death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel)
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez

death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
Leandro R. Morrisson

Leandro R. Morrisson
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_ouc5mv37l01tphvtdo7_r3_250
B R U T A L . M A D N E S S

× Âge du perso : :
41 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 5B.

× Poste assigné : :
Gardien à l'isolement.

× Messages : :
2530

× Points de vie : :
406

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeMer 3 Oct - 17:38


death may be the greatest of all human blessings

Pourquoi continuer à avancer alors qu'on a tout perdu ? C'est la question que se pose Leandro depuis des heures, des jours, des semaines. Il ne sait pas, il ne sait plus. La nuit s'est-elle couchée récemment ou s'apprête-t-elle à envelopper son cocon d'un instant à l'autre ? Il n'en a pas la moindre idée et, à vrai dire, il s'en fiche. Complètement, résolument, définitivement. Sa vie n'a plus de sens, n'en a plus le moindre depuis une éternité. Il a perdu sa femme, ses filles dans un premier temps. Cela a manqué de peu de le rendre maboule, mais il a continué à avancer... Par pur instinct de survie peut-être. Et puis, il a rencontré Zippora, il a retrouvé l'envie, d'avancer, de respirer, de vivre tout simplement. Elle a été sa bouffée d'oxygène alors qu'il ne la calculait que fort peu au départ. Elle a su prendre une place folle dans sa vie et dans sa tête. Elle lui a appris à, de nouveau, s'ouvrir aux autres. Rien qu'un peu. Mais juste assez pour qu'il sorte de l'espèce de léthargie dans laquelle il se complaisait depuis trop longtemps. Tybalt a de nouveau déboulé dans sa vie également. Son frère qu'il croyait mort depuis une éternité, et qui, pourtant, était bel et bien en vie. En piteux état psychologique, mais en vie. Là, à ses côtés. Avec lui et avec Zippora aussi. A trois, ils auraient pu trouver un certain équilibre, une forme de vie que personne n'aurait pu soupçonné être toujours là. Mais non... On lui a tout arraché. Tybalt, d'abord, avec l'explosion des bombes. Et puis Zippora... Morte alors que rien ne laissait entendre que cela pourrait arriver.

Leandro refuse d'y penser, de regarder en arrière et de se souvenir de ses derniers instants. Il les a déjà vécus avec Tybalt et les images semblent ne pas vouloir s'ôter de sa tête. Il en va de même pour Zippora, bien sûr... Mais c'est très différent. Zippora n'est pas morte à cause de la bêtise humaine, à cause d'un survivant trop aventureux ou de connards qui s'amusent à balancer des bombes sur tout un Etat. Non, elle est morte parce qu'il n'a pas été assez rapide, pas assez concentré sur la sortie qu'ils effectuaient. Elle est morte, elle est devenue l'une de ces choses et il n'a même pas eu le cran de l'achever. Devant lui, elle s'est transformée. Et derrière la porte de là où il est, elle se trouve toujours. Elle gratte contre le bois, essaye de sortir pour le rejoindre et le transformer à son tour. Qu'est-ce qui l'empêche d'ouvrir cette porte et d'attendre que la mort l'atteigne, lui aussi ? Le manque de courage. Parce que Leandro n'est qu'un foutu lâche. Un foutu lâche pas même capable d'abréger les souffrances de Zippora, de celle qui a su lui faire sortir la tête de l'eau au moment où il en avait le plus besoin. Il n'est pas même capable d'ouvrir cette porte pour qu'elle se venge en le bouffant. Après tout, pourquoi pas ? Il est assis depuis des heures et n'a plus bougé le petit doigt depuis ce qui lui semble être une éternité. En même temps, c'est calme. Il n'y a personne d'autre dans cette maison : que lui, et sa souffrance. Lui et ses pensées noires. Si quelqu'un rentrait maintenant, en même temps, il n'est pas certain qu'il s'en rendrait compte. Il n'entend, ni ne voit plus rien. Si ce n'est, bien sûr, les bruits produits par Zippora-zombie, derrière la porte.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
madness swallowing me
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Gabriel Esbjorn

Gabriel Esbjorn
En ligne
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_mvqu3eg0ra1sm026bo2_500
Ҩ HYSTERIA Ҩ

× Âge du perso : :
34 ans

× Caravane + colocataires : :
Cellule 2

× Poste assigné : :
Déviant

× Messages : :
1593

× Points de vie : :
475

× Copyright : :
Rogers

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeMer 14 Nov - 22:15


death may be the greatest of all human blessings  
I am here
Depuis l'attaque des bombes ... Enfin si c'était une attaque et non une extinction, je n'avais cessé de marcher, me reposant que très peu, par peur d'être dévoré par les rôdeurs. Qui avait bien pus lâcher les bombes ? L'état ? Est-ce qu'il y avait des personnes derrière ce virus ? Une sorte d'immense arche de Noé pouvait même se trouver sous mes pieds! les riches ayants déjà acheté un ticket pour vivre dans un nouveau monde ... Hum ... Même si j'étais resté très longtemps sans cinéma, j'arrivais encore à avoir une imagination débordante, après, avec tout ce que l'était nous avait caché, je ne serais guère étonné ... Bon il était temps que je sorte de mes pensées, et que je continue d'avancer, mais cette fois-ci, dans l'objectif de trouver un toit, ou je pourrais au moins dormir une nuit complète, peut-être même y trouver de quoi manger ? Ou mieux ... Du tabac et des médicaments, mais la je pouvais toujours rêver. Marchant jusqu'à ne plus sentir mes jambes, il était hors de question que je ne m'arrête. Empruntant des chemins ou il y avait peu de rôdeurs, je cherché avec espoir, quelque chose qui pourrait me servir d'abris... Quelque chose de solide pour une fois. Je pouvais voir le soleil qui commencé à décliner ... J'eu un soupire, avant d'avancer plus vite. Couteau en main, j'étais prêt à me défendre de toute attaque. Après deux heures de route ... Du moins pour moi ... Et des rôdeurs mis à terre, enfin j'aperçus un toit. Cette fois-ci se fut plus fort que moi, j'eu un grand sourire et je me précipitais vers le bâtiment, malgré mon immense fatigue. Ouvrant la porte, j'entendis des bruits de grognement ... Génial, il y avait des rôdeurs ... Doucement je fis le tour, perçant le crâne de deux rôdeurs avant de m'attaquer à une autre pièce. Un rôdeur ne cessait de gratter une porte, fronçant des sourcils, je préférais ne pas m'attarder sur ce rôdeur, d'un coup de lame, il fut ou elle ... Fut mis au sol et j'ouvrir la porte. Sur le moment je crus voir un nouveau rôdeur, mais non ... Cet homme était vivant, voila pourquoi ce rôdeur ne cessait de gratter la porte, il avait senti son odeur de chair. Par contre à voir son état, je doutais qu'il aille bien psychologiquement parlant surtout ... Déglutissant difficilement, je pris tout de même la parole, mon entraînement de soldat reprenant le dessus.

-Avez vous était mordu ?

Autant rentrer dans le vif du sujet.
code by bat'phanie

_________________
No, not gonna die tonight



Dernière édition par Gabriel Esbjorn le Mar 20 Nov - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Leandro R. Morrisson

Leandro R. Morrisson
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_ouc5mv37l01tphvtdo7_r3_250
B R U T A L . M A D N E S S

× Âge du perso : :
41 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 5B.

× Poste assigné : :
Gardien à l'isolement.

× Messages : :
2530

× Points de vie : :
406

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeDim 18 Nov - 21:24


death may be the greatest of all human blessings

Pourquoi ne pas ouvrir cette porte et en finir une bonne fois pour toutes ? Des manières de mettre un terme à sa vie, il en existe plein. Tout un tas. Leandro en a vu et vécu bon nombres, à l'époque où il était encore flic. Alors pourquoi n'est-il pas capable de se lancer ? De se lever, et d'aller, d'une façon ou d'une autre, en finir avec cette vie minable ? Survivre ne lui a jamais semblé aussi compliqué, impossible, inaccessible. Il en sait pas ce qui l'empêche de commettre l'irréparable. Il ne sait pas ce qui fait qu'il est encore là. Il préférerait être déjà mort depuis longtemps... Mort au début, avec sa femme et ses filles. Ou, au moins, mort avec Tybalt. Mort avec Zippora. Ils sont tous partis et lui est encore là, incapable d'en finir une bonne fois pour toutes, incapable de les rejoindre. Il n'a même pas la force d'aller achever Zippora alors qu'il sait que c'est le mieux qu'il pourrait faire pour elle. Il se contente de rester là, par terre, amorphe. Que quelqu'un, ou quelque chose, vienne le délivrer de ses démons. Toute force l'a quitté, alors il attend... Il attend quelque chose… Mais quoi, il ne le sait pas lui-même. Quand des bruits de pas se font entendre, humains bien vivants comme il le détecte immédiatement, Leandro ne bronche ni ne bouge. Il reste là, le regard dans le vide et avachi par terre. Il pourrait être mort lui aussi que cela ne changerait rien - si ce n'est que son odeur corporelle serait plus négativement forte peut-être. En tout cas, il ne fait rien. Ne bouge pas d'un poil. Même quand il devine que c'est le bruit du corps de Zippora s'effondrant par terre, qu'il vient d'entendre. Ce n'était plus Zippora, et l'ancien flic n'a de toute façon pas la force psychique de dire quoi que ce soit. Une voix grave se fait entendre et il lève la tête, sans néanmoins y aller trop vite. Plutôt que d'ouvrir la bouche pour dire quelque chose, il se contente de secouer la tête de droite à gauche. Le regrettant presque immédiatement : en disant oui, il aurait peut-être pu enfin obtenir la rédemption tant attendue mais qu'il n'est pas capable d'atteindre de lui-même. « Et vous ? » La première réponse qui lui passe par la tête s'échappe de sa bouche. Elle n'a pas de sens, pas du tout sa place ici... Mais Leandro ne s'en soucie pas. C'est du tac-au-tac, pas avec plus grande vivacité d'esprit cependant.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
madness swallowing me
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Gabriel Esbjorn

Gabriel Esbjorn
En ligne
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_mvqu3eg0ra1sm026bo2_500
Ҩ HYSTERIA Ҩ

× Âge du perso : :
34 ans

× Caravane + colocataires : :
Cellule 2

× Poste assigné : :
Déviant

× Messages : :
1593

× Points de vie : :
475

× Copyright : :
Rogers

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeMar 20 Nov - 13:30


death may be the greatest of all human blessings  
I am here
Je ne pouvais pas dire que j'étais très doué, quand ça concerné les relations sociales, seulement cet homme était dans un état déplorable. Je ne pouvais pas le laisser ainsi, d'ailleurs, ça me rappelait quand j'étais soldat ... A force de lutter, de voir des horreurs, l'humain fini par craquer, l'homme en question, avait ce regard d'un soldat qui en avait trop vue, qui était à bout, l'envie de vivre s'étant sans doute échappé, après avoir vécu autant d'horreur. Il n'avait pas besoin d'une personne comme moi, enfin le moi du présent, il avait du besoin du soldat que j'étais avant, alors je pris sur moi et j'avançais davantage vers lui, secouant la tête à sa question. M'étant maintenant rapproché, pour m'accroupir et me mettre à la hauteur de cet homme, je pouvais facilement deviner qu'il était très mal en point, heureusement, j'avais des compétences en médecine ... Si j'aurais eu l'argent, j'aurais suivi cette voie, devenir médecin, seulement je n'avais pas pus, ça n'avait été qu'un rêve, et si je voulais vraiment aider mon prochain, j'avais alors trouver la solution de l'armée. Je sorti ma gourde, puis je tendis celle-ci à l'homme.

-J'imagine que vous êtes ici depuis très longtemps, buvez, vous êtes complètement déshydratez


Je regardais autour de moi, puis je repensais à la rôdeuse que j'avais tué ... Elle n'était pas dans un état de décomposition avancée, il était donc facile de deviner, qu'elle avait été mordu récemment ... Peut-être que ça avait un lien avec l'état de cet homme ? Si c'était le cas, je ne pouvais lasser le corps ainsi, seulement je n'osais pas lui poser la question, concernant cette rôdeuse.

-Vous savez, j'ai été soldat et ... Je connais ce regard, vous vous êtes battu et vous en avez trop vue ... C'est plus facile à dire qu'à faire, mais vous devez lutter, je suis même sur que vous le pouvez, d'ailleurs, je suis même prêt à vous aidez
code by bat'phanie

_________________
No, not gonna die tonight



Dernière édition par Gabriel Esbjorn le Dim 2 Déc - 11:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Leandro R. Morrisson

Leandro R. Morrisson
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_ouc5mv37l01tphvtdo7_r3_250
B R U T A L . M A D N E S S

× Âge du perso : :
41 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 5B.

× Poste assigné : :
Gardien à l'isolement.

× Messages : :
2530

× Points de vie : :
406

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeMer 28 Nov - 20:37


death may be the greatest of all human blessings

Une gourde se présente à lui et, dans un premier temps, Leandro ne sait pas bien ce qu'il doit en faire. Finalement, il a le réflexe de l'attraper et de boire quelques gorgées du liquide qui s'y trouve. De l'eau, bien sûr. Ce sont de larges lampées qu'avale finalement Leandro. Il avait soif et il ne s'en était même pas rendu compte. D'ailleurs, une fois qu'il n'y a plus d'eau dans la gourde - et il n'en ressent pas le moindre sentiment de culpabilité, il n'est pas en état d'en arriver là dans sa tête -, il la rend à cet homme. Puis se lèche les lèvres et se rend compte qu'elles sont toutes sèches. En effet, il était déshydraté. Peut-être même à deux doigts d'y passer, il ne sait pas... Et ne le saura peut-être jamais. « Merci », dit-il ensuite en se rendant compte qu'il ne l'avait pas encore fait. Ce n'est qu'un détail pour certain, mais c'est surtout un réflexe qui lui est resté de sa vie d'avant. Logique. Leandro était flic alors... Alors il faisait toujours attention aux choix des mots. Et c'est peut-être bien toujours le cas aujourd'hui. L'homme ne répond pas à sa question, et Leandro ne semble pas réellement s'en rendre compte. Il est dans un état second, et ce genre de détail ne lui saute pas aux yeux. « Je... Ne suis pas sûr d'en avoir envie, en effet. » Lamentable, pitoyable, ... Les adjectifs pour qualifier Leandro à cet instant précis ne manquent pas. Tous négatifs... Mais tous réalistes, surtout. « Vous pensez vraiment que cela en vaut la peine ? », demande-t-il en relevant les yeux pour rencontrer ceux de cet homme qu'il ne connaît pas... Mais qui semble pourtant prêt à lui tendre la main. Leandro n'en revient pas, n'arrive pas à y croire et c'est sans doute cette surprise - de cette bonté soudaine - qui le réveille un peu et le pousse à poser cette question.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
madness swallowing me
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Gabriel Esbjorn

Gabriel Esbjorn
En ligne
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_mvqu3eg0ra1sm026bo2_500
Ҩ HYSTERIA Ҩ

× Âge du perso : :
34 ans

× Caravane + colocataires : :
Cellule 2

× Poste assigné : :
Déviant

× Messages : :
1593

× Points de vie : :
475

× Copyright : :
Rogers

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeDim 2 Déc - 11:55


death may be the greatest of all human blessings  
I am here
Malgré des tremblements et des légers vertiges, mon instinct de soldat repris la dessus. C'était sans doute parce que j'avais déjà vue ce genre de regard, chez mes camarades. Au bout d'un moment nous finissons tous par craquer et c'est la, que la personne a besoin de  soutien, sinon elle se laisse mourir, tout comme c'était visiblement le cas pour cet homme ... De mon côté j'avais eu de l'aide, mais je l'avais refusé, le fait d'avoir était blessé sur le terrain, avant rajouter une blessure en plus dans mon esprit. Quelque chose qui avait aussi sans doute écrasé mon orgueil et ma fierté. Oh ce n'est pas dans mon caractère d'être ainsi, mais quand j'avais appris que je ne pourrais plus retourner sur le terrain, je l'avais très mal pris ... Evidemment il avait fallut que j'en rajoute une couche, en me gavant de tout et n'importe quoi, une fois remis sur pieds ... Je pouvais être intelligent, tout comme je pouvais vraiment être c*n ... Enfin, c'était du passé ... Bon un passé qui me hanté, mais il était tant que je pense à autre chose. Donnant de l'eau à l'homme, celui-ci pris la gourde et bu le tout, même en lui donnant de l'eau, il avait toujours les lèvres sèches, il devait vraiment être très déshydraté, il allait falloir que je trouve de l'eau rapidement. Reprenant ma gourde, celui-ci me remercia et je me contentais d'hocher la tête. Puis observant celui-ci, je repris la parole, voulant vraiment l'aider, mais je ne pouvais pas y arriver seul, il devait y mettre du sien. Le regard toujours "hanté", l'homme me répondit qu'il n'était pas sur d'avoir envie de continuer, je m'assis alors en face de lui, comprenant parfaitement ce doute et cette remise en question. Finalement celui-ci fini par croiser mon regard, et je ne peux que lui répondre par le regard d'un homme épuisé, mais qui a envie de se battre, qui est déterminé à lutter malgré les morts qui rôdaient.

-Chaque vie est précieuse, ça vaut toujours le coup de se battre, comme je le disais souvent à mes camarades, j'emm*rde la vie, le jour ou elle ne voudra plus de moi, je le serais mais ce n'est pas encore le moment, faut lui montrer qui est le plus fort ... C'est des paroles, des mots, mais on peut y arriver


Je fis une pause, cachant mes légers tremblements, ce n'était pas quelque chose que je pouvais vraiment contrôler.

-Gabriel Esbjorn, j'étais soldat comme je vous l'ai dis un peu plus tôt, j'ai fini blessé sur le terrain et personne ne m'attendait en Amérique ... Je n'avais pas envie de continuer mais je l'ai fais et je ne le regrette pas ... Il y a des blessures qui ne pourrons jamais cicatriser entièrement, mais vous pouvez le faire, si vous vous laissez aider, après c'est à vous de choisir
code by bat'phanie

_________________
No, not gonna die tonight



Dernière édition par Gabriel Esbjorn le Ven 14 Déc - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Leandro R. Morrisson

Leandro R. Morrisson
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_ouc5mv37l01tphvtdo7_r3_250
B R U T A L . M A D N E S S

× Âge du perso : :
41 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 5B.

× Poste assigné : :
Gardien à l'isolement.

× Messages : :
2530

× Points de vie : :
406

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeJeu 6 Déc - 23:38


death may be the greatest of all human blessings

Leandro en est donc finalement arrivé là. Après des mois, des années de survie, il a atteint le point de non-retour. Quoi que... Il ne sait pas, en fait. Il n'estime pas pour autant avoir le courage de s'ôter la vie. Ce n'est pourtant pas l'envie qui manque. Justement, il n'a envie de rien. Pas envie d'avancer, de continuer... De se relever, sans savoir ce dont l'après est fait. Y a-t-il seulement autre chose pour lui, dans la suite des choses ? Il ne sait pas, il a bien peur que la réponse soit négative. Après tout, il a tout perdu. Ses filles, sa femme, toute sa famille et Tybalt tout récemment... Maintenant, Zippora. Elle était sa seule raison de vivre après la mort de son frère et il ne sait vraiment pas si cela vaut la peine de continuer. A quoi bon, si personne ne nous attend ? De l'autre côté, en revanche, il ne sera pas seul... Pourtant pas croyant, Leandro imaginer que le meilleur ne pas être ici sur cette Terre, mais uniquement dans ce qui l'attend une fois qu'il ne sera plus ici. Encore faut-il avoir le courage d'en finir. Et, malgré lui, les paroles de cet homme, qui vient de se présenter comme Gabriel Esbjorn, l'atteignent. Le touchent, d'une certaine façon. Il relève vers lui un regard morne, toujours vide de sens et de toute trace de vie. Ce n'est pas miraculeux non plus, faut pas croire. « Encore faut-il trouver quelqu'un qui veuille aider pour les bonnes raisons. » Et de cela, il ne peut pas en être persuadé. C'est compliqué, la confiance, pour Leandro. Comme tous les survivants sûrement, en fait. « C'est que je n'arrive pas à trouver de raison juste de continuer, tu vois ? A quoi bon tenter si c'est pour sans cesse tout perdre autour de soit ? » C'est comme si les mots du fameux Gabriel n'étaient pas parvenus à leur destination, finalement. Si vite arrivés dans l'esprit de Leandro, ils se sont envolés. Volatilisés au profit de ses idées noires. Ces pensées sombres qui ne le quittent plus depuis trop longtemps. Et qui ne semblent pas prêtes de le laisser... « Je ne vois pas en quoi cela vaut le coup de se battre, si c'est pour n'avoir rien en retour et toujours finir seul quoi qu'il arrive. » Et par seul il entend surtout pas avec quelqu'un que l'on aime et avec qui on a envie d'être. Le truc, c'est que Leandro ne peut plus désigner une seule personne pouvant correspondre à cette catégories. Toutes celles qui en avaient le profil sont mortes et enterrées... Ou pas, d'ailleurs. Le cadavre de Zippora est toujours là, de l'autre côté de ce mur. Et rien qu'à cette pensée, un long frisson parcoure l'échine de Leandro. Il devrait peut-être faire quelque chose pour elle... L'enterrer, laisser son corps retourner à la poussière en le faisant brûler. Déjà qu'il n'a pas été capable de l'achever... Pour l'instant, pourtant, il reste bien assis là. Face à ce Gabriel. Les lèvres toujours sèches et de même pour sa gorge, à vrai dire. Il n’a tout simplement pas la force de bouger, ne serait-ce que pour se relever.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
madness swallowing me
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Gabriel Esbjorn

Gabriel Esbjorn
En ligne
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_mvqu3eg0ra1sm026bo2_500
Ҩ HYSTERIA Ҩ

× Âge du perso : :
34 ans

× Caravane + colocataires : :
Cellule 2

× Poste assigné : :
Déviant

× Messages : :
1593

× Points de vie : :
475

× Copyright : :
Rogers

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeVen 14 Déc - 23:32


death may be the greatest of all human blessings  
I am here
Je n'étais pas ce qu'on pouvait appeler, un excellent exemple pour cet homme. Blessé sur le terrain, j'avais très mal pris mon retour en Amérique, si je souffrais déjà de stress post-traumatique, il avait fallut que je plonge dans la dépression et la toxicomanie. Malgré tout, j'avais continué d'avancer, j'avais beaucoup chuter, mais il est vrai que je mettais pas mal relever, même si parfois j'avais du faire des pauses. J'étais habitué à la solitude, alors je n'en souffrais pas trop, puis malgré le fait que je broyais souvent noir, j'avais cette forte envie de vivre en moi. C'était quelque chose de très fort, quelque chose qui me redonnait de l'espoir, ainsi qu'un bon coup de pied aux fesses. Cet homme était peut-être habitué à la compagnie ? A avoir une famille ? D'ailleurs l'avait-il peut-être perdu ? Chaque cas était vraiment différent, mais je ne pouvais rester sans rien faire, devant la détresse de cet homme. Celui-ci repris la parole et j'écoutais attentivement chacun de ses mots.

-J'aimerais vous aidez ... J'ai échoué à mon devoir entant que soldat, en faite, je ne voulais pas vraiment devenir soldat mais médecin, enfin peu importe ... J'ai toujours eu envie d'aider


Je fis une pause, depuis mon plus jeune âge, je cherché à mon rendre utile auprès de mon père, celui-ci m'élevant seul, vue que ma mère m'avait abandonné.

-J'ai perdu du monde autour de moi, ça fait que je suis resté toujours seul ... La solitude ça pèse, mais disons que je n'ai jamais vraiment eu d'ami, je comprend que pour vous se soit difficile d'avancer, quand on a perdu ceux qu'ont aiment, mais la vie continue et ... Si je suis ici ce n'est peut-être pas pour rien ?


A nouveau l'homme repris la parole, broyant toujours du noir. Pourquoi avancer quand on en voit pas le but ? C'était une question tellement difficile, puis on ne vivait pas une époque formidable.

-C'est peut-être bête ce que je vais vous dire, mais si il y a bien quelque chose que j'ai gardé en tête, c'est les paroles d'un film, des paroles vraiment touchante ... On se dit que tout espoir et perdu, mais il y a du bon en ce monde et cette ombre, elle ne fait que passer, le soleil reviendra et il n'en sera que plus éclatant ... C'est ça qui m'aide à tenir, toute les fois ou j'ai chuté bien ... Je me suis relevais, même si parfois ça était long car personne n'était présent pour me tendre la main, je sais que c'est lassant, que c'est fatiguant ... Mais si je suis la, peut-être que ce n'est pas pour rien ?
code by bat'phanie

_________________
No, not gonna die tonight



Dernière édition par Gabriel Esbjorn le Lun 7 Jan - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Leandro R. Morrisson

Leandro R. Morrisson
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_ouc5mv37l01tphvtdo7_r3_250
B R U T A L . M A D N E S S

× Âge du perso : :
41 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 5B.

× Poste assigné : :
Gardien à l'isolement.

× Messages : :
2530

× Points de vie : :
406

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeVen 4 Jan - 20:01


death may be the greatest of all human blessings

C'est compliqué. Cette discussion, aux yeux de Leandro, ne les mène nul part. Parce que cet homme ne sait rien de lui, et inversement d'ailleurs. Pourtant, ils continuent de l'entretenir. Et si Leandro ne voit pas d'effet immédiat sur son moral, il se dit que, peut-être, cela finira par arriver... D'ici quelques heures, quelques jours, voire même quelques semaines. Il n'en sait rien. Mais une chose est sûre : il n'a pas envie de se montrer moins démoralisé. Pour l'instant, rien ne change. Et aux différentes répliques de cet homme, nommé Gabriel comme il le sait désormais, Leandro se contente de hausser les épaules. Très franchement, il ne sait plus quoi dire. Il voit bien que l'homme fait des efforts, qu'il essaye de lui remonter le moral. Mais si c'est fonctionnel ? Probablement pas. Leandro est au fond du trou... Et ce ne sont pas quelques belles paroles qui vont l'en faire sortir. Mais c'est gentil de sa part, il n'ira pas prétendre le contraire. C'est pour cette raison, sans doute, qu'il ne le refoule pas complètement. Parce qu'il n'a jamais été méchant, dans le fond, le Leandro. Et qu'il a conscience, sans que ce soit totalement conscient sans doute, qu'il aurait très bien pu juste partir, Gabriel. Au lieu de cela, il reste là, à discuter avec lui. Et Leandro essaye de lui répondre comme il le peut, quand il le peut. « Vous êtes ici parce que vous vouliez fouiller cette maison dans l'espoir de trouver quelque chose, voilà tout. » L'ancien flic ne croit pas - plus ? - au Destin, à la fatalité, à ce genre de truc idiot. Il n'a jamais, non plus, cru à l'horoscope, et à tous ces pseudo-psychologies censés nous venir en aide et nous soutenir. Et il ne risque pas d'y croire maintenant, après tout ce qu'il a vécu, tous ce que tous les survivants ont vécu. « Le hasard, voilà tout. » C'est dingue, comme il n'entend que ce que Gabriel vient de répéter "si je suis là, peut-être que ce n'est pas pour rien". Si c'est pour rien. Cela n'a pas d'intérêt et, surtout, cela ne changera rien. Leandro aurait préféré tomber sur un mec - ou une femme d'ailleurs - dangereux qui aurait mis fin à sa vie misérable. Au lieu de cela, il a fallu que son chemin croise la route d'un bon samaritain... Enfin, d'un mec qui se prend pour un bon samaritain. Baissant la tête, Leandro sent une vague énorme de fatigue le gagner, et il ne tarde pas à dire, la tête toujours baissée : « Vous pouvez y aller, tout ira bien. » Il a envie d'être seul, maintenant. Il sent qu'il perd patience, qu'il n'a plus envie de discuter.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
madness swallowing me
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Gabriel Esbjorn

Gabriel Esbjorn
En ligne
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_mvqu3eg0ra1sm026bo2_500
Ҩ HYSTERIA Ҩ

× Âge du perso : :
34 ans

× Caravane + colocataires : :
Cellule 2

× Poste assigné : :
Déviant

× Messages : :
1593

× Points de vie : :
475

× Copyright : :
Rogers

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeLun 7 Jan - 14:18


death may be the greatest of all human blessings  
I am here
Je ne pouvais rien faire de plus, je pouvais toujours tenter de soutenir cet homme moralement, pourquoi ? Bien tout simplement parce que c'était inhumain, de laisser une personne lutter seule, mais je ne pouvais non plus choisir à sa place. Je mettais présenté, je lui avais dit qu'avant cette époque, j'étais soldat, que j'avais fini blessé et rapatrié en Amérique, que malgré ma dépression j'avais avancé, mais c'était selon ma propre volonté et c'était mon histoire. Cet homme avait aussi son histoire, pour le moment il resté très secret, je pouvais pas lui en vouloir, mais je ne pouvais pas faire plus. Si je mettais beaucoup de volonté à me montrer optimiste, je voyais que cet homme n'était pas prêt ... Il avait besoin de réfléchir ... Puis à la réplique de l'homme, je ne pus m'empêcher de laisser échapper un léger sourire en coin. Haussant à mon tour les épaules, je repris la parole.

-Oui aussi ... D'ailleurs, je n'ai toujours pas commencé à fouiller ...


Le destin ? C'était des belles paroles, mais à quoi bon ... Pourquoi ne pas y croire dans ce monde de fou ? Si les morts se relèvent, pourquoi ne pas croire au destin ? Oui c'était sans doute enfantin de penser ainsi, mais je ne voulais pas broyer du noir. Je suis tellement le genre dépressif, que pour une fois que j'arrivais à être optimiste, bien je voulais en profiter.

-Ouais ... Enfin la hasard a bien fait les choses


Puis je fini par me relever, voyant que l'homme était lasse de discuter, d'ailleurs il me le confirma et j'hochais la tête.

-Très bien ... Je ... Je vais ramener les corps à l'entrée et je serais sans doute dehors, je ... Je ne peux pas les laisser ainsi

Avant tout ça, les infectés n'étaient que des humains, et dès que je voyais un rôdeur, j'y repensais souvent ... Pour deux rôdeurs, je pouvais au moins creuser deux tombes, c'était la moindre des choses.
code by bat'phanie

_________________
No, not gonna die tonight



Dernière édition par Gabriel Esbjorn le Mar 22 Jan - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
Leandro R. Morrisson

Leandro R. Morrisson
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_ouc5mv37l01tphvtdo7_r3_250
B R U T A L . M A D N E S S

× Âge du perso : :
41 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 5B.

× Poste assigné : :
Gardien à l'isolement.

× Messages : :
2530

× Points de vie : :
406

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeMar 15 Jan - 10:46


death may be the greatest of all human blessings

Leandro ne sait pas quoi dire de plus. Il n'a pas envie que cette conversation s'éternise, comme si chaque mot qui s'échappait de sa bouche lui écorchait les lèvres. Parce que c'est fichtrement douloureux, finalement, de devoir parler. De devoir entretenir une conversation qui ne semble pas les mener où que ce soit. Il a envie d'être seul maintenant. Et cela doit se voir, ou se sentir, parce qu'il sent que la voix de ce Gabriel s'éteint un peu. Ou, en tout cas, il lui semble moins l'entendre que tout à l'heure. Il doit avoir moins de choses à dire, et c'est normal : Leandro ne fait rien pour entretenir ce qu'ils avaient jusque-là. « Je ne pense pas que vous trouverez grand chose, mais fouillez quand même. » Sait-on jamais, qu'il trouve quelque chose que Zippora et Leandro n'avaient, eux, pas vu. Ce serait fort étonnant, ils étaient quand même là depuis plusieurs jours. Mais on ne sait jamais, hein. Ce n'est pas Leandro qui va l'en empêcher,. En revanche, il y a une chose sur laquelle il ne changera pas d'avis et il le fait bientôt savoir à Gabriel. Il a deviné ses intentions, il va creuser des tombes et y placer les corps de "ceux" qu'il a achevés, juste avant d'entrer dans cette pièce et de le trouver ici, sur le sol. « Laissez celle qui est devant, je m'en occuperai. » L'idée de laisser ce parfait étranger se charger, lui, de l'enterrement de Zippora lui est tout bonnement inconcevable. Leandro ne s'en sent pas encore la force - et sait qu'il aura du mal à supporter cette vision horrifique - mais il faudra bien qu'il la trouve à un moment ou un autre, cette force. Pour elle, pour Zippora. « Les autres, faites en ce que vous voulez. » S'il veut les enterrer, les cramer... C'est son choix. Leandro n'en a cure. Tant qu’il ne touche pas à Zippora.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
madness swallowing me
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Gabriel Esbjorn

Gabriel Esbjorn
En ligne
death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Tumblr_mvqu3eg0ra1sm026bo2_500
Ҩ HYSTERIA Ҩ

× Âge du perso : :
34 ans

× Caravane + colocataires : :
Cellule 2

× Poste assigné : :
Déviant

× Messages : :
1593

× Points de vie : :
475

× Copyright : :
Rogers

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitimeMar 22 Jan - 17:20


death may be the greatest of all human blessings  
I am here
Voyant que l'homme n'avait vraiment pas envie de parler, je n'insistais pas ... Après on ne pouvait pas dire que je sois doué socialement parlant ... Mais voir une personne détresse, disons que mon côté militaire refusait surface, ce besoin de venir en aide ... Me mordant légèrement la lèvre inférieur, je fini par me relever, signalant à l'homme que j'allais m'occuper des corps, j'eu alors un début de réponses à mes questions, lorsqu'il me dit de ne pas toucher la rôdeuse qui c'était trouvé devant la porte. Hochant la tête, je parti d'un pas assez tremblant, pour aller creuser des tombes. J'étais peut-être épuisé et assez "angoissé", à cause du manque de médicament, je ne pouvais lasser les corps ainsi. Je ne pouvais pas les brûler, oui ça aurait été plus vite, mais ça allait attirer des autres rôdeurs, peut-être même des personnes indésirables. Alors je pris mon courage à deux main, et je traînais comme je pouvais les corps à l'extérieur, déjà à bout de souffle, j'aurais sans doute du chercher quelque chose à manger avant, mais je me contentais de continuer mon "travail". Avec tout ce qui c'était passé, j'avais perdu en muscle et en force, finalement je me décidais à creuser une fosse commune, je n'aurais jamais la force de creuser deux tombes, de plus, la nuit n'allait pas tarder à tomber sans oublier que je devais me montrer discret. Alors que j'avais réussi à creuser une demie fosse, je du arrêter avant de tourner de l'oeil, je devais me reposer ... Crasseux je retournais à l'intérieur, cherchant des vivres mais ne trouvant rien ... Soupirant avec lassitude, je fini par aller m'allonger sur le canapé du salon, prenant des profondes inspirations. Comme m'avait dit l'homme un peu plus tôt, cette maison avait déjà été fouillé, c'était bien ma chance.
code by bat'phanie

_________________
No, not gonna die tonight

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Empty
MessageSujet: Re: death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

death may be the greatest of all human blessings (ft. Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-