curiosité (alixen&bianca)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

curiosité (alixen&bianca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité



MessageSujet: curiosité (alixen&bianca) Mer 9 Mai - 20:41

❝ oh, a baby love… Avril 2018 ❞curiositéDepuis les quelques jours que j’avais passé dans ce groupe, j’avais pu analyser diverses choses. Comme par exemple les tensions qu’il y avait entre le grand frère d’Enzo, et cette femme fatiguée, un peu irritée, qui gardait auprès d’elle en permanence un bébé. Je m’étais longuement demandée si cet enfant était l’origine des tensions, cependant, j’avais pensé que cela ne me regardait pas tant que ça. A vrai dire, c’état surtout pour me tenir un peu à l’écart, ne sachant pas comment gérer chacune de ces personnes. C’était plus facile dans mes anciens groupes, ils m’étaient utiles et je leur étais utile, pour une période donnée, et je les quittais dès que cela m’arrangeait. Ici… J’étais partie pour rester, étant donné qu’Enzo tendait à vouloir garder son frère à ses côtés.
 
C’était une drôle de relation, ça, frère. Un lien forcé par le sang qui était visiblement le même.
 
Enfin, je n’avais pas tenu à discuter là-dessus.
 
Par contre, là où les choses étaient un peu différentes, c’était avec ce bébé. Beaucoup de choses tournaient autour de lui, dont le sommeil d’Alixen, avec qui j’avais assez peu parlé jusque là. Elle restait réveillée quand il l’était, et elle dormait quand il dormait. Peu importait l’heure. Elle avait l’air même épuisée, alors que lui était en pleine forme, visiblement.
 
Enfin, je parlais du bébé, mais c’était une petite fille, visiblement.
 
Je ne pouvais pas m’empêcher de l’observer à distance, quand j’étais là, sans rien faire. Le soir principalement. Et là, nous étions seules, Alixen, la petite et moi. Du coup, j’avais une envie, toute simple : la toucher. Car je n’avais jamais vu de bébé jusque-là. Jamais, et de toute façon, ça me semblait être une drôle d’idée de créer un être si fragile dans un monde où il valait mieux être en forme. Il fallait le protéger en permanence, l’aide à boire – car il ne mangeait pas… J’aurais bien voulu avoir un livre, pour savoir comment s’en occuper, mais difficile de partir d’un coup très loin à la recherche d’un objet bien précis.
 
Alors, j’observais, et j’avais vu comment on pouvait le prendre dans ses bras.
 
Juste, je n’osais pas vraiment. De ce fait, je m’approchais petit à petit, tandis qu’Alixen dormait. Je voulais juste m’approcher, regarder. Objet de curiosité… C’était presque plus fort que moi. Je ne savais pas encore si j’allais toucher. Mais c’était peut-être le but non avoué de l’aventure, n’est-ce pas ?
 
Je tendais donc le doigt, juste pour poker la cuisse de l’enfant qui était découverte. Cette cuisse un peu bizarre, boudinée et repliée sur elle-même, qui tressautait un peu dans son sommeil. On aurait dit mon ventre quand je me repliais sur moi-même, vision amusante – d’ailleurs, je souriais doucement.
 
Simplement, j’arrêtai mon geste quand, en tournant le regard, appelée par un mouvement, je vis Alixen réveillée, et me fixant elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Lun 21 Mai - 15:04

CURIOSITÉ
#Alixianca
Au final, ils avaient survécu tous les deux à cet accouchement. Son bébé et elle. Un miracle comme l'on ne pouvait plus espérer dans le monde tel qu'il est devenu aujourd'hui. Ils avaient aussi évités la catastrophe, celle que Nikolaï se charge de la sortie du bébé. Un autre groupe était arrivé pile au bon moment, surement alerté par les hurlements d'Alixen. Du coup c'était une jeune blonde qui s'était chargée de l'accouchement. Une personne totalement inconnue, rendant l'épreuve encore plus stressante pour l'adolescente. Même si Nikolaï avait veillé au fait que ce groupe ne tente rien. Et étrangement ça s'était bien passé. Au point, qu'aujourd'hui, plusieurs semaines après ils étaient encore avec eux. Mais ça ne plait pas vraiment à Alixen tout ça. Trop de personnes. Elle qui préférait se la jouer solitaire, elle avait du mal surtout maintenant qu'elle devait protéger sa fille. Mais c'est justement à cause du fait qu'elle devait la protéger qu'elle avait accepté de rester avec ce tout nouveau groupe. Plus de personnes, disait plus de chances de protéger son bébé. Tout ce qu'elle avait à faire, c'est de ne pas se faire détester par les membres du groupe. Si elle se contenait, tout irait bien. Ils seront même prêts à risquer leurs vies pour cet enfant. Faire semblant, Alixen savait très bien le faire. Pendant des années, elle l'avait fait, prétendre être une fille innocente pour au final escroquer les survivants qui croisaient son chemin. Cette période semblait si lointaine désormais. À cette époque, jamais elle n'aurait cru avoir un bébé aussi jeune. Puis même avec cette apocalypse jamais elle n'aurait pensé en avoir un du tout. S'il ne s'agissait pas de son propre cas, elle aurait traité la personne d'irresponsable. Sauf que maintenant, Alixen avait conscience, qu'il y avait des choses dans la vie, qu'on ne pouvait pas contrôler.

Cette petite fille était l’une des plus belles choses qui lui était arrivée dans la vie. Même si aujourd’hui, Alixen avait encore du mal à se remettre de l’accouchement. C’est comme si toutes ses forces l’avait quittés, la fatigue et sa faiblesse avait du mal à s’en aller. Puis s’occuper de sa fille était assez fatiguant également, même si parfois il lui arrivait d’en laisser la charge à Nikolaï. Mais il y avait des choses dont ce dernier ne pouvait pas se charger. Comme nourrir le bébé au sein. Du coup, l’adolescente avait finit par caler son sommeil sur celui de sa fille, comme maintenant. Elle était bien obligée car quand cette dernière pleurait, il lui était impossible de dormir. Et c’était dans ces moments-là que la brune était contente qu’ils soient tout un groupe. Car quand les pleurs attiraient les rôdeurs, ils pouvaient se charger de les exterminer.

- Qu’est ce que tu fais ?!

Elle avait finit par se réveiller Alixen. Surement alertée par un quelconque sixième sens. Et elle finit par l’apercevoir Bianca. À côté de sa fille. Trop près. Elle avait beau parvenir à la supporter contrairement à d’autres du groupe mais sur l’instant, elle ne pouvait s’empêcher d’être méfiante.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Sam 26 Mai - 16:37

❝ oh, a baby love… Avril 2018 ❞curiositéLe contact avec cette cuisse potelée, c’était amusant. Très amusant, à vrai dire. Et cette peau était douce, comparée à la mienne qui était sèche, avec des cals aux mains, aux endroits stratégiques. J’avais remarqué qu’ils étaient là où je tenais souvent le couteau, que je serrais fort pour qu’il ne m’échappe pas des mains. C’était une sensation agréable, que j’avais laissée de côté, quand j’avais vu qu’Alixen me fixait du regard, et qu’elle me cria dessus, demandant ce que je faisais.
 
Je perdis un peu mon sourire, je ne me rendais pas réellement compte du mal que c’était de toucher cette cuisse, à vrai dire. Je n’avais pas osé, car toucher cette cuisse, c’était un acte entouré de flou. Je ne voulais aucun mal à ce bébé, mais d’un autre côté, personne ne m’avait autorisée à m’approcher. C’était pour cela que je n’avais pas osé tout ce temps, me demandant si à un moment donné on me permettrait de le faire.
 
Ca n’avait pas été le cas, et on ne me l’avait pas interdit non plus, à vrai dire. Du coup, il fallait bien que je réponde. Elle aussi elle posait des questions un peu bêtes, ça se voyait ce que je faisais non ? J’avais touché la cuisse du bébé. Luna, il me semblait, non ? Enfin, elle n’était pas Enzo, elle ne savait pas comment je fonctionnais. Alors, je répondis simplement :
 
« Je touche la cuisse de Luna. C’est doux. J’aime bien. »
 
Cependant, il me semblait que la zone de flou autant de la possibilité de m’approcher du bébé devenait claire. Elle me regardait d’un air méfiant, Alixen… Peut-être que je faisais quelque chose de mal ? Je retirai mon doigt de cette cuisse, arrêtant de jouer. Je reculai même d’un pas, craignant d’être punie car je faisais quelque chose de mal.
 
Je n’aimais pas les punitions, mais sur ce coup-là, certainement l’aurais-je mérité. Je n’avais pas demandé, profitant du sommeil de la gardienne de Luna pour m’en approcher. C’était comme si je venais en cachette, pour piquer de la nourriture en ayant trop faim. C’était difficile de m’imaginer le faire dans un groupe où j’étais supposée rester très longtemps, puisqu’Enzo voulait y rester avec son frère, mais voilà, imaginons. Mais histoire tout de même de calmer les choses, je baissai la tête, afin de dire :
 
« Désolée… Je n’aurais peut-être pas dû. C’est interdit ? »
 
J’avais besoin que ça soit clair. Au moins ça, ainsi je ne le referai plus jamais. Cela sera vraiment dommage, parce que le bébé était doux et que j’aurais aimé bien la toucher encore et encore, mais voilà, ce n’était pas la mienne. Et je ne voulais pas être exclue du groupe, pas alors que je venais seulement de retrouver Enzo, mon repère. Si je devais être virée, je n’avais pas la moindre idée de ce que je deviendrais… ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Mer 20 Juin - 20:31

CURIOSITÉ
#Alixianca
Alixen avait beaucoup de mal à laisser des personnes s'approcher de son enfant. Sans doute était-elle trop possessive et protectrice envers Luna. Cependant, comment pouvait-elle faire confiance aux autres ? Comment pouvait-elle être certaine que personne ne fera du mal à son bébé ? Surtout après que des personnes se soient amusées à lâcher des bombes à travers le pays… Si elle retrouvait ces gens, l'adolescente se promettait de les tuer à petit feu. Elle en était vers sa fin de grossesse lors des explosions, elle aurait pu y passer, elle aurait pu faire une fausse couche. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Ce bébé était la seule chose qui lui permettait de surmonter la mort de Luke.

Forcément lorsque Alixen s’aperçut de ce que Bianca était en train de faire, cela ne passa pas. Surtout à son réveil. Même si Bianca faisait partit des rares personnes que l’adolescente supportait. Son silence était plaisant. Elle ne parlait pas beaucoup et ça c’était considéré comme une bonne chose pour Alixen. Pas besoin de supporter des charabia insupportable avec elle. Certes, au début elle l’avait trouvé un peu bizarre mais à force, elle s’était habituée.

- Ce n’est pas un jouet !

À l’entendre on pourrait presque croire que Luna n’était qu’une vulgaire peluche ou poupée. Un bébé c’est fragile surtout dans un monde comme celui-ci. En l’espace d’une seule seconde sa vie pouvait être brisée. Alixen se redressa afin de s’asseoir sur son lit, bien réveillée. Il fallait croire qu’elle était désormais condamnée à ne pas parvenir à avoir un cycle de sommeil plus ou moins respectable. Lorsque ce n’était pas Luna qui pleurait, c’était les autres qui la faisaient chier…

- Oui. Surtout pendant son sommeil. C’est déjà assez difficile comme ça de la calmer…

À croire qu'elle avait héritée du sale caractère de ses deux parents… Ce serait une bonne chose d'un côté, elle saura se défendre et ne pas se laisser marcher sur les pieds plus tard. Mais pour l'instant Alixen préférait que Luna soit calme pour ne pas attirer l'attention des rôdeurs et accessoirement pour la laisser dormir aussi. Nikolaï s'occupait aussi quelques fois de Luna, il est vrai mais il était quelque peu impossible de parvenir à s'endormir sous les pleurs d'un bébé et une fois réveillée il était difficile de se rendormir.

- Mais tu pourras quand elle se réveillera, si tu veux… Si elle ne pleure pas.

Oui Alixen faisait des efforts, ce qui était plutôt étonnant la connaissant. Cependant, elle n'avait pas trop de choix, maintenant qu'elle était dans un groupe. Maintenant qu'elle devait protéger ce petit être. Puis Bianca avait juste demandé si elle pouvait toucher Luna, c'était pas grand chose quelque part. Ce n'était pas comme si elle avait demandé à la porter. Ce qui pouvait être dangereux dans ce cas-ci. Il suffisait qu'elle fasse tomber Luna pour que ce soit la catastrophe. Il est vrai que même si Alixen n'avait juste accordé le droit de toucher sa fiche, ça avait du mal à passer. Du mal à accepter. Sans doute qu'au moindre faux pas de la part de Bianca, elle ne la loupera pas.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Sam 30 Juin - 22:28

❝ oh, a baby love… Avril 2018 ❞curiositéAlixen n’était vraiment pas contente. Si j’avais osé, j’aurais fait le lien entre sa mauvaise humeur et le fait qu’elle se soit réveillé en sursaut devant une scène qui ne lui plaisait pas, mais pour le coup… J’avais plutôt l’impression qu’elle me détestait. Son regard, sa voix très sèche, tout cela me donnait l’impression que je devais m’en aller. Ainsi, lorsqu’elle confirma l’interdiction, je pris un air penaud, prête à m’en aller afin de ne pas la forcer à m’avoir à ses côtés.
 
Et puis elle avait raison : je l’avais déjà entendu hurler, sans raison, pendant très longtemps. Une fois, j’en avais même eu marre et j’avais fui dehors avec Enzo, histoire de ne plus l’entendre – et je l’entendais encore… Je me mis alors à compatir. C’était doux, adorable, mais dès que ça ouvrait la bouche, ça devenait insupportable, un bébé. Je me demandai combien de temps ça durait cette période où elle ne savait pas demander ce qu’elle voulait. Voire se servir sans faire de dégât ?
 
 « Désolée. »
 
Je me préparai donc à me redresser pour m’en aller, remettant mes cheveux derrière mon oreille, afin de lui laisser de l’air. Je savais que quand j’étais énervée, pour une raison ou pour une autre, j’avais besoin qu’on me laisse seule. Pourtant, à peine avais-je commencé à me redresser, je l’entendis m’accorder tout de même une clause d’exception à l’interdiction. Donc je pourrai la toucher… Quand le bébé se réveillera, et si elle ne pleure pas. Cela donnait une toute petite fourchette de temps, mais c’était déjà ça !
 
« Oh, merci ! » 
 
Le signal d’alarme dans ma tête me signalant qu’elle ne m’aimait pas commença à s’estomper. Après tout si elle me détestait, jamais je n’aurais eu ce geste… Cependant, je compris assez vite cependant qu’Alixen n’avait pas la moindre intention que Luna se réveille maintenant, ainsi je m’éloignai tout de même de l’enfant pour me rapprocher un petit peu de la mère, m’asseyant à terre à côté du lit. Je m’apprêtais à juste attendre, patiemment – après tout, j’avais déjà fait tout ce que j’avais à faire pour le moment au campement. Je restai ainsi quelques secondes, jusqu’à me rendre compte que je devais peut-être préciser ce que je faisais, et demander si je pouvais le faire. Toujours ce flou.
 
« Je suis en train d’attendre. Est-ce que je peux attendre ? »
 
Il fallait vraiment que je m’habitue à devoir verbaliser ce que je faisais, à demander l’autorisation. C’était fini ce temps où je pouvais tout faire passer en silence, juste en regardant Enzo, qui parlait comme dix, et Fabian, qui parlait comme mille, au final. Comme ça me manquait… Enfin, probablement devais-je considérer cette époque comme révolue ? C’était ce qu’il y avait de mieux à faire, certainement. J’étais un peu triste mais… Je ne voulais plus l’être. Je voulais être juste contente d’avoir trouvé Enzo, et d’avoir le droit de toucher cet autre membre du groupe que nous étions.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Dim 15 Juil - 17:31

CURIOSITÉ
#Alixianca
Protéger un enfant était épuisant, surtout dans ce monde. Surtout avec le si peu d’expérience qu’Alixen avait sur le sujet. Elle n’avait aucun exemple sur lequel s’appuyer, aucun modèle. De sa mère, elle ne pouvait même pas s’inspirer. Alors oui, pour le peu qu’elle s’en souvienne sa mère s’était bien occupée d’elle jusqu’à ses six ans mais cela n’avait pas d’importance car elle l’avait abandonné. Et c’était bien le seul souvenir qu’Alixen avait-elle désormais, lorsqu’elle pensait à elle, elle ne pouvait penser autrement qu’à son abandon. Alors Alix, elle marche un peu sur des oeufs en élevant cet enfant. Elle prenait des conseils à droite et à gauche mais ce n’était pas évident. Surtout que l’adolescente détestait demander de l’aide, elle ne voulait pas paraitre comme une jeune fille en détresse. Alors oui, elle était plus faible qu’avant et n’allait plus depuis longtemps aux missions d’expéditions mais ça allait finir par changer. Il fallait juste qu’elle reprenne de ses forces et elle recommencera à se montrer active comme avant. Non, parce qu’elle se sentait mal de ne pas être utile au groupe, non ça elle s’en foutait pas mal. Mais l’adolescente avait marre de ne pas bouger, de passer son temps à se reposer. Elle avait toujours eu besoin de bouger, de se défouler. Sauf que là, elle se retrouvait tout simplement coincée. Maintenant plus que jamais car Bianca émit le souhait d’attendre que Luna se réveille. Faut croire qu’elle devait dire adieu aux bras de Morphée.

- Comme tu veux.



Finit-elle par soupirer. À vrai dire lorsqu'Alixen avait accepté que Bianca puisse toucher le bébé lorsqu'elle se réveillera, elle ne pensait pas à ce que cela se passe dans l'immédiat. Et encore moins, que la jeune fille reste là à attendre que Luna se réveille. Cela l'a désarçonna quelque peu. Elle était vraiment pas commune cette fille. Mais ça c'était déjà quelque chose qu'elle avait remarqué. Cependant, ça la dérangeait pas. Au contraire, elle préférait sa présence qu'à certain. Le fait qu'elle ne parlait pas beaucoup en était pour beaucoup. Bien que jusqu'à maintenant Alixen avait fait plusieurs groupes, ce n'était pas pour autant son truc. Plus il y a de monde et moins elle est à l'aise. Rien à voir avec de la timidité, c'est juste qu'elle avait du mal à supporter les gens.

- Toi et Enzo vous vous connaissez depuis longtemps ?

Quitte à rester coincé dans l'attente autant faire passer plus rapidement le temps. Et qui sait peut-être que cela pourrait s'avérer utile de connaitre la nature des liens qu'entretenaient entre-eux les diverses personnes du groupe. Alixen était quelque peu à l'écart de tout ce petit monde mais elle en est la seule fautive. Elle préfère rester seule avec son enfant plutôt que socialiser avec les autres. Même s'il lui arrivait de parler avec eux de temps en temps histoire qu'ils continuent à vouloir protéger cet enfant. Alixen ne pouvait plus agir comme avant et forcer les autres à la détester, pas maintenant qu'elle avait une vie à protéger.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Lun 16 Juil - 20:30

❝ oh, a baby love… Avril 2018 ❞curiositéAprès avoir demandé si je pouvais attendre, et avoir reçu du coup cette autorisation d’Alixen, j’étais tout simplement restée assise à terre, face au lit, observant l’être vivant en face de moi bouger dans son sommeil. Je me demandai si je bougeais comme ça moi aussi… Je n’en étais pas certaine, sinon Enzo et Fabian auraient depuis bien longtemps arrêté de s’installer sur mes cuisses pour s’en servir d’oreillers de fortune, et je leur aurai fait très mal.
 
Je ne m’étais vraiment mise en tête que ma présence empêcherait la jeune mère de dormir. Dans ma tête, je pouvais parfaitement rester là, en silence, à simplement attendre. J’avais bien remarqué que les autres étaient mal à l’aise dès lors qu’un blanc s’installait, mais pas moi, je les appréciais et j’en usais autant que je pouvais. Les silences avaient leur utilité, ils permettaient de simplement méditer, de faire le point, ou parfois même de penser à rien, juste avoir des images qui viennent devant les yeux, sorte de télévision sans électricité. Du coup, ces personnes parfois se mettaient à parler à tort et à travers, utilisant des mots pour ne rien dire, ou trop en dire.
 
Ce fut donc pour cela que je ne fus pas étonnée qu’Alixen me pose une question. Depuis combien de temps je connaissais Enzo ? Longtemps. Depuis toujours, j’avais l’impression. Après tout, je me souvenais à peine de ma vie d’avant, et j’avais aussi la sensation que le visage de mes parents dans mes souvenirs ne correspondait plus vraiment à la réalité. Si je me souvenais encore de mon nom, c’était bien parce que j’avais demandé à Fabian de me le dire, parfois… Enfin, pour répondre à Alixen, je n’avais pas les repères suffisants pour calculer la précision…
 
« Je ne sais pas quelle date nous sommes, mais… J’ai connu Enzo avec d’autres garçons… Fabian et Thomas. Il y a un moment maintenant. J’étais plus petite. Un peu après le Début. »
 
Je ne savais pas non plus quel âge j’avais. Je vivais au moment présent, je savais que j’avais probablement seize ou dix-sept ans, mais la différence entre les deux était trop mince pour que je sache exactement. Ca se trouvait, j’avais déjà dix-sept ans. Puis, Thomas et Fabian n’étaient plus parmi nous maintenant. C’était triste, même si j’essayais de les ranger dans cette partie de mon cerveau armée, qui me permettait de ne pas avoir trop mal.
 
Enfin, je soupirai, ce n’était plus vraiment important, la date. Nous étions dans un monde désormais qui n’avait plus vraiment besoin de ces choses établies par les autres. Les dates, les heures, aucun intérêt. Mais par contre, je m’intéressais à autre chose, un retour de question, si on voulait…
 
« Et toi, Niko ? »
 
Je m’intéressais bien plus à Niko, il fallait l’avouer. Apprendre que Enzo avait un frère, ça avait été un choc. J’avais entendu parler d’un Luke aussi, mais les mots avaient été couverts comme par un nuage, et personne ne m’en avait dit plus, pour l’instant. Je me doutais que ce devait être tabou, mais bon, si on m’en glissait un peu plus…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Lun 23 Juil - 22:14

CURIOSITÉ
#Alixianca
En posant sa question Alixen ne s'attendait en aucun cas à une indication précise. En ces temps-ci il était difficile de savoir combien de mois ou d'années étaient passés exactement. Juste savoir s'ils se connaissaient par exemple avant l'apocalypse ou non. Le seul moment où l'adolescente avait pu déterminer exactement combien de temps s'était déroulé ce fut à son accouchement. Tout le monde savait qu'une grossesse quand elle se passait bien, durait neuf mois. Et comme Luna était en bonne santé et semblait avoir la taille normal d'un bébé, Alixen pouvait en déduire qu'un cycle normal de grossesse s'était déroulé. Sans doute que désormais Luna sera sa référence. Il était plus facile de constater du temps qui passe sur un enfant plutôt qu'une adolescente. Alixen voudrait tellement que le monde finisse par changer à nouveau pour que sa fille puisse grandir en sécurité. Cependant, elle n'y croyait pas trop. Depuis le début de l'épidémie, il n'y avait pas eu d'évolution. Même pire l'humanité avait régressé, rien que l'épisode des bombes le prouvant. Alors oui il y avait eu les vaccins mais fonctionnaient-ils vraiment ? Avec Luke et Nikolaï ils n'avaient pas pu y aller à temps. Luke avait été mordu en chemin. Triste ironie du sort.

- Vous devez bien vous connaitre alors et tenir l'un-à-l'autre.

Bianca semblait avoir connu Enzo au même moment qu’Alixen avait connu Luke. Ils avaient eu de la chance de se retrouver. Alixen avait eu cette chance aussi. Elle aussi, elle avait été séparée de Luke. Plusieurs fois leurs chemins s’étaient séparés mais ils avaient toujours fini par se retrouver. Sauf aujourd’hui où leur chemin avait été séparé pour de bon par la mort. Contre ça, ils n’avaient rien pu faire. Alixen aurait pu le rejoindre et s’ôter la vie. Elle l’aurait fait, s’il n’y avait pas eu Luna. L’adolescente s’enfonça un peu plus sous les draps pour chasser ses mauvaises pensées. Luke lui manquait terriblement et jamais elle ne parviendrait à s’en remettre, elle était persuadée. Heureusement, Bianca l’interrompis dans ses pensées en lui retournant la question.

- La première fois que je l’ai rencontré ça devait être un an avant qu’on se mette à voyager ensemble. On s’est vu qu’une seule fois puis après je l’ai revu quand j’ai retrouvé Luke pour la troisième fois… C’était juste avant que je tombe enceinte. 

Alixen prenait soin d'éviter de révéler le fait qu'ils avaient failli coucher ensemble lors de sa rencontre avec Nikolaï. Elle ne voulait pas que cette erreur ne s'ébruite. C'était en quelque sorte leur petit secret inavouable. En parlant de ses retrouvailles avec Luke, elle réalisait seulement maintenant qu'ils s'étaient perdus tout de même pas mal de fois. Et le destin avait toujours su les réunir. Chaque retrouvailles avec Luke l'avait changé. Il l'avait toujours poussé dans ses retranchements. Sans lui, elle serait toujours cette fille sauvage, dans son coin, qui ne parle pas aux autres et qui ne fait pas d'efforts pour s'intégrer sauf dans le but de manipuler autrui pour lui voler ses vivres après. Bon c'est vrai que sans lui, elle aurait été probablement jamais enceinte et donc n'aurait pas été dans l'obligation de devoir compter sur autrui. Mais si ça se trouve aussi son attitude l'aurait tué. Ouais, à tout le temps chercher des noises aux autres, il lui serait arrivée malheur. La preuve, Alixen avait failli y passer lorsque Luke était encore en vie. Un homme l'avait poignardé dans le dos pour se venger du fait qu'elle l'avait volé par le passé. Elle en gardait encore une grande cicatrice dans le dos.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Mer 8 Aoû - 10:51

curiositéoh a baby loveLorsqu’Alixen commenta simplement, disant qu’on devait bien se connaître et tenir l’un à l’autre, je confirmai d’un signe de tête unique, petit sourire aux lèvres. J’étais heureuse d’être à nouveau à ses côtés. Cela n’avait pas toujours été facile, loin de là, mais… Il était mon repère. Nous étions ensemble depuis si longtemps que me le retirer, c’était comme me couper une partie de moi-même. Tout ce temps sans lui, sans personne, avait été le pire. Même le M ne m’avait pas fait autant de mal. La perte de Fabian, de Thomas… Je n’aurais pas survécu si dans la liste se trouvait aussi Enzo. D’ailleurs, si j’avais eu à le chercher plus longtemps, j’aurais fini par croire à sa mort. Une pensée qui me fit frissonnée, et vouloir changer de position. Alors que j’étais face au lit, je m’étais glissée plus sur le côté, pour éviter de déranger le bébé, afin de m’installer les bras croisés sous ma tête, qui était dirigée vers Alixen, toujours, dans le but de la regarder tandis qu’elle me parlait.

J’avais tout de même retourné la question, sur Niko. Je m’intéressais à cette personne, dans un sens, je voulais savoir qui c’était. Je ne le connaissais pas aussi bien que Enzo, et pourtant j’allais devoir composer avec lui… Par incidence, ça devenait un peu mon frère, n’est-ce pas ? Je m’intéressais à ce Luke aussi, et elle m’en parlait un peu. Juste une porte ouverte, que je ne pouvais pas m’empêcher de tenter de pousser encore un peu, pour en voir plus. Sans vouloir forcer, juste profiter de l’occasion pour avoir plus d’informations. Après tout, j’étais quelqu’un de très curieux, non ? De ces personnes qui fixaient les autres longuement, comme si j’y découvrirai un jour les secrets de l’univers.

« Tu peux me parler d’eux ? De Niko et Luke ? »

Et puis, j’aimais bien écouter la voix d’Alixen. Elle ne parlait pas trop fort, de façon à éviter de réveiller Luna, certainement… Mais ça berçait un peu la tête. Le M, quand il parlait, c’était pour donner des ordres, de façon brusque. Enzo, Thomas, Fabian, soit ils chuchotaient pour ne pas être entendus, soit ils parlaient avec cette force, cette rudesse dans la voix. Quand nous étions au camp des Sauveurs… Généralement il y avait foule. Toujours ces bruits, partout, tout le temps. Ces tintements d’armes, de gens s’entraînant au couteau. Ces disputes, entre Fabian, Enzo, moi. Tyler, qui me donnait des instructions précises… Il n’y avait plus de douceur, nulle part. Ainsi, dans cette position, tête touchée sur ce lit, j’entendais les petits bruits que faisait Luna dans son sommeil, et ce ton presque propice pour raconter une histoire qu’avait la mère.

Je me demandai, une pensée fugace qui s’en alla aussi vite qu’elle était venue, si ma mère parlait comme ça aussi. Je me souvenais surtout de la voix de mon père – si c’était bien celle-là – me disant de ne pas trop manger, que je finirai grosse. Arrête avec les bonbons Bianca, tu en as bien assez mangé, tu finiras énorme ! Probablement pour ça que même quand j’en croisais, je n’en avais pas spécialement envie…
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24508

× Points de vie : :
226

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca) Ven 12 Oct - 13:46

RP archivé suite au départ d'Alixen & Bianca. I love you

_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: curiosité (alixen&bianca)

Revenir en haut Aller en bas

curiosité (alixen&bianca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-