NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?"
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
En novembre 2018, le forum a SIX ANS.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Dim 11 Nov - 22:07

fiche #000

† NOM : Warrens
† PRÉNOM(S) : Naël Samuel
† ÂGE : 36 ans
† DATE DE NAISSANCE : 11/11/1982
† LIEU DE NAISSANCE : Houston, Texas
† HABITAIT : sa voiture, entre Memphis & Nashville
† ANCIENNE OCCUPATION : Guitariste
† STATUT FAMILIAL : Célibataire
† ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
† GROUPE : acceptables, AU MOINS
† AVATAR : James Franco
Observations
Je suis une personne plutôt rêveuse, un peu tête en l'air et qui ne passe généralement pas par quatre chemins pour dire ce qu'il pense. C'est tout moi ça, du genre à dire le fond de mes pensées à toutes les personnes que je croise, sans même chercher à savoir si ce que je dis peut être blessant ou non. Pour tout dire, je suis un peu insensible sur les bords, et j'en ai parfaitement conscience. Certaines choses ont bien sûr changé entre l'avant et l'après épidémie. Je n'ai jamais été du genre à laisser quelqu'un en piteux état sur le bas de la route... Mais maintenant beaucoup plus. Je ne vais quand même pas prendre le risque de me faire mordre alors que la personne est sans aucun doute en train de devenir l'une de ces choses quand même ! Et puis, il faut le dire, je ne me suis jamais réellement attaché à qui que ce soit, je suis un électron libre et l'ai toujours été. Un électron libre qui aime déconner, rire sans raison, et même parler seul s'il le faut. On ne peut pas dire de moi que je suis très stable, c'est même tout l'inverse. On peut à la fois me faire confiance (je sais être fidèle quand cela est nécessaire) et en même temps pas trop... Faut dire que, étant plutôt instable, on ne sait jamais sur quel pied danser avec moi. Mais je suis une personne très positive, qui aime rire et déconner... Même en ces temps durs. Si vous avez besoin de rire ou de sourire, vous savez qui appeler ! Et une fois que je suis dans un groupe, j'essaye quand même de faire au mieux pour que cela fonctionne. Donc non, je ne suis pas AUSSI insensible que j'en ai l'air et que je veux le faire croire. Pas toujours, tout du moins. Et puis, il faut le dire, je m'accroche quand même bien plus aux gens et à une certaine forme de civilisation qu'autrefois... Moi, le nomade.
Questions posées lors de l'entrevue
QUEL EST TON AVIS À PROPOS DU VACCIN QUI A CIRCULÉ PENDANT UN MOMENT ? ES-TU VACCINÉ TOI-MÊME ? Oh non non non non. Voilà ce que je me suis dit, quand j'ai vu le papier sur lequel était inscrit "bon pour un vaccin". Franchement, ça ne me disait rien qui vaille et c'est toujours le cas aujourd'hui ! J'avais quand même mes doutes, et j'ai rejoint le groupe des sauveurs dans l'optique de voir ce que cela donnait, de m'en approcher pour essayer de voir si ça valait le coup ou non... Mais je ne me le suis pas fait injecter et je ne le regrette en rien aujourd'hui. D'autant que, sur la route ensuite, j'ai rencontré un mec complètement détraqué. Je n'ai pas eu le temps de lui demander si cela venait d'un vaccin qu'il aurait pu se faire faire - faut dire qu'il était occupé à me frapper et à menacer de me bouffer et moi à me défendre du coup -. J'ai réussi à m'enfuir, et c'est déjà pas mal. Mais j'ai bien l'impression que cela venait de ça... Sinon qui voudrait bouffer de la chair humaine ? Et puis, franchement, il pouvait se faire passer par un mort assez aisément, autant par son odeur que par sa façon de se comporter et son aspect physique !

QUE RESSENS-TU LORSQUE TU VOIS UN ZOMBIE ? EST-CE QUE TU LES TUES ? SI OUI, QUE RESSENS-TU ? Ce que je ressens ? Un plaisir infini ... Bon, évidemment, au tout début j'étais dégoûté, parce qu'ils n'ont quand même rien pour eux, ces pauvres rôdeurs ... Mais au final, je m'y suis habitué, c'est la logique de notre monde à présent, et il fallait bien que je m'y fasse. Vu que c'est soit eux, soit moi, je les tue sans aucune hésitation. J'ai appris à prendre du plaisir dans cette tâche nécessaire, qui est même en réalité vitale, et je m'éclate désormais à couper des têtes, à enfoncer des couteaux dans des cerveaux. Quand je m'ennuie, je m'amuse même avec eux, que ce soit avec mon nunchaku ou pas. Faut voir le bon côté des choses en toute situation, non ?

AS-TU PERDU DES PROCHES ET LES PLEURES-TU ENCORE ? Pour tout dire, je n'avais plus rien ni personne quand l'invasion s'est déclenchée. Enfin, si, j'avais ma voiture et tout ce qui se trouvait dedans constituait ma seule et unique maison. Je l'ai gardée un sacré bout de temps, cette voiture. Elle représentait ma seule famille, ma seule compagnie en temps de solitude. Mais je l'ai perdu bêtement quand les bombes sont tombées sur le camp où je me retrouvais... Et elle est celle que je regrette le plus. Si j'étais en capacité de pleurer, c'est sans doute elle que je regrette le plus et qui me ferait donc pencher de ce côté-là. Pas Faith, Clarke ou Aelisia, ou Oliver avec qui j'ai pourtant passé pas mal de temps... Juste elle. Ma voiture. Mais comme je le disais un peu plus haut, je suis plutôt du genre insensible, si bien que si je peux regretter certaines personnes avec qui j'ai voyagé par le passé - celles que j'ai citées, donc -, cela s'arrête là. Désolé pour elles.

QUE PENSES-TU DU CAMP ELLIA ET DE SON PROPRIÉTAIRE ? COMPTES-TU COOPÉRER ? Au départ, je me posais des questions. En me réveillant dans ma cellule, je ne comprenais pas ce qu'il se passait et je n'avais pas très envie de coopérer... Logique quand on se retrouve dans une telle posture. Et puis je l'ai rencontré, ce Vance, et il a su me mettre en confiance. Je reste sur mes gardes malgré tout parce qu'après la zone 51, les sauveurs et compagnie... Il y a de quoi craindre le pire. Mais j'ai envie d'y croire. Et je coopère désormais autant que nécessaire. C'est peut-être bien le début de quelque chose... Moi qui n'ai jamais été très à l'aise en société, je me retrouve maintenant à vouloir que cela fonctionne. Les anciens Etats-Unis me manquent.


NOTES PERSONNELLES
PETITE PRÉSENTATION DU JOUEUR DERRIÈRE L'ÉCRAN † J'remets comme c'était sinon c'pas drôle siffle :
Oui je sais ... J'ai ENCORE craqué. Mais comment résister à James ? Comment ne pas succomber à toutes les scènes de mon Naël qui me sont passées par la tête encore et encore ? Impossible, vous dis-je. Donc me revoilà, moi, Emilie, alias schizophrenic, majeure et vaccinée (j'aime rappeler ça Arrow), qui retente ma chance parmi les zombaques avec un personnage ... Complètement taré. C'est le moins qu'on puisse dire.

N'OUBLIE PAS DE CRÉDITER TES AVATARS/ICÔNES/GIFS † Avatar par Schizophrenic.

_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.


Dernière édition par Naël S. Warrens le Jeu 15 Nov - 13:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Dim 11 Nov - 22:08

fiche #000
Never bullshit a bullshiter.
(the walking dead)
Je n'ai pas toujours été sage.
" Take a look in the mirror and what do you see ? "

Treize ans. Ce n'était pas un âge pour perdre ses parents, pas un âge pour vivre seul. Et pourtant... Naël en était là. Caché derrière un arbre, le nez pointant à peine le bout de son nez. De là où il se tenait, il avait beau plisser les yeux, impossible, pour lui, de voir quoi que ce soit. Du moins, il pas grand chose. Pourtant, il pouvait deviner ce qui était en train de se passer. L'homme intégralement habillé en noir, le nez plongé dans un petit bouquin que tenaient ses doigts gantés. A tous les coups, il devait être en train de réciter des passages de la Bible. Une connerie à laquelle Naël ne croyait pas et n'avait jamais cru. Il ne regrettait pas le moins du monde, donc, de ne pas entendre ce qu'il pensait être des inepties à peine croyables. Il n'entendait rien parce qu'il se tenait à distance de la scène qui se jouait à quelques mètres de là. Volontairement. Les gens devaient être en train de pleurer, tous parés de noir et, de manière stéréotypique, tous cachés derrière des lunettes de soleil affreuses. Naël, lui, n'affichait pas véritablement d'émotion. Peut-être parce qu'il n'était pas influencé par la pression des pairs, parce qu'il n'était pas mêlé complètement à cette affaire et aussi que... Et bien, que c'était aussi lui que l'on pleurait. Ses parents et lui. Tous trois décédés dans un tragique accident de voiture. De cette dernière, il n'était pas resté grand chose. Juste quelques traces ADN de tous les voyages ayant été effectués dedans... Celui de Naël en faisant par conséquent parti. On le croyait désormais mort... Et cela l'arrangeait bien. Il était déjà en très mauvais termes avec ses parents lorsque l'accident s'était produit. En mauvais termes... Et en fugue. Naël vivait de squattage en squattage, rarement seul mais plutôt en compagnie d'autres adolescents dans sa situation. Les relations avec les parents, c'est toujours très compliqué, et Naël n'échappait pas - mais alors pas du tout - à la règle. D'autant qu'il était bagarreur à l'école, ses notes sans cesse en chute libre - comme s'il trouvait toujours le moyen de régresser dans toutes les matières -. Les disputes, de plus en plus fréquentes, avaient fini par provoquer une fissure irréparable dans leur relation... Et Naël était parti. Avant d'apprendre, dans un SMS reçu par une cousine, le décès de ses parents. Il se souvenait avoir jeté le portable dans une poubelle afin de disparaître pour toujours de la vie de chacun des membres de sa famille. Ce qui ne l'empêchait pas, aujourd'hui, d'observer de loin cet enterrement qui était, dans le fond, son seul moyen pour faire le deuil de sa vie d'avant... Parce qu'elle sera drastiquement différente à partir de là, et il le sait.
(...)
A New-York, la pauvreté est flagrante comme dans la quasi totalité des grandes villes. Naël, pas discret pour un sou, n'a jamais eu de soucis à s'y promener avec des vêtements et des chaussures trouées. Il n'a jamais fait la manche, mais vivait bel et bien en communauté. Les adolescents SDFs, eux, sont moins repérables. Ils sont doués pour se cacher, et souvent tous en fugue alors raison de plus pour ne pas se faire remarquer. Naël, assez vite, a intégré ce petit groupe de jeunes rebelles planqués sous un pont. La cohabitation fut compliquée, même alors qu'il vivait dans sa propre tente. Tous, ou presque, faisaient du trafique pour se payer de quoi se nourrir, et souvent pour acheter de l'alcool. Naël, pas suiveur pour un sou pourtant, en fit de même. Il n'avait guère le choix à vrai dire. Mais il ne s'essaya jamais à la drogue, ne voulant pas tomber de ce côté-là non plus. C'est à cette époque qu'il parvint à apprendre à conduire, et il passa de longs mois à réparer une caisse qu'il avait récupérée dans une décharge. Il apprit aussi par lui-même à cette même époque à jouer de la guitare. Mais toute bonne chose a toujours une fin, paraît-il. Et si cette vie-là ne convenait pas à Naël autant qu'il le faudrait, il en fut d'autant plus ravi que cela prenne fin. Il avait dix-sept ans à ce moment-là, quand une dispute éclata entre lui et un autre type du groupe. Un caïd qui venait d'arriver et se prenait déjà pour le chef. Naël ne voulant pas se laisser faire par ce gamin, n'hésitait jamais à lui répondre, à lui gueuler dessus si nécessaire et à lui faire savoir qu'il avait plutôt intérêt à se calmer. Sauf que cela ne dura pas. Et Naël sentit le danger au moment où la nuit tomba. Il partit juste à temps à bord de sa voiture tout juste finie d'être rafistolée... Juste avant que sa tente ne parte en lambeaux dans un incident pas le moins du monde accidentel. Théâtral jusqu'au bout, il n'hésita pas à pointer son majeur par la fenêtre de sa caisse en partant. Personne ne le vit mais lui-même, au moins, saurait qu'il ne s'était pas laissé faire jusqu'au bout. Et à présent, avec l'argent qu'il était parvenu à mettre de côté, il pouvait partir sur les routes et vivre comme il l'entendait - ou presque -. Enfin.
(...)
La solitude, c'est une chose que Naël a toujours chérie. Peut-être plus que de raison, et sans aucun doute plus que la normale. Sur les routes, il était bien. Il se sentait libre, dans la capacité d'aller où bon lui semblait et de faire ce que bon lui semblait. S'il avait brusquement envie de tout arrêter et de passer trois jours dans un hôtel miteux dans la première ville qui lui passait sous la main, il le faisait. Bref, un océan de possibilités se présentait à lui et il adorait cela. Mais il lui arrivait aussi que cette solitude lui pèse un peu. Il arrivait que les bonbons mangés à vitesse grand V, les morceaux de guitare joués sur les aires d'autoroute ou encore le bon vieux rock'n roll lancé à fond dans sa caisse ne suffisent plus. Alors, dans ces moments-là, il faisait la seule chose qui lui permettait alors de gagner de l'argent : il s'arrêtait dans une ville pour une plus longue durée - jamais plus de quelques semaines, qu'on se le dise - et il travaillait. En général, c'était journée ménage, réparations diverses, boulot dans le garage du coin, et soirée bar. Soit pour boire, soit pour jouer quelques heures durant et se faire de l'argent... Soit les deux en même temps. Il n'y avait que comme cela qu'il pouvait 1) récolter de l'argent et 2) biaiser son esprit qui avait besoin de voir du monde. Ce n'était jamais la grande fête non plus, Naël ne se faisait pas plus que cela des amis - même s'il avait ses habitudes dans certaines villes en particulier et donc des connaissances qu'il avait toujours plaisir à retrouver -. Souvent, il devait s'expliquer sur sa manière de vivre et cela ne le dérangeait jamais réellement. Après tout, c'était son choix de vivre ainsi, et il n'en changerait pour rien au monde. Parce que, en général, quelques semaines en ville lui suffisaient pour se ressourcer et lui donner envie de repartir sur les routes aussi vite que possible. Il ne tenait pas en place, le petit. Il avait ce besoin sans cesse grandissant de vagabonder, d'être seul, de chanter à tue-tête des chansons qu'il connaissait par cœur... Sa vie avait, au final, pris un certain rythme qui lui convenait totalement. Il lui semblait même parfois être coincé dans une certaine routine qui ne lui plaisait pas. Mais tout cela, on lui a arraché en même temps que cela a été le cas pour le reste du monde. Et on lui a, d'une certaine façon, permis de tout reprendre de zéro. Pour changer un peu, peut-être... Et faire les choses différemment.
(...)

People in hell want slurpees.
(the walking dead)
Toi et moi c'est à la vie, à la mort.
" Do you see it clearer or are you deceived ? "

L'épidémie arriva un jour qui n'avait rien de différent des autres, pour Naël. A Nashville, garé sur le bas côté, il piochait fréquemment dans un paquet de chips tout en regardant les gens passés devant lui. L'impossible se produisit à ce moment-là. Une femme passa devant lui à toute vitesse, coursé par un homme à la bouche et au buste ensanglantés. Son premier réflexe fut... Non, il n'en eut pas sur le moment, en fait. Il se contenta de rester là, bouche bée et la main à mi-chemin porté à sa bouche, le chips devant lui mais pas encore prêt à franchir les derniers centimètres pour être mangé. De longues minutes s'écoulèrent sans qu'il ne sache ce dont il s'agissait, et sans même qu'il réagisse. L'homme eut le temps de rattraper la femme... Et de la mordre sans que Naël puisse faire quoi que ce soit. Le temps qu'il contourne sa voiture et pose la main sur la poignée de la portière, la femme s'était relevée, à son tour sauvage et lâchant des grognements tels que Naël n'en avait jamais entendus. Cette fois, il se précipita et ne fit plus dans la demie-mesure. Il monta à toute vitesse dans sa voiture, et lança le moteur. Par réflexe, il alluma l'auto-radio et parvint à entendre quelques mots, avant que les grésillements soient les seuls les bruits audibles. Une épidémie. Enfermez-vous chez vous. C'étaient les seules informations qu'il était parvenues à capter, avant que tout ne s'arrête. Naël tenta au plus vite de quitter Nashville, mais ce fut moins aisé qu'il n'y paraissait. En effet, bon nombre de personnes, à bord de leurs voitures, avaient la même idée que lui. Et les routes étaient encombrées, quand pas attaquées par d'autres monstres aussi... Vivaces. Alors Naël pris, quand il le put, les routes de campagne, les champs même quand nécessaire. Et il parvint à quitter Nashville pour, très vite, constater que ce n'étaient pas seulement les grandes villes qui étaient ainsi infestées. Une seule solution se présentait à lui : fuir toute trace de civilisation et retrouver sa vie de nomade. Au plus vite. Et sans doute juste le temps que tout se remette en place, qu'une solution soit trouvée à tout cela. Il ne croyait pas si mal penser... Parce que rien ne revint jamais en ordre. Et la vie de Naël prit un tournant drastique. Comme tout le monde, à vrai dire. Mais pas de la même façon, puisque sa vie était pour le moins inhabituelle, déjà à l'époque.
(...)
La zone 51 était, ce soir, partie en flammes. L'idée de cette soirée était venue de lui, Naël Warrens. De Noah Campbell aussi mais c'était quand même à Naël que le plus grand mérite était revenu... Et voilà où ils en étaient aujourd'hui. De nouveau sur les routes, de nouveau à l'air libre sans espoir de retrouver aisément de toit à se mettre sur la tête. Le seul point positif, dans cette histoire, c'était que Naël n'était pas seul. Faith et Clarke étaient là. Faith sur le siège juste à ses côtés, la tête tournée en direction de la vitre et peut-être bien endormie. Et Clarke allongée sur la banquette arrière, elle bel et bien endormi. Naël comprit que Faith ne parlait pas lorsqu'elle s'adressa à lui, sans pour autant tourner la tête dans sa direction. « Où est-ce que tu nous emmènes ? » Dans un premier temps, Naël se contenta d'un haussement d'épaules. mais un coup d'oeil lancé en direction de Faith lui rappela qu'elle ne le regardait pas, et qu'elle n'avait donc pas pu le voir. Il se décida alors à prendre la parole, tâchant de ne pas parler trop fort afin de ne pas réveiller Clarke qui dormait profondément pour la première fois depuis trois jours. Depuis la fin de la zone, en fait. « Je ne sais pas encore... Tu as des suggestions ? » Cette fois, c'est elle qui se contenta d'un haussement d'épaules. Et elle qui, par la suite, décida d'expliciter un peu plus sa réponse. Mais alors rien qu'un peu. « Aucune idée. » Naël sourit bien malgré lui, soulagé à l'idée que Faith ne puisse pas le voir. La connaissant comme il la connaissait pour avoir passé pas mal d'expéditions dans la zone à ses côtés, elle l'aurait mal pris. Le hasard avait voulu qu'ils soient tous les trois ensemble durant la soirée où tout avait basculé. Faith avait ainsi pu défendre Clarke, et Naël les emmener jusqu'à sa voiture pourrie et qui, pourtant, tenait depuis de longues années. Un miracle, direz-vous ! « Je vais continuer à rouler et on verra bien où cela nous mènera alors. Tu devrais dormir. » Cette fois, Faith ne prit pas la peine de lui répondre. Elle faisait souvent ce genre de choses... Elle était mystérieuse jusqu'au bout des ongles, et Naël ne savait pas à quoi s'attendre avec elle. S'il l'avait su, il aurait peut-être pris la fuite à ce moment-là, plutôt que de prendre la peine de passer ces prochains mois avec elles. Mais il n'en savait alors rien...
(...)
Le temps passé au sein de la zone avait paru abominablement court à Naël, et ce n'était encore rien à côté du temps qu'il passa sur les routes, à la suite de cela, avec Faith et Clarke. Quelques semaines, tout au plus deux ou trois mois. Après ce temps-là, les deux jeunes femmes décidèrent un beau jour de prendre la tangente. Naël dormait sur la banquette arrière, et elles étaient supposées aller chercher du bois pour leur permettre de manger chaudes les quelques boîtes de conserve qu'ils avaient encore à ce moment-là. Quand il se réveilla, pourtant, Naël était seul. Plus que seul, chacune de leurs affaires avaient disparu, à l'exception d'une note. Sur celle-ci était simplement écrit « Désolé ». Et Naël ne sut jamais ce que cela signifiait, pourquoi elles avaient fui de la sorte. Jusqu'à présent, il croit toujours que c'est plutôt du fait de Clarke, qui nourrissait une certaine rancœur à son égard. Il avait, après tout, achevé son père devenu rôdeur. Et la jeune adolescente ne lui avait jamais pardonné... Entraînant avec elle une Faith qui ne supportait que très modérément la bonne humeur constante de Naël. Il faut dire qu'ils étaient aux antipodes l'un de l'autre. Plus perdu qu'il ne l'avait jamais été, Naël erra un long moment seul. Pas totalement déprimé, mais désabusé c'est sûr. Il finit par voir les "bons pour un vaccin", hésita longuement avant de se lancer et de les rejoindre. C'est là qu'il fit la connaissance d'Oliver, d'Aelisia, parmi tant d'autres. Il réapprit à vivre en communauté, sembla s'y plaire plus que cela n'avait jamais été le cas chez lui. Mais le temps qu'il s'y habitue, qu'il essaye, avec Aelisia, d'en savoir plus sur les effets secondaires du vaccin... Et c'était déjà terminé. L'alarme, d'abord, avait résonné dans tout le secteur causant des attaques de rôdeurs en surnombre. Et puis... Les bombes. Elles étaient tombées en particulier sur le camp des sauveurs, localisé sur les côtes de la Californie. Les sauveurs, Aelisia compris, a péri. Ceux qui ont survécu se sont éparpillés... Et Naël a longtemps cherché Oliver dans le secteur espérant, désespéré, de retrouver au moins un visage familier. Et un visage familier qui lui ressemblait tant... Malheureusement, il a croisé des survivants mais jamais lui. Et le voilà maintenant fraîchement débarqué à Ellia, encore pas mal perdu vis-à-vis de tout ce qu'il s'est passé dans le passé mais bel et bien décidé à en profiter et à vivre à fond les possibilités qui s'offrent à lui ici.

_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.


Dernière édition par Naël S. Warrens le Jeu 15 Nov - 13:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

DEVIANTS
avatar



I am here, I am here I've already seen the bottom so there's nothing to fear I know that I'll be ready when the devil is near I am here, I am here All of this wrong, but I'm still right here I don't have the answers, but the question is clear Let me ask you Where does everybody go when they go?


× A propos du vaccin : :
Non - De toute façon, que personne ne l'approche avec une aiguille.

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Ellia enfermé dans la cellule 2 (Ex-sauveur)

× Avant, j'étais : :
Ex-soldat devenu toxicomane

× Messages : :
298

× Points de vie : :
319

× Copyright : :
SIGYN

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Eowin



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Dim 11 Nov - 23:27

Re-bienvenue toi Smile

_________________
No, not gonna die tonight
We're gonna stand and fight forever ▬ 'La mort est partout Les battements de mon cœur s'estompent  Je ne me laisserai pas faire par les abus de ce monde Je n'abandonnerai pas, je refuse ! La dernière chose que j'ai entendu furent tes murmures d'adieu Puis j'ai entendu la courbe de ton cœur s'arrêter
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Lun 12 Nov - 20:41

Merci Wink

_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

And in that moment, i swear we were infinite
Conreb


Award 2017:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
36 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
Tourne en rond dans une caravane pourris

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6896

× Points de vie : :
85

× Copyright : :
Schizophrenic (avatar) & anaphore (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Lun 12 Nov - 21:05

Re-bienviendu toi !
Faudra qu'on trouve un lien entre Nael et un de mes perso, ca pourrais être super fun !

_________________
The monster in my head

Survive forever
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

NOBODY GETS TOO CLOSE A SIGHT OF A SOUL WHEN IT'S BREAKINGTRUST ME, I COULD BE THE ONE
TO TREAT YOU LIKE A LADY
LET ME SEE WHAT'S UNDERNEATH
ALL I NEED IS YOU

× A propos du vaccin : :
Un vaccin... T'es drôle ! C'est que des conneries.

× Âge du perso : :
Trente-cinq ans, et toujours aussi sexey.

× Localisation (+ avec qui) :
J'ai n'ai plus que Rebekah. Ensemble, on est à la tête du groupe des STUBBORN en Arizona et on adore ça.

× Avant, j'étais : :
Sportif professionnel ; quarterback des San Francisco 49ers, équipe de la NFL (national football league).

× Messages : :
4075

× Points de vie : :
32

× Copyright : :
MYERS. (signature) & Schizophrenic ♥ (avatar)

× Avatar : :
Jensen Ackles.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Mar 13 Nov - 0:21

NAAAAEEEEL lele lele

_________________
        DID YOU THINK
I'D LAY DOWN
                   AND D I E ?
I thought that
       I'd been hurt
                  b e f o r e


hehehehe :
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE I HAVEN'T
LOST ENOUGH

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
35 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs. Du moins ... C'était là qu'il était jusqu'à il y a peu. Maintenant, il erre en Californie.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
3353

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James handsome Franco.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Jeu 15 Nov - 13:40

Grave Rebou cuty
Et merci vous deux lele

Ma fiche est terminée les poulettes diego

_________________

Those who stayed
if it looks easy, don't do it. don't let the world spoil you.
Revenir en haut Aller en bas

SUPER MEMBRE
avatar


× A propos du vaccin : :
il aimerait bien se faire vacciner, oui. Il y croit, ce p'tit con.

× Âge du perso : :
30 ans

× Localisation (+ avec qui) :
/

× Avant, j'étais : :
champion de hockey sur glace

× Messages : :
586

× Points de vie : :
69

× Copyright : :
Heresy

× Avatar : :
Bob Morley

× Et ton p'tit pseudo ? : :
j'en ai trop



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Jeu 15 Nov - 19:01

Le mignon de la brochette bril bril

Re-bienvenue western

_________________

I'll make it through tomorrow
☽☽ I just sit and watch the ocean by myself, even do my own cookin'. You can laugh and you're forgiven but I'm no longer frightened to be livin'.

Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar

En ligne


× A propos du vaccin : :
Des échos entendus, mais rien qui ne lui prouve que ça fonctionne.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Présentement seule

× Avant, j'étais : :
Paysagiste

× Messages : :
667

× Points de vie : :
106

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic

× Avatar : :
Alycia Debnam-Carey

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SneakySkunk



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Sam 17 Nov - 6:21

Rebienvenue, bisouuus. yeux

_________________

Salomé Olsen


Everybody waiting for the fall of man. Everybody praying for the end of times. I was born to run, I was born for this.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne

Cause I'm gonna stand by you
Gomez family

× A propos du vaccin : :
Oui... Malheureusement les effets secondaires se font sentir: Crise de migraine importante, vertiges fréquent

× Âge du perso : :
29 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, a Bodie

× Avant, j'étais : :
Animatrice et coatch de vie dans un centre pour enfant obése

× Messages : :
1365

× Points de vie : :
112

× Copyright : :
Schizo(avatar) Wiise(signature)

× Avatar : :
Emeraude Toubia

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Sam 17 Nov - 14:58

Validation


Félicitations, tu es désormais Bornien !
Valentina M. Gomez a l'immense plaisir de te valider !
Félicitations, tu rejoins le groupe Acceptable.  

Naël quoi ! J'aime ce perso ! lele
Vance te classe dans les acceptable, mais te trouve quand même un poil "foufou" de ce fait il te met dans la caravane 2B avec @Roxanne Maxwell et @"Maria Markle" tu auras pour travail serveur au café-restaurant. Vance apprécie ta coopération.


Tu peux dès à présent :
→ Te lancer dans le RP en t'amusant ici ou chercher des partenaires de jeu par !
→ Recenser ton avatar en postant dans ce sujet.
→  Prendre connaissance du système de points et ce qu'il implique (en plus d'autres informations nécessaires à la compréhension du forum) par ici (cf INFO N°3).
→ Poster tes fiches de liens et de RPs.
→ Créer tes propres scénarios qui pourraient t'être utiles.
Voter régulièrement pour gagner des points et nous faire connaître ! De même en postant sur Bazzart et PRD
→ Et surtout TU PEUX T'AMUSER !

_________________
The black inside my soul and the black part of us relationship♛ by wiise


Award 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

MAYBE HOPE'S
STILL SOMEWHERE
DEEP DOWN

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler - ce n'est pas dans ses projets de toute façon.

× Âge du perso : :
39 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt - mais lui va bientôt mourir.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1830

× Points de vie : :
74

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew perfect Lincoln.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?" Sam 17 Nov - 18:23

Bon courage à Roxanne, Maria, et les clients du restau-café diego

_________________

Those who died
I can't get these memories out of my mind and some kind of madness has started to evolve.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?"

Revenir en haut Aller en bas

NAËL → "Qu'est-ce que j'ai encore dit de mal ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: FINISHED-