FLASHBACK : Relearn how to live with each other
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

FLASHBACK : Relearn how to live with each other

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Mar 6 Mar - 22:39



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
La nuit avait passé paisiblement, pour la première fois depuis une éternité. Pourtant, rien n'avait changé, si ce n'est qu'Alec était maintenant à l'Angels Camp. L'endroit était sécurisé, c'est vrai, mais il y avait quelque chose de plus qui l'avait fait relâcher sa vigilance : la présence de sa colocataire. Même si parler d'Alicia ainsi n'était pas tout à fait exact. Car la jolie brune lui avait peut-être proposé de vivre ensemble, il n'empêche que cette maison était la sienne. Mais quoi qu'il en soit, et même s'il avait passé une nuit reposante, Alec ressentait une sensation d'étrangeté, en dehors de vivre chez une femme qu'il connaissait à peine. Elle lui inspirait confiance, c'est vrai, mais retourner vivre en communauté après autant de temps allait lui demander de la patience et de la persévérance. Et puis surtout, il aurait besoin de temps pour faire ses marques et s'habituer à son nouvel environnement. Se levant et se mettant en position assise, Alec repoussa finalement la couverture et se frotta le visage. La journée d'hier lui paraissait irréelle au point de n'avoir été qu'un rêve. Il faut dire que pouvoir relâcher sa vigilance était un véritable luxe dans ce monde-ci. Mais ce qu'il avait vécu était bien réel et il allait devoir continuer d'avancer. Alec prit encore une seconde pour se réveiller puis jeta un coup d’œil dans la pièce. Sur une chaise, près de lui, Alicia avait déposé des vêtements à son attention. Et la couverture n'était pas arrivée toute seule non plus. C'était charmant de sa part. L'ex-militaire ne comptait même plus à quand remontait la dernière fois qu'on s'était soucié ou occupé de lui. Mais il ne pouvait guère en vouloir à la gente féminine, il était insupportable d'autant de mutisme et de solitude. Il ne devait tout simplement pas être fait pour vivre avec quelqu'un. Et depuis que les morts se relevaient, c'était son rôle à lui de veiller sur les arrières des autres, non l'inverse. Quittant ensuite le confort du canapé, Alec attrapa les vêtements et les essaya. Ça lui fit un drôle d'effet de porter des habits propres et autres que ceux qu'il avait usé et recousu un nombre incalculable de fois. C'est alors qu'il entendit du bruit dans une pièce non loin. Alicia devait être levée et il se guida aux sons qui lui parvenaient. Alec tomba ainsi nez à nez avec la belle brune dans la cuisine, en petite tenue. Et là, vraiment, on avait beau être le plus grand gentleman de la terre, mais Alec ne put s'empêcher de laisser courir son regard sur le corps attirant de sa coloc. « Euh, bonjour ? » finit-il par lâcher, nonchalant comme à son habitude et reportant ses iris ailleurs que sur ses formes féminines.
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Mer 7 Mar - 14:01


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Alec avait pus prendre une douche et manger, pour une fois je n'avais pas mangé en solitaire. Ont avaient aussi pas mal discuté, d'ailleurs ont avaient discuté jusqu'à pas d'heure, Alec en avait même fini par s'endormir sur le canapé. Comparé à moi, la journée avait été bien plus épuisante physiquement et psychologiement pour lui. Depuis combien de temps n'avait-il pas pris une douche ? Depuis combien de temps celui-ci n'avait-il pas eu l'occasion de bien manger ? Quand je l'avais regardé dormir, j'avais pus constater qu'il était calme et serein, ce n'est pas le même genre de sommeil qu'on a, lorsqu'on se retrouve en dehors des murs de l'Angels camp. Ne voulant pas le réveiller, j'étais parti chercher une couverture, avant de recouvrir celui-ci, pour qu'il dorme bien en paix et au chaud, j'avais aussi pris le soin de lui ramener des nouveaux vêtements. Puis à mon tour j'étais parti me coucher, regardant une dernière fois l'homme, un léger sourire aux lèvres. Enfilant un short et un top à bretelle pour dormir, je pus aller me coucher et me reposer, finissant par m'endormir, ayant déjà hâte d'être au lendemain.

....

En me réveillant ce matin, j'avais l'impression d'avoir loupé quelque chose ... Il faut dire que je ne suis pas complètement du matin, surtout quand je n'avais pas encore eu mon café, alors imaginez ce que ça avait donné quand j'en avais plus ... Les zombies n'avaient qu'à bien se tenir, le matin, faut pas m'emm*rder. Complètement à l'ouest, je m'étirais avant d'aller ouvrir la fenêtre de ma chambre pour respirer l'air frais. Bon, j'avais le café qui m'appelé ... Il n'était pas près, mais je pouvais déjà sentir son odeur ... Ok, j'en fais sans doute un peu trop. Continuant de m'étirer, je me rendis dans la cuisine pour préparer le café, j'avais toujours ce petit détails qui m'agaçait, il y avait quelque chose ... Secouant la tête, je fis chauffer de l'eau, cherchant un filtre lorsque je me retrouva face à ... Alec! voilà que j'étais toute hébété ...

-Euh ... Bonjour ... Bien dormi ?


Voyant qu'il me regardé de haut en bas, je fis de même, avant de rougir, je lui donna alors un léger coup de poing dans l'épaule.

-Ey! non mais ça va ... Je viens juste de me lever ...

code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Dim 11 Mar - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Jeu 8 Mar - 20:28



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
OK, ça ne se faisait pas de reluquer les nanas comme, mais quoi ? Alec était un homme, et un homme qui n'avait pas vu de femme depuis un moment. En plus, elle lui mettait tout ça sous le nez... Bon, ça ne voulait pas dire qu'il allait lui sauter, Alec avait un minimum de savoir vivre et il n'était pas non plus un pervers qui ne pensait qu'à ça. En fait, il avait même tendance à oublier ce besoin naturel dès qu'il était en pleine nature. Il y avait tant de chose à voir et à visiter qu'il était bien trop fatigué le soir pour penser à s'envoyer en l'air. Du coup, l'ex-militaire commençait à se demander comment sa nouvelle vie allait se dérouler ici. Enfermé entre quatre murs, en colocation avec une bombe et à croiser des femmes tous les jours, peut-être que son côté sauvage allait s'estomper pour faire ressortir l'homme ? Quoi qu'il en soit, Alec finit par saluer la belle brune, s'adossant contre le chambranle de porte. « Euh... Bonjour... Bien dormi ? » demanda-t-elle avant de s'apercevoir que son coloc était en train de la mater. « Hey ! Non mais ça va... Je viens juste de me lever... » répliqua-t-elle, comme pour lui faire gentiment comprendre de regarder ailleurs, et d'expliquer pourquoi elle était en petite tenue dans la cuisine malgré qu'un homme vivait maintenant sous le même toit qu'elle. « Alors oui j'ai bien dormi, et toi ? Et non ça ne me dérange pas que tu te promènes en pyjashort. » répondit-il avec un sourire amusé en coin. Finalement, il n'était peut-être pas celui qui allait avoir le plus de mal à s’accommoder de cette nouvelle vie. Mais si Alicia voulait l'accueillir tous les matins en petite tenue, ce n'était sûrement pas lui qui allait s'en plaindre. « En tout cas, j'en veux bien aussi. » annonça-t-il en faisant un geste vers la cafetière. Puis il s'avança dans la cuisine et s'installa sur une chaise. « Alors ? Quoi de prévu aujourd'hui ? Je vais encore devoir visiter quelque chose ? Où voir les personnes qui vont juger si je peux rester ici ou non peut-être ? » lança-t-il, quelque peu cynique. Puis il se tourna vers Alicia et capta son regard. « Et toi, tu vas faire quoi aujourd'hui ? » Parce qu'à vrai dire, Alec ignorait comment allait se dérouler cette journée. Avait-il quartier libre ? Ou devait-il commencer à aller aider la communauté ? Et est-ce que sa coloc allait rester avec lui le temps qu'il trouve ses marques, ou juste vaquer à ses occupations quotidiennes ? A vrai dire, pouvoir se reposer au moins aujourd'hui ne serait pas de refus. Et puis Alec aimerait bien refaire le tour du camp maintenant qu'il était moins fatigué, histoire de jauger les défenses de la ville et discuter avec d'autres survivants. Ce serait fort instructif ! Et sûrement utile pour la suite de son séjour ici. Les rumeurs en apprenaient beaucoup sur ce qui se passait dans les lieux clos.
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Dim 11 Mar - 13:47


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Réaction gamine, j'aurais eu envie de lui tirer la langue lorsqu'il me répondit, mais à la place j'eu un petit sourire, je devais admettre que ça faisait du bien d'avoir de la compagnie, j'étais resté trop longtemps toute seule ... Puis au moins, Alec avait le mérite de me taquiner, la-dessus je ne pouvais rien dire, moi aussi j'étais du genre à venir taquiner les autres, seulement avec cette apocalypse ... Enfin je me voyais mal taquiner des inconnus ... Donc rencontrer Alec était pour moi un bon remonte moral, je dirais même, un nouvel espoir, je retrouvais davantage le sourire et j'avais envie de blaguer à mon tour. Bon, au moins il avait bien dormi, c'était une bonne chose, ma première nuit de sommeil ici avait été atroce, je n'avais pas arrêté de me retourner comme une truite hors de l'eau (très belle comparaison). Puis je regardais à nouveau mon pyjashort, lançant ensuite un regard de défi à Alec, hum ... Heureusement qu'hier j'avais jeté mon petit coup d'oeil à l'infirmerie, bon je ne l'avais pas lancé bien longtemps, mais assez pour voir que Alec était bien sculpté. Revenons en au café, cette sorte de potion magique du matin, j'eu un sourire avant d'aller chercher deux tasses, du café, du sucre et de quoi grignoter, revenant avec la cafetière et servant Alec, celui-ci me demanda ce qu'il y avait de prévu pour aujourd'hui ... Oui ... On dirait moi à mon arrivé. Me servant et m'installant en face de l'homme, je lui répondis.

-Bien en général les personnes qui viennent d'arriver se repose, enfin je ne les vois pas les premiers jours, peut-être la peur du nouveau ? Moi quand je suis arrivé j'ai de suite voulus me rendre utile, alors je suis allé au tour de garde, après je suis sorti avec des groupes pour aller chercher de quoi manger  ....


La première fois, deux personnes y avaient laissé la vie ...

-Enfin en gros tu fais ce que tu veux, moi je vais surement faire du sport, pourquoi pas jardiner, même si je préfère manier les armes ...


Ce n'était pas la vie de rêve, mais au moins je survivais, en tout cas, j'espérais de tout coeur que Alec allé rester avec moi, seule, je m'ennuyais, j'avais cette impression de ne pas être à ma place, chose étrange parce que tout le monde était adorable, mais c'était peut-être ça le problème, tout le monde était adorable, je ne demandais pas non plus à rencontrer des "ch*eurs", seulement avec mon caractère de feu, parfois c'était difficile de se faire comprendre.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Lun 2 Avr - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Jeu 29 Mar - 14:41



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
Bon, il faudra qu'il repasse pour la discrétion. Zyeuter la personne qui le logeait n'était peut-être pas le meilleur moyen de passer pour un type bien et de rester en colocation sur le terme. Mais bon, il fallait aussi avouer que c'était très surprenant de voir une presque inconnue en petite tenue dès le lendemain de leur rencontre. C'était d'autant plus difficile lorsque ladite personne était mignonne. Heureusement, une petite boutade et un regard rieur le sortirent de là. De toute façon, Alicia n'avait pas l'air d'être le genre de personne à s'offusquer de ça. Une chance... L'ayant déjà accueilli pour faire le tour du camp puis l'ayant invité à rester chez elle, la brunette démontrait un caractère chaleureux et extraverti. Elle affichait aussi ce même regard espiègle que lui. Autrement dit, ils semblaient qu'ils soient fait pour s'entendre et le futur dira rapidement si c'était bien le cas ou non. En attendant, Alec demanda s'il pouvait lui aussi avoir un café, et Alicia servit le petit-déjeuner. « Merci. » Ensuite de quoi, l'ex-militaire l'interrogea sur ce qu'il était sensé faire pour sa première journée à l'Angels Camp. « Bien en général les personnes qui viennent d'arriver se reposent, enfin je ne les vois pas les premiers jours, peut-être la peur du nouveau ? Moi quand je suis arrivée j'ai de suite voulu me rendre utile, alors je suis allée au tour de garde, après je suis sortie avec des groupes pour aller chercher de quoi manger... » Oui c'était une possibilité, et à vrai dire, c'était effectivement ce qu'il avait en tête. Autant montré dès le début qu'il était motivé et prêt à s'investir pour la pérennité du camp. Ça l'aiderait à connaître du monde et à s'intégrer plus facilement. « Enfin, en gros, tu fais ce que tu veux. Moi je vais sûrement faire du sport, pourquoi pas jardiner, même si je préfère manier les armes...  » Donc, de ce qu'il comprenait, Alec n'était vraiment obligé de rien. C'était à lui de choisir s'il voulait aider ou s'il préférait vivre en reclus. Voilà qui était plutôt étonnant, et pourtant totalement logique avec l'esprit de ce camp. Chacun était libre de s'investir ou non, même si à terme on demandait à tous les survivants de participer au bon fonctionnement de l'endroit. A vrai dire, même si Alec jugeait qu'il serait mieux qu'il aille voir la milice séance tenante, une autre partie de lui serait bien heureuse de pouvoir rester sans rien faire ne serait-ce qu'aujourd'hui, pour se reposer de ce long trajet qu'il avait du effectuer. Être sans cesse sur ses gardes l'avait fatigué, en plus de ces interminables journées de marche. Prendre du temps pour lui ne pourrait qu'être bénéfique. « Eh bien, je ne sais pas trop... Tu dis que tu vas faire du jardinage ? Genre, tu as un coin de verdure rien que pour toi ou tu vas aux champs avec d'autres survivants ? » Parce qu'il ne la voyait pas trop se bagarrer avec les mauvaises herbes dans le potager, et c'était assez surprenant de constater qu'Alicia vaquait à plusieurs tâches. En général, on était placé selon nos capacités et/ou nos compétences et on n'en changeait pas ou rarement. Mais peut-être qu'ici c'était différent. Alec avait beaucoup à apprendre sur le mode de fonctionnement de ce camp. Il était d'ailleurs très curieux sur la question, tant il s'était persuadé que la brunette irait rejoindre son poste au levé du jour, comme dans cette vie antérieure qu'ils avaient eue.  
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Lun 2 Avr - 18:54


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Au moins ce mec n'avait pas un balais dans ... Bref ... Bon après côté discrétion j'avais déjà vue mieux, mais comment aurais-je réagis à sa place ? Bon, déjà je dois me mettre à la place d'un homme, chose peu évidente, j'allais plutôt inverser les rôles. J'aurais vue Alec torse nue j'aurais réagi comment ? Bon, mauvais exemple, puisque je l'avais déjà vue ainsi, ça remonté à ... Hier! et disons que je mettais montré plus discrète, après passons à la version de ce matin ... D'accord, je l'avoue, j'aurais bien profiter, bref, maintenant que j'étais d'accord avec moi-même, je lui servi un café, répondant à sa question. Angel camp est très calme, je dirais même trop calme, il y a des personnes qui ne sont pas prêtes à se battre, seulement il fallait se préparer à tout ... Je ne voulais pas être à nouveau pessimiste, mais c'était tout de même l'apocalypse ... Enfin je racontais à Alec ma petite routine, qui c'était installé depuis que j'étais à Angel camp. Ce que j'aimais le plus, c'était manier les armes, m'entraîner, mais je devais aussi apprendre autre chose, le jardinage était un atout, si, je dis bien si, il n'y a plus de camp, au moins je serais comment cultiver des fruits voir des légumes. C'était à moi de m'y coller, puis il est vrai que quelque part, j'adorais la nature, et ça me rapproché vraiment de celle-ci. A nouveau Alec fut curieux, et j'appréciais ses questions, ça changé de ma solitude des plus pesante.

-C'est pour toute la communauté, les récoltes sont mises de côté et nous partageons, il y a des personnes incapables de jardiner, moi j'apprends, je me dis que ça pourrait me servir ... Enfin je me prépare à tout, mon atout c'est les armes, alors j'apprends à faire autre chose, du coup je rejoins les autres du côté du coin verdure, ont peut cultiver en groupe ou rester dans notre coin, au début j'avais besoin d'aide ...


Dis-je avec un léger rire

-J'étais une véritable catastrophe en jardinage


J'étais surtout bien trop brute, les pauvres plantes, elles avaient du avoir peur de moi, voir même faire des cauchemars rien qu'en pensant à moi, et comme d'habitude, je m'égare.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Dim 13 Mai - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Ven 20 Avr - 9:20



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
Venant d'arriver dans le camp et ne sachant pas ce qu'il devait faire, Alec demanda à sa toute nouvelle colocataire ce qu'on attendait de lui pour cette première journée. A Yosemite, il ne s'était pas posé la question. Il était entré, on s'était assuré, comme ici, qu'il n'avait aucune morsure en dormance puis il avait pu aller poser ses affaires où il voulait. Le lendemain, il s'était directement renseigné pour aider à la surveillance et à la protection du camp, et il s'était aussi porté volontaire pour aller chercher à manger. Cependant, pour le reste, il devait juste se débrouiller. Mais ici, tout fonctionnait par le partage et l'entraide, un peu comme dans un régime communiste, du moins l'idéal qu'on s'en faisait et non ce qui avait été réellement mis en place. D'ailleurs, rien que l'ambiance était loin de ce qu'il avait connu à Yosemite. Ici on ressentait toute la chaleur humaine de personnes aimables et bienveillante, contrairement à l'air glacé de l'indifférence de son ancien camp. Ne restait qu'à voir comme Alicia avait insisté pour qu'il devienne son colocataire plutôt que d'aller dans les chambres communes. Et cette dernière justement lui affirmait qu'il pouvait faire ce qu'il voulait de cette toute première journée. Comme se reposer, par exemple, après le périple qu'il avait du affronté pour venir jusqu'ici. Pourquoi pas ? Sauf qu'il ne pourrait pas tenir en place dans cette jolie maison sans sa propriétaire. Il aurait trop l'impression d'être une feignasse qui profitait du travail des autres, et c'était absolument hors de question. Car Alicia, elle, l'informa qu'elle se rendait dans les cultures agricoles pour jardiner. « C'est pour toute la communauté. Les récoltes sont mises de côté et nous partageons, il y a des personnes incapables de jardiner, moi j'apprends, je me dis que ça pourrait me servir... Enfin je me prépare à tout, mon atout c'est les armes, alors j'apprends à faire autre chose. Du coup je rejoins les autres du côté du coin verdure. On peut cultiver en groupe ou rester dans notre coin, au début j'avais besoin d'aide... J'étais une véritable catastrophe en jardinage. » se mit-elle à rire, sous le regard de l'ancien soldat qui eut un sourire à ses paroles. Lui non plus n'était pas très porté jardinage. Il connaissait les plantes toxiques et celles qui ne l'étaient pas, mais pour le reste... « J'imagine que c'était le cas de beaucoup avant... avant tout ça. » fit-il en haussant les épaules. « Le principal c'est que ça finisse par rentrer. Et puis, on ne peut pas être bon partout. » sourit-il. Car tout comme elle, c'était avec des armes qu'il excellait, et aussi en camouflage pour surveiller une cible ou s'en approcher discrètement. Mais faire pousser des fruits et légumes... Rien que de s'imaginer avec un arrosoir, il se trouvait totalement hors contexte. C'est ses anciens camarades de mercenariat qui se ficheraient de lui s'il le voyait en train de se bagarrer avec les mauvaises herbes. Une vague de tristesse passa dans son regard en pensant à eux. Il devait vraiment les oublier, ça avait été la pire erreur de sa vie de les rejoindre. Ce qu'il avait fait lorsqu'il était avec eux... Le passé devait rester là où il était, dans le passé. « En parlant de ça, où est-ce que je dois aller pour me porter volontaire pour participer aux tours de garde et aux sorties de survie ? » demanda-t-il, son cerveau se mettant à programmer ses tâches de la journée. « Je vais me proposer comme bénévole puis je viendrais avec toi au coin verdure. Apprendre à jardiner n'est vraiment pas une mauvaise idée. Et puis il parait qu'être en contact avec la nature ne peut faire que bien. » Autrement dit, rien ne serait plus adapté pour ses synapses qu'un peu de répit devant une salade. Car même s'il ne voulait et ne pouvait pas rester en place, il devait admettre que la fatigue était bien là. Ça lui permettrait donc d'être à la fois très utile et d'en même temps prendre un peu de repos avant que son intégration à la vie du camp ne lui donne de belles journées de travail bien remplies.
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Dim 13 Mai - 23:02


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Parlant à Alec de la vie au camp, j'aurais aimé lui en dire davantage, mais il est vrai que dans ce coup, c'était surtout de l'apprentissage, de l'entraide, se soutenir et survivre. Moi qui avait l'habitude de toujours tout faire toute seule, voilà que je mettais mise au jardinage, bien sur quelqu'un m'avait donné des conseils, sinon tout serait mort depuis bien longtemps. Je mettais amélioré à présent, heureusement, au moins j'avais quelque chose en plus dans mon cerveau ... On savait jamais ce que l'avenir pouvait nous préparer. J'expliquais les règles du camp à Alec concernant les récoltes, c'était un camp très unis, alors chacun avait sa part, c'était même pratiquement trop beau pour être vrai. Alors que Alec me confirma, que côté jardinage, beaucoup de monde avait du recevoir des cours.

-Hum non pas forcément, il y a des personnes qui ont vraiment la main verte, c'est le cas de le dire, moi j'ai plutôt la main sur les armes


Dis-je avec un petit sourire. Entant qu'ex agent du FBI je savais de quoi je parlé et encore, j'avais aussi eu les mains dans le sang ... Bien oui, faut aussi savoir se salir les mains. Alec avait raison, on ne pouvait pas être bon partout, c'était pour ça que je voulais me rattraper, je voulais en apprendre davantage pour survivre dans ce nouveau monde.

-Oui, alors autant profiter de ce moment de calme, pour faire le plein de connaissance ... J'ai toujours peur que tout ceux-ci ne soit qu'un rêve, puis que tout finisse par s'écrouler ... Nous sommes dans une communauté tellement agréable, parfois je me dis que c'est trop beau pour être vrai


Je répondis au sourire d'Alec, tout en continuant de servir le petit déjeuner. Alors que j'étais en train de manger des céréales, Alec me parla des tours de garde.

-Pour le moment les sorties, tu devras attendre un peu, mais oui tu peux te porter volontaire, tu pourras commencer par des tours de garde, ensuite on viendra à toi pour les sorties


Je me rappelais ma première sortie ... Il y avait eu deux morts ... ça m'avait complètement refroidie sur le coup, pas que je n'étais pas habitué à voir des morts, juste que sur le coup, ça m'avait fait mal pour les familles qui attendaient au camp. Une ombre venait de passer sur mon visage, puis à nouveau Alec me parla de jardinage et surtout, de nature, ça me redonna de suite le sourire.

-Et c'est aussi tellement agréable de s'entraîner parmi celle-ci, j'ai toujours été assez proche de la nature malgré mon travail, j'avoue que je suis aussi assez rêveuse

J'eu un petit sourire en coin, les yeux pétillants de malice. Oui, j'aimais plonger dans un autre univers, voir un autre monde, c'était toujours quelque chose de très agréable.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Mar 15 Mai - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Lun 14 Mai - 22:56



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
Ce monde post-apocalyptique avait au moins eu l'avantage de pousser les gens à se concentrer sur ce qui comptait vraiment, et à retourner aux sources. Ainsi, l'électricité avait disparu, du moins presque, et cette dernière était utilisée à des fins purement vitales. Fini les multinationales et le capitalisme, bonjour l'anarchie et la survie. Et dans ce monde où l'argent ne valait rien, Alec avait tendance à penser que tout le monde retombait sur un pied d'égalité. Bien sûr il y avait des brutes, des personnes douées avec une arme, mais on pouvait apprendre à se défendre, alors qu'on n'avait jamais pu lutter contre le pouvoir que procurait la richesse et la célébrité. Ainsi, tout le monde apprenait à mieux se connaître. Pour certains privilégiés c'était déjà le cas, mais pour la majorité, la survie leur permettait de se rendre compte qu'ils étaient plus fort que ce qu'ils auraient pu croire. Et puis ça permettait ensuite de développer ses dons et d'apprendre de nouvelles capacités. Alicia, par exemple, était douée pour le combat et tentait maintenant de maitriser les graines de salade. « Hum, non pas forcément. Il y a des personnes qui ont vraiment la main verte, c'est le cas de le dire, moi j'ai plutôt la main sur les armes. » Sa répartie lui tira un sourire franchement amusé. Alec avait toujours trouvé très drôle d'être capable de faire une bombe avec du matériels qu'on trouvait dans toutes les cuisines, mais d'être incapable de prendre soin d'une plante. Au moins, il n'était pas le seul. Pas sûr que ce soit une bonne nouvelle, mais c'était une sensation agréable de ne pas se sentir seul au monde pour une fois. En tout cas, c'était une chouette idée qu'avait Alicia. Elle profitait d'être dans un endroit protégé pour acquérir de nouvelles capacités. Après tout, rien ne disait que ce camp tiendrait éternellement, même si on pouvait l'espérer de tout cœur. « Oui, alors autant profiter de ce moment de calme, pour faire le plein de connaissance... J'ai toujours peur que tout ceci ne soit qu'un rêve, puis que tout finisse par s'écrouler... Nous sommes dans une communauté tellement agréable, parfois je me dis que c'est trop beau pour être vrai. » Ah ben, elle-aussi y pensait. Les grands esprits se rencontraient. A moins qu'ils n'aient tout simplement cette même déformation professionnelle, elle du FBI, lui de ses divers boulots militaires et paramilitaires. « C'est exactement ce que je me suis dis en entendant parler de l'Angels Camp la première fois. Impossible que ce soit vrai. Comment des survivants pourraient encore avoir de l'électricité et vivre en harmonie sans chercher à avoir le dessus sur les autres ? Et pourtant... Alors oui, je compte bien profiter du temps passé ici, surtout après ce long voyage pour venir. » se confia-t-il naturellement, chose qu'il n'avait pas fait depuis... toujours ? Alec était d'un naturel renfermé et gardait ses pensées pour lui, sauf lorsque son caractère sanguin prenait le pas sur son côté solitaire. Mais la compagnie d'Alicia était... vraiment agréable. Tout comme hier, le feeling entre eux passait on ne peut mieux. Peut-être était-ce parce qu'elle avait été agent du FBI et qu'elle connaissait l'engrenage de l'ancien système, mais Alec avait tendance à se sentir proche de son parcours et de ses idées, et donc à se retrouver en elle.

Puis, une fois qu'Alicia lui eut partagé son programme de la journée, Alec l'informa qu'il allait d'abord se porter volontaire pour la sécurité du camp avant de venir avec elle dans les jardins. « Pour le moment, les sorties tu devras attendre un peu, mais oui tu peux te porter volontaire. Tu pourras commencer par des tours de garde, ensuite on viendra à toi pour les sorties. » Oui, Alec n'oubliait pas qu'il allait devoir passer devant les dirigeants de ce camp, et qu'on allait sûrement lui confier des tâches pour voir s'il était digne de confiance et quelles étaient ses capacités. Mais tout cela se ferait en temps et en heure, l'ex-militaire ne s'inquiétait pas de ça. Être arrivé indemne jusqu'ici était déjà une finalité en soi. Alec allait pouvoir respirer un peu dans cette ambiance, et faire ce qu'il n'avait pas fait depuis longtemps : profiter de la nature sans craindre de se faire mordre par un rôdeur. « Et c'est aussi tellement agréable de s'entraîner parmi celle-ci, j'ai toujours été assez proche de la nature malgré mon travail, j'avoue que je suis aussi assez rêveuse. » Alec eut un sourire. Elle était aussi du genre naturel et spontané, le genre qui serait capable de le faire sortir de sa solitude et de lui donner envie de réapprendre à vivre avec les autres. Mais on n'y était pas encore. « C'est plutôt inattendu venant d'un agent du FBI, mais je trouve ça bien que vous ayez réussi à garder un côté... comment dire ? Que votre boulot ne vous ait pas complètement bouffé. C'est rare. » On ne dirait pas comme ça, mais c'était un compliment. Simplement, et malgré ses deux mariages, Alec n'était plus très doué pour les relations sociales.
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Mar 15 Mai - 17:27


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Combien de temps ce moment de calme allé durer ? Pas que j'étais pessimiste, quoi que juste un peu ... Enfin dire que j'étais pessimiste c'étant sans doute trop gros, non, j'étais réaliste. Bien sur j'approuvais ce moment de calme, je n'allais pas m'en plaindre, mais au fond de moi, j'avais toujours peur que ça ce termine en drame. Enfin maintenant qu'il y avait Alec, j'allais peut-être pouvoir penser à autre chose, se serait bien mieux que de me morfondre sur un éventuel drame. Gardant le sourire, je profitais de mon petit déjeuner, tout en parlant de l'organisation du camp avec Alec. Je voulais que celui-ci soit à l'aise, puis j'avais aussi d'en apprendre davantage sur lui, même si pour le moment Alec était assez secret, en même temps, il venait juste d'arriver, je n'allais pas trop lui en demander. Ayant tout de même fait part de mes peurs à Alec, celui-ci me répondit et j'eu un sourire à ses paroles. Vivre en harmonie ... Dans un monde post-apoclyptique, c'était quelque chose dont tout le monde rêvé, du moins les personnes sans problème, car il y a toujours des personnes nefastes. D'ailleurs je mettais toujours poser cette question, pourquoi faire le mal ? Détruire ? Qui avait-il à gagner mise à part de la souffrance ? Il était préférable que je ne cherche pas à comprendre, sinon j'allais me donner une migraine.

-Les personnes qui viennent semer le chaos, je ne comprend toujours pas leur motivation ... Puis quand on y pense bien, il en existe beaucoup, c'est pour ça que dans le camp des précautions sont prises avec les nouveaux, mais tu as largement gagné ta place ici


Alec avait bien mérité de se reposer, il avait même prouvé qu'il était près à aider le plus tôt possible, sans doute son côté "j'ai du mal à tenir en place", je pouvais que le comprendre, car j'étais pareil. D'ailleurs, Alec venait de me demander pour les tours de garde et les sorties, ceux à quoi je lui répondis que pour les sorties ont viendraient à lui. Puis je vins à me confier à Alec, c'était quelque chose de bien rare chez moi, mais je devais avouer que je me sentais bien en compagnie de cet homme, il avait un côté apaisant et je me sentais comme en sécurité, pourtant je sais me protéger, mais le voir me donner davantage cette impression de sécurité. Puis en voyant son sourire, je ne pus m'empêcher de sourire à mon tour, il était tout de même sacrément beau gosse.

-J'ai toujours eu ce petit côté tête en l'air, le genre Alice au pays des merveilles, j'imagine que tu dois avoir aussi quelque chose en particulier, après tout, ont restent des humains

code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Jeu 9 Aoû - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Lun 21 Mai - 11:23



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
Ce qui était triste en fin de compte, c'était de voir la réaction de la majorité des survivants. Au lieu que tout le monde se sert les coudes pour qu'un maximum de personne soit sauvé, on observait des cinglés qui pillaient et tuaient les autres, simplement pour leur propre plaisir et par pur égoïsme. Ces imbéciles se croyaient trop intelligents pour qu'on les stoppe, mais ils ne l'étaient pas assez pour comprendre qu'en agissant de la sorte, ils condamnaient la race humaine. Quoique... à bien y réfléchir, c'était peut-être une bonne chose. Les humains méritaient-ils vraiment de trouver une solution à leurs problèmes ? Quant on voyait ce qu'était devenu le monde d'avant, la terre se porterait bien mieux sans eux. Néanmoins, et c'était là la dualité de l'homme, tous ne se valaient pas. Si beaucoup méritaient la mort, d'autres méritaient au contraire de vivre une belle vie loin de l'inquiétude et des souffrances. Alec se posait souvent la question de ce qu'il méritait, lui. Et sans être le pire dans sa catégorie, il savait bien qu'il appartenait au premier groupe. Aujourd'hui il tentait de se rattraper en aidant les survivants qui en avaient besoin, mais il ne se faisait pas d'illusion sur qui il était réellement. Les cauchemars et le sang sur ses mains le lui rappelaient constamment. Mais sa vie aurait-elle réellement pu prendre une autre tournure ? Alec avait beaucoup de mal à le croire. Une chose était sûre cependant, il n'avait jamais utiliser ses compétences dans ce monde apocalyptique pour faire le mal autour de lui. En venant à l'Angels Camp, l'ex-militaire était peut-être même en quête de lui-même, de rédemption, tout comme le monde était en quête d'espoir. Et à ce titre, il comptait bien utiliser sa propre noirceur d'âme pour l'utiliser contre celle des autres. « Les personnes qui viennent semer le chaos, je ne comprend toujours pas leur motivation... Puis quand on y pense bien, il en existe beaucoup, c'est pour ça que dans le camp des précautions sont prises avec les nouveaux, mais tu as largement gagné ta place ici. » lui affirma d'ailleurs l'ex-agent du FBI. Alec n'était pas certain qu'il aurait employé l'adverbe largement, mais en tout cas, il escomptait bien prouver sa valeur et son utilité au sein du camp. « Merci... Et oui, on aurait tendance à penser que tout le monde se serrerait les coudes pour s'en sortir, mais malheureusement, la stupidité de certains est toujours présente. » Ce qui expliquait pourquoi il fallait prendre des mesures et s'assurer que les nouveaux ne représenteraient aucun risque pour le camp. Même avec ceux déjà présents il fallait faire attention. Alec avait pu le constater au gré de ses diverses pérégrinations. Des personnes en qui on avait une confiance aveugle pouvaient trahir. De son côté, après s'être fait révoquer en tant que militaire, Alec n'avait plus jamais fait confiance à personne, autant dire une éternité. Il considérait aussi qu'il valait mieux ne pas tenter le diable avec lui. Il était trop imprévisible pour qu'une personne sensée ne lui accorde une trop grande confiance. Il espérait ainsi que tout se passerait bien avec Alicia, même s'il devait avouer que d'une manière irrationnelle, une partie de lui sentait que tout irait bien entre eux.

En même temps, peut-être était-ce dû à son attitude si décontractée et avenante ? Alicia l'avait de suite accueilli avec le sourire, se présentant et lui faisant visiter le camp, avant de lui proposer d'habiter avec elle le temps qu'on sache officiellement s'il était admis parmi l'Angels Camp ou non. Elle en avait fait plus pour lui en quelques heures que tous ses anciens coéquipiers réunis. Bien sûr, Alec avait croisé quelques survivants avec qui partager un coin de feu durant son périple, mais aucun ne s'était montré si charmant ni si souriant. C'était même étrange de voir une personne si normale. « J'ai toujours eu ce petit côté tête en l'air, le genre Alice au pays des merveilles, j'imagine que tu dois avoir aussi quelque chose en particulier, après tout, on reste des humains. » expliqua-t-elle, avant de s'intéresser à lui. Et c'était bien tout le problème. Alec n'aimait pas parler de lui. Persuadé d'être un vilain monstre qui tentait en vain d'être une gentille brebis, il voulait laisser son passé dans le passé. Quelle importance qu'il avait vu et fait des choses horribles à l'armée ? Qu'il avait ensuite rejoint une organisation para-militaire où il avait fait pire encore avant de devenir chasseur de primes, oubliant définitivement son humanité au fond d'une bouteille ? Et il ne parlerait même pas de ces deux mariages chaotiques. Après tout ce temps, il ne se souvenait même pas s'il les avait vraiment aimées. Autant dire que sa vie était un désert d'émotions positives et d'actes bienveillants. Pourtant il était toujours là, cherchant inconsciemment quelque chose qui donne un sens à sa vie. En attendant, il éluda la question, comme à son habitude. « Mmm, quelque chose en particulier ? Je ne vois pas. » Ou plutôt, elle devait jamais savoir. C'était une gentille fille, et il n'avait aucune envie de la voir détaler en apprenant qu'elle hébergeait un assassin multirécidiviste. « Mais j'aime beaucoup Alice aux pays des merveilles, du coup je dirai le chat de Cheshire pour rester dans le thème. Mystérieux et disparaissant à volonté. » Et surtout, le personnage dont on ne sait jamais s'il est vraiment fou et de quel côté il est. « Ton prénom vient de là ? Ou c'est juste une coïncidence ? » demanda-t-il ensuite, lui renvoyant la balle pour ne pas à avoir à en dire plus sur lui.
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Jeu 9 Aoû - 13:37


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Dans ce camp, les personnes qui arrivaient avec des arrières pensées, pour semer l'horreur, étaient de suite misent à la porte. Ce camp ne portait pas le nom "Angel" pour rien. Ici, on recherche la paix, la tranquillité et la fiabilité, bien sur personne n'est parfais, tout le monde à des défauts, mais entre la cruauté et un petit mensonge sans conséquence, il y a une grande marge. Alors qu'Alec me répondit, j'hochais la tête, reprenant à mon tour la parole.

-C'est pour ça qu'ici, nous voulons conserver une relation de confiance, personne n'est parfais, mais il y a tout de même une limite à ne pas dépasser, nous nous serrons les coudes et ce camp se porte bien


Dis-je avec un sourire. Pourvu que ça dur ... Car oui, l'être humain a toujours un côté sombre prêt à sortir ... Il y a souvent des circonstances atténuantes à cette personne, mais ça peut arriver, alors méfiance. Avant d'offrir ma confiance, j'observais bien le comportement de chacun. Je peux paraître "gentil" voir même "adorable", quand une personne ne respecte pas les règles, avec moi celle-ci le regrette bien vite, ne jamais réveiller le loup qui dort, enfin disons la louve. Puis je vins à parler davantage de moi à Alec, d'ailleurs j'admettais parfaitement avoir un côté tête en l'air, ça faisait parti de ma personnalité, alors qu'il ne s'étonne pas, si je lui rentre dedans parce que je ne l'ai pas vue arriver. Mon héroïne disney préférée a toujours était Alice, du coup j'étais assez fière de me comparer à elle, enfin finalement je questionna Alec, pour en savoir plus sur lui. J'eu un rire à sa réponse.

-Le chat du Cheshire fait aussi partie de mes coups de coeur, tout comme le chapelier fou d'ailleurs ... Donc tu es mystérieux ...

Lui dis-je avec un rictus en coin. Pour ce qui était de mon prénom j'haussais les épaules.

-Faut croire que mes parents étaient voyants, mais je dirais plutôt une coïncidence

code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Ven 2 Nov - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan


SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D avec Ashley M. Groves et Lily-Rose Frances

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
160

× Points de vie : :
111

× Copyright : :
Million Eyes (avatar)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Ven 14 Sep - 22:39



 
when two loners tame each other
Alec & Alicia

 
« She is something new, something hopeful. Like spring to my deep winter. »
Si on lui avait dit il y a quelques temps qu'il finirait par entrer dans l'Angels Camp et qu'on l'accepterait - même si pour le moment il était encore en phase de test - ça l'aurait sûrement fait sourire. Parce que s'il y avait bien quelque chose qu'Alec n'était pas, c'était bien un ange. Il devait avoir tellement de sang sur les mains qu'il pourrait en remplir une piscine. Mais on ne passe plus de vingt de sa vie dans des métiers comme militaire ou mercenaire en restant blanc comme neige. Cela dit, ça avait eu le mérite de le préparer à ce genre de... nouvelle vie, même si évidemment ça restait impossible de l'être réellement. Disons que ses chances de survie étaient plus élevés que pour d'autres. Mais dernièrement, Alec avait eu envie de se poser, de se sociabiliser. Peut-être parce qu'il ressentait l'envie de se montrer utile, comme lorsqu'il était militaire ? C'était tout à fait possible. Car en dépit de son sale caractère, le soldat avait ce besoin de ne pas vivre en vain. Si certains se complaisaient à se regarder le nombril, ce n'était clairement pas son cas. Alec avait besoin de bouger, de construire, d'aider, de protéger. Il n'avait connu que cela depuis son enfance et c'était devenu son essence. Protéger sa mère des mecs bizarres qui cherchaient à l'approcher, la protéger de ce système pourris, de la fatigue, de la maladie. Un besoin qu'il avait mis au service de son pays en s’engageant dans l'armée à ses dix-sept ans, ramener aussi un salaire à sa mère pour qu'elle puisse arrêter de cumuler les petits boulots qui la faisaient vieillir trop vite. Si elle avait été encore de ce monde, c'est ici qu'il l'aurait emmenée, et les paroles de sa référente ne firent que confirmer ce qu'il pensait. « C'est pour ça qu'ici, nous voulons conserver une relation de confiance. Personne n'est parfait, mais il y a tout de même une limite à ne pas dépasser. Nous nous serrons les coudes et ce camp se porte bien. » Ce qu'il trouvait tout à fait normal. Ce camp était finalement très bien organisé, du moins dans les valeurs qu'il portait. Ne restait plus qu'à voir si cela se passait aussi bien dans les faits. Néanmoins il ne se faisait pas trop de souci. Alicia était sincère, il pouvait le sentir. Ou alors elle jouait très bien la comédie. Après tout, elle avait été agent du FBI et ne se laissait pas facilement déstabiliser. « Eh bien c'est parfait pour moi ! J'aime lorsque les choses sont en ordre. C'est plus facile pour que tout fonctionne correctement et que ça tienne sur la durée. » confirma-t-il. Dans ce monde dangereux, Alec avait plutôt tendance à être pour un fonctionnement militaire. Chacun avait sa fonction, ce qui permettait à tout le monde de s'y retrouver. Ceux qui cultivaient avaient la protection de ceux qui surveillaient les alentours, en échange de quoi ceux qui risquaient leur vie pouvaient se nourrir. C'était un système simple mais efficace. A moins qu'il ne raisonne ainsi parce qu'il avait été militaire ?

La conversation dériva finalement sur plus de légèreté, lorsque Alicia admit être tête en l'air. Cette confidence le fit sourire. Elle semblait être tellement l'inverse de lui ! La jolie brune était aussi dynamique qu'il était impassible et aussi souriante qu'il était mutique. Ça aurait pu l'agacer, mais c'était tout l'inverse. Sa compagnie l'apaisait. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas profiter de chaleur humaine. Elle lui expliqua finalement qu'elle aimait beaucoup l'héroïne d'Alice au pays des merveilles, ce qui était sûrement compréhensible vu qu'elle lui ressemblait. Alors quant elle lui retourna la question, Alec décida de prendre un personnage du même dessin animé. « Le chat du Cheshire fait aussi partie de mes coups de cœur, tout comme le chapelier fou d'ailleurs... Donc tu es mystérieux... » Alec réfléchit. C'était plutôt étrange de parler de soi en disant qu'on était mystérieux, car rien que de le dire prouvait l'inverse à son sens. Mais oui, il avait ce côté-là puisqu'il ne se livrait pour ainsi dire jamais, plus depuis la mort de sa mère, soit une éternité. « Eh bien c'est ce que disent beaucoup de gens que je rencontre et avec qui je passe du temps. » Comme ses deux ex-femmes par exemple... Si au début son côté ténébreux les avait attiré, elles avaient fini par se lasser de se cogner contre sa carapace impossible à percer. « Il faut dire que je ne suis pas du genre bavard en général, et encore moins lorsqu'il s'agit de ma vie privée. » De toute façon, qui aurait envie d'entendre toutes les horreurs qu'il avait commises ou l'histoire de l'orphelin déjà vue cent fois ? Et donc, s'il ne parlait pas lui, Alec en revint à la brunette en lui demandant si son prénom venait justement du dessin animé. « Faut croire que mes parents étaient voyants, mais je dirais plutôt une coïncidence. » Eh bien qu'ils s'en soient inspirés ou non, ils étaient tombés pile sur le bon prénom. Lui ne savait pas d'où lui venait le sien. Il savait juste que ce n'était pas celui de son père puisqu'il avait posé la question à sa mère. De ses dires, c'était simplement un prénom qu'elle adorait et qui lui allait très bien. C'est vrai qu'il était joli. Court et efficace. « Une heureuse coïncidence oui. » confirma-t-il en souriant. Il y eut ensuite un moment de flottement et Alec se rendit compte qu'il serait de temps de se mettre en marche. « Bon, eh bien j'ai fini de manger. Merci de m'avoir servi de cuisinière ce matin, c'était nickel. » affirma-t-il en se levant. « Je vais donc aller voir si on a besoin de mes compétences auprès de ceux qui gèrent les postes de garde, puis si on ne me confie rien de particulier, je te rejoindrais au potager. » Voilà, pour une première journée, ça lui semblait pas mal de commencer par là. Il allait déjà commencer par se présenter plus formellement aux chefs de ce camp afin de les informer de ses compétences, histoire d'être utilisé au mieux de sa valeur, avant de voir comment les choses allaient tourner.
(c) DΛNDELION

_________________
By now you know that I'd come for you, but only if you told me to. And I'd fight for you, I'd lie, give my life for you. You know I'd always come for you.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine


Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
2457

× Points de vie : :
1277

× Copyright : :
Ordinn

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other Ven 2 Nov - 14:42


FLASHBACK : Relearn how to live with each other
L'appel du café
Pour le moment, le camp arrivé à bien gérer la situation avec les nouveaux arrivants. J'y étais depuis un bout de temps, et il y avait très peu de désaccord ... En général, quand quelque chose n'allait pas, les membres de l'Angel camp faisaient tout pour régler le problème. Evidemment tout n'était pas rose, il y avait des bagarres, des disputes nous restons tout de même des êtres humains, mais rien de très grave. Comme j'étais assez ancienne dans ce camp, j'avais pris de l'importance, et à présent, même mon opinion venait à compter dans les décisions à prendre. Pour montrer mon importance au sein de ce groupe, j'étais en quelque sorte "la marraine" de Alec. Je n'allais surement pas m'en plaindre, il était bel homme, amusant et intelligent ... Même si, sur le moment je ne me rappelais plus qu'il était la, puis que j'étais arrivé en petite tenue, très vite ça avait tourné à la rigolade. Alors que je venais d'expliquer à Alec, que jusque la, il n'y avait rien à craindre, j'eu un sourire lorsqu'il me dit, qu'il aimé lorsque les choses étaient en ordre. Pour un ancien soldat, disons que je n'étais pas étonné par ses paroles, entant qu'agent du FBI, j'aimais aussi l'ordre, même si il est vrai, qu'il m'arrivé de retrouver un petit côté sauvage en moi. La conversation continua autour d'un petit déjeuner, le sujet, mon prénom. Alice, comme Alice au pays des merveilles ? Je ne savais pas si c'était une coïncidence, mais j'aimais cette comparaison. Alec m'affirma qu'il aimé le chat du Cheshire, je ne pus alors m'empêcher de sortir une remarque, c'était aussi un bon moyen d'en apprendre davantage sur Alec.

-Hum ... Mais quand on apprends à te connaître, on peut retrouver une once de malice en toi, oui le chat du Cheshire te correspond bien

Dis-je avec un petit sourire en coin, m'amusant des comparaisons avec les personnages de Alice. A nouveau j'eu un sourire aux paroles de Alec, c'était le bon temps ... Quand j'étais toute petite et encore innocente, grandissant avec ma soeur. Alec venait de terminer de manger, en voyant celui-ci, je compris qu'il avait déjà hâte de se rendre utile.

-Vas-y, à toute à l'heure et pas de bêtise

Dis-je avec un rire et le menaçant avec une cuillère. Je n'avais plus qu'à terminer mon petit déjeuner, avant de me prendre une bonne douche, puis de foncer à mon tour, pour prêter main forte au camp.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: FLASHBACK : Relearn how to live with each other

Revenir en haut Aller en bas

FLASHBACK : Relearn how to live with each other

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-