Tell me how to survive.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
LES INDICES DU JEU N°2 ARRIVENT BIENTÔT. DE MÊME POUR LE NOUVEAU JEU. En mai 2018, le forum a CINQ ANS ET DEMI.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Tell me how to survive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



× A propos du vaccin : :
Non, Enzo ne se l'est pas fait injecter. Il ne pense pas que le monde puisse être sauvé. Ni la terre, ni l'humanité.

× Âge du perso : :
15ans et demi.

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, près de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
Ecolier.

× Messages : :
124

× Points de vie : :
26

× Copyright : :
@Robz

× Avatar : :
Chandler Riggs.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
@Robz

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Tell me how to survive. Sam 21 Avr - 20:18

Tell me how to survive
i'm useless by myself
____________________________________



Une nuit comme il n'en avait pas passé depuis longtemps. Enzo était si épuisé qu'il ne s'était pas senti partir. Mais lorsqu'il se réveilla sous les arbres le cachant avec parcimonie du soleil, sa tête était confortablement posée sur un oreiller. Il n'avait pas les marques de sa chemise, ni-même de son sac qu'il se servait habituellement pour dormir. Il n'avait rien entendu d'alarmant, jusqu'à ce qu'un bruit de casserole perce ses tympans. La couverture qui le gardait au chaud a volé, alors qu'il ne s'était même pas rendu compte du bien être qu'elle lui avait procuré. Depuis la chute des bombes, Enzo était tout seul. Il n'avait pas mangé à sa faim, il n'avait pas passé une bonne nuit de sommeil, il n'avait pas été une seule fois bien. Par automatisme, par peur qu'un rôdeur soit dans le coin, Enzo avait attrapé son arme posée à côté de sa main. En se levant, de son oeil unique au bandage propre, la vision encore trouble, il avait directement pointé le canon sur la femme face à lui. Sur Skye, qui a immédiatement réagis à la menace. Sans appuyer sur la détente, comme s'il hésitait sans savoir pourquoi, il faut quelques secondes à Enzo pour se remémorer la situation de la veille. Il est obligé de regarder le lit, le camp, la toile de tente, le feu, pour se rendre compte de la connerie qu'il vient de faire. Une angoisse plus grand né en lui, alors qu'il menace directement la femme qui lui est venue en aide hier soir. Celle qui l'a nourri. Est-elle celle qui lui a apporté la couverture, aussi ? Enzo se pose tout un tas de question, mais pourtant, il ne baisse pas son arme. Il implante une nouvelle fois son regard dans celui de la femme, qui n'a pas bougé parce qu'elle ne veut certainement pas se prendre une balle.

« - Tu devrais avoir peur de moi. » Dit-il simplement, sans baisser la menace de l'arme à feu. « J'en ai tué, des commes vous. Trente-huit. »

C'est un nombre exact qu'il ne pourra jamais oublier, parce que Bianca n'a pas pu cesser de les compter. Le nombre d'adulte qu'il a tué, est divisé en deux parties. Ceux qui le méritaient, et ceux qu'il a abattu, comme ça. Sans aucune raison préalable, juste parce qu'il avait peur qu'ils puissent le faire du mal, comme le -M l'avait fait. Son coeur bat à un rythme incontrôlable, sa respiration est sacadée. Enzo a du mal à réagir, à décoler ses doigts de l'armes qui se sont durcis à cause de la force qu'il y met.

« - Elle disait qu'ils n'étaient pas tous méchants... » Sa tête bouge légèrement, parce que ses rêves l'ont plongé avec le souvenir de Bianca. Se réveiller reposé, et avec le ventre non-affamé, est nouveau, Enzo est perturbé. « Elle avait tord... S'ils ne voulais pas notre bouffe, ils voulaient nos flingues. S'ils les voulaient pas, ils voulaient nous prendre le reste. »

Le jeune homme hésite, une nouvelle fois, quelques secondes. L'extrémité de l'arme vrille, il ne tente même plus de la maintenir droite. Alors, Enzo baisse son bras pour pointer l'arme au sol. L'enfant se rend compte que ce n'est pas à Skye, qu'il en veut. Ce n'est pas elle, la fautive. Ce n'est pas elle, qui lui veut du mal. Skye, elle n'a rien du -M. Skye, elle est belle. Hier soir, elle était douce. Il se réveille avec cette nouvelle envie ; ne pas lui faire du mal. Enzo lâche son arme après y avoir enclanché la sécurité, elle tombe lourdement à terre.

« - Désolé... » Murmure-t-il. Enzo en vient à douter qu'elle ait pu entendre, il baisse la tête par honte, parce qu'il n'a pas envie de répéter ce mot. « T'es pas comme eux, merci de ce que t'as fais hier... et désolé de m'être endormi comme un gamin. »
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



The devil whispered in my ear : "you're not strong enough to withstand the storm". Today I whispered to the devil's ear : "I am the storm".



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et n'est pas sûre de le vouloir

× Âge du perso : :
42 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
lieutenant à la criminelle

× Messages : :
82

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
Lonely Angel (avatar)

× Avatar : :
Diane Krüger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Mer 16 Mai - 11:42



LEARN TO SURVIVE
Survivors have scars. Victims have graves.
La nuit était maintenant passée. Skye avait commencé le tour de garde, avant de réveiller son mari pour qu'il prenne la relève. Et désormais, il était temps de tout ranger et de lever le camp. Il était extrêmement rare pour les Frances de rester deux nuits consécutives au même endroit. Comme ils ne pouvaient jamais prévoir s'ils avaient été repéré ou non, et préférant mettre tous les chances de leur côté, ils bougeaient sans cesse. C'était une vie difficile, mais néanmoins nécessaire à la survie. Car même si Skye était fatiguée de ce nouveau monde, elle tenait encore trop à la vie et à son mari pour simplement abandonner la partie. Et puis, c'était le propre de l'humain, n'est-ce pas, de tenir à la vie malgré les souffrances, persuadé qu'un meilleur devait forcément arrivé après le pire ? Quoi qu'il en soit, Skye avait déjà commencé à ranger pas mal d'affaire et vint s'occuper des diverses casseroles et ustensiles pour manger. Malheureusement, malgré ses efforts, elle réveilla sans le vouloir l'adolescent qui dormait toujours contre son arbre. Et là, sa réaction la laissa immobile de stupeur. Enzo se leva avec une vélocité impressionnante et pointa son pistolet sur elle, qui tenait toujours sa casserole. « Tu devrais avoir peur de moi. J'en ai tué, des comme vous. Trente-huit. » Des comme eux ? Skye imaginait qu'il parlait d'adultes et non pas de personnes qui auraient pris soin de lui en lui proposant nourriture et protection. A moins que l'apocalypse l'ait déjà transformé en quelque chose de pire qu'en rôdeur ? Ils en avaient déjà vu, les Frances, des êtres humains qui s'était complètement déshumanisés pour devenir des monstres. C'était pire que tout. Alors Skye espérait sincèrement que ce gamin n'en arriverait jamais là. « Elle disait qu'ils n'étaient pas tous méchants... » Elle ? Mmm, Enzo n'avait donc pas toujours été seul et avait dû se retrouver séparé de son groupe. En dépit des circonstances et de sa peur de mourir, la quarantenaire restait une policière dans l'âme dont le cerveau faisait des connexions entre les différentes informations qu'elle collectait, informations qui lui permettraient peut-être de faire entendre raison à Enzo. « Elle avait tort... S'ils ne voulais pas notre bouffe, ils voulaient nos flingues. S'ils les voulaient pas, ils voulaient nous prendre le reste. » A ses paroles, la peur de mourir laissa place à la compassion. Pas étonnant que l'adolescent avait réagi si durement avec Seth, et maintenant avec elle. Si toutes les personnes qu'il avait croisé, principalement des adultes qui auraient du l'aider, l'avait malmené, utilisé et volé, Enzo ne pouvait qu'être rage et colère contre eux. Sans compter qu'il parlait d'elle. Qui était cette fille ? Cette femme peut-être ? Est-ce qu'elle était toujours vivante ou est-ce qu'elle aussi on lui avait pris ? Skye aimerait dire quelque chose pour l'apaiser, le rassurer, mais elle sent que l'adolescent est instable et qu'il est pris dans ses pensées. Alors pour le moment, elle préfère attendre encore un peu de voir ce qu'il va faire ou dire, tout en réfléchissant à ce qu'elle va pouvoir elle-même faire pour désamorcer cette situation. Parce que si elle est sincèrement désolée pour lui, Skye ne peut s'empêcher de penser à Seth. Si jamais il arriverait sur ces entrefaites, il pourrait très mal réagir de voir sa femme être tenue en joue par le gamin qu'il a aidé la veille. Et ça pourrait vite très mal finir. Or elle tient à lui plus qu'à tout autre chose. Il faut donc absolument que la situation se calme avant le retour de Seth. Et puis Enzo méritait vraiment qu'on s'occupe enfin de lui comme il le mérite. Ce n'était qu'un gamin bon sang ! Dire que certains parents faisaient tout pour épargner au maximum à leurs enfants les horreurs de cet apocalypse, et à côté il y avait des enfants et des adolescents comme Enzo qui survivaient presque par miracle. Non, il fallait vraiment qu'elle fasse quelque chose pour lui, en commençant par lui montrer que tous les adultes ne se valaient même s'il avait eu la malchance de tomber sur les pires. D'ailleurs, preuve que Enzo lui-même était fatigué de ce combat, elle le vit hésiter à la garder en joue, avant de finalement baisser son arme. « Désolé... » laissa-t-il échapper dans un murmure, un mot que Skye devina plus qu'elle ne l'entendit. « T'es pas comme eux, merci de ce que t'as fais hier... et désolé de m'être endormi comme un gamin. » Être comme eux ? Franchement, Skye se demandait quel genre de tarés sans cœur il fallait être pour s'en prendre à des jeunes sans défense. Et autant dire que, même si elle était une ancienne flic et une adulte, des nuisibles comme ça, elle s'en débarrasserait sans ciller si son chemin devait croiser le leur. « Tu n'as pas à t'excuser... Je comprends. » affirma-t-elle en posa sa casserole qui ne l'avait quitté depuis le début. « Je crois qu'à ta place, j'aurais fait la même chose dans cette situation. » Inutile de se voiler la face, les humains normaux voulaient juste survivre au mieux dans ce monde apocalyptique. Pas tuer ou voler, juste survivre sans perdre ce qui faisait d'eux des personnes avec un cœur et une morale. « Je ne sais pas ce que tu as traversé, mais je te promets que ça ne t'arrivera jamais tant que tu resteras avec nous. Oh, nous ne sommes pas parfaits avec Seth, et je ne peux pas te demander de nous faire confiance si facilement. Sache simplement que tu es libre de partir quand tu veux, et que le jour où tu le décides, tu pourras emporter ce dont tu as besoin pour ton périple. Comme on prendra les risques ensemble, on partagera tout ensemble. » Skye lui adressa ensuite un sourire bienveillant et encourageant. Il ne fallait qu'il se flagelle pour ce qui venait de se passer, même si tout ça avait créer une vive émotion chez eux deux, et surtout chez la blonde. Ce n'était pas tous les matins qu'elle se faisait viser au petit-déjeuner. « Au fait, il reste du ragoût d'hier. Tu en veux pour le petit-déjeuner ? » demanda-t-elle, cherchant à alléger l'ambiance et se promettant qu'elle chercherait à en savoir plus lorsque la situation s'y prêterait. Car pour l'instant, Enzo aussi avait besoin de reprendre ses esprits. Inutile de lancer un interrogatoire donc, d'autant que l'adolescent lui parlerait sûrement de lui-même lorsqu'il se sentirait en confiance avec elle.
   
code by bat'phanie

_________________

I was looking for a breath of life,
A little touch of heavenly light.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



× A propos du vaccin : :
Non, Enzo ne se l'est pas fait injecter. Il ne pense pas que le monde puisse être sauvé. Ni la terre, ni l'humanité.

× Âge du perso : :
15ans et demi.

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, près de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
Ecolier.

× Messages : :
124

× Points de vie : :
26

× Copyright : :
@Robz

× Avatar : :
Chandler Riggs.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
@Robz

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Mar 5 Juin - 19:03

Tell me how to survive
i'm useless by myself
____________________________________



Enzo, il n’a pas croisé que des connards sur sa route. C’est d’ailleurs pour ça que Bianca lui en voulait autant des changements qui opéraient en lui, depuis la mort du -M. Parce qu’il a tué les premiers par la simple peur d’être de nouveau enfermé, les autres n’étaient pas tous mauvais. Enzo, il a déjà tué des gens bien, juste parce qu’il ne les sentait pas. Parce qu’il voulait ce qu’ils avaient. Alors, il a appuyé sur la détente. Mais les remontrances de Bianca, sa disparition, et la mort de Fabian ont changé les choses. Enzo, il en a marre de courir. Il veut simplement la retrouver, et vivre avec elle comme ils le faisaient avant. Il a regardé Skye prendre la parole, l’écoutant avec attention.

“ - Je ne sais pas ce que tu as traversé, mais je te promets que ça ne t’arrivera ja… ”
“ - Si ça devait se reproduire, je me tirerais une balle dans la gueule. ”

Enzo, il a coupé Skye lorsqu’elle a commencé à dire cette phrase. Son regard sérieux, et pénétrant, montre qu’il est sérieux. S’il devait un jour recroiser la route d’un monstre comme le -M, il n’hésiterait pas une seule seconde à se suicider. La vie ne vaut pas le coup, pour revivre la même chose une deuxième fois. Enzo, il a tout de même écouter le reste des paroles de cette femme. Elle paraît sage. Aussi douce qu’elle l’était la veille. Et pendant qu’elle parle, Enzo, il a l’impression de revoir sa mère. Comme il avait pu en avoir l’impression autour du feu. C’est bien la première fois qu’il repense à elle, depuis toutes ces années. Ca lui fait mal, il grimace, mais ce n’est pas à cause de ce qu’elle dit.

“ - Vraiment? ” Demande-t-il complètement surpris. “ Si je veux partir, je prendrais ce dont j’ai besoin? ” Le garçon peine à y croire, mais les yeux de la femme lui donnent envie de la croire. Alors, il sourit. Simplement, et s’approche d’elle lorsqu’elle propose une part de ragoût. “ Faudrait être débile pour refuser ta bouffe… ”

Voilà un compliment mal dit. La grimace, et le regard qu’il lance à Skye montre bien qu’il aurait voulu que les mots sortent autrement de sa bouche. Mais Enzo n’est pas doué pour faire des compliments. C’est toujours quand il est trop tard, qu’il se rend compte de ce qu’il a dit. Il se souvient encore du goût du repas de la veille. S’il ne refuserait jamais un repas, dans n’importe quelle circonstance, il ne dirait pas non pour manger plusieurs part des talents culinaires de Skye. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas mangé un véritable repas. L’enfant, il a laissé préparer le repas par la blonde. Il a rangé ses affaires, en les laissant dans un coin. Suffisamment visible pour qu’il puisse les voir de sa position, mais assez loin de portée pour montrer qu’il fait des efforts.

Ce n’est que lorsqu’il eut une nouvelle portion entre ses mains, qu’Enzo reprit la parole. Il avait d’abord reniflé l’odeur chaude. Son oeil s’était fermé pour profiter de cet instant. Puis, il avait mangé. Bien moins vite et goulument que la veille. Enzo, il a profité pour la première fois d’un vrai repas. Ce n’est que lorsque la cuillère glissa sur le fond du récipient pour la première fois, qu’il redressa ses yeux sur le visage de Skye, occupée à autre chose. Enzo, il n’utilise jamais les bons mots. Ni les bonnes tournures de phrases. Mais parfois, ce n’est pas vraiment ça, le problème. Des fois, il est juste impertinent. Il s’évade rapidement vers des pensées, et fonce dans le tas pour avoir une réponse. Enzo, il n’a absolument pas peur d’être brusque avec un adulte. On dirait même que c’est une fâcheuse habitude pour les faire réagir. Pour voir jusqu’où ils sont capables d’aller. Alors, il pose la question qui lui trotte dans la tête depuis qu’il a vu la scène.

“ - C’est quoi, les cicatrices, qu’il a dans son dos? ” Enzo sait qu’il n’a pas besoin de dire le nom de Seth. Il questionne, alors, la tête relevée pour montrer qu’il n’a pas peur. Mais il se rend compte rapidement qu’il est peut-être allé un peu loin. Alors, il tente de se rattraper par le premier moins qu’il lui vient à l’esprit. “ Enzo… c’est mon prénom. ” L’enfant demande quelque chose de personnel, alors il fait un effort pour leur dire, pour la première fois, le prénom qui le suit depuis sa naissance.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



The devil whispered in my ear : "you're not strong enough to withstand the storm". Today I whispered to the devil's ear : "I am the storm".



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et n'est pas sûre de le vouloir

× Âge du perso : :
42 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
lieutenant à la criminelle

× Messages : :
82

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
Lonely Angel (avatar)

× Avatar : :
Diane Krüger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Jeu 21 Juin - 12:17



LEARN TO SURVIVE
Survivors have scars. Victims have graves.
Plus que pour sa propre vie, Skye avait peur pour son mari. Elle le connaissait suffisamment bien pour savoir dans quels sombres ténèbres il pourrait tomber si elle l'abandonnait pour rejoindre le camp des morts. Et à vrai dire, la policière ne pouvait aussi s'empêcher d'avoir peur des répercussions que cette action pourrait avoir sur le jeune homme. Chaque humain qu'il tuait le poussait un peu plus vers sa propre inhumanité. Mais surtout, qu'avait-il bien pu subir pour être à ce point sur la défensive ? Jamais il ne baissait sa garde, sauf lorsque la fatigue avait eu raison de lui la veille, et il était toujours sur le qui-vive. Quant au mot confiance, il semblait ne même pas faire partie de son vocabulaire. Bien sûr, en ces jours troublés, il valait mieux savoir se méfier. Néanmoins, pour survivre, il fallait aussi savoir apprendre à tendre la main vers les autres. Si tous n'étaient pas de bonnes personnes, tous n'étaient pas mauvais non plus. La majorité cherchait d'ailleurs à simplement protéger sa famille et ses amis. D'ailleurs, l'adolescent vint à parler d'une personne qu'il connaissait et qui essayait d'exercer une bonne influence sur lui. Hélas, il en parlait au passé. Aussi, et malgré l'arme pointée sur elle, Skye ne pouvait s'empêcher de ressentir de la compassion pour ce gamin. Si jeune et pourtant déjà si abîmé par la vie... Elle lui promit alors que s'il restait avec eux, elle et son mari prendraient soin de lui et veilleraient à ce qu'il ne revive plus jamais les mêmes horreurs qu'il avait connues jusqu'ici. Et elle espérait aussi qu'à un moment donné, s'il décidait de ne pas la tuer, elle puisse connaître l'entièreté de son histoire. « Si ça devait se reproduire, je me tirerais une balle dans la gueule. » asséna-t-il avec force, ne laissant pas le temps à Skye de finir sa phrase. L'espace d'un instant, surprise par sa réaction si vive et violente et par le poids de ses paroles, la policière se tut, tout en l'observant avec empathie. Quoi qu'il ait vécu, c'était une plaie encore à vif qui n'était, apparemment, pas prête de cicatriser avant un moment. Et encore, rien ne prédisait qu'une meurtrissure pareille pouvait guérir... Skye et Seth feraient en sorte de l'y aider.

Finalement, l'adolescent baissa son arme, au grand soulagement de la quarantenaire. Et surtout, il le fit avant que n'arrive son mari. Parce que si jamais Seth serait arrivé sur ces entrefaites, elle n'osait imaginer comment la situation aurait pu tourner. Quoi qu'il en soit, plutôt que de se montrer distante, Skye fit comme si rien ne s'était passé, l'assurant de sa compréhension et lui expliquant que, tant qu'il serait avec eux, ils partageraient tout et que, si un jour il décidait de s'en allait, il pourrait prendre ce dont il aura besoin pour continuer seul son aventure. « Vraiment ? Si je veux partir, je prendrais ce dont j’ai besoin ? » demanda-t-il, réellement surpris. « Bien sûr. » acquiesça-t-elle en souriant. Et là, pour la première fois depuis que Skye avait fait sa connaissance la veille, elle vit un sourire apparaitre aussi sur le visage de l'adolescent. A ce moment-là, Skye sentit son cœur faire un bond de joie dans sa poitrine. Rien que de lire de l'espoir dans le regard de ce gamin la rendait heureuse à son tour. Toujours en souriant, elle lui proposa du ragoût de la veille en guise de petit-déjeuner. « Faudrait être débile pour refuser ta bouffe… » Sa réplique l'amusa, et Skye s'empressa de lui réchauffer le repas d'hier soir. « Ravie de voir que mon apprentissage chez les scouts puisse te régaler à ce point. » sourit-elle en lui faisant un clin d’œil, devant son air confus. Visiblement, il aurait aimé dire autre chose, mais le naturel revient toujours au galop. Finalement, l'adolescent se leva pour ranger ses affaires tandis que Skye surveillait la cuisson du ragoût. Puis elle le lui servit dans un bol avec une cuiller qu'elle posa sur une serviette au sol. « Et voilà ! Monsieur est servi. » sourit-elle, prenant quelques instants pour rester assise avec lui, comme une mère avec son enfant, avant de se lever et de terminer le rangement de ses propres affaires.

C'est alors qu'une question inattendue figea Skye sur place. « C’est quoi, les cicatrices, qu’il a dans son dos ? » Elle ne savait pas à quel moment il avait pu les apercevoir, mais elle savait en revanche très bien d'où elles venaient et que le sujet restait tabou pour son mari. Se rendant peut-être compte de l'effet de sa question, le jeune homme reprit la parole pour se présenter, et changer de sujet de conversation. « Enzo… c’est mon prénom. » A ce moment-là seulement, Skye se remit à se mouvoir normalement et se tourna vers lui, un sourire aux lèvres. « Enchanté de faire ta connaissance Enzo. C'est un très joli prénom. » affirma-t-elle. Mais elle n'oubliait pas pour autant sa question. Devait-elle y répondre ? D'un côté, ça pourrait l'aider à comprendre que Seth aussi avait connu la torture, d'une certaine manière, par son propre géniteur. Cependant, elle n'était peut-être pas la plus légitime pour en parler. « Et pour ta question, je pense que tu devrais la poser directement à Seth. Vous avez apparemment plus de points communs que tu ne le soupçonnes... » déclara-t-elle avec un certain mystère, espérant que ça suffirait à maintenir sa curiosité et que les deux hommes puissent se rapprocher à travers des souvenirs douloureux.
code by bat'phanie

_________________

I was looking for a breath of life,
A little touch of heavenly light.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



× A propos du vaccin : :
Non, Enzo ne se l'est pas fait injecter. Il ne pense pas que le monde puisse être sauvé. Ni la terre, ni l'humanité.

× Âge du perso : :
15ans et demi.

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, près de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
Ecolier.

× Messages : :
124

× Points de vie : :
26

× Copyright : :
@Robz

× Avatar : :
Chandler Riggs.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
@Robz

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Mar 26 Juin - 18:44

Tell me how to survive
i'm useless by myself
____________________________________



Un maigre sourire a traversé son visage lorsqu’elle a complimenté son prénom. Parce qu’il ne fait plus attention à ce genre de choses. Un nom, c’est un nom. Qu’il soit joli, moche, long, et court, il ne sert qu’à parler de quelqu’un. Mais ce compliment le touche, lui montre encore une fois, que tout le monde n’est pas comme lui. Certain ont gardé des traces de ce qu’ils étaient avant. De ce qu’il se faisait, avant que le monde ne sombre. Pourtant, son sourire disparaît lorsque Skye refuse de répondre à sa question. S’il est passé directement par elle, c’est parce qu’il espérait ne pas avoir à poser la question à son conjoint. Il l’intimide, lui ferait presque peur. Mais Enzo ne peut pas se résoudre à l’avouer. Alors, il agit toujours de la même façon face à un obstacle ; il veut se faire plus grand et méchant qu’il ne l’est. Si ses répliques avaient fusé avec Seth, la veille, c’est uniquement pour cette raison ; Enzo veut montrer qu’il n’a besoin de personne.

“ - J’avoue… ” Souffle-t-il, sans haine ni colère dans la voix. Skye trouve la manière dont s’adresser à lui pour qu’il reste doux comme un agneau. “ J’aurais pas dû t’poser la question. ”

Mais elle a attisé sa curiosité un peu plus. Alors, le garçon a fini ce petit-déjeuner copieux. Il faut être honnête ; manger deux fois de suite, un si bon et copieux repas, lui donne mal au ventre. A ce gamin qui n’avait pas mangé à sa faim depuis bien longtemps. Ses intestins le tiraillent dans tous les sens, mais Enzo n’y fait pas attention. Il s’est contenté de remercier Skye, avec des mots cette fois-ci. Un simple merci, dans un souffle presque inaudible, mais qu’il est sur qu’elle a perçu. Par ce petit sourire qui est né aux coins des lèvres de Skye, qu’il a remarqué parce qu’il naît à chaque fois qu’elle est contente. A chaque fois qu’elle réussit une étape qu’elle s’est donnée comme mission. Si Enzo ne se rend pas compte de ce qu’elle essaye de faire, c’est parce qu’il semble l’apprécier. Aimer sa douceur, aimer la façon dont elle prend soin de lui depuis la veille. Un repas, une nuit tranquille, valent milles mots. Enzo n’est pas naïf, mais il semble déjà laisser tomber sa carapace face à elle.

L’enfant, il a quitté la femme après lui avoir demandé où était l’eau qu’il entendait, au loin. Un petit ruisseau, où Skye a nettoyé les gamelles. Où Seth s’est évaporé avant qu’Enzo ne se réveille. Fait étonnant, Enzo a quitté le camp sans son sac à dos. Il a laissé ses affaires là-bas, sans penser que Skye puisse regarder à l’intérieur pour en découvrir plus sur lui. Mise à part ses rollers, les chaussons en forme de licorne de Bianca, une vieille boussole militaire volée au -M, des compresses et bandages ainsi que les petites bouteilles d’eau volées la veille, il n’y a rien. C’est tout ce qui est important à ses yeux. Le reste, il le porte sur lui. Sa montre à cadran solaire, son poignard, et son arme à feu. Elle est pleinement chargée, il n’y a plus de munitions dans son sac. Enzo était au bout du rouleau lorsque Seth l’a trouvé. Un miracle au dos lacéré par la vie.

C’est ce qu’Enzo voit directement, lorsqu’il arrive près de l’eau. Il voulait simplement se rafraîchir, prendre le temps de digérer ce lourd repas. Mais son oeil a tout de suite vu le dos de Seth, cicatrisé depuis le temps. L’homme est en train de se laver, on pourrait croire qu’Enzo l’épit. Mais le brun n’a pas cherché à se cacher non plus. Il s’est contenté d’avancer jusqu’à être à quelques pas de l’eau. Son regard posé sur Seth, il trahi sa présence grâce à la question qui lui brûle les lèvres depuis qu’il a vu les marques de la vie. Depuis qu’il s’est rendu compte que cet homme, lui aussi, a connu la souffrance physique. Mais lui, au moins, peut les cacher sous ses vêtements pour ne pas qu’on sache le mal qu’il a connu. La cicatrice d’Enzo, il ne peut pas la cacher, elle est visible de tous. Même avec ce bandage, surtout à cause de lui, on remarque tout de suite que quelque chose cloche chez lui.

“ - T’as eu ça comment?” Enzo n’y va pas par quatre chemins. Il reste debout, regarde l’homme qui finit par se tourner vers lui. “ Tes cicatrices… ça fait longtemps q'tu les as?”
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar



Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
1105

× Points de vie : :
15

× Copyright : :
lux aeterna

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Jeu 16 Aoû - 22:53


Tell me how to survive.
Un côté paternel qui se cache ?
J'avais bien besoin de faire un brin de toilette, de toute façon vue le caractère de ma femme, il était même préférable que je ne songe pas à devenir un porc. Ce n'était pas parce que c'était l'apocalypse, qu'on allait oublier de s'offrir un peu d'entretien niveau hygiène. Je n'aurais pas connu Skye, il est vrai que je m'en serais sans doute moqué, mais avec elle, tout était différent, j'avais changé et en bien. Pour en revenir aux événements précédents, hier soir j'avais trouvé un gamin en mauvaise posture, les hommes étaient de plus en plus cruels, il est vrai qu'au lieu de serrer les coudes, il était préférable de s'en foutre plein la tronche ... Quand j'avais vue l'état de ce gosse, une ancienne colère m'avait de nouveau envahie ... Une vieille colère, celle que je ressentais envers mon père ... Déjà que le gosse était borgne, voilà qu'il s'en prenait plein la face ... Oui je suis loin d'être doué côté sociabilité, mais je sais respecter les limites, surtout quand ça concerne un enfant. Enzo était ce qu'on pouvait appeler, un enfant sauvage ou un enfant perdu ... L'un des nombreux enfants dans Peter Pan, ceux à qui je venais souvent à me comparer, lorsque j'étais encore moi même un enfant. C'était plongé dans mes songes, que je faisais un brin de toilette, tout en restant à l’affût du moindre bruit, d'ailleurs je pus ressentir une présence ... Alors que j'étais près à sortir mon couteau, je reconnu la voix du gamin. Ce qu'il me dit, me glaça la sang. Prenant une profonde inspiration, ce n'était pas la peine que je songe à me cacher, il était trop tard, à quoi bon nier ? Puis je repris ma toilette, l'eau était très froide, mais au moins elle avait le don de bien me réveiller.

-Oui ...

Puis je me retournais vers Enzo, avant d'aller chercher ma chemise. Je connaissais peut-être ce gosse depuis hier, je savais qu'il n'était pas du genre à mâcher ses mots.

-Pour te première question ... Je dirais un peu de tout ... Et toi ? Ton oeil ?


Je gardais un air neutre, même si il était vrai que j'étais moins bourru que la veille.
code by bat'phanie

_________________
I Don't Want To Miss A Thing
« Je pourrais rester éveillé pour vous entendre respirer, regarder pendant que vous dormez, alors que vous êtes loin et rêver » by Wiise


Dernière édition par Seth Frances le Mar 21 Aoû - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



× A propos du vaccin : :
Non, Enzo ne se l'est pas fait injecter. Il ne pense pas que le monde puisse être sauvé. Ni la terre, ni l'humanité.

× Âge du perso : :
15ans et demi.

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, près de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
Ecolier.

× Messages : :
124

× Points de vie : :
26

× Copyright : :
@Robz

× Avatar : :
Chandler Riggs.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
@Robz

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Mar 21 Aoû - 19:19

Tell me how to survive
i'm useless by myself
____________________________________



Enzo, il a écouté le propos de Seth, et vu la tête qu’il tire, l’homme peut tout de suite comprendre que ça ne lui suffis pas comme réponse. “Un peu de tout” c’est tellement vaste. Alors, il l’a regardé en plissant son unique et dernier oeil, comme s’il cherchait à percer à jour cet homme bien moins brut de décoffrage que la veille. C’est à croire qu’ils parviennent à se radoucir en voyant quelqu’un d’aussi bourue qu’eux-même. Mais Enzo, il ne se laisse pas démonter. Pas même après la question de Seth au sujet de son oeil. Croit-il réellement qu’il partagera son secret si lui ne le fait pas ?

“ - La cicatrice à mon genoux, et à ma cheville, ça, c’est un peu de tout et n’importe quoi.” Dit-il en croisant les bras, usant de l’ironie pour montrer à quel point ce que Seth vient de dire est idiot. “ Vu les balafres que t’as derrière, c’est pas les branches d’arbres en te promenant dans la forêt “

C’est un gamin qui en rajoute une couche parce qu’il trouve la situation débile. Il regarde l’homme en attendant une réponse, redresse son nez comme s’il voulait montrer qu’il n’en démorderait pas. Et ce n’est qu’après avoir dit à Seth qu’il lui parlerait de son oeil, après avoir entendu son histoire, qu’il s’est tue. Il a voulu écouter ce que l’homme avait à lui dire, même si ce qu’il disait n’était peut-être pas la vérité. Mais c’est le seul moyen qu’Enzo a pour s’ouvrir à quelqu’un d’autre.

Parler de malheur à quelqu’un qui en a vécu, est plus facile. Parler avec quelqu’un qui a le même caractère rend les choses aisées. Etrangement, c’est la première fois qu’Enzo se sent un temps soit peu en confiance avec des adultes. Skye, c’est différent, mais avec Seth, il a l’impression d’être vraiment sûr la même longueur d’ondes. Un jour, Enzo, il espère être aussi fort que lui parce qu’il a pu terrasser ceux qui voulaient lui faire du mal à lui tout seul.

“ - Un connard a voulu me punir pour avoir gaspillé un peu d’eau…” Explique Enzo une fois qu’il se sent un peu plus en confiance, un peu plus proche de Seth. Le gamin, il avait enlevé ses chaussures pour marcher dans l’eau, parce que ça lui fait du bien. “ Alors il a prit un bâton, il l’a fait cramer, et il me l’a enfoncé au fond du crâne.” Enzo, il imite le mouvement -tel un gamin qu’il est, comme s’il avait lui-même le bâton de fonte entre les mains. Puis, il se tourne vers Seth, pour le regarder, et faire comme si il rigolait de cette histoire, comme si ça ne le touchait pas. “ Paf, comme ça.”

La réaction de Seth ne se fait pas attendre, mais Enzo tente de lire sûr son visage ce qu’il pense de tout ça. Mais il n’arrive pas à soutenir son regard, alors, il détourne la tête. Au fond, c’est un souvenir qui fait encore mal, alors qu’il date de plusieurs années maintenant. Il finit par hausser les épaules de façon indécente et redresse son visage, encore plus sérieux, vers Seth.

“ - Il est mort maintenant. J’l’ai tué pas longtemps après…” Encore, il hausse les épaules et se penche pour attraper de l’eau dans ses mains. “ J’l’ai laissé se transformer, et j’espère qu’il marche encore aujourd’hui pour bouffer les connards dans son genre.”
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar



Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
1105

× Points de vie : :
15

× Copyright : :
lux aeterna

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Mar 21 Aoû - 20:18


Tell me how to survive.
Un côté paternel qui se cache ?
A la réponse du gamin, cette fois-ci j'eu un sourire en coin, c'est que j'allais commencer à apprécier ce petit ... En même temps, il était normal qu'il ne soit pas satisfait de ma réponse, j'étais resté assez évasif ... Mais c'était un sujet toujours assez délicat pour moi ... Après devant le répondant de ce gosse, je devais bien admettre que j'allais surement finir par lui en parler davantage. Contrairement à la veille au soir, il est vrai que j'étais moins grincheux. Finalement Enzo croisa les bras, me parlant sur un ton ironique par rapport aux cicatrices que j'avais dans le dos, je détournais la tête vers le jeune homme, arquant un sourcil, avant d'afficher un nouveau sourire en coin. Boutonnant ma chemise, je voulais tout de même garder une once de fierté, avant, il n'y avait que Skye et mon frère qui pouvaient être au courant de l’existence de ses cicatrices, maintenant ce jeune homme en ferait parti ... Gardant le silence, je ne savais plus vraiment quoi dire ... Je venais de demander à Enzo ce qui c'était passé pour son oeil, celui-ci était resté assez ironique, mais je pouvais bien voir que son attitude était en train de changer ... Lui aussi semblait réfléchir ... Finalement Enzo se rapprocha et sans que je ne m'y attende, me parla de ce qui c'était passé. J'étais toute ouïe. Regardant le gosse retirer ses chaussures, celui-ci continua ... Instinctivement je serrais des poings, à ce qu'il me raconta. Enzo m'en parlait en riant, mais pouvais entendre qu'au fond de lui, il voulait en rire pour ne pas qu'on le prenne en pitié, finalement le gamin détourna la tête avant de me regarder à nouveau. De mon côté voilà qu'à présent je serrais des dents, ayant des envies de meurtre .... Reprenant la parole, je savais que j'étais loin d'être un modèle à suivre, mais dans ce nouveau monde, je préférais être honnête, être moi-même.

-Tu as eu raison ... Mon père était un véritable sal*p , il aimait passer ses nerfs sur ma mère, puis mon frère et moi ... Quand ma mère a commencé à tomber malade, il a privilégié ses fils entant que bunching ball, comme je te disais ... Il y a vraiment eu un peu de tout ... Ceinture, boucle de ceinture, cigarette et j'en passe

Dis-je tout en profitant du calme, puis de l'eau fraîche.

-Ma mère a craqué quand ont avaient 12 ans, ont a fuit et .... Il y a eu un accident avec un camion ... Avec mon frère ont a fini dans des familles d’accueil et mon père ... Il a juste fini en prison ... J'aurais aimer lui faire payer, heureusement quelqu'un ma fait changer d'avis
code by bat'phanie

_________________
I Don't Want To Miss A Thing
« Je pourrais rester éveillé pour vous entendre respirer, regarder pendant que vous dormez, alors que vous êtes loin et rêver » by Wiise


Dernière édition par Seth Frances le Mar 28 Aoû - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



× A propos du vaccin : :
Non, Enzo ne se l'est pas fait injecter. Il ne pense pas que le monde puisse être sauvé. Ni la terre, ni l'humanité.

× Âge du perso : :
15ans et demi.

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, près de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
Ecolier.

× Messages : :
124

× Points de vie : :
26

× Copyright : :
@Robz

× Avatar : :
Chandler Riggs.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
@Robz

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tell me how to survive. Dim 26 Aoû - 16:50

Tell me how to survive
i'm useless by myself
____________________________________



“ - C’est Skye, c’est ça?”

Enzo a demandé ça, parce qu’il a écouté avec attention ce que lui racontait Seth. Il a pas eu une enfance facile, tout l’contraire en faite. Au moins, Enzo, lui, il était pas tout seul dans sa misère. Pis elle a commencé que après que les zombis soient arrivés. Son père, il était bon avant. Sa mère aussi. Y avaient que ses frères pour être chiants, mais bon, c’était un peu comme ça dans toutes les familles, nan ? Mais Enzo, après avoir entendu ça, se sent plus en confiance avec Seth.

Parce qu’il sait ce que c’est de se faire battre, d’avoir mal, de vouloir protéger les autres. Il sait ce que c’est de vouloir se venger, il avait envie de le faire comme Enzo l’a fait sûr le -M. Il regrette pas de l’avoir fait. Parce qu’en plus d’avoir laisser crever plein d’enfant, il a laissé crever Thomas. Parce qu’il a fait des trucs trop sales à Bianca, pendant un temps. Parce qu’il était con et violent. Mais c’est surtout pour protéger B- qu’il avait agit ainsi. Enzo, il ne regrette pas, et ne le fera jamais.

Mais il se met tout de suite à penser à son propre père. Lui, il espère qu’il est toujours en vie pour pouvoir le tuer lui-même. Parce que Enzo n’oubliera jamais le jour où son père l’a abandonné, derrière un volet roulant qui le bloquait des zombis. Son père, il a laissé mourir son dernier fils pour sauver sa peau. Il a cru que son fils était mort, mais il a été sauvé par le diable en personne. Aujourd’hui, Enzo, il veut plus que tout retrouver Bianca. Mais si il pouvait trouver son père sur le chemin pour le faire tomber raide mort, il le ferait.

“ - Moi y a personne qui pourra me faire arrêter de vouloir tuer Owen.” C’est le nom de son père, ça. “ Quand il m’a abandonné comme d’la merde, il a arrêté d’être mon père. “

L’eau, elle est froide. Mais ça fait du bien. Enzo, il a sorti de la poche de son jean un petit bout de savon qui appartenait avant à B-. Il l’utile, se force à le faire, parce qu’elle criait tout l’temps qu’il était crados. Alors, quand il l’utilise, il se lave vraiment. Au début, il commence à frotter ses bras, son cou, et ses joues. Il a pas peur d’enlever son tee-shirt pour l’accrocher à son jean pour pas qu’il ne s’éloigne. Il commence à se laver en tournant le dos à Seth, mais il n’enlève pas son bandage à l’oeil. Même s’il en a parlé, Enzo n’est pas encore prêt à montrer l’ampleur du dégât.

“ - Pourquoi est-ce que tu dis heureusement ?” Finit-il par dire sans se retourner. “ T’es contente de pas lui avoir fait payé ? J’comprends pas ce qui peut être mieux que ça…”
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tell me how to survive.

Revenir en haut Aller en bas

Tell me how to survive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-