[FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Mar 10 Avr - 20:45


BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

Aelisia, où es-tu ? La même question qui tourne en boucle dans la tête de Naël depuis quelques jours... Semaines ? Il n'en sait rien. Il ne sait plus. La routine d'autrefois lui semble revenir à la charge, sans délicatesse et aucune et sans lui laisser le moindre répit. Naël n'est pas fou... Mais il pourrait le devenir en un rien de temps s'il ne croise pas âme qui vive sous peu. Il a bien rencontré quelqu'un, quelques heures après que les bombes soient tombées. Mais assez rapidement, leurs chemins se sont séparés. C'était inévitable, et cela s'est fait assez simplement. Sans qu'aucun des deux n'y trouve quoi que ce soit à redire. Bianca est partie de son côté, et Naël en a fait de même. Ses objectifs sont clairs mais néanmoins hors de sa portée à l'heure actuelle. Il veut survivre. Et retrouver Aelisia. L'ordre n'est pas tel qu'il le présente dans sa tête, cela change d'heure en heure. Il ne sait plus ce qu'il veut, il ne sait plus où il en est. C'est qu'il en est presque à déprimer - et venant de lui c'est extraordinaire -. Il n'a plus touché à son nunchaku depuis qu'il a été forcé de quitter le campement des sauveurs, les tentes dévastées et les morts empilés. Ses pas l'ont mené dieu seul sait où, d'abord loin de la plage. Mais aujourd'hui, il décide de fouler de nouveau le sable blanc de Californie. D'essayer de retrouver une trace d'Aelisia. Qu'elle soit positive ou négative... Parce qu'il faudra bien, de toute façon, qu'il passe à autre chose à un moment ou un autre. Et pour cela, il a besoin de savoir ce qu'il en est. Si elle a survécu ou non.

S'arrêter sur une idée ou l'autre pourrait bien causer sa perte alors il ne le fait pas. Il se contente d'avancer. De prendre des décisions mentales et de s'y atteler mécaniquement. Lentement. Son éternel sourire n'a déjà pas sa place parce qu'il est seul, mais c'est pire encore compte tenu de la disparition d'Aelisia et des quelques personnes qu'il appréciait bien, sur le camp. Oliver... Aelisia... Et tant d'autres encore. Citer leurs prénoms serait trop étrange pour lui. Rendrait les choses beaucoup plus réel que nécessaire. Avancer est son seul crédo, son seul moyen de ne pas finir complètement timbré. A l'heure actuelle, il ne sait plus bien si le jour vient de se lever ou si la nuit s'apprête à tomber. Et il s'en contre-fout. Alors qu'il est, déjà, dans une situation dangereuse. A pas de loups, en prenant autant de précautions que possible, il avance en direction des tentes. Certaines sont parties en fumée, mais aucune ne semble encore brûlante. C'est comme si toute vie avait quitté le camp... Et c'est sans doute le cas. Il lui paraît inconcevable que qui que ce soit soit resté dans le coin. Il n'y a plus rien pour personne ici. Ce qui devait l'être a été emporté par les survivants du groupe, puis pillé par des personnes extérieures à tout cela qui avaient bien raison d'en profiter. Naël, lui, c'est la première fois qu'il revient ici depuis qu'il a abandonné Bianca. Il lui semble avoir passé deux ou trois jours dans le bois voisin, à grimper les arbres pour tenter d'avoir une vue d'ensemble sur les environs, et à survivre de quelques trucs qui traînaient dans son sac. Il n'y a sans doute plus rien pour lui ici, mais il doit tenter... A la fois pour Aelisia, et pour lui. Pour sa survie. Il est démuni, n'a plus grand chose hormis son nunchaku, un couteau et quelques affaires dans son sac. Son premier réflexe est d'aller en direction de sa voiture... C'est lui qui a les clés alors, avec un peu de chance, rien n'aura disparu là-dedans. Mais encore faudrait-il qu'elle ait tenu le choc. Il marche en direction du parking lorsqu'un bruit suspect le fait sauter sur ses pas et se planter face aux arbres menant au petit bois dans lequel il a passé quelques temps. Plissant les yeux, il essaye d'apercevoir ce qui est en train de se passer... La question est : survivant, rôdeur ou simple animal de passage ?

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Lun 16 Avr - 23:38


Combien de temps lui restait-il avant de crever ? Combien de temps lui restait-il avant de se faire dévorer ? Combien de temps avant que la fatigue ne soit tellement forte qu’elle finisse par avoir raison d’elle ? C’est les questions que se posaient Aélisia, en vain. Mais elle ne trouvait aucune réponse. Elle avait perdu son seul et unique repère. Naël. Il lui arrivait d’imaginer, parfois, qu’elle le votait transformer en ces horribles monstres qui l’a terrifiait tant. Elle n’aurait jamais la force de lui planter un couteau dans le crâne. Pas plus qu’elle n’aurait le courage de le faire pour un parfait inconnu. Et puis, Naël ne pouvait pas être mort. Pas lui. Pas comme ça. Mais Aélisia commençait à perdre espoir. Combien de temps avait-elle passer à errer ici et là, après les bombardements ? Des heures ? Des jours ? Des semaines ? Elle n’avait plus aucune notion de temps. C’était comme tout s’était arrêté et que le monde tournait en boucle. Elle s’était caché, essayant de faire le moins de bruit possible dans la forêt. Elle avait veillé à ne pas croiser de mordeur. Elle avait essayé de survivre avec le peu de nourriture qu’elle avait. Mais Aélisia était faible à l’heure d’aujourd’hui. Elle n’avait plus grand-chose à se mettre sous la dent. Elle n’avait croiser personne depuis les bombes. C’était comme si, il ne restait qu’elle et cette idée lui foutait la trouille.

Dans un élan de désespoir, elle décida de retourner au campement. Ou du moins ce qu’il en restait. Il fallait qu’elle voie de ses propres yeux ce qui s’était passé. Il fallait qu’elle sache. Par curiosité. Mais elle voulait aussi aider les quelques survivants - dans l’hypothèse où il y en ai encore – à se soigner. Elle voulait se rendre utile. Elle pris son courage à deux mains et sortis de sa cachette, essayant de faire le moins de bruit possible. Elle ne devait sûrement pas être dans cette forêt et il n’était, clairement, pas capable d’affronter une horde de zombie. Arrivée à la lisère du bois, elle vit le campement. Calciné. Sans vie. Aucun bruit. Silence de mort. Cette vision l’a terrifia d’autant plus. Elle repensait une nouvelle fois à Naël. A ce qui avait pu lui arriver. Elle ferma quelques instants les yeux, avant de les rouvrir. Elle venait de perdre l’équilibre, ce qui fit craquer les quelques branches sur lesquelles, elle tomba. Elle allait pousser un juron mais se retint. Elle reposait son regard sur le campement, lorsqu’elle le vit. Lui. Regardant dans sa direction. Ou du moins dans la direction d’où venait le bruit qu’elle venait de faire. Il n’avait as l’air d’être un zombie. Il n’avais pas l’air d’aller bien non plus. Mais était-ce vraiment une bonne idée de sortir du bois, maintenant ? Elle soupira doucement, avant de se lever et de s’extirper des feuillages.

« Naël ? » Demanda-t-elle, comme si elle avait besoin d’être rassurée. Et si, il avait perdue la mémoire ? Et si, il ne se souvenait plus d’elle ? Elle resta, néanmoins, à distance. « Je… T’es vivant ? »

Une lueur d’espoir dans sa voix. Elle manquait tellement de force qu’elle serait presque capable de confondre un zombie avec un être humain. Alors c’était quitte ou double : soit il lui répondait et elle ne serait plus seule, soit il lui foncerait dessus et elle serait incapable de se défendre. Mais là, elle avait juste besoin d’entendre sa voix, qu’il la prenne dans ses bras, qu’il lui dise que tout irait bien. Qu’il était là et qu’il ne la lâcherait plus. Dans cet enfer, elle avait besoin de son moment de magie. Juste pour avoir un peu d’espoir.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Mer 25 Avr - 10:53


BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

La situation de Naël est plus que précaire depuis quelques temps. Depuis que les bombes sont tombées sur la Californie et, avec, sur le camp des sauveurs. Il en revient à peine, de tout ce qu'il s'est passé depuis, tout en ayant la sensation que le temps s'est figé. Qu'il n'avance plus mais le maintient coincé dans une espèce de cacophonie dont il ne comprend pas le sens. Sa vie n'a jamais été qu'une suite discontinue de déconvenues et de décisions prises à la va-vite. Aujourd'hui, il n'aspire qu'à une chose : retrouver Aelisia. C'est en se dirigeant vers sa voiture, qu'il a été bien obligé de laisser là dans la précipitation, qu'un bruit le fait sauter sur ses pieds. Il pivote, et aperçoit une forme humaine un peu plus loin. Quelques secondes de flottement, puis il fait des pas en avant. Pas trop, histoire de ne pas prendre le risque de se faire sauter dessus par un rôdeur affamé ou un de ces survivants qu'il a déjà aperçus il y a fort longtemps et qui lui avait foutu la trouille. Un mec armé d'un bâton qui l'avait fait maintes et maintes fois tomber et qui menaçait de le bouffer. Mais non, il entend une voix... Et il réalise de qui il s'agit. Sa vision floue ne lui permet pas vraiment de la voir, il se tient encore trop loin d'elle, mais il comprend sans trop de mal de qui il s'agit. Aelisia. Elle est là. Devant lui. Maudissant son cerveau qui tourne à allure très réduite du fait de sa fatigue intense accumulée, Naël avance néanmoins encore un peu. Jusqu'à ce que les points dansant devant ses yeux s'alignent de nouveau et permettent à sa vision d'être un peu plus nette.

C'est bien elle. Elle se tient devant lui. Il prend le temps d'observer un peu plus en détail son visage. Elle a parlé, il le sait, mais compte tenu de l'état dans lequel il se trouve, il se dit que cela ne pourrait être qu'un mirage. Qu'une hallucination de plus. Mais non, tout est normal chez elle, ses traits alignés comme dans ses souvenirs. Peu à peu, à mesure que la réalisation se fait, Naël laisse un sourire étirer ses lèvres. Finalement, ce sont ses dents restées blanches malgré des années de survie à la dure - allez comprendre - qui sont dévoilées. Il est trop heureux de la voir pour se freiner. Plus la peine d'y réfléchir, ses pas se font plus précipités et il s'approche pour de bon d'elle. « Aelisia... » Emporté par un élan qu'il ne contrôle pas, il s'accroche à elle, à sa nuque, se penchant légèrement en avant et laissant s'écouler hors de lui toute son inquiétude. « T'es vivante. » C'est maintenant, alors qu'il la tient contre lui, qu'il se rend compte d'à quel point il était persuadé qu'elle n'était plus. Pas parce qu'il n'a pas confiance en elle mais... Parce qu'il l'a déjà vue à l'oeuvre, avec des rôdeurs. Et cela n'a jamais été franchement brillant ! Désolée pour elle, mais c'est la stricte vérité. Lorsqu'il s'écarte d'elle, Naël a les sourcils froncés et l'impression de devoir au plus vite obtenir des réponses sur tout ce qui lui est arrivé ces derniers temps. « Où est-ce que t'étais ? Je t'ai cherchée partout ces derniers jours. »

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Ven 11 Mai - 18:35


Aelisia n’a jamais été très courageuse. Déjà devant les films d’horreur, quand elle était plus jeune, elle avait peur. Pas forcément du film en lui-même mais surtout parce qu’elle se disait que les scénaristes étaient soit des psychopathes pour imaginer ce genre d’histoire, soient ils avaient vraiment de l’imagination. En tous cas, elle n’a jamais pensé évoluer dans un environnement aussi hostile que celui-ci. Aelisia, elle déteste cette réalité. Elle ne se sent pas à sa place. Utile, certes mais pas téméraire et elle sait que ça peut lui coûter la vie. Combien de temps elle a passé dans ces bois ? En essayant de dormir le moins possible ? En se méfiant du moindre bruit ? Combien de temps était-elle restée caché ? Même elle ne le savait pas. Le temps lui avait paru tellement long. Elle n’avait presque rien manger. Elle se sentait faible. Et déjà, elle se voyait partir dans un autre monde. Parce que ce serait tellement plus simple de s’en aller. De ne plus vivre dans ce foutu monde. Mais par un élan de courage, ou plutôt de survie, elle sortie de sa tanière. Il fallait qu’elle retrouve Naêl. Mort ou vif. Bien que la deuxième solution lui plaise plus. Il fallait qu’elle sache s’il était en vie, s’il allait bien ou si elle ne le reverrait jamais. On dit souvent que l’espoir fait vivre, dans le cas d’Aelisia cet adage correspondait complètement à la situation. Aelisia espérait. Elle espérait que Naël soit en vie. Elle espérait aussi revoir son frère. Et plus largement, elle espérait que tout redevienne à la normale, que ce soit simplement un cauchemar. Pour la première fois de sa vie, Aelisia voulait entendre son putain de réveil sonner. Mais peut-être que dans certaines de ses envies, l’espoir était mort mais elle ne s’en rendait pas encore compte.

Elle avait marcher, pour retrouver le campement. Elle avait déambulé dans la forêt comme si elle était devenue un zombie. Et si l’un d’entre eux l’avaient attaquer, elle aurait été incapable de faire quoi que ce soit. Arrivée à la lisère de la forêt, elle cru qu’elle rêvait. Naël était là. Vivant. Mais ce n’est que seulement lorsqu’il lui répondit, qu’elle su que ce n’était pas un rêve. Il se dirige vers elle et la serre dans ses bras. Aelisia fait de même. Que devrait-elle ressentir ? Du soulagement ? De la joie ? Les deux ? Sûrement, sauf qu’elle est trop faible pour ressentir quoi que ce soit. L’étreinte avec Naël lui fit du bien. Elle avait vraiment eu raison de sortir de son trou, au final. Il s’écarta et lui demanda ce qu’elle avait fait. Aelisia aurait pu inventer l’histoire du siècle mais elle savait que ça ne serait pas crédible. Et en plus, elle n’aimait pas mentir. Elle répondit simplement :

« Pas grand-chose… J’ai trouvé un coin où me cacher après les bombardements, j’y suis restée… J’ai essayé de ne pas dormir pour ne pas me faire attaquer… » En disant cela, elle se demandait même si ce qu’elle avait vécu était réel. Elle se demandait aussi comment elle avait réussis à vivre autant de temps. « Et toi ? »

La question coulait de source naturellement. Mais Aelisia voulait savoir ce que Naël avait fait. Elle avait besoin de savoir. Tout en attendant la réponse, elle posa un regard sur le campement complètement dévasté. Elle reposa le regard sur Naël :

« On fait quoi maintenant ? » Elle lui avait posé la question comme si il avait la réponse. Peut-être qu’il aurait une solution ou du moins un semblant de solution.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Dim 20 Mai - 18:07


BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

Naël a du mal à y croire. Pourtant, c'est bel et bien le cas : Aelisia est en vie. Et elle se tient là, juste devant lui. C'est un miracle, et il le sait mieux que personne. Ce n'est pas tous les jours, par les temps qui courent, que l'on a tant de chance. Alors il savoure. Il profite de sa présence, la serre contre lui. Tout cela, bien sûr, sans s'arrêter un seul instant sur tout ce que cela représente pour lui, sur ce qu'il ressent à cet instant précis. A quoi bon ? Cela le terrifie, et il n'a pas envie de flipper pour une raison aussi futile. Il doit déjà s'assurer que la jeune femme va bien, qu'elle n'a besoin de rien. Et se renseigner sur ce qu'elle a fait ces derniers jours. Il ne pensait pas la retrouver mais maintenant qu'elle est là, il veut tout savoir sur ce qui a pu lui arriver. Absolument tout. « D'accord... » Répond-t-il sur le même ton qu'elle, avant de reculer d'un pas. Et d'enchaîner avec sa propre histoire. « Je t'ai surtout cherchée. J'ai croisé d'autres personnes du camp. » Dont une très jeune fille à qui il a donné un coup de main, avant de la laisser partir de son côté puisqu'elle avait retrouvé celui qu'elle cherchait. Mais Aelisia n'a pas besoin de connaître tous les détails... Et puis, à présent qu'il est à distance raisonnable d'elle, il peut l'observer plus attentivement. Et s'il y a bien une chose de sûr, c'est qu'elle n'est pas en pleine forme. Ses traits sont tirés, ses joues creusées et son teint terne. Il n'ose pas imaginer à quel point ces derniers jours ont été horribles pour elle.

Après tout, elle n'a jamais trop eu le temps de sortir. Et à chaque fois qu'elle le faisait, c'était en compagnie de quelqu'un ; de lui, la plupart du temps. « Ce qu'on fait... » Il regarde autour d'eux, l'air perdu. Passe sa main sur son menton où sa barbe commence à pousser. La dernière fois qu'il a pu se raser, c'était quand le camp tenait toujours sur ses pieds. Autant dire que cela n'a pas été sa priorité ces derniers temps. Il avait autre chose dans la tête. « On peut essayer de trouver un endroit au moins pour cette nuit ? Tu as l'air d'avoir besoin de te reposer. » De nouveau, il pose les yeux sur elle. Fronce les sourcils et lâche un soupir de soulagement. Elle est là. En vie. Pas forcément en forme, mais en vie. N'est-ce pas là le plus important ? Si, sans aucun doute. « Viens, il y a une planque dans laquelle j'étais il y a deux jours de ça, elle est peut-être encore en état de nous accueillir. » Mais qu'elle ne s'attende pas à des miracles... il ne s'agit que de l'arrière d'un camion renversé sur la route un peu plus loin. C'est déjà pas mal, me direz-vous. Tant qu'ils ont quelque chose au-dessus de la tête et peut-être de quoi manger. « Tu as quoi sur toi ? » Naël entreprend de la guider jusqu'au dit-endroit - qu'elle découvrira d'ici quelques minutes -. Mais en attendant, il tient à faire un listing de ce qu'ils ont et de ce qu'il leur faut. La survie en plein air, cela ne le connaît pas. Il a toujours eu sa voiture pour le protéger... A présent, il n'a plus rien. Si ce n'est Aelisia bien sûr.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Mar 29 Mai - 21:32


Parfois, elle se demandait comment elle avait pu être embarqué dans tout ce bordel ? Un côté d’elle pensait que ce n’était qu’un cauchemar. Une vaste blague que quelqu’un sans humour avait voulu leur faire. Elle voulait se réveiller, mais d’un autre côté, elle savait que c’était peine perdue. Aelisia devrait vivre toute sa vie dans la peur. Sursauté au moindre bruit. Ëtre incapable de se défendre si Naël n’était pas dans le coin. Tout ça l’effrayait. Elle se disait parfois qu’elle aurait préféré mourir dès les premiers temps. Ne pas à avoir vire comme elle le faisait depuis un sacré moment, maintenant. Mais pour le moment, Aelisia n’avait pas à avoir peur. Naël était là. Il la protégerait. Elle écouta attentivement ce que le jeune homme lui dit. Il l’avait cherché. Aelisia n’avait pas eu le courage de faire ça. Elle se demandait même comment elle avait fait pour survivre ensemble.

Un regard tourné vers le campement, elle demanda à Naël s’il avait une idée de ce que les deux pouvaient faire. Il n’y avait plus rien. C’était triste à voir. Ca lui faisait presque mal au cœur. Elle sourit faiblement lorsque Naël lui proposa de trouver un endroit, pour la nuit. C’était sans doute la meilleure des solutions, pour le moment. Elle répondit simplement :

« Ca me va, trouvons un endroit où dormir. » Elle n’eût presque pas le temps de finir sa phrase que Naël lui expliqua connaître un endroit. Aelisia n’avait jamais vraiment eu des goûts de luxe. Et il était évident que dans un monde tel que celui-ci, il est hors de question d’en avoir. Aelisia se mit en marche aux côtés de Naël. Elle écoutait sa question, puis répondit simplement : « Pas grand-chose. J’ai des barres de céréales, que j’ai essayer d’économiser. Et un fond d’eau. Sinon, j’ai une couverture dans mon sac, que j’ai réussis à prendre en vitesse et un couteau. Mais qui, je dois te l’avouer, ne sers pas à grand-chose… » Elle marqua une brève pause, avant d’ajouter : « Et toi ? »

Elle eût un petit rire. Elle n’était même pas sûre d’être en mesure de s’en servir si un zombie l’avait attaqué ces derniers temps. La peur l’emportait toujours. Aelisia et la survie, ce n’était pas tout à fait ça. Elle était douée pour sauver les gens. Pour les aider. Pour être à leur écoute. Mais tout ce qui était survie, attaque au couteau ou à l’arme à feu, ou encore torture sur un être humain pour obtenir des informations, ce n’était clairement pas son truc. Et ça ne le serait jamais. De toute façon, Aelisia n’avait jamais aimé les films d’horreur, encore moins ceux qui tournaient trop dans le gore. Pourtant, elle n’avait pas peur du sang. C’était juste le fait de torturer quelqu’un qu’elle n’aimait pas.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Ven 8 Juin - 11:02


BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

Ils ne peuvent pas se permettre de rester là tous les deux. Ils doivent prendre la fuite pendant qu'il en est encore temps, trouver une planque pour la nuit avant que le soleil ne se couche. En Californie, par les temps qui courent, mieux vaut être à l'abri lorsque la fin de la journée s'annonce. Aelisia l'a bien compris, et elle accepte sans difficultés de le suivre. De toute façon, ils n'ont pas vraiment le temps de trouver autre chose, un truc plus confort qui leur permettra d'être à l'aise. La jeune femme n'a pas encore vu ce dont il veut parler, mais elle le fera bien assez tôt... Et Naël sait d'avance qu'elle ne s'en plaindra pas. Ce n'est pas son genre. « C'est déjà très bien, ce que tu as. » Pas miraculeux, mais déjà très bien. Et Naël ne va pas se plaindre, ce n'est pas son genre à lui non plus. « Moi j'ai quelques armes, des boîtes de conserve en mauvais état mais sans doute encore comestible et deux ou trois bouteilles d'eau. » Et tout cela, dans son sac qu'il porte sur le dos. Il n'a pas pu faire mieux. Ces derniers jours, il n'a pas vraiment pris le temps de fouiller les différentes maisons devant lesquelles il est passé. Il n'a pas non plus eu le courage d'aller fouiner plus en détails le campement ravagé des sauveurs.

A présent que Aelisia est là, bien vivante, il pourra peut-être le faire. Avec ou sans elle, ce sera à la jeune femme de le décider. Après tout, il peut aller entre les tentes en cendres sans craindre de la voir déambulant, à la recherche de viande fraîche et la bave coulant le long de son menton. Elle est en vie. Et, très franchement, il se demande comment. Ce n'est pas de la méchanceté ou un esprit mal placé, c'est juste la réalité des faits. Elle n'a jamais eu l'âme d'une guerrière, d'une survivante. Pas qu'il sache, en tout cas. « Ah et là où on va j'ai laissé deux-trois bricoles aussi : une couverture à moitié trouée, une corde, des allumettes et quelques branches de bois si jamais on veut faire un feu. Mais ce ne sera pas utile, il fait assez chaud la nuit. » Et ils n'auront pas de quoi chasser un animal qu'il pourrait faire griller sur le feu de bois. Non, certainement pas. Ce n'est pas la spécialité de Naël, loin de là. Côte à côte, ils continuent de marcher. Cela dure environ dix minutes supplémentaires, plus ou moins dans le sens, avant qu'ils ne tombent sur le dit-camion renversé. Les portes arrières sont fermées mais ce n'est qu'un leurre : Naël sort les clés de la poche de son pantalon. Pas fou, il ne tenait pas particulièrement à laisser ses affaires au premier venu. Il a pris des précautions, comme toujours. « Et voilà ton humble demeure pour la nuit. Comme tu t'en doutes, la visite sera vite faite. » Et bien pire que cela encore !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Mer 13 Juin - 19:26


Aelisia avait toujours détester le camping. Elle n’aimait pas non plus la survie en plein air, depuis que tout ce bordel avait commencé. Elle ne savait même pas comment elle avait fait pour survivre sans Naël. D’habitude, c’était lui qui tuait les zombies. Bien qu’il lui ait appris quelques trucs pour se défendre. Aelisia n’était pas vraiment le genre téméraire. Et durant ces quelques jours, elle était restée caché. Elle avait essayé de ne pas dormir la nuit. Et de faire le moins de bruit possible quand elle voyait des zombies plus ou moins loin d’elle. La discrétion, elle savait faire. Cependant, il fallait laisser le passé derrière. Elle avait retrouvé Naël. Il était là. En chair et en os. Elle pouvait le toucher. Lui parler. Et ce n’était pas un cauchemar. Aelisia écouta la réponse de Naël. Est-ce qu’ils auraient assez pour survivre à eux deux ? C’était une bonne question ! Elle essaya de ne pas y penser. Mais elle ne pu s’empêcher de demander à son ami :

« On va tenir combien de temps avec ça ? »
Aelisia a toujours eu une assez mauvaise gestion du stress. Elle avait peur de ne pas avoir assez à manger. Parce qu’il fallait bien se le dire : des barres de céréales et des boites de conserve, ce n’est pas ce qu’il y a de plus nourrissant. Elle espérait que Naêl la rassure, mais elle savait au fond d’elle, que c’était peine perdue. N’importe quelle personne censée saurait que ce n’est pas assez pour survivre ne serait-ce que plusieurs semaines. Ils commencèrent à marcher en direction de la planque que connaissait Naël. Aelisia avait hâte d’y arriver. Peut-être pourrait-elle dormir plusieurs de suite, pendant que Naêl surveillait les alentours ? Ou peut-être qu’elle pourrait simplement se reposer, sans avoir peur de faire un bruit qui pourrait attirer des rôdeurs.

« Faut voir le bon côté des choses : au moins, on est pas sans rien. Même si ça peut paraître ridicule d’avoir aussi peu… »

Elle essayait de se rassurer du mieux qu’elle le pouvait. Mais ça ne marchait pas vraiment. Parce qu’elle savait au fond d’elle que ce n’était pas grand-chose. Ils finirent par arriver à l’abris en question. Aelisia n’avait pas l’intention de se plaindre. Un abri, aussi vétuste soit-il, était toujours bon à prendre pour se protéger, ne serait-ce que des intempéries. En effet, ça pouvait vraiment être embêtant d’être malade alors qu’une horde de zombie était prêt à attaquer.

« Ca fera l’affaire, il vaut mieux ça que rien du tout. » Elle monta dans le camion, et posa son sac dans un coin. Il n’était pas bien lourd, mais ça lui faisait du bien de ne plus le porter. Elle ajouta ensuite : « T’as fait un petit tour dans les alentours déjà ? On ne sait jamais, s’il y avait encore quelque chose à voler qui pourrait être utile ? » Elle savait qu’elle avait besoin de sommeil et de repos, mais essayer de trouver plus de vivre avant que la nuit tombe n’était pas forcément une mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Lun 18 Juin - 14:50


BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

La question d'Aelisia le prend un peu de court. Mais Naël y réfléchit quelques instants et sa réponse fuse sans qu'il ait plus pris le temps de penser à ce qu'il peut dire, et à ce qu'elle préférerait ne pas entendre. « Quelques jours j'imagine... Mais pas beaucoup plus. » Il sait, pourtant, que c'est une personne craintive, qu'elle sera sans doute effrayée à l'idée qu'ils n'aient même pas de quoi tenir une semaine ou deux... Mais Naël n'est pas quelqu'un de très réfléchi et, sur le moment, il ne songe pas à la ménager. D'autant qu'ils sont sur le point d'arriver au niveau de sa planque et qu'il ne pense plus qu'à cela. « C'est toujours ça, oui... Et puis je suis sûr que l'on trouvera vite autre chose. » Sur le campement... Enfin, l'ancien campement des sauveurs, il doit bien y avoir encore deux ou trois bricoles. Peut-être qu'ils iront là-bas dès le lendemain ou d'ici un jour ou deux. Le temps de se reposer un peu. Il devine, à l'air fatigué d'Aelisia, qu'elle est exténuée. Elle ne doit pas avoir beaucoup dormi ces derniers temps et, à vrai dire, lui non plus. Peut-être pas autant qu'elle parce qu'il a toujours eu des facilités à s'endormir à peu près partout et dans n'importe quelles conditions. Mais quand même...

Quand ils arrivent près du camion, Naël ouvre les portes arrières pour lui montrer où ils vont passer les prochaines heures. Comme elle a de plus en plus de capacités de survie, elle n'oublie pas de poser une question essentielle. « Je n'ai pas eu le temps d'aller partout, non... » Elle monte dans le camion alors que lui reste à l'extérieur, jetant parfois quelques regards autour de lui. Il n'a pas envie d'être prise par surprise par des survivants ou des rôdeurs. Il reste méfiant... Comme toujours. « Tu veux qu'on aille faire un tour ? Si on ne va pas trop loin on a peut-être le temps... Et avec un peu de chance, on trouvera de quoi tenir plus longtemps. » C'est à elle de voir, Naël se pliera à son exigence. Il est plutôt sympa et conciliant. Il n'a pas envie de, déjà, laisser un désaccord se mettre entre eux. Parti comme c'est parti, ils vont devoir se supporter un moment. Alors autant faire en sorte que les choses se passent bien entre eux. « C'est toi qui vois si tu es suffisamment en forme ou pas. » Et il est hors de question qu'il propose qu'elle reste là et que lui parte de son côté ! A présent qu'il l'a retrouvée, il n'a plus guère envie de la laisser partir ou, en tout cas, de s'éloigner d'elle trop longtemps. Ce serait bien trop risqué.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Mer 20 Juin - 16:51


Naël n’avait pas l’intention de la ménager. Ou du moins il manquait tellement de tact, qu’au final il lui avait fait comprendre qu’ils ne tiendraient pas longtemps. D’un autre côté, Aelisia préférait connaître la vérité. Il valait mieux une vérité pas appréciée, qu’un mensonge qui pouvait potentiellement rassurer les troupes. Elle n’essaie de pas montrer sa trouille. Mais c’est sans doute peine perdue. Aelisia a toujours été du genre à ne pas savoir gérer son stress. Que ce soit pour les examens ou pour des choses plus futiles, elle n’avait jamais appris à le faire. Alors, si on rajoute par-dessus le marché des hordes de zombie et des vivres pour seulement quelques jours, le résultat n’était pas glorieux. Elle préfère ne pas répondre : il valait mieux avoir des vivres pour quelques jours, que rien du tout, dans un sens.

« Oui, on trouvera autre chose. Quand on se sera remis de tout ce bordel. Et puis, tant qu’on a un toit et qu’on erre pas dans la nature… Honnêtement, je me serais pas vu tenir une nuit de plus dans la forêt… »

Avoir un toit sur la tête, ça donnait un semblant de protection. Les zombies ne pouvaient pas forcément rentrer si nous étions abrités par quelque chose. Pas comme ces quelques jours que j’avais passé, à moitié terrée dans un trou, pour que personne ne me voit. Aelisia était monté dans l’arrière du camion, plus par réflexe qu’autre chose. Tout en observant l’intérieur, comme si c’était un endroit magique, elle demandait à Naël s’il avait fait un tour dans le coin. Peut-être qu’ils trouveraient des vivres et qu’ils pourraient tenir plus longtemps, qui sait ? Aelisia regarda Naël. La balle était dans son camp à elle : devaient-ils ressortir ou attendre le lendemain pour aller fouiller les alentours ? Une petite voix dans sa tête, lui disait de rester, de se reposer. Mais une autre lui fit remarquer que pour le moment, il faisait plutôt beau et que ça ne pouvait pas forcément durer. Il était plus facile de trouver quelque chose par beau temps.

« Ecoute, au point où j’en suis niveau fatigue, je ne suis plus à ça près. On a qu’à aller faire un tour, sans trop s’éloigner. Après tout, on pourra se reposer en revenant. »

Aelisia fit un faible sourire à Naël. Elle attrapa de nouveau son sac à dos, qu’elle avait mis dans un coin et le mis sur ses épaules. Elle descendit du camion, et prit son couteau dans ses mains. Elle ne s’en était jamais servis, ou du moins ça n’avait pas été pas glorieux. Elle voulait montrer à Naël, qu’elle pouvait arriver à tuer un zombie, un jour. Un regard vers son compagnon, elle lui dit :

« T’es prêt ? On part dans quelle direction ? »

La paysage s’étendait à perte de vue devant elle. Si ce n’était pas la réalité, elle aurait clairement pensé que c’était un film. Ce genre de film avec des images sensationnelles que ces parents affectionnaient tant.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Dim 24 Juin - 15:26


BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

Pour le coup, Naël ne peut pas s'empêcher de se dire qu'ils manquent de chance. Ils ont pourtant un "toit" - si tant est que l'on puisse qualifier le camion ainsi - sur la tête. De quoi manger pour un ou deux jours aussi... Mais le problème, c'est que l'incident d'il y a quelques jours traîne toujours dans son esprit. Lorsqu'il ferme les yeux, il a l'impression de revoir les tentes prendre feu après le passage des bombes, d'entendre encore et encore les cris, les bruits de déflagration et tout ce qui allait avec. Heureusement, il est désormais avec Aelisia et une partie de son traumatisme peut disparaître. Évaporé par sa présence. « C'est sûr que ce sera plus agréable que dans la forêt... » Naël n'a jamais été difficile en termes de confort ; après tout, il vivait dans sa voiture. Ceci étant dit, il est toujours préférable d'être dans un camion comme aujourd'hui, que dans la forêt sans réel abri... Les animaux s'en donnent vite à cœur joie, sans parler des rôdeurs et survivants errants. Quoi qu'il en soit, Naël n'a pas envie de prendre toutes les décisions pour deux. Aelisia, bien que novice dans l'art de la survie, a également son mot à dire. Il est assez surpris de l'entendre dire qu'ils feraient mieux d'aller faire un tour. Ce n'est pas qu'il la sous-estime, mais il ne s'attendait pas vraiment à entendre cela de sa part.

Evidemment, il est agréablement surpris. Il préfère cela lui aussi, bien qu'épuisé et pressé de pouvoir fermer les yeux et dormir l'espace de quelques heures. Peut-être que Aelisia n'est pas aussi novice qu'il le pensait. « Très bien, on fait comme ça. » Puisqu'il lui a donné le choix, il ne va pas aller à l'encontre de sa décision maintenant. S'accroupissant, Naël prend tout de même quelques minutes pour débarrasser son sac à dos des derniers trucs inutiles. Il ne garde que l'essentiel, et juste une boîte de bouffe au cas où. Au moins, il y aura de la place pour tout ce qu'ils pourraient trouver... Avec un peu de chance, ils auront même besoin d'un autre sac qu'ils trouveront sur place. Mais bizarrement, il n'y croit pas trop. Oublié le Naël éternellement optimiste, place au Naël désabusé. Il n'en ira ainsi que l'espace de quelques jours... Le temps qu'il fasse son deuil du camp et, surtout, de sa voiture. Preuve supplémentaire s'il en fallait une qu'il n'est pas dans son état normal, il laisse son nunchaku à l'arrière du camion et privilégie un couteau nettement plus grand et facile d'utilisation. Enfin, il rejoint Aelisia à l'extérieur. « Prêt ! Plutôt en face de toi, j'ai déjà fait un tour de l'autre côté », lui répond-il tout en fermant les portes arrières du camion. Il glisse les clés dans sa poche une fois le tout verrouillé et entreprend de marcher légèrement devant Aelisia. Pure mesure de précaution. « A tout hasard... Tu sais chasser ? Ou reconnaître les plantes comestibles ? » Peut-être que la chance va finir par tourner et se joindre à eux...

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne
LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24459

× Points de vie : :
122

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia Dim 26 Aoû - 10:15

RP archivé suite à la suppression d'Aelisia. coeurrose

_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia

Revenir en haut Aller en bas

[FLASKBACK] BOULEVARD OF BROKEN DREAMS | ft. Aelisia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-