No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité



MessageSujet: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Mer 24 Jan - 20:59

Maebh & Théa

Il était de plus en plus difficile de survivre. Plus les catastrophes s'accumulaient et moins Maebh parvenait à garder son optimisme. À peine le retrouvait-elle, qu'un désastre pointait le bout de son nez. Elle y croyait pourtant que tout allait finir par s'arranger lorsqu'elle avait retrouvé Wyatt. Ils étaient heureux ensemble en compagnie du fils de ce dernier. Mais non, encore une fois, une chose était venue bouleverser cet équilibre qu'ils avaient fini par créer. Un rappel à l'ordre. Mais quel rappel à l'ordre… Des bombes, tombées du ciel. Maebh ne comprenait pas. Pourquoi les humains persistaient-ils à vouloir s'entretuer ? Car non, elle n'est pas idiote, quelqu'un avait orchestré cela. Des bombes ne tombaient pas tout seul sur la terre ferme. Elle voulait bien croire en la possibilité que la raison soit d'éradiquer le plus de rôdeurs mais elle n'était pas naïve au point d'y croire à cent pour cent. Ils auraient pu rassembler une majorité de rôdeurs à un endroit particulier afin de ne pas risquer de blesser les quelques survivants encore en vie. Ou prévenir les survivants que des bombes seraient lancés à tels endroits. Mais non, cela ne s'était pas passé comme ça. Résultat des courses, le nombre de survivants encore debout avait une nouvelle fois chuté. Et Maebh avait bien cru ne pas survivre à cette attaque. Les bombes étaient passées très près et comme si cela ne suffisait pas la fumée engendrée avait réveillé son asthme. Mais au départ, elle n'avait rien dit, elle avait fait comme si de rien n'était. Du moins jusqu'à qu'ils soient en sureté et après s'être assuré que Wyatt et Liam allaient bien.

En est-il qu'elle avait fait une grosse crise d'asthme ce jour-là et qu'aujourd'hui elle ne s'en était pas encore tout à fait remise. Ça combiné au fait, que son moral n'était pas à son beau fixe, autant dire qu'elle ne respirait pas la joie de vivre comme avant. Pourtant, en compagnie de Wyatt et surtout Liam, Maebh s'efforçait de garder le sourire. Cependant, parfois elle n'avait pas assez de force pour garder le sourire très longtemps. Comme aujourd'hui. Et pour ne pas ruiner l'ambiance, elle finit par informer Wyatt qu'elle allait prendre l'air et faire en sorte qu'il ne s'inquiète pas qu'elle resterait dans les alentours. Alors qu'elle marchait dans les bois, toussant quelque peu, Maebh finit par entendre des bruits de pas. Paniquant légèrement, la jeune femme chercha autour d'elle un moyen de défense au cas-où. Sans vraiment réfléchir, elle prit le premier truc qui lui tomba sous la main. Une branche… Voilà qui allait lui être utile… Soupirant, elle finit par se cacher derrière un arbre. Autrefois, elle serait restée sur place complètement confiante, persuadée qu'il restait du bon dans chaque être humain. Mais au fil des expériences vécues, cette bonté, cette volonté de croire en les autres, commençait à se dégrader. Elle ne savait même pas ce qu'elle allait faire lorsque l'inconnu entrera dans son champ de vision. Car oui, c'était un survivant, elle en était certaine. Les bruits de pas des rôdeurs étaient assez instinctifs à leur façon de trainer les pieds.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Ven 16 Fév - 17:56


No matter how it hurts, you have to keep going.

Sauvage, ca avait toujours était un adjectif qui qualifier bien Thea. Et aujourd’hui plus que jamais elle était sauvage. Ce mot lui coller a la peau, elle avait toujours était comme cela de toute façon. Toute petite déjà elle fuyait ses semblables.  Si beaucoup de parents se seraient inquiéter d’un tel comportement chez leur enfant, la mère de Thea n’y avait jamais fait attention, même quand elle était convoquer par les instituteurs de sa fille, elle y allait rarement ou leurs répondait qu’elle était juste solitaire.  Elle avait un peu cultivé un tel comportement chez sa fille. Enfin, elle n’était pas la cause de tout les malheur de Thea, la bouclée le savait très bien, elle était juste née ainsi. Des fois, elle se disait que son esprit n’était pas né dans le bon corps, qu’il aurait du naitre chat et non humain. Enfin, elle devait apprendre à composer avec ce que la nature avait fait d’elle. Et la vie ne l’aider pas vraiment. Récemment, la vie lui avait rendu son petit frère chéri, mais pour mieux le lui arracher a nouveau, mais pour de bon cette fois.  Elle avait l’impression que la vie se moquer d’elle, qu’elle voulait juste quelle souffre. Elle la testait peut-être, pour voir jusqu'à  quel point  elle pouvait encaisser les coups. Jusqu'à quel point elle pouvait devenir sauvage. Bientôt elle tiendrait plus de l’animal sauvage que de l’être humain. A part Thobias, plus personne ne pouvait vraiment l’approcher, elle avait tendance a fuir les autres, et si elle ne fuyait pas, elle laisser beaucoup d’espace entre eux, pour avoir le temps de fuir si cela s’avérait nécessaire. Et surtout, elle était tellement en colère que maintenant elle tuait les rodeurs, des qu’elle croisait la route d’un, il se prenait un coup de couteau dans le crane. Une certaine haine l’animé maintenant et dévoilé son potentiel de survivante. Si elle en avait toujours était un peu une, aujourd’hui plus que jamais, elle en était une.

Elle marchait dans la foret, du sang noir et poisseux plein les mains. Elle était a la recherche de quoi manger a la base, mais elle avait croisé des morts, et n’avait pas eu d’autre choix, ou plutôt envie que de les tuer pour de bon. Elle était donc tacher, mais elle s’en fichait, de toute façon aujourd’hui tout le monde était sale.  Plus les années passait et plus l’humanité régressé et plus personne n’en avait rien a faire. Elle avait bien entendu des pas, plus loin devant elle, mais elle s’en fichait. Elle savait que c’était un survivant, mais elle essayera juste de l’évité, avec un peu de chance elle ne croiserait même pas sa route. Elle souri un peu quand elle n’entendit plus les pas. Elle se dit qu’elle n’allait pas le croiser et tant mieux. Elle était loin de se douter que la personne qui avait jusqu'àlors a quelque mettre d’elle était juste derrière un arbre à attendre qu’elle passe. Et elle était encore plus loin de se douter que c’était une de ses rares connaissances. Une des rare personne qu’elle avait put un jour, et peut-être toujours même, qualifié d’amie. Elle continua donc sa route sans se soucier de ce qu’il était advenue du survivant qui était a quelque mettre d’elle auparavant.  Elle passa donc a coté de l’arbre où la jeune brune était cachée, sans la voir, sans la regarder. Mais elle s’arrêta un mettre plus loin en fronçant les sourcils. Il lui avait semblait entendre quelque chose, ou du moins sentir une présence. Elle se tourna et la vie. Elle vit Maebh, là, dos a l’arbre, avec une branche dans les mains. Elle pencha un peu la tête en la fixant, elle devait avoir l’air d’un animal curieux tout d’un coup. Enfin surement que Maebh connaissait Thea, elle savait surement qu’elle tenait plus de l’animal que de l’humain dans beaucoup de ses réaction. Elle la fixa un bon moment, elle n’était pas sur que ce qu’elle voyait était vrai. Après tout, elle croyait Maebh morte depuis le temps. « Maebh ? » Dit elle simplement en plissant un peu les yeux, montrant ainsi qu’elle était méfiante.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Jeu 3 Mai - 19:59

Maebh & Théa

Malgré toutes ses années passées depuis le début de l'épidémie, Maebh en était toujours au même point niveau survie. Peut-être était-elle un cas désespérée. Pourtant, elle essayait de changer mais pas trop. La jeune brune refusait de changer du tout au tout. Pour l'instant, elle souhaitait juste être capable de défendre les personnes qui comptaient pour elle. Pas question pour elle de faire du mal aux autres gratuitement, comme beaucoup le faisaient désormais. Ils étaient de moins en moins à agir en bien... Rien que l'histoire des bombes le prouvait. L'acte de malveillance ultime. Au lieu d'utiliser les hélicoptères pour amener un maximum de survivants en lieu sûr, ils préféraient diminuer encore plus le nombre d'humains sur terre. Maebh ne comprenait pas. Et surtout, elle avait de moins en moins confiance en l'humanité. Combien de temps encore, leur restaient-ils avant que le dernier humain soit décimé ?

Toutes ces pensées noires, Maebh préférait les éloigner de Wyatt et Liam, ils n'avaient pas besoin de ça. Alors, au lieu de continuer à faire bonne figure, elle préféra prendre l'air quelques minutes. Il y avait bien eu une amélioration depuis tout ce temps.. Elle n'avait pas autant peur des rôdeurs qu'avant. Cela la dérangeait moins de gambader dans la nature. Mais c'est vrai que lorsqu'elle entendit du mouvement pas loin d'elle, elle faisait moins la maline. L'adolescente ne savait pas encore tout à fait trouver la bonne manière de réagir. C'est sans doute pour cela que Maebh se retrouva derrière un arbre avec une branche dans la main. Y a mieux comme moyen de défense... Heureusement, qu'au final ce n'était pas un danger immédiat auquel elle dut faire face. Non. Au contraire, c'est face à un visage familier qu'elle se retrouva.

- Théa ?!

Ces retrouvailles eurent l'effet direct de chasser ses sombres pensées. Maebh était tellement contente de retrouver son amie, que sur le coup de l'impulsion elle l'enlaça. Elle finit tout de même par se détacher quelques secondes plus tard, car elle savait que Théa n'était pas quelqu'un de très tactile.

- Désolée, c'est juste que je suis heureuse de te retrouver. Tu vas bien ?

Maebh avait remarqué les mains de Théa mais par la couleur, elle avait directement deviné que ce n'était pas son sang mais celui d'un ou de plusieurs rôdeurs. Il faut croire qu'avec les derniers événements en date, beaucoup de personnes s'étaient mit à changer. Par ses souvenirs son amie n'était pas trop à l'aise concernant le fait de tuer des rôdeurs tout comme la jeune anglaise. Mais, il faut croire qu'à un moment ou à un autre, dans le monde actuel, tous étaient condamnés à se salir les mains. Même Wyatt après s'être fait kidnapper avait complètement changé lorsqu'elle l'avait retrouvé. Maebh savait qu'il y avait de grandes chances pour qu'elle aussi se mette à changer. Il fallait qu'elle protège les personnes qui comptaient pour elle, il fallait qu'elle arrête de se reposer sur les autres lorsque ça concernait sa propre protection.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Dim 13 Mai - 7:51


No matter how it hurts, you have to keep going.

Quelque part, elle était face a un fantôme de son passé. Un passé pas si lointain que cela si on réfléchissait bien, mais du passé quand même. Elle avait arrêté de penser a Maebh depuis un moment, parce qu’elle imaginait que la jeune femme était morte. Après tout elle était   Asthmatique, et ne tuait pas, tout  le mauvais mélange pour ne pas survivre longtemps.  Enfin, selon Thea, ce qui était le plus susceptible de tuer l’anglaise c’était sa gentillesse sans fin.  Cette jeune femme était beaucoup trop gentille, la preuve quand elle avait rencontré Thea,  celle-ci était en train de voler dans la réserve du camp, et Maebh ne l’avait même pas dénoncé, au contraire elle l’avait laissé partir. Et pire, elle était devenue son amie. Alors, là, être face a elle la laisser sceptique. Es ce qu’elle hallucinée, es ce qu’elle était en train de devenir folle ? Cette vie l’avait rendu folle ? Ou es ce que c’était le deuil et le chagrin qui était la cause de ses hallucination ? En tout cas, pour en avoir le cœur net elle avait parlé. Elle avait prononcé le nom de ce fantôme, ça aller peut-être lui dire si oui ou non elle halluciner.  Elle avait un peu penché la tête, plisser les yeux, elle observer, méfiante, sur la réserve. Es ce que là a même pas deux mettre d’elle il y avait vraiment Maebh qui se tenait contre l’arbre, ou es ce que son cerveau était en train de lui jouer des tours ? Elle se méfier, elle ne voulait pas une mauvaise surprise.  Et quand la probable Maebh ouvrir la bouche pour prononcer le prénom de la voleuse bouclée, celle-ci ce senti comme soulager. Elle ne devenait pas folle, elle avait bel et bien son amie en face d’elle. Elle n’halluciner pas. Elle aurait put sourire, elle aurait put lui sauter dans les bras, mais elle rester tout de même Thea, elle était donc encore un peu méfiante. Elle n’avait pas vue la jeune femme depuis un moment, elle ne savait donc pas les changements que la survie avait opérés sur elle.  Et même si elle avait du mal a imaginer que Maebh ai changé et soit devenue une mauvaise personne, elle se dit qu’avec toutes les petites blagues qu’elle lui avait fait, elle pouvait surement s’attendre a une vengeance. Non, là elle devenait parano. C’est dur de s’imaginer Maebh faire du mal a quelqu’un.  Ce n’était pas dans la nature ou le caractère de la jeune anglaise, mais tout de même, restons vigilant.

Et quand, ni une ni deux, la brune face a la bouclée s’approcha et la prit dans ses bras, là, comme ça, sans crier gare, Thea sut. Elle sut tout de suite que son amie n’avait pas changée d’un poil.  C’était assez soulageant pour Thea, qui elle, avait beaucoup changée, car elle savait qu’elle pouvait donc baisser sa garde, se relâcher, et éventuellement parler tranquillement avec elle.  Elle eu cependant un très léger mouvement de recule quand la brune vint l’entourer de ses bras, mais se retint de reculer vraiment, elle n’avait pas envie de froisser cette amie qu’elle aimait tant. Elle lui aurait bien rendu son étreinte, si seulement Thea savait faire ce genre de chose ou si elle n’avait pas les mains pleine de sang de rodeur encore poisseux. Elle ne voulait pas salir la brunette même si dans ce monde ça n’avait plus d’importance. Elle fut a nouveau un peu soulager quand Maebh la lâcha et lui fit un tout petit sourire quand elle s’excusa de l’avoir prit dans ses bras, disant que c’était parce qu’elle était contente de la voir. Oh vraiment ? Alors Maebh la voyait surement comme une amie elle aussi. C’était rassurant que ce ne soit pas a sens unique et aussi flatteur. Pour une fois, elle ressentait le sentiment que l’on a quand on sait qu’on a une amie, quelqu’un qui tien a vous.  Et ça avait était poser, la question «  Tu vas bien ? » une question de routine, politesse, ou parfois sincère. Dans ce cas surement que c’était sincère, que Maebh voulait savoir si elle allait bien, elles ne s’étaient pas vue depuis longtemps, elles n’avaient donc pas au courant des événements des vies respective de chacune. «  Je… Vais bien. » Dit Thea un peu incertaine, les yeux poser sur son amie. Son regard disait le contraire de sa bouche, mais elle n’avait pas le courage de dire a voix haute ce qu’était devenue son frère. Elle ne l’avait pas dit, elle n’avait encore pas rendu vraiment réel cela, elle ne l’avait pas encore réalisé vraiment.  «  Et toi ? » Dit-elle accompagner d’un mouvement de menton vers la jeune femme. Une question sincère mais un peu aussi de routine et de politesse.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Sam 26 Mai - 19:59

Maebh & Théa

Cela redonnait toujours de l'espoir de croiser un visage connu. Retrouver quelqu'un que l'on appréciait, dans tout ce chaos. Voir ses amis survivre ne pouvait rendre plus heureuse Maebh. Avec toutes les catastrophes qui se succédaient, on avait plus l'impression que l'on perdait beaucoup au fil du temps. Dans cette vie nomade que tous se faisaient imposer, les chemins qui se séparaient, se recroisaient presque jamais. Chacun ne disposait que de rares ressources pour rester en contact avec d'autres. Une personne perdue de vue pour x ou y raison était plus difficile à retrouver qu'avant. Aujourd'hui, il fallait plus compter sur la chance ou le destin qu'autre chose. Maebh aimerait tellement que les choses continuent ainsi. Qu'elle finisse par retrouver tout ceux qu'elle avait connu un par un. Les recroiser ne serait-ce que quelques minutes pour s'assurer qu'ils allaient bien. D'ailleurs, la jeune anglaise n'hésita pas une seule seconde de poser la question à Théa. Elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour autrui.

- T'es sûre ? Enfin... Si t'as besoin de parler de quelque chose, je suis là. Tu le sais bien...

Un léger sourire se dessina sur le coin de ses lèvres. Elle ne voulait pas se mêler de ce qui ne la regardait pas. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter au vu du regard de son amie. Mais si elle n'avait pas envie d'en parler, Maebh n'insistera pas. Ce serait vraiment dommage de la froisser dès les premières minutes de leurs retrouvailles. Comme il fallait s'y attendre, la question lui a été retournée. Ce à qui Maebh ne put s'empêcher de hausser les épaules.

- Et bien... Je survie. Avec les bombes tout ça, ça n'a pas été évident.

C'est à se demander s'il fallait commencer à se la jouer paranoïaque en se demandant quelle était la prochaine chose qui allait leur tomber dessus. D'habitude, Maebh faisait tout pour faire bonne figue, mais elle voulait être honnête avec Théa. Comment faire autrement alors qu'elle venait de lui dire qu'elle était là si elle voulait parler. Cela n'aurait pas été très correct de lui mentir après cela. Et peut-être que si la jeune anglaise disait ce qu'elle ressentait personnellement, son amie se confiera à son tour. Mais ce n'était pas non plus une obligation. Elle n'attendait rien en retour. Jamais. Elle ne faisait pas partie de ces gens qui ne pouvaient s'empêcher d'effectuer une action dans l'unique but d'avoir quelque chose de l'autre en retour.

- Mais... Roulement de tambour... J'ai fini par retrouver Wyatt !

Maebh restait Maebh. Elle était obligée de reprendre sur une note joyeuse en annonçant une bonne nouvelle. Jouant même du suspens après son « mais ». C'est dommage qu'elles ne soient plus à l'Angels Camp sinon surement qu'elle aurait trouvé quelque chose pour imiter le bruit d'un roulement de tambour au lieu de prendre une voix narrative. D'ailleurs est-ce qu'il existait encore à l'heure qu'il était ? Avec toutes ces bombes qui étaient tombées, des camps étaient-ils toujours debout ? La jeune brune espérait au moins, que même s'il n'en restait que des ruines, un maximum de survivants avaient réussi à s'échapper à temps.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Ven 15 Juin - 21:35


No matter how it hurts, you have to keep going.

La brune face a elle, comme toujours était extrêmement gentille, d’une douceur et d’une attention hors norme. Parfois Thea avait eu envie de lui hurler de se réveiller, d’arrêter d’être un ange avec tout le monde. Parce que parfois, il y avait des gens qui n’en valait pas la peine. Parfois il y avait des gens qui ne mérité pas de gentillesse de la part de quiconque. Et Thea était de ceux là. Elle avait l’impression de n’avoir jamais rien fait de bon dans sa vie, elle était une délinquante, elle était une voleuse, une criminelle, et en plus elle était ou plutôt avait était une horrible grande sœur. Très mauvaise, même si elle avait essayé de faire de son mieux, elle avait essayé de toutes ses maigres forces. Et pourtant il était quand même mort, à cause d’elle. Parce qu’elle était sortie de ce train, parce qu’elle avait but, parce qu’elle n’avait pas sut le protéger.   Et même maintenant, elle était nulle, elle n’arrivait même pas a mentir a son amie. Maebh avait tout de suite vue qu’elle mentait, elle lui avait même demandé si elle en était sur. Bien sur elle avait souligné qu’elle était là en cas de besoin. Si Thea avait envie de parler. Mais non, elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas rendre cela réel, même avec Thobias elle ne l’avait encore pas dit a voix haute. Alors que cela aiderait surement,  ça pourrait lui permettre de faire son deuil.  Enfant elle avait était une fois voir un psy, sous demande d’un de ses professeur qui la trouvait « trop sauvage » et en avait conclut qu’elle était surement perturbé par quelque chose. Et la psy n’avait rien réussi avec elle, évidement, Thea n’était pas du genre a parler des choses, elle enfermer tout et laisser le tout se tasser.  En une heure avec ce psychologue, elle avait très peu parlé. Et puis de toute façon Thea n’était pas une bavarde, loin de là. Mais avec son amie c’était différent, elle avait comme envie de parler, mais elle avait peur. Parce qu’elle s’accrochait encore au souvenir de son frère, comme si cela le rendait vivait. Et elle avait peur qu’en parlant, en disant qu’il était mort, ce souvenir qu’elle avait de lui mourrait pour de bon. Un souvenir peut-il mourir ? Elle lui fit donc un très maigre sourire a sa proposition d’en parler et enchaina sur autre chose. Changeait de sujet et vite voila sa solution. La faire parler d’elle, c’était le mieux a faire. Pas que Maebh soit imbu de sa personne, mais comme tout le monde, elle aimait un peu parler d’elle, une chose normal chez l’être humain.

Elle fronça un peu les sourcils à l’évocation des bombes. Des bombes ? Ah oui ! Elle en avait entendu parler par quelques survivants, mais  aucun objet explosif n’était atterrit prêt du train où la bouclée vivait avec son fidèle acolyte.  Au moins une chose qui les avaient épargné eux, les cassé par la vie.  Enfin, elle ne le mentionna pas, elle n’avait pas trop envie de révéler a qui que ce soit l’existence du train, et encore moins dire qu’il était intacte aucune bombe ne l’avait touché de prêt ou de loin. Même pas a son amie.  Elle se forca a sourire a l’annonce de Maebh. Elle avait retrouver Wyatt, ce garçon auquel elle semblait tenir plus que de raison. Elle s’efforcer d’être heureuse pour son amie, parce que même si elle n’avait jamais eu d’amie avant –mis a part Thobias mais lui il était beaucoup plus que son ami- elle savait que c’était ce que faisait les amies entre eux. S’écouter, se parler, être heureux  pour l’autre à une  bonne nouvelle  et triste aux mauvaises nouvelles. Oui, elle savait très bien que les amies partageaient les émotions. «  Je… Je suis contente  pour toi ! »  Dit elle d’un ton assez incertain.  «  Il va bien ? Et maintenant il est avec toi ? Je veux dire… » Elle marqua une pause. Qu’es ce qu’elle voulait dire au juste ? Elle ne savait pas trop sur quel sujet elle était en train de se lancer, elle ne savait pas trop ce qu’elle disait en faite. Les mots sortait de sa bouche c’est tout. Elle n’avait le contrôle sur rien actuellement. «  Je veux dire, vous êtes amoureux ? » Dit elle en essayant de paraitre curieuse. Parce que c’était un des traits de caractère que la jeune anglaise lui connaissait. Et elle voulait que Maebh ne se dise pas qu’elle avait changeait… Malgré qu’elle soit tacher de sang de rôdeurs alors qu’avant l’accident elle ne les tuaient pas.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Mer 11 Juil - 20:45

Maebh & Théa

Il parait que dans ce monde la gentillesse était plus perçue comme un défaut qu'une qualité. Un monde qui était aujourd'hui sans dessus-dessous. Où les vestiges du passé s'envolaient au fur et à mesure. Tout comme il était facile de perdre la trace de ceux que l'on affectionnait. Et pourtant si difficile de parvenir à les retrouver. C'était donc un réel bonheur lorsque cela arrivait. Un bonheur que Maebh ressentait à ce moment-même cependant quelque peu entaché par une once d'inquiétude vis-à-vis de Théa. Contrairement à ses dires, elle ne donnait pas l'impression d'aller très bien. Mais même si la jeune anglaise voulait l'aider, elle ne voulait pas l'obliger à se confier à elle. Peut-être le fera-t-elle, une autre fois lorsqu'elle le voudra. Il ne fallait jamais forcer quelqu'un à parler de choses dont il n'a pas envie. Cela a uniquement pour effet de braquer la personne. Alors, Maebh ne s'offusqua pas lorsque son amie émit le désir de changer de sujet. Elle en profita même pour déboucher sur de bonnes nouvelles et rendre un peu plus joyeuse leur discussion.

-Il va bien oui. Et oui on est amoureux...

Un sourire timide apparu sur son visage. Maebh n'était pas du genre timide il est vrai mais elle n'avait pas vraiment l'habitude de révéler ses sentiments aux autres. Pour ainsi dire c'était la première fois qu'elle le disait à quelqu'un. Il faut dire aussi que Wyatt était sa première vraie relation. Peut-être était-ce pour cela qu'elle s'était autant accrochée à cette relation. Qu'elle a continuée d'y croire même avec toutes les embûches qui s'étaient dressés sur leur chemin. Comme son enlèvement, il en est ressortit changé il est vrai mais après ce qu'il avait vécu là-bas c'était tout à fait normal. Le plus important était qu'il était parvenu à s'enfuir et à les retrouver, elle et Liam.

- Et toi, tu es avec quelqu'un ?

Théa était plutôt du genre solitaire, elle le savait. Pourtant, Maebh ne pouvait s'empêcher de trouver cela triste de voyager sans personne à ses côtés. La jeune anglaise avait bien conscience qu'elle-même ne pourrait faire une telle chose, la solitude n'était pas vraiment faite pour elle combiné au fait qu'elle ne savait pas vraiment se défendre en pleine nature. Des pièges, elle savait en poser, elle savait se débrouiller avec des astuces par-ci par là mais quand il était question de combattre des rôdeurs c'était autres choses. Elle n'avait pas vraiment évolué Maebh, de ce côté-là. Contrairement à Théa tenu compte les tâches de sang que l'on pouvait distinguer sur elle. Ce n'était pas pour autant que la jeune anglaise se permettrait de dire que son amie avait changé. Tuer des rôdeurs était une capacité qu'il fallait acquérir si l'on voulait survivre surtout si Théa voyageait seule. Maebh, elle, avait toujours été accompagnée la majorité du temps de quelqu'un sachant se défendre. Et ce depuis le début de l'épidémie. Les courtes périodes où elle s'était retrouvée toute seule n'excédaient quelques mois en tout. Même si elle avait parvenu à survivre jusqu'ici, elle avait conscience qu'elle ne pouvait continuer ainsi, à compter constamment sur les autres. Certes, elle aidait les autres dans d'autres domaines pour compenser mais tout de même. Et si un jour quelqu'un se faisait tuer car elle n'aurait su le défendre ? Maebh ne pourrait le supporter. Déjà qu'elle avait eu du mal à se regarder dans un miroir après ce qu'il s'était passé à l'Angels Camp.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Dim 22 Juil - 8:47


No matter how it hurts, you have to keep going.

Elle souri un peu quand la brune face a elle lui dit que le garçon avec qui elle était allé bien, et aussi qu’ils étaient amoureux. Amoureux, elle en connaissait la définition mais pas la sensation.  Enfin pas consciemment.   Pour elle, elle n’était jamais tombée amoureuse, comme elle n’avait jamais vraiment eu d’ami. Thea était un électron libre et souvent elle faisait des choses sans vraiment avoir conscience de ce qu’elle faisait.   Comme quand elle s’était liée d’amitié avec Maebh, elle n’en avait pas vraiment eu conscience, ce n’est que quand elle s’est mise a sentir le besoin et l’envie de la voir et passer du temps avec elle qu’elle s’en était rendu compte.  Si elle n’avait pas eu cela, elle n’aurait jamais eu l’esprit de penser que l’anglaise était son amie.  Alors elle était sincèrement contente pour son amie, elle allait vraiment bien visiblement. Une chose que Thea admiré chez son amie, cette petite anglaise semblait toujours aller bien, toujours être heureuse, toujours relativisé, elle était toujours optimiste.  La bouclée osa lui sourire un peu, pas un sourire très large et très ravis, mais un sourire tout de même. «  Je suis contente pour toi alors… Il a de la chance de t’avoir » Ca c’était le genre de chose qu’on dit aux amies il parait, et puis elle le pensait, elle aimait beaucoup cette petite brunette qui était tout l’opposer d’elle. C’était d’ailleurs fou qu’elles soient amies. Enfin, il parait que les opposer s’attire.   Elle regarda autour d’elle, elles étaient en pleine foret tout  de même,  alors Thea restait vigilante elle ne voulait pas qu’un survivant mal intentionné ou un rodeur leurs tombe dessus… Voir plusieurs rôdeurs.

Elle fut surprise quand elle lui retourna plus ou moins la question. Elle ne s’attendait pas à ce que l’anglaise s’intéresse au fait qu’elle soit ou non avec quelqu’un. «  Non » dit la brune en secouant la tête. «  Enfin… Si je suis avec Thobias mais … Mais on n’est pas amoureux nous. On est juste Thobias et Thea, c’est tout. » Dit elle en perdant totalement ses moyens.  Elle ne savait pas trop comment définir ce que Thobias et elle était. Ami ? Surement, complice ? Carrément. Acolyte ? De toujours. En faite, elle n’avait jamais vraiment cherché à comprendre ce qu’ils étaient, elle n’avait jamais voulut mettre un nom dessus. Et elle aurait peut-être du le faire, car maintenant elle se sentait stupide de ne pas savoir vraiment définir leurs relation face a Maebh.  Et pourtant ce n’était pas vraiment sa faute, parce qu’elle n’avait jamais eu besoin de définir cette relation avant.  Parce qu’elle n’avait pas d’amie avant.  Elle fit encore un tour de l’horizon avec son regard  «  On marche ? » Dit elle doucement en s’approchant de la jeune femme. Elle ne savait pas où aller son amie avant de la croiser et en faite elle ne savait pas elle-même où elle allait, mais autant qu’elles y aillent ensemble, a deux le voyage serait mieux et elles seraient plus forte au cas où. Elle se mit a marcher tranquillement et jeta un œil a son amie «  Tu aller où ? Voir ton Wyatt ? » Dit elle curieuse en souriant brièvement.  Elle avait envie de sourire un peu, et elle savait qu’avec son amie c’est ce qui aller ce passer. Parce que Maebh allait lui faire oublier ce qui la hanter.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Mer 1 Aoû - 17:02

Maebh & Théa

Retrouver Wyatt était vraiment ce qui lui avait permis de garder espoir. De retrouver le sourire sans même à avoir faire semblant. Comme si le jour de sa disparition le monde était devenu gris et au moment même où Wyatt a repointé le bout de son, il avait retrouvé toutes ses couleurs. Enfin le peu de couleur qu'il en restait après tous ces événements. Au final, Maebh avait subit moins de pertes qu'elle le pensait. Mais les quelques uns qui restait, demeuraient douloureuses. Avec l'apparition de Théa, l'espoir de retrouver d'autres de ses amis renaissait dans son coeur.

- C'est surtout moi qui ai la chance de l'avoir.

Un sourire sincère se dessina sur ses lèvres. Maebh était comme ça, les autres étaient toujours plus importants que sa propre personne. Wyatt avait beau avoir tout de même changé depuis son séjour à Bodie, qu'elle n'en restait pas moins amoureuse de lui. Que ça la rendait toujours heureuse de l'avoir. Ses sentiments à son égard n'avaient pas changé. Et d'avoir Liam aussi en l'occurrence. Ce petit, elle avait créé des liens forts avec lui, le temps où Wyatt n'était plus là. C'était bizarre de se dire ça, mais elle avait l'impression qu'ils formaient une famille à eux trois. C'était assez étrange. En somme, elle était comblée.

- Il te plait ?

Ne put-elle s'empêcher de lui demander, un léger sourire taquin sur le bord des lèvres. Maebh avait remarqué le trouble de Théa en parlant de Thobias. En tout cas, ça rassurait la jeune anglaise de savoir que son amie n'était pas toute seule. Elle avait conscience que cette dernière avait plus d'un tour dans son sac et pouvait donc se débrouiller toute seule. Mais avoir quelqu'un à ses côtés était tout de même important. Tellement important, qu'il est bien rare d'apercevoir Maebh toute seule. Elle n'était pas du tout quelqu'un de solitaire, plutôt l'exact opposé. Et ce depuis toujours. La jeune anglaise hocha la tête lorsque Théa lui proposa de marcher. En effet, c'était bien moins dangereux d'être en mouvement que de rester sur place.

- Non, au contraire j'y viens. J'avais besoin de prendre l'air...

Sa question lui fit repenser à la raison pour laquelle elle était parti faire une petite promenade. Des pensées sombres que Théa avait réussi à l'extirper par sa simple présence. Par la joie de leurs retrouvailles. Maebh hésitait à se confier à son amie. Pas qu'elle ne lui fasse pas confiance, au contraire. C'est juste qu'elle n'avait pas envie de l'embêter avec ses problèmes. La jeune femme avait toujours eu du mal à s'exprimer sur ce qui la rongeait. Elle voulait toujours se montrer sous ses meilleurs jours face aux autres. Être là uniquement pour eux pour qu'ils puissent oublier leurs problèmes lorsqu'ils étaient avec elle.

- J’ai du mal avec tout ce qui est arrivé. J’arrive pas à comprendre comment les gens peuvent avoir de mauvaises attentions envers d’autres survivants. Surtout qu’on doit plus être beaucoup maintenant… L’attaque à l’Angels Camp, les bombes dont je t’ai parlé tout à l’heure… Avec tout ça, c’est dur de garder le sourire.

Être en train de marcher et ne pas regarder Théa dans le blanc des yeux facilitait les choses. Maebh ne comprenait pas pourquoi les survivants étaient horribles les uns avec les autres. Selon elle, ils devraient tous s’entraider, surtout maintenant. Maintenant, il fallait croire que la seule façon de se protéger était de se tenir à l’écart des autres… C’est triste mais c’est ce qu’ils faisaient avec Wyatt et Liam.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
22 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
1325

× Points de vie : :
135

× Copyright : :
Schizo (avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Jeu 9 Aoû - 19:54


No matter how it hurts, you have to keep going.

Comme d’habitude son amie se sous estimé en affirmant que c’était plutôt elle qui avait de la chance d’avoir Wyatt. Thea ne le connaissait pas, mais elle savait que c’était plutôt Wyatt qui avait de la chance d’avoir Maebh.  Mais elle ne dit rien, parce qu’elle savait que son amie ne la croirait pas de toute façon et puis après tout elle ne connaissait pas ce Wyatt. En tout cas il n’avait pas intérêt a briser le cœur de son amie, sinon Thea irait s’occuper personnellement de lui. Et depuis la mort de son frère elle n’avait plus peur de tuer, des morts pour l’instant certes, mais elle pourrait très bien tuer un vivant pour une des deux personne qu’elle aime le plus sur terre. A savoir Thobias et  Maebh.  D’ailleurs elle fut surprise elle-même de penser cela. Cette amitié improbable était visiblement plus forte qu’elle n’aurait put le penser.    Elle n’aurait jamais crut s’attacher autant a cette jeune femme, avant de la revoir elle n’avait pas pensée a elle, donc elle n’avait pas put lui manquer et maintenant qu’elles étaient l’une face a elle, elle se dit qu’elle aurait bien eu besoin de Maebh durant ces derniers jours.  Et le sujet de Thobias arriva sur le tapis, enfin pas vraiment de Thobias en soit, Maebh voulait juste savoir si Thea était avec quelqu’un et donc tout naturellement elle avait parler de Thobias. Elle ne lui en avait d’ailleurs jamais parlé.  Elle devint d’un coup toute rouge quand la brune lui demanda si Thobias lui plaisait. Quoi, pourquoi tout le monde croyait ce genre de chose ?!  Elle essaya de se reprendre mais elle devait avoir l’air bien idiote a secouer la tête a toute vitesse «  N-Non pas du tout c’est juste mon ami !  Je vois pas pourquoi tu dis ça !» Dit elle en essayant d’avoir l’air convaincante.  Mais bon pas sur que ca passe vue comme elle était devenue rouge et comme elle perdait tous ses moyens.  Elle n’avait jamais était comme cela avant. Surement parce que jamais personne ne lui avait posé cette question avant.

Elle proposa ensuite a son amie de marcher et souri en voyant que celle-ci voulait bien. Alors les voila qui marchait cote a cote tranquillement. Jusqu'à ce que pour une fois, ce soit Thea qui brise le silence. Elle fronça les sourcils quand la brune lui dit ne pas aller rejoindre son petit ami mais vouloir prendre l’air.   Elle était étonner que son amie soit toute seule, elle qui semblait ne pas aimer la solitude. «  Tu es  partie toute seule ? Ca m’étonne de toi » Dit elle tranquillement en glissant ses mains dans ses poches de veste.   Elle continuait à marcher et écouter la brune avec attention. Elle semblait en avoir gros sur le cœur et envie et surtout besoin d’épancher sa peine.  Alors elle la laissa faire sans rien dire, elle attendit qu’elle finisse et se mit a réfléchir a une réponse. Elle tourna la tête pour regarder son amie. «  Parce que l’humain est stupide. » Dit elle simplement. C’était une  chose qu’elle avait toujours pensé, et une des raisons du pourquoi elle n’aimait pas l’espèce humaine. «  J’ai pas les réponse a tes question Maebh, je suis désoler » Elle baissa un peu les yeux «  Moi aussi, pour tout te dire j’ai du mal a garder le sourire en ce moment. » Enfin du moins a faire semblant de l’avoir parce qu’elle était pas du genre a trop sourire la petite bouclée. «  Mais pas a cause des bombes ou  des autres humains. » Dit elle un peu plus bas.  Puis elle les releva et se permit de tendre la main pour toucher l’épaule de son amie de façon qui se voulait réconfortante «   Mais tu va le retrouver le sourire. Parce que tu le retrouver toujours. Il est jamais bien loin de toi » Dit elle en essayant de sourire. Elle n’était pas habitué a être l’optimiste du duo  alors sa tentative était un peu maladroite mais au moins elle faisait un effort pour son amie.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise



Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24508

× Points de vie : :
226

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa Ven 12 Oct - 13:50

RP archivé suite au départ Maebh. I love you

_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa

Revenir en haut Aller en bas

No matter how it hurts, you have to keep going. | ft. Théa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-