Fire meet gasoline ➼ Alecia
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez

Fire meet gasoline ➼ Alecia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

EXEMPLAIRES
Alec Morgan

Alec Morgan
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr17
SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
276

× Points de vie : :
34

× Copyright : :
Million Eyes (avatar) shinouh (signature)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeLun 26 Nov - 21:02

fire meet gasoline
Alec & Alicia

 
« I found solace in the strangest place
Way in the back of my mind
I saw my life in a stranger's face
And it was mine. »

Alec s'était rapidement fait à cette nouvelle vie. Un mode de fonctionnement militaire, un travail qui lui permettait d'utiliser au mieux ses compétences, de nouveaux camarades avec qui faire face à l'ennemi, bref, c'était l'espoir retrouvé pour lui. Car le fait est que Alec avait l'impression de revenir vingt ans en arrière, lorsqu'il était encore militaire et que la vie ne l'avait pas encore plongé dans les ténèbres. Et comme ça avait été les meilleures années de son existence, l'archer se sentait bien comme il ne l'avait pas été depuis trop longtemps. Oh bien sûr la vie qu'il avait mené à l'Angels Camp avait été agréable, mais disons que le leader d'Ellia surpassait de loin ceux qui avaient géré l'Angels. La seule chose qui lui manquerait vraiment, ce serait le confort lié à l'électricité auquel il s'était tout de même habitué, et sa colocation avec Alicia. Car la belle brune avait le don de mettre de la joie et de l'ambiance dans sa vie, chose qui avait tendance à éclairer son âme obscure et dont il avait besoin pour éviter de tourner psychopathe, comme ce type qu'ils avaient croisé dans les bois après l'attaque des bombes. La grande maison aussi lui manquerait. Car même si elle avait été remplacée par une caravane fort confortable, celle-ci ne possédait hélas ni le charme ni la place de la maison. Sans compter qu'il allait devoir se faire à sa nouvelle coloc récemment arrivée. Mais bon, tant que cette dernière ne serait pas une chieuse, tout irait bien.

En cette fin d'après-midi, après son travail, Alec se rendit sur la zone de rassemblement. Il avait aperçu une librairie, à moins que ce ne soit une bibliothèque, mais quoi qu'il en soit c'était un endroit où il y avait des livres. Or, à défaut d'avoir une télévision dans sa caravane, le militaire se dit qu'un peu de lecture lui ferait le plus bien grand pour se délasser les soirs où il aurait besoin de solitude. Ça lui rappellerait aussi ces longues lectures d'avant l'apocalypse lorsqu'il était devenu mercenaire et qu'il attendait une nouvelle mission. Non sans ironie, Alec se demanda même s'il allait tomber sur des livres de science-fiction ou de fantastique qui parlent de zombies. Si on avait pu savoir que ce n'était pas qu'une fiction... Malheureusement l'archer ne trouva pas ce genre de livres. Il trouva surtout des classiques, quelques policiers, du contemporain de l'époque... Rien de bien folichon, mais c'était mieux que rien. Et maintenant qu'il avait un endroit fixe dans lequel il avait envie de s'investir à 200%, Alec songeait même à aller dans les villes et villages alentours pour remplir la mince collection de livres. Après tout, même les enfants en auront besoin. Sortant avec un bouquin qu'il venait d'emprunter sous le bras, le militaire aperçut une silhouette qu'il connaissait bien. Il s'en approcha, sourire aux lèvres. Décidément, cet endroit l'avait vraiment changé ! « Salut toi ! » s'exclama-t-il en lui frôlant l'épaule pour indiquer sa présence derrière elle. « Ça me fait plaisir de te voir, comment tu vas ? » demanda-t-il avec entrain. Les deux anciens voyageurs ne se voyaient plus aussi souvent qu'avant, chacun ayant sa fonction et... parce qu'ils avaient des divergences d'opinions sur Vance. Alicia était aussi méfiante qu'Alec était heureux d'être ici. Autant dire que suivant le sujet abordé, on pouvait sentir de l'électricité dans l'air entre les deux, et qui n'avait rien à voir avec de l'amour.
(c) DΛNDELION

_________________

SURVIVOR

Thought that I would self destruct, but I'm still here. Even in my years to come, I'm still gon' be here. I'm a survivor, I'm not gon' give up, I'm not gon' stop, I'm gon' work harder.


   
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine

Alicia Valentine
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_okoqmwU92j1qbxq6qo10_r1_250

Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_mz2osiPO2o1qdpp3so4_250

Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
3142

× Points de vie : :
366

× Copyright : :
Blondie

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeMar 27 Nov - 22:19


Fire meet gasoline
My darkness world
Comme tout les jours, je venais de m'occuper des caravanes. Entre la caravane 1A, disons que je faisais des efforts, après tout j'habitais dedans, puis il y avait Aileen et Rebekah que je connaissais déjà, et Danielo qui était un homme assez sympathique. En ce qui concerné le reste des caravanes, bien disons que ça dépendait de mon humeur ... Je savais que nous étions tous dans le même bateau, alors pourquoi me venger sur les autres ? Non, c'était complètement débile comme réaction. Dès que j'arrivais dans la caravane 6C, c'est à dire la caravane ou se trouvé ma meilleur ami, j'avais toujours des provisions supplémentaires. Bien oui, Skye, que je voyais aussi comme une soeur été enceinte, et vue que son mari était en isolement, j'étais prête à tout pour l'aider. Pour commencer en ramener des oreillers et draps supplémentaire, puis des provisions sous son oreiller (oui la petite souris était passé). Dans la caravane 3C, je savais qu'il y avait un enfant, alors il est vrai, que j'y mettais davantage du mien, en aucun cas, un ou des enfants n'avaient à souffrir de cette apocalypse. A présent je devais m'occuper de la caravane 1D, l'une des meilleurs caravanes, évidemment, puisqu'elle était pour les exemplaires .... Des exemplaires comme un certain Alec d'ailleurs! la première fois que j'étais rentré dans la zone D, c'était d'une humeur massacrante que je mettais occupé des caravanes, à la limite de tout foutre en l'air. Aujourd'hui, j'étais mitigé et nostalgique, Alec me manqué, j'étais à la fois en colère contre lui et assez reconnaissante, car je savais qu'il été surtout venu ici pour moi, cependant, il ne c'était pas attendu à ce que je réagisse ainsi  ... Et oui! on ne me fait subir aucun chantage à une Valentine! on ne m'enferme pas, on ne me traite pas ainsi! quand je le voulais, je pouvais avoir mauvais caractère, oui c'était bien vrai et je l'assumais parfaitement. Bon, passons au vif du sujet, la caravane de Alec et d'une autre femme ... Déjà, rien que ça, je voyais noir. Alors que je commençais à faire le ménage, c'est à dire le strict minimum, car désolé les gens, mais je ne fais pas la vaisselle, je ne fais pas la lessive, faut pas me prendre pour une Cendrillon, je suis tout de même une ancienne agent du FBI! la caravane était rangé, bien, à présent j'allais m'occuper des chambres, pour commencer celle de Alec ... Hum ... L'odeur, ça sentait le mâle en puissance, vite, aération s'il vous plais et dans cette pensée que j'entendis la voix d'Alec. Hésitant entre lui sauter dans les bras ou lui donner un coup de balai, je me contentais de l'ignorer, jusqu'à ce qu'il me demande comment j'allais ... Cette fois-ci je me retournais vers lui, déglutissant difficilement devant celui-ci et me précipitant dans ses bras, non, non ça n'allait pas bien du tout, on m'avait privé de ma liberté et on avait fait de moi une bonniche, non, ça n'allait pas. J'avais beau tenter de me retenir de pleurer, rien à faire, les larmes coulaient seules et silencieusement.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Lun 10 Déc - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan

Alec Morgan
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr17
SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
276

× Points de vie : :
34

× Copyright : :
Million Eyes (avatar) shinouh (signature)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeDim 9 Déc - 22:52

fire meet gasoline
Alec & Alicia

 
« I found solace in the strangest place
Way in the back of my mind
I saw my life in a stranger's face
And it was mine. »

Leur relation, du point de vue d'Alec, était délicate. Malgré qu'il ait emmené l'ex-agent du FBI dans ce camp en pensant que ça l'aiderait, c'était plutôt l'inverse qui se produisait. Certes ils étaient à l'abri des morts-vivants et d'éventuels groupes de maraudeurs, mais pour autant, la liberté était restreinte ici et Alicia vivait très mal sa nouvelle situation. N'ayant pas fait une super impression auprès de Vance, elle se retrouvait dans la catégorie des personnes qu'on gardait à l’œil. A ce titre-là, ses faits et gestes étaient plus contrôlés que ceux des autres qui avaient montré une plus grande coopération, ou qui, carrément, comme Alec, avait été enchanté par les idées et les méthodes employées par ce nouveau chef. Ainsi, alors que la jolie brune avait été reléguée comme femme de ménage en dépit de ses compétences, Alec, lui, habitait dans une belle caravane et avait été nommé superviseur. D'ailleurs, les deux anciens compagnons de voyage vivaient tellement différemment cette nouvelle vie que le militaire ne serait pas surpris qu'Alicia finisse par ne plus lui adresser la parole. Il essayait pourtant de lui faire comprendre que Ellia était un nouveau foyer plus qu'acceptable, mais tout le monde n'était pas aussi « conciliant » que lui sur la façon de recruter de nouvelles têtes. Et l'agent du FBI qu'elle continuait d'être se méfiait au plus haut point de ce genre de procédés. Assommer les personnes avant de les faire rejoindre le camp ? Depuis quand la venue des zombies était-elle devenue une remise en cause de la Constitution des droits de l'Homme ? Les droits, la liberté... Les gens n'avaient que ces mots-là à la bouche, exceptés quelques rares personnes comme Alec qui fonctionnaient davantage au pragmatisme qu'aux sentiments. Néanmoins, même s'il se sentait bien ici - et même qu'il se sentait revivre ! - Alec n'était pas entièrement heureux. Savoir qu'Alicia n'acceptait pas sa condition et qu'elle en souffrait jouaient sur son humeur. Lui qui ne s'attachait plus à personne, ou à quelques rares personnes qui sortaient du lot, voilà qu'il était continuellement préoccupé par le mal-être de la brune. Et il ne pouvait rien faire pour y remédier. Quitter Ellia ? Impossible. Vance ne les laisserait pas faire et Alec n'était pas convaincu que la fuite serait à leur avantage. Au moins ici, même si la liberté était restreinte, ils avaient un toit, de la nourriture et de la protection. Et puis si Alicia changeait de catégorie, elle aurait plus de liberté et se sentirait peut-être mieux. Mais ça... ce n'était pas gagné. Tout comme lui, elle était butée.

S'approchant d'elle avec douceur, Alec ne savait pas trop comment elle allait réagir. Il préféra donc prendre les devants en se montrant calme et de bonne humeur, espérant que ça aiderait à rendre l'échange amical. Rien ne lui ferait plus mal qu'ils se disputent, et que ce petit bout de femme qui avait mis tant de lumière dans sa vie pendant leurs années communes à l'Angels Camp ne se détournent définitivement de lui. Elle était sa dernière ancre qui le rattachait à sa part d'humanité. Si jamais elle lui fermait les portes de son amitié, il ne manquerait pas de se donner corps et âme pour la cause de Vance, pour le meilleur et pour le pire. Autant dire qu'il serait un dangereux atout dans la manche de ce possible dictateur. Mais alors que le militaire attendait de voir comment Alicia allait recevoir ses salutations, cette dernière se tourna vers lui, visiblement très mal en point, avant de venir se réfugier dans ses bras et de laisser couler des larmes. Surpris, Alec eut un temps d'immobilisme. S'il connaissait des centaines de façons de tuer un homme ou de mener un interrogatoire, c'était tout le contraire pour ce qui était de consoler. Il finit cependant par enrouler ses bras autour d'elle, protecteur. « Je suis désolé de t'avoir emmenée ici. Si j'avais su que ça te rendrait si malheureuse, je nous aurais trouvé un autre camp, quitte à voyager pendant encore des semaines. » affirma-t-il, impuissant devant cette situation qui lui fendait son cœur pourtant si sombre. Parce que même s'il était bien ici, qu'il avait trouvé sa place, Alec comprenait que ça ne soit pas le cas de tout le monde. Or le bien-être de la jolie brune prévalait sur ses propres besoins.
(c) DΛNDELION

_________________

SURVIVOR

Thought that I would self destruct, but I'm still here. Even in my years to come, I'm still gon' be here. I'm a survivor, I'm not gon' give up, I'm not gon' stop, I'm gon' work harder.


   
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine

Alicia Valentine
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_okoqmwU92j1qbxq6qo10_r1_250

Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_mz2osiPO2o1qdpp3so4_250

Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
3142

× Points de vie : :
366

× Copyright : :
Blondie

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeLun 10 Déc - 17:14


Fire meet gasoline
My darkness world
J'étais toujours été une solitaire, depuis le tout début de l'apocalypse, j'avais peut-être rencontré du monde, jamais je n'étais resté dans un groupe. Puis il y a eu l'Angel Camp, enfin j'avais intégré un groupe, mais ça ne voulait pas dire que je mettais rapproché des autres ... Accomplissant parfaitement mon travail, je devins la "marraine" de Alec, celui-ci étant un nouveau membre du camp, c'est la que quelque chose avait changé. Moi qui était du genre solitaire, je mettais rapproché de Alec, tel un papillon de nuit attiré par la lumière. Le fait d'avoir vécus sous le même toit de cet homme, m'avait aussi encore plus rapproché de Alec, la dessus j'en avais aucun doute. Alec m'avait aussi sauvé la vie, lorsque le camp c'était retrouvé attaqué, il aurait très bien pus partir de son côté, mais non, il m'avait sorti de ma torpeur, puis il était resté près de moi. Pour la première fois, j'avais un compagnon de route, et j'avais beaucoup apprécié nos moments en tête à tête. Si j'étais aussi solitaire, c'était sans doute parce que je ne voulais pas m'attacher à qui que se soit, j'avais bien trop peur de la mort ... Déjà que je ne savais même pas ce que ma soeur et mes parents étaient devenu ... Bref, je me suis attaché à Alec, et maintenant je me voyais très mal vivre sans lui, car lorsque j'offrais ma confiance, chose rare, je l'a donnais réellement et avec tout mon coeur. Dans ce camp, je mettais retrouvé séparé de mon compagnon de route, j'avais très mal vécu cette entrée à Ellia, et je ne pouvais pas dire que j'étais vraiment heureuse dans ce camp, non, je n'allais pas bien ... J'avais mal, si quelque chose en moi c'était brisé lors de l'attaque des bombes, j'avais facilement pus remonter la pente grâce à Alec mais ici ... Je pouvais aussi bien redevenir agressive, voir dangereuse, le genre bipolaire, heureusement que j'avais retrouvé Skye. Enfin pour résumer les choses, je vivais très mal d'être sous les ordres de Vance, pire, d'être une femme de ménage, surtout après tout ce que j'avais traversé. Alec n'avait pas réagit comme moi, pour lui, c'était comme ci ce camp été fait pour lui, quelque part je mettais senti trahis, et pourtant, alors que je l'avais devant moi, je pourrais très bien le cogner et déverser ma colère sur lui, mais à la place, je fondis en larme dans ses bras. Je pouvais sentir que celui-ci était surpris, peut-être aussi peu habitué (voir pas du tout) aux étreintes. Puis il fini par enrouler ses bras autour de ma taille, et j'en profitais pour me réfugier davantage dans ses bras. Ainsi je du pleurer encore un bon quart d'heure, avant de commencer à ma calmer, déglutissant difficilement, toute tremblante à cause des sanglots. Me reculant doucement, je m'assis sur le lit de Alec, tout en tentant de sécher mes larmes.

-Désolé .... Mais ici ... On m'a volé ma liberté et ça fait mal ... Je ne suis pas faite pour vivre en cage ...

code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Lun 11 Fév - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan

Alec Morgan
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr17
SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
276

× Points de vie : :
34

× Copyright : :
Million Eyes (avatar) shinouh (signature)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeVen 8 Fév - 18:32

fire meet gasoline
Alec & Alicia

 
« I found solace in the strangest place
Way in the back of my mind
I saw my life in a stranger's face
And it was mine. »

Il avait beau réfléchir, Alec en venait toujours au même résultat : dans les mêmes circonstances, il aurait refait encore et encore le même choix, à savoir emmener Alicia en lieu sûr pour qu'elle puisse se reposer et être en sécurité. Bien sûr, l'ex-militaire qu'il avait été - et qu'il restera à vie - aurait pu entièrement subvenir à sa protection, il n'empêche que l'abri qu'offrait Ellia était de loin plus sûr que tout ce qu'il aurait pu lui proposer. Les murs étaient solides et défendus, et une armée d'hommes avec des flingues valait mieux que toutes ses flèches face à une horde de zombies. Du moins sa vie à l'Angels Camp avait fini par l'en convaincre. Car autant il fut un temps ou il avait préféré sa vie en solitaire, autant il appréciait désormais le confort de la routine en communauté. Cela dit, Alicia n'était peut-être pas étrangère à cette nouvelle façon de voir les choses. Néanmoins son côté sauvage était encore présent, car en dépit de tous ces mois passés à vivre ensemble, Alec s'était plutôt bien accommodé de devoir vivre dans une caravane avec deux autres personnes. Terminé les réveils en tête-à-tête, la liberté de choisir quoi faire dans la journée, de se retrouver le soir et, au final, d'avoir une colocation proche de celle d'un couple. Pourtant Alec avait accepté ce changement. Déjà par souci envers Alicia, puis parce que les idéaux de Vance lui avait plu dès le départ. Contrairement à nombre de survivants qui le dénigraient, Alec voyait tout le bon côté qu'Ellia proposait. Et très franchement, un peu d'ordre dans ce chaos ne pouvait pas faire de mal. En effet et paradoxalement, ce n'était pas lui, le militaire sauvage, qui souffrait le plus de la situation. Au contraire, ça lui rappelait sa vie d'avant et s'y accoutumait très bien. Alicia en revanche ne supportait plus d'être ici. Son entretient s'étant mal passé avec Vance, elle se voyait faire partie des personnes dites suspectes. Elle avait le droit de participer à la vie collective du camp mais demeurait sous surveillance et était affecté à un poste non dangereux. C'est certain qu'en comparaison de leur vie à Ellia, celle qu'ils avaient mené à l'Angel Camps n'avait rien à voir. Ils étaient passés du paradis à une société plus dure, avec un côté bon côté militaire que certains qualifiait de tyrannique. Comme tous ceux de l'isolement par exemple. Néanmoins, et même s'il comprenait les sentiments d'Alicia, l'archer restait persuadé qu'ils étaient mieux ici qu'en danger à l'extérieur. Il fallait juste que la jolie brune prenne son mal en patience et montre à Vance qu'elle était digne de confiance. Elle pourrait ainsi accéder à des postes qui lui conviennent bien mieux, comme l'entrainement à mains nues, au couteau ou le tir. En attendant, Alec sera toujours là pour elle, même si ça signifiait que son t-shirt allait servir de mouchoir et qu'il doive s'improviser psychologue. « Désolé... Mais ici... On m'a volé ma liberté et ça fait mal... Je ne suis pas faite pour vivre en cage... » se confia-t-elle en s'asseyant sur son lit, après avoir pris le temps de pleurer. D'une certaine manière, c'était comme si elle faisait enfin le deuil de la destruction de l'Angel Camps. Passé le choc et le déni, venait la tristesse. « Eh bien au moins, on est enfermé ensemble. » tenta-t-il de la réconforter avec humour tout en venant s'asseoir à côté d'elle, soucieux. Elle qui avait toujours le sourire et une pêche d'enfer, c'était perturbant de la voir si mal. « Je sais qu'agent d'entretien n'est pas le poste de tes rêves, mais si on se met à voir les côtés positifs, il faut avouer que ce n'est pas si mal ici. On est protégé, on a un toit, de la nourriture... On devrait peut-être laisser sa chance à cet endroit ? » Alec s'incluait dedans car il était bien décidé à ne pas l'abandonner. Il voulait aussi lui faire comprendre que, même s'il était favorable à la manière de diriger de Vance, au final c'était elle qui lui importait le plus.
(c) DΛNDELION

_________________

SURVIVOR

Thought that I would self destruct, but I'm still here. Even in my years to come, I'm still gon' be here. I'm a survivor, I'm not gon' give up, I'm not gon' stop, I'm gon' work harder.


   
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine

Alicia Valentine
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_okoqmwU92j1qbxq6qo10_r1_250

Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_mz2osiPO2o1qdpp3so4_250

Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
3142

× Points de vie : :
366

× Copyright : :
Blondie

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeLun 11 Fév - 19:56


Fire meet gasoline
My darkness world
Alors que j'avais pleuré comme une véritable gamine, enfin disons que j'avais surtout craqué, à présent j'avais honte de moi ... Alec se montrait tellement fort et moi, je réagissais en éclatant en sanglot sur son épaule, pour qui allais-je passer mise à part une faible ? Non, je refusais d'être faible, je devais rester forte mais il est vrai qu'au bout d'un moment, j'avais eu ce besoin de craquer. J'avais confiance en Alec, pourquoi forcément lui ? Je n'en savais rien ... Dès que je l'avais rencontré, que j'avais discuté avec lui, je mettais senti attiré par lui. Alors non je n'avais pas à avoir honte, je devais juste me reprendre, tenter de voir le bon côté de chose. Alors que Alec venait s'asseoir à côté de moi, j'eu un rire à ses paroles, alors que j'étais en train de finir de sécher mes larmes. Oh oui, heureusement que j'étais avec lui, sinon j'aurais sans doute viré folle.

-Tu sais, c'est surtout grâce à toi que je n'ai pas viré complètement folle ... Sinon je pense que je ne serais pas ici ...

Il y avait toujours quelque chose d'étrange dans le fait de pleurer, après on avait se sentiment de vide et de fatigue. J'étais épuisé comme ci j'avais fait des kilomètres à pied. Alec reprit la parole et j'écoutais celui-ci. Oui entant que femme d'entretien je pouvais bichonner Skye, c'était le seul point positif que je voyais à cette situation. Oui j'avais un toit, mais c'était différent, il me manqué une présence, et cette présence se tenait à côté de moi. Finalement je posais ma tête contre l'épaule de Alec, fatigué et ressentant aussi le besoin de sa présence. Des larmes silencieuses continuaient de couler, mais le plus gros était fini, c'était déjà ça.

-Oui tu as raison ... Mais ... Je ...


Finalement je me redressais, me mordillant la lèvre inférieur.

-Tu me manque Alec ... Et je crois ... En faite non ... Je suis sur maintenant que je .... Tu va me trouver ridicule

Dis-je dans un rire nerveux.

-Je me suis jamais senti aussi bien avec un homme ... Avant je n'avais confiance en personne, je ne m'attachais à personne, puis que je t'ai rencontré ... Je ne sais pas, je me suis enfin senti vraiment entière ...Hum c'est bizarre ce que je dis


Finis-je à nouveau dans un petit rire timide.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Sam 16 Mar - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan

Alec Morgan
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr17
SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
276

× Points de vie : :
34

× Copyright : :
Million Eyes (avatar) shinouh (signature)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeVen 15 Mar - 22:41

fire meet gasoline
Alec & Alicia

 
« I found solace in the strangest place
Way in the back of my mind
I saw my life in a stranger's face
And it was mine. »

Ne sachant pas trop comment s’y prendre de prime abord – le soldat n’étant guère doué avec les sentiments et émotions humaines –, Alec semblait plutôt bien s’en sortir pour apaiser son ancienne compagne de voyage. Il avait entendu dire que le mieux, c’était d’écouter la personne vider ce qu’elle avait sur le cœur. Pour lui qui n’était pas bavard, il n’avait pas vraiment d’effort à faire de ce côté-là. En revanche, il devait montrer qu’il s’intéressait vraiment ce qu’elle disait et ne pas se montrer froid ou distant comme à son habitude. Là en revanche, c’était plus compliqué. Du moins, ça aurait du. Mais après une bonne année passée près d’elle, à vivre sous le même toit puis à errer dans les environs après l’attaque du campement par des avions bombardiers, le lien qui les unissait était différent de tous ceux qu’avait pu connaître l’ancien militaire. En dehors de sa mère, qui n’était plus de ce monde, Alec avait toujours évolué dans des environnements d’homme ; que ce soit l’armée, le mercenariat ou la chasse de primes. Les rares femmes qu’il avait rencontrées n’avaient pas laissé une encre indélébile sur lui, et ce malgré qu’il se soit marié deux fois. D’ailleurs, avec le recul, il se demandait même pourquoi il l’avait fait. Peut-être avait-il sincèrement cru les aimer sur le moment ? Pourtant aujourd’hui, il se demander encore ce que signifiait vraiment ce verbe. Peut-être n’était-il pas fait pour cela. Peut-être n’était-il destiné qu’à tuer et, un jour, à mourir aussi violemment qu’il aurait vécu. C’est pour cette raison que sa rencontre avec Alicia était si étonnante. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, qu’ils avaient vécu ensemble chez elle et travaillé à différents postes de l’Angels Camp, il s’était attaché à elle, au point d’être venu la chercher pendant les explosions pour la sortir de la zone de danger, puis de la soutenir les jours d’après, alors qu’elle était en pleine choc émotionnel. Et c’était aussi parce qu’il tenait à elle qu’il avait décidé de trouver un autre camp ou un groupe dans lequel s’intégrer, afin de pouvoir mieux la protéger. Et à présent ils étaient là, lui acceptant sa situation et y trouvant même de l’espoir, alors qu’Alicia retombait doucement en dépression après être enfin sorti de sa torpeur. Il se demandait alors s’il avait bien fait, et quel était la nature de ce lien si étrange entre eux. Plus important encore, est-ce qu’Ellia allait finir par les séparer ? « Tu sais, c'est surtout grâce à toi que je n'ai pas viré complètement folle... Sinon je pense que je ne serais pas ici... » sourit-elle après qu’Alec lui eu rappelé avec légèreté que, au moins ils étaient ensemble dans cet endroit aux allures parfois sordide. « Non, tu ne serais pas ici, ça c’est sûr… » renchérit-il en usant d’un brin d’humour, puisque apparemment ça semblait lui faire du bien. Car effectivement, si Alec ne l’avait conduite ici, Alicia n’y serait pas. Mais bien sûr, il avait compris que ce qu’elle voulait dire, c’était que s’il ne serait pas à ses côtés pour la soutenir, elle serait chez les déviants.

C’est alors que la conversation devint sérieuse. Alicia, après avoir versé beaucoup de larmes, ressentait le besoin de mettre des mots sur son état, ce qu’elle pensait et surtout sur ses sentiments. Toujours très attentif, Alec reprit un visage de circonstance et écouta la suite, ses iris posés sur la brune. « Oui tu as raison... Mais... Je... Tu me manques Alec... Et je crois... En fait non... Je suis sûre maintenant que je... Tu vas me trouver ridicule… » Hum… le soldat n’était pas du genre à baliser facilement, mais là, ça commençait à ressembler à une déclaration qu’il n’était pas sûr de vouloir entendre. Pas parce que Alicia ne lui plaisait pas, au contraire c’était une jolie femme. Magnifique pour être honnête. Mais Alec n’avait jamais été doué pour ce genre de relation, et il n’avait guère envie de revivre le même genre d’abandon qu’il avait vécu avec ses deux premières femmes. Au moins, si Alicia restait son amie, sa protégée, ils resteraient toujours ensemble. Sauf que le militaire ne pouvait pas l’empêcher de lui ouvrir son cœur. Il valait mieux qu’ils soient raccord même si ça ne plaisait pas à Alicia, plutôt qu’elle se fasse du mal à espérer ce qu’il ne pouvait lui donner. « Je me suis jamais sentie aussi bien avec un homme... Avant je n'avais confiance en personne, je ne m'attachais à personne, mais depuis que je t'ai rencontré... Je ne sais pas. Je me suis enfin sentie vraiment entière... Hum, c'est bizarre ce que je dis. » Bizarre, il ne saurait dire, mais en tout cas il avait une idée de ce que ça voulait dire. Pour autant, il préféra noyer le poisson. « Non je comprends. On s’est toujours bien entendu et on a plutôt tendance à voir les choses pareilles bien que nous ayons nos différences. Et il faut aussi avouer que les changements que nous avons subis en peu de temps ont chamboulé notre quotidien. C’est difficile de se réhabituer. Mais ça va aller, promis. » sourit-il, espérant que ça suffise à l’apaiser. « Et puis qui sait, si tu te montres exemplaires peut-être qu’on pourra revivre ensemble ? » Une idée qui lui plaisait, car Alec aimait pouvoir garder un œil sur elle, autant pour la protéger que parce qu’il s’était habitué à l’avoir toujours non loin de lui, même s’il ne l’avouerait probablement jamais à voix haute. Et puis c’était une excellente motivation pour qu’elle décide d’accepter sa condition actuelle et qu’elle s’intègre à Ellia, non ?
(c) DΛNDELION

_________________

SURVIVOR

Thought that I would self destruct, but I'm still here. Even in my years to come, I'm still gon' be here. I'm a survivor, I'm not gon' give up, I'm not gon' stop, I'm gon' work harder.


   
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine

Alicia Valentine
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_okoqmwU92j1qbxq6qo10_r1_250

Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_mz2osiPO2o1qdpp3so4_250

Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
3142

× Points de vie : :
366

× Copyright : :
Blondie

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeSam 16 Mar - 0:52


Fire meet gasoline
My darkness world
Qui m'avait déjà vue pleurer ainsi mise à part ma soeur et mes parents ? Personne, en général j'allais toujours me cacher, je retenais mes larmes puis si je ne pouvais pas les évacuer, je finissais souvent par avoir des crises de colère. Alec était bien la première personne à me voir dans ce genre d'état ... Je devais admettre que sur le moment, bien je ne savais pas comment réagir, est-ce que ça avait une signification ? Est-ce que je m'en mettais plein la tête ? A voir la tête de Alec, je pouvais facilement deviner que celui-ci ne montré pas facilement ses sentiments, un soldat, un dur, un homme fort ... Je le connaissais depuis plus d'un an et je l'avais toujours vue fort, c'était bien la deuxième fois que je me montrais aussi faible devant lui ... La grosse honte ... Au moins, Alec avait le mérite de me redonner le sourire, puis à ses paroles, je lui donnais une tape sur le bras.

-Vilain va!

Dis-je avec un petit sourire

-N'empêche la honte ... Je n'aime pas pleurer comme ça et toi tu es tellement ... Calme, comme un chat je dirais, en faite tu ne plaisantais pas quand tu te comparé au chat de Alice


Dis-je avec un sourire, me rappelant mon premier petit déjeuner avec Alec à l'angels camp. Quand j'étais avec Alec, tout était différent, je ne broyais plus du noir, je me sentais tellement bien, comme ci j'étais ... Importante ? D'ailleurs j'avais besoin de mettre des mots sur mes doutes, seulement c'était compliqué, je ne suis pas dans le genre "sentiment" ... J'ai toujours été la sale gosse qui aime rester avec des mauvaises bandes, une chance que j'ai réussi à finir agent du FBI. J'ai toujours eu ce côté assez macabre, glauque, d'ailleurs médecin légiste aurait été aussi un bon métier, mais j'avais bien trop besoin de bouger. Enfin je m'éloignais, c'était pour prouver à quel point j'étais loin d'être doué, côté sentiment. Préférant dire ce que j'avais sur le coeur à Alec, je ne cessais de chercher mes mots, me sentant de plus en plus ridicule, même une adolescente devait mieux se débrouiller que moi. J'eu un sourire à ses paroles.

-Exemplaire ? Hum ... Je pourrais peut-être essayer de faire des efforts, non vraiment c'est quoi ton secret pour être aussi calme ? Je tente d'imaginer un petit garçon turbulent, non parce que ... Tu as une tête de fripouille

Dis-je avec un rire pour le taquiner, retrouvant enfin le sourire et un bien meilleur moral. Puis Alec était tellement mystérieux, il y avait encore des mystères en lui ... Mais il était très fort pour les cacher.
code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux



Dernière édition par Alicia Valentine le Sam 8 Juin - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan

Alec Morgan
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr17
SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
276

× Points de vie : :
34

× Copyright : :
Million Eyes (avatar) shinouh (signature)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeMer 22 Mai - 23:59

fire meet gasoline
Alec & Alicia

 
« I found solace in the strangest place
Way in the back of my mind
I saw my life in a stranger's face
And it was mine. »

La situation était difficile pour l’un comme pour l’autre. Car depuis le début de leur relation, qui ne datait pas d’il y a très longtemps mais suffisamment pour qu’ils aient développé un lien fort, surtout au vu des évènements qu’ils avaient traversé ensemble récemment, une divergence de taille était en train de mettre leur amitié à rude épreuve. En effet, si Alec se plaisait dans ce campement et même approuvait le système que Vance avait mis en place, ce n’était absolument pas le cas d’Alicia. Elle détestait ce type et cet endroit dans lequel elle se sentait prisonnière. Il faut dire que ça changeait vraiment de l’Angels Camp. Si là-bas c’était l’entraide qui primait et qu’on pouvait choisir au jour le jour la tâche qu’on voulait exécuter, ici la question ne se posait pas. C’était Vance lui-même qui imposait les postes, et tenter d’en changer relevait presque de l’exploit tant il était carré dans sa façon de penser. Des choses auxquelles Alicia n’était pas habituée. Mais dans le cas de l’ex-militaire, comment pourrait-il le juger ? Après des années où il avait été livré à lui-même – sa mère se tuant à la tâche pour avoir de quoi l’élever – c’était la discipline raide et pragmatique de l’armée qui lui avait appris à marcher droit. Une discipline qui lui avait fait du bien et qu’il avait toujours appréciée, bien que ça ne l’ait jamais empêché de conserver son caractère d’emmerdeur. Cependant Alec s’était sincèrement attaché à l’ex-agent du FBI. Il ne savait pas vraiment pourquoi, lui dont les sentiments et les émotions étaient asphyxiés depuis une bonne vingtaine d’années. Peut-être était-ce parce que la jolie brune rayonnait tellement qu’elle rallumait le soleil dans son ciel si ombrageux ? Ou peut-être parce qu’elle ne l’avait jamais jugé, jamais tenté d’ouvrir le coffre dans lequel il rangeait tous ces sombres secrets ? Alicia le prenait comme il était et lui souriait comme elle en avait l'habitude. Ils étaient ensemble, heureux comme ça, et c’était tout ce qui comptait. Lorsqu’elle était près de lui, sa douleur était moins vive, il se remettait à espérer que ses lendemains soient plus agréables. Rien que pour ça, Alec savait qu’il ne la quitterait jamais. A moins que ce ne soit mieux pour elle ou qu’il y soit contraint. C’est pourquoi, au lieu de simplement laisser leur divergence d’opinion les séparer peu à peu, l’ex-soldat prenait toujours le temps de passer la voir, même s’il savait que, quelque part, elle lui en voulait de soutenir Vance et ses manières de faire. Que dirait-elle si elle savait qu’il avait fait bien pire ? A côté, assommer des gens et les intégrer de force à Ellia était une simple formalité administrative, un cocktail de bienvenue. C’est pour quoi elle ne devait jamais savoir. Si Vance était un connard prétentieux, que serait-il, lui ? A la place, Alec lui répondit en usant d’humour. Il détestait la voir pleurer, même si paradoxalement, c’était ainsi qu’un rapprochement se faisait entre eux. « Vilain va ! » sourit-elle, un sourire qu’il lui rendit. « N'empêche la honte... Je n'aime pas pleurer comme ça, et toi tu es tellement... calme. Comme un chat je dirais. En fait tu ne plaisantais pas quand tu te comparais au chat de Alice. » A cette réplique et comme pour valider le côté chat de Cheshire, Alec afficha un air énigmatique. Calme ? Oui. Et pourtant… Il y a longtemps, c’était clairement l’adjectif qui ne le qualifiait pas et personne n’aurait jamais pensé qu’on l’accolerait à son nom. Alec et calme dans la même phrase ? Quelle bonne blague ! Et puis la maladie avait emporté sa mère, sa tendre maman avec laquelle il entretenait un lien fusionnel, œdipien dirait les mauvaises langues, et tout avait changé. Sa douleur l’avait transformé en volcan de fureur et en tornade de chagrin. Emporté dans une spirale de tourments sans fin, les intempéries de sa souffrance avaient tout détruit sur leur passage. Les meurtrissures avaient été si vives qu’elles avaient désintégré toutes les autres émotions. Vidé de toute joie, de toute colère et, finalement de toute tristesse, Alec était comme mort intérieurement. Alors oui, depuis ce jour, il était calme. L’indifférence et le néant pouvaient-ils être chose ? « Je n’ai pas toujours été calme si ça peut te rassurer. Et tu n’as pas avoir honte, vraiment. Au contraire ça me touche que tu me juges digne de confiance à ce point. » affirma le militaire sur un ton rassurant, presque de velours, tout en la couvant du regard avec bienveillance.

Puis Alec l’encouragea à reconsidérer sa vie à Ellia. Était-elle si affreuse ? Plutôt que de regarder les défauts et les inconvénients de cette nouvelle vie, pourquoi ne pas se montrer positif et en regarder les bons côtés ? Ils étaient en sécurité, avaient accès aux premières nécessités et, si elle faisait un effort pour être moins désagréable avec Vance, ils pourraient même demander à cohabiter ensemble, comme avant. Alicia se leva et s’éloigna. L’idée ne semblait pas lui plaire. « Exemplaire ? Hum... Je pourrais peut-être essayer de faire des efforts. Non vraiment, c'est quoi ton secret pour être aussi calme ? Je tente d'imaginer un petit garçon turbulent, non parce que... tu as une tête de fripouille. » L’intéressé leva un sourcil avant d’afficher un sourire en coin. Une tête de fripouille ? Si c’était le cas, alors c’était un reliquat de son ancienne vie. Quoique… avec Alicia, il avait réappris à se montrer malicieux, ce qui le surprenait chaque fois qu’il s’en rendait compte. « On dira que c’est à cause des aléas de la vie. » fit-il en haussant les épaules, mystérieux, avant de sourire pour masquer le fait qu’il n’avait aucune envie de parler de son passé. Ni aujourd’hui, ni jamais d’ailleurs. « Tu trouves vraiment que j’ai une tête de fripouille ? » demanda-t-il ensuite, vraiment étonné. C’est vrai que, à bien y réfléchir, ils se disaient rarement – voire pas du tout – ce qu’ils pensaient l’un de l’autre. En général leurs discussions étaient plus terre à terre, concernait leur quotidien. Ce n’était pas la faute d’Alicia, c’était la sienne. Il sentait que, s’il lui demandait, elle lui parlerait davantage d’elle. Mais Alec ne voulait pas savoir, car il savait que, sinon, il devrait parler de sa vie aussi. Et ça, il ne le voulait pas. Et puis surtout, il ne savait plus ce que ça voulait dire tout ça. Échanger, partager, se confier. L’avait-il même déjà su ? L’ex-soldat ne s’en souvenait plus. Mais avec leur situation qui avait changée, avec Alicia qui se sentait si mal ici et lui qui tentait de porter sa peine sur ses épaules, il allait bien devoir apprendre. Pour elle. Rien que pour elle. A son tour, Alec se leva. « Quoi que tu décides de faire, je suis là pour toi. Je sais que ça n’en a pas toujours l’air parce que je me plais ici mais, si je dois choisir, c’est toi que je choisirai. » déclara-t-il le plus sérieusement du monde. Une affirmation aux allures de promesse. Quelque chose d’étonnant venant de lui, car Alec parlait rarement, et il disait ce qu’il pensait encore plus rarement. Mais à ce moment-ci, il sentit que ça s’y prêtait, qu’Alicia avait besoin d’être rassurée. Et non, même s’ils n’étaient pas d’accord sur tout, même s’ils n’étaient pas d’accord sur Ellia et son dirigeant, ça n’empêcherait pas que leur relation resterait plus importante que le reste. Ce camp, comme tant d’autre, finira sûrement par s’écrouler. Mais leur amitié, jamais.
(c) DΛNDELION

_________________

SURVIVOR

Thought that I would self destruct, but I'm still here. Even in my years to come, I'm still gon' be here. I'm a survivor, I'm not gon' give up, I'm not gon' stop, I'm gon' work harder.


   


Dernière édition par Alec Morgan le Mer 17 Juil - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
Alicia Valentine

Alicia Valentine
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_okoqmwU92j1qbxq6qo10_r1_250

Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr_mz2osiPO2o1qdpp3so4_250

Awards 2017 Trop choux!
Spoiler:
 

Awards 2018 Bisounours ❥
Spoiler:
 

× Âge du perso : :
36 ans

× Caravane + colocataires : :
caravane 1A Aileen - Rebekah et Danielo

× Poste assigné : :
Femme d'entretien

× Effets du vaccin : :
Changement de la couleur des yeux - La peau peut se ternir - Baisse de température

× Messages : :
3142

× Points de vie : :
366

× Copyright : :
Blondie

× Avatar : :
Milla Jovovich

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeSam 8 Juin - 21:55


Fire meet gasoline
My darkness world
Au sourire énigmatique de Alec, j'eu un sourire ne pouvant m'empêcher de me caler contre lui, imitant le ronronement d'un chat. J'étais vraiment bien avec lui, je retrouvais le sourire sans oublier cette envie de plaisanter. Du genre tactile, j'aimais les câlins, mais je voyais bien que Alec n'était pas à l'aise avec ce genre de chose, alors c'était moi qui prenait les devants, n'hésitant pas à me mettre à l'aise. Ma grande soeur était pareil, seulement ont avaient grandit toute les deux ensemble, alors il était normal que je vienne réclamer mon câlin auprès de Evy. J'étais comme un bisounours, j'aimais les câlins et les bisous, d'une personne dont j'étais proche bien sur, ou alors c'est que j'étais vraiment bourré. Lorsque Alec repris la parole, je penchais la tête sur le côté, curieuse. Regardant celui-ci, je pouvais voir une lueur de malice au fond de son regard, à nouveau je me calais contre lui, me perdant dans mes pensées.

-Tu ne parle pas souvent ... Même jamais de ton passé ... En tout cas oui, j'ai confiance en toi, tu aurais pus me laisser mais non, tu as choisi de m'aider, à fuir et de te traîner un boulet


Non parce que pendant cette période, j'étais tout de même comme une sorte de boulet ... J'avais complètement perdu le goût à la vie, sauf quand ça concerné la torture ... En même temps ce cannibale l'avait bien cherché. Puis je réfléchis davantage au comportement du beau blond. Oui il avait une tête de fripouille, à chaque fois j'avais envie de lui passer la main dans les cheveux, pour les ébouriffer davantage, puis ça lui donné aussi un air rebelle, bad boy et qu'est ce que je pouvais aimer les mauvais garçons. Regardant Alec avec un doux sourire, j'écoutais celui-ci et à sa remarque sur sa "tête de fripouille", j'eu envie de rajouter qu'il avait aussi une tête à bisou. J'étais vraiment en train de me perdre dans son regard, je devais me reprendre, c'était pas normal d'être aussi sexy. Lui offrant un bisou sur la joue, j'eu un rire, on pourrait croire une adolescente, sa première rencontre, mais non, j'avais envie de le taquiner. Puis les dernières paroles de Alec me touchèrent beaucoup ... Non, il avait ce don de me rendre folle, voila que je ne savais même plus comment réagir. A présent j'étais bien plus calme et sérieuse, c'était à peine si j'osais à nouveau m'approcher de lui ... Pourquoi ? Etais-ce de la timidité ? Non ce n'était pas dans moi ... Je n'étais jamais timide, j'étais toujours celle qui aimé aller de l'avant, qui prenait des initiatives et voila que j'étais ... J'étais complètement perdu dans mes songes, hésitante, en même temps je ne voulais rien gâcher avec Alec, je tenais bien trop à lui. Finalement je me blotti contre lui, je ne savais pas quoi dire et mon silence, ainsi que mes gestes voulaient lui montrer que je lui en étais parfaitement reconnaissante. Si seulement je pouvais capturer ses lèvres, mais je ne savais si il était prêt ... Qu'est-ce que je pouvais aimer cet homme, qu'est ce que je me sentais bien auprès de lui, je ne voulais pas le quitter, je ne voulais pas retourner dans ma caravane, j'étais trop bien avec lui, je voulais seulement rester près de lui encore un moment, un long moment.

-Tu compte tellement pour moi ... Je ne veux pas te quitter ...

code by bat'phanie

_________________
Ce bonheur, si je le veux, je l'aurai! c'est simple : sois juste heureux

Revenir en haut Aller en bas

EXEMPLAIRES
Alec Morgan

Alec Morgan
Fire meet gasoline ➼ Alecia Tumblr17
SHADOW OF MYSELF
The sickness i'm afflicted with has got my brain decaying. My sense of self corroded, rage and hatred. I can't be saved by confession, I have to endure this torture forever.

× Âge du perso : :
41 ans

× Caravane + colocataires : :
1D

× Poste assigné : :
superviseur

× Messages : :
276

× Points de vie : :
34

× Copyright : :
Million Eyes (avatar) shinouh (signature)

× Avatar : :
Jeremy Renner

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Larme d'Étoile ou Senara




Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitimeMer 17 Juil - 13:17

fire meet gasoline
Alec & Alicia

 
« I found solace in the strangest place
Way in the back of my mind
I saw my life in a stranger's face
And it was mine. »

Différent, c’était un euphémisme lorsqu’on avait connu Alec avant le décès de sa mère, et qu’on le revoyait maintenant. Parce qu’avant ce terrible évènement, l’ex-soldat était un véritable tourbillon et trublion, grande gueule et impulsif. Le moins qu’on puisse dire, c’était qu’il n’avait jamais eu froid aux yeux, face à la mort comme face à ses supérieurs. Fort de ses valeurs, il n’avait jamais courbé l’échine, ce qui ne l’avait jamais empêché non plus d’être proche des hommes qu’il avait sous son commandement. Il était toujours le premier à monter au créneau, celui qui prenait les risques les plus inconsidérés. L’adrénaline était un moteur euphorique qui lui avait toujours donné encore plus de force et de détermination à achever ses missions. Plus encore, sa rage de vaincre lui avait fait prendre des risques pour protéger ses hommes, parfois au-delà du raisonnable. Ces gars mettaient leur vie entre ses mains, et Alec se faisait un devoir de les ramener à leur famille, tout comme il comptait bien revenir auprès de la sienne. A côté de ça, il aimait faire la fête et n’était jamais le dernier à payer sa tournée. Sans aucun doute, celui qui se tenait maintenant en face d’Alicia n’était plus que l’ombre de lui-même. Car à présent il était devenu solitaire, du moins, il y a peu encore, et toute sa vivacité et sa joie de vivre avaient purement et simplement disparu. Pour preuve, la jolie brune le pensait qu’un calme implacable, ce qui était sûrement vrai aujourd’hui. Mais il y a des années en arrière, le mot « calme » n’aurait jamais Ô grand jamais pu le qualifier. Ou alors pour se moquer de lui tant il était l’exact inverse ! Alec le lui confia, non sans rester énigmatique. « Tu ne parles pas souvent... Même jamais de ton passé... En tout cas oui, j'ai confiance en toi. Tu aurais pu me laisser, mais non, tu as choisi de m'aider à fuir et de te traîner un boulet. » Il ne parlait pas souvent de lui, c’est vrai, mais pour dire quoi ? Il n’y avait rien d’intéressant à dire à son sujet. Où plutôt, Alec ne voulait plus se souvenir de ce qui lui faisait mal et se contentait d’avancer au jour le jour sans se poser de question. C’était plus facile ainsi. En revanche, il n’était pas d’accord avec elle sur la fin de sa phrase. « Tu n’es pas un boulet. » répliqua-t-il aussitôt, comme si elle venait de dire une grosse bêtise, ce qui était le cas pour lui. « Quant je suis arrivé au camp, tu m’as accueilli et tu m’as même offert un toit. C’était le minimum que je puisse faire pour te remercier. Et même sans ça, je… » Alec s’arrêta. Les mots qui s’apprêtaient à sortir de sa bouche lui paraissaient tellement étranges… Il y avait bien longtemps qu’il n’avait pas fait montre de sentiment en parole. « Je n’aurais jamais pu te laisser en arrière. On n’abandonne pas ses soldats. » se contenta-t-il de dire. Mais en réalité, et même si ce n’était pas faux, l’ex-soldat avait voulu lui dire qu’elle était trop précieuse à ses yeux pour qu’il puisse même songer une seule seconde à l’abandonner. Même s’il ne parvenait pas à mettre un mot sur le pourquoi, Alec avait besoin d’elle pour continuer d’avancer. Il ne se voyait plus continuer tout seul. Si jamais Alicia disparaissait de sa vie, il en deviendrait sûrement fou au point de mettre fin à sa propre existence, ou de se plonger corps et âme dans le projet de Vance, mais cette fois-ci en version tyrannique, pragmatique et extrémiste. Dans les deux cas, ça finirait mal pour lui. Néanmoins, il ne savait pas comment lui dire. Sans doute parce qu’il craignait les conséquences de telles paroles sur leur avenir commun ? En tout cas, il était important qu’elle sache que, même s’ils n’étaient pas d’accord sur Ellia, ça ne l’empêcherait jamais d’être là pour elle, car elle importait bien plus à ses yeux que tous les projets de Vance. Certes, il ferait en sorte de faire cohabiter les deux, mais au final, seul comptait qu’il puisse protéger la belle brune. De son côté, Alicia semblait avoir moins de mal à lui partager ses sentiments. A sa réplique, elle s’esclaffa avant de lui coller un bisou sur la joue. « Tu comptes tellement pour moi... Je ne veux pas te quitter... » glissa-t-elle finalement, plus sérieuse et bien calée dans ses bras. Alec se retrouva sans savoir quoi répondre. Sauf une chose. Une seule. « Alors reste avec moi. » fit-il tout simplement en lui attrapant la main, l’attirant doucement jusqu’à son lit. Ils se couchèrent côte à côte, se regardant dans les yeux. Alors pour la première fois depuis longtemps, les battements de son cœur se mirent à battre plus vite et plus fort qu’à l’accoutumer. Il ne savait comment, ni pourquoi, mais Alicia avait trouvé la clé pour déverrouiller la serrure qui gardait les fortifications autour de son cœur. Ses iris plongés dans ceux de la brunette, Alec lui caressa la joue tendrement, puis vint coller son front au sien, l’enlaçant contre lui. Ce moment était particulièrement intense et chargé en émotion, mais tous deux en avaient besoin après ce qu’ils avaient traversé et de par ce qu’ils éprouvaient. Il était temps qu’ils prennent du temps pour eux, notamment pour ouvrir les yeux et accepter certains sentiments qui changeraient profondément leur relation.

FIN du RP 
(c) DΛNDELION

_________________

SURVIVOR

Thought that I would self destruct, but I'm still here. Even in my years to come, I'm still gon' be here. I'm a survivor, I'm not gon' give up, I'm not gon' stop, I'm gon' work harder.


   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Fire meet gasoline ➼ Alecia Empty
MessageSujet: Re: Fire meet gasoline ➼ Alecia Fire meet gasoline ➼ Alecia Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Fire meet gasoline ➼ Alecia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-