[FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne
LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24454

× Points de vie : :
112

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie) Lun 23 Juil - 10:31


switch off your brain

Le parc de Yosemite et ses grands étendues vertes. Ses falaises aux perspectives à couper le souffle. Et, surtout, la quiétude qu'il apporte. Les personnes qui se sont installées ici les premières ont fait en sorte de placer un grillage de manière suffisamment élargie pour permettre au plus grand nombre de s'installer sans que cela empiète sur le "territoire" des autres. Si bien que, à son arrivée ici, Aileen a pu se mettre bien. Dans un coin, là où personne ne peut venir l'emmerder. Et dans un camping car abandonné qu'elle avait trouvé, dans un camping non loin du campement. Il a suffit qu'elle trouve de l'essence et le ramène ici, une fois le portail passé. Au fil des jours, elle s'est installée. Avec Ezeckiel. Et puis celui-ci s'est fait mordre, et elle a de nouveau été engloutie par la solitude. Comme quoi, elle avait raison de refuser de s'attacher à qui que ce soit d'autre. Dans la zone, c'était plutôt compliqué d'y parvenir. Il y avait toujours quelqu'un, ou quelque chose, pour la rapprocher d'une autre personne. Il y a eu Ellie, Ezeckiel bien sûr, et puis Conrad qui a débarqué. Sans oublier tous les autres, plus indécis mais aussi plus faciles à vivre. A Yosemite, c'est très différent. Maintenant qu'Ezeckiel n'est plus, elle peut rester seule des jours entiers si ça lui chante. Et si elle ne croise personne par hasard en allant par exemple, bien sûr. Pour l'instant, elle s'en tire bien. Deux jours qu'elle n'a vu personne, et elle ne s'en porte pas plus mal. Mais c'est sa journée récolte de bois aujourd'hui, et elle est obligée de pousser un peu plus loin son parcours.

A tel point qu'elle se retrouve même bientôt à proximité d'un groupe un peu plus large qui discute entre eux. Elle n'en salue aucun, parce qu'elle ne les connaît pas, et inversement. Ils ne prêtent pas plus attention à elle que ça, de toute façon. Cela lui va bien. Du moment qu'on la laisse tranquille, elle peut vivre sa petite vie comme ça lui chante. Près du tas de bois pré-découpé, Aileen trouve une hache avec laquelle elle commence à tailler les branches. Il faut qu'elle soit plus petites, si elle veut que quelque chose brûle. Mais elle sait aussi que cela veut dire qu'elle va devoir les remplacer. Ce n'est pas un problème : il y a pas mal d'arbres dans le coin. Et puis, elle n'a besoin que d'une petite dizaine de bouts de bois à tout casser. Rien d'autre. Elle en est à son sixième coup de hache, lorsque du mouvement sur le côté la fait stopper tout mouvement. Elle se redresse, tourne la tête... Et aperçoit une silhouette. Sa vue a pas mal baissé depuis le début de toute cette merde. Il faut dire qu'elle avait des lunettes de repos qu'elle n'a pas prises avec elle. Elle plisse les yeux, essaye de reconnaître un visage... C'est la silhouette, surtout, qui lui fait deviner qu'elle connaît cette personne. Pas très grande, de longs cheveux blonds, un visage plutôt rond... Elle sait qui c'est. « Ellie ? » Aileen ne fait aucun mouvement dans sa direction. C'est tout juste si elle affiche une quelconque expression. En réalité, elle se contente de baisser sa hache et d'attendre. Qu'on lui dise que ce n'est pas elle et qu'on la réveille d'un énième rêve. Quel est le pourcentage de chance pour qu’il s’agisse réellement d'elle ? De cette jeune fille rencontrée à la zone et vue là-bas pour la dernière fois ?

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 


Dernière édition par Aileen L. Blackhood le Jeu 16 Aoû - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie) Lun 6 Aoû - 10:13


switch off your brain

Les Rosenbach - ou du moins ce qu'il en reste - se sont installés à Yosémite depuis quelques jours et Ellie, la plus jeune,  s'émerveille de tout ce qu'elle découvre : une plante, un individu plus étrange que les autres, le vent frais qui vient mordre et balayer gentiment son visage. Ellie est jeune, intelligente et aventurière. Un peu. Disons qu'en présence de son paternel et de sa soeur, elle se sent l'âme fougueuse. Lorsqu'elle est seule et trop longtemps éloignée de ses proches, l'inquiétude et l'angoisse viennent danser dans son coeur bien qu'elle n'en montre souvent rien. Elle a vite appris à rebondir et toujours espérer le meilleur. Même dans ce monde souvent effrayant. Quand Ellie constate le nombre de personnes qui se sont laissées tomber dans la dépression, la peur ou la folie, elle essaye au moins de faire sourire le plus de ces individus. Elle trouve la vie plus belle et plus amusante ainsi. Parfois, quand on la voit c'est à croire que rien de toute cette apocalypse n'est survenue. Elle a l'air tellement heureuse, que les gens ne peuvent que lui sourire, sans même forcément s'en rendre compte. Et son capital sympathie l'a déjà sauvée de nombreuses mésaventures. Sa famille n'est pas toujours là pour veiller au grain, comme en ce charmant après-midi. La jeune femme est seule, elle se balade, sa hachette à la main, prête à aller couper de la bûche. Faut bien se préparer pour l'hiver. Son père lavait le mini-bus la dernière fois qu'elle l'a vue. Et sa grande soeur, eh bien, elle menait son existence. Le hérisson inoffensif qu'était Ellie décela bien vite de l'agitation, quelqu'un coupait déjà du bois par là-bas. S'approchant d'une manière qu'elle aurait qualifiée de furtive, une branche craqua sous le poids de son vilain pied.  " Mince. " murmure-t-elle en elle-même. Retirant instinctivement le talon de la brindille, trop tard. Elle est repérée. Mais quand la personne se retourne, Ellie ne tarde pas à reconnaître de qui il s'agit. Il y a des grillages, crier n'est donc pas important. Les rôdeurs resteront à distance, quoi qu'il arrive. " AILEEEEEEENNNN " voilà, la gamine dans toute son essence juvénile. Elle lui sauta littéralement dessus pour la prendre dans ses bras comme si elle ne l'avait pas vu depuis des années. Ce qui était presque le cas. En réalité cela ne faisait que quelques mois, mais c'était déjà beaucoup. " Tu t'en es sortie. Waouh. Ça fait plaisir. " sourit la blondinette, en se détachant de la femme plus âgée face à elle. Certes, Ellie n'était pas sans savoir qu'Aileen n'aimait pas trop tout ce qui était contact physique. Néanmoins, la gosse qu'elle était ne pouvait pas vraiment se contenir. Elle en riait déjà. Sans trop vraiment de raison. D'un vif regard scrutateur, Ellie devina ce que faisait la survivante, avant qu'elle ne la dérange dans ses activités. " Besoin d'un coup de main ? " Ellie a deux mains gauches. Mais elle est toujours pleine de bonne volonté. Et peut-être qu'un jour, un jour funeste et traumatisant, elle apprendra à utiliser sa hachette pour autre chose que couper grossièrement du bois. La jeunette ne se voyait pas comme une combattante, au grand soulagement de ses proches qui refusaient de la voir se mettre en péril. C'est bien trop imprévisible et menaçant dehors. Et puis qu'est-ce qu'une ancienne apprentie fleuriste ferait toute seule face à un zombie ? Lui jeter des fleurs au visage ? A moins de concocter un poison assez corrosif à lancer sur leur chair pour les ralentir, elle ne pouvait pas grand chose.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne
LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24454

× Points de vie : :
112

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie) Jeu 16 Aoû - 12:35


switch off your brain

Couper du bois n'est pas l'expérience la plus amusante qui soit. Mais pour Aileen - et pour tous les autres survivants aussi d'ailleurs -, c'est avant tout une nécessité. Une des choses qui les maintient en vie, en leur procurant un peu de chaleur par les nuits les plus froides, et en leur permettant de faire cuir le peu de nourriture qu'ils parviennent à accaparer. Alors elle s'y attelle sans émotion particulière, sans rechigner mais sans non plus afficher une autre émotion positive. Comment le pourrait-elle ? Aileen est devenue l'un de ces robots apathiques qui avancent dans le seul but de pouvoir dire qu'elle le fait. Sans raison particulière, sans personne à ses côtés pour la soutenir et lui faire réaliser qu'elle le fait pour autre chose que par habitude. Il y a bien quelques visages familiers qui sont capables de la faire sourire, quelques voix capables de lui donner envie de continuer à avancer... Mais c'est rare. Et à Yosemite tout particulièrement. Parce que tout le monde, ici, semble se plaire à vivre dans son coin. Il arrive pourtant que les choses se passent différemment, et aujourd'hui est un de ceux-là. Aileen, qui s'apprêtait à ramasser un autre bout de bois, se redresse brusquement en entendant du bruit. Une branche qui craque. Quelqu'un approche, et tous les sens d'Aileen sont en alerte, comme à chaque fois que ce genre de situation se produit. Elle sait très bien que cela ne peut pas être un rôdeur... Mais c'est justement ce qui la fait le plus réagir : les survivants sont bien souvent pires qu'une horde de rôdeurs. A ses yeux, en tout cas. Aileen plisse les yeux, les pose sur la silhouette qui s'approche. Il s'agit d'une jeune femme et, comme elle l'apprend en entendant sa voix stridente, c'est quelqu'un qu'elle connaît. Ellie, les connexions finissent par se faire.

Juste à temps pour qu'elle n'ait pas une réaction de rejet ultra violente, lorsque la dite-Ellie lui saute dessus et la prend dans ses bras. Aileen se tend, se braque complètement mais n'essaye pas de la repousser. Elle a encore un minimum de considération pour autrui et leurs envies. Elle se contente de rester là, les bras ballants, l'une de ses mains tenant toujours la hache. « Ellie », lâche-t-elle dans un souffle. Pas capable de mieux, pas du genre à hurler son prénom comme elle, elle vient de le faire. Ce sera bien suffisant comme ça. Ellie la connaît désormais assez pour savoir que c'est juste sa manière à elle de fonctionner. Elle ne lui en tiendra pas rigueur. La jeune femme se recule enfin, et Aileen s'autorise à lui sourire vaguement. « Ouais... Je m'en suis sortie. » A quel prix, il vaut mieux ne pas le savoir mais les faits sont là : Aileen est toujours vivante. Et Ellie aussi, d'ailleurs. Aileen ne fait cependant pas de commentaire là-dessus, elle imagine qu'elle n'est pas seule, la petite. Et puis, de toute façon, Ellie lui pose une question et cela met tout le reste au second plan. « Ah oui... Si tu penses pouvoir le faire sans t'arracher un doigt, ça me va. Bien sûr. » Comment lui refuser cela ? Et puis, ce sera l'occasion d'en apprendre plus sur ce qu'elle a fait depuis la zone pour en arriver là aujourd'hui. Parce que, si elle ne le dit pas ni même ne le montre, Aileen s'intéresse à Ellie. Au moins assez pour être heureuse de la savoir en vie. Et en réalité beaucoup plus que ça. « Alors... Tu es là depuis combien de temps ? » Aileen ne se surprend pas réellement de ne l'avoir jamais croisée : elle vit en ermite depuis son arrivée ici, et c'est pire encore depuis quelques semaines. Alors ce n'est pas étonnant, pas du tout même.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne
LIFE IS
NOT JUST
A GAME

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
24454

× Points de vie : :
112

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa & gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie) Jeu 8 Nov - 23:26

RP archivé suite au départ d'Ellie. coeurrose

_________________

Those who survived
If you want to live, you have to become strong.


YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie)

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] switch off your brain (ft. Ellie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-