Pray for your survival | Salomé & Letizia
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez

Pray for your survival | Salomé & Letizia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
Letizia L. Zocchetti

Letizia L. Zocchetti
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_inline_n1b0csykgI1so30uk
I've got you Brother
Litz


× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Caravane + colocataires : :
12C

× Poste assigné : :
Assistante aux animaux a l'étable

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
136

× Copyright : :
Loudslience (avatar) MYERS.(signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeSam 17 Fév - 17:50


Pray for your survival

Les bombes déchiraient le ciel, ruinant tout sur leurs passage sans vraiment faire la différence entre vivant ou mort. Tout exploser, tout était soufflé par les vague de chaleur et les secousses du aux explosions. Bientôt tout ne serait plus que feu et sang.  Une nouvelle apocalypse dans celle actuelle.  La vie aller de catastrophe en catastrophe pour les survivants. Letizia avait rejoint le camps duquel elle était sortie pour voir Li avec Sam,  elle voulait retrouver ses amies, ne serait-ce que pour s’assuré qu’elles allaient bien.  Elle avait beau s’être un peu éloigner d’elles, elle n’en restaient pas moins ses amies. Et qui sait, peut-être qu’elle leurs dirait de venir s’enfuir avec Li, Sam et elle. Elle était donc en train de courir dans le camp, évitant les quelques mort revenue récemment a la vie, les pièges et les feu qui avait prit par ci par la. Elle devait faire vite, elle avait dit a Sam d’aller voir ses propres amis, pendant qu’elle allait voir les sien, et ils s’étaient donner rendez vous a un endroit précis dans peu de temps. Elle avait donc très peu de temps pour retrouver ses amies. Elle ne savait pas vraiment si elle allait les trouver, elle ne savait pas du tout a quoi s’attendre, alors elle préférait ne pas se poser de question. Elle préféré ne même pas penser pour l’instant, elle avançait c’est tout. Et elle improviserait une fois qu’elle serait là où elles avaient toutes planté leurs tente, pas loin les unes des autres en forme de cercle.

Elle ne fut même pas vraiment surprise de voir que certaine tente était éventré, toutes en faite. Elle s’approcha de la sienne bien sur, mais elle déjà a moitié éventré, elle avait même prit feu, un feu qui débuté doucement mais surement, et qu’elle n’allait même pas prendre le temps d’essayer d’arrêter, car elle savait que ce serait peine perdu.   Elle n’avait plus rien, tout ce qui était dans sa tente était foutu, elle n’avait donc maintenant plus que les vêtements qu’elle portait a l’heure actuelle et les armes qu’elle avait sur elle. Elle ferma les yeux un instant pour encaisser cela. Elle avait tout perdu, les rares objets de valeurs qu’elle avait conservées jusqu'à là était détruit. Elle ne savait pas trop comment réagir, es ce qu’elle devait faire comme si cela ne lui faisait rien, ou montré a quel point cela l’affecter ? Elle n’en savait trop rien et puis, elle ne devait pas y penser maintenant, pour l’instant elle devait retrouver ses amies. Elle se tourna et aurait presque put sourire dans une autre circonstance, car au loin, elle aperçut une silhouette qu’elle connaissait.   Elle n’en était pas vraiment sur en faite, mais elle voulait y croire, elle voulait croire que c’était Salomé, une des filles avec qui elle avait longuement voyager et avec qui elle était arrivé ici. Elle s’approcha en courant d’elle, mais pas trop vite pour lui faire peur quand même. Une fois pres d’elle, elle se remit a marcher et s’arrêta a coté d’elle «  Salomé ? » Dit elle d’un ton calme ; meme si dans le fond elle espérait qu’elle soit vivante et non morte. Elle ne savait pas si elle aurait la force d’achever une de ses amies.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
I'v got you brother
Because i've got you brother
When we were young We were the ones The kings and queens
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
Salomé Olsen

Salomé Olsen
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_pqoomae3o91ynme1po1_250

× Âge du perso : :
24 ans

× Caravane + colocataires : :
9C - Valentina M. Gomez

× Poste assigné : :
Jardinière

× Effets du vaccin : :
Aucun, car non vaccinée

× Messages : :
1019

× Points de vie : :
177

× Copyright : :
Avatar (dracarys.) | Signature ()

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeMar 27 Fév - 5:30

Pray for your survival
On appelle fin du monde le jour où le monde se montre juste ce qu'il est : explosif, submersible, combustible, comme on appelle guerre le jour où l'âme humaine se donne à sa nature.
La première détonation a laissé Salomé perplexe. L'écho de l'explosion a semé la confusion dans son esprit. Ça venait de loin, mais elle ressentait la vibration dans tout son corps. Sur le moment, elle a imaginé un immeuble qui tombait sous le poids de mangeurs de chair. Un bruit sourd, comme quand son propre frère faisait tomber quelque de lourd à l'étage et qu'elle l'entendait au-dessus de sa tête de la cuisine. C'est un bruit énigmatique, vide de toute sérénité. Son oreille a écouté attentivement. Un long silence a précédé le premier et ultime choc.

À cet instant précis, les machines ont survolé leurs têtes. La vibration des moteurs a effrayé Salomé. La vitesse à laquelle les machines volaient ne donnait pas l'impression qu'une aide serait offerte. Plus personne désormais ne cherchait à sauver ce monde. Tout le monde était livré à lui-même. Elle savait, en voyant le ciel inondé d’ombres noires, que la paix qu’elle était parvenue à acquérir allait s’envoler en éclats.

Une voix interpelle son prénom. Elle tourne la tête aussitôt, impatiente de savoir qui est cette personne qui connait son prénom et qui est encore en vie. Salomé sait que les êtres chers se font de plus en plus rares de nos jours, qu’espérer tomber nez à nez avec une connaissance lorsque tout part en vrille est devenu quasiment improbable. Alors sa joie n’est point dissimulée lorsqu’elle croise l’éclatant regard bleuté de Letizia. La brune s’accroche à son cou dans une accolade désespérée. Les bombes déciment tout à leur impact. Les gens courent plus qu’ils ne hurlent, car la fumée s’engouffre dans les poumons, privant d’air même les anciens fumeurs.

- Où sont les autres?

Elles parlent de leurs amis communs, non de tous les habitants du camp. À ce stade, elle sait que la moitié des personnes présentes va mourir, qu’il n’est plus nécessaire de vouloir sauver tout le monde. C’est ignoble d’abandonner aussi facilement, mais c’est la dure réalité.

La bombe la plus proche est tombée à plusieurs mètres sur sa droite. Elle ressent la chaleur du feu qui se répand, même à cette distance. Les gens se bousculent sans s’entraider, du moins ceux qui n’ont pas de parents proches.

Letizia n’est peut-être pas une amie de longue date, mais elle est devenue importante à ses yeux le jour où leur route s’est croisée. Salomé a déjà perdu des proches, elle ne veut pas que l’histoire se répète. Elle en serait bouleversée. Sa main trouve celle de la blonde ; instinctivement, elle tire la jeune femme à sens inverse du vol des machines dans le ciel. C’est son premier réflexe, d’éviter qu’une nouvelle bombe ne leur tombe sur la tête. D’autres bombes tomberont, mais sûrement à des endroits stratégiques, là où le feu ne brûle pas tout. Salomé n’a aucune connaissance militaire. Elle tente simplement de raisonner avec sa logique en espérant qu’elle soit la bonne.

Elle espère également croiser certaines de leurs connaissances en chemin afin de ne pas avoir à les chercher dans cette foule paniquée.

Salomé s’était trompée. Une nouvelle bombe tombe là où le chaos règne déjà. Le souffle de l’explosion projette des débris dans leur direction. Elle reçoit de la terre dans la bouche et dans les yeux. Pourquoi les attaque-t-on? Aucun infecté ne sillonnait le camp! Du moins... jusqu'à présent. Elle prend soudainement conscience que les morts ne tarderont pas à se relever. Son coeur tambourine. Cette sensation de détresse, elle ne pensait pas la ressentir à nouveau. Par où aller? La gauche? La droite? Devant? Derrière?

SIXE, 2018

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Letizia L. Zocchetti

Letizia L. Zocchetti
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_inline_n1b0csykgI1so30uk
I've got you Brother
Litz


× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Caravane + colocataires : :
12C

× Poste assigné : :
Assistante aux animaux a l'étable

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
136

× Copyright : :
Loudslience (avatar) MYERS.(signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeDim 11 Mar - 16:10


Pray for your survival

Le camps était bombarder, elle ne savait pas vraiment par qui ni pourquoi, et a vrai dire pour l’instant elle s’en fichait. Elle n’avait qu’une idée, retrouver les filles avec qui elle était arrivé ici et s’assuré  qu’elles aillent toutes bien. Elle n’allaient surement pas rester avec elle, elle faisait quoi qu’il arrive passer son frère avant tout le monde, mais elle voulait juste être rassuré. Elle avait l’espoir qu’au moins quelques unes d’entre elles soit en vie. C’était toutes des femmes fortes, elle le savait, mais elle savait aussi que forte ou pas, personne ne résisté a une explosion, et aussi que bientôt, tout le monde serait susceptible d’être mordu ou dévoré, encore plus que d’habitude.  Elle fut donc soulager en voyant apparaitre Salomé dans son champs de vision. Cette jeune femme était la plus jeune du groupe, et même si elles n’étaient pas amies depuis longtemps, Letizia l’apprécier assez pour essayer de la sauver de ce  cauchemar.  Elle fut un peu surprise que la brune l’enlace ainsi, elle s’était simplement attendu a une main sur l’épaule et on court s’abrité. Elle posa une main rapide dans le dos de la jeune femme, c’était pas vraiment le moment de se faire des câlins mais bon si cela pouvait rassuré la brune. «  J’allais te demander la même chose » Dit elle pour répondre a la question de la brune. C’est vrais, elle allait lui demander exactement pareil. Elles allaient donc surement partir toutes les deux a leur recherche.  La blonde sursauta presque quand un bombe tomba pas très loin d’elles, et rapidement la chaleur du feu déclencher par cette explosion se fit sentir.  Rapidement elle sentie la main de la brune se glisser dans la sienne et quelque part cela la rassuré un peu. Elle la serra doucement et ensemble elles se mirent a courir.

Une bombe explosa non loin d’elles, projetant de la terre, et autres choses sur elles. Des choses qu’elle préféré ignoré pour ne pas être encore plus traumatisé par la suite. Elle ferma les yeux et mit son bras libre devant sa figure en baissant un peu la tête pour se protégé le visage et ainsi avoir moins de terre et autres dans la bouche ou les yeux.  Une fois la grosse déflagration passer, elle tourna la tête vers Salomé qui d’un coup semblait paniquer un peu plus. Mince, non, elle ne pouvait pas paniquer maintenant. «  Salomé, faut qu’on trouve les autres, et surtout qu’on reste pas sans bouger, faut évité les risques de croiser un rodeur. » Cria t elle pour que la brune l’entendent par-dessus tout le bruit. Yosemite était plus bruyant que jamais, entre les explosions, les hurlements, le bruit du feu qui dévoré tout ce qu’il pouvait sur son passage et quelques grognement de ceux qui commençait déjà a se relever, jamais le camps n’avait connue une telle vague de bruit.  Elle entraina a nouveau la brune, si elle bougeait elle ne paniquerait pas, si elle bougeait elle ne réfléchirait pas. Bien sur, la blonde restait a l’affut, les sens au aguets, elle craignait de se faire attaquer, et elle ne voulait pas être prise par surprise, ou que Salomé soit prise par surprise elle aussi. Elle ne savait pas où aller, elle ne savait pas où chercher, mais elle avancer droit devant elle, évitant parfois des obstacles ou des cadavres pas encore relever. Pas le temps de les achever pour de bon, même pas le temps de les regarder. Elle l’aurait fait normalement, elle les auraient achever et leurs auraient même surement dit de reposer en paix, parce que l’italienne était comme ça, c’était une femme profondément gentille. Mais pour l’instant, elle n’avait qu’une idée en tête protéger Salomé et trouver les autres.  Donc elle mettait sa gentillesse de coté et continuer sa route.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
I'v got you brother
Because i've got you brother
When we were young We were the ones The kings and queens
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
Salomé Olsen

Salomé Olsen
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_pqoomae3o91ynme1po1_250

× Âge du perso : :
24 ans

× Caravane + colocataires : :
9C - Valentina M. Gomez

× Poste assigné : :
Jardinière

× Effets du vaccin : :
Aucun, car non vaccinée

× Messages : :
1019

× Points de vie : :
177

× Copyright : :
Avatar (dracarys.) | Signature ()

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeVen 30 Mar - 20:50

Pray for your survival
On appelle fin du monde le jour où le monde se montre juste ce qu'il est : explosif, submersible, combustible, comme on appelle guerre le jour où l'âme humaine se donne à sa nature.
La jeune Olsen ne sait pas si les marques d’affection visent à rassurer la blonde ou elle-même. Lui tenir la main était d’ailleurs ce qui la motivait à courir, car elle avait le sentiment qu’ensemble, elles pouvaient partager leurs forces. L’entraide, une idéologie corrompue depuis le début de l’Épidémie. Le cœur de Salomé reste néanmoins optimiste. Par le passé, elle a commis de nombreuses erreurs ; elle ne veut pas revivre ces cauchemars. Elle souhaite apporter à la blonde ce qu’elle n’a pu apporter à ceux qui sont malheureusement morts à cause de ses décisions. Salomé est prête à abandonner quiconque se dresserait sur son chemin. Aussi longtemps que Letizia restera près d’elle, Salomé pensera à veiller sur elle. Elles peuvent compter l’une sur l’autre, mais l’amitié est fragile de nos jours. Salomé, lorsque le monde est calme, sait apporter son aide. Autrement, la panique prend le dessus et sa moralité devient défaillante.

Au sol, une personne attrape le pied de la blonde. Sur le moment, la jeune Olsen imagine que son amie a été mordue, mais ce n’est pas le cas. La personne est toujours en vie ; elle supplie qu’on lui vienne en aide. Quelque chose de lourd est tombée sur la personne, bloquant ainsi ses jambes et ses hanches. Ladite personne s’accroche désespéramment à la cheville de Letizia. C’est une question de temps avant que la personne ne s’éteigne, comme les autres. Même Salomé qui préfère survivre en fuyant se sent coupable de voir des scènes aussi atroces, surtout lorsque les victimes supplient. Cogitent alors de longs débats cérébraux entre le bien et le mal. À une époque, Salomé se serait trouvée ridicule de penser de la sorte. Cette histoire aurait fait la une aux nouvelles télévisées du soir, et elle se serait injuriée. Aujourd’hui, l’abandon est tellement facile.

« Il est sûrement déjà trop tard. » La brune murmure en tirant le poignet de Letizia, qui est la personne sollicitée. Voilà quelques secondes, Letizia insistait pour qu’elles retrouvent les autres. Les rôles sont inversés. Mais Salomé n’a pas l’impression d’avoir le bon rôle. Letizia disait ça pour la protéger, puis aller sauver les autres. Présentement, Salomé ne pense qu’à ses propres fesses. Elle ne connait pas cette personne et ne veut pas remédier à la situation, sinon l’abandonner sera d’autant pire. Il n’est pas évident de dire si la personne est triste ou en colère, tant ses traits sont déformés par la douleur et la saleté. « Pense aux autres. Nous reviendrons si les bombardements cessent. » Au moins, la panique l'aide à fuir.

Autrefois, Salomé ne pensait pas à la guerre. Même qu’elle changeait de chaîne lorsqu’on en parlait à la télévision. Elle s’imaginait que ces atrocités ne pouvaient pas l’atteindre, qu’elle n’aurait jamais à craindre qu’une bombe lui tombe sur la tête, comme tous les attentats dont elle entendait parler. Les tueurs ne venaient pas dans son lycée. Les kamikazes ne visaient pas les lieux où elle allait. En somme, elle pensait qu’elle serait à jamais en sécurité dans sa banlieue qu’elle protégeait d’une manière complètement sotte. Les morts polluent ce monde plus que tous les déchets qu’ils pouvaient bien laisser traîner près des poubelles! Tout a changé, désormais. La guerre est partout, autant entre les vivants que les morts. Livrées à elles-mêmes, voilà leur quotidien.


SIXE, 2018


_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Letizia L. Zocchetti

Letizia L. Zocchetti
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_inline_n1b0csykgI1so30uk
I've got you Brother
Litz


× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Caravane + colocataires : :
12C

× Poste assigné : :
Assistante aux animaux a l'étable

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
136

× Copyright : :
Loudslience (avatar) MYERS.(signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeDim 22 Avr - 8:55


Pray for your survival

Elles couraient, elles partaient chercher les autres. Une fois que ce serait fait, Letizia leurs feraient surement ses adieux, leurs disant que maintenant qu’elle était rassurée, elle pourrait retourner auprès de son frère. Surement que certaines la  détesterait pour cela, et d’autre non. Mais elle ne préféré pas y penser, cela la rongerait bien assez quand elle aurait retrouvé son frère et Samuel et que les bombes auraient cessé de tomber sur leurs tête… Si toutefois un jour cela cesse.  Alors pour l’instant, elle courait avec Salomé, main dans la main, elles se donnaient mutuellement du courage. Elles étaient plus que jamais complice dans cette histoire. Elle courait jusqu'à ce que quelque chose s’accroche a sa cheville et ne manque de la faire tomber. Heureusement qu’elle tenait la main de Salomé, sinon elle se serait lamentablement vautré par terre.  Elle eu un instant peur que ce soit un rodeur qui lui ai agripper la cheville et qu’elle se fasse mordre dans les minutes a suivre. Mais non, ce n’est pas des grognement mais des  paroles qui vinrent après que la chose l’ai attraper pour l’arrêter. « S’il vous plait, je vous en supplie, aidez moi, je ne veux pas mourir. »  Letizia se raidit un peu sous les paroles et tourna la tête pour regarder ce pauvre homme. Là, elle était en train de contemplé son agonie et la terreur qui l’habitait. Les trait de l’homme, qui devait avoir une trentaine d’année et était surement très beau avant, était rongé par la crasse, la douleur et la peur. Il était vraiment paniquer et terrorisé. Elle posa ensuite les yeux sur l’énorme bloque de béton qui bloquer la moitié du corps de l’homme. Surement un bout d’un bâtiment qui avait exploser et qui avait volé avant d’atterrir sur lui, par manque de chance.   Et même si elles pouvaient deplacer ce qui le bloquer – c’était évidement impossible a moins d’être Hulk-  il n’aurait pas put marcher, il était surement paralysé pour l’heure et le serait pour toujours même s’il survivait a cela.

Cependant elle était tout de même en proie au doute, elle voulait l’aider, évidement, Letizia était quelqu’un de profondément gentille, un jour elle avait donné son mentaux et cent dollar a une femme SDF qui semblait beaucoup trop mal en point pour qu’elle ne lui donne qu’un pauvre billet de vingt dollars.  Parfois la blonde était beaucoup trop généreuse et gentille, alors évidement qu’elle voulait aider cet homme, même si son sort avait était sceller des l’instant où l’énorme chose était tomber sur son corps. Elle posa ses yeux bleu-vert plein de tristesse et de compassion pour cet homme, sur son amie qui se mit a lui parler. C’était presque drôle comme situation car il n’y a même pas dix minute c’était Letizia qui essayait de motivé la brune pour qu’elles se dépêche de trouver les autres. Elle hocha doucement la tête en avalant sa salive. Ce qu’elle s’apprêtait a faire aller surement la hanté un moment et lui faire beaucoup de mal, mais elle devait le faire. Elle s’accroupie vers l’homme a terre qui pleuré toujours en implorant sa pitié et passa une main tendre et délicate sur sa joue. «  Je suis désoler, je ne peu rien pour vous » Dit elle avec délicatesse et plein d’empathie avec son bel accent qui avait tendance a adoucir les choses.  Elle enleva ensuite en douceur la main de l’homme qui était toujours autour de sa  cheville et  se redressa. Elle lui adressa un dernier « désoler » et s’en alla avec son amie en courant. Elle essayait de ne pas entendre l’homme qui hurler, elle essayait de ne pas se retourner et surtout ne pas se dire qu’elle aurait du l’achever. Oui, elle aurait du mettre fin a ses souffrance. Mais surtout elle essayait de ne pas se dire qu’elle était un monstre, elle aurait tout le temps du monde pour se le dire, si elle sortait vivante de là. Elles étaient en train de courir, surement qu’aucune des deux ne savait vers où, quand Letizia tourna la tête vers la gauche et vit une de ses amies. Elle tira sur la main de Salomé pour l’arrêter «  Là bas, Moira ! » Dit elle en faisant un signe de menton vers leur amie. Elle tourna ensuite a nouveau la tête et posa sa mains sur sa bouche en étouffant un crie de terreur et de surprise. La femme qu’elles connaissaient toute les deux, venait juste de se faire arracher la joue par les dents aiguisées d’un mort-qui-marche.  Un spectacle ignoble venait de s’offrir a elles.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
I'v got you brother
Because i've got you brother
When we were young We were the ones The kings and queens
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
Salomé Olsen

Salomé Olsen
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_pqoomae3o91ynme1po1_250

× Âge du perso : :
24 ans

× Caravane + colocataires : :
9C - Valentina M. Gomez

× Poste assigné : :
Jardinière

× Effets du vaccin : :
Aucun, car non vaccinée

× Messages : :
1019

× Points de vie : :
177

× Copyright : :
Avatar (dracarys.) | Signature ()

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeLun 14 Mai - 5:38

Pray for your survival
On appelle fin du monde le jour où le monde se montre juste ce qu'il est : explosif, submersible, combustible, comme on appelle guerre le jour où l'âme humaine se donne à sa nature.
Une femme, silencieuse mais outrée, observe la scène avec réserve. Les deux filles abandonnent la victime, un homme marié, chéri, angoissé. Elles abandonnent un être humain, conscientes que c'est mal, et ce, devant un témoin. Une femme qui voit poindre des démons, qui voit le mal se répandre grâce à des sentiments comme la peur et l'égoïsme. Oui, la femme vient de voir les deux gamines abandonner son mari, lequel angoisse encore sous le poids qui le maintient au sol. Et pourtant, les deux filles ont la tête ailleurs, trop horrifiées par la scène qui se dressent sous leurs yeux pour comprendre qu'elles viennent de se faire une ennemie. À peine viennent-elles d'abandonner un homme, que leur amie, Moïra, se fait dévorer le visage. La peau s'étire comme celle d'un poulet rôti. Est-ce ainsi qu'on nomme la chose : le karma?

Ça ne change pas, cette peur qui croît dans l'estomac lorsqu'une personne meurt. On pense qu'on surmonte cette douleur, mais c'est faux. Toujours elle revient, aussi maligne que les premières fois. Salomé sait qu'elle devrait être triste pour cette amie qui se fait dévorer vivante, mais c'est plutôt la peur qui prend le dessus. Ses jambes ne fléchissent pas, mais elles ne répondent pas non plus. Elle fixe la scène, incapable de rompre le contact visuel. Oui, elle devrait être triste, mais la peur lui joue des tours ; elle hallucine. Elle voit Marie à la place de Moïra. Deux prénoms qui ne sont pas si différents l'un de l'autre finalement. Elle voit Marie, son ancienne voisine, son ancienne amie, se faire arracher le nez, puis l'oeil droit, comme si c'était normal. Sa conscience cogne à la porte, Salomé n'ose pas répondre. Toc, toc, toc. Est-ce le bruit de la porte? Est-ce le bruit des claquements de dents? Est-ce le bruit des bombes? Puis, sa conscience parle : « Vas-tu abréger ses souffrances avant qu'elle ne soit entièrement dévorée? »

Le mangeur de chair est distrait. Il change de victime. Salomé inspire finalement, comme si elle avait retenu son souffle. Elle cherche la main de Letizia pour se donner du courage, mais elle ne la trouve pas. Moïra est allongée sur le sol, secouée de plusieurs soubresauts. À ce rythme, les deux jeunes femmes assisteront à la mort de chaque habitant, impuissantes. Salomé ne se sent pas prête à achever une âme innocente, même si la personne était leur amie, même si la personne mériterait de rejoindre les cieux rapidement, sans souffrir. Si seulement ç'avait été une petite blessure, elles auraient pu traîner Moïra hors de la zone de bombardement. Mais ce n'est pas le cas. Leur amie a été mordue!

Puis alors que Salomé espère que Letizia prendra une décision, une donnée imprévue vient interrompe leurs rêveries. Depuis quand a-t-on le temps de pleurer les morts de toute manière? L'épouse endeuillée vient littéralement de s'élancer vers elles. Une habitante, comme les autres, soumise aux vices de ce monde corrompu. Les gens meurent aux alentours, alors pourquoi ne pas céder au péché du crime? L'épouse est contrôlée par la rage et tente de poignarder les gamines à peine sorties de leur torpeur.


SIXE, 2018


_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Letizia L. Zocchetti

Letizia L. Zocchetti
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_inline_n1b0csykgI1so30uk
I've got you Brother
Litz


× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Caravane + colocataires : :
12C

× Poste assigné : :
Assistante aux animaux a l'étable

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
136

× Copyright : :
Loudslience (avatar) MYERS.(signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeLun 28 Mai - 19:34


Pray for your survival

Dans sa vie, Letizia avait toujours essayer d’être une bonne  personne. Elle était née pauvre et pourtant elle avait toujours était généreuse, elle donnait volontiers la fin de son repas a ses frères quand ils avaient encore faim mais plus rien a manger. Elle sacrifier ses heures de sommeille et même un peu ses études, son avenir pour les nourrir. Et puis elle avait connue le succès, les strass et paillettes, la popularité, et pourtant elle n’avait jamais changer pour autant, elle avait toujours était très, voir trop généreuse. Elle donner beaucoup a des associations diverse et défendait beaucoup de cause. Mais dans le fond c’était un peu ce qui faisait qu’elle était si populaire, parce qu’elle avait du talent et surtout une personnalité attachante. Voila pourquoi les gens l’aimait plus qu’ils ne la détestait, elle était une personne bien, profondément gentille et attachante. Et si elle avait toujours eu pour principe de toujours aider son prochain, aujourd’hui elle venait de piétiner ses principes. Et tout cela pour quoi ? Pour une pensée égoïste, retrouver ses amies. Tant pis pour les gens qu’elle ne connaissait pas.  Elle avait fait quelque chose qui allait la hanté surement un moment, elle allait avoir du mal a faire la paix avec elle-même pour avoir abandonné quelqu’un qui souffrait sans prendre la peine de l’achever. Et pire encore, elle avait fait tout cela sous les yeux de la femme de cet homme. Sans le savoir certes, mais le mal était bel et bien fait.  Et après quelques mettre, les deux jeunes femmes qui venait de gravement pêcher furent témoin d’une scène qui était juste horrible a soutenir, et pourtant, elles regardaient toutes les deux, sans bouger. Sans rien faire. Surement bouffé par la peur, l’angoisse, l’horreur. Voir une amie, une compagne de route, un mentor se faire dévorer sous ses yeux, c’est forcement angoissant et douloureux. Et pourtant aucune des deux ne bougeaient. Jusqu'à ce que la blonde décide d’écouter sa conscience qui lui hurler d’aller achever son amie qui était en train d’agoniser, la moitié du visage arracher , ruisselant de sang, allonger au sol, surement encore plus terrorisé qu’elles car  condamner pour de bon a mourir.

Quand elle fit un pas en avant, elle ne senti pas la main de Salomé chercher la sienne, elle était trop concentré sur ce qu’elle s’apprêter a faire. Elle ne savait pourtant pas trop comment s’y prendre. Es ce qu’elle devait enfoncer une de ses armes de ninja dans la tempe de son amie agonisante, ou lui tirer une balle dans la  tête directement. Non, une balle ce serait beaucoup trop bruyant, les morts autours d’elles étaient occuper mais le bruit risquait de les attirer.  Elle s’approcha du corps de la jeune femme qui agonissait, sans regarder un instant Salomé qu’elle avait laisser derrière elle. Elle se pencha au dessus d’elle la regarda un instant. Elle était tellement, tellement désoler pour Moïra, c’était pourtant une femme bien  elle ne mérité pas cela.  « Mi dispiace per tutto Riposa in pace » Dit elle doucement, dans sa langue maternelle. Elle s’excuser, lui disait qu’elle était désoler et qu’elle lui souhaiter de reposer en paix. Elle lui disait en Italien car pour Letizia c’était ce qu’il y avait de plus naturel, et aussi car son amie aimait cette langue, elle le lui avait dit une fois. De plus la chanteuse lui avait appris quelques mots, donc elle était sur que Moïra comprendrait ce qu’elle avait dit. Elle enfonca son arme de ninja dans la tempe de son amie souffrante en fermant les yeux. Ce qu’elle était en train de faire aller aussi la hanter. Elle s’en voulait même si elle savait qu’elle faisait acte de bonté en faisant cela. Et quand elle eu fermer les yeux de son amie qui reposer en paix pour de bon, elle se releva. Quand elle vit que Salomé était en train de se faire attaquer par une femme qui essayait de la poignarder, elle ne réfléchit pas une seconde. Elle devait protéger son amie vivante, coute que coute. Sans qu’elle ne s’en rendent compte elle attrapa son pistolet qui jusqu'à présent n’avait jamais servie pour tirer sur quelqu’un et tira, visant tant qu’elle pouvait la femme qui attaquer Salomé. Elle la toucha a l’épaule, mais fut choquer de son acte. Elle resta immobile, se rendant compte de ce qu’elle était en train de faire : tiré sur un vivant.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
I'v got you brother
Because i've got you brother
When we were young We were the ones The kings and queens
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
Salomé Olsen

Salomé Olsen
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_pqoomae3o91ynme1po1_250

× Âge du perso : :
24 ans

× Caravane + colocataires : :
9C - Valentina M. Gomez

× Poste assigné : :
Jardinière

× Effets du vaccin : :
Aucun, car non vaccinée

× Messages : :
1019

× Points de vie : :
177

× Copyright : :
Avatar (dracarys.) | Signature ()

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeMer 27 Juin - 16:56

Pray for your survival
On appelle fin du monde le jour où le monde se montre juste ce qu'il est : explosif, submersible, combustible, comme on appelle guerre le jour où l'âme humaine se donne à sa nature.
Salomé a été désignée comme le monstre par la femme endeuillée. Puisque la blonde est présentement trop loin, c’est vers Salomé qu’on s’élance. C’est Salomé qu’on tente de poignarder pour le crime d’avoir abandonné un mari. La rage de la femme est-elle animée par une vengeance plus sombre, plus ancienne? Elle aurait pu fuir, comme tout le monde, une fois son mari éteint. Est-ce parce qu’ils ont eu, à une époque, des enfants? Ils les ont perdu, donc sont devenus plus forts ensemble? Maintenant, la femme perd son dernier pilier de lucidité dans ce monde? Bien sûr, Salomé n’en sait rien ; elle ne connaît pas cette femme. C’est facile d’imaginer quelle vie elle aurait pu avoir autrefois, mais elle se trompe peut-être. Et si ça se trouve, cette femme est une meurtrière en série et elle saura comment abroger la vie de Salomé en quelques secondes.

Salomé recule doucement, cherche une échappatoire. En tournant la tête, elle aperçoit du coin de l’oeil les bras levés de son amie ; elle pointe un pistolet dans sa direction. Letizia veut aussi la tuer? Letizia a-t-elle enfin compris à quel point Salomé était devenue égoïste dans ce monde? La jeune Olsen ne veut pas mourir, surtout pas ici alors que l’odeur de la chair brûlée lui monte au nez, comme pouvait parfois le faire les effluves des égouts lorsqu’elle passait au-dessus d’un canal. La blonde tire, mais la balle ne lui était pas destinée, heureusement. C’est la femme endeuillée qui est blessée. Cette blessure réveille une colère encore plus féroce.

La jeune Olsen voudrait rejoindre Letizia, mais une horde de mangeurs de chair marchent présentement dans leur direction. Elles seront séparées par une rivière de morts. Salomé est reconnaissante d’avoir été sauvée, mais doit-elle prendre le risque de courir dans sa direction pour la rejoindre? Et si elle échoue avant de l’atteindre? Le mieux serait sans doute de fuir chacune à l’opposée l’une de l’autre. Au moins, la femme ne pourrait les traquer toutes les deux. Et, malheureusement, contrairement à Letizia, Salomé ne possède aucun pistolet pour se défendre à longue portée. La femme n’est soudainement plus distraite par la balle logée dans son épaule. La femme réclame le sang, comme ces mangeurs de chair.

Salomé ne veut ni mourir à cause des morts ni à cause de cette femme à l’esprit condamné. La rivière de morts ne s’est pas encore formée, alors elle décide stupidement de s’élancer vers Letizia. Salomé sait qu’elle ne parviendra jamais à sortir d’ici en vie - par ses propres moyens. La blonde est son dernier espoir de survie. À deux, elles seront meilleures. Alors Salomé continue de courir dans sa direction.

Elle ne parvient jamais à destination, car la femme endeuillée vient la percuter de plein fouet, la clouant au sol. Ça rappelle de mauvais souvenirs à Salomé, ce qui l’empêche de se relever rapidement. Salomé gigote sous la femme qui est prête à la maintenir au sol jusqu’à ce que les mangeurs de chair arrivent à sa hauteur.

Salomé ne veut pas mourir sachant que l’orée du campement n’est point loin. Une dernière ligne droite, puis les flammes, les morts et les cendres seraient loin dans son champ de vision. Les avions ne lâchent plus de bombes. Est-ce une bonne chose? Est-ce par qu’ils vont revenir avec une nouvelle surprise?

SIXE, 2018


_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Letizia L. Zocchetti

Letizia L. Zocchetti
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_inline_n1b0csykgI1so30uk
I've got you Brother
Litz


× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Caravane + colocataires : :
12C

× Poste assigné : :
Assistante aux animaux a l'étable

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
136

× Copyright : :
Loudslience (avatar) MYERS.(signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeDim 8 Juil - 10:54


Pray for your survival

Elle avait tiré. Elle n’avait même pas hésité une seule seconde. La balle avait transpercer la chair de la femme qui semblait pleine de colère et de haine. Elle était surement habité par une rage et une tristesse infini qui la pousser a faire des choses horrible, comme s’attaquer a une jeune femme qui n’y était pour rien dans la perte de son mari, car c’était clairement Letizia qui l’avait abandonner en sachant pertinemment qu’elle le laisserait agoniser surement encore un moment.  Cette femme aurait du s’attaquer a Letizia plutôt, ça aurait était plus juste. Mais visiblement la justice n’était plus pris en compte dans tout cela, alors la femme en deuil s’attaquer a la personne la plus proche qu’elle voyait : Salomé.  Quand la blonde avait vue la balle entrer dans l’épaule de la femme et  ne pas en sortir, elle eu comme un choc. C’était elle qui venait de faire cela, elle venait de tiré sur quelqu’un de son plein gré. On mentirait en disant qu’elle le faisait de sang froid, elle le faisait par peur, pour défendre son amie. Parce qu’elle ne voulait pas qu’il arrive quelque chose a Salomé, parce que c’était son amie et elle ne voulait pas la perdre. Elle venait d’achever Moïra, alors elle ne voulait pas aussi devoir achever Salomé, ou juste la voir mourir. Non ce serait trop. Mais le choc d’avoir tiré sur une personne en vie et pas infecter la choqua encore plus. Elle ne s’attendait pas a ce que ce soit un tel choc et pourtant elle l’avait juste blessé. Encore quelque chose qui aller entacher sa conscience jusqu’ici pur. Aujourd’hui était un jour qu’elle n’allait pas oublier et qu’elle allait surement détester jusqu'à la fin de ses jours.

Les coups de feu avait attiré une vague de mort et la blessure semblait avoir calmé un  peu la folle furieuse qui voulait s’en prendre a Salomé.  Letizia s’osa a avancer assez rapidement dans la direction de son amie brune, elle devait la rejoindre, s’assuré qu’elle allait bien et partir en courant avec elle. Et ce de préférence avant que les morts ne se mettent entre elles ou que la folle ne reprenne du poil de la bête.  Elle n’avait même pas fait attention au fait que les avions avait arrêter de vomir leurs bombes, il n’y avait plus d’explosion autour d’elle. Parce que la blonde était trop occuper a vouloir rejoindre son amie pour la sauver. Mais trop tard, elle ne put la rejoindre avant que la femme ne se jette sur la brune et la plaque au sol. Elle se redressa un peu, a califourchon sur sa victime, elle allait la frapper mais…. BANG. La balle était partie sans que Letizia ne se rende compte qu’elle était en train de visé et tiré.  En pleine tête. Elle venait de tuer pour la première fois. La femme s’écroula sur Salomé, et c’est a ce moment là que Letizia reprit  conscience. Elle se rendit compte qu’elle venait de tuer quelqu’un. Avant c’était comme si elle n’avait plus était dans son corps, comme si elle en avait était éjecter avait d’y être réinstaller, juste le temps qu’elle prenne une vie. La vie de quelqu’un qui n’avait pas était mordu ou griffé. Quand elle en prit pleinement conscience elle lacha l’arme et tomba sur les fesses. Ce n’était pas le moment, elle le savait parfaitement mais elle avait besoin de ce moment pour réalisé et reprendre possession de ses moyens. Car là elle venait de les perdre totalement. Bientôt les morts serait sur elles, ils faillaient qu’elles agissent, mais pour l’instant la blonde en était tout bonnement incapable.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
I'v got you brother
Because i've got you brother
When we were young We were the ones The kings and queens
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
Salomé Olsen

Salomé Olsen
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_pqoomae3o91ynme1po1_250

× Âge du perso : :
24 ans

× Caravane + colocataires : :
9C - Valentina M. Gomez

× Poste assigné : :
Jardinière

× Effets du vaccin : :
Aucun, car non vaccinée

× Messages : :
1019

× Points de vie : :
177

× Copyright : :
Avatar (dracarys.) | Signature ()

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeSam 18 Aoû - 7:11

Pray for your survival
On appelle fin du monde le jour où le monde se montre juste ce qu'il est : explosif, submersible, combustible, comme on appelle guerre le jour où l'âme humaine se donne à sa nature.
La détonation est un bruit parmi tant d’autres, étonnement puissant. Les sons sont chaotiques, poussent les mangeurs de chair à devenir hystérique. Les gens sont attaqués avant de prendre conscience que leurs proches ont été tués ou mordus. La balle tirée par la blonde vient de transpercer l’assaillante de Salomé. Cette dernière devient raide, confuse, avant de s’échouer sur la brune. La dame n’est pas complètement lourde, alors Salomé parvient à la repousser sans effort. Si la blonde est choquée par son propre geste, Salomé – quant à elle – est beaucoup moins traumatisée. Si leur rôle avait été inversé, Salomé aurait été tout aussi démunie. Jamais elle n’a tué un homme ou une femme auparavant malgré les nombreuses situations qui auraient pu la pousser à commettre l’irréparable. Elle n’imagine pas toutes les horreurs qui doivent présentement hanter l’esprit de la blonde. Salomé s’empresse donc de la rejoindre, puis l’aide à se lever. Elle n’abandonnera pas quelqu’un qui vient de lui sauver la vie, ça, au moins, c’est une valeur qui n’est pas encore disparue.

Au passage, Salomé ramasse l’arme au sol. En elle-même, cette arme est une trousse de survie qui les protège des prédateurs. Jamais auparavant Salomé n’a appris à tirer. Elle ne sait même pas comment fonctionne une arme à feu. Pire encore, elle était contre les armes à feu. Aujourd’hui, elle tient cet objet au creux de sa main comme si c’était un paquet de chewing-gums. Elle se dégoûterait elle-même si son besoin de fuir n’était pas si urgent.

On devient fou, à regarder de droite à gauche pour s’assurer que personne ne bondira à l’improviste. Dans ce monde, on se développe une peur paranoïaque de tout ce qui bouge, même des oiseaux qui volent trop bas dans le ciel. Désormais, elles doivent espérer qu’aucune autre personne ne les privera de leur désir de décamper. Pendant la course, Salomé croit sentir sous sa semelle des doigts craquer. Elle marche littéralement sur un pavé de morts.

Elles quittent enfin l’apogée de la démence. D’autres se sont réfugiés à l’abri des regards, loin du chantier de démolition. Les bombes – heureusement – restent inexistantes, mais pour combien de temps? Tout le monde est silencieux, à l’article de l’épuisement. Ces personnes sont à ce point terrorisés qu’elles n’osent parler, n’osent demander de l’aide, n’osent aider son prochain. Ces bombes ont anéanti le moral des troupes, comme si cet endroit n’avait jamais été un refuge, parfois amical, parfois romantique, parfois familial. Cet endroit, de tranquillité et de plénitude, n’existe plus.

Salomé ne trouve aucun mot pour réconforter Letizia. Elle n’est pas moins emphatique, seulement, c’est difficile de dire à quelqu’un que tuer est « juste. » Tuer n’est pas juste, même si parfois les situations l’exigent. Est-ce que Letizia aurait pu faire autrement pour sauver son amie? Nul ne le sait. Salomé aurait peut-être fait la même chose qu’elle : tirer sans se poser de question, si elle avait su utiliser un pistolet. Avec désolation, les yeux bleus de Salomé observent les émotions de Letizia. Plutôt que de la couvrir de mots qui n’auraient peut-être aucun impact, la jeune Olsen lui demande plutôt :

- Où vas-tu aller? Les morts seront bientôt de plus en plus nombreux.


SIXE, 2018


_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Letizia L. Zocchetti

Letizia L. Zocchetti
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_inline_n1b0csykgI1so30uk
I've got you Brother
Litz


× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Caravane + colocataires : :
12C

× Poste assigné : :
Assistante aux animaux a l'étable

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
136

× Copyright : :
Loudslience (avatar) MYERS.(signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeDim 26 Aoû - 9:10


Pray for your survival

Tuer. Un crime passible de prison, un crime horrible, un pêcher. Et pourtant elle venait de le faire, elle avait tuer une femme. Même si c’était pour défendre une amie, elle avait quand même commis un crime. Mais es ce encore un crime dans un monde qui ne connait plus de loi autre que celle de la nature ? Es  encore un crime dans un monde ou parfois pour sa propre survie il faut faire des choses horrible ? Elle se poser tellement de questions, elle n’avait de réponse a aucune. Elle n’était sur que d’une chose : ca allait la hanté jusqu'à la fin de ses jours. Elle se mit presque a espéré qu’elle ne vivent plus très longtemps, elle n’était pas sur de pouvoir supporter cela. Et pourtant l’image de son frère lui vint a l’esprit. Elle n’avait pas le droit d’avoir une telle pensé  alors que Li était là quelques part a la sortie du camp et qu’il l’attendait.  Elle devait prendre sur elle, survivre pour lui comme elle l’avait toujours fait. Et puis, elle devait aussi essayer de se convaincre qu’elle avait tuer pour sauver une vie… prendre une vie pour en sauver une autre… Es ce bien au final ? Et voila, encore une question a laquelle elle n’avait et n’aurait surement jamais de réponse.  Elle était complètement sonnée sans vraiment l’être, elle était comme  hors de son corps. Elle fini tout de même par devoir revenir sur terre quand Salomé vint l’aider a se relever et lui rendre son arme.  Elle se releva tant bien que mal et essaya de retrouver pour de bon ses esprits, elle ne voulait pas être trop dans le cosmos et risquer de se faire morte ou blesser.  Les bombes avaient cesser de faire des ravages, mais le bruit ambiant était toujours là. Des morts revenue a la vie grognant leurs faims et dévorant tout sur leurs passage, des vivant blesser hurlant leurs détresse ou des gens se faisant dévoré, poussant leurs dernier crie pour exprimé la douleurs qu’ils ressentait. Le chaos était beaucoup plus  bruyant qu’elle n’aurait jamais imaginé.

Elle le savait, bientôt les morts seront partout, ils le sont plus ou moins déjà. La plus part son déjà très occuper a dévoré leurs proies, mais le coup de feu a attiré le feu des projecteurs  sur la blonde et la brune. La blonde qui d’ailleurs s’appuya une seconde sur la brune comme pour avoir la force de tenir debout pendant qu’elle  reprend totalement ses esprits. Et elle avait beaucoup de mal. La scène de son meurtre passait et repasser en boucle dans sa tête. Elle essaya d’éteindre le film de son attrocité quand le brune lui posa une question. Elle regarda autour d’elle, oui, déjà ils arrivaient. «  Je… Je ne sais pas… Faut qu’on sorte du camp. Mon frère m’attend là bas, tu peux venir » Dit elle en essayant de garder son sang froid, elle devait rester calme elle penserait a tout cela et paniquerait plus tard, quand ses jours ne seront plus en danger.  Ou du moins, moins qu’en ce moment.  Et c’est a ce moment qu’elle mit a faire marcher sa cervelle, le plus vite possible, autant que possible. C’est a ce moment qu’elle aurait aimer être un génie, ou pouvoir utiliser son cerveau a cent pour cent de ses capacité. Elle regarda rapidement autour d’elle et attrapa a nouveau la main de son amie «  Vien avec moi » Dit elle moins fort que d’habitude «  On va essayer d’être discrètes » Dit elle toujours aussi peu fort. Elle voulait sortir de la sans casse, mais cela allait être bien plus dur qu’elle ne le pensait.

Elle avait entrainer son amie avec elle dans une course qui se devait être rapide et  dicrète. Elles couraient sur  des morceaux de corps, démembrer par des mort ou tout simplement par l’impacte des bombes. Mais Letizia n’y faisait pas attention. Elle courait sans se préoccuper de quoi que ce soit mis a part que son amie la suivait bien.  Plus rien n’avait d’importance, elle avait mit tout ses bon coté en mode off et maintenant elle n’avait qu’une idée, sortir vivante de ce camp avec son amie et rejoindre son frère. A trois ils arriveraient très bien a survivre.  Mais en se mettant des œillère elle avait prit un risque un très gros risque même. Elle ne vit pas les monstre arriver sur son coté droit. Ce n’est que quand l’un d’eux lui attrapa l’épaule qu’elle réagit.   Elle attrapa le sai qu’elle avait a sa ceinture de sa main libre et en tua un, puis deux, et sans s’en rendre compte qu’elle avait lâché la main de Salomé. Elles étaient encerclées, et elles ne l’avaient pas vue venir. Elles avaient crut réfléchir mais a la place de cela, elles avaient prit des risques énorme.  Très vite elle fut submerger par les morts, elle en tuait un et avait l’impression que dix revenait d’un coup. Elle était  déborder de tout les coté. Elle avait de plus en plus de mal a faire face. Ca devenait épuisant, elle l’était déjà avant qu’ils arrivent, a cause de la course, mais aussi des émotions qui se bousculer en elle. Elle lâcha son attention une seconde et cela suffit a ce que l’un deux s’approche trop. Les mâchoires claquèrent très proche de sa gorge, elle le tua d’un coup sec mais le poids du corps la fit basculé en arrière. Le choc au sol lui coupa le souffle et elle se permit de perdre une minute connaissance, dieu merci protéger par le corps au dessus d’elle.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
I'v got you brother
Because i've got you brother
When we were young We were the ones The kings and queens
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
Salomé Olsen

Salomé Olsen
Pray for your survival |  Salomé & Letizia Tumblr_pqoomae3o91ynme1po1_250

× Âge du perso : :
24 ans

× Caravane + colocataires : :
9C - Valentina M. Gomez

× Poste assigné : :
Jardinière

× Effets du vaccin : :
Aucun, car non vaccinée

× Messages : :
1019

× Points de vie : :
177

× Copyright : :
Avatar (dracarys.) | Signature ()

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk




Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitimeDim 20 Jan - 22:32

Pray for your survival
On appelle fin du monde le jour où le monde se montre juste ce qu'il est : explosif, submersible, combustible, comme on appelle guerre le jour où l'âme humaine se donne à sa nature.
Le répit est de courte durée. À nouveau, la peur prend aux tripes et leurs jambes enflammées reprennent leur course effrénée. Le temps ne permet pas d’envisager le pire, ne permet pas d’anticiper les mouvements des mangeurs de chair avant qu’il ne soit trop tard. Salomé est en transe, complètement au-dehors de son corps physique. Ses cuisses sont prises d’élancements et ses bras ne lui obéissent plus. Elle ne saurait ni tenir une arme ni tenir la main de Letizia.

Grâce à cette communauté, elles ont tissé des liens, mais ces liens les ralentissent. Dans l’espoir de se sauver l’une et l’autre, elles prennent des décisions irréfléchies et absurdes. Elles s’élancent là où deux corps peuvent se faufiler. Elles se fraient un chemin là où les mangeurs de chair sont moins abondant même s’il n’y a pas d’issues de secours. Salomé commence à comprendre que cette amitié est un poids dangereux. À cause de cette communauté, elles ont oublié comment survivre. Penser à l’autre les prive d’égoïsme. Et sans cet égoïsme, elles ne peuvent se faufiler silencieusement parmi les familles affolées pour fuir la horde qui s’éveille. Sincèrement, Salomé ne pensait pas trouver en ces gens des amis. Elle s’est attachée à Letizia. Cependant, elle doit se raisonner à l’abandonner, à la laisser poursuivre sa quête de rejoindre son frère. Salomé doit couper les ponts même si l’envisager est laborieux. En pareil instant, ce raisonnement est peut-être stupide ; elle le sait, elle ne pense plus clairement. D’un autre côté, ce n’est pas complètement faux. Si elles doivent constamment s’arrêter pour se protéger mutuellement, elles ne survivront pas.

En tuant chaque monstre, elles s’épuiseront jusqu’à la mort. Ce n’est sûrement pas ce qu’elles veulent.

Dans un ultime effort, Salomé pousse le mangeur de chair qui était tombé sur la blonde pour l’aider à respirer. Toutefois, elle ne vient pas l’aider à se lever, même si elle comprend qu’elle lutte contre un malaise. Au moins, si elle reste inerte quelques secondes, les mangeurs de chair l’ignoreront. Salomé espère que Letizia comprendra son raisonnement. Après tout, si elles ont bravé les dernières années, c’est qu’elles étaient assez intelligentes pour se sortir de situations comme celle-là.

- Va trouver ton frère!  hurle-t-elle sans savoir si ses paroles ont été entendues tandis que Letizia lutte pour rester réveillée.

Salomé, sans réfléchir davantage afin de ne pas laisser la peur la corrompre davantage, décide de faire du bruit pour que Letizia soit hors d’atteinte. Du même coup, Salomé en profite pour sauver sa propre vie de ce chaos. Elle aussi aimerait avoir un frère vivant à retrouver. Salomé fuit, le plus loin possible, le plus rapidement possible. Cette fois, elle essaie de ne pas se retourner afin d’éviter toutes distractions. Elle n’abandonne pas volontairement Letizia.

À bout de souffle, elle s’effondre, sans savoir si elle est assez loin. Pourquoi des bombes? Pourquoi aujourd’hui plutôt qu’hier? Des questions qui resteront assurément sans réponse. Beaucoup de mystères hantent ce monde. Est-ce réel? Est-elle à nouveau seule? Comme tant d’autres, elle devra trouver un abri pour la nuit afin de reprendre des forces. Dès demain, elle devra réfléchir avec son ventre pour se nourrir. Elle devra penser à boire avant de penser aux possibles survivants. Puis, enfin, elle devra repérer les routes pour savoir où ses pas la mèneront pour son prochain voyage. Trouvera-t-elle sur son chemin une autre amie comme Letizia? D'ailleurs, est-ce que son amie à survécu à ce carnage? Cette question brûlera assurément ses lèvres lors des prochaines nuits où le sommeil se fera désirer.

SIXE, 2018


_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Pray for your survival |  Salomé & Letizia Empty
MessageSujet: Re: Pray for your survival | Salomé & Letizia Pray for your survival |  Salomé & Letizia Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Pray for your survival | Salomé & Letizia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-