(alliyah) i'm radioactive
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

(alliyah) i'm radioactive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar

WE WANT TO
FEEL WE ARE
IN CONTROL

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
27 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en Californie.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1940

× Points de vie : :
41

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (alliyah) i'm radioactive Dim 18 Nov - 20:44

fiche #000

† NOM : Elwenn
† PRÉNOM(S) : Bonnie Alliyah
† ÂGE : 28 ans
† DATE DE NAISSANCE : 26/12/1990
† LIEU DE NAISSANCE : Denver
† HABITAIT : Fort Collins & Denver
† ANCIENNE OCCUPATION : femme de ménage
† STATUT FAMILIAL : célibataire
† ORIENTATION SEXUELLE : hétéro
† GROUPE : plutôt suspects
† AVATAR : Marie Avgeropoulos
Observations
Une véritable boule de nerfs. Voilà ce que je suis, et ce que j'ai toujours été. Toute petite déjà, on m'a diagnostiqué hyperactive, turbulente, et trop nerveuse pour pouvoir me la couler douce chez moi, en espérant que les choses s'arrangent d'elle-même. J'ai donc commencé très jeune à faire du sport, d'abord en club, puis en solitaire quand mes parents n'ont plus eu l'argent nécessaire pour se permettre de me payer ça. Bref, j'ai donc toujours eu besoin du sport, pour me défouler, et me permettre de ne pas perdre la boule. C'est ce qui m'a, dès mon plus jeune âge, poussé à devenir pratiquement maniaque. Plutôt que de rester inactive quand j'avais du temps libre, je me mettais ainsi à courir à droite et à gauche, à classer des livres, à faire ce genre de choses parfaitement inutiles, mais salvatrices pour l'hyperactive que j'étais - et que je suis toujours -. En bref, j'étais une fille pas très facile à vivre, mais toujours prête à rendre service à mes proches. Je n'étais pourtant pas la personne la plus abordable au monde, bien au contraire. J'étais plus du genre à repousser ceux qui tentaient de m'approcher, et à tenir à distance ceux que j'appréciais. J'étais une vraie bombe à retardement, toujours à manier avec précaution, au risque de la faire exploser, et d'atteindre toutes les personnes dans les alentours.

L'épidémie n'a pas vraiment amélioré mon caractère explosif. Je dirais même qu'elle l'a empiré. J'ai passé les huit premiers mois enfermée dans l'appartement de mon père, avec lui pour seule compagnie. Autant y aller franchement : je suis manipulatrice, un peu trop orgueilleuse, violente, et j'ai des allures de sauvage. Oh, et je suis aussi très opportuniste et méfiante. Dans ce monde de fou, c'est ce qu'il faut pour ne pas se faire tuer à la première occasion, et pour ne pas perdre ce à quoi on tient le plus. Enfin, c'est ce que je me dis. Lorsque c'est nécessaire, je n'hésite pas à user de tous mes atouts pour parvenir à mes fins. La survie avant tout.
Questions posées lors de l'entrevue
QUEL EST TON AVIS À PROPOS DU VACCIN QUI A CIRCULÉ PENDANT UN MOMENT ? ES-TU VACCINÉ TOI-MÊME ? Mon avis à propos du vaccin ? J'ai été curieuse, fut un temps. Peut-être que je le suis toujours, dans le fond. Mais cela n'a plus de raison d'être puisque le camp a été décimé. De toute façon, j'en suis trop loin désormais pour me lancer. J'étais curieuse, donc. Je m'étais approchée du groupe pour me renseigner, j'avais essayé de voir ce que cela donnait sans non plus oser sauter le pas. Et je ne regrette pas aujourd'hui, de ne pas m'être lancée. Je ne suis pas femme à avoir des regrets, il est bon de le savoir. Et quand je verrai les dégâts que  cela a pu faire chez certaines personnes... Je le regretterai encore moins. Logique.

QUE RESSENS-TU LORSQUE TU VOIS UN ZOMBIE ? EST-CE QUE TU LES TUES ? SI OUI, QUE RESSENS-TU ? Généralement, je prends le temps d'avoir un rictus de dégoût, avant d'achever ces ... Choses. Parce que, non, à mes yeux, ce ne sont pas des humains. Ou, plus. Je ne cherche pas à comprendre, ni même à réfléchir. Je les tue avant qu'ils n'aient pu me bouffer. Je les achève avant qu'ils n'aient pu prendre une vie de plus - la mienne, celle des autres je m'en tape -. Je ne réfléchis pas à ce qu'ils ont un jour été, l'adrénaline suffit à me pousser vers eux, et à les tuer. La survie avant tout, encore une fois. La peur n'est plus vraiment là, j'ai réussi à l'évacuer après une dizaine de premiers rôdeurs tués. La rage, la haine pour les choses monstrueuses qu'ils sont, me permet de les vaincre sans trop de mal - quand ils ne sont pas trop nombreux, bien sûr -. Mais je sais aussi battre en retraite quand il le faut, et ne cherche pas à me mêler à eux. Je ne veux pas prendre de risques inutiles. A quoi bon ?

AS-TU PERDU DES PROCHES ET LES PLEURES-TU ENCORE ? J'ai perdu mon père, d'abord. Mais ce n'est pas une grande perte, et je l'ai tué moi-même. Ce n'était pas un rôdeur, alors on peut peut-être considérer ça comme un meurtre ... Je suppose. Je ne le pleure pas, il ne le mérite pas. En revanche, j'ai perdu ma mère. Mais aussi mes deux petites sœurs. Je ne les ai pas revues, parce que le temps que je me libère du joug de mon père, elles n'étaient plus dans la maison de ma mère. Je suppose donc qu'elles sont mortes, même si je ne perds pas le brin d'espoir qu'il me reste. Je le laisse dans un coin de ma tête, et je fais en sorte de ne pas les pleurer - comme si j'en étais capable, de toute façon -. Cela ne me les ramènera pas. Il ne me reste que ma rage, et mon instinct de survie. Le reste, je l'oublie.

QUE PENSES-TU DU CAMP ELLIA ET DE SON PROPRIÉTAIRE ? COMPTES-TU COOPÉRER ? Lors de l'entretien, j'ai été sage comme une image. Souriante, limite prête à rigoler aux bonnes blagues quand il le fallait. Paraît que, dans ces moments où je fais semblant pour me donner une bonne image, j'ai un air figé que l'on repère à 10 000 à la ronde. Cela a sans doute été le cas de Vance, mais j'ai été gentille comme tout alors j'imagine qu'il n'a pas non plus été trop méfiant. Pas au point de m'enfermer dans l'une de ces cages en tout cas. Je ne suis pas la meilleure des actrices mais, quand même, je le suis un minimum ! Maintenant que je suis là, j'ai envie de voir ce que cela va donner. Envie de voir jusqu'où est prêt à aller Vance pour faire fonctionner sa petite "société". Et j'y participerai donc autant que nécessaire... Jusqu'à ce que je trouve la faille, bien sûr. Seule, ou en compagnie de quelques acolytes.


NOTES PERSONNELLES
PETITE PRÉSENTATION DU JOUEUR DERRIÈRE L'ÉCRAN † J'suis trop faible, j'vous jure.  pleure  pleure  pleure (posté tel quel à l'époque)

N'OUBLIE PAS DE CRÉDITER TES AVATARS/ICÔNES/GIFS † Avatar par Swan. Le reste = tumblr.

_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.


Dernière édition par B. Alliyah Elwenn le Lun 19 Nov - 20:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

WE WANT TO
FEEL WE ARE
IN CONTROL

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
27 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en Californie.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1940

× Points de vie : :
41

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Dim 18 Nov - 20:44

fiche #000
Ça a l’air si facile, de se lier à un autre être humain, on dirait que personne leur a dit que c’est la chose la plus difficile au monde.
Je n'ai pas toujours été sage.
" I was not caught though many tried "

La vie n'est pas noire ou blanche. Les gens ne sont pas bons ou mauvais. Tout, autour de nous, est fait de nuances de gris, de dégradés de couleurs et de caractères. Il faut de tout pour faire un monde, dit-on. La première partie de sa vie, pourtant, Alliyah a distingué les gens bons des gens mauvais, le noir du blanc, et même l'obscurité de la lumière. Pour elle, il n'y avait rien entre les deux. Juste des gens gentils, et des gens méchants. Au départ, elle se considérait elle-même comme une princesse. Une princesse destinée à de grandes études, et à un mariage parfait. Et puis, les choses se sont compliquées. Sept ans après sa naissance, sa petite sœur -Amy- est arrivée, la privant du privilège de fille unique. Elle a dû apprendre à faire avec, mais a d'abord tout fait pour retrouver sa vie d'antan, ses parents raides dingues d'elle, et incapables de la lâcher. Elle a dû partager. Elle a dû comprendre que, non, elle ne pouvait plus les avoir pour elle toute seule. Sa petite sœur, après tout, n'y était pour rien. Elle l'a donc prise sous son aile, la protégeait quand quelque chose n'allait pas, et la défendait en toutes circonstances. C'était même elle qui prenait les gifles de leur père quand elle faisait une connerie ... C'est dire à quel point c'était une grande sœur tout simplement extraordinaire ! Enfin bref, elle a rechigné en apprenant que sa mère était de nouveau enceinte, cinq ans après, mais a accepté la petite nouvelle sans trop de difficultés. Enfin, façon de parler. Arwen n'était qu'un élément de plus dans la petite famille, et dans la vie quasi rangée de la jeune Alliyah, douze ans déjà ... Et plutôt très turbulente.
(...)
En effet, elle était un véritable calvaire pour ses instituteurs, et camarades de classe. Alliyah, mieux valait l'avoir dans votre poche, et ne pas avoir une tête qui ne lui revenait pas. En grandissant, elle est devenue un vrai tyran, prête à frapper sur plus jeune qu'elle si cela lui permettait de se faire respecter. De cette façon, elle a réussi à ne pas avoir trop de problèmes. Et si, d'aventure, certains se tentaient parfois à la contredire, elle ne mettait pas longtemps avant de remettre les choses à leur place. Ce n'est pas tant la violence qui la caractérisait - même si, soyons clairs là-dessus, donner une petite baffe de temps en temps ne la dérangeait pas - elle préférait plutôt user des mots, et des regards. Son regard profond, et sombre malgré la clarté de ses iris, lui permettait de se faire respecter. Il en a refroidi plus d'un, notamment à cause de l'intensité qu'elle était - et est toujours - capable d'y mettre, mais aussi parce qu'il lui arrivait parfois de fixer longuement quelqu'un, sans même ciller. Toujours est-il que c'est ce qui lui a permis de passer le collège sans trop d'encombres, et aussi de protéger ses petites sœurs quand, plus tard, elles sont entrées à l'école à leur tour. Mais c'est aussi ce qui l'a beaucoup isolée, et ce qui lui a valu d'avoir des notes plutôt moyennes. Elle n'a jamais cherché à se lier à qui que ce soit hors de leur famille et c'est ce qui, dans un second temps, a mis la puce à l'oreille de ses parents. Là, ils ont compris que quelque chose clochait vraiment chez elle, et ont décidé de l'emmener chez un pédopsychiatre, pour s'assurer que tout allait bien. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont eu parfaitement raison d'agir de la sorte ...
(...)

" I live among you well-disguised "

« Alors... il n'y a pas de façon simple de dire cela... Mais après de longs entretiens avec Alliyah, j'ai pu déterminer que votre fille était atteinte d'un trouble de la personnalité. En somme, elle n'intègre par les normes sociales, manipule ses camarades, entre autres choses. Je vais lui faire passer d'autres tests, mais je pense pouvoir affirmer qu'elle est atteinte d'une forme de psychopathie légère. C'est génétique, elle est née comme ça. Je vous ferai part des dispositions particulières à prendre, si vous souhaitez la garder chez vous. » Voilà le verdict du pédopsychiatre, que les parents d'Alliyah lui avait fait rencontrer. Ils avaient d'abord rendu visite à un psychologue, mais celui-ci n'avait pas été capable d'aller plus loin dans les recherches. Pas par manque de compétences, mais parce que la situation, je cite, "n'était plus de son ressort". Une psychopathe. Alliyah était atteinte de ce trouble particulier de la personnalité, la poussant à agir avec impulsivité, et sans empathie. Pourtant, elle était capable de mentir et de manipuler son monde comme personne. Le temps passant, la théorie du psychiatre s'est confirmée, et Alliyah a été ramenée chez elle, où il était convenu que sa famille s'occupe d'elle. C'est là, sans aucun doute, que les disputes entre les Elwenn ont empiré. D'abord, c'était pour la garde de l'enfant - sa mère ayant décidé de démissionner pour s'occuper d'elle -, puis pour des choses de plus en plus futiles. La vaisselle, la préparation des deux autres enfants, etc ... Les disputes étaient de plus en plus régulières, tant et si bien qu'ils ont finit par accepter l'impensable : le divorce. Il était clair pour tous - mais surtout pour eux - que leur mariage avait coulé bien des années auparavant. La découverte de la maladie de leur aînée, et l'inquiétude vis-à-vis de celle-ci n'a fait que ressortir de vieux remords, brisant tout sur son passage. Ce divorce était inévitable, en somme.
(...)
Un an plus tard, le divorce était prononcé. Ce n'est qu'à ce moment-là que le père de la famille a décidé de déménager, pour aller vivre à Fort Collins. Quand à sa mère, elle est restée à Denver, et Alliyah a commencé à faire les trajets d'une maison à l'autre. Ses deux petites sœurs, quant à elle, ont tout bonnement refusé de les faire. C'est ainsi que la famille a complètement implosé, Alliyah semblant servir de tampon entre tous. Cela n'a pas vraiment fonctionné, elle utilisait plutôt cela comme un atout. Ses parents ne pouvaient, de toute façon, pas voir quand elle leur mentait, quand elle les manipulait. Ils étaient en froid, et ne se voyaient que très rarement, quand aucun autre choix ne se présentait à eux. Pour Alliyah, c'était une aubaine. Et elle l'a très vite compris, mettant ce nouvel aspect de sa vie à son profit. Elle retournait régulièrement voir un psychiatre, pour s'épancher sur sa vie. Et elle a appris à faire semblant, à duper son monde un peu plus encore. Parce que c'était étrange, de l'entendre dire que non, elle n'était pas touchée par le divorce de ses parents. Elle a su remodeler son discours de sorte à faire passer cela pour un soulagement. Et c'est comme ça qu'elle s'est fondue dans la masse, qu'elle a commencé à vivre une vie plus saine ou, tout du moins, plus normale. Elle s'est crée un cercle d'amis à Denver, et un autre à Fort Collins. Elle a même su entamer des relations avec des hommes, mais jamais sur la durée. Ses études, elle les a rapidement abandonnées. Elle a fait du droit, avant de commencer à faire des petits jobs. Jobs qu'elle ne gardait jamais longtemps, pour diverses raisons. Mais, au moins, elle a appris à se construire une vie à peu près stable, et une personnalité plus ou moins "passe-partout". Sa psychopathie semblait être passée aux oubliettes aux yeux de tous. Et cela l'arrangeait grandement ...
(...)

La croyance en une origine surnaturelle du mal n’est pas nécessaire. Les hommes sont à eux seuls capables des pires atrocités.
Toi et moi c'est à la vie, à la mort.
" My life behind, I dug some graves you'll never find "

Quand l'épidémie a commencé à se répandre, Alliyah était chez son père. En fait, depuis un peu plus de trois mois, elle y vivait de manière constante. Parce qu'il n'était que très peu chez lui, et que cela évitait à la jeune femme de supporter la présence de son beau-père. Ce type ingrat qui lui prenait sa mère, et ses sœurs, toutes raides dingues de lui. Pour qui se prenait-il, celui-là ? Il ne pouvait pas arriver brusquement dans sa vie, et prendre sa place sans lui demander son avis. Il semblait y être parvenu, pourtant. Alliyah avait préféré abdiquer - pour l'instant, en tout cas -, plutôt que de se mettre à dos sa mère. Et puis, elle avait ce nouveau job. Après avoir été virée du Mcdo - pas assez motivée, mais surtout pas assez disciplinée, n'importe quoi, donc ! -, elle avait réussi à entrer dans un hôtel. Pas très prestigieux, l'hôtel. Mais c'était mieux que rien. Là, non plus, pourtant, elle ne s'entendait pas avec sa patronne. Trop fainéante, pas assez pliée aux ordres et exigences, bref du grand n'importe quoi ! Alliyah tentait bien de faire des efforts, pour ne pas perdre un énième boulot, mais c'était plus fort qu'elle ... Elle ne parvenait pas à se forcer, à faire comme si de rien était. Il fallait toujours qu'un moment arrive où elle pétait purement et simplement une durite, sous la pression. Toujours est-il qu'elle avait ce job, et qu'elle voulait le garder autant que possible. Tout a malheureusement changé du jour au lendemain, laissant Alliyah dans le questionnement le plus total. Un vendredi soir de décembre, son père est venu la chercher au travail avec une heure d'avance. Il n'a pas laissé la patronne en placer une, et a embarqué Alliyah avec lui dans sa voiture.
(...)
Alliyah a eu beau gueuler, hurler, le frapper, et essayer -ensuite- la manière plus douce, rien n'a fonctionné. Il a mis une bonne demie-heure avant de se décider à ouvrir la bouche pour lui expliquer. Un virus était en train de décimer la population entière, et il fallait se terrer chez soi. QUOI ? Elle a essayé de lui faire entendre raison, de le pousser à la ramener à l'hôtel. Mais rien à faire. Et elle a dû passer la semaine suivante enfermée dans sa chambre, avec lui dans la pièce d'à côté. Il est sorti, une fois, deux semaines environ après le début de ... Tout ça. Et il est revenu complètement chamboulé, épuisé, et couvert de sang. Elle s'est préoccupée de lui. Pas vraiment parce qu'elle s'inquiétait à son sujet, mais surtout parce qu'elle ne voulait pas attraper le virus, qu'il avait peut-être ramené avec lui. Toujours est-il qu'il a finalement expliqué à sa fille tout ce qu'il a vu. Le sang, les rôdeurs, les morsures, les difficultés qu'il a eu à se débarrasser de ses assaillants, la mort. Tout. Étrangement, plutôt que de ressentir une quelconque peur, Alliyah s'est sentie tout à fait normale. Pleine d'adrénaline, même. Elle lui a demandé - ou plutôt, a exigé - qu'il l'emmène dehors pour sa prochaine sortie. Il a refusé net, et c'est là, sans doute, que leur relation a commencé à se détériorer. Peu à peu, cela a empiré, jusqu'à les rendre tout bonnement incapables de communiquer. Pour la forme, elle a finit par lui demander d'aller chercher sa mère. Et Amy. Et Arwen. Son beau-père, même, s'il le fallait. Nouveau refus. Nouvelle raison de le détester.
(...)

" The story's told with facts and lies, I had a name but never mind "

Des mois et des mois se sont écoulés. Des mois à errer dans l'appartement, dans sa chambre tout particulièrement. Des mois à vivre avec son père uniquement, et à faire semblant de supporter cette situation. Souvent, Alliyah jetait un coup d’œil par la fenêtre, sans pour autant pouvoir voir quoi que ce soit. Durant la troisième semaine, tout de même, elle a réussi à apercevoir une de ces scènes dont son père lui avait parlé. Un type en a attaqué un autre, et lui a bouffé l'épaule. Fascinant. C'est son père qui l'a tirée de sa contemplation, en l'appelant pour qu'elle vienne manger. Au fil des jours, Alliyah a assisté à la déchéance de son père. Au départ décidé à la garder à l'écart de tout ça, il a finit par tout lui expliquer. Comment tuer un rôdeur, comment survivre à l'extérieur. Juste au cas où, disait-il. Pourtant, il refusait toujours de la faire sortir, et s'arrangeait toujours pour l'enfermer à clés dans sa chambre quand il devait faire une expédition. Complètement stupide, n'est-ce pas ? C'est en tout cas l'idée qui a commencé à germer dans l'esprit de Alliyah. Et un jour, elle a, à son tour, perdu le contrôle. C'était plusieurs mois après le début de l'épidémie. A peine avait-il passé le seuil de sa chambre, qu'elle lui a sauté dessus, couteau en main. Elle l'a ... Massacré. N'a eu de cesse de relever le couteau pour l'enfoncer de nouveau dans le corps sans vie de son père. Et puis, elle s'est relevée, le visage, et les vêtements couverts de sang. Elle a attrapé un sac, y a fourré diverses affaires nécessaires à sa survie, et s'est tirée. Elle a longuement marché, avant de rencontrer quelqu'un en voiture. Elle est partie avec cette personne, bien décidée à s'en sortir vivante. Ils ont évité les grandes villes, jusqu'à entendre l'appel radio. Pour le type, ça a été une évidence : il fallait y aller. Mais Alliyah n'était pas de cet avis, et a disparu au beau milieu de la nuit, pas très loin de la zone, le laissant se rendre seul à la zone. Elle compte, de toute façon, trouver d'autres personnes avec qui faire la route. Elle ne s'imagine pas s'en sortir seule.
(...)
Et, en effet, Alliyah a rencontré pas mal de gens sur sa route par la suite. Il y a eu Livia, notamment, personne avec qui elle est étonnement parvenue à s'entendre. Elles ont pas mal vagabondé toutes les deux, et c'est ensemble qu'elles ont atterri à Bodie, quelques temps après la chute de la zone 51 (qu'Alliyah a vécu de loin dans l'espoir de pouvoir récupérer deux-trois trucs, en vain). A Bodie, c'était la loi du plus fort, et la brunette n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Elle n'essayait quand même pas d'outrepasser le leader Phoenix, et faisait profil bas quand il s'agissait des moments les plus délicats. Et puis il y a eu l'attaque sur l'Angels Camp et la vie d'Alliyah a pour le moins pris un tournant. C'est dans ce village qu'elle a kidnappé un type qui lui faisait de la peine tout en lui donnant l'impression d'avoir du potentiel. Sans se soucier de laisser derrière eux - à l'Angels Camp du coup - le fils du mec, elle l'a traîné jusqu'à Bodie. Loin de s'attacher à lui, Alliyah a quand même pris plaisir dans son entraînement. Plus d'une fois, elle l'a emmené à l'extérieur, et a même essayé de le faire tuer un mec... Sans que cela ne fonctionne réellement. Il n'était pas fait pour une vie aussi... Violente que celle d'Alliyah. Elle a tout de même tenu bon... Enfin, jusqu'à ce qu'il parvienne à l'assommer en la prenant par surprise, avant de s'enfuir. Alliyah ne l'a plus revu et l'a, à vrai dire, assez vite oublié. En même temps, la situation à Bodie s'est détériorée à cette période-là, et la jeune femme continuait à faire des vas-et-viens en direction du camp des sauveurs, où elle tentait d'en apprendre plus sur leur vaccin. Elle envisageait même de mener à bien une attaque à vrai dire. Mais pour cela, encore fallait-il qu'elle réunisse une équipe, de préférence venue intégralement de Bodie. Là-bas, Phoenix a été tué et Alliyah envisageait sérieusement de prendre le pouvoir... Quand les bombes ont commencé à tomber. Le camp a été réduit à néant, ou presque, et Alliyah s'est retrouvé de nouveau sur les routes. Cela a duré de longs mois, et elle était la plupart du temps seule. Elle les a tous abandonnés sans chercher à savoir si ceux qu'elle appréciait - à sa façon - allait survivre. C'était chacun pour sa gueule de nouveau... Et cela l'était en réalité déjà à l'époque où tout semblait aller "pour le mieux" au sein du petit village. Et voilà qu'il y a quelques temps de cela, un mec sorti de nul part est parvenu à l'assommer - à croire que c'est destiné à lui arriver régulièrement - et elle s'est réveillée dans une cellule... A Ellia. Où tout le monde semble de nouveau croire à la possibilité de recréer une société. Elle, elle n'apprécie pas particulièrement l'idée... Mais elle fait profil bas. Qui sait, peut-être qu'elle finira par y trouver son compte... Ou pas.

_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.


Dernière édition par B. Alliyah Elwenn le Lun 19 Nov - 20:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar

En ligne


× A propos du vaccin : :
Des échos entendus, mais rien qui ne lui prouve que ça fonctionne.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Présentement seule

× Avant, j'étais : :
Paysagiste

× Messages : :
667

× Points de vie : :
106

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Dim 18 Nov - 21:39

Rebienvenue! youhou

_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas

DEVIANTS
avatar

En ligne

"I'm just out of my mind. Or something else... haha!":
 


× A propos du vaccin : :
Si on est taré avant, j'vous laisse imaginer aprés...

× Âge du perso : :
26 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Dans une cellule...

× Avant, j'étais : :
Miss Kansas et Ouvrière d'abattoir

× Messages : :
595

× Points de vie : :
149

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Margot Robbie

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Lun 19 Nov - 0:03

Hey! re-bienvenue copine!
Fais-toi bien voir et sort moi de mon cachot! S'te plaiiit gnu

_________________

"Maybe there's crazy in my blood, but I don't care. I love the Voices in my head. You wanna fix me? Maybe I like me broken. I love my life 'cause it's a mess. I'm living for the craziness"
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


See You Again
Litz

Award 2017:
 

× A propos du vaccin : :
Nop et pas vraiment envie en faite

× Âge du perso : :
29 ans mais qui ça intéresse encore ?

× Localisation (+ avec qui) :
Californie

× Avant, j'étais : :
Chanteuse célèbre

× Messages : :
899

× Points de vie : :
52

× Copyright : :
Schizo(avatar) Sheepirl (signature)

× Avatar : :
Hayden Panettiere

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Lun 19 Nov - 12:07

re-bienviendu ! lele
T'es badass sous cette tête !

_________________

I've got you Brother
If  i wa dying on my knees, you would be the one to rescue me • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas

DEVIANTS
avatar


Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Sérieux ? N'importe quoi

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Ellia en cellule, séparé de Skye (Ex -Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
1692

× Points de vie : :
736

× Copyright : :
Eowin

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Lun 19 Nov - 17:43

Re-bienvenu chez toi bril

_________________


Idon't want to miss a thing.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

FIRST, YOU
HAVE TO
GIVE UP

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
1493

× Points de vie : :
128

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Lun 19 Nov - 21:36

Merci à vous tous bril
Et t'inquiète @Livia Volk, Alliyah's coming for you lele lele

_________________

Those who killed
I walk on water but I ain't no Jesus. I walk on water but only when it freezes. Why, are expectations so high? Is it the bar I set?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1365

× Points de vie : :
112

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Mar 20 Nov - 17:09

Validation


Félicitations, tu es désormais Bornien !
Valentina M. Gomez a l'immense plaisir de te valider !
Félicitations, tu rejoins le groupe Suspect  

Copine ! Soit pas méchante comme ca on va pouvoir encore pousser des gens des voitures lele diego

Vance te met dans les suspects. Il te trouve intéressante a ta manière mais a encore bien du mal a te cerner.  Il t'assigne a la caravane 4A, pour l'instant tu y es seule, mais attend toi a vite avoir des colocataire. Pour t'occuper tu exercera le métier de Femme d'entretien au poste de sécurité. Quand il arrivera a te cerner tu pourra peut-être avoir un autre métier.

Tu peux dès à présent :
→ Te lancer dans le RP en t'amusant ici ou chercher des partenaires de jeu par !
→ Recenser ton avatar en postant dans ce sujet.
→  Prendre connaissance du système de points et ce qu'il implique (en plus d'autres informations nécessaires à la compréhension du forum) par ici (cf INFO N°3).
→ Poster tes fiches de liens et de RPs.
→ Créer tes propres scénarios qui pourraient t'être utiles.
Voter régulièrement pour gagner des points et nous faire connaître ! De même en postant sur Bazzart et PRD
→ Et surtout TU PEUX T'AMUSER !

_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

FIRST, YOU
HAVE TO
GIVE UP

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
1493

× Points de vie : :
128

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive Mar 20 Nov - 18:08

Elle n'est JAMAIS méchante Alliyha, du coup c'est tout bénéf diego

_________________

Those who killed
I walk on water but I ain't no Jesus. I walk on water but only when it freezes. Why, are expectations so high? Is it the bar I set?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (alliyah) i'm radioactive

Revenir en haut Aller en bas

(alliyah) i'm radioactive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: FINISHED-