivait mais bel et bien les morts. Mais la phobie est bien plus forte qu’une simple petite peur des morts.  Elle regarda autour d’elle et réfléchi un instant. Elle voulait se relever mais elle ne s’en sentait pas encore la force. Elle était vraiment claquer, elle aurait bien dormie un peu, mais elle ne pouvait pas. Pas ici, pas maintenant, pas devant le jeune homme. Elle reposa ses yeux clair sur le brun  «  Desoler de t’avoir voler. Je savais pas que ca t’entrainerais la dedans » Dit elle simplement. Une grande première, elle s’excuser, elle qui ne s’excuser jamais de rien a n’importe qui normalement.  Et ses yeux retombèrent encore sur le trou béant qui occuper une partie de son visage. « Dit, ca fait mal ? » Demanda t elle, curieuse. Par ce que Thea elle était curieuse de tout ,elle l’avait toujours était d’ailleurs. Beaucoup de personne trouvait cela attachant, et d’autre trouvait cela insupportable. Enfin c’était toujours comme cela avec la jeune bouclée, c’était soit on la trouvait adorable et on l’apprécier, soit on la trouver imbuvable. Tout ou rien.  
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Mar 5 Juin - 19:00

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



L’enfant n’a pas pu s’empêcher de la dévisager, lorsqu’elle a dit ça. Non, Enzo ne veut pas grandir. Il ne veut pas devenir égoïste, cruel, un monstre. Il ne veut pas devenir le genre de personne dont il a peur, et pourtant. Bianca n’arrête pas de le dire : il prend le même chemin que le -M. Parce qu’il vole, parce qu’il est méchant, parce qu’il tue et blesse sans avoir le moindre remord. Elle lui fait mal, lorsqu’elle dit ça. Et là fille ? Elle vient de le blesser un peu plus fort. Parce qu’elle a lancé cette phrase, comme si elle connaissait le destin. Enzo, il rêve de rester à cet âge. D’être à l’égal de Peter Pan, au royaume des morts. Il n’a pas envie de changer, alors que c’est en restant ainsi qu’il deviendra ce qui l’effraie le plus : un adulte horrible, moche, dans toute sa splendeur.

Alors, il n’a pas répondu jusqu’à ce qu’elle pose la question. Mais Enzo, il est rattrapé par cette sensation. Pas ces images qui l’auront traumatisé à jamais ; la fonte brûlante entrant dans son oeil, pour le faire fondre. Coulant sur son visage. Les doigts de Bianca rattrapant la blessure comme elle le pouvait : à l’intérieur de sa chaire, tournant et retournant pour enlever tout ce qui était mort. Enzo, il aurait dû mourir à cet instant, mais la vie en a décidé autrement.

“- Ce qui est à moi… j’irais le chercher quoi qu’il arrive.” Répondit-il clairement, en laissant sous-entendre par son regard, qu’il serait prêt à tout et à n’importe quoi pour récupérer ses biens. “Surtout la bouffe… on en a besoin.”

Il s’arrête là, parce qu’il ne parle jamais du reste de son groupe. De Fabian, et de Bianca, pour ne pas donner envie à ceux qui pourraient le bloquer, d’aller les déranger. Enzo, il préfère mourir, ne pas rentrer, que les mettre en danger. Même s’ils ont été stupide de laisser la fille entrer, et prendre ce qu’elle voulait, en se cachant, Enzo sait qu’il les aime. Il sait qu’il ne peut pas leur en vouloir trop longtemps. Il est leur protecteur, il se doit être là pour tout ce dont ils ont besoin. Alors, pensant qu’il en a trop dit, Enzo préfère se concentrer sur le reste pour la faire passer à autre chose. Il n’a pas envie de lui raconter tout en détail, et il ne le fera jamais d’ailleurs. Il n’est pas prêt pour ça.

“- Quand c’est arrivé, ouai…” Enzo se dit que la peur de Théa est stupide ; l’eau ? Il y a des choses bien pires. Il ne la regarde plus, mais les bois tout autour pour ne pas revivre totalement la scène dans son esprit. “Mais ça fait longtemps, maintenant… presque deux ans, je crois.”

Il voit bien qu’elle prend son temps. Elle a besoin de récupérer. Alors, il se laisse lentement glisser pour s’asseoir au sol. Ses coudes se posant sur ses genoux pliés, il ose enfin la regarder alors que les paroles de Bianca lui traversent la tête. Il sourit, rit légèrement avant de reprendre.

“- Y en a qui disent que maintenant, j’ai vraiment l’cerveau gelé.” Quand il fait froid, il le ressent. La douleur revient, différente, mais glacée. Quelques secondes plus tard, il perd son sourire, et part sur un sujet bien plus sérieux. “Va falloir qu’on bouge, si on veut sortir d’là avant la nuit. Moi, avec mes conserves, toi…” Enzo, il s’arrête là. Parce qu’il ne sait pas s’il doit la faire venir avec lui, cette fille qu’il prend pour une gamine, ou la laisser repartir de son côté.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Ven 22 Juin - 22:10


Revenge is a dish best deserved cold

Visiblement elle avait parler du sujet sensible. Le jeune homme n’avait pas dit un mot  quand elle lui avait demander s’il avait conscience qu’un jour il serait adulte aussi. Et d’ailleurs elle pensait que tout le monde était un peu devenue adulte depuis que les morts revenaient à la vie. Tout le monde avait grandi depuis le début de tout cela, et même s’il  pensait être un gamin, il était adulte. Il était adulte parce qu’il avait une arme, qu’il protéger des gens, qu’il survivait avec d’autre personne et surtout parce qu’il avait des décision a prendre qu’un enfant ne devrait jamais prendre normalement. Selon elle, tout le monde était adulte maintenant du moment qu’on survivait sans quelqu’un pour nous dire que faire. Et c’était visiblement le cas de ce garçon. Mais après, s’il voulait vivre dans son monde et penser qu’il était encore un enfant et qu’il valait mieux que  les « adultes », qui es ce qu’elle était pour lui dire qu’il avait tord. Chacun sa vision des choses et du monde. Enfin, elle lui avait quand même fait remarquer qu’il finirait forcement par grandir parce que c’était dans l’ordre des choses qu’il ne pouvait pas faire autrement. Mais bon, ça c’est parce qu’elle ne s’était pas rendu compte avant qu’il était dans son monde.  Elle souri un peu quand il dit qu’il récupérerait toujours ce qui était a lui. Il était déterminé, elle aimait cela, Thobias aussi était comme ca… Enfin avant, parce qu’elle ne savait pas du tout ce qu’il était devenue depuis qu’il l’avait poussé de cette falaise.  Elle haussa les épaules. Quoi il n’avait donc jamais passer de jours sans manger ? Pour Thea ce n’était pas la nourriture le plus important mais l’eau…Enfin l’eau dans une bouteille qui se boit. Pas l’eau en grand étendu dans laquelle tu peu te noyer et qui fait si peur.  «  Ca va c’est trois conserve. Je vous ai pas pris  toute votre eau non plus. » Dit elle d’un ton tellement détacher qu’on voyait clairement qu’elle s’en fichait, elle n’avait aucun remord malgré ses excuses précédente. Voler de toute façon c’était dans sa nature, elle ne pouvait pas lutter contre ça.

Elle le regarda pendant qu’il dit qu’au début ca lui avait fait mal. Ca elle voulait bien le croire, elle n’osait et surtout ne voulait pas imaginer la douleur d’une balle qui vous rentre dans l’œil et dans la tête. Car le troue semblait profond, elle se demandait même bien comment il avait fait pour survivre. Enfin, peut être qu’il était comme elle, qu’il avait plusieurs vies, après tout elle avait fait une chute incroyable et elle était encore en vie. Elle fronça un peu les sourcils quand il parla d’années. Comment il pouvait savoir que ca faisait deux ans ? Comment il savait le temps qui s’était écrouler depuis cela ? Elle, elle avait très vite perdu le compte des jours. «  Comment tu le sais ? Comment tu sais le temps que ca fait ? » Dit elle curieuse. Oui, elle voulait volontiers savoir depuis quand l’humanité vivait et survivait a ce fléau ? Elle rit un peu quand il dit que son cerveau était geler. Non, elle pensait plutôt a son cœur elle. « T’es sur que c’est le cerveau qui est geler ? Non parce que t’a pas l’air si bête que ca. » Dit elle, toujours de son air détacher. Elle était en tout cas contente de le voir s’asseoir, il avait compris qu’elle avait besoin de temps. Mais au moins elle avait moins l’impression d’avoir un feu d’artifice en pleine représentation dans la tête. Elle fut un peu surprise de l’entendre dire qu’il fallait qu’ils se bouge pour sortir de la forêt avant la nuit. Quoi il avait peur ou quoi ? Elle haussa les épaules et se leva tant bien que mal. Elle n’aurait pas était contre encore quelques minutes voir heures de pause mais bon…  «  T’en fais pas pour moi, j’ai pas besoin de conserve et de jolie maison avec un p’tit groupe » Dit elle en se mettant a marcher. Oui, elle lui lancer une pique,  a la fois sans s’en rendre compte mais aussi assez volontairement.  Elle savait que ce soir comme souvent elle allait dormir dans un arbres et qu’elle trouverait surement quelques champignon ou autre chose a se mettre sous la dents. Elle avait l’habitude de tout cela, depuis bien longtemps maintenant.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Mar 26 Juin - 18:46

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



Théa, elle parle. Elle le fait sourire par ses remarques, parce qu’elle dit ce qu’elle pense sans passer par quatre chemins. Lorsqu’elle a commencé à marcher et qu’elle lui lancé ce pic, l’oeil d’Enzo n’a pu que se plisser. Il l’a suivi, sans rien dire. Parce qu’à ses yeux, ni les maisons, ni ce qu’ils mangent ne sont importants. Tant qu’il est, et reste, aux côtés de Bianca et de Fabian, tout va bien. C’est tout ce qui compte pour eux. L’eau potable ? Ils n’en ont que faire. Parce qu’ils savent faire du feu, parce qu’ils font bouillir ce qu’ils trouvent pour la filtrer, et la boire. Ils ont appris à le faire lorsqu’ils étaient encore enfermés chez le M. Mais lui, il ne leur a pas appris à chasser, alors, ils ont besoin de ces quelques boîtes de conserves qui ne semblent pas lui donner tant envie que ça. Leurs vies sont bien différentes, et pourtant, ils survivent. Tous les deux, ils vivent dans le même monde mais ne les appréhendent pas de la même façon ; les expériences différentes les ont forgés différemment.

“ - On compte les jours, à chaque nuit qui tombe. On a que ça à faire, de toute façon.” Répondit-il en se baissant pour éviter une branche. “ Je sais pas ça fait combien de temps que c’est devenu la merde, mais pour nous ? Ca fait deux ans que c’est devenu mieux. ”

Deux ans, maintenant, qu’ils se sont échappés de chez ce monstre d’adulte. Deux ans qu’ils vivent tous les trois, deux ans qui les ont vu changé. Deux ans, et quelques, qui ont servi à Enzo de devenir ce qu’il est aujourd’hui. Ses baskets pètent à chaque fois qu’il fait un pas. Il n’y a plus d’eau à l’intérieur, mais elles sont tellement imbibées qu’elles en crachent à chaque fois qu’il s’appui sur ses pieds. Enzo, il est pressé de retrouver une route, pour remettre ses rollers. D’une, il ira plus vite. De deux, il en a déjà marre de ce bruit stressant.

Les minutes passent, elles sont longues. Ces deux jeunes gens avancent sans vraiment avoir quelque chose à se dire. Parce qu’ils se sont rencontrés à cause d’un vol, parce qu’ils ne sont pas amis de base. Mais surtout parce que Enzo n’ouvre pas beaucoup la bouche. Ce n’est pas un grand bavard, et lorsqu’il parle, c’est surtout pour donner des ordres ou pour menacer ceux qui l’emmerdent. Enzo n’est pas le genre de gamin à devenir pote avec tous ceux qu’il croise. Malheureusement.

“ - T’es toute seule? ” Finit-il par demander lorsqu’il marque une légère pause. “ C’est pour ça que t’as l’air un peu conne ? ” Ceci semble être une insulte. Elle est intelligente, mais sa froideur et la distance qu’elle met avec les autres, fait penser à Enzo qu’elle est brusque, donc chiante. “ Ca doit pas être facile tous les jours…”

Le regard qu’il pose sur elle en dit long. Enzo sait qu’il lui serait impossible de se débrouiller tout seul, tout le temps. Il a toujours eu besoin d’être entouré. Si c’était par ses nombreux frères et ses parents, avant que l’apocalypse ne tombe, aujourd’hui, il se doit d’être entouré par ses amis. Il deviendrait totalement fou, et il le sait, s’il devait se retrouver sans eux. Alors, c’est un mélange d’incompréhension et d’admiration, qu’on voit dans son oeil.

Il aura fallut qu’il réfléchisse longtemps, et qu’il pèse le pour et le contre, pour offrir la proposition suivante à celle qu’il prend pour une gamine. Enzo ne sait pas vraiment ce qui l’a poussé à la faire, cette offre. Peut-être que c’est parce qu’il a envie de la protéger ? De l’aider ? De lui montrer que le monde n’est pas aussi pourri qu’elle semble le croire ? Enzo, il n’a jamais fait de mal à un gosse de son âge. Pas volontairement, du moins. Alors, en trouver une autre est pour lui une bénédiction. On pourrait croire qu’il a le syndrôme de Peter Pan ; il ne veut pas grandir, et veut sauver les enfants.

“ - Si t’as envie… tu peux v’nir avec moi. ” L’enfant tire sur les lanières de son sac à dos pour le remettre plus haut. “ T’as raison, on a d’la bouffe… un toit. Et de l’eau.  On peut le partager un peu avec toi si tu veux.”
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Sam 7 Juil - 19:33


Revenge is a dish best deserved cold

Deux ans, pour la brune c’était vachement long. Elle avait du mal a se dire que ça faisait plus de deux ans que tout cela était arriver. Elle n’avait donc pas vue Thobias depuis tout ce temps ? Elle ne répondit rien au garçon. Elle n’avait rien a lui répondre de toute façon c’était inutile de dire qu’elle trouvait que deux ans ca fait beaucoup. C’était gacher de la salive et des force pour pas grand-chose surtout qu’il en avait surement rien a faire de savoir qu’elle trouvait que ca faisait beaucoup.  Ils marchaient tranquillement et Enzo lui expliqua qu’il allait rentrer et qu’il ne savait pas ce qu’elle allait faire. Et il s’en fichait surement. Elle était très bien seule de toute façon. Elle n’avait jamais vraiment aimer la compagnie, ou pas trop longue du moins. Seule la compagnie de son acolyte Thobias était tolérable plus longtemps qu’une journée. Et celle de Tim son petit frère aussi. Mais dans les deux cas elle ne savait pas ce qu’ils étaient devenue.  Elle tourna la tête vers lui quand il lui demanda si elle était seule. Elle allait dire oui mais il la devança en lui demandant si c’était pour cela qu’elle avait « l’air conne ». Elle ne savait pas qu’elle avait « l’air conne » comme il dit. A vrai dire elle ne savait pas vraiment ce que les gens pensait d’elle, déjà parce qu’elle éviter les gens en règle général et ensuite parce qu’elle n’en avait strictement rien a faire.  Pourtant que le garçon lui dise cela la fit un peu tiquer. Elle fronça les sourcil et le regarda en penchant un peu la tête, comme un chat curieux. «  J’ai l’air conne ? Je sais pas si c’est pour ça mais oui, je suis seule. » Dit elle avant de regarder a nouveau droit devant elle.  Elle se mit ensuite a marcher sans plus rien ajouter. Elle n’avait rien de plus a dire de toute façon. Elle n’avait pas envie ni besoin de faire la conversation. Elle le regarda a  nouveau quand il dit que ca ne devait pas être facile tout les jours. De quoi il parlait, d’être seule ou de survivre seule ? Enfin en y pensant bien dans les deux cas c’était du pareil au même. Elle haussa les épaules «  Je sais pas, j’me rend pas compte j’ai toujours était seule. » Ou presque,  mais elle ne comptait pas évoquer son partenaire de crime.

Et c’était redevenue calme et tranquille entre eux. La marche était silencieuse et pas trop soutenue, la bouclée pouvait avancer a son rythme, c’était plus clair dans sa tete mais elle avait maintenant une sale nausée et la tête qui tournait un peu, le contre coup de ce qui lui avait déchiré les oreilles surement. Elle  sursauta  presque a sa proposition. Venir avec lui.  Qu’il partage, lui et son groupe, eau, toit et nourriture. C’était assez étrange alors qu’elle lui avait lancer des piques et que lui avait fait la même chose. Mais en y réfléchissant bien ; ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée. Elle pourrait se reposer, prendre quelques force et ensuite repartir ni vue ni connue. Elle avait réussi a les vole, elle pourrait réussir a leurs échapper sans être vue cette fois.  Elle se mit a cogité un peu, elle hésité entre lui cracher au visage comme un chat et partir, ou accepter. L’instinct lui disait de fuir, la raison de le suivre et se reposer. Elle avait subit un choc, elle devait s’en remettre, ne serait-ce qu’une nuit de repos ne pourrait pas lui faire de mal. Elle fit une petite moue en se disant que pour une fois elle allait faire taire son instinct qui la guider tout le temps normalement et écouter sa raison. «  Je te suis. » Dit elle simplement en le regardant.  Elle s’en remettait a lui maintenant, elle allait lui emboiter le pas. Ils allaient passer la soirée dans la même maison mais demain, quand il ouvrirait l’œil elle aurait disparut. En leurs laissant tout cette fois, elle avait bien compris que si elle les volait, il revenait chercher son bien.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Dim 22 Juil - 20:13

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



Elle a décidé de venir, même si Enzo a bien vu qu’elle n’était d’abord pas pour suivre cette idée. Mais au final, ils ont pu rebrousser le chemin tous les deux. Faire tout le chemin inverse qu’ils venaient de faire, mais cette fois-ci, sans courir. Parce qu’ils ne se chassent plus l’un et l’autre, mais aussi parce qu’il n’y a pas de zombis pour les faire partir en courant. Si Enzo n’a pas peur de ces machins là en général, il n’a pas envie de se faire bouffer. Encore moins parce qu’il est parti chercher des conserves. Il a fait des choses bien plus dangereuses que ça, et ne compte pas s’arrêter là.

“ - T’as pas vraiment l’air conne…” Finit-il par dire après de longues, très longues minutes de silence. Sa voix est même enrouée, lorsqu’il parle, parce que ça faisait longtemps qu’il ne l’avait pas fait. Alors, il se met légèrement à tousser avant de reprendre. “ Plus sauvage. ”

C’est ce qu’il pense. Parce que c’est un peu ce qu’il est n’est-ce pas ? A force de vivre dehors et par ses propres moyens, Enzo est de moins en moins propice à un jour pouvoir faire confiance à quelqu’un qui n’est pas de son groupe. Qui n’est pas d’un de ses frères et soeurs qu’il a rencontré bien des années plus tôt. Mais cette fille ? Elle est à un tout autre niveau de sauvagerie. Elle ressemble plus à un animal sauvage qu’à un enfant qui a grandi dans ce monde. On dirait qu’elle est faite pour ça, et de ce fait, Enzo n’arrive pas à détacher son regard d’elle bien longtemps.

“ - Mais c’est cool, ça montre que tu te laisses pas faire…”

Enzo, c’est ce qu’il préfère chez les gens. Voir ce dont ils sont capable pour survivre, ce qu’ils peuvent faire pour avoir quelque chose. C’est à ces actes là qu’on voit ce qu’il y a réellement à l’intérieur du coeur des gens. Si elle avait vraiment été méchante, mauvaise, ils n’auraient pas passé ce temps ensemble. Ils ne se seraient pas sauvés mutuellement, courus pour faire face aux zombis. Ils n’auraient pas parlé, et elle n’aurait certainement pas décidé de retourner sur les lieux de son dernier crime. Enzo, il n’imagine même pas la réaction de F’ et B’ lorsqu’ils arriveront.

Mais la route fut longue. Bien plus longue qu’à l’aller, parce qu’ils sont plus fatigués. Parce qu’Enzo ne peut pas enfiler ses rollers, sinon, il irait bien plus vite qu’elle. Alors, lorsqu’ils sont arrivés dans le quartier où il avait décidé qu’ils passeraient la nuit, le ciel est déjà noir. C’est la lune qui lui permet de retrouver son chemin, et de voir les numéros sûr les devantures des maisons. Ce n’est qu’après en avoir fait presque tout le tour, qu’ils tombent enfin sur le numéro recherché.*

Les deux enfants qui étaient restés là se sont endormis. Enzo n’est pas surpris de les voir dormir ainsi, lorsqu’il revient avec Théa. Il lui a dit d’être silencieux, lorsqu’ils sont rentrés. Ni F’, ni B’ n’a bougé lorsqu’ils furent à l’intérieur. Enzo n’a pas pu s’empêcher de se dire que Bianca les avait entendu -parce qu’il sait qu’elle entend tout quand elle fort. Qu’elle avait continué à faire semblant de dormir pour ne pas se lever et faire face à Enzo, ou à celle qu’il a ramené. Après avoir déposé ses rollers, et le reste de ses affaires trempés, Enzo a juste changé de jean et de tee-shirt avant de sortir sûr le péron de la maison avec Théa. De là, il n’a pas hésité une seule seconde à ouvrir une des conserves pour laquelle ils s’était battu. Après avoir mangé quelques morceaux, il la passe à Théa pour qu’ils puissent la partager à mesure de la conversation.

“ - Ils vont flipper demain, enfin…” Enzo sourit, hausse les épaules en lui donnant la conserve froide et la fourchette à l’intérieur. “ Si t’es toujours là !”
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Mar 7 Aoû - 23:01


Revenge is a dish best deserved cold

Elle n’était quand même pas vraiment sur d’elle quand elle avait accepter de le suivre. Il parait que les gens qui vous traite de conne c’est pas sympa, et pourtant il n’avait pas l’air très méchant et c’était la première fois qu’on disait cela d’elle. Très vite le jeune borgne se corrigea, disant qu’elle n’avait pas vraiment l’air conne, mais qu’elle avait l’air sauvage. Tien, on lui avait déjà dit plus d’une fois ça. Elle le regarda un instant et haussa les épaules. Elle lui montrait ainsi qu’elle se fichait d’avoir l’air sauvage, parce que dans le fond c’était un peu ce qu’elle était. Elle n’avait rien d’une fille qui a vécut tranquille toute sa vie. Elle n’avait jamais vraiment fait confiance a personne, mise a part Tim son frère et Thobias son partenaire de crime, personne d’autre n’avait jamais eu sa confiance.  Elle hausa un sourcil quand il lui dit qu’il trouvait cela cool.  Et que ça prouvait qu’elle ne se laisser pas faire. Ah ça non, jamais elle ne se laisserait faire, elle était une battante,  pas très courageuse,  mais une battante quand même.   «  Je sais pas. J’ai toujours était comme ça. » Répondit  elle simplement.  Sa vie a elle avait toujours était de la survie, elle n’avait pas besoin d’une épidémie de mort vivant pour cela, elle survivait depuis sa naissance. C’était le plus naturel du monde pour elle.  Et puis ce fut ses derniers mots, elle ne parla plus du tout après. Il commençait a faire noir, mais elle n’avait jamais eu peur du noir, la nuit était son élément. Elle ne voyait pas dans le noir mais pas loin a force de passer du temps à vivre la nuit. Elle le suivait sans rien dire, sans broncher, elle était sur ses talons. Elle regardait quand même la route, le paysage autour d’elle. Toujours étudier le terrain pour trouver une bonne cachette ou une sortie de secours au cas où. C’était une chose qu’elle faisait d’instinct et ce depuis toujours.

Elle attendit le brun sur le perron quand celui-ci entra dans la maison. Elle n’avait pas encore vraiment décider si elle allait vraiment passer la nuit ici ou se tiré fissa des qu’il aurait le dos tourné.  Elle s’assied sur les marches du perron pendant qu’il était dans la maison et leva les yeux pour regarder les étoiles. C’était un spectacle sublime, la lune était très dégager, énorme même, Thea eu l’impression qu’elle pouvait la toucher si elle lever les bras. Et ce qui était le plus beau c’était ces étoiles qui brillaient par millier dans tout le voile noir qui servait de ciel. Elle aimait ce spectacle, elle le regardait souvent et pourtant elle ne s’en lassait pas.  Elle releva la tête quand elle l’entendit revenir et souri presque quand il s’installa a coté d’elle avec une boite et qu’il l’ouvrit. Il s’était donc casser le tronc a venir chercher une boite qu’il partageait avec elle maintenant ? Il était vraiment étrange ce garçon. Enfin elle se garda bien de le faire remarquer et accepta après une petite hésitation la boite qu’il lui tendait. Elle mangea quelques bouché et la lui rendit aussitôt. «  Je serais surement partie avant qu’ils dorment. » Elle réfléchi un instant,  ou peut-être pas elle était bien capable de dormir très longtemps. « Faut pas que je dérange. » Dit elle simplement presque a voix basse. Elle n’aimait pas ne pas être la bienvenue quelque part.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Dim 19 Aoû - 19:14

Revenge is a dish
best served cold especially
for thieves like you
____________________________________



Enzo, il a regardé Théa manger ces quelques bouchées comme si elle ne les appréciait pas vraiment. Enfin c’est ce qu’il a cru comprendre quand elle lui a vite repassé la boîte de conserve. Il l’a attrapé mais l’a posé à côté dans y refaire attention tout de suite. Enzo, il a faim. Mais lui sait ce que c’est d’avoir réellement faim. D’être affamé. Il peut dire qu’il ne l’est pas ce soir. Même si il se bat pour garder ses provisions, Enzo, il sait qu’ils peuvent se passer de manger un certain temps si les choses deviennent plus difficiles. Parce qu’elles le sont toujours plus, à certaine périodes. Pendant l’hiver par exemple. Même si Bianca est une déesse quand il s’agit de dépecer un animal, de le découper pour cuisiner sa chaire, ni Enzo, et Fabian, ne savent chasser. Ils se contentent de ce qu’ils trouvent, de ce qu’ils volent, ou de ce qu’ils peuvent attraper quand c’est pas trop compliqué. Pêcher. C’est plus facile que chasser. Ils y arrivent mais ça ne veut pas dire qu’ils ramènent souvent du poissons.

“ - En fait…” Commença-t-il à dire après qu’elle ait avoué qu’elle ne veut pas déranger, mais Enzo s’est coupé. Comme s’il cherchait ses mots, comme s’il essayait de savoir quoi dire. “ C’est plus moi que ça dérangerait que tu restes là…”

Ouai, Enzo est un gamin bizarre. Il a voulu se battre avec elle pour récupérer ses trucs. Ils ont courus ensemble, pis ils ont parlés. Pis il a voulu la ramener. Pourquoi déjà ? Peut-être parce qu’il avait un peu peur de faire le trajet du retour tout seul. Il aurait pu tomber sûr des adultes bizarres. De ceux qu’il ne veut pas rencontrer. Enzo, il avait fini par se sentir en sécurité avec elle.

Même si il n’a pas repris la parole, Enzo, il a rebougé. De sa poche, il a tiré un bandage qu’il a piqué rapidement à l’intérieur de la maison. C’est comme ça qu’il a vu que les autres étaient endormis. Même si elle le voit comme ça depuis tout à l’heure, Enzo ne supporte pas ça. Il n’aime pas l’image qu’il rejette, celle que les autres voient. Alors, sans faire attention à elle, il a attaché ses cheveux de façon à pouvoir remettre le bandage. En silence, comme si il ne voulait pas être dérangé. Comme si il ne voulait pas s’expliquer sûr ce qu’il vient de dire. Alors, Enzo, il a finit par attacher son bandage en le coinçant correctement. Puis, il a relâché ses cheveux de façon à ce qu’ils cachent un maximum de son handicape. Ce n’est qu’après tout ça qu’il a reposé son regard sûr elle.

“ - J’dis pas, t’es plutôt cool, et tout… Mais j’veux qu’on reste tous les trois.” La vérité tombe. Enzo n’a pas vraiment honte de le dire, tant que les autres n’entendent pas. “ B’, et F’, ils t’aimeraient bien… ça leur donnerait encore plus envie de voir d’autres gens. Et ça, j’veux pas…”

Il hausse les épaules. Attrappe la boîte de conserve et se met, enfin, à remanger derrière elle. En quelques bouchées, il y jette un oeil et voit qu’il en reste encore un peu. Ce n’est qu’après qu’il la tend alors à Théa, en disant qu’il n’a plus faim. C’est une gourmandise, presque, de manger avec elle. En temps normal, Enzo, il n’aurait pas partagé avec quelqu’un d’autres que Bianca et Fabian.

“ - Mais tu peux rester dormir. ” Son oeil se repose sûr la fille aux cheveux bouclés. “ Si t’as besoin de nous, tu restes… si tu peux te débrouiller seule, ça serait mieux que tu sois partie avant qu’ils se réveillent, ouai..”
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Ven 31 Aoû - 21:00


Revenge is a dish best deserved cold

Elle avait grignoter un peu,  par  gourmandise et peut-être un peu pour faire plaisir au brun a coté d’elle. Après tout il était assez sympa pour partageait sa boite de conserve avec elle.  Elle serait donc impolie de ne pas manger un peu, bien que le concept de politesse et impolitesse était presque inconnue a la bouclée. C’était pour elle un truc un peu étrange dont tout le monde parle et qu’il faut savoir respecter souvent, voir tout le temps. Elle, elle est polie de temps en temps, sinon elle s’en fiche. Parce qu’elle se fiche totalement de ce que les gens pense d’elle,  et de l’image qu’elle peut renvoyer. Mais pour cette fois, elle faisait un effort et avait grignoter quelques petites bouché de la  nourriture proposer par le jeune homme.  Et pourtant elle ne fut pas vraiment surprise que le borgne ne veuille pas vraiment d’elle ici. Elle était pourtant bien curieuse de savoir pourquoi il l’avait amener jusqu’ici alors.  Enfin elle était curieuse de le savoir mais pas assez pour lui poser directement la question. Elle préférait respecter le silence qu’il avait plus où moins imposer. Le silence elle aimait cela, il était un de ses meilleur allié depuis toujours, elle avait très vite appris a ne pas faire de bruit et a respecter  le silence.  Elle ne le regarda même pas pendant qu’il cacher son visage avec un bandage. Encore une fois elle respecter le fait qu’il avait surement envie qu’on ne le voit pas trop comme cela. Elle trouvait cela étrange, car même si c’était impressionnant, au final ce n’était pas si vilain que cela, et ça lui donnait un air de dur a cuir.  Elle leva a nouveau les yeux sur le ciel pendant qu’il bander la moitié de son visage. Silencieuse elle regarder les étoiles qui la fasciné et la fascinerait surement toujours.  Si elle avait put faire des études, elle aurait surement étudié quelque chose en rapport avec les étoiles, ou les animaux, deux chose qui la fasciné et dont elle se sentait proche. Plus proche que de la race humaine en tout cas.  Sauf qu’elle n’avait pas fait d’étude et que maintenant ce n’était plus vraiment d’actualité. Alors elle se contenter du peu qu’elle savait sur ce sujet, parfois elle s’amuser même a retrouver les constellations qu’elle connaissait ou se répéter les quelques légende qu’elle avait entendu sur les étoiles.

Elle se détourna de sa contemplation des étoiles quand il se remit a parler. Voila, il avait un bout de la figure bander, elle avait un peu l’impression d’être en face d’une momie et cela la fit presque rire. Mais elle s’abstint et l’écouta. Elle trouva son argument plutôt légitime, elle comprenait qu’il ne voulait personne d’autre avec lui et son petit groupe, elle aussi elle  ne voulait de personne, personne mis a part Thobias et Tim bien sur mais eux ce n’était pas n’importe qui.  Elle hocha la tête, elle le comprenait  parfaitement. «  Oui je comprend ton point de vue. » Elle  n’allait pas s’imposer, savoir qu’il voulait rester seul avec ses deux amis la conforter encore plus dans le fait qu’elle n’allait pas rester très longtemps. Quand il aurait fermé l’œil, elle déguerpirait.  Elle  fronça les sourcils quand il lui dit qu’elle pourrait rester si elle avait besoin  d’eux. Elle besoin d’eux ? Besoin de quelqu’un ? Non impossible, elle était bien trop indépendante et ne voulait pas dépendre de quelqu’un, surtout pas des inconnues.  Elle soupira et secoua la tête «  Je n’ai besoin de personne. Soit rassuré tu va pouvoir rester avec ton copain et ta copine. » Dit elle simplement. Elle hésita a nouveau et prit la fin de la boite de conserve qu’il lui tendit pour la manger. Elle le faisait surtout pour faire plaisir à Enzo.  « Alors je serais partie surement même avant que tu te réveille toi  » Dit-elle simplement. Elle allait dormir un peu, juste une ou deux heure et repartirait ensuite. Elle dormirait plus tard quand elle aurait trouver une planque sur.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Spoiler:
 

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24508

× Points de vie : :
226

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold Ven 12 Oct - 13:55

RP archivé suite au départ d'Enzo. I love you

_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [flashback] Revenge is a dish best deserved cold

Revenir en haut Aller en bas

[flashback] Revenge is a dish best deserved cold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-