Stupid loyalty + Alliyah
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Stupid loyalty + Alliyah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Anonymous

Invité



MessageSujet: Stupid loyalty + Alliyah Dim 25 Juin - 23:11





Wyatt
&
Alliyah
Stupid loyalty
Depuis combien de temps étais tu prisonnier d’Alliyah et retenu à Bodie ? Tu n’avais pas compté les jours mais ils te paraissaient une éternité. Plusieurs mois au moins, les jours te paraissaient interminable depuis celui où ces tarés de Bodie avait décidé de prendre d’assaut Angel Camp, faisant de toi un otage. Un otage dont l’on s’est moqué, que l’on a parfois affamé, que l’on a frappé, torturé, humilié mais surtout endurci. Parce qu’à force de subir ces sévices tous les jours, tu avais fini par en prendre l’habitude, la douleur ne te faisait plus peur, tu attendais juste que ça passe bêtement, tu ne craignais plus d’avoir mal. Pourtant au fond de toi, tu restais le même et tu étais sans doute bien loin des objectifs et des attentes que pouvait avoir Alliyah en toi. Elle n’était sans doute pas la pire des ravisseurs, même si elle avait ce tu ne sais quoi de maléfique qui t’indiquait de toujours te méfier d’elle. Elle sans doute avait-elle fini par ne plus assez se méfier de toi. Tu l’avais détesté, tellement détester, elle t’avait arraché à ton camp, à ta mère, à ton fils, à Maebh, à tes amies et pourtant à force de la côtoyer, un certain attachement s’était crée. Tu n’irais pas jusqu’à dire que tu la portais dans ton cœur, bien loin de là, après tout c’était de sa faute si encore aujourd’hui tu ouvrais les yeux chaque jour loin de ton petit garçon, mais tu ne parvenais plus à ressentir toute cette haine en toi qui t’avait poussé à te promettre qu’un jour tu la tuerais. Tu devais sans doute être trop bon mais tu étais ainsi et même Bodie ne parvenait pas à changer cela en toi. Bien-sûr, tu avais tout de même été changé. Tu avais prit de l’assurance en toi et peu à peu les maltraitances s’étaient atténuées. Tu avais fini par ne devenir qu’un otage et plus un souffre-douleur, un membre du groupe trop faiblard pour se débrouiller seul, obligé de suivre Alliyah de gré ou de force. Tu avais développé ton répondant et même si tu ne te sentais toujours pas à ta place dans ce groupe de dégénéré psychopathe, tu ne vivais plus l’enfer des premiers temps.

Ce jour-là, tu te retrouvais encore assis dans la voiture d’Alliyah. Cette fois-ci, elle ne t’y avait pas fait monter en menaçant la vie de ton fils. Tu savais que tenté quelque chose au sein même du camp était idiot, et que de l’attaquer de front te mènerait droit à la morte. Mais tu ne perdais pas espoir, bien au contraire, tu cherchais toujours cette faille qui te permettrait de pouvoir t’enfuir. Mais tu ne la voyais pas ou plutôt tu ne voulais pas voir cette faille. Tu portais constamment une arme sur toi, Alliyah te le permettait. Tu aurais eu mille occasions de la dégainer et de lui exploser la cervelle et pourtant tu ne le faisais pas. Tu ne t’en sentais pas capable et tu voulais partir sans devoir lui retirer la vie. Pourtant cette arme, malgré toi tu avais appris à t’en servir, lorsque tu avais été forcé de tuer des rôdeurs mais jamais sur un humain. Tu respectais trop la vie pour cela et tu ne te sentais pas les tripes de tuer un jour quelqu’un. Sauf si bien-sûr l’un de tes proches étaient menacés. Pourtant Alliyah vivante, ne l’étaient-ils pas tous. Tu ne savais pas où elle te menait encore, en expédition dans laquelle tu allais tout porter sous son œil vigilent ou en entrainement pour qu’elle ait le plaisir de te voir te dépatouiller contre des revenants. La voiture s’arrêtait et tu ne cessais d’observer le paysage extérieur. « On vient faire quoi ? »

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

☠ ☠ ☠ ☠

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A avec Fredricksen et Théa.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2226

× Points de vie : :
565

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Jeu 29 Juin - 12:52


Stupid loyalty

Bizarrement, malgré le temps qui passe, Alliyah ne s'est pas ennuyée de cette nouvelle situation. Traîner partout Wyatt derrière elle ne la lasse pas. Bien au contraire, elle s'amuse toujours autant à essayer de le faire s'endurcir. Cela semble avoir fonctionné. Il est bien plus docile qu'autrefois, le petit. A tel point qu'elle le laisse désormais porter une arme où qu'il aille - la plupart du temps, à sa suite -. Bien sûr que c'est risqué, bien sûr que c'est complètement insensé de la part de la jeune femme. N'a-t-il pas, après tout, promis un jour qu'il la tuerait quoi qu'il lui en coûte ? Elle ne l'a pas oublié. Mais son instinct lui dit qu'il ne le fera pas, qu'il n'en a -plus- l'envie. Et à son instinct, elle lui fait confiance. Parce que, jusque-là en tout cas, il ne l'a jamais trahit, ne lui a jamais causé de problème plus important. Wyatt n'est pas non plus celui auquel elle irait confier sa vie, mais d'une certaine façon c'est ce qu'elle fait, en le laissant porter une arme. Quoi qu'il en soit, en plus de cette sensation qu'il ne l'usera pas contre elle, cela lui apporte la dose d'adrénaline dont elle a besoin pour continuer à exister. Sans cela, la survie finirait par devenir sans saveur. L'impression de faire tout le temps la même chose, de tourner en rond ne la quitte pas. Et Alliyah entend bien trouver sans cesse de nouvelles choses pour continuer à s'amuser, pour continuer à tuer avec le même entrain. Wyatt est un peu son occupation du moment, en fait. Et si cela fait plusieurs mois qu'il est là, la lassitude ne l'a toujours pas gagné. Peut-être bien parce qu'elle sent, et voit en live les progrès qu'il fait. C'est très glorifiant.

Dans la voiture, Alliyah ne s'inquiète pas le moins du monde que Wyatt porte - une fois de plus - une arme. Non, elle ne juge pas qu'il soit dangereux ... Pour elle. Parce que pour le reste, il commence sérieusement à s'améliorer. Grâce à elle, évidemment. « On va tester une fois de plus tes nouvelles capacités, tiens ! » Toujours le même petit ton moqueur. Pas très méchant, mais moqueur malgré tout. Il doit s'y être fait puisqu'il ne s'en plaint plus depuis longtemps. Oh mais attendez ... Cela vient peut-être du fait qu'il ne soit pas vraiment bien traité, à Bodie. Et ce n'est pas Alliyah la pire, croyez-le bien. En tout cas, la peur doit le tenir en tenailles. A moins qu'il ne se rende juste peu à peu compte que c'est comme ça qu'il est censé évoluer, que c'est ce genre de personne qu'il doit devenir s'il tient vraiment à survivre. Alliyah en reste intimement persuadée et cela a un réel effet euphorisant sur elle, de voir comment les temps changent. Pas le choix, faut évoluer avec son temps. Sans plus attendre, la brune démarre la voiture et accélère assez rapidement. La vitesse, ça la connaît. Et puis, les risques d'accident sur les routes ont considérablement diminué : il n'y a plus autant de personnes qu'autrefois à percuter. « Prêt à te tester à quelque chose de plus ... grisant ? » Elle reste mystérieuse parce qu'elle n'a pas envie de, déjà, le mettre dans tous ses états. Autant attendre d'être sur place pour lui faire comprendre qu'elle attend véritablement de lui aujourd'hui. Des rôdeurs, il en tue souvent. Mais quid des survivants ? Ça tombe bien, Alliyah en a repéré pas très loin de la ville fantôme. Ils sont deux, et ce sera très aisé de les prendre par surprise.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.

YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Mer 11 Oct - 21:52



         

   
Wyatt
&
Alliyah
Stupid loyalty
Tu étais encore étonné d’être encore en vie. Tu ne comprenais vraiment pas pourquoi ni comment. Ici, à Bodie les gens semblaient tellement instables à changer d’avis comme de chemises que tu t’étais préparé au fait qu’elle se lasse de toi et finisse par te laisser mourir dans un coin ou ne t’abatte froidement. Pourtant elle continuait à s’amuser à te former bien que toi tu ais l’impression d’être un cas desespéré. Tu ne voulais pas devenir comme elle de toute façon même si bien malgré toi elle t’avait déjà changé. Tu savais tiré, tu savais abattre des rôdeurs alors que quelques mois auparavant, tes jambes auraient tremblés et tu te serais sans aucun doute enfui. Il fallait dire qu’à Bodie, tu avais vécu tellement de chose, de torture physique, mental et morale, que tu te sentais maintenant prêt à tout affronté. Ton cœur malgré tout s’était noirci et tu n’y pouvais rien, même si au fond de toi tu tentais toujours de garder en tête tes objectifs et qui tu étais. Au moins maintenant quand tu sortais, tu avais le droit de porter une arme, un privilège assez étonnant mais moins lorsque l’on connaissait ton ravisseur. Alliyah ne faisait que très rarement des choses censées et pourtant malgré tout tu ne l’avais jamais attaqué. Tu aurais pu mais sans pouvoir expliquer pourquoi, tu ne voulais pas la tuer. T’enfuir à la première occasion ? Sans hésitation mais tu ne voulais pas lui retirer la vie car malgré toi, tu t’étais attaché à elle. Tu le savais, tu faisais sans doute une forme de syndrome de Stockholm, mais tu ne pouvais le contrôler. Sans doute que ton tempérament bienveillant ne t’aidait pas, tu ne t’imaginais pas retiré la vie à quelqu’un et malheureusement pas à celle qui partageait bien de nombreuses heures de ton quotidien malgré toi. Et dans la voiture, tu ne paniquais même pas. Tu étais habitué et on aurait presque pensé que tu n’étais pas forcé d’être là. Un lien étrange et malsain s’était crée entre vous, bien que tu sache qu’à la première tentative de fuite, elle te prendrait sans doute en charge. Lorsque tu lui avais demandé ce que vous alliez faire, elle te répondait qu’elle voulait une fois de plus tester tes capacités. Cela ne te faisait même plus rien, mais parce que bêtement tu t’imaginais encore devoir affronter des rôdeurs. Tu en avais toujours plus ou moins peur mais tu étais un peu plus habitué. Tu ne répondais rien attendant simplement que le trajet se poursuive. Pourtant, au fond de toi tu sentais Alliyah bien trop souriante et impatiente pour qu’il ne s’agisse que de ça et tu restais sur tes gardes. Tu ne savais jamais ce qu’elle pouvait te réserver, elle était bien trop imprévisible comme à cet instant où elle s’était mise à accélérer rapidement. Tu ne disais rien même si tu n’étais pas tellement à l’aise avec ça. Machinalement ta main s’était posé contre la portière bien que tu espère qu’elle ne le remarque pas. « C’est-à-dire ? » demandais-tu assez inquiet concernant ce qu’elle qualifiait de plus grisant. Tu t’imaginais qu’elle ne te le dirait pas voulant garder le suspens à son comble mais tu n’étais pas à l’aise et malgré toi ton corps était de temps en temps frappé de spasmes dus à la peur, et tu sentais en toi des sueurs froides très malaisantes. « Je dois m’attendre au pire ? » Si tu t’étais d’abord imaginé devoir faire face à une sorte de hordes de zombies ou un endroit clos voir désarmé, tu avais soudainement eut peur de comprendre. « Ne me dis pas que… » Tu avais été coupé dans ta phrase tandis que la voiture s’arrêtait soudainement dans un freinage sec produisant un dérapage. Des larmes te gagnaient les yeux même si tu essayais de garder un air froid et déterminé en l’observant. Elle t’avait changé et déjà énormément endurcie mais tu restais le même au fond. Et tu l’avais plus ou moins compris, elle te réservait des survivants. Tu te forçais à te dire que tu allais devoir les tuer, que c’était de sa faute et pas la tienne. « Allons y… Plus vite c’est fait et plus vite on rentre. » Ca n’était pas toi mais celui que tu essayais de devenir. Tu n’arrivais pas à te dire que tu allais retiré une vie mais tu n’avais pas le choix, tu devais le faire si tu voulais un jour partir et revoir ton fils. Et puis plus tu ferais le faible et plus elle prendrait plaisir à te torturer. Tu quittais le véhicule en tentant de prendre un air assuré alors que sous ton jean tes jambes tremblaient.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

☠ ☠ ☠ ☠

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A avec Fredricksen et Théa.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2226

× Points de vie : :
565

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Dim 22 Oct - 11:00


Stupid loyalty

L'idée d'avoir un tel pouvoir sur quelqu'un met Alliyah dans un état très avancé d'euphorie. C'est compliqué de dire si elle est devenue sadique, ou bien si elle l'a toujours été. En tout cas, elle ne se prive pas des opportunités que cela apporte, de la joie terrible que lui procure cette situation dans son ensemble. Non, elle en profite bien comme il faut, et elle entend bien aller plus loin encore aujourd'hui. Vu de l'extérieur, elle doit avoir l'air dingue comme pas permis ... Mais vous devriez plutôt voir ce que cela donne, à Bodie ! On ne peut pas dire qu'elle le maltraite - physiquement en tout cas -, alors que certains s'en donnent à cœur joie. Sans qu'elle ne les en empêche, certes ... Si elle trouve que Wyatt pose beaucoup trop de questions, rien ne semble pouvoir entacher sa bonne humeur à ce moment précis. Du coup, elle fait preuve de patience. Et c'est avec un sourire légèrement sadique qu'elle le laisse parler à côté de lui, et s'interroger sur ce qui l'attend. Enfin, l'interroger elle plutôt. Non pas qu'elle ait envie de lui répondre de toute façon. « Tu verras bien. C'est une ... Surprise. » Mais avec elle, c'est évident qu'il doit s'attendre au pire, non ? Pour Alliyah ça n'a rien de bien exaltant pourtant. Enfin, elle sait d'avance qu'elle va adorer le voir tergiverser et chercher une autre solution que celle qu'elle lui proposera ... Oh oui, ça va être génial ! Sans doute beaucoup moins pour Wyatt il est vrai. D'ailleurs, il semblerait qu'il comprenne peu à peu ce qui va l'attendre, et Alliyah trouve très intéressant de voir son visage se décomposer à mesure de ses réflexions. Il commence à comprendre. Mais prend sur lui pour ne pas trop en montrer ; elle commence à le connaître, ce petit. Il a une sacrée fierté même si, assez souvent, il la met de côté pour se comporter comme une mauviette.

La première, Alliyah sort de la voiture. Elle est très vite suivie de Wyatt qui, de toute évidence, s'est fait une raison et s'est rendu à l'évidence : tout ça ne se terminera que lorsqu'il aura accompli ce qu'Alliyah cherche à lui faire faire. C'est aussi simple que ça. Il n'y a pas d'autres possibilités pour lui et il doit bien le savoir, à présent. Alliyah n'est pas la pire, à Bodie, mais elle est surtout la seule à avoir vu le potentiel chez lui. C'était pas gagné d'avance, pourtant ! « Allez ... Arrête donc de jouer les mauviettes et suis moi. » Elle peut lui dire tout ce qu'elle veut, elle ne se sent jamais vraiment menacé face à lui. C'est un petit gars bien docile, maintenant. Il a compris qu'il ne pouvait rien contre elle et qu'il valait mieux qu'il ne se rate pas, s'il tentait quoi que ce soit. Sinon là, effectivement, elle deviendra la pire des connasses de tout Bodie et même de toute la planète ! « Je vais faire le plus dur d'accord ... Estime-toi chanceux je pourrais te laisser t'occuper de tout de A à Z mais j'aurais trop peur que tu fasses n'importe quoi. » Un petit rire moqueur lui échappe, puis elle pose son index sur sa bouche à elle en le regardant, pour lui faire comprendre qu'il doit se taire à partir de là. Enfin, elle s'avance en direction de la maison qu'elle a repérée, quelques jours plus tôt. Deux personnes y "vivent", et ce ne sont pas particulièrement des enfoirés ... Mais ils ont l'air d'avoir beaucoup de vivres, et c'est très intéressants pour eux. Comme elle connaît leurs habitudes, Alliyah sait qu'il n'y en a qu'un aujourd'hui, le second homme étant parti en vadrouille jusqu'au soir même. Un jour c'est l'un, un jour c'est l'autre. Rapide et efficace, Alliyah entre dans la maison et, ni une ni deux, neutralise l'individu en profitant de l'effet de surprise et de sa rapidité. Elle récupère son arme, s'assure qu'il ne soit pas en position de les mettre en danger - en le bâillonnant, lui couvrant les yeux, et lui attachant les mains et les pieds donc - puis elle se tourne en direction de Wyatt. « Comme je suis une gentille fille, je te laisse le choix : tu t'occupes de lui, ou bien de celui qui rentrera d'ici une heure ou deux ... Alors, qu'est-ce que tu préfères ? » Vraiment, quelle gentillesse ! Elle ne s'en savait pas capable. En attendant, elle garde son arme pointée sur le crâne de l'autre enfoiré qui gigote un peu trop à son goût. Pas folle !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.

YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Sam 25 Nov - 22:38



         

   
Wyatt
&
Alliyah
Stupid loyalty


Tu te posais des questions, bêtement mais tu avais besoin de savoir ce qui allait encore t’attendre. Déjà tu pouvais être sûr d’une chose, avec Alliyah et son penchant pour la violence, tu allais sans doute devoir y risquer ta peau mais tu ne comprenais pas pourquoi elle t’emmenait si loin. Et c’est surtout ça qui te faisait peur, tu sentais qu’elle voulait te sortir de ta zone de confort maintenant que tué les morts ne représentait plus tellement de défi pour toi. Pas que tu y prenne réellement plaisir mais à force, tu finissais par prendre le pli même si tu détestais cette sensation de peur qui te gagnait dès que tu restais face à eux. De toute façon elle ne voulait rien te dire, d’après elle c’était une surprise. Et c’est ce qui te rassurait encore moins car tu commençais à connaitre le personnage et tu savais que surprise rimait avec encore pire. Et peu à peu, en réfléchissant à toutes les possibilités, tu avais lentement compris ce qu’il en était réellement. Si tuer des rôdeurs devenait simple pour toi, forcément elle allait passer au vivant. Elle voulait faire de toi un monstre, faire de l’agneau le loup, de l’innocent un tueur. Et tu avais peur, pas tellement d’être confronté à ces gens mais peur de devoir le faire, dans tous les cas ils allaient mourir, tu le savais Alliyah n’avait jamais eut de pitié, mise à part pour toi mais c’est pour encore mieux de torturer et tu ne pouvais pas dire si tes jours étaient encore nombreux ou non, mais si tu ne le faisais pas tu le paierais surement. Etait-tu prêt à mettre fin à une vie toi qui t’étais donné comme objectif d’en sauver ? Toutefois tu tentais de ne pas montrer tes émotions ne voulant pas lui laisser le plaisir de jubiler.

Tu quittais la voiture à ton tour, résigné à ce que tu allais devoir faire. Ca ne t’enchantais pas mais tu n’avais pas le choix alors plus vite tu le ferais, plus vite tu serais libre. Tu levais les yeux au ciel lorsque tu te faisais traiter de mauviette et tu la suivais, l’observant de dos. Oui à ce moment là tu aurais pu sortir ton arme et lui tirer dessus et pourtant cette garce avait une emprise sur toi. Tu n’arrivais même pas à te rebeller quand la tuer aurait été simple, parce qu’au fond tu ne le voulais pas. Tu étais tellement bon que tu arrivais à t’attacher à celle qui avait détruit ta vie. Tu l’écoutais t’expliquer qu’elle ferait le plus dur et que tu devais t’estimer heureux, bien qu’au final elle te traite de merde qui ferait encore n’importe quoi. « Alors pourquoi tu m’emmène, tu devrais pas prendre de risque de faire capoter ton plan » Tu levais les yeux au ciel, tu savais que c’était vain et qu’elle se fichait totalement de ce que tu disais mais qui ne tente rien n’a rien. Cependant, plutôt que de te répondre, tu eux le droit à un signe de silence de la part de la brune signifiant que vous étiez proche. Tu avais presque eut l’envie de faire du bruit volontairement avant de te rappeler que tu avais envie de rentrer un jour chez toi et entier. Alors tu la suivais jusqu’à la maison, assez inquiet et tremblant.

Et c’est sans plus d’explication qu’Alliyah avait pénétré dans la maison en neutralisant l’individu avant même qu’il n’ait le temps de réagir. Tu l’observais faire sans rien dire, alors qu’elle avait récupéré son arme le maintenant au sol en le bâillonnant et lui couvrant les yeux. Et voilà que le dilemme tombait, soit tu tuais l’homme neutralisé, soit celui qui devrait arriver. Tu savais que seul tu ne pourrais pas affronter celui qui viendrait d’autant plus que tu n’en avais pas envie. Fronçant les sourcils tentant de rester impassible aux supplications du condamné, tu posais ta main sur l’arme que pointait Alliyah en hochant la tête. Tu allais le faire. Tu prenais ta propre arme que tu pointais sur le front de ce type que tu devais tuer, avant de défaire le cran de sécurité. Et tu restais là, bras tendu et tremblant à trouver la force d’appuyer sur la gâchette. Tu avais beau essayer de vider ton esprit tu n’arrivais pas à te résigner à le tuer. Tu baissais alors ton arme. « Alliyah s’il te plait… On prend ses réserves et on s’en va, y a pas besoin de le tuer ! » Tu n’y arrivais pas peut-importe ce que tu tentais de faire croire. « Ca sert à quoi de s’emmerder à tuer pour rien ? »


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

☠ ☠ ☠ ☠

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A avec Fredricksen et Théa.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2226

× Points de vie : :
565

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Dim 26 Nov - 18:55


Stupid loyalty

Non, Alliyah ne ressent pas la moindre pitié. Ni à l'encontre de Wyatt, qui joue les mauviettes, ni à l'encontre de ce type qui va servir de cobaye pour ses petites expériences. Elle entend bien le faire tuer quelqu'un, que cela le ravisse ou non ! Et si elle doit d'abord le désarmer et le mettre en posture de faiblesse, elle n'hésitera pas. Pas la moindre pitié, comme on le disait. Et bien au contraire, elle fait preuve d'un sang-froid à toute épreuve. Pourtant, au contact de Wyatt, elle ressent bel et bien de la colère, un agacement profond. Presque du dégoût et de la rage. Elle veut le voir agir ... Et vite. « Si je ne t'emmène nul part, tu ne changeras jamais ! Ce serait du gâchis, mon pauvre petit. » La jeune femme ne ressent bizarrement pas de peur à l'idée qu'il puisse dégainer à tout moment son arme, et lui tirer dessus. Elle lui tourne le dos, elle ne cherche pas à s'assurer qu'il ne le fera pas. Elle sait que ce ne sera pas le cas, qu'il n'osera pas. C'est un faible. Il a déjà tué des rôdeurs ... Grâce à elle. Quant aux survivants, elle va l'aider à franchir ce cap. N'est-elle pas admirablement gentille ? A son sens, elle l'est ! Elle lui rend une fière chandelle. Et s'il ne s'en rend pas compte là, cela ne saurait tarder. D'ici quelques jours, semaines, mois, années tout au plus ... Il comprendra. Comprendra qu'elle a fait cela pour son bien, et qu'elle a été très sympathique de le faire. De mettre de côté sa fierté personnelle pour l'y aider. En franchissant la porte de la maison et en s'occupant de désarmer le mec qui s'y trouve, Alliyah se sent prise dans une sorte de frénésie. Un sentiment de toute-puissance l'envahit, et elle se sent presque investie d'une mission divine. Wyatt doit le tuer ... C'est ainsi que les choses sont supposées se passer. Mais, comme souvent, il fait la fine bouche. Il prend le temps. Il joue les emmerdeurs de service. Agacée, elle se pince les lèvres jusqu'à se faire assez mal. Elle est franchement ennuyée de le voir se comporter de la sorte. A croire qu'il ne comprend rien à rien !

Alors qu'elle restait jusque là suffisamment à distance pour lui permettre de faire son oeuvre, elle se décide à se rapprocher de lui en quelques pas. Elle se glisse même derrière lui, et se met sur la pointe des pieds. C'est un gamin mais en terme de taille, il est plus grand qu'elle. Ainsi, elle peut lui souffler quelques mots à l'oreille. « Arrête de jouer les idiots et tire. » On prend ses réserves et on s'en va sans le tuer ... SÉRIEUSEMENT ? Elle croit devenir folle en entendant ça ! Mais qu'est-ce qui lui prend, bon sang ? A quoi est-ce qu'il pense ? Il est sérieux ? Elle n'est pas venue jusque-là pour le voir se dégonfler et jouer les mauviettes. Il est plus que temps qu'il appuie sur cette gâchette. Ça en devient ridicule. Et voilà qu'il demande à quoi ça servirait qu'ils le tuent ... Vraiment ? La colère commence à sérieusement prendre le contrôle sur tout le reste, et Alliyah voit rouge. Sans qu'elle ne puisse l'arrêter, sa main se lève - presque d'elle-même, oui - et vient donner un petit coup derrière sa tête. Rien de trop violent au risque de le faire péter un câble contre elle, mais juste assez pour faire taire la petite révolte qui pourrait gronder en lui. Il est grand temps qu'il se rende compte que c'est elle qui domine, dans cette histoire. Pas lui. Il n'a, à vrai dire, pas son mot à dire. Elle s'éclate tellement qu'il est hors de question de le laisser fuir ou, pire, de le laisser prendre le contrôle ! No way ! « Arrête de poser des questions aussi idiotes ! Maintenant qu'il m'a vue, que tu m'as appelée par mon prénom devant lui tu crois vraiment qu'on peut le laisser en vie, Wyatt ? Tue-le. » Comme elle n'est pas sûre que cela suffira, elle décide de se mettre à hurler. Cela le fera peut-être sortir de ses gonds au point qu'il appuie sur la gâchette sans se poser plus de questions. « PUTAIN MAIS TIRE ! C'est pas compliqué, bordel. » Non, pour elle, ça n'a rien de compliqué. Et pour Wyatt, ça n'aura plus rien de compliqué non plus. Qu'est-ce qui lui faut de plus, sérieux ? Elle ne va pas tout faire pour lui, elle ne sera pas toujours là.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.

YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Jeu 21 Déc - 12:29



         

   
Wyatt
&
Alliyah
Stupid loyalty


Tuer était tout ce que tu t’étais toujours refusé de faire, pourquoi alors était-ce si important pour Alliyah que tu le fasses. Tu ne comprenais pas qu’elle plaisir malsain elle pourrait en tirer mais ça semblait lui faire plaisir. Tu cherchais tous les moyens possible pour ne pas avoir à assisté et encore moins à participer à ce massacre mais Alliyah était catégorique tu devais y être pour pouvoir changer. Mais tu ne voulais pas changer ! La colère te gagnait mais comme d’habitude, tu n’osais rien faire, tu craignais Alliyah et tu ne voulais pas lui faire de mal. Pourtant tu avais tellement d’occasion de sortir ton arme et de mettre fin à ses jours, mais tu n’osais pas, tu n’avais pas le courage, tu tremblais presque rien qu’à cette idée. Et maintenant elle voulait que tu tue un innocent. Tu l’avais donc suivi, priant pour qu’au fond de toi les survivants vous entendent, tu préférais encore mourir même si tu avais peur que ça arrive. Peut-être qu’il verrait que tu n’étais pas comme elle… Mais non, et ni une ni deux, Alliyah était entré dans la maison, désarmant ce pauvre type qui n’avait rien vu venir en quelques secondes avant de le bâillonner et de lui cacher les yeux. Tu n’avais pas le choix, tu devais le faire. Tu avais inspiré profondément et tu cherchais le courage de le faire. Pour toi appuyer sur cette gâchette relevait un défi bien trop lourd. Tu n’y arrivais pas.

Mais Alliyah était bornée et surtout Alliyah avait le pouvoir. En te voyant trainer, cette dernière s’était rapprochée de toi, s’installant dans dos, se glissant derrière toi. La sentir ainsi derrière toi te mettait mal à l’aise et te glaçait le sang. Elle pensait sérieusement que tu le faisais exprès. A ses yeux, tuer était aussi simple que de marcher ou d’éternuer, mais toi tu avais encore une conscience, une humanité et tu ne voulais pas voler la vie de quelqu’un. Tu tentais de la convaincre de simplement prendre ses réserves et de partir. Tu espérais qu’elle accepte, tu espérais pouvoir la changer. Mais elle était le mal incarné et les ténèbres qui l’habitaient, étaient bien plus puissantes que la bonté en toi. A tes yeux, les tuer n’aurait aucun sens à part perdre un temps considérable et gâcher des munitions. Ta seule réponse fut alors une tape à l’arrière du crâne, qui ne te faisait pas extrêmement mal mais que tu avais senti tout de même. Tu comprenais qu’elle n’était pas d’accord avec ta proposition, bien au contraire, lorsqu’elle t’ordonnait de cesser de poser des questions pour le tuer. Il avait vu son visage et connaissait son prénom, dans tous les cas il allait mourir mais tu ne voulais pas le faire. Tu gardais ton arme baissé jusqu’à ce qu’elle se mette à t’hurler dessus pour que tu tire. «MAIS J’Y ARRIVE PAS ! » t’étais-tu emporté à ton grand étonnement fasse à la pression qu’elle ne cessait de te mettre sur les épaules. « J’Y ARRIVE PAS » répétais-tu pour qu’elle comprenne que c’était au dessus de tes forces. « J’ai toujours sauvé des vies, je suis pas comme toi, je suis pas COMME TOI ! J’arrive pas à tuer tous le monde de sang froid ! Je voudrais bien ne plus être un faible mais j’y arrive pas. Si tu peux pas le comprendre alors tue moi avec lui ! » Tu n’en pouvais plus de cette pression constante que tu ressentais depuis des mois et tu craquais. Tu te retournais face à l’homme que tu devais abattre, tu devais le faire pour que tout ça s’arrête, pour qu’Alliyah te lâche, clairement tu pétais les plombs. « Pourquoi j’arrive pas à appuyer sur cette putain de gâchette ?! »



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

☠ ☠ ☠ ☠

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A avec Fredricksen et Théa.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2226

× Points de vie : :
565

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Ven 29 Déc - 16:27


Stupid loyalty

Tout ce que veut Alliyah à ce moment précis, c'est pousser le petit à bout. Appuyer là où cela fait mal jusqu'à obtenir exactement ce qu'elle attend de lui : il [u]faut[/i] qu'il appuie sur la gâchette, il faut qu'il loge une balle dans le crâne de cet homme avant de le tuer. Ici et maintenant. Le voir ainsi hésiter la rend hautement impatiente. Il ne faut pas qu'elle brûle les étapes avec lui, elle le sait. Mais elle ne peut pas s'empêcher d'avoir envie de le voir tuer un homme une bonne fois pour toutes. N'a-t-il pas conscience que c'est ce qu'il doit faire ? Que c'est ce qu'il faut faire pour survivre dans ce monde de fou ? C'est dingue qu'il ne le voit pas ! Dingue qu'il ne soit pas capable de le faire ! La voilà à deux doigts de perdre patience. Elle prend pourtant sur elle ... Autant que possible. Pour parvenir à son but sans non plus aller trop loin. C'est Wyatt qui a l'arme et elle ne l'oublie pas. Bien sûr, vu comme il a du mal à tuer un parfait inconnu, elle imagine qu'il réussirait encore moins à la tuer, elle. En fait, elle se doute qu'il n'en est pas capable du tout, de lui faire du mal et tout ça. Mais on ne sait jamais, hein ? Elle n'est pas idiote au point d'être prête à prendre de tels risques ! A son tour, le jeune homme se met à beugler. Le voir ainsi la ferait sans doute rire dans des circonstances différentes. Là, elle s'abstient de le faire, se contentant de l'écouter et d'attendre. Quand la question survient, en revanche, elle sait ce qu'elle doit dire. Avec un peu de chance, avec cela, il réussira enfin à faire ce qu'elle lui demande de faire depuis de trop longues minutes. « Tu veux savoir pourquoi tu n'y arrives pas ? ... »

Un air sadique collé au visage, elle se penche un peu plus en avant. Il lui tourne de nouveau le dos et, désormais, elle colle presque sa bouche près de son oreille. Il faut qu'il l'entende. Il faut qu'il sache. « Tu n'y arrives pas parce que t'es un putain de lâche. » Elle l'insulte alors qu'il a toujours l'arme ? Oui, sans conteste ! Et sans aucune hésitation non plus. « Tu n'y arrives pas parce que t'es un crétin qui n'a sans doute pas la moindre envie de survivre. » Là, elle n'a pas de doute. Bien sûr que c'est de cela dont il s'agit. S'il voulait survivre, il le ferait sans se poser de questions. Il tuerait cet homme ici et maintenant sans pousser Alliyah dans ses retranchements, sans la forcer à se montrer aussi acerbe. Quoi que ... C'est dans sa façon d'être. Mais inutile de le dire à Wyatt, il a déjà assez d'arguments pour lui faire comprendre qu'il ne veut pas faire cela. « Tu n'y arrives pas parce que tu ne penses pas assez à ton fils et à ce que tu dois faire pour lui ... Afin qu'il vive. » Serait-ce des menaces sous-jacentes ? Peut-être bien ... Après tout, elle sait toujours où est le fils de Wyatt. Elle sait toujours comment atteindre ce dernier et lui faire du mal juste assez pour faire regretter à Wyatt de n'avoir pas été un meilleur disciple. Parce que c'est de cela dont il s'agit. De cela et seulement de cela.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.

YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Sam 17 Fév - 9:00



         

   
Wyatt
&
Alliyah
Stupid loyalty

Tu n'aurais pas le choix de sortir d'ici sans avoir prit la vie de quelqu'un, sinon c'était sans doute toi qui allait perdre la tienne. Alliyah voulait un bain de sang et ce qu'Alliyah voulait, elle l'obtenait toujours. C'était là les tristes règles du jeu. Et tu ne voulais pas mourir mais tu ne voulais pas perdre ton humanité. Finalement il serait peut-être mieux qu'elle te tue définitivement ? Au moins tu mourrais comme un homme en respectant tes convictions. Pourtant, cette arme tu la pointais maintenant sur ce type qui n'avait rien demandé et qui ne savait même pas si son heure arriverait ou non. Elle arriverait, avec ou sans toi. Mais c'était toi qui le braquait actuellement. Mais tes doigts, tes pauvres doigts ne parvenaient pas à appuyer sur la gachette. Cette gachette qui mettrait fin au jour d'un homme vivant dans un monde de brute. Pourquoi ne pouvais-tu tout simplement pas te retourner et lui tirer dessus. Oh tu voulais tellement trouver le courage de le faire, faire payer à cette maudite femme tous le mal qu'elle t'avait fait. Mais ça aussi tu en étais tout simplement incapable. Tu n'étais pas faible tu étais trop bon, mais en ces jours sombres, c'était tout de même du pareil au même.

Et tu t'énerver, de ne pas y arriver. N'y avait-il pas une solution miracle qui dissiperait ta conscience, une solution qui t'enlèverait toute ton humanité ? Parce que tu pensais trop, tu réfléchissais trop. Qu'elle te la donne cette solution miracle, ça semblait tellement facile pour elle. Et elle allait enfin lui donner des explications, même si tu te doutais que ça ne t'aiderait pas. C'était tellement normal pour elle, c'était elle qui avait un problème pas toi, et pourtant c'était l'homme sain qui s'adaptait à la tarée. Tu l'avais senti s'approcher de toi, collant presque sa bouche à ton oreille. Elle te traitait de lache, un frisson te parcourait. Non tu n'étais pas lâche, tu avais tes principes et tu aurais tout fait pour t'enfuir si ce jour-là, elle n'avait pas vu le visage de ton fils. Tu n'étais pas lâche, tu avais simplement une toute autre nature. Elle continuait ses explications en te rabaissant toujours plus, un crétin sans envie de survivre. Pourtant, tu ne faisais que ça, continuer à prendre sur toi pour avoir la chance d'ouvrir à nouveau les yeux le lendemain. C'est elle qui allait te mener à ta perdre. Tes doigts se resserrait autour de la crosse de ton arme. Et soudainement tu déglutissais, lorsqu'elle évoquait ton fils. Elle le menaçait encore, même si elle ne le faisait pas explicitement, elle te faisait comprendre qu'elle voulait atteindre à sa vie. C'était idiot car seule, Alliyah ne parviendrait plus à pénétrer l'enceinte du camp. Maintenant après tout ce temps tu savais qu'il était en sécurité. Mais rien que le fait qu'elle parle de lui t'avait fait ressentir une telle colère. Tu relevais cette arme. Tu t'imaginais tirer sur elle, elle devait crever, elle allait trop loin.

Maintenant ton arme pointée sur le type, il allait devoir crever. Mais même si tu appuyais sur la gachette, tu savais qu'Alliyah en était la responsable, la seule et unique responsable. Toi tu n'avais pas le choix. Seulement, un mouvement attira ton attention, dans le miroir posé au dessus delà cheminée juste derrière le type. Alliyah ne l'avait sans doute pas vu, étant juste derrière toi. Brusquement tu t'étais retournée, elle n'avait pas du comprendre ce que tu faisais et avait même sans doute cru que tu allais t'en prendre à elle. Tu ne savais pas, tu ne réfléchissais pas. Et tu avais vu ce type, qui levait maintenant son arme vers vous, Alliyah était juste derrière toi, elle serait la première touchée et sans réfléchir, tu l'avais poussé violemment de toute tes forces et tu avais tiré sur le type à l'extérieur qui s'écroulait sous ton tir. Tu ne savais pas si tu l'avais tué mais tu l'avais touché. Pour protéger Alliyah… Tu avais agi sous l'adrénaline et tu ne pensais pas. Maintenant tu pestais contre elle. « Je croyais qu'il était seul ici ?! » Tu ne réalisais pas encore que pour elle tu venais de tuer alors que tu te refusais à le faire quelques secondes auparavant. Tu craquais littéralement.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
B. Alliyah Elwenn

☠ ☠ ☠ ☠

× Âge du perso : :
28 ans.

× Caravane + colocataires : :
Caravane 4A avec Fredricksen et Théa.

× Poste assigné : :
Femme d'entretien au poste de sécurité.

× Messages : :
2226

× Points de vie : :
565

× Copyright : :
© SCHIZOPHRENIC (avatar), © SCHIZOPHRENIC (code signature)

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Mar 20 Fév - 17:11


Stupid loyalty

Ce que Alliyah veut, Alliyah l'obtient. C'est ainsi, c'est l'ordre des choses. Elle n'est pas vantarde ... Juste déterminée à s'en sortir dans l'adversité, quoi que l'on pense d'elle. Pour le coup, elle sait, ou en tout cas devine que Wyatt ne pense que du mal d'elle. C'est évident. Elle veut le forcer à tuer, à tuer un type de sang froid. Et pas un rôdeur, pas un type sur le point de le devenir. Un mec bel et bien vivant "qui a encore la vie devant lui". Elle n'en ressent pas le moindre remord, au contraire l'adrénaline la gagne et une forme d'excitation un brin sadique qu'elle n'a pas envie de freiner. C'est ... Grisant. D'être en telle posture de supériorité sur lui. Elle se sait dans le contrôle, le contrôle de cet homme qui est devenu petit à petit une espèce de loque. Ce n'est pas le résultat qu'elle veut obtenir, cela dit. Elle veut qu'il sorte un peu de sa torpeur, qu'il arrête de jouer les petits morveux incapables de se défendre. Il tient à son fils ? Il veut le sauver ? Et bien qu'il fasse ce qu'elle dit, et peut-être qu'il deviendra un type respectable ! Un type capable de défendre ses proches, les personnes auxquelles il tient. Trop occupée à le menacer implicitement, en évoquant son fils, ce qu'il pourrait perdre s'il ne faisait pas ce qu'elle lui demandait, Alliyah n'entend pas ce qui se passe derrière elle. Sa priorité, c'est de convaincre Wyatt d'appuyer sur cette maudite gâchette. Ne va-t-il pas se décider à le faire une bonne fois pour toute ? Au moins, ils seront débarrassés. Ils pourront rentrer tranquillement à Bodie et, potentiellement, ne plus jamais en parler. Ce serait quand même bien mal connaître Alliyah ... Bien sûr qu'elle a l'intention d'évoquer cet événement encore et encore. C'est ce qui va lui permettre de garder le contrôle sur Wyatt par la suite, elle en est persuadée.

Sauf qu'elle ne s'attendait pas à cet imprévu. Confiante et plongée à 200% dans sa manipulation mentale, elle ne réagit pas tout de suite. Wyatt vient de la pousser. Qu'est-ce que ... ? A peine a-t-elle le temps de lever la tête qu'un coup de feu retentit. Par réflexe, elle baisse la tête pour regarder son ventre, s'assurer que ce n'est pas elle qui vient malencontreusement de prendre une balle. Ce n'est pas le cas, elle va bien. Elle ne peut en revanche pas en dire de même de Wyatt. Celui-ci vient de s'exclamer sur un ton des plus désespérés. Elle se redresse, essaye de reprendre une contenance après l'incident qui vient de se passer. Du coin de l'oeil, elle repère le type étalé un peu plus loin. Il n'a pas l'air mort ... Juste sacrément blessé. Il gémit sur le sol, sans doute en pleine souffrances. OK. Elle ne s'attendait pas à ça. « Tu crois que j'ai eu le temps de m'attarder sur eux plus de quelques heures ? Je ne pouvais pas savoir qu'il y avait un autre type. » Si, en réalité, elle aurait pu ... Si elle avait pris le temps. Mais non, elle a plutôt voulu se précipiter. Elle a hâte que Wyatt devienne un homme, voilà tout. Sauf qu'elle vient de mettre en péril sa propre vie ... Et que Wyatt vient de la sauver. Et bien dis donc, si elle s'était attendue à cela ! « Tu vois ... T'as pu tirer. » Mais elle ne va pas faire la maligne trop longtemps : elle aurait pu crever. Mais non, l l'a sauvée. Ne s'attardant pas plus là-dessus, elle récupère l'arme des mains de Wyatt d'un mouvement brusque. Elle le pointe ensuite sur le type toujours à leurs pieds, heureusement il n'a pas encore essayé de s'enfuir, et appuie sur la gâchette. Pas d'hésitation, pas de temps à perdre : elle tire ensuite sur le deuxième type pour l'achever. « On peut y aller. Je crois qu'on en a assez fait pour aujourd'hui. » Ouais ... C'est surtout qu'elle a failli y passer.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________

Those who dared
You want it darker, we kill the flame, magnified, sanctified, be thy holy name, vilified, crucified, in the human frame.

YEAH BABY:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Invité



MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah Sam 28 Avr - 11:20



         

   
Wyatt
&
Alliyah
Stupid loyalty



Elle te mettait la pression, tes nerfs étaient à vif, ton coeur battait plus vite. Alliyah savait parfaitement comment gérer la tension en toi tout en te gardant sagement à ses pieds, étrangler par la laisse et le collier qu'elle a marqué dans ton esprit. Elle te maintenait par la peau du coup et tel un chiot tu n'allais pas avoir le choix d'obéir. Vivre ou mourir. Ta vie ou la sienne. Et égoistement tu voulais rester en vie. Cette fois-ci tu te décidais, c'était long certes mais tu sentais que tu allais le faire. Ce qui te terrifiait, ce n'était même pas cette acte mais les changements qu'ils allaient opérer en toi. Car ça allait te changer à tout jamais.

Sauver par le gong ? Pas vraiment, tu ne savais pas pourquoi tu avais jeté un regard sur ce vieux bibelot, à croire que cette cheminée remplie d'objet et de poussières allaient te donner les réponses. En quelque sorte oui, car tu avais vu du mouvement, une arme se dresser contre vous. En réalité, vu votre position et l'angle de tir, tu arrivais à prévoir qu'Alliyah allait recevoir le coup. Tu avais un risque aussi, de recevoir un éclat mais son corps en théorie amortirait ton coup. A croire que ton cerveau agissait plus vite que tes instincts de survivant. Sans réfléchir tu l'avais poussé d'une force que tu ne te connaissais pas avant de dresser ton arme. Ton mouvement subit avait surpris cette homme qui n'avait pas tiré. Il ne voulait sans doute pas risquer de toucher son camarade. Et toi, tu avais tiré pour protéger la tienne. Tu venais de sauver la vie à celle qui avait fait de ta vie un enfer, de celle qui te retenait otage. Tu étais idiot et pourtant, sa vie avait soudainement eut plus de valeur que celle de celui qui vous menaçait. Bien entendu à cette distance, tu ne l'avais pas tué. Ta précision n'était pas très bonne faute d'entrainement sans compter que tu avais tiré sans réfléchir. Mais il était touché. Et voilà que c'était toi qui l'engueulait. Non pas parce qu'elle avait risqué vos vies mais bel et bien car son manque de jugeote avait failli la tuer. Tu faisais un syndrome de Stockolm, c'était obligé. Tu l'écoutais te dire qu'elle n'avait pas que ça à faire de s'attarder sur eux. « Et bien trouves le temps la prochaine fois. » Tu étais sorti de cette stupeur. Elle avait réussi son objectif tu étais réveillé et tu venais de comprendre une chose. Ta bonté, c'est ce qui allait te perdre. Ce qui t'avait conduit dans ce camp, ce qui venait de te faire sauver la pire des personnes au monde.

Tu regardais tes mains et cette arme, ne l'écoutant maintenant plus lorsqu'elle te rappelait que tu avais pu tirer. Elle récupérait l'arme de tes mains et tu posais tes yeux sur elle reculant de quelques pas, lorsqu'elle réalisait ta première tâche, tuant votre otage, avant d'aller abattre. Elle voulait y aller. C'était ton occasion, tu ne voulais plus avoir a vivre ce genre de choses. Tu avais attrapé une vieille statuette plus lourde qu'elle n'y paraissait d'une main la cachant derrière toi. « J'arrive... » Tu avançais de quelques pas vers elle alors qu'elle s’apprêtait à quitter l'endroit . « Je ne rentrerais pas à Bodie. » Sans prévenir tu lui assénais un coup avec la statuette à l'arrière du crâne. Ne te leurres pas, tu n'avais pas assez de force pour lui faire perdre connaissance, ou lui provoquer un problème grave au crâne. Sans doute assez avec l'objet pour la faire tomber au sol. « Tu as eu ce que tu voulais, à moi d'avoir ce que je veux » Et tu partais, tu t'enfuyais du mieux que tu pouvais en courant. Tu la laissais derrière toi et tu courrais encore et encore sans t'arrêter, parce que tu ne voulais plus jamais qu'elle te fasse du mal. Elle allait surement se diriger vers Angel Camp pour te retrouver mais ce n'était pas là-bas que tu irais. De toute façon même si elle y allait elle ne rentrerait pas.

Spoiler:
 


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Stupid loyalty + Alliyah

Revenir en haut Aller en bas

Stupid loyalty + Alliyah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-